Macron, plan B de Hollande | Causeur

Macron, plan B de Hollande

Le point sur la présidentielle

Auteur

Jean-Paul Brighelli

Jean-Paul Brighelli
Enseignant et essayiste, anime le blog "Bonnet d'âne" hébergé par Causeur.

Publié le 08 février 2017 / Politique

Mots-clés : , ,

hollande macron montaigne fillon

Sipa. Numéro de reportage : AP21944212_000002.

Benoît Hamon est donc l’heureux élu primaire, Emmanuel Macron va, court, vole et nous gonfle, Fillon est dans les enquiquinements — que le Canard ait été abreuvé par le ministère des Finances (mais non, pas par Sapin ! Il y a de tout aux Finances, et surtout pas des gauchistes ! Il y a même des sarkozystes…) ou par une « officine » au service de — de qui ? De Rachida Dati ? Hmm…

Il y a trois mois, alors que nous ne savions pas si le président de la République en titre irait ou non à l’abattoir, je disais ma certitude que Macron était le plan B de Hollande, dont l’objectif final est de faire triompher le néo-libéralisme (qu’il soit de droite ou de gauche n’a aucun sens en pratique) et d’annihiler le PS, refuge des Cambadélis et autres Bartolone — tous des petites pointures, si on en croit ce que racontait complaisamment le même Hollande aux deux journalistes invités à ses levers et à ses couchers. J’ajoutais que Mélenchon était le caillou dans la chaussure de ce même Hollande — le miroir impitoyable dans lequel il se reconnaît en homme de droite.

Il fallait donc grignoter le Parti de gauche, qui est le remords personnifié, la preuve vivante que le PS est de droite. D’où l’Opération Hamon, bien parti pour devancer Mélenchon, en donnant à tous les déçus du PS un prétexte pour voter encore une fois pour ce parti de gougnafiers. Cocus de 2012, à vos bulletins ! Il y a du candaulisme chez certains électeurs de gauche… On prostitue la république à un Macron en faisant semblant de soutenir Hamon. Bien joué.

Sans compter que Hamon, l’homme qui justifie le fait qu’il n’y ait pas de femmes visibles dans certains quartiers, est islamo-compatible — ce que n’était pas Valls, dont on peut critiquer bien des points, mais pas son engagement laïc. Avec Hamon, on chasse sur les terres du NPA et du PIR. L’islamo-gauchisme n’est qu’un prétexte : l’essentiel, c’est que la France en tant que nation disparaisse, que les Français en tant que peuple disparaissent, remplacés par une mosaïque de communautés qui…

Lisez la suite de l’article sur le blog de Jean-Paul Brighelli.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 13 Février 2017 à 9h09

      commissaire joss dit

      si trop de maires ne donnent pas leur signature à Mélenchon, il ne pourrait pas se présenter. Dans un premier temps, il nous faudrait impérativement nos boules Quies parce que ça chaufferait dans les micros ; ensuite, une jolie porte s’ouvrirait pour Martine Hamon qui a quand même pris de la bouteille, mais comme ça ne fait pas surtout et en premier lieu, les affaires des socio-mondialistes Européens qui n’ont plus d’autre choix que Macron, il est fort à parier que le Jean-Luc récoltera sa moisson de signatures. Comme ça, la messe sera dite et chacun pourra rentrer dans sa bergerie. Le système dominant de la bourgeoisie gaucho-libérale mise le tapis sur le jeune banquier. Le plus gros bluff au monde dans une partie de poker. Ils n’ont plus que lui et Hollande le savait bien avant tout le monde en se retirant. Benoît Aubry, Barack Macron, François Thatcher…ou l’Art de se ressembler tout en étant différents. La noblesse a encore de beaux jours devant elle, car la jeunesse préfère encore le championnat du monde des jeux vidéos qui accompagne la révolution numérique (celle où quand tu meurs, tu peux ressusciter) plutôt qu’une Révolution politique et armée. Encore faudrait-il un retour de l’Histoire qui s’est retirée depuis bien longtemps. Peut-être…mais pas sûr.

    • 9 Février 2017 à 18h54

      clorouk dit

      Bel article, mesuré et réfléchi. Toutefois, ma conviction est que Mélentorchon devancera Hamon-Râ, que Fillon ne se remettra pas du Pénélopegate (non, ce n’est pas un anglicisme mais une métonymie; si Nixon avait été “empêché” après une affaire survenue à la Tour Eiffel, j’écrirais le Pénélopeiffel), et qu’en conséquence, il existe de bonnes chances pour que MLP soit opposée à Mélenchiffon au deuxième tour. Ce serait admirable! Les Français contraints de choisir entre le souverainisme moderne et le trotskysme le plus rassi! Enfin du spectacle!

    • 9 Février 2017 à 9h44

      Warboi dit

      « Jamais, dans l’histoire de la République, un candidat aux plus hautes fonctions, à la présidence de la République, n’a été ainsi sous l’influence des puissances d’argent”

      Il y a beau temps que Bayrou ne cogne plus sur Macron.
      Sa cible préférée c’est Fillon.
      Faudrait que Brighelli révise ses fiches.

    • 9 Février 2017 à 7h58

      Hannibal-lecteur dit

      Bon, y a une grosse lacune dans les élucubrations de JPB, une lacune arithmétique : appeler Hamon ” l’heureux élu ” alors qu’il n’a été élu que pour …SE DÈSISTER, évidemment car s’ils restent trois , aucun n’aura jamais assez de voix pour atteindre le second tour…
      Car ni Mélanronchon ni Macron ne vont laisser la place. Compter sur Hamon pour promouvoir Macron, selon l’hypothèse originale de JPB est donc une sottise: la seule façon de pousser Macron pour Hamon c’est de se retirer. 
      JPB vous avez de l’imagination, c’est bien, mais l’arithmétique est plus forte et plus rigoureuse. La seule question est donc : Hamon se retire-t-il ou élimine-t-il la gauche du second tour? 

      • 9 Février 2017 à 9h46

        Warboi dit

        Sauf qu’aujourd’hui Hamon est devant Mélenchon, que la primaire lui a donné des ailes et que la négo avec ce dément de Mélenchon, ne va pas être coton…

        • 9 Février 2017 à 14h25

          Hannibal-lecteur dit

          Ouaip, comme le petit cheval blanc …tous derrière et lui devant …et à trois : tous derrière!

    • 9 Février 2017 à 7h16

      QUIDAM II dit

      François Fillon (qui n’a certes pas commis les pires abus en regard des très graves et très nombreuses « affaires » que la 5° république a connu du fait souvent de ses plus hauts dirigeants), et Emmanuel Macron : deux membres de la nomenclatura qui gouverne la France par alternance depuis plus de 40 ans, et qui l’a mise dans la situation extrêmement difficile que l’on connaît.

    • 9 Février 2017 à 0h41

      Saul dit

      Hollande qui serait à la manoeuvre machiavéliquement pour faire élire Macron, seigneur…
      Vous nous avez habitué à mieux monsieur Brighelli, car votre théorie souffre d’une faille de taille : Hollande ne peut plus voir en peinture le bel Emmanuel, c’est un secret de polichinelle. Il a toujours en travers de s’être fait enfumer par ce jeunot dont il voulait se servir pour relancer sa propre campagne. Moi Président je me représente devant vous pour vous faire don de ce 2ème plus jeune 1er ministre à la France pendant mon second mandat.
      Bref pas vraiment dans le trip d’aider quelqu’un qu’il voue aux gémonies… 

    • 8 Février 2017 à 22h10

      Wil dit

      Je serais Brighelli,je gueulerais en appelant Elisabeth Lévy en disant:”Putain,c’est quoi ce bordel!bande de nazes,vous avez sortis deux articles sur le même sujet au même moment et celui de Castelnau m’a bouffé mon effet,MERDE!”
      Et j’imagine bien Elisabeth Levy me répondre:”Je suis désolé mon chéri,t’avais qu’à être meilleur que lui.”
      Putain,la garce!;-)

    • 8 Février 2017 à 19h14

      radagast dit

      Entre nous si ce que Warboï écrit exact , quelle crédibilité accorder à quelqu’un qui fait écrire son programme par ses sympathisants lors de soirées Tupperware ?
      Ca va ressembler au jeu du cadavre exquis…

      • 11 Février 2017 à 8h45

        munstead dit

        Donc quand on n’ accuse pas Macron de ne pas avoir de programme, on l’accuse de le faire rédiger par quoi? Horreur! des citoyens de base qui s’intéressent à la politique. Rassurez-vous, dans deux semaines vous pourrez l’attaquer sur le contenu détaillé de son programme. 

        • 11 Février 2017 à 14h18

          durru dit

          Déjà retardée à plusieurs reprises, la sortie de son “programme” va ressembler à l’auberge espagnole. Je rigole d’avance.

    • 8 Février 2017 à 17h39

      munstead dit

      Brighelli est bien gentil de nous communiquer ses analyses d’après-boire.

    • 8 Février 2017 à 16h57

      malinamodra dit

      Extrait d’Atlantico ! Federbusch
      François Fillon invoque des officines, des complots, ce qu’on ne peut naturellement pas exclure mais qui n’enlève rien à la matérialité des faits. Et qui est sans portée sur le volet le plus gênant des accusations, celui qui concerne ses relations avec Marc Ladreit de Lacharrière.
      En réalité, voyant les caciques de la droite incapables de trouver en leur sein la force de changer de candidat, Fillon les a placés au pied du mur et, pilote de course au volant d’une voiture sans frein, il se dirige tout droit sur cet obstacle.

      Au risque de me faire détester d’une partie des lecteurs d’Atlantico (mais il faut bien que quelqu’un leur dise) : sauf improbable miracle, l’attitude de Fillon reste suicidaire pour la droite. Car cette affaire n’est pas que politique ou médiatique, elle est aussi pénale. Et la contestation oiseuse de la compétence du Parquet national financier, celui-là même dont François Fillon réclamait il y a dix jours à peine qu’il soit diligent, n’y fera rien. L’affaire des primes en liquide de Claude Guéant n’était pas plus complexe que celle des activités de Pénélope, ce qui n’a pas empêché le Parquet national financier d’agir en s’estimant compétent.

      Pénélope, François, Marc et les autres risquent à tout moment un renvoi direct devant le tribunal correctionnel ou la saisine d’un juge d’instruction. « Fillon veut être élu pour se protéger de la justice » sera le leitmotiv de ses concurrents.
      Quant à ses appels à l’effort et à la discipline budgétaire, cœur de son discours, ils tourneront à vide et susciteront sarcasmes, quolibets et réactions ulcérées.

      Dans sa fuite en avant, François Fillon n’a plus qu’un seul espoir : que le peuple de droite et du centre ait une sorte de haut-le-cœur face à la perspective d’une présidence Macron et se mobilise pour éviter le face-à-face entre Marine Le Pen et le télévangéliste-banquier.

    • 8 Février 2017 à 15h54

      expz dit

      Hollande utilise les mêmes ficelles que celles qui lui ont permis de s’imposer comme 1er secrétaire du P.S après la chute de Jospin et le chaos qui s’ensuivit.

      • 8 Février 2017 à 17h33

        i-diogene dit

        INTOX:

        - Macron se présente comme apolitique et a bien prévenu qu’il n’ y aurait aucun cador du PS dans son éventuel gouvernement..!^^

        - En conséquence, le PS a prévenu tout ses élus que s’ils se ralliaient à Macron, ils seraient exclus du PS..!

        Informe-toi, avant de colporter des conneries..!^^

        • 8 Février 2017 à 19h07

          expz dit

          Allons,quelle vulgarité et quelle agressivité,totalement inutiles.Gardez votre sang-froid diogène,détendez-vous.vous ne jouez pas votre chemise.
          D’ailleurs j’adore votre “colporter”:mais quelle inquiétude inutile! Ressaisissez-vous!
          Mais tout le monde s’EN FOUT de ce que nous pensons,99% sur ce site sont déjà convaincus!C’est un simple jeu-exutoire!
          Je n’ai mentionné que Hollande et déjà vous m’agressez avec “les cadors du PS” …etc…!:Vous doutez,n’est-ce pas?
          Certaines vérités sont blessantes,je comprends…
          En réalité,vous savez parfaitement qu’il sera impossible à Macron de diriger sans les députés P.S.Quand à la droite ,elle reste -à exceptions près-unie,elle ne le rejoint pas (d’ailleurs même les investisseurs ne sont pas convaincus par Macron,c’est dire…):problème,n’est-ce pas?
          Nous risquons plutôt d’assister à un remake de la 4e République:copinages de circonstance puis négociations en fonctions des cadeaux.Et Macron n’aura pas le choix.Cohabitations de circonstance.
          Sa “déclaration”c’est du flan pour gogos.Les députés-ceux des partis,donc redevables- ont une implantation locale et ne se laisseront pas bouffer si facilement.Au premier coup de vent ,ce sera la débandade.Comme une nuée d’oiseaux.Et notre Macron à passer son temps à les rassembler.
          “Apolitique”!C’est surréaliste.Je vous le laisse,continuez…
          Maintenant,moi,je respecte:ce sont vos convictions.Libre à vous de les croire…

        • 8 Février 2017 à 19h12

          durru dit

          “Libre à vous de les croire…”
          Oui, Diogène est un croyant.

        • 8 Février 2017 à 19h18

          expz dit

          Respect,Durru,respect!
          Grace à Manu,nous allons vers une société propre,plus de corruptions.Que des gens sympas.Manu est contre la maladie,contre la guerre et la pauvreté.Il est pour la paix et la santé.
          Comment peut-on s’y opposer?

        • 9 Février 2017 à 1h15

          i-diogene dit

          Expz,

          Les PS et LR, ne sont pas des blocs compacts:

          - il suffit d’ observer les dissensions et fractures lors du vote des parlementaires pour la loi El-Khomri, pour s’en convaincre..

          .. Et pourtant elle a été votée..!^^

          Ce qui démontre de façon inéluctable, qu’ en dehors des retranchements idéologiques partisans, il y a quand-même une majorité de parlementaires qui lisent les projets, plutôt que de s’ attacher à la couleur du dossard..!^^

          .. Que les lois soient débattues pour leur contenu, plutôt que pour leur couleur politique.. Bin, ça me va très bien..!^^

        • 9 Février 2017 à 7h50

          durru dit

          Il est encore plus con qu’il paraît! 49.3, il a entendu parler? Ils ont voté “pour” juste afin de sauver leurs sièges. Et ils n’étaient pas foule à droite à le faire :)

    • 8 Février 2017 à 14h10

      malinamodra dit

      http://www.rtl.fr/actu/politique/marine-le-pen-la-russie-pousserait-sa-candidature-selon-la-dgse-7787143387
      Durru et Grosvent ont raison
      Vous voyez bien qu’il y a un complot !!
      D’ailleurs, si on se rend sur la page web de RTL, tout devient évident! C’est Alain Duhamel le cerveau infâme de cette immonde machination où Poutine et ses sbires n’ont pas hésité à soudoyer Goldorak et Prédator pour procéder à l’écervelage des sans-dents!! Vite!!il faut donner les pleins pouvoirs au général Fillon!

      • 8 Février 2017 à 17h00

        steed59 dit

        je serais curieux de savoir comment une attaque cybernétique venu de Russie pourrait provoquer l’élection de MLP

        • 8 Février 2017 à 20h22

          malinamodra dit

          Oui moi aussi mais comme disait Goebbels: plus c’est gros plus ça passe

      • 8 Février 2017 à 17h11

        mogul dit

        La DGSE…
        Voilà un endroit où Sancho n’a pas encore songé à aller débusquer le complotisme… 

    • 8 Février 2017 à 13h34

      causet dit

      Jean-Paul Brighelli: 20/20, sur le fond comme sur la forme :-)