La France au Mali, je l’aime | Causeur

La France au Mali, je l’aime

Finalement, la Patagonie attendra

Auteur

Jérôme Leroy

Jérôme Leroy
Ecrivain et rédacteur en chef culture de Causeur.

Publié le 24 janvier 2013 à 15:00 / Politique

Mots-clés : , , ,

manif pour tous mali

Ce que j’aime bien, avec la France, c’est qu’elle me surprend toujours. Un peu comme avec les femmes qu’on aime passionnément. On s’en fait une certaine idée qui est tantôt déçue tantôt retrouvée.

Parfois, on enrage de désespoir en voyant ce qu’elle devient, on en arrive à se demander si on ne va pas s’exiler, et pas pour des raisons fiscales. Par exemple, si on ne va pas demander la nationalité patagonne. Oui, c’est possible puisque Jean Raspail, l’auteur du mythique Moi, Antoine de Tounens, roi de Patagonie (1981) dispose d’une chancellerie, 20, avenue de Lowendal, 75015 Paris, où l’on pourra demander tous les renseignements nécessaires.

Parfois, au contraire, la France nous ravit et nous réveille. Elle déploie de nouveau ses charmes, son ardeur et on se dit que c’est vraiment la femme de notre vie, qu’il est impossible de la quitter, que c’est comme ça. Un peu comme le narrateur de La Prisonnière chez Proust dans ses démêlés avec Albertine.

Parfois, ces hauts et ces bas se succèdent à des intervalles si courts que l’on en ressort étourdi, étonné et finalement réconcilié. Ainsi en a-t-il été pour votre serviteur en ce mois de janvier qui aura vu la manifestation contre le  mariage pour tous d’une part et d’autre part l’entrée en guerre de la France au Mali contre les terroristes islamistes qui étaient sur le point de cueillir Bamako, histoire d’en faire un Kaboul africain.

La manifestation contre le mariage pour tous m’a un instant fait désespérer. Pas par son succès somme toute relatif si on le compare aux autres manifs de la droite comme celle du 30 mai 68 pour le soutien à De Gaulle ou celle de juin 84 pour l’école libre. Au fond, la manif du 13 janvier n’était peut-être pas tant un défilé « de droite »  que la manif d’une France catholique au sens le plus étroit du terme. C’est en tout cas ce que semblent avoir prouvé les commentaires des organisateurs et des participants. Il y avait de quoi déprimer pour les modérés dont je fais partie et qui pensent, comme sans doute la majorité des Français, des choses simples sur la question : le mariage gay, pourquoi pas même s’il y a tout de même plus urgent en ces temps de crise systémique ;  l’adoption  qui va avec, c’est un peu plus dur et les délires prométhéens sur la PMA et la GPA, non merci. À voir le débat se résumer à un affrontement caricatural entre la ligne Civitas et celle de Beatriz Preciado, cela donnait envie de devenir patagon. La France était-elle devenue si caricaturale, si autocentrée sur des problèmes de police de la braguette au point de mimer une de ces guerres civiles dont elle est si coutumière depuis l’affaire Dreyfus ?

Et puis voilà que la guerre, la vraie, arrive. Au Mali. Et là, tout d’un coup, la France redevient belle. Elle est belle parce qu’elle intervient toute seule, comme une grande. Elle est belle parce que ses soldats s’opposent à une nouvelle barbarie. Elle est belle parce qu’on lui expliquait depuis des années qu’elle était un petit pays minable crispé sur des acquis sociaux, que sa dette en faisait une antichambre de la Grèce, qu’elle recevait des leçons quotidiennes de Bruxelles et de l’Allemagne, que sa jeunesse et ses riches foutaient le camp à cause de socialistes pourtant d’un rose très pâle.

Et voilà qu’aux portes de cette même Europe se profile la pire des menaces. Et qui répond présent ? La France. Je me fiche un peu de savoir qui est le chef de guerre. Que Hollande, l’homme normal, connaisse une métamorphose qui renvoie ses détracteurs dans les choux, c’est un épiphénomène. La France est une donnée spirituelle de l’Histoire, disait De Gaulle, et à part de très sales moments (Thiers ou Pétain), elle a toujours eu des rois et des chefs d’Etat qui ont su la faire ressembler à elle-même : courageuse, généreuse, émancipatrice, articulant sans cesse le particulier à l’universel.

La guerre au Mali ne montre pas que la France est isolée,  elle démontre que l’Union Européenne n’existe pas en dehors de ses directives visant à la faire entrer de gré ou de force dans un système économique, celui du capitalisme financier, qui n’est pas fait pour elle et qui ne le sera jamais vraiment. La guerre au Mali montre que l’UE n’existe ni sur le plan social, ni sur le plan de la politique étrangère (qui connaît Catherine Ashton ?) ni sur le plan de la défense. Ils pouvaient opposer quoi les Anglais, en moins de deux jours, face aux barbus du désert ? Les traders de la City ? Et les Allemands ? Les ouvriers de chez BMW qui prennent leur retraite à 67 ans ?

Je ne suis pas naïf. Cette intervention sera aussi l’occasion pour la France de rappeler que comme toutes les grandes puissances, elle a ses zones d’influence. En l’occurrence, la région qui correspond à l’ancienne AOF, là où faut-il le rappeler, on parle français, et qui n’appartient ni aux Chinois, ni aux Américains, ces derniers ayant fait preuve de leur incompétence au Mali par un coup d’Etat militaire en mars 2012 et la formation de cadres qui se sont empressés de rejoindre Aqmi et autres sympathiques coupeurs de mains.

Pour le reste, on peut aussi espérer qu’une fois cette guerre terminée, comme après toutes les guerres, on prendra le temps d’inventer avec ces pays d’autres modes de coopération, plus justes que celui de la simple prédation sur les matières premières. Histoire précisément de ne pas nourrir des frustrations qui ont vite fait de grossir les rangs de ces mêmes islamistes.

Donc, pour l’instant, la Patagonie attendra. La France est toujours aussi belle…

*Photo : Stephane Enten.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    Inscrivez-vous à la Newsletter

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 27 Janvier 2013 à 1h06

      eclair dit

      Les choses vont désormais se compliquerGao vient d’être reprise. Mais désormais c’est tombouctou et kidal et là c’est en territoire touareg. Désormais les choses vont être plus compliqué le risque d’aller trop loin est désormais présent.

    • 26 Janvier 2013 à 17h26

      quadpater dit

      Suite à l’injonction d’Hathorique – 26 January 2013 à 14h46

      Sur les bords du Niger craquelés de soleil
      Une femme avance, son enfant dans le dos,
      À pas prestes, ignorant la brûlure du vent chaud
      Et les cris affamés du marmot qui s’éveille.

      À sa peine aussi elle fait la sourde oreille
      Elle sent les os de son fils à chaque sanglot
      Ses yeux fixent le sol ; elle sait que bientôt
      Sa vie ressemblera à un très long sommeil

      Elle avance et sa résolution s’accroît
      Plus que quelques mètres, la berge… la voilà !
      Ses pieds sont blessés par les éclats de coco

      Et d’un geste nerveux elle desserre le drap
      Soutenant son bébé. Elle lève les bras…
      La tête basse elle retourne à Bamako.

      • 26 Janvier 2013 à 18h42

        hathorique dit

        Merci pour eux et pour moi,  c’est un très beau cadeau. 

        A vous lire, ce n’était pas un pari si stupide que je vous ai proposé .        

        Puissent ces deux là survivre et arriver à Bamako.  

        • 26 Janvier 2013 à 21h55

          quadpater dit

          “c’est un très beau cadeau.”
          C’est ce que je disais à mes babounes quand ils m’offraient l’empreinte de leurs mains dans le plâtre pour la fête des pères. ;)

        • 27 Janvier 2013 à 1h35

          nadia comaneci dit

          Oui, c’est tout ce que nous leur souhaitons. A eux et aux autres.
          Merci Quad, les sonnets sans w vous réussissent très bien.

    • 26 Janvier 2013 à 15h53

      Renard dit

      Je signale aux lecteurs de Causeur, un excellent article de Marianne de MM. Conan et Merchet intitulé “L’homoparenté contre l’égalité”:
      http://www.marianne.net/L-homoparente-contre-l-egalite_a225873.html?com#comments
      Décidément, Jérôme Leroy, “les cathos étroits” frappent partout, même à Marianne !

      • 26 Janvier 2013 à 16h18

        Guenièvre dit

        Merci Renard,

        important en effet, l’enfumage n’est pas du côté que l’on croit et ça commence se dire.
        J’ai même reçu un bulletin régional des verts dont un article se termine ainsi :

        ” Nous, d’ordinaire si inflexibles sur le respects des processus naturels de création, oublierons-nous ces principes cardinaux au nom d’une légitime lutte contre l’homophobie ?”
        Décidément le débat est utile…

        • 26 Janvier 2013 à 16h26

          Marie dit

          C’est heureux d’ailleurs!

    • 26 Janvier 2013 à 15h05

      Marie dit

      J’attends toujours ,lampiste que vous nous donniez votre avis sur le document de la voix de l’enfant dont je remets le lien au cas ou il aurait été perdu
      http://www.lavoixdelenfant.org/docs/news/prop_voix_de_l__enfant_pl_vfannexe.pdf

      • 26 Janvier 2013 à 15h12

        Eugène Lampiste dit

        que voulez vous que je vous dise, marie ?

        les théoriciens du genre sont aussi débiles que les religieux.

        dois je être plus clair ? 

        • 26 Janvier 2013 à 15h13

          Eugène Lampiste dit

          aussi cons que les créationistes.

          c’est vous dire…. 

        • 26 Janvier 2013 à 15h33

          Eugène Lampiste dit

          et qu’en pense votre pape adoré, des créationistes, au fait ?

          il excommunie à tour de bras ces gens qui endoctrinent des enfants, ou il est déjà assez occupé avec le trou de balle des homos ?
           

        • 26 Janvier 2013 à 15h46

          eclair dit

          changement de sujet visant un particularisme que peut approuvent visant à discréditer.
          C’est pas de l’argumentaire ça. C’est du du niveau ras des pâquerettes. Vous savez pas répondre hop une vacherie qui peut embarrasser. 

        • 26 Janvier 2013 à 16h02

          Eugène Lampiste dit

          ah, vous ne savez pas lire les réponses, vous non plus ?

          vous êtes sous les pâquerettes ? 

        • 26 Janvier 2013 à 16h10

          eclair dit

          @eugene
          Peut être que je ne sais pas lire. ALors expliquer moi.
          Marie parle du droit de l’enfant et vous vous répondez créationnisme? Pas une déviation du sujet?

        • 26 Janvier 2013 à 16h11

          Marie dit

          Vous savez parfaitement la position du Pape sur ce sujet , si il faut lisez ceci
          http://lesuisseromain.hautetfort.com/archive/2009/02/14/faux-debat-creationnisme-evolutionnisme.html

        • 26 Janvier 2013 à 16h16

          Eugène Lampiste dit

          c’est comme avec les évêques négationistes ?

          s’ils disent “pardon papa”, il les réintègrent ? 

        • 26 Janvier 2013 à 16h19

          Eugène Lampiste dit

          et oui, je suis déviant, eclair

          et en plus c’est ma joie

          et si vous ne savez pas lire les réponses (“les théoriciens du genre sont aussi débiles que les religieux, aussi cons que les créationistes”), achetez vous des lunettes 

        • 26 Janvier 2013 à 16h21

          eclair dit

          maintenant on passe au négationnisme.
          Combien d’anciens membres ayant participer à la collaboration se sont retrouvés au PS?

          Importance des éveques négationnistes dans l’église catholique. 50% 1% 0,1% moins? 
           

        • 26 Janvier 2013 à 16h23

          Eugène Lampiste dit

          et on ne les excommunie pas ?

          c’est comme pour les curés pédophiles, alors. 

        • 26 Janvier 2013 à 16h28

          eclair dit

          @eugene
          Non ici on parle de troll pas de déviant.
          Avant d’acheter des lunettes.
          “26 January 2013 à 15h33 Eugène Lampiste dit et qu’en pense votre pape adoré, des créationistes, au fait ?”
          Expliquez moi le rapport avec le pape ?Pourquoi introduire le pape si vous voulez parler des extremistes religieux?

          Je sais très bien lire les réponses. Et j’en comprends le sens caché. 

        • 26 Janvier 2013 à 16h35

          Eugène Lampiste dit

          parce que certains sont sous son autorité.

          il vous faut une loupe ? 

        • 26 Janvier 2013 à 16h43

          eclair dit

          @eugene
          Différence entre lever une excommunication et redonner une place.
          L’excommunication cela s’apparente à une peine de mort sociale. 

          Rien dans leur propos ne contrevient au dogme catholique .
          S’ils passaient aux actes cela serait différent.

          Le problème d’une loupe c’est qu’elle a un effet grossissant et qu’on oublie que c’est minuscule ce qu’on regarde. 

        • 26 Janvier 2013 à 16h45

          Eugène Lampiste dit

          une mort sociale ?

          vivre (ou être mis) en dehors de l’Eglise ?

          merde, me voici asocial, maintenant 

        • 26 Janvier 2013 à 16h51

          eclair dit

          @eugene

          Tiens c’est remarquable la facilité avec laquelle vous vous enfoncez dans le bourbier de la pensée.

          Pour un catholique fervent l’excommunication est comparable à une peine de mort sociale.

          D’ailleurs l’excommunication n’a de sens que pour un catholique.
          Comparer avec vous qui n’en avez rien à faire de la religion. Cela n’aurait aucun sens.

          Quand on répond sans réflechir aux aboutissants on fait comme vous sortir une tirade qui se veut intelligente mais montre un cruel manque d’intelligence pour le coup! 

        • 26 Janvier 2013 à 16h54

          Eugène Lampiste dit

          ah bon, ils se sentent catholiques avant de se sentir français ?
           
          d’habitude, on dit cela des musulmans 

          mais bon, si les excommuniés ont du mal à s’intégrer à la société, ne vous inquiétez pas, nous leur fournirons une cellule psychologique

          voire une tétine (ou un doudou) 

    • 26 Janvier 2013 à 14h46

      hathorique dit

      @ Guenièvre

      Je plussoie à votre courrier et Chère Marie Causeuse puisse votre lettre de doléances, (j’ai évité le con trop post mortem) faire céder les dernières balbuties, les derniers barbotages, les derniers papillotements, les derniers chatoiements d’un style si précieux qu’à ne plus le lire il nous manquerait l’illumination des derniers feux de la lampe d’un spadassin ferraillant dans son champ lexical.
      @ Quad
      vous réciterez quad Paters (en latin) , vous ne méritez pas encore les Ave (mariés) et comme Perec dans “la disparition” vous écrirez un sonnet (un sonné) sans W
       
       bien à vous deux  

      • 26 Janvier 2013 à 14h49

        Eugène Lampiste dit

        ah, hathorique, il y aurait en effet tant à dire sur le style “si précieux” de certaines “beaufdruches”.

        • 26 Janvier 2013 à 14h59

          girafe234 dit

          Vous parlez de 
          Mandon jaideuxailesaucul  

        • 26 Janvier 2013 à 15h02

          Marie dit

          alors lampiste vous n’avez pas répondu faites vous alliance avec LGBT et sa théorie gender? Vos contre pétries réécouter Desproges ne suffisent masquer votre absence d’arguments sauf à considérer que la religiophobie en soit un!

        • 26 Janvier 2013 à 15h14

          Eugène Lampiste dit

          tiens, revoila gigi, l’obsédée des pseudos multiples.

        • 26 Janvier 2013 à 15h48

          eclair dit

          @eugene
          Le style de chacun lui est propre inutile d’agresser sur le style encore faudrait il que vous ayiez un style en dehors de lancer des piques visant à court circuiter tout débat.
           

        • 26 Janvier 2013 à 16h04

          Eugène Lampiste dit

          c’est moi qui parle du style “si précieux”, eclair ?

          décidément, vous ne savez pas lire. 

        • 26 Janvier 2013 à 16h17

          eclair dit

          @eugene
           J’ai bien compris votre propos.
          Si certains veulent croire qu’ils ont un style recherché libre à eux tant qu’ils ne viennent pas dire que par leur style ils ont la Vérité.
          Ce que je vous reproche c’est que vous ne parlez pas du fond et vous vous occupez de détail sans importance pour lancer des piques stériles. Combien d’interventions qui ne font pas plus de deux lignes?
          Le propos de guenievre ne mérite qu’indifference pas une attaque. Si vous voulez vous en moquez chez vous faites. mais inutile de venir sortir une pique pour quelque chose sans contenu et  sans importance.
           

        • 26 Janvier 2013 à 16h39

          Eugène Lampiste dit

          où ai je parler de mon style ?

          il vous faut un microscope ? 

        • 26 Janvier 2013 à 16h46

          eclair dit

          @eugene
          Tiens vous avez un complexe pour parler de loupe de miscroscope? 

          Ah bon où je dis que vous parlez de votre style?
          Je dis qu’au lieu de parler du style des autres vous feriez mieux d’avoir un style autre que la pique d’une ligne. Et argumenter sur le fond et pas sur la forme ou le détail insignifiant. 

        • 26 Janvier 2013 à 16h51

          Eugène Lampiste dit

          je parle du style des autres quand les autres parlent du mien.

          que vous ne sachiez pas lire mes réponses, je m’en tape, mais faites au moins l’effort de d’apprendre à lire ceux qui parlent de mon “style”

        • 26 Janvier 2013 à 16h55

          eclair dit

          @eugene
          C’est pas moi c’est eux qui ont commencé les premiers. Humm vous en êtes encore à ce niveau?
          Vous êtes ici pour échanger des idées ou jouer à la cour de maternelle de celui aura la plus grosse? 

        • 26 Janvier 2013 à 16h57

          Eugène Lampiste dit

          vous êtiez déjà obsédé à l’âge de la maternelle ?

          c’est du joli… 

    • 26 Janvier 2013 à 14h03

      Théodore Plouf dit

      Un peu d’humour :
      Frigide Barjo a déclarée hier que c’est par la petite porte de derriére …… de l”Elysée que François Hollande à fait sortir les opposants au mariage pour tous …….

      Un peu d’histoire :
      Dans un discours de 1849 , Thiers a déclaré :

      “Je veux rendre toute puissante l’influence du clergé parce que je compte sur lui pour propager cette bonne philosophie qui apprend à l’homme qu’il est ici bas pour souffrir et non cette autre philosophie qui dit au contraire à l’homme “Jouis “.
      Sur sa tombe est gravé ” Patriam dilexit Veritem coluit “.
      Il a chéri sa Patrie, il a veneré la vérité .
      Thiers fut élu à l’académie Française en 1833 entre autre de nombreuses choses .

      • 26 Janvier 2013 à 14h58

        Mangouste1 dit

        Théodore,
         
        Hum, je ne voudrait pas me la péter, mais “veritatem” aurait été plus correct. Notez, c’est peut-être une erreur du lapicide.

        Bien à vous. 

        • 26 Janvier 2013 à 15h42

          Théodore Plouf dit

          vous avez raison , c’est plutôt ”veritatem’ .
           Dans ce salon on y perd facilement son latin .

    • 26 Janvier 2013 à 13h26

      Renard dit

      Jérôme Leroy dit: ” l’adoption qui va avec, c’est un peu plus dur et les délires prométhéens sur la PMA et la GPA, non merci”.
      Pourquoi justement caricaturer ces manifestants du 13 janvier alors qu’un grand nombre d’entre eux partagent votre position ? Plutôt que des cathos étroits, je crois que les manifestants étaient avant tout des conservateurs au meilleur sens du terme, effrayés par les délires prométhéens auxquels vous faites allusion.
      Pourquoi tout rapporter à Civitas qui, je vous le rappelle, ne faisait pas partie de la manif pour tous ? Parce que ça simplifie le paysage idéologique pour les besoins de votre démonstration ? Non, Jérôme Leroy, la réalité, c’est la pluralité, tout est nuance et vous le savez mieux que moi.
      Pour le dire autrement et parce que l’ami Daoud le met à la une aujourd’hui, il se pourrait bien qu’il y ait eu davantage de “décence commune” au sens d’Orwell dans le cortège du 13 janvier qu’il n’y en aura dans celui de demain dimanche.
      Dans l’esprit des promoteurs du mariage homo, il est évident, cela crève les yeux, qu’il ne s’agit que de la première salve et si vous êtes cohérents, il se pourrait bien que demain ou après-demain, nous manifesterons alors ensemble. ça va vous faire drôle de tous ces crucifix !

    • 26 Janvier 2013 à 12h48

      quadpater dit

      Guenièvwe, vous n’allez pas me faiwe une pendule pouw un bête pwoblème de claview, quand même ???