Macron: Au secours, Hollande revient! | Causeur

Macron: Au secours, Hollande revient!

Notre numéro de mars est en vente

Auteur

Daoud Boughezala

Daoud Boughezala
est rédacteur en chef de Causeur.

Publié le 01 mars 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

macron bensoussan gauchet ophuls

Je vous aurais ri au nez. Il y a trois mois, si vous vous étiez hasardé à pronostiquer l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée, cette (mauvaise) blague m’aurait fait hausser les sourcils.  Mais voilà, le Penelopegate étant passé par là, le pédalo Hamon peinant à dépasser sa voiture de croisière, voici l’ancien ministre de l’Economie intronisé nouveau favori des sondages, assuré de son élection s’il se retrouvait opposé à Marine Le Pen au second tour de la présidentielle. Sur l’Algérie française, la Manif pour tous, le passé, le présent et l’avenir, le fils prodigue de Hollande n’est pas à une contradiction près. Comme le relève malicieusement Elisabeth Lévy, de louvoiements en volte-face, le candidat En marche accorde « cinq minutes pour Jeanne d’Arc, cinq minutes pour Steve Jobs ». A force de vouloir « plaire aux pieds-noirs et aux descendants d’immigrés, aux bobos et aux cathos, il risque évidemment de décevoir tout le monde ».

Un télévangéliste thaumaturge

Un peu à la manière de Hollande, le panache d’un télévangéliste thaumaturge en plus. Conciliant les contraires, Macron incarne le « candidat des milliardaires et des sous-prolétaires » dans la « pure logique de la mondialisation » pour Jean-Luc Gréau. D’après notre ami économiste, « le candidat du système coupe le pays en deux : d’une part, la France bénéficiaire de la masse de nos aides sociales, mais exonérée de charges sociales ou fiscales, et, d’autre part, la France qui paie plein pot pour bénéficier de la même protection sociale ». Quoi qu’en dise le chouchou des sondages, l’économie n’explique ni ne résout tout. Ainsi Alain Finkielkraut se désole-t-il de sa « vision économique du monde » : « Quand il s‘y tient, il laisse échapper l’essentiel. Quand il en sort, il déraille. Et quand il veut se rattraper, il déraille encore. » La preuve en meeting à Toulon le 18 février, face à un parterre de pieds-noirs, qui a eu droit au malencontreux « Je vous ai compris », en présence de notre envoyé spécial Pierre Lamalattie qui, face au désarroi du prétendant, songe à « ces situations où, voulant effacer une tache, on ne fait que l’étaler »… A Lyon, Luc Rosenzweig a néanmoins rencontré le noyau de l’appareil militant macronien constitué par le maire rhodanien Gérard Collomb, qui fournit un ancrage local à cet ancien conseillé du prince étranger au suffrage universel.

Le Causeur du mois de mars est en kiosques et sur notre boutique en ligne: commandez-le!

« Surtout si vous n’êtes pas d’accord », dit notre slogan. Aussi notre camarade macronien lucide Hervé Algalarrondo soutient mordicus le champion de la grande coalition centriste, à une réserve près : EM « assure vouloir réconcilier les deux France, mais en oublie une et de taille : celle des ouvriers et des employés ! »

En sus de ce dossier roboratif, dont je n’ai pu décrire tous les papiers par le menu, notre volet actualités commence par un entretien fleuve avec Marcel Gauchet. L’auteur de L’avènement de la démocratie s’interroge sur le devenir de l’Occident, de l’Europe et de nos démocraties désenchantées. La liberté, pour quoi faire ? A l’heure postmoderne, l’interrogation bernanosienne n’a rien perdu de son actualité.

L’Amérique selon Trump

S’insurgeant contre la curée de campagne anti-Fillon, notre reine Elisabeth s’inquiète de la collusion des juges et des médias, peut-être aidés par certaines officines de la République. « Au demeurant, personne ne semble soupçonner le parquet national financier d’être à l’origine des fuites. En régime d’enquête préliminaire, où seuls les policiers et le parquet ont accès au dossier, le plus probable est qu’elles émanent de la Place Beauvau », conjecture notre cheftaine. De l’affaire Théo chroniquée par Cyril Bennasar aux racines ultralibérales du revenu universel qu’analyse Julien Damon, l’heure est encore une fois à l’éclectisme. A fortiori après un détour par l’Amérique de Trump et de l’Alt Right vue par Sami Biasoni et Jeremy Stubbs.

En guise d’entremet culturel, Patrick Mandon nous offre un grand entretien avec le documentariste Marcel Ophuls, qui se souvient de son père, de la mémoire et de son inoubliable Chagrin et la pitié. Revenu de ses pérégrinations toulonnaises, Pierre Lamalattaie se consacre à nouveau au grand art au fil de l’expo sur Valentin de Boulogne au Louvre. Un grand maître à découvrir jusqu’à fin mai.

Enfin, l’enseignante Barbara Lefebvre, figure des Territoires perdus de la République, nous livre une défense et illustration de Georges Bensoussan contre ses calomniateurs. Double ration de Finkielkraut et retour de Basile de Koch, que demander de plus ?


Causeur #44 – Mars 2017 par causeur

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 4 Mars 2017 à 21h30

      Oddo dit

      un sujet à traiter dans Causeur : la “critique de la politique israelienne”, l’Etat d’Israël est scruté, dénoncé, les Palestiniens toujours victimes…
      A lire, une tribune de Robert Fisk dans The Independent du 3 mars 2017, il écrit sur la Déclaration Balfour que Teresa May ose trouver positive, mais ce journaliste dit sérieux pense que cette déclaration a provoqué TOUS les problèmes dans cette région, etc…

    • 4 Mars 2017 à 14h04

      ldgben dit

      pourquoi aucun media n’ose dire que le coupable est Hollande qui, en decembre, a demandéà Sapin de lui trouver de quoi faire tomber la droite. Sapin a trouvé, Hollande a donné le feu vert … et c’est parti.
      Seulement après, medias et justice ont foncé. Très orienté peut-etre, mais le coupable c’est Hollande. 

      • 4 Mars 2017 à 14h10

        C. Canse dit

        Les medias étant complices, ils ne vont sûrement pas dévoiler le pot-aux-roses. Ceux qui ne sont pas dans le coup n’ont reçu aucun dossier donc ne peuvent rien écrire… 
        Enquêter n’est plus de mise.

        En tout cas, cette affaire est magnifiquement montée, les français comprennent 900.000€, méconnaissent le fonctionnement de leurs institutions, sont élevés à la morale, ce coup ne pouvait que marcher. Et ça court ! 

      • 4 Mars 2017 à 14h13

        C. Canse dit

        Les 3.000.000€ disparus de Macron, son prêt effectué par un mort, les 120.000€ de frais de bouche ont disparu ainsi que le programme ringard de Macron dont on ne parle presque pas.
        Pour le moment…

        • 4 Mars 2017 à 14h30

          i-diogene dit

          C.Canse,

          Macron ayant été cadre supérieur au FISC, ça m’ étonnerait franchement qu’on puisse lui trouver des poux sur ses déclarations de revenus et de patrimoine..!^^

          Bizarrement, comme Causeur, les opposants préfèrent surfer sur leurs fantasmes fumeux, plutôt que de critiquer son programme..!^^

          Rien ne t’ empêche de le faire:

          https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme

    • 3 Mars 2017 à 12h03

      alain dit

      si les FRANÇAIS veulent voter pour un président ni menteur ni malhonnête il va falloir qu’ils en cherchent un qui n’est pas dans la liste des prétendants 2017 ni dans la liste des prétendants des décennies a venir il ne faut pas rêver ces gens là font des lois pour leur bien-être et leur sécurité financière alors fillon ou un autre pour moi ce qui compte c’est de savoir ce qu’il peut faire pour la FRANCE alors tous ces moralistes a la noix qui en sortant de la messe vont tromper leur femme ou leur mari me fait bien rire regardez vous dans une glace vous ne voulaient pas être juger mais vous voulez juger les autres belle mentalité ou alors on vous a susurrer a l’oreille votre choix ce qui encore plus grave incapable de prendre des décisions vous même comme disait un certain Général des veaux plus tôt des moutons

      • 4 Mars 2017 à 14h34

        i-diogene dit

        Bé oui..

        .. Et si on comparait les programmes, plutôt que de commenter les tabloïds..?

        … A commencer par Causeur et ses articles qui se focalisent sur le “Pauvre” Fillon..!^^

    • 2 Mars 2017 à 20h30

      lili23 dit

      Fillon t’es grillé même les américains savent que visiter des musées et s’inscrit à l’université  en cours d’anglais c’est pas le travail d’une assistante parlementaire

    • 2 Mars 2017 à 20h27

      lili23 dit

      The campaign to replace France’s unpopular Socialist President Francois Hollande has also been rocked by corruption allegations targeting another top contender, conservative candidate Francois Fillon. Fillon, a former prime minister and once the front-runner in France’s two-round April-May presidential election, announced Wednesday that he was summoned to appear before judges on March 15 for allegedly using taxpayers’ money to pay family members for jobs that may not have existed. Fillon, however, vowed to stay in the race. Fillon’s troubles have benefited centrist independent candidate Emmanuel Macron, who on Thursday announced his policy platform, including boosting European unity and combating populism and corruption.

      • 4 Mars 2017 à 14h38

        i-diogene dit

        Encore une fois, les “affaires” ridiculisent la France sur le plan international..:

        QUI pourrait comprendre qu’on soutient un candidat accusé de corruption..

        La Mafia italienne, peut-être…!^^

    • 2 Mars 2017 à 14h19

      Hannibal-lecteur dit

      Ceux que les agissements de Fillon auront dissuadés de voter pour lui, quel est leur objectif ?
      Élire un plus honnête? Quelle garantie? Garantie zéro.
      Promouvoir une ” bonne ” morale? Est-ce le moyen? …non.
      Punir un vilain Fillon cupide? Ah, peut-être…
      Se prendre pour des redresseurs de torts vertueux? Sûrement. 
      Montrer leur bêtise de confondre moralité et politique. Là, certainement, et pénaliser pour celà la marche de leur propre pays est un rude prix à payer pour tant de confusion dans leur tête.

    • 2 Mars 2017 à 9h19

      laurentgantner dit

      Macron président c’est le MEDEF à Matignon !

      • 2 Mars 2017 à 11h50

        Hannibal-lecteur dit

        Vous connaissez mal les patrons : leur rêve prioritaire, y a pas d’exceptions, c’est ” embaucher ” pour faire mieux, être plus gros que la concurrence. Du plus petit au plus grand. 
        L’embauche, le seul vrai problème. Alors oui, le MEDEF à Matignon, tous les jours … 

    • 2 Mars 2017 à 9h12

      laurentgantner dit

      Emmanuel Macron accompagné de sa pochette surprise Bayrou se rapproche étrangement des débris de l’empire gisardien… Que son programme politique, économique et social ressemble à celui de Giscard ou de Raymond Barre – d’autres inconscients iraient même jusqu’à le comparer à Pierre Mendès France -, ne laisse vraiment rien augurer de bon de l’avenir puisqu’il cherche à ressusciter une droite du centre plus qu’oubliée !

    • 1 Mars 2017 à 22h51

      Fioretto dit

      Macron c’est celui qui a conseillé à hollande de défiscaliser les heures sup ..

      • 1 Mars 2017 à 22h57

        Flo dit

        de refiscaliser ou de défiscaliser ?

      • 2 Mars 2017 à 4h05

        Livio del Quenale dit

        &&& Macron c’est celui qui a conseillé à hollande &&&

        et vendu ALSTOM (champion du monde de la sidérurgie de pointe, de la tréfilerie ) à la G.E. USA au lieu de Siemens UE.

        Mit le loup américain dans la bergerie d’Airbus.

        Favorisé les bus, encombrant les routes augmentant l’impact carbone et la pollution hydrocarbures, des pneus, des huiles des fumées, au lieu de favoriser les trains et le ferroutage, ce qui va achever la SNCF qui n’avait pas besoin de ça, etc. etc.. Et les Rafales.

        La France est bradée et aussi minée , elle se meurt et tout le monde s’en fout, se polarisant sur des vétilles, au lieu de prevoir fermement le sauvetage de l’avenir mal engagé du pays.
        C’était bien la peine 14/18 , 39/45 tous ces morts et ces efforts pour 70 ans de laisser-aller . Et nous allons couronner le tout par une élection farfelue et catastrophique à l’image du quinquennat qui se termine et dont le pays cette fois ne se remettra pas .

    • 1 Mars 2017 à 22h45

      Guillaume-Salluste dit

      Macron, piège à Khons et dernière station avant Marine.

      “Nous courons sans souci dans le précipice après que nous avons mis quelque chose devant nous pour nous empêcher de le voir.” Blaise Pascal.
      Et en V.O chez Saint Augustin : ” praeceps ibam tanta caecitate.”

    • 1 Mars 2017 à 16h01

      JeanBart dit

      Alain Finkielkraut n’a pas du lire l’excellent numéro du 1 consacré à Macron l’année dernière : une interview fleuve, passionnante, où le politique fut abordé de manière assez pure. On lui a d’ailleurs reproché ses réflexions sorties de leur contexte sur la tendance monarchique refoulée du peuple français.
      Macron a probablement plus d’épaisseur que ce qu’en disent ses détracteurs. Mais probablement pas assez pour être aussi indépendant et génial qu’il le souhaite.

    • 1 Mars 2017 à 15h30

      i-diogene dit

      D. Boughezala, rapproche le projet de Macron à celui de Hollande..:

      - c’ est bien la preuve qu’il ne connaît ni l’un, ni l’ autre..!^^

      Macron,

      - n’ est pas l’ ennemi de la finance..: Il maîtrise le sujet et est particulièrement bien placé pour défendre les intérêts nationaux, plus ceux de l’ UE..

      - son programme, particulièrement bien optimisé sur le financement, fait plus pour le monde ouvrier que ceux, complètement utopiques et démagogues, de Hamon et Mélanchon..

      - Le programme de Valls était très proche de ceux de Fillon, Sarkosy, Balladur ou Hollande..

      - celui de Macron ne s’ appuie pas sur une pseudo-crise, mais sur une optimisation des flux, une remise à plat de la DGI, Une remise à plat du code du travail, vers la simplification..

      - Moderniser et optimiser l’ usine-à-gaz française, faite de bricolages alternatifs droite/gauche, c’est un gros chantier nécessaire que je réclame depuis plus de trente ans..

      - pour une fois qu’un candidat veut faire un boulot efficace de manière apolitique, on ne va pas s’ en plaindre..

      Aujourd’hui, beaucoup de journalistes, économistes, chefs d’ entreprises ont pressenti cette évidence:

      - MACRON EST UN TYPE BRILLANT…!^^

      .. Les autres, adversaires ou chroniqueurs se rendront à cette évidence dès demain, jeudi 2 mars..!^^

      • 1 Mars 2017 à 18h10

        jeanpierremartin dit

        C’est avec son “Je vous aime” que Macron vous a séduit ? Parce que ça ne peut pas être son programme, vu qu’il n’en a pas encore.
        Le seul avantage de Macron, à mon avis, c’est Bayrou, car il a une vraie vision de la France (même si je ne la partage pas).

        • 2 Mars 2017 à 11h55

          Hannibal-lecteur dit

          Quand l’i-dio démontre lui-même son idiotie : ” bien placé pour défendre les intérêts de nationaux, plus ceux de l’UE ” !!! Des intérêts parfaitement antagonistes . 
          Comme les idées de l’i-dio dans sa tête : contradictoires mais compatibles : c’est l’i-dio. 

      • 2 Mars 2017 à 17h36

        batine dit

        Et lui au moins il sait tricher avec le fisc, il oublie (quel etourdi) de declarer la maison de sa femme d’un million d’euros pour pas payer l’isf.