Emmanuel Macron, le Michel Drucker de la politique | Causeur

Emmanuel Macron, le Michel Drucker de la politique

Le jeunot qui plaît aux vieux

Auteur

Roland Jaccard

Roland Jaccard
Psychologue, écrivain, journaliste, critique littéraire, essayiste et éditeur suisse.

Publié le 07 avril 2017 / Politique

Mots-clés : , ,

Emmanuel Macron sur le plateau de L'Emission politique de France 2, avril 2017. SIPA. 00801361_000013

À la question : pourquoi Emmanuel Macron séduit-il tant les vieilles dames et les vieux messieurs, la réponse est claire. C’est le gendre idéal, le Michel Drucker de la politique. Avec lui, nous retrouvons Champs-Elysées et la mondialisation heureuse, une harmonie entre les peuples et les religions. Il ne veut de mal à personne. Il veut juste nous aimer. C’est un jeune séminariste, capable de citer Heidegger et Ricœur, qui doit tout à son mérite et à sa famille modeste, mais honnête, prudente et fière de son rejeton. Il ne tient d’ailleurs pas à être un élu en politique, mais l’Élu. La politique, il en a fait  l’expérience, c’est un peu sale et tordu pour un homme intègre et idéaliste comme lui. Son énergie, il la donne à la France pour qu’elle lui ressemble. C’est un mystique, peut-être un saint… qui sait ? Il a bien quelques aumônes à distribuer au bas-peuple : la suppression de la taxe d’habitationpar exemple, mais enfin suivre son exemple, ce don total de sa personne, est la voie à suivre : chacun en tirera un bénéfice… au moins spirituel.

>> A lire aussi: Les mille masques d’Emmanuel Hollande

Certains l’avaient décrit comme le candidat du grand Capital, d’autres comme un pervers susceptible d’embobiner à peu près n’importe qui avant de le trahir. Quelle erreur : un homme qui parvient à communier avec Robert Hue, François Bayrou et quelques libéraux bon teint ne peut pas être un filou. Un innocent peut-être, un idéaliste certainement qui croit que tous les hommes de bien sont de la même paroisse. Comment ne pas lui faire confiance? Il s’entoure aussi de braves gens issus de la société civile et il chasse du temple tous les corrompus et corrupteurs qui, depuis des décennies, ont amené ce beau pays qu’est la France dans un cloaque. Une noble ambition que rien n’arrêtera et qu’il nourrit depuis son enfance. Nous brûlerons un cierge ce soir à l’Eglise Saint-Sulpice pour qu’il triomphe des forces du Mal. Après tout, nous aussi avons quelque chose de Macron en nous.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 10 Avril 2017 à 22h58

      arbrecentenaire dit

      R.J. psychologue ? Bien pauvre psychologie !

    • 10 Avril 2017 à 16h18

      Esprit critique dit

      Vous êtes très méchant avec Drucker, qui est sérieux et efficace dans son boulot.
      L’autre, il s’est caché derrière la marionnette ministre du travail, après avoir bradé Alstom aux américains, vendu SFR a son financeur de campagne, et d’autres babioles …..

    • 10 Avril 2017 à 13h15

      Pol&Mic dit

      “Emmanuel Macron, le Michel Drucker de la politique” !…..
      …..
      si c’est ça nous en avons pour des années

    • 9 Avril 2017 à 7h28

      QUIDAM II dit

      Parfait membre de la nomenclatura française, Emmanuel Macron est partisan du multiculturalisme ; de la « discrimination positive » ; de la repentance coloniale ; des subventions aux grands groupes mondialisés ne payant pas d’impôts et ne créant aucun emploi, même quand ils sont bénéficiaires ; de la négation de la culture française remplacée par « la culture en France », etc  
      Il se croit investi d’une mission mystique : « La dimension christique, je ne la renie pas ; je ne la revendique pas »
      De même que François Hollande a mené une politique socialement et économiquement libérale ainsi que, pour donner frauduleusement le change, des actions résolues sur le plan des moeurs, celui de la culture et celui des minorités… Macron entend mener une politique socialement et économiquement libérale ainsi que, pour donner frauduleusement le change, des actions résolues sur le plan des moeurs, celui de la culture et celui des minorités.
      Les très nombreux ralliements socialistes à Emmanuel Macron font de son mouvement un avatar du PS en perdition, la voiture-balai de politiciens opportunistes qui espèrent sauver leur peau du désastre de leur parti. Très bien implantés localement, Emmanuel Macron sera dans la nécessité absolue d’en tenir compte en leur fournissant des investitures pour espérer avoir quelque représentation à l’Assemblée Nationale.

    • 8 Avril 2017 à 15h54

      AdLib dit

      Dans une interview de 2013, Vincent PEILLON pourfendait l’Eglise catholique, vecteur d’une “religion d’oppression”, et rendait hommage au protestantisme, “qui seul permet la liberté et la démocratie” ou en des termes approchants – distingo dont, dans l’entre-deux-guerres, l’évolution de l’Autriche, de l’Italie ou de la France, terres catholiques, et de l’Allemagne, terre protestante, atteste la finesse et la pertinence : tous connurent le fascisme et l’antisémitisme, mais ceux-ci n’eurent pas le même devenir chez tous !

      PEILLON poursuivait en appelant de ses voeux l’invention d’une “nouvelle religion”, la laïcité, pourvue de “ses nouveaux prêtres” et de “ses nouvelles églises” – comprendre : nos enseignants et nos écoles… L’Education nationale ainsi promue en nouvelle “Eglise”, donc, il soulignait la nécessité que celle-ci change la société en touchant d’abord tous les enfants jusque dans les tréfonds de nos campagnes, à coups de religion laïque…
      Et il ajoutait même, partant de son présupposé de l’”HOMME NOUVEAU” né de la Révolution et éclos sous le futurisme, que “tout homme peut devenir un CHRIST RÉPUBLICAIN”, ce qui me tétanisa en l’entendant ! N’avions-nous pas, au siècle dernier, déjà vu naître un “Messie” humain, dont la folie avait exercé sur les foules une séduction inédite et meurtrière ?

      Revenue, croyais-je, de mon état de ténanie depuis cette lecture, quelle ne fut pas ma surprise d’entendre MACRON revendiquer, dans nos meilleurs médias, une “dimension CHRISTIQUE”, “TRANSCENDANTALE”, etc. ! Et de l’entendre affirmer haut et fort que lui aussi, il voulait “CHANGER LA SOCIÉTÉ” ! Cette fois, non plus par le bas – l’école et les enfants, comme le font tous les régimes totalitaires, selon Hannnah Arendt –, mais “par le haut”, du haut de la fonction présidentielle qu’il prétend exercer.

      Et… je m’interroge : MACRON serait-il le “Christ républicain” dont PEILLON refuserait de reconnaître la paternité, après l’avoir pourtant engendré ?

      • 10 Avril 2017 à 15h13

        rolberg dit

        Paul de Tarse, le saint Paul des chrétiens, a dit que le Jésus qu’il avait entendu était le Christ. Sans risque, Jésus n’était plus. Macron a un culot fou, fou, fou.

    • 8 Avril 2017 à 13h44

      buddy dit

      Cette revue est devenue (en partie) une sorte de mauvais tract électoral.
      jamais on n’y décortique les points des programmes respectifs, des actions déjà menées pour ceux qui ont occupé un poste du pouvoir.
      Ce n’est pas rien :
      - Fillon, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, conduit la France pendant presque 5 ans
      - Macron, Conseiller de la Présidence, puis Ministre des Finances
      - Hamon, Ministre (de quoi? On ne s’en souvient plus)
      - Melanchon, Ministre aussi
      Déjà, ceux-là, on peut examiner leurs actions passées
      Les autres, on peut travailler sur leurs projets avoués.
      Mais à Causeur, on reste sur des analyses complètement abstraites.
      Ici on compare Fillon à Dreyfus, là, Macron au gourou d’une secte, ailleurs on se moque des “costumes” de Poutou, etc, etc..
      Décidément,les intellectuels ne sont plus ce qu’ils étaient, réduits à ‘état de militants basiques et inconditionnels.

      • 8 Avril 2017 à 17h16

        i-diogene dit

        Oui, les critères sont nettement subjectifs qu’objectifs..

        Causeur est un journal d’ opinion particulier:

        - les palabres de ces dames du patronage au cours d’ une tea-party..^^

        .. Mais ce n’ est pas anormal: les médias ont depuis longtemps habitués l’ électorat français à se focaliser sur la couleur des dossards, les p’tits mots de travers et les procès d’intentions sur des des critères fantasmés..

        … Ca évite de se focaliser sur les programmes et leurs conséquences futures sur la nation..

        .. Mais, ça demanderait un véritable travail d’investigation et d’analyse..!^^

    • 8 Avril 2017 à 12h31

      AD CITOYEN dit

      A programme économique (presque) semblable, je préfère le plus vieux. C’est chose entendu, les jeunes préfèrent les vieux pour gouverner (cf Sanders). Et puis c’est plus moral : en voici un qui se décarcasse depuis 30 ans pour gouverner, et un jeune lui piquerait la place au dernier moment parce que… pourquoi au fait? Parce que c’est le fils spirituel de Hollande? Une sorte de succession en sorte… On fait mine de croire que le vieux aurait des (sales) affaires alors que le jeune se présente avec (seulement) 200 mille euros d’épargne, une tête d’enfant de cœur, et qu’il serait là parce qu’il aime la France ! Par amour. C’est beau comme un conte pour enfant…

    • 8 Avril 2017 à 11h42

      agatha dit

      On aimerait bien pour une fois voter pour un type sympathique et gentil. Mais serait-ce bien sérieux ?
      Chez Pujadas, Macron m’a séduite la 1ère demi-heure. Après, ça s’est gâté, il ne m’a pas convaincue, ses solutions aux problèmes épineux du moment paraissaient toutes boiteuses, floues, irréalistes, et ses propos légèrement contradictoires d’un moment à l’autre de l’émission.
      S’il est élu, je nous souhaite bonne chance. On ne sait jamais, il est peut-être bien entouré ( je parle des nouveaux venus pas des vieux chevaux de retour de la politique).

    • 8 Avril 2017 à 8h05

      taubiroute dit

      il finira peut etre comme Jesus, cricifie sur la coline du Sacre Coeur !
      apes tout un prophete ca sert a ca !!

    • 8 Avril 2017 à 6h41

      Lecoeuretlaraison dit

      Le recycleur des socialistes en perdition accompagné de gogos de droite complexée.
      Le MODEM sauce bobo ! 

    • 8 Avril 2017 à 1h15

      Robinson dit

      Remember FH, gentil garçon, bien élevé, bonne famille, pas d’excès, toujours protégé (parents, SR, puis VT…), des paroles solennelles pour de bien pâles réalisations, un énarque volubile sans profondeur ni caractère.
      EM est-il vraiment si différent ?

    • 7 Avril 2017 à 23h54

      Renaud42 dit

      Je m’engage à regarder son émission tous les samedi soir pendant au moins 2 semaines s’il élève son ambition jusqu’à présenter une émission de variétés au lieu de se présenter aux présidentielles.

    • 7 Avril 2017 à 22h55

      littlerichard dit

      Franchement, avec un titre comme celui-là, je ne lirai même pas l’article ! Causeur est en train de devenir un bon gros journal partisan à l’ancienne !

      • 8 Avril 2017 à 12h15

        saintex dit

        Comment est un bon gros journal partisan à la moderne ?

    • 7 Avril 2017 à 22h33

      Malg dit

       http://www.legorafi.fr/2017/04/06/francois-fillon-regarde-si-francois-hollande-ne-se-cache-pas-sous-son-lit-avant-daller-dormir/

      François Fillon regarde si François Hollande ne se cache pas sous son lit avant d’aller dormir. 

      Selon des témoins, le candidat LR à l’élection présidentielle vérifierait régulièrement sous son lit que le Président de la République ne s’y cache pas. « En général, c’est ma femme, Penelope, qui regarde sous mon lit à ma place mais, en ce moment, elle est très occupée », avait-t-il confié à l’un de ses proches. Ce dernier, anonyme, raconte d’ailleurs : « Il vérifie aussi régulièrement dans sa garde-robe pour voir si des journalistes ne se cachent pas derrière ses costumes » L’un de ses voisins témoigne également : « Je l’ai vu se mettre à genoux en se battant contre ses douleurs aux articulations, en mettant cinq minutes à se relever, rien que pour se savoir en sécurité de l’oeil de l’Élysée ». « Cela ne m’étonnerait pas que quelqu’un ait trafiqué ma veilleuse », le candidat à la présidentielle a-t-il été entendu dire hier soir en suant d’angoisse car celle-ci ne fonctionnait plus, ne supportant pas de dormir dans le noir de peur qu’un inspecteur des impôts vienne le surprendre durant la nuit. Selon l’ancien Premier Ministre, les bruits étranges pendant la nuit ne font pas de doute. « Soit c’est un cambrioleur, soit ce sont les relents de vomi de François Hollande », a-t-il dit par rapport aux bruits du parquet qui craque dans son manoir lors des nuits d’orage et de pluie. Le candidat de la droite est pourtant prêt à prendre les mesures nécessaires afin de se débarrasser de cette soi-disant nuisance. « Pour qu’il me laisse tranquille, j’ai décidé de l’engager comme assistant parlementaire après son mandat ».  

      • 8 Avril 2017 à 0h35

        Warboi dit

        excellent.
        Ce type est pitoyable.
        Sinon, puisque Causeur n’en parlera pas et pour cause, vu que super-menteuse a officié ici (taper Barbara Lefebvre), que penser de la MPT/Sens commun qui a tenté de contredire Macron hier soir, dont Karim Rissouli a dit ceci “On connaissait très bien l’idéologie de Barbara Lefebvre, depuis longtemps d’ailleurs. On sait très bien que c’est une historienne néo-réac, et c’est pour cela qu’elle a été invitée en plateau. On ne va évidemment pas inviter des soutiens d’”En Marche!” pour affronter Emmanuel Macron. Nous lui avons posé toutes les questions possibles, les recherches ont été faites, mais elle nous a menti lors de la préparation et sur le plateau de l’émission.”  
        A l’image de son chef ??

        • 8 Avril 2017 à 10h16

          Flo dit

          C’est un article du Gorafi !
          Cela ne m’étonne pas que vous soyez une groupie de Macron si vous gobez toutes crues les blagues du Gorafi.
          Pauvre cloche.  

        • 8 Avril 2017 à 12h22

          saintex dit

          Pour le Gorafi, rien à dire Flo. Sinon que les supporters de Chéri réagissent selon une même méthode superficielle, la seule lecture du titre.
          Pour ce qui est de Mme Lefebvre, elle a participé à un débat public avec Fillon, donc Fillon est son chef. Un peu comme si on disait que Chéri est le chef des hommes d’affaires véreux avec lesquels il a traité.
          Quant au qualificatif de neo-réac, son ineptie et l’essence partisane de son caractère se voient dans les 7 qui le composent.

        • 8 Avril 2017 à 12h24

          saintex dit

          Ce à quoi nadia peut répondre qu’elle avait bien vu que c’était la Gorafi mais que Fillon (un de ses ex-chouchous) est tellement nul que c’est crédible. De même qu’il est crédible que Chéri est le chef des banquiers véreux.

        • 8 Avril 2017 à 14h23

          Flo dit

          Bonjour Saintex, 
          Le surnom Chéri va parfaitement à Macron. C’est tout à fait ça.   

        • 8 Avril 2017 à 18h53

          saintex dit

          Bonjour Flo. Je suis même surpris qu’il ne soit pas utilisé. Chéri est adapté, tant la plupart de ses supporters se meut dans l’affect et non dans la raison. Mais ça l’est aussi à cause du roman de Colette, l’histoire d’un jeune homme indécis, amant chéri d’une dame mûre.

    • 7 Avril 2017 à 21h00

      hoche38 dit

      Du point de vue de l’analyse politique, ce Monsieur Macron est pourtant passionnant: est-il possible de fabriquer le président d’une grande démocratie avec seulement:

      beaucoup d’argent;
      un candidat sélectionné par le système hors champ politique
      et le concours d’une armada de mercenaires du marketing et des media?

      Nous en avions déjà une idée avec Monsieur Obama, mais en Europe c’est une première expérience “in live”. “Isn’t it”?

      • 8 Avril 2017 à 0h37

        Warboi dit

        quel argent ?
        vous connaissez les règles du financement d’une campagne ????

      • 10 Avril 2017 à 11h58

        munstead dit

        Beaucoup d’argent? Où ça. Combien? Quand?  On voit que vous ne connaissez rien à la structure d’En Marche ni aux règles sur les financements électoraux. Votre “analyse” retombe dans la mare. Et sa campagne ne sent certainement pas l’argent comme celle de Sarkozy en 2012 et bient^to celle de Fillon dont les émissaires sont à la peine pour trouver s-des soutiens financiers.

    • 7 Avril 2017 à 20h28

      Carol Langloy dit

      Cet article est amusant, et même intéressant, et son ironie si légère que j’ai décidé de le comprendre au pied de la lettre. Cela change des articles lourdingues anti-Macron ou thuriféraires de Fillon, qui peuplent les colonnes de Causeur. J’aime cette description de Macron un peu exagérée, certes, mais qu’il ferait tellement plaisir de prendre telle quelle. Alors, je l’accepte telle quelle, et je vote pour lui…

      • 7 Avril 2017 à 20h32

        C. Canse dit

        Quel dommage, vous sembliez si intelligente. :-)

        Allez, réfléchissez… Votez Fillon !  

        • 7 Avril 2017 à 22h29

          Malg dit

          C vous ? 
           https://www.marianne.net/monde/milan-le-tribunal-prononce-un-divorce-pour-possession-diabolique

          :-) 

        • 8 Avril 2017 à 0h39

          Warboi dit

          elle est pas possédée (qui voudrait ??) mais fêlée.
          Voter Fillon ! Mais qui va voter Fillon hormis des vieillards variqueux ?

    • 7 Avril 2017 à 20h04

      C. Canse dit

      Votez Fillon !

      Celui qui porte le mieux ses cadeaux ! :-)

      • 8 Avril 2017 à 0h43

        Warboi dit

        Hein ?? Il a l’élégance d’un notaire chabrolien et sournois.
        Que du vice, que de l’arnaque, ça sort d’un confessionnal pour entrer dans un claque (au second degré pour les malcomprenantes à qui il faut trois niveaux d’explications).

        • 8 Avril 2017 à 16h42

          C. Canse dit

          C’est vous, la pudibonderie incarnée, qui parlez de claque…
          Encore des blagues ! :-) 

        • 8 Avril 2017 à 17h29

          i-diogene dit

          Fillon a déclaré qu’il avait son examen de conscience et s’ était auto-pardonné..

          Que demander de plus..?^^

          .. La bénédiction du pape..?

        • 8 Avril 2017 à 17h32

          i-diogene dit

          *… avait FAIT…