Le communautarisme, fils du multiculturalisme | Causeur

Le communautarisme, fils du multiculturalisme

Quand l’islam remplace la République

Auteur

André Versaille
est écrivain et éditeur.

Publié le 30 avril 2017 / Société

Mots-clés : , , , ,

communautarisme islam immigration multiculturalisme

La désintégration (film).

André Versaille publie en ce moment un feuilleton sur le site du Monde, intitulé : « Les musulmans ne sont pas des bébés phoques »

Pourquoi, comme on l’entend si souvent, réagir au communautarisme serait une attitude raciste ? Ceux qui le refusent se sentent d’autant plus fondé à le faire que de plus en plus de communautaristes musulmans déclarent ouvertement ne pas se retrouver dans « cette France-là » dont ils rejettent les valeurs démocratiques.

À lire aussi : >> Le multiculturalisme, fruit d’un tiers-mondisme dévoyé

Désintégration française

Le singulier de cette évolution, est qu’elle se déroule au rebours de celles des précédentes immigrations. Traditionnellement, la première génération reste encore très liée à sa communauté d’origine et se sent mal insérée dans le pays d’accueil où la deuxième ou la troisième génération s’inscrit naturellement dans les modes de vie des autochtones. Dans le cas d’une petite mais bruyante partie de la jeunesse musulmane, nous assistons au phénomène inédit inverse décrit par Hugues Lagrange dans Le Déni des cultures, celui d’un « réenracinement des troisièmes et quatrièmes générations de l’immigration dans la culture de leurs parents et de leurs pays d’origine. ». Témoignages de ce « réenracinement », pointés aussi par Malika Sorel-Sutter, le refus de plusieurs jeunes d’utiliser la langue française au quotidien, y compris dans les cours de récréation, la remise en cause de la laïcité, et chez les adultes, le faible taux d’exogamie. Or comme l’avait fait remarquer, il y a plus de 30 ans, Emmanuel Todd dans Le Destin des immigrés : « Le taux d’exogamie, proportion de mariages réalisés par les immigrés, leurs enfants ou leurs petits-enfants avec des membres de la société d’accueil, est l’indicateur anthropologique ultime d’assimilation ou de ségrégation ».

La mixité d’antan

L’intégration se faisait grâce au plein-emploi mais aussi, on l’oublie trop souvent, à l’action du PCF et des syndicats. Christian et Mohammed, affiliés au même syndicat, faisaient cause et grèves communes. C’était une époque où les mots de luttes des classes ne faisaient pas encore s’esclaffer. Et puis, pour les jeunes, il y avait l’école dont l’enseignement n’était pas contesté, suivie de l’entrée dans la grande institution homogénéisatrice, le service militaire.

Par ailleurs, l’ouvrier Mohammed des années 1960 ne voyait pas de contradictions insurmontables entre le respect de sa foi et la fréquentation de non-musulmans. Prenons l’exemple des interdits alimentaires : « Ce qui pose question, écrit Dounia Bouzar, c’est la différence de posture envers la définition du halal : ce qui était, pour l’ancienne génération, une donnée négociable et souple est devenue ces dernières années une barrière qui empêche de manger ensemble. Jamais un musulman des premières générations n’aurait refusé de prendre un repas chez un non-musulman. Dans son islam à lui, il aurait eu peur d’être puni par Dieu pour avoir vexé une personne bien intentionnée. Aujourd’hui il arrive que de plus en plus de jeunes refusent une invitation de non-musulman, ou de non-pratiquant. » De même, la majorité des Algériennes venues en France dans les années soixante, n’étaient pas voilées. Aujourd’hui, leurs petites-filles le sont souvent, et comme par un effet de mimétisme ou d’« entraînement », nombre de leurs grands-mères ont fini par se voiler elles aussi.

Des accommodements déraisonnables

Comment expliquer que les parents musulmans qui, venant du Maghreb, n’avaient pas accédé à la nationalité française, se sentaient moins mal à l’aise, que bien de leurs petits-enfants nés en France, donc pleinement français ? Ces musulmans de la première génération restaient, bien évidemment, attachés à leur culture et à leurs traditions qu’ils voulaient transmettre à leurs enfants, mais cette volonté de transmission, si naturelle, ne se traduisait pas en véhémentes récriminations identitaires ni en hostilité envers la culture occidentale. Leurs doléances ne concernaient généralement que le racisme et les inégalités dont ils étaient les victimes.

Certes, l’important taux de chômage ne facilite pas l’intégration. Il n’empêche que ce n’est pas, et de loin, la seule cause puisque d’autres minorités immigrées, également frappées par cette crise, ne souffrent pas de difficultés d’intégration semblables à celles d’une partie de l’immigration musulmane.

Il est vrai que les banlieues françaises ont été désertées par les syndicats, situation qui, selon le sociologue Michel Wieviorka, pousserait des jeunes musulmans à chercher un sens à leur vie, là où ils peuvent le trouver, c’est-à-dire dans l’islam. Gilles Kepel le confirme plus nettement encore : aujourd’hui, dans les quartiers, l’intégration se fait à l’islam bien plus qu’à la République. Et cette islamisation progressive a fini par entraîner la désertion de ces territoires par les Français de souche qui se sentent sinon exclus, au moins en terre étrangère où ils ne retrouvent plus l’ « âme » de leur pays. « Là où des populations immigrées, ou issues de l’immigration mais perçues comme non intégrées, s’installent ou sont déjà présentes en nombre, écrit encore Malika Sorel-Sutter, on observe des mouvements d’autres populations, dans lesquels on compte d’ailleurs également des familles d’origine étrangère qui souhaitent que leurs enfants puissent vivre dans un environnement culturel français. »

Le refus du désamalgame

Oscar Wilde disait que la meilleure façon de lutter contre la tentation c’était d’y céder. Selon ce même esprit, pas mal d’entre nous, les « progressistes » de la gauche de la gauche, canal multiculturaliste, nous avons pensé que le meilleur moyen de combattre la contagion islamiste était de céder sur des principes républicains démocratiques et procéder à des « accommodements ». À se focaliser bêtement sur la liberté d’expression, disions-nous, on ne manquera pas de voir une bonne partie de musulmans modérés rejoindre les fondamentalistes, alors qu’en faisant « une petite entorse » à la laïcité (condamner les blasphémateurs de l’islam, par exemple), on parviendra enfin à la pacification sociale.

Toute idée d’intégration étant désormais bannie, nous avons choisi de suivre le principe islamique et de considérer, à notre tour, les musulmans comme les fidèles d’une religion plutôt que comme des citoyens. En témoigne la ferme opposition de beaucoup d’entre nous à ce que les musulmans se déclarent hostiles au terrorisme islamiste : ce serait une manière d’intérioriser le discours islamophobe…

Retrouvez André Versaille sur son blog, Les musulmans ne sont pas des bébés phoques

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 1 Mai 2017 à 8h29

      accenteur dit

      2005 se profile. La même insistance, les mêmes pressions….et l’échec au bout. Quand on insiste, ça résiste.

    • 30 Avril 2017 à 16h19

      Nolens dit

      Si le français a perdu sa combativité et se soumet à cette immigration islamique puante et sans éducation, il mérite de disparaître. Ce seront d’autres que lui à qui incombera de remettre ces populations à leur place, et cela se passera inéluctablement.
      Ce combat n’est plus le mien, la France a pour vocation de disparaître, son choix est fait, elle suit ce que serine la gauche omniprésente dans les médias et à l’école.
      L’islam ne gagnera pas la guerre même s’ils gagnent quelques batailles, les musulmans sont trop cons, trop incultes. Cela permet de nettoyer les faibles, mais à la fin ils perdront. L’Histoire détient les preuves de cela.

      • 30 Avril 2017 à 19h55

        J-B Baudin dit

        On en arrive toujours à cette question à la fin : pour quoi est-on prêt à mourir ? L’absence de transcendance et la montée de l’individualisme ont été des facteurs d’émasculation. Beaucoup défendraient encore leur famille, quant à mourir pour la France (ou du moins une certaine idée de la France)ou la défense de la civilisation occidentale, je suis quelque peu sceptique …
        Autrement, j’aimerais bien savoir quelles sont les preuves que détient l’histoire ?

      • 1 Mai 2017 à 6h29

        politshouk dit

        “cette immigration islamique puante et sans éducation”
        A quand la civilisation qui fera disparaitre les individus de votre sorte.

        • 1 Mai 2017 à 6h57

          QUIDAM II dit

          @ politshouk. De la plus haute antiquité jusqu’aujourd’hui, il y a toujours eu des juifs en Israel (comme il y a toujours eu des indiens en Amérique), et cela bien des siècles avant que les Arabes ne conquièrent et colonisent ce pays.
          Depuis cette invasion, c’est-à-dire bien avant la question de territoires et même bien avant la renaissance de l’Etat d’Israel, les attaques antitjuives ont toujours eu lieu. Sans remonter très haut dans l’Histoire : 1517, massacre d’Hebron ; 1834, pogrom de Safed et d’Hebron ; 1920, pogrom de Jerusalem et d’Hebron ; 1929, pogrom d’Hebron.
          L’ideologie nazie de Haj Amin al-Husseini (grand mufti de Jerusalem dans les années 30 du 20° siècle), qui a créé la 13e division de montagne de la Waffen SS Handschar, a puissamment stimulé cette agressivité haineuse.
          La cause véritable et profonde de la violence au Proche-Orient est l’impérialisme panislamique qui tend à expulser de ces territoires tout ce qui n’est pas musulman : les juifs, mais également les chrétiens d’Orient.

        • 1 Mai 2017 à 7h50

          politshouk dit

          QUIDAM II
          Le véritable problème des nations, surtout les européennes mais aussi les états unis c’est le négationnisme et l’hypocrisie rapport a leur propre histoire.
          La responsabilité historique des peuples blancs a l’extraordinaire explosion du monde des peuples agressés mis en esclavage colonisés exploités pendant des décennies déferle sur ces mêmes nations blanches qui ne comprennent pas très bien pourquoi elles ont mérité cette vague géante d’un chaos peut être insurmontable.
          Apres les décennies d’occupation étrangère sont arrivés les décennies de contrôle despotique de dictatures féroces soutenues par ces mêmes occupants.
          Souvenez vous de votre ministre de la défende voulant soutenir ben Ali le tunisien.
          l’histoire est lente très lente certaine foi a manifester ses vagues de choc.
          Les juifs sont redevenus souverain dans leur patrie après 2000 ans de discrimination et tentative d’extermination.

          L’important ce n’est pas ce que veulent ou souhaitent les arabes mais ce que font les juifs.
          La France doit avant tout comprendre la source de ses problèmes et au lieu d’empirer ses conséquences par une stratégie militaire catastrophique cherchez les moyens de pacifier les esprits de ses jeunes franco-musulmans.
          Ce ne sont pas les bombardements des rafales qui le feront.
          De Gaule a quitter l’Algérie parce qu’il a compris la responsabilité de la France sans chercher a accuser les algériens.

        • 1 Mai 2017 à 18h23

          QUIDAM II dit

          @ politshouk. Les Turcs et les Arabo-musulmans ont conquis par les armes et colonisés de très nombreux peuples et d’immenses territoires en Afrique du nord et au Proche-Orient. Ce n’est pas de l’histoire ancienne parce que nombre de ces peuples existent toujours sous leur domination ou bien sous leur menace : les Berbères, les chrétiens et les juifs (jadis rendus à l’état de dhimmi), les Kurdes, et bien d’autres.
          Les Turcs, quant à eux, ont véritablement procédé à « un grand remplacement » sur le territoire de l’antique empire byzantin. Ils colonisent à présent le nord de Chypre (depuis 1974).
          Il n’y a plus de chrétiens (ni de juifs) en Turquie.
          Les Arabes ont fait de même en Afrique du nord (près d’un million de juifs, en butte à des discriminations infériorisantes, ont ainsi dû quitter leurs pays d’origine dans la deuxième moitié du 20° siècle).
          Il n’y a plus de chrétiens (ni de juifs) en Afrique du nord.
          Les Arabo-musulmans se sont rendus coupable du « crime » de colonialisme tout autant que les Occidentaux. Mais ils ne semblent pas prêts à se mortifier, comme le font les Occidentaux, pour ce « crime ».

    • 30 Avril 2017 à 15h55

      Moumine dit

      Je pense qu’André Versaille a raison de dire : “Il est vrai que les banlieues françaises ont été désertées par les syndicats”. Peu à peu livrée à elle-même, la “France d’en bas” laisse sans doute la part belle à la loi de la jungle.
      “Et cette islamisation progressive a fini par entraîner la désertion de ces territoires par les Français de souche qui se sentent sinon exclus, au moins en terre étrangère”.
      Le souci est que, intrinsèquement conquérant pour qui synchronise sa vie avec la Loi du coran, l’islam ne peut que heurter, sans relâche et de plus en plus violemment, la démocratie. C’est ce dont peuvent témoigner les Français de souche qui, plus que de se sentir “en terre étrangère”, subissent de front l’intolérance toujours plus exigeante de l’islam.
      Il est sans doute vrai que les interventions françaises en terres musulmanes (merci Sarko) ne peuvent que heurter les Musulmans (et leur servir de prétexte ?).
      Mais grâce à la complicité d’une grande partie des Français, les revendications islamiques dévoient les valeurs de la démocratie – par exemple la notion de liberté individuelle – pour en venir à leurs fins.
      Je me demande comment la France peut se sortir sans violence de cet imbroglio…

      • 30 Avril 2017 à 16h20

        Nolens dit

        Si la France pense qu’ils peuvent sans violence se sortir de cela elle se trompe. Les musulmans ne comprennent qu’une chose : le coup de pied au cul.

      • 30 Avril 2017 à 17h15

        fleuraufusil dit

        J’attends avec intérêt le retour des ratonnades ! ( que les plus jeunes se fassent expliquer le terme et le contexte de l’époque).

        • 30 Avril 2017 à 18h56

          Moumine dit

          Si ce temps-là revenait, je crains que, cette fois-ci, nous n’ayons plutôt droit à des franconnades. D’aucuns diront peut-être alors : juste retour du bâton ?

        • 30 Avril 2017 à 20h02

          Schlemihl dit

          Si le vent tourne et que le gouvernement du jour trouve habile de favoriser des ratonnades , c’ est que les gens en place ne seront pas devenus plus courageux mais qu’ils auront changé de lâcheté . j’ espère que ça ne se verra jamais en France .

        • 30 Avril 2017 à 20h03

          J-B Baudin dit

          J’ai un peu peur que Mounin n’ait raison pour les franconades. A moins de recréer certaines formes de solidarités constituant des groupes soudés, le souchien est devenu UN individu qui en cas de problème va se plaindre à l’Etat (police et justice). La force du nombre est un véritable argument, surtout si le groupe est cimenté par un lien fort. Je me demande aujourd’hui ce qui cimente le souchien ? Je suis perplexe …

        • 30 Avril 2017 à 23h04

          Moumine dit

          J’espère aussi, Schlemihl, que ce retournement n’adviendra jamais : de quoi aurions-nous l’air, franchement ? Mais, selon moi, c’est impossible en l’état actuel.
          Je maintiens que la France est truffée de “quartiers” armés jusqu’aux dents, et nous Souchiens sommes émasculés, par notre ignorance à lutter et par notre conditionnement au droit démocratique, par aussi le déni officiel de la réalité. Le berger béarnais n’était pas idiot de dire que, s’il arrivait au gouvernement, sa première action serait de rapatrier les troupes françaises.
          J-B Baudin, vous avez raison, c’est LA question en effet : qu’est-ce qui cimente les Souchiens ? Je suis moi-même incapable d’y répondre.

        • 1 Mai 2017 à 0h58

          Schlemihl dit

          Moumine ….. est ce que c’ est si étrange qu’ on soit heureux d’ habiter le plus beau pays du monde ou on trouve partout des merveilles , ou les paysages sont presque partout remplis d’ une grâce qu’ on ne trouve pas souvent ailleurs , ou des milliers de villages sont des oeuvres d’art , ou Paris malgré les verts reste la plus belle ville du monde , ou tout le monde est un peu cousin du roi Charlemagne de Roland Rutebeuf Jeanne la Pucelle Louis Onze avec son terrible Olivier le Daim de Bayard D’ Artagnan Napoléon et Pasteur , d’avoir une littérature …. ma fois je crois , n’ en déplaise aux Anglais , que c’ est encore la première du monde , le pays des vaccins et des couturiers , le seul pays au monde ou d’ une bataille navale gagnée contre les Rosbifs on tire le nom de la sauce mayonnaise , le pays de Victot Hugo et des pommes de terre frites , le pays de Corneille Racine La Fontaine Molière et des impressionnistes …..

          trouvez un pays pareil ! je n’ en connais aucun , et ça fait plus de mille ans que ça dure .

          C’est vrai que dans les quartiers CA NE SE VOIT PAS , c’ est vrai qu’ on décourage la lecture , c’ est vrai que nos gouvernements …..

          Mais ça reste vrai ce que j’ai dit et c’ est pour ça que beaucoup de gens souchiens ou un peu rital espagnol berbère russe ukrainien irlandais allemands vietnamien américain polonais irlandais …. oui et bien d’autres encore qui viennent en France et deviennent plus français que les Français .

          La France n’ est pas encore finie je crois . 

        • 1 Mai 2017 à 9h36

          pale rider dit

          Les ratonnades sont la pire des réponse et c’est d’ailleurs ce que les islamistes appellent de leur voeux pour mieux pouvoir jouer les victimes : leur meilleur rôle de composition . Quant aux françonnades êtes vous aveugles ? elles existent tous les jours , dans nos banlieues (lynchages des policiers , attaques de nos pompiers , de nos commissariats, harcèlement pour : bonnes notes à l’école etc etc .) et les attentats , pour vous qu’est ce d’autre ? Est on à ce point lobotomisé que l’on ne se rende même plus compte des réalités . Franchement on rêverait de n être restés qu’aux françonnades !!!!
          Un ami de ma fille franco algérien , français de coeur a eu le malheur de ne pas s’habiller banlieue (jogging , sweat à capuche etc) il s’est fait casser la gueule en rentrant chez lui . Depuis il garde “l’uniforme”

        • 1 Mai 2017 à 9h41

          pale rider dit

          @Schlemihl +1 comme vous , confiant sur le long terme . Il y a bcp plus de fervents défenseurs parmi les entrants que l’on ne l’imagine. Ils sont d’ailleurs parfois bien plus défenseurs que les dits “de souche” . Mais bon , moins confiant sur le court terme : ça va tanguer …

        • 1 Mai 2017 à 13h07

          Moumine dit

          Schlemihl le poète
          Grand merci de rappeler que la France fut si belle. L’on peut encore percevoir sa beauté, en oubliant quelque temps ses campagnes sinistrées par le chômage et ses lieux devenus interdits, ainsi que l’imminent encagement pare-balles de la Tour Eiffel. Quoi d’autre en effet pourrait déterminer les Français à se défendre ?

        • 1 Mai 2017 à 14h12

          Moumine dit

          pale rider
          Vous avez tout à fait raison et j’apprécie l’expression de votre colère. Vous décrivez exactement ce qu’il est de coutume de maintenir innommé, sauf concernant les attentats qui sont beaucoup trop bruyants, et encore… A la suite de l’un de ces derniers, ‘Le Monde’ avait titré quelque chose comme : il faut lutter contre l’islamophobie. Et les candidats aux présidentielles n’en parlaient même pas.
          Je ne suis ni aveugle, ni lobotomisé. J’ai connu le(s) choc(s) de ma vie en travaillant pas mal de temps à proximité immédiate de “quartiers”. Encore une fois, vous avez raison de parler de l’insupportable hostilité quotidienne que subissent les habitants (et leurs enfants) vivant dans ces parages.
          Tout est fait pour que les horreurs dont vous parlez soient étouffées et banalisées dans nos esprits. Aucune vague dans les médias pour ce quotidien-là, même lorsqu’il s’agit d’assassinats.
          J’ai parlé de françonnades à propos du violent point de bascule qu’il nous faudra bien affronter un jour ou l’autre et qui nous effraie tant. Comme vous le dites si bien : “moins confiant sur le court terme : ça va tanguer…”.
          Merci de signifier que les françonnades sont déjà ô combien actuelles, mais aussi que “Il y a bcp plus de fervents défenseurs parmi les entrants que l’on ne l’imagine”, ce que j’espère de tout cœur.

        • 1 Mai 2017 à 14h27

          saintex dit

          Belle déclaration Schlemihl. On va tout de même rendre le vaccin à son grand-père membre de la grande nation britannique. Si si, quoique ennemi devenu et maintenu héréditaire, c’est une grande nation. La preuve, comme le dit Gosciny dans sa grande somme philosophique, moins la nourriture est bonne, plus l’armée est efficace. Pour peu que les épluchures soient minces…

        • 1 Mai 2017 à 15h13

          Schlemihl dit

          Saintex

          Avec tout le respect que je dois à Jenner , je faisais allusion à Pasteur Calmette Guérin Roux  Ramon Bordet Gengou et aux vaccinations anti rabique tuberculeuse coqueluche diphtérie et tétanique

          Personne n’ est mort de diphtérie cette année en France . Nos contemporains ne l’ ont pas remarqué et du reste ça parait tout naturel . On craint la pollution d’ origine humaine , on ne craint pas la pollution qui vient de la merde et l’ urine , on craint le réchauffement parce qu’il est censé être d’ origine humaine . Notre mère Nature est si bonne …

          Ecoutez les verts vous aurez le choléra 

    • 30 Avril 2017 à 13h13

      Schlemihl dit

      L’ assimilation nécessite un effort chez celui qui veut s’assimiler et chez la communauté qui doit l’ accepter , comme le dit JB Baudin .

      La France se trouve devant une situation qu’elle n’a jamais connue .

      D’abord les musulmans en France sont nombreux et arrivés en quelques dizaines d’ années .  Il s’agit ici tout simplement de physique . Un solvant peut dissoudre une certaine proportion de soluté mais si la proportion dépasse un seuil , il y a sur saturation et le soluté ne se dissout plus , ce n’ est plus un soluté .

      Ensuite les nouveaux arrivants sont racialement souvent différents des Français . On distingue les noirs des blancs très facilement . Il se trouve que les races existent et que les humains en tiennent compte . Le racisme et la xénophobie étant des choses fort bien partagées , ça ne facilite pas l’ intégration . Veuillez méditer sur la situation des Noirs aux USA . ( PS : je m’ excuse , les races n’ existent pas bien sur ) 

      L’ Islam semble étranger à l’ Europe et à sa civilisation et il ne s’ y est pas intégré . La présence musulmane en Espagne a duré 900 ans et la greffe n’a pas pris . Il en a été de même en Sicile et en France du sud , dans les Balkans et ailleurs . Ca peut peut être changer , mais ça ne semble pas pour l’ instant .

      Pour le malheur de tout le monde musulman traverse une période de méfiance de violence et je crois de peur , et aussi de prosélytisme . Rien de moins favorable à l’ intégration .

      L’ école et le service militaire , ces deux machines à faire des français , n’ existent plus . La disparition de la vieille communale est une calamité .

      L’ Europe occidentale semble travaillées par une véritable névrose , avec honte de soi , perte de la volonté de se défendre et même de survivre . L’ Europe n’a pas digéré le passé et surtout pas la deuxième guerre mondiale . 

      Dernier point : l’ histoire est surprenante , l’ avenir n’ est écrit nulle part , et on ne peut rien prévoir . 

      • 30 Avril 2017 à 16h00

        Moumine dit

        Oui, tous les ingrédients semblent réunis pour que l’avenir fasse peur.

        • 30 Avril 2017 à 19h50

          Schlemihl dit

          L’avenir a de quoi inquiéter . 

          Je suggère pour commencer de ne pas mentir , surtout quand c’ est pour de bonnes intentions . dire ” les races n’ existent pas ” ” toutes les civilisations sont égales entre elles ” ” l’ immigration africaine s’ intégrera comme avant elle les Italiens les Russes et les autres ” ” le terrorisme est la résistance des faibles et est né de l’ injustice ” etc …..ce sont des mensonges dangereux parce qu’ils sont dits dans de bonnes intentions . Je préfère encore les mensonges des imbéciles des canailles et des fous .

          Reconnaissons que nous avons des ennemis mortels , les islamistes , et qu’ils ont le mérite de le dire honnêtement . Le terrorisme n’ est pas une forme de résistance et on le dit moins depuis les tueries de Paris . Avoir peur des gens dangereux n’ est pas du délire sécuritaire , d’ailleurs ce mensonge a l’air de se dégonfler . Les gens en place depuis des dizaines d’années ont fait preuve d’ une incurie criminelle face aux incendies cambriolages agressions et exigences intolérables sur le costume la loi le blasphème etc . L’ UE semble avoir été conçue par un homme d’affaire cherchant son bénéfice et se foutant du reste , y compris du terrorisme , et je ne la crois pas viable . Les ennemis de l’ UE n’ ont pas toujours raison . Il est stupéfiant qu’en 2017 on préconise encore le socialisme et l’ anticapitalisme comme si depuis un siècle il ne s’ était rien passé . Peut être faudra t il s’allier à M Poutine mais c’ est un voyou . Peut être fut ce une erreur d’ envahir l’ Irak mais Saddam était un criminel . Même observation pour Kadhafi .Peut être faut il soutenir M El Assad mais on ne peut l’ estimer . On peut ne pas approuver le gouvernement israélien mais il n’ est pas nazi . On peut soutenir les Palestiniens mais pas leurs dirigeants . Je n’ai pas confiance dans les ex maos .Je me méfie des philosophes , il y en a des bizarres . J’ ignore les causes du réchauffement . Etc ……

           

        • 30 Avril 2017 à 19h57

          Schlemihl dit

          Moumine

          Il y a du péril et j’ai la frousse . Mais les gens qui nous disent ” tout est perdu ” ” il est trop tard ” ” il faut s’adapter à la société nouvelle ” ” il ne faut pas les provoquer , ces fous de Charlie ne l’ ont pas volé ” …….. Ce n’ est plus de la frousse , ni de la peur , du taf , de la tremblote , faiblesses humaines .

          Dire cela , ce n’ est pas de la faiblesse humaine , c’est de la lâcheté , qui est un vice . Il est très rare que tout soit perdu et l’ avenir dépend en grande partie de nous . 

        • 30 Avril 2017 à 22h44

          Moumine dit

          Schlemihl
          Je suis d’accord avec vous, la peur et la lâcheté ne sont pas de même nature. Que reste-t-il de nous si nous nous renions nous-mêmes, et à quoi bon ?
          Le plus difficile est de faire un état des lieux lucide. Comme d’autres, parfois je me dis : ai-je vraiment vu ce que j’ai vu et l’ai-je bien interprété ? Est-ce que je n’exagère pas en en mesurant les éventuelles conséquences ? Etc. Entre le “tout va bien” et le “tout va mal”, il n’y a d’autre choix que d’y aller de toute façon.
          Vous avez raison, dire “tout est perdu” est une perte de temps. Profitons plutôt des bonnes choses de la vie en attendant de voir ce que nous aurons à affronter.

      • 1 Mai 2017 à 6h28

        politshouk dit

        Vous êtes spécialiste en salade vous.!

        • 2 Mai 2017 à 0h24

          Schlemihl dit

          Politchouk

          Si la vérité se voyait comme mouches dans du lait , seraient bien des oreilles sur terre  qui ont été rongées trop lâchement et ne verrait on point grenouilles et corbeaux  en grand meshaing de bottelées , sans transfreter escarbilles en mandineaux de couraige et autant pour le brodeur ?

          Si fort estramacez vous qu’ on croirait merveilles en luth et fesses en  tanga de satin , mais vos petits hanicrochements sont demeurés cachés sous le pot aux roses . Et n’ avons nous point vu suffisamment de coqueliqueurs à jamber dans l’ etronnerie du pavé et des campagnes au lieu be baiser à génitoires rabattues en carrosse ou en marlepont ?Or considérant que ni Loi Salique ni Pragmatique Sanction n’ ôtent liberté à chacun de péter à son aise , que ce soit sur mastic ou sur toile cirée , il est évident et congru comme merluche en Carême que si tabatières n’ escourflent ni reîtres ne goupillent , nul ne saurait tirer à corneflutes sur gabion de futaine et truite saumonée . 

          Ce dont vous donne avis de réfléchir avant de dégoiser sottises calembredaines coquecigrues malgournifles et billevesées , n’ eut il plus mâche ou laitue en vaine pâture  , ni laveur de bidets en claquedent bourdeau ou boulangerie de pain de fesse 

          Ceci étant baillé sans frais ni épices ou dépens et pour cause .

          Je vous devais un éclaircissement , je vous l’ai donné . 

    • 30 Avril 2017 à 12h42

      J-B Baudin dit

      L’assimilation est une contrainte et l’intégration aussi quoique dans une moindre mesure. Assimiler est un acte de volonté, collectif à travers l’Etat, les syndicats, les associations, mais aussi individuel quand on “réoriente” un comportement ne correspondant pas aux moeurs du pays.
      Mais qui a cette volonté aujourd’hui ? Il semble qu’aussi bien au niveau de l’Etat que des individus, il n’y ait plus cette volonté (venin de l’individualisme ?).
      La nature ayant horreur du vide, l’assimilation est en train de se faire dans l’autre sens dans certains quartiers. Il y a deux processus dans l’assimilation, celui de la volonté de l’assimilateur et celui de l’accord au moins tacite de l’assimilé qui y trouve un intérêt (matériel ou autre).
      Pour l’instant, seul le prosélytisme musulman a cette volonté assimilatrice mais qu’en sera t-il lorsqu’il y aura un intérêt à adopter l’islam pour différentes raisons ? Ca sera un point de bascule …

    • 30 Avril 2017 à 11h15

      politshouk dit

      De nouveau, comme pour la présence dans la société israélienne, non de cinq pour cent non de dix pour cent mais de vingt et plus pour cent d’une population arabe citoyens a part entière intégrée parfaitement dans la société juive israélienne, Israël peut servir d’exemple quant a la vie commune de sociétés religieuses fanatiques qui se disent beaucoup plus d’une religion que d’une appartenance a une unité nationale, un pays.
      comme en France il existe des quartiers entiers, des villes même, habités par une société avec des tendances religieuses plus ou moins fanatiques plus ou moins activistes les “haredim”
      Les problèmes ne manquent pas, mais les véritables violences sont rares.
      Leurs valeurs sont loin très loin des valeurs de l’état hébreu souverain et laïc ,personne ne leur demande de changer.
      Ce n’est pas ce qui engendre la violence.
      La violence en France prend sa source dans le sentiment que la France est en guerre contre leur religion.
      C’est clair. Les interventions Françaises des partout dans le monde sont fixées a tort ou a raison sur les groupes a idéologie islamiste.
      c’est la France qui s’est déclarée en guerre contre l’état islamique et vous vous demandez pourquoi ces jeunes se révoltent.
      Bien sur quand on attend a ce que ces jeunes renient toutes autre appartenance autre qu’a la “république” cela semble inacceptable
      Et pourtant.
      Continuez a croire que tout le monde doit jurer au nom de la “république” de refuser toute attache a d’autres valeurs a ne pas comprendre que certains musulman considèrent la France comme l’ennemie de leur religion et en guerre contre leur religion et vous n’êtes pas sorti de l’auberge.

      • 30 Avril 2017 à 11h22

        Bibi dit

        Poupoule maboule,
        Evil Mahariche — vous en avez entendu parler?

        • 30 Avril 2017 à 11h37

          politshouk dit

          Il est de nouveau la le biboush la puanteur fasciste de la droite israélienne.? Chez eux on ne change pas on pue un peu plus chaque jour..

        • 30 Avril 2017 à 11h39

          politshouk dit

          Et son “popoule maboule”, ca pue l’homosexuel frustré dans son placard.

        • 30 Avril 2017 à 11h40

          Bibi dit

          Dixit le porte-valise anti-sioniste payé – grassement – par l’argent du contribuable européen.

        • 30 Avril 2017 à 12h37

          politshouk dit

          Dixit le porte-valise antisioniste payé – grassement – par l’argent du contribuable européen.

          Toujours les mêmes arguments minables qu’ils entassent dans leur minuscule cerveau a force de lavage a la solde du plus grand idiot dont notre bibi porte son nom
          bibi l’épouvantail impotent qui va bientôt se trouver devant ses juges
          N’on rien dans la tète a part leur slogans creux et un fanatisme jumeaux de celui du hamas et du hizb.
          ils s’entendent bien les cons du proche.

      • 30 Avril 2017 à 11h53

        saintex dit

        L’auteur ne parle pas d’Arabes mais de musulmans, ce qui est une différence énorme. En France, dans le quotidien qui transparaît au travers de l’ecole, ce sont les Pakistanais qui s’isolent le plus de la communauté française pour cause d’islam.
        En ce qui concerne Israël, je n’ai que la vision d’un étranger de passage, mais ce que j’ai vu n’est pas un pays de deux peuples tant les Arabes sont en tout différentiables entre musulmans et chrétiens. 

        • 30 Avril 2017 à 12h45

          politshouk dit

          Nos arabes sont dans leur immense majorité musulman.
          Non seulement ca, leur peuple les palestiniens car ils se disent a juste titre palestiniens est en guerre avec leur pays.
          Faut le faire pour trouver une entente défiant cette situation.. Et pourtant le nombre d’arabe musulman israélien ayant commis un acte de terrorisme et minime et ca dure des décennies.
          y a quelque chose qui ne va pas dans la manière avec laquelle la France essaye d’affronter ses conflits soit disant communautaires
          C’est surement pas la le Pen, attardée dans un monde qui n’existe plus avec ses supporters, qui pourra résoudre ce problème.

        • 30 Avril 2017 à 12h58

          Bibi dit

          saintex,
          La grande différence est qu’en Israël les arabes (et autres minorités) israéliens sont considérés indigènes et qu’en tant que minorité ils (et elles) bénéficient de mesures de “discrimination positive”, ce qui augmente leur identification avec l’état et la société. Il y a, de ce fait, de plus en plus de “minoritaires” qui font leur service militaire ou national, des études universitaires “longues” (Ph.D., Droit), et exercent des métiers très qualifiés et des fonctions publiques. Aujourd’hui même, un sondage publié fait état de 51% d’”arabes” se disant être fiers d’être israéliens.
          Si certaines mesures sont transférables en France, l’idée de base ne saurait l’être, à moins de tordre l’Histoire.
          [fin de trève ;-)]

        • 30 Avril 2017 à 13h30

          politshouk dit

          L’idée de base est la même partout. accepter le fait et faire avec, chacun a sa manière, que ce monde laisse la place aux communautés qui ont leurs valeurs leur attachement leurs intérêts leurs besoins leurs idéologies qui ne sont pas obligatoirement ceux de la “république”
          Fini le temps des nation homogène derrière un même drapeau un même hymne et une même culture.
          Ca c’est un monde pour les fanatiques conservateurs ayant une peur bleue devant tout changement.
          Les communautés traitées comme légitimes sont une bénédiction pour les nations qui apprendront a les accepter dans leurs originalité et en faire part intégrale et non intégrées de leur société.

        • 30 Avril 2017 à 17h08

          saintex dit

          Je n’ai aucune idée de la politique sociale israélienne, donc aucune idée de ce qui génère tout ou partie de ce que j’ai vu. Par ailleurs, il est difficile de savoir si la religion de la personne en face, et encore plus difficile de supposer l’influence de la religion dans son attitude. Pour couronner le tout, l’islam ne peut se résoudre en une religion dans la géopolitique actuelle.
          Mais des fois on le sait. Soit parce que l’histoire a défini le peuplement, soit parce que l’on voyage avec un israélien qui a quelques connaissances supplémentaires. Sans pouvoir généraliser, j’ai vu ceci. Les seuls personnes qui tentaient de me carotter en rendant la monnaie, qui faisaient passer tout le monde devant moi pour payer à la caisse étaient les musulmans. Pour autant, je ne crois par que leur religion les incite à ces comportements, et même pour avoir voyagé beaucoup plus au Maghreb et en Afrique noire, je suis convaincu du contraire. Mais je n’ai rien vu en Israël qui ressemble au résultat d’une discrimination positive. Globalement les quartiers ou villes juives semblent plus riches que les quartiers chrétiens, eux mêmes plus riches que les quartiers musulmans.
          Mais le communautarisme m’a paru assez constitutif de la société, et pas seulement réduit à l’appartenance à l’une des trois religions. Les kibboutz en sont un exemple, mais surtout je n’ai jamais vu un autre pays où les gens ne connaissent pas l’autre quartier qui commence au bout de leur rue. L.habillement donne aussi cette impression d’eclatement. Et pourtant, force est de constater que ces gens qui vivent en parallèle et se méconnaissent se revendiquent unanimement et farouchement israéliens.
          En somme, c’est tout à fait un autre monde que la France, à la fois beaucoup plus atomisé et beaucoup plus uni. Je pense que tout problème de l’un ou l’autre de ces deux pays ne peut trouver de solution dans la structure de l’autre. 

        • 1 Mai 2017 à 7h55

          politshouk dit

          saintex
          Solution non mais inspiration oui.

        • 1 Mai 2017 à 14h31

          saintex dit

          L’inspiration non plus.

      • 30 Avril 2017 à 13h35

        Schlemihl dit

        Politshouk puis je traduire ? 

        L ‘ EI ne fait que se défendre , c’ est les Français qui ont attaqué . D’ailleurs ils se permettent d’aller écouter de la musique ou de s’attabler à la terrasse des cafés et c’ est bien naturel de tirer dessus .

        Les attentats de la rue Copernic de la rue des Rosiers de Tati de la rue de Rennes de New York de la gare d’ Atocha à Madrid   l’assassinat d’ Ilan Halimi la vieille dame jetée par la fenêtre tout récemment ( Halimi aussi ) de Bruxelles et de partout sont des réactions de victimes agressées , qui durent à Paris depuis 1980 .

        Tout çela , comme le réchauffement le nazisme le communisme le fascisme le colonialisme le capitalisme les Droits de l’ homme la démocratie l’ esclavage les guerres le sida la peste noire la Prohibition l’ Islam l’ islamophobie l’ islamisme  les crises économique le printemps de Prague la révolte en Pologne l’année suivante la lutte contre le socialisme le complot pour assassiner l’ Immense Petit Père des peuples le génial Joseph Vissarionovitch Staline , et aussi la révolution russe le stalinisme le Holodomor la guerre d’ Afghanistan ( sale provocation sioniste ) le mal de dents la gueule de bois les hémorroïdes le naufrage du Titanic et le cul du Cardinal de Richelieu …..

        Et modérer un peu l’ odeur puantissime
        Qui sort du cul pourri de l’ Eminentissime ….. 

        sans oublier les Rothschild responsables des inondations de Paris en 1910

        Tout cela vient de la droite israélienne alias les sionistes alias les ….. qui au fait ? 

        • 30 Avril 2017 à 13h43

          C. Canse dit

          Schlemihl

          N’oublions pas les guerriers agressifs de l’école de Toulouse, fabrique de sadiques assoiffés de sang, ceux-là devaient être les pires, le papa de deux d’entre eux restant hors concours : un maître de guerre prêt à appuyer sur le bouton nucléaire.

        • 30 Avril 2017 à 13h56

          durru dit

          Vous avez tout compris, Schlem. Comme d’hab’, quoi…

        • 1 Mai 2017 à 6h26

          politshouk dit

          Les salades ca aide …
          Votre hypocrisie ne résoudra pas vos problème.
          Vous ne voulez rien comprendre c’est votre droit . Vous voulez épater vos semblables c’est votre droit aussi. Mais les réalités n’ont que foutre de vos salades.
          votre société soufre pourquoi.? Chez les israéliens le même syndrome chez certains comprennent pas, soit disant, pourquoi un peuple sous occupation militaire se révolte. Ils sont tout simplement méchants les palestiniens qu’ils se racontent dans leurs fantasmes.
          Mais ceux qui n’ont pas peur de regarder la réalité en face savent très bien pourquoi leur société soufre et ils comprennent leur responsabilité, veulent en finir avec cette oppression qu’exerce leur pays, bien malgré eux, sur un autre peuple
          Et la votre la France?
          ils sont méchants les islamistes? C’est votre explication aux morts des attentats.
          Cherchez mieux soyez courageux arrêtez de vous considérez victimes innocentes des barbares. Ayez conscience du rôle de vos rafales dans le ciel des pays arabo-musulmans, sinon vous ne sortirez jamais de l’auberge.
          Votre population franco-musulmane a ses attaches au delà de la “république”

      • 30 Avril 2017 à 14h39

        accenteur dit

        politshouk
        Désolée je ne comprends pas bien où vous voulez en venir.
        Ce que je sais c’est que nous avons une tête et des jambes. Que la tête commande aux jambes et quand on n’est pas bien dans un endroit on peut toujours utiliser ses jambes pour aller ailleurs.
        Comme la République Laïque existait avant l’arrivée massive des Arabo-musulmans, on s’en tiendra à la règle coutumière qui dit que premier arrivé, premier servi comme chez le boulanger.
        Ceux qui n’aiment pas la République Laïque peuvent aller dans un pays compatible avec leur religion.

        • 1 Mai 2017 à 10h54

          politshouk dit

          Vous confondez le combat naturelle dans chaque société pour l’hégémonie culturelle. Celui qui gagne est toujours le plus convainquant de la pertinence et de l’interet de ses valeurs pour la société et l’individu et la raison des attentats perpétrés par l’état islamique avec lequel vos dirigeant se disent en guerre.

      • 30 Avril 2017 à 16h45

        saintex dit

        L’auteur ne parle pas d’Arabes mais de musulmans, ce qui est une différence énorme. En France, dans le quotidien qui transparaît au travers de l’ecole, ce sont les Pakistanais qui s’isolent le plus de la communauté française pour cause d’islam.
        En ce qui concerne Israël, je n’ai que la vision d’un étranger de passage, mais ce que j’ai vu n’est pas un pays de deux peuples, juif et arabe, tant les Arabes sont en tout différentiables entre musulmans et chrétiens. 

        • 30 Avril 2017 à 16h51

          durru dit

          Bon, on a compris, pas la peine de radoter :)

        • 30 Avril 2017 à 16h57

          Bibi dit

          Les israéliens non-juifs sont beaucoup plus divers (!) que la distinction chrétien-musulman. En matière de religion/pratique il y a aussi des druzes, des b’haï, etc. et l’islam des circassiens n’est pas celui des bédouins ou des bosniaques. Idem pour les arméniens et les éthiopiens chrétiens.

        • 30 Avril 2017 à 17h10

          saintex dit

          L.actualisation sur un nipad, c’est trop fort pour moi. Mes excuses donc.

    • 30 Avril 2017 à 11h11

      accenteur dit

      Je me suis demandée si MLP était nazie. Ma réponse est non. Pourquoi ? Parce que le nazisme est une conviction profonde, une mystique de la race qui est présente dans TOUS les propos même anodins. C’est le cas pour son père et de ses plaisanteries ignobles. Sans compter ses délires séniles sur l’homosexualité.
      Le père ? La fille ? Il n’y a que les racistes au fons, pour dire que les chiens ne font pas des chats.
      Vous êtes exactement comme votre père, vous ? Surtout si vous en avez honte. Cela arrive parfois. Je connais des individus qui ont supporté un père stalinien et qui ne le sont pas.

      • 30 Avril 2017 à 11h19

        Flo dit

        Je ne pense pas que le père soit un nazi. C’est un sale con antisémite, ça c’est certain. Mais tout sale con antisémite n’est pas forcément nazi. Ou alors, cela signifie que les islamistes sont des nazis. Voire même les musulmans qui ont tété l’antisémitisme avec le lait de leur mère.

        • 30 Avril 2017 à 11h26

          accenteur dit

          Mais Flo, d’accord avec vous, les islamistes sont des sortes de nazis où la religion tient lieu de race. Et c’est pourquoi on n’a pas le droit d’être naïf.
          Pour le père pour la connerie + 1, pour le reste, je ne connais de lui, comme tout le monde que ses idées fixes. Quoi qu’il en soit soutenir le nazisme est poursuivi par la loi. Mais il a été poursuivi pour négationnisme sur les camps.

    • 30 Avril 2017 à 10h52

      accenteur dit

      Le racisme est une théorie délirante fondée sur la croyance farfelue et mystique de la supériorité biologique d’une race, d’un peuple, défini par des caractéristiques lui conférant une supériorité auto-proclamée.
      Rappeler que la Révolution française, détestée des nazis, prône le contraire avec l’égalité de tous les individus et l’universalité des droits à la liberté et à la dignité.
      La religion c’est autre chose.
      Si les migrants venus, la plupart du temps de l’Europe, sont devenus des Français à part entière, l’école et l’exogamie facilitée par l’appartenance à une même religion catho prédominante en Europe, faisaient au bout de 2 générations, de tous les enfants de parents nés ailleurs, des Français. Dont beaucoup ont réussi par le mérite.
      L’islam actuel pose problème. Pas pour tous les Musulmans dont certains sont bien intégrés. Mais le nombre ayant augmenté, les revendications de l’islamisme mondial aussi, avec le retour aux sources, le coran, l’obligation de se convertir ou de mourir (EI), nous sommes face à de sérieux problèmes. Le nier est une faute grave.

    • 30 Avril 2017 à 10h07

      IMPERIALYUNAN dit

      Un grand merci republicain aux innombrables termites et autres boute-feu de tous poils qui depuis 40 ans affirment aux immigrés qu’ils sont des victimes des français, tous racistes, et que l’heure des comptes a sonné. Voilà le résultat maintenant au grand jour….

      • 30 Avril 2017 à 10h18

        Fixpir dit

        Ce n’est que le tout début. Il semble que “crime-contre-l’humanité-il-est-islamiste-mais-cest-un-gars-bien” va être élu.

        • 30 Avril 2017 à 10h29

          Laurence dit

          Avec le soutien des pères / mères-la-vertu de Causeur. Je souhaite tout simplement maintenant que ces tartuffes rentiers soient en première ligne pour récolter la tempête.

        • 30 Avril 2017 à 11h02

          isa dit

          Lolo, vous aussi votre père etait nazi?
          En tous cas, résultat impeccable. 

        • 30 Avril 2017 à 11h06

          Laurence dit

          j’espère que vous n’avez pas grillé vos derniers neurones en écrivant ce commentaire.

    • 30 Avril 2017 à 9h49

      isa dit

      À part la haine des arabes, depuis hier il ne reste strictement rien dans le programme de l’aryenne.

      • 30 Avril 2017 à 10h20

        Fixpir dit

        Je préfère une bonne aryenne que des bons à rien.

        Bon, je sais, elle est facile.

        Sinon, vous avez lu l’article et seriez capable de formuler une argumentation, puisque vous semblez être en désaccord?

      • 30 Avril 2017 à 10h41

        Bibi dit

        isa,
        Haine ou pas, depuis hier c’est un appel à cette “communauté” de voter pour elle.

        • 30 Avril 2017 à 10h47

          isa dit

          Eh oui!
          Vous ne trouvez pas que ça fait peu comme programme pour diriger la France pendant cinq ans? 

        • 30 Avril 2017 à 10h53

          Bibi dit

          Vous avez déjà vu un programme de candidat à la présidentielle appliqué une fois élu?

        • 30 Avril 2017 à 11h00

          isa dit

          Justement non, mis le fit que la marine soit fille de nazi et élevée comme telle ne changera jamais.
          Pour la remplacer pendant sa campagne elle avait choisi un négationniste de l’eau la plus pure.
          Elle a ete obligee de le virer au bout de deux jours, mais elle a eu vachement de mal  d’en trouver un qui n’ait un passé degueulasse. 

        • 30 Avril 2017 à 11h15

          Flo dit

          isa,
          Le Pen, père, tout antisémite qu’il soit, n’est pas un nazi. La filiation de son parti politique est l’OAS. Pas le nazisme.
          Le vieux Le Pen est un sale con antisémite.

    • 30 Avril 2017 à 9h48

      desi dit

      que la république disparaisse; d’accord. Mais elle est remplacée moins par l’islam que par le marché. un territoire de producteurs/ consommateurs à manager plutôt qu’une république de citoyens.
      la condition islamique n’est qu’un arôme dans le magasin de bonbons. Mais c’est vrai qu’il y a une certaine convergence entre la figure de l’auto entrepreneur et le dealer de shit/ djihadiste qui bricole sa petite entreprise terroriste dans son coin.
      Je maintiens qu’il s’est passé quelque chose dans la tête de nos dirigeants politiques: ils sont arrivés à la conclusion que créer 2 peuples dont la cohabitation est parfois violente sert leur volonté de contrôle, parce qu’ils peuvent se mettre à équidistance et pratiquer une gestion politique des peurs réciproques. C’est à cette perversion-là qu’il aurait fallu s’attaquer avant toute chose. Le choix de Macron indique le chemin totalement contraire, effectivement.

    • 30 Avril 2017 à 9h28

      accenteur dit

      Notre choix empoisonné :
      I-La gracieuse marionnette de l’hydre du libéralisme mondialisé jetant par millions les pauvres à la rue, les obligeant à grossir les rangs des innombrables errants apatrides en quête d’un emploi à disputer âprement à d’autres apatrides comme des chiens affamés se disputent un os. Avec en prime, L’islam à tous les étages du pouvoir prônant la fatalité et la passivité.
      II-La fille d’un père douteux, (ex pro-nazi ? comme le suggère la gracieuse marionnette à Oradour sur Glane) et de toutes les audaces, désireuse de mâter ce nouvel ordre mondial de la charia et de l’enfermement des femmes, de sortir du carcan protecteur de l’Europe/l’euro, en favorisant le retour de la France traditionnelle catho.
      Dans les deux cas, la violence. Plus dans un cas que dans l’autre ? Oui, les antifas, les anars bien préparés casseront tout sur leur passage aux cris de NO PASARAN. MLP, si MLP il y a, enverra la police et la troupe toute dévouées à sa personne pour ramener l’ordre. Morts et vociférations : à bas la dictature. On aura alors une blonde Erdogan à l’élysée.
      L’avenir radieux quoi !
      Pourquoi les Français n’ont-ils pas élu Fillon-le-moindre-mal ?

      • 30 Avril 2017 à 10h25

        Fixpir dit

        En parlant de filiation douteuses, je vous rappelle que le père de M Hollande était, paraît-il, un facho bon teint. Pourquoi personne ne le lui reproche-t-il?
        Est-elle la seule à avoir un désaccord avec ses parents, et plus particulièrement avec son père? Il me semble bien que c’est une chose assez courante, et que l’on ne reproche pas, usuellement, le père aux enfants.

        Le record de ces reproches délirants est le papier de Marianne aujourd’hui affirmant que Mme Le Pen est antisémite parce qu’elle insiste sur le fait que Macron est un banquier.

        Au fait, vous semblez valider que le choix démocratique ne doit se porter que sur le candidat qui ne déclenchera pas de violence politique. C’est, comment dire, éminemment antidémocratique…

        • 30 Avril 2017 à 11h03

          accenteur dit

          Fixpir
          Oui à tout, vous avez raison, mais ma dernière phrase est le signe de ma peur des violences. Concluez comme vous voulez, je sais, ce n’est pas héroïque. Mais en réfléchissant à l’agressivité et à la violence, j’ai compris qu’à un moment on atteint des zones de non retour qui font les massacres de masse.

        • 30 Avril 2017 à 16h53

          Moumine dit

          “le candidat qui ne déclenchera pas de violence politique”, je ne l’ai pas vu au premier tour. Et pourtant, j’ai le même ressenti qu’accenteur, qui exprime bien nos peurs – et nos pressentiments ?

    • 30 Avril 2017 à 6h56

      taubiroute dit

      et oui, une immigraton qui impose ses us et coutumes et vet imposer ses lois a un peuple hospitaleier cela s appelle tout simplement une INVASION .
      La derniere a eu lieu en 1940…..

      • 30 Avril 2017 à 7h16

        QUIDAM II dit

        Un impérialisme panislamique est à l’oeuvre, déployant diverses stratégies : diplomatie et économie (finance, pétrole) ; violence ; démographie ; guerre psychologique (repentance coloniale) et culturelle ; entrisme politique, etc… Multiculturalisme
        « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère Sud pour aller dans l’hémisphère Nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. » (Houari-Boumedienne avril 1974, session spéciale de l’Assemblée générale de l´ONU sur le Nouvel ordre économique international)
        « Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons. Avec nos lois coraniques nous vous dominerons. » (2002, Cheikh Youssouf al Quaradawi, l’un des principaux de l’UOIE, Union des organisations islamiques européennes, dont la branche française est l’UOIF)  
        “Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées seront nos casernes et les croyants nos soldats”. (avec ces propos d’un théoricien du nationalisme turc Zia Gokalp, Erdogan été condamné à une peine de prison en 1998 pour incitation à la haine) 

      • 30 Avril 2017 à 9h34

        accenteur dit

        taubiroute
        la nouvelle invasion des années 2000, sans armes (presque), sans violence (presque), le flot continu des gueux d’ailleurs entrant en Europe et défendus par le secours catholique et les intellos enfermés dans leur bunker de la fac et des laboratoires sans fenêtres à l’extérieur.

    • 30 Avril 2017 à 6h53

      QUIDAM II dit

      Ce qui est très significatif, est que le multiculturalisme n’est encouragé que dans les pays occidentaux.
      En terre d’islam (de l’Afrique du nord au Proche et au Moyen-Orient), tout ce qui n’est pas musulman est étroitement surveillé, sinon même harcelé ou persécuté… ou encore poussé à l’exil (les chrétiens d’Orient), ou promis à la destruction (l’Etat d’Israel).
      Accepter cette dissymétrie n’est rien d’autre qu’un qu’un signe de faiblesse (et de lâcheté) non seulement politique mais encore psychologique… et non pas l’expression d’une vertu démocratique et d’une largeur d’esprit.

      • 30 Avril 2017 à 16h24

        Moumine dit

        Ou comment la démocratie est pervertie.

    • 30 Avril 2017 à 6h45

      Garmin dit

      De l’art de blablater dans le vide…

      • 30 Avril 2017 à 7h59

        Ambrosius dit

        Nous ne doutons pas un instant que les islamocompatibles dans votre genre considèrent une telle alerte comme du blabla.

      • 30 Avril 2017 à 10h29

        Fixpir dit

        De l’incapacité d’avoir un raisonnement et de formuler une argumentation lorsque le signal d’alarme “politiquement incorrect” apparaît.