Législatives: l’abstention en marche | Causeur

Législatives: l’abstention en marche

Un électeur sur deux s’est abstenu, Macron se dirige vers une majorité absolue

Auteur

David Desgouilles

David Desgouilles
Blogueur et romancier.

Publié le 12 juin 2017 / Politique

Mots-clés : , , , , ,

Emmanuel Macron vote au Touquet lors du premier tour des élections législatives, juin 2017. SIPA. 00810677_000016

Il y a un mois, je participais à une foire du livre à Saint-Louis en Alsace. Sur mon roman figurait un bandeau rouge avec la mention « politique-fiction ». J’ai mis quelques heures à m’en apercevoir, mais le mot « politique » faisait fuir les visiteurs. Ils ne s’arrêtaient pas devant moi. J’ai enlevé le bandeau et, soudainement, tout a changé.

Il y a un mois, donc, au moment où Emmanuel Macron était investi de sa fonction, j’ai compris que mes concitoyens étaient saturés de politique et que la participation aux prochaines élections législatives risquait fort de battre un record à la baisse. « Donnons-lui sa majorité mais surtout finissons-en », ont donc semblé dire les Français hier, en accordant à son mouvement, La République en Marche (LREM), 32% des suffrages.

Les Républicains, premiers des autres

Comme prévu, le Parti socialiste (10%) ne devra la formation d’un groupe parlementaire qu’à la mansuétude du nouveau président pour certains de ses candidats. Le parti d’Epinay subit une hécatombe à côté de laquelle le précédent de 1993 ressemble à une promenade de santé. Son Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, et son candidat à l’élection présidentielle, Benoît Hamon, passent à la trappe (oui, je sais…).

Les Républicains, eux, se stabilisent et obtiennent un score (21,2%) au niveau de celui de François Fillon. Ce qui peut leur faire espérer une centaine de sièges la semaine prochaine. Du côté de la France insoumise, le résultat (10,9%) est mi-figue mi-raisin. Si le mouvement de Jean-Luc Mélenchon peut s’enorgueillir de supplanter largement le Parti communiste français (PCF), il lui faudra sans doute l’appui de ce même PCF pour former un groupe à l’Assemblée nationale.

Les abstentionnistes participent au trou d’air du FN

Le Front national subit un recul significatif (13,9%). Il y a quelques jours, un groupe parlementaire lui semblait même promis. Mais aujourd’hui, les projections ne lui donnent plus que 5 à 10 sièges la semaine prochaine. Une véritable catastrophe industrielle pour un parti dont la candidate a réuni 10,6 millions d’électeurs il y a cinq semaines. Dans de nombreuses circonscriptions, ses candidats subissent des pertes énormes. En Franche-Comté, la philippotiste Sophie Montel ne réunit par exemple que 24% des suffrages soit dix points de moins que lors de l’élection partielle de février 2015. De même, le « marioniste » Maurice Monnier réalise un score très faible (20%) dans la seule circonscription franc-comtoise qui avait donné la majorité à Marine Le Pen le 7 mai dernier.

Les électeurs du FN sont donc allés à la pêche en ce dimanche ensoleillé. A quoi doit-on cette démobilisation dans un électorat qui ne nous habituait au contraire depuis des années ? Le catastrophique débat télévisé d’entre-deux-tours continue-t-il d’infuser dans les têtes ? Le départ de Marion Maréchal-Le Pen, les contestations de la ligne Philippot et l’autonomie prise par ce dernier participent-ils aussi au doute, voire à la défiance ? On peut se permettre de le penser. Et lorsque Marine Le Pen reçoit une bonne nouvelle, comme son score flatteur dans le Pas-de-Calais (46%), c’est pour se rendre compte qu’elle va devoir quitter une présidence de groupe parlementaire à Strasbourg pour venir siéger parmi les non-inscrits au Palais-Bourbon. Quand ça veut pas…

Retrouvez tous les articles de David Desgouilles sur son blog Antidote

 

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 14 Juin 2017 à 17h24

      lafronde dit

      Macron est passé par l’Inspection des Finances, comme Giscard. Giscard était le plus intelligent de sa génération, cela ne l’a pas empêché de commettre de lourdes erreur économiques et politiques, et même de perdre sur le front de la compétitivité, du chômage. De laisser la place au vieux cheval de retour : Mitterrand.

      Macron a certainement du talent, comme Giscard il a été élu, comme lui il a une majorité (Giscard avait fondé l’UDF, que Bayrou a ruiné !).

      Il y a des modes politiques : Giscard en 1974, Macron en 2017. L’inconvénient c’est de tenir les élections législatives en aval de la présidentielles, ce devrait être le contraire. car il est nuisible pour le pays de congédié des députés compétents par simple effet de mode politique, le Parlement y perd en expertise, en sagesse.

      Il est nécessaire de différencier le jugement de légalité de celui de légitimité. L’abstention majoritaire laisse l’élection légale, elle diminue sa légitimité. Depuis que les Législatives sont en aval de la présidentielle, la participation diminue.

      Or si le Peuple est Souverain, rien ne doit gêner l’élection de la représentation nationale. L’élection présidentielle s’avérant démobilisatrice pour l’élection législative en aval, il est nécessaire de dégager le présidentialisme de notre République !

      D’autant plus que l’élection présidentielle est une élection personnelle, la plus manipulable qui soit. Le cru 2017 l’a démontré.

      Mort à la présidence jupitérienne !
      Vive la République parlementaire !

    • 14 Juin 2017 à 15h20

      Villars71 dit

      Il n’est pas facile de voter pour quelqu’un qui vous promet en substance de la sueur et du sang: augmentation de 2 points de la CSG, flexibilisation du marché du travail, remise en cause du système des retraites… C’est extraordinaire qu’il n’y ait pas davantage d’opposition. En s’abstenant, les Français sont prudent. Ils ont conscience de l’intérêt général, même s’ils savent que les décisions qui seront prises seront douloureuses pour eux.

      • 14 Juin 2017 à 15h50

        Warboi dit

        Il n’y a pas d’opposition parce que les Français ne sont pas idiots et savent parfaitement qu’il faut prendre ces mesures. Résorber notre déficit, relancer la consommation en supprimant les charges sur les salaires et l’injuste TH, supprimer les régimes spéciaux des retraites, fluidifier le marché du travail en accordant le chômage aux démissionnaires et aux libéraux… Macron c’est toujours un dosage savant de libéralisation et de protection. et ça prend. Contrairement au tout libéral ou tout état de LR et de FI.

        • 14 Juin 2017 à 17h35

          lafronde dit

          Vous avez dit “ça prend”
          en effet ça prend l’électeur !
          rien n’indique que “ça marche”
          c’est plutôt l’électeur qui marche !

          le tout libéral a sa cohérence fondée sur la motivation des acteurs de l’entreprise, et a donné des résultats dans les pays où il a été mis en oeuvre (très peu nombreux)

          sans allégement fiscal – qui implique des baisses de dépenses publiques – la flexibilité du Droit du Travail amènera des effets d’aubaine qui précariseront les salariés.

          la flexisécurité repose aussi sur le dynamisme entrepreneurial qui est freiné par la fiscalité !

    • 14 Juin 2017 à 0h58

      Liamone dit

      La Quatrième République, Bayrou et les héritiers de Pétain
      Macron rigole doucement lorsqu’il voit Bayrou le “centriste”, qui dirige une confrérie qui n’a jamais eu d’élus, sauf depuis que Macron l’a embarqué. Bayrou le simpliste clame depuis toujours l’intérêt qu’il porte au scrutin proportionnel. Il n’a jamais pu lui même se faire élire qu’avec le soutien de la Droite. Il n’a aucune vision politique car ce qui l’intéresse c’est son nombril. Les partis qui gouvernent depuis 1958 savent eux que la quatrième république fonctionnait avec des Bayrou. Ils savent aussi que la Proportionnelle va ramener au parlement les héritiers de Pétain.
      L’animatrice de super marché qui les représente et qui à tenu tête à Macron au deuxième tour, en débitant des âneries et du charabia sur la monnaie, prêche comme Bayrou pour la proportionnelle car depuis la Libération les héritiers de Pétain avaient pu se recycler chez les démocrates chrétiens au MRP (Mouvement pour Recycler les Pétainistes). Est ce encore le projet de Bayrou le démocrate Chrétien de vouloir recycler les Pétainistes. C’est ce qui arrivera si ce projet est accepté et nous reviendrons à la quatrième république

    • 13 Juin 2017 à 23h41

      2HARDEL dit

      Bonsoir, en passant, M. Desgouilles.
      « Je hais le Progrès. Je hais l’histoire. Je hais l’idée que, par je ne sais quel processus, nous serions en mesure d’améliorer notre sort. »
      Cf Emil Cioran dans le papier de Roland Jaccard.

      Attendons patiemment le mois de septembre, et ses feuilles déjà jaunissantes. 
      Attendons la révolte des cocus de Macron, des prolos aux bourgeois versaillais, qui lui auront  
      donné, ravis et ridicules, non seulement le Pouvoir à l’Élysée, mais une majorité étouffante à l’Assemblée Nationale. 
      Attendons de les voir à l’œuvre, ces jeunes pousses parlementaires pétulantes et un peu niaises, face à ce dompteur de fauves virtuels.

      Alors, souhaitons que tous les cocus de Macron, du Poinçonneur des Lilas au Cadre costard-cravate de la Défense, prendront conscience de leur état, et, descendant de  leurs balcons munis de haches, hurleront leur fureur et leur haine à la gueule du pouvoir qu’ils se seront choisi. 
      Mais déjà, comme dans l’excellent “Louise Michel” , les responsables de leur infortune seront déjà loin, inexistants, évanouis — pfffffft — dans la Finance mondialisée. 

      Alors, si Chéri est encore là, il faudra bien le pendre. Ce sera une simple opération de salubrité publique.

      • 14 Juin 2017 à 3h44

        i-diogene dit

        Pour l’ instant, les cocus sont les battus.. A plates coutures..!^^

        .. Les raisins sont trop verts..!^^

        • 14 Juin 2017 à 15h52

          Warboi dit

          et leur aigreur se répand en longs jets de bile.
          c’est qu’ils feraient presque peur tant ils sont hargneux.
          En même temps, avouons le, jouissif spectacle.

    • 13 Juin 2017 à 10h47

      Warboi dit

      Intéressant, sondage ipsos “Si le Front national arrive en tête auprès de l’électorat ouvrier, avec 29% des suffrages des sondés. il est talonné par LREM (26%). 29% des employés comptaient en outre voter pour le parti présidentiel, loin devant le FN (22%) ou LR (15%).La République en marche arrive aussi en tête chez les salariés comme chez les chômeurs (32%). Le mouvement d’Emmanuel Macron est deuxième chez les électeurs dont le revenu de foyer est inférieur à 1250 euros, bien que largement devancé par le Front national (25% contre 17%). Le nouveau parti est talonné par LR (16%) au sein de cet électorat. 
      Enfin, LREM arrive en tête dans toutes les catégories d’agglomération, même si sa domination est moins forte en zone rurale, où son score est inférieur à la moyenne nationale (26%).”
      Déconstruisons les légendes..

      • 13 Juin 2017 à 17h19

        eclair dit

        warboi

        66% des ouvriers n’ont pas voté et c’est des scores pour l’abstention analogue chez les employés et pour les chomeurs encore plus.

    • 13 Juin 2017 à 10h00

      steed59 dit

      en parlant de nouveauté et de renouvellement, quelqu’un aurait une stat sur les députés PS sortants en passe de se faire réélire sous l’étiquette LREM ?

      • 13 Juin 2017 à 10h08

        durru dit

        En comptant les Valls ou Le Foll qui n’ont pas eu d’investiture, mais pas de concurrence non plus?

        • 13 Juin 2017 à 10h11

          steed59 dit

          non je parle vraiment des recyclés de service, ceux qui ont l’étiquette LREM depuis le début, genre barbier dans le doubs. histoire de mettre en perspective le soi-disant renouvellement bidon. En y ajoutant les Modem qui n’ont rien de neuf, on doit dépasser la centaine.

        • 13 Juin 2017 à 10h21

          durru dit

          Des députés réélus avec l’étiquette LREM officielle, ça doit faire une bonne trentaine, peut-être plutôt 40. Il y avait 24 députés PS dès la première liste, plus des Pompili et autres Le Maire, et un certain nombre d’UDI.
          Des apparatchiks PS, EELV, Modem, UDI, LR, etc (élus comme marcheurs, s’entend), par contre, faut pas compter. Ca sera la majorité absolue, à n’en pas douter.

        • 13 Juin 2017 à 10h24

          Warboi dit

          Pas que !
          L’hégémonie des forces macroniennes est telle que dans plusieurs circonscriptions, les finalistes du deuxième tour claironnent en stéréo leur soutien au chef de l’Etat. Ah ah ah. Dimanche, les électeurs auront donc parfois le choix entre Macron officiel et Macron officieux, entre un marcheur original dûment labellisé LREM et un marcheur tardif ou dissident, venu de la droite ou de la gauche.
          Tout le monde veut sa part de gâteau -;))
          Forcément, tout ce qui porte l’étiquette LREM est quasi sûr d’être élu ! Mais quelle claque. Dégagez, tous.

        • 13 Juin 2017 à 10h54

          durru dit

          Ce que je disais… La tolérance version Macron.

        • 13 Juin 2017 à 11h01

          steed59 dit

          Moi en tout cas je suis fier d’appartenir au premier parti de France, celui qui a réuni un électeur sur deux dimanche. Pas comme warboi et son minable 13,5%.
          Elle pourra toujours se consoler avec ses 400 copains qui auront un emploi fictif payé avec nos impôts. Et dire que ça se prétend libéral.

        • 13 Juin 2017 à 11h03

          saintex dit

          Mon dieu !

        • 14 Juin 2017 à 15h54

          Warboi dit

          Consolez vous comme vous pouvez steed -;)))

      • 13 Juin 2017 à 9h42

        Hannibal-lecteur dit

        Qu’un politique qui doit toute sa carrière à ses électeurs les traite de ” à vomir ” dès qu’ils ne lui sont plus favorables est le signe non seulement d’une aigreur qui peut se comprendre mais d’un illogisme qui fait douter de son intelligence. La défaite rend con ?

        • 13 Juin 2017 à 10h26

          Warboi dit

          Il n’entrera pas dans l’histoire celui qui détourné le gaullisme humain et social de Séguin au profit d’un identitarisme bourbeux et décomplexé.
          Allez, on dégage.

        • 13 Juin 2017 à 10h53

          steed59 dit

          Séguin serait content de se voir élever au niveau gaullien selon lequel une fois mort on peut lui faire dire n’importe quoi, et voir n’importe quel godillot se prévaloir de ses principes. Séguin avait aussi ses défauts, ses incohérences et ses zones d’ombre.

    • 13 Juin 2017 à 5h49

      valy dit

      Rien à faire ici: mais pour ceux qui savent l’allemand et que cela intéresse, voilà encore quelques heures le film sur l’antisémitisme que Arte a produit mais refuse de diffuser (ne correspond pas à la ligne éditoriale)  

      http://m.bild.de/politik/inland/bild/zeigt-die-doku-die-arte-nicht-zeigen-will-52155394.bildMobile.html?wtmc=whtspp.shr 

    • 12 Juin 2017 à 22h53

      Moshé_007 dit

      Il est sans doute plus aisé de maintenir un ordre divisé entre les tendances présentent dans un gouvernement caméléon et de se cacher dans une multitude difforme, cependant le résultat sera médiocre, aucune amélioration ne viendra améliorer le sort des français, une chose est certaine, Macron augmentera l’emprise des banques qui prêtent de l’argent qu’elles ne payent pas et qui facturent des intérêts colossaux pour une “économie” à bout de souffle, d’ici 3 ans, les intérêts de la France envers les banques sont doubler, garanti, le reste n’intéresse pas ceux qui financent la meute de médias ayant introniser ce totalitaire au pouvoir !

      Ne jamais oublier, ce ne sont pas les régimes autoritaires qui se sont imposés, ce sont les populations qui les ont intronisés !!

    • 12 Juin 2017 à 22h12

      gigda dit

      “Un âne aurait l’étiquette En Marche, il aurait été élu. Le programme d’un député c’est simplement être le porte-voix du président de la République ? Non. Un député dans une démocratie vivante c’est celui qui fait remonter la diversité du pays. Ce n’est pas l’attaché de presse d’un président de la république!”
      Devinez qui est interviewé ?  

      • 13 Juin 2017 à 7h11

        isa dit

        Nous avons toujours eu des députés godillots.
        Au lieu d’agonir d’injures les nouveaux, attendons de voir pour juger.

        Avez- vous ici tous la rage que La Pen ne devienne que la présidente … D’henin- Beaumont? 

        • 13 Juin 2017 à 8h05

          jps dit

          heureusement que de temps en temps il y a des gens sensés comme isa qui n’ont pas d’à priori attendons les actes pour juger. D’autre part l’argument du parlement mal élu à cause de l’abstention ne tient pas, les autres partis ont de toute façons fait moins bien et ceux qui ne sont pas contents n’avait qu’à voter il y avait au moins 10 candidats par circonscription. Churchill avait bien vu que la démocratie est le plus mauvais des systèmes hormis tout les autres.

        • 13 Juin 2017 à 10h29

          Warboi dit

          Chez moi, 19 !!
          Et vraiment pour tous les goûts.
          Mais les Français n’en ont cure.
          LREM en tête à 40% devant une insoumise à… 15. PS et LR, loin derrière. et hop, on dégage.

    • 12 Juin 2017 à 19h50

      Warboi dit

      LREM est un parti entièrement neuf, un an d’existence. Toute voix portée sur lui est prise à ceux qui n’ont pas su attirer leurs électeurs, aux deux vieux partis de gouvernement et aux deux partis contestataires. Ce sont ces quatre formations qui se sont vautrées. Toutes perdent beaucoup d’électeurs.
      Certains ont voté LREM, d’autres se sont abstenus, surtout les électeurs de FI et du FN.
      La faillite des uns, d’une façon dépassée de faire de la politique, ne peut pas être mise au débit du vainqueur.
      Que ces partis se posent la question, la seule qui vaille : Pourquoi les électeurs se veulent-ils plus de nous ? Qu’ils commencent un long et dur travail sur eux-mêmes.

      • 12 Juin 2017 à 20h37

        eclair dit

        warboi

        avec 15% des électeurs LREM montre aucune dynamique.

        Pour le FN, les législatives sont l’élection mobilisant le moins les électeurs FN. En exprimé ils font pareil qu’en 2012. en nombre de voix perdent moins de 600 000 par rappoort à 2012.

        • 12 Juin 2017 à 23h43

          gnu dit

          Tout faux, LREM c’est 32% des votants, point barre.
          Ceux qui n’ont pas voté on s’en tape. S’ils avaient voté, LREM aurait peut-être fait beaucoup plus que 32%.
          Par exemple je n’ai pas voté car les candidats locaux ne m’enthousiasmaient pas et que je sais de toute façon que LREM (candidat MODEM) va passer. Si j’avais voté, j’aurais choisi LREM par défaut, vous voyez où je veux en venir ?

        • 12 Juin 2017 à 23h47

          durru dit

          Tu veux rentrer chez toi. Il est grand temps, d’ailleurs.

        • 13 Juin 2017 à 5h20

          eclair dit

          gnu

          1°) c’estfaux c’est pas 32% des votants! c’est 28,21% des exprimés moins les nuls et les blancs.C’est à dire 27.58% des votants. Soit 13,43% des électeurs.
          32.33% c’est LREM + modem sur les expriméssssss soit 31.61% des votants! soit 15,4% des électeurs.

          2°) Mais oui c’est cela tu n’es pas allé vot lol.

          Ceux qui n’ont pas votés sont principalement les classes dites populaires et elles n’ont pas voté massivement pour macron à la présidentielle

          Le socle électoral de LREM est très faible et cela montre qu’il n’y a aucune dynamique derrière macron.

        • 13 Juin 2017 à 7h12

          isa dit

          Les absents ont toujours tort.

        • 13 Juin 2017 à 10h32

          Warboi dit

          Les absents n’ont pas sanctionné LREM.
          Sinon ils auraient voté contre lui, il y avait un vaste choix.
          On peut le prendre par où on voudra c’est une terrible sanction des opposants à Macron, de tous les opposants à Macron dont pas un ne tire son épingle du jeu.
          tous en déroute.
          Après, on peut toujours étaler la mauvaise foi et l’aigreur, c’est de bonne guerre.

      • 12 Juin 2017 à 20h47

        t hdo dit

        La répartition des voix entre les différentes tendances a été vue à la présidentielle, puis il y a eu l’abstention pour ces législatives.

        Cette abstention a été plus faible chez les électeurs de Fillon et de Toufriquet, sachant que 25% des électeurs de Toufriquet qui ont voté ont voté en dehors de LREM ; et que 21% des électeurs de Fillon ont voté pour un toufriquiste, ce qui montre la perméabilité des deux partis.

        Quant aux abstentionnistes, seul un sur cinq cite l’hostilité aux partis comme raison de leur vote. Les autres se sont abstenus parce qu’ils n’ont pas compris que cette élection était utile, sous divers prétextes.

        Vient de ce sondage IFOP :

        http://ifop.fr/media/poll/3791-1-study_file.pdf

        Donc on ne peut pas dire que Toufriquet a récupéré plus d’électeurs qu’à la présidentielle chez les autres partis, sauf dans le cas de Fillon. Mais une part équivalente de son électorat de la présidentielle est allée voir ailleurs.
        Au final, il perd près d’un quart de ses voix par rapport à la présidentielle, ce qui n’est pas fameux non plus.

        • 12 Juin 2017 à 23h58

          gnu dit

          “Les autres se sont abstenus parce qu’ils n’ont pas compris que cette élection était utile”
          N’importe quoi, je n’ai pas voté et je sais parfaitement que cette élection est utile.
          Quant à vos sobriquets à deux sous, changez svp de registre car c’est vraiment de mauvais goût. Vous voulez que je vous surnomme par exemple TulacHeDelO ?

        • 13 Juin 2017 à 1h39

          t hdo dit

          J’ignore pourquoi tu n’as pas voté, tas de merde, je t’explique simplement ce que mesure les sondages.
          Or, contrairement aux assertions de Warboi, seuls 20% des abstentionnistes se sont abstenus pour exprimer leur désapprobation des partis.

        • 13 Juin 2017 à 10h40

          Warboi dit

          Et vous en savez quoi rigolo ? Vous sondez les reins et les cœurs ? Vous prenez les Français pour des cons ?
          C’est chez les électeurs de Mélenchon et Le Pen que l’abstention a été la plus forte. 66% des ouvriers n’ont pas voté.
          FI et FN sont en chute libre alors que PS et LR maintiennent à peu près leurs scores de la présidentielle.
          Pas envie de voter pour les partis populistes contestataires. Mélenchon est redevenu Mélenchon après une courte parenthèse à peu près aimable, il s’est tiré une grosse balle dans le pied avec son stupide nini, et Le Pen a démontré qu’elle était une hystéro incompétente, limite débile légère.
          Abstention.
          Vous pourrez toujours tournicoter et tortiller, les faits sont les faits.
          Victoire de LREM par KO.

        • 13 Juin 2017 à 10h57

          durru dit

          “66% des ouvriers n’ont pas voté.”
          Et donc le résultat est représentatif de la société française. Quelle blague, quelle vaste blague!

    • 12 Juin 2017 à 16h57

      Robinson dit

      Et si l’abstention résultait d’un grand soucis d’économie dans le financement public des partis politiques ; un bulletin de vote c’est une micro-rente pour le parti qui réussit à l’attirer.

    • 12 Juin 2017 à 16h05

      L'Ours dit

      gigda, saintex,
      vous avez peut-être raison avec tdho, mais moi je me refuse à faire parler ceux qui ont choisi le mutisme, surtout pour leur faire dire ce que j’ai envie d’entendre.

      • 12 Juin 2017 à 16h18

        gigda dit

        l’ours, faut-il comprendre que vous leur en voulez de s’être épargné un vote ? Je comprends.
        S’agit pas de les faire parler … juste de s’apercevoir que plus de la moitié des votants n’ont pas eu l’élan qu’on nous dit. Enfin qui sont-ils ? J’en ait tant entendu autour de moi, perdus, ne sachant plus …  Il n’est pas question de donner raison à leur silence.  Juste dire que le chef qu’on nous vend n’ait pas porté par un élan, mais par un abandon, qu’on pourrait presque dire dépressif au sort.
        Ce qui n’est pas de bon augure.
        Pour le reste, s’agit pas non plus de nier la défaite des partis anciens, de leurs compromissions diverses, de leurs mensonges, aveuglements… Mais peut -on dire que les seuls les gagnants ont couru derrière les “chèvres” comme les perdants courent derrière MLP …

        • 12 Juin 2017 à 16h29

          gigda dit

          oh …j’en ai … 

        • 12 Juin 2017 à 16h50

          t hdo dit

          En voici une qui déprime vraiment :

          http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/06/12/97001-20170612FILWWW00206-legislatives-elle-n-obtient-aucune-voix.php

          puisqu’elle n’est même pas allé voter pour elle-même.

          Mais pour la majorité des électeurs, la “déprime” a bon dos, semble-t-il…

        • 12 Juin 2017 à 17h03

          durru dit

          C’est vrai, T hdo, que la déresponsabilisation est “en marche” et ça, ce n’est pas nouveau et c’est un gros souci. Mais à la décharge des divers découragés, on peut rappeler le matraquage très régulier du TINA, nouvelle formule: “le macronisme est la seule issue”. Faut avoir du courage et des convictions pour y faire face. Et de la volonté pour agir, en plus. Pas toujours facile…

        • 12 Juin 2017 à 17h43

          gigda dit

          D’ailleurs je viens d’entendre une analyse des abstentions : 2/3 des jeunes de moins de 25 ans (pour la modernité l’rem c’est un argument définitif !!), pareillement absentes, les “classes populaires”. 
          Il y a de quoi réfléchir … sur  l’irresponsabilité sans doute. Sur bien des choses, la dépolitisation d’une classe populaire confuse… des jeunes ! Sans doute !
          Mais rien ne vient contredire que L’Rem n’est la victoire que d’une écume diverse qui se révèle n’avoir pas de projet qui entraine le peuple et la jeunesse ! Pour une révolution, c’est celle des bien culottés. C’est la gauche des élus de la mondialisation, la droite des arrivistes… et le ramasse-miette des sans opinions politiques.

        • 13 Juin 2017 à 7h22

          isa dit

          Il faisait tres chaud dimanche.
          Les personnes âgées sont celles qui votent le plus, se souvenant d’un temps où elles n’avaient pas le droit de le faire.
          Dimanche, elles ne sont pas sorties.
          Et puis les gens en ont assez: n’oublions pas les Primaires  qui ont fait se deranger du monde… Pour rien et qui ont farci médiatiquement le crâne des potentiels électeurs.
          Quant aux jeunes!!! À part ceux qui sont politisés, ils n’y ont meme plus pense!

          Je ne comprends pas une chose( cela s’adresse à Warboi): comment un ministre peut- il se présenter à l’AN alors que l’exécutif et le législatif sont censés ne pas jouer dans la même cour?

      • 12 Juin 2017 à 16h39

        C. Canse dit

        Hier, je me suis abstenue car les dés étaient pipés avec un résultat connu d’avance, chez moi.
        Aux présidentielles, Macron arriva en tête, et de loin devant le FN donc les électeurs n’auraient pas été se dédire  aux législatives aussi ai-je préféré m’abstenir. Le résultat ne se fit pas attendre, l’ancien député PS rebaptisé La Rem arrive en tête face au FN, comme aux présidentielles,confirmant mes prévisions ; mon vote n’y aurait rien changé.
         À quoi bon voter dans ces conditions ?
         Personne ne partage mes convictions, hormis peut-être Guaino, aussi fais-je autre chose que d’aller voter.

        • 12 Juin 2017 à 16h43

          t hdo dit

          Eh bien c’est dommage, puisque votre vote aurait apporté 1,4€ par an au parti de votre choix (à condition qu’il soit suffisamment important), via le financement des partis, pour se faire entendre dans la suite.

      • 12 Juin 2017 à 16h45

        t hdo dit

        Il ne s’agit pas de faire parler ceux qui ont choisi le mutisme, mais de rappeler les chiffres : les électeurs de Macron sont à peu près aussi représentatifs de la société française (en pourcentage des exprimés) que la CGT est représentative des salariés du privé.

        • 12 Juin 2017 à 16h45

          t hdo dit

          en pourcentage des votants, faut-il lire.

      • 13 Juin 2017 à 11h20

        saintex dit

        Mes respects matutinaux, Maître l’Ours. Et merci pour votre réponse. Toutefois, cette réponse n’est pas directement reliée à ma question que je repose.
        50% d’abstentions et seuls les votants vous intéressent. Bien. Maintenez-vous cette position avec une même proportion au second tour ? Et si oui, la maintenez-vous à 60% d’abstentions, à 80%… ?

    • 12 Juin 2017 à 15h38

      Warboi dit

      Enorme. Rapide lecture des habituels commentaires des habituels aigris rageux.
      La victoire est à ce point écrasante qu’elle en est devenue défaite !!!
      Chez les Insoumis, les socialistes, Les Républicains et les frontistes on ressasse les mêmes arguments.
      La République en marche n’a obtenu que 7 millions de voix.
      La République en marche ne représente que 15% du corps électoral.
      La République en marche va bénéficier d’une hallucinante majorité alors qu’elle est minoritaire dans le pays.
      Dont acte. Tout cela est vrai. Et en même temps totalement erroné.
      Si la République En Marche est minoritaire, donc illégitime à siéger en majorité à l’Assemblée, alors que dire de ses oppositions?
      Le Front national a perdu 4.700 000 voix par rapport au premier tour de la Présidentielle. Les Insoumis moins 4 millions. LR moins 2.300 000. Candidats de Sens commun sont tous battus dès le premier tour. Le PS moins, 140 000 (mais pouvaient-il tomber plus bas?).
      Et si les abstentionnistes du premier tour avaient en fait accompli un acte politique fondateur ? Il ont estimé qu’il n’était même pas utile de voter pour les vieux partis nécrosés. Qu’ils méditent sur leur misère politique.
      Si les oppositions à Macron n’étaient pas à ce point à côté de la réalité de l’opinion publique, elles ne seraient pas réduites aujourd’hui à la portion congrue dans la future Assemblée. Quand les électeurs s’abstiennent, c’est encore pour eux une certaine façon de voter. Aucune des oppositions proposées n’a rencontré d’adhésion. Le procès en illégitimité fait à la future majorité parlementaire est donc aussi absurde que vain.

      • 12 Juin 2017 à 15h49

        gigda dit

        “habituels aigris” ! Quel lourd argument contre les inconvertis à votre messie !!
        Votre victorieuse foi semble cependant, et pas moins, infusée… d’une drôle d’aigreur ! 
        Sinon quel besoin de venir ici prêcher ? 
        Les heureux n’ont d’ordinaire pas tant besoin de prouver leur bonheur, non ? 

        • 12 Juin 2017 à 15h53

          durru dit

          Parce que la bienveillance de Chéri et de ses disciples est en fait remplie de haine envers tous ceux qui ne sont pas avec eux.

        • 12 Juin 2017 à 16h32

          durru dit

          Contre qui? Contre les fachos, contre les cocos, contre les aristos, contre les cathos, contre les réacs, etc, etc, la liste est tellement longue…

        • 13 Juin 2017 à 7h27

          isa dit

          Franchement Gigda, Warboi n’ a pas tort.
          Quant on lit ici les commentaires et la plupart des articles, je ne vois PS un autre terme qu’” aigris” pour les qualifier.
          Moi j’aurais dit ” vieux cons”… 

      • 12 Juin 2017 à 15h52

        durru dit

        Hé-naur-me !
        https://twitter.com/yoannferret/status/873974610139729920
        Ce n’est pas 15%, c’est 13,5%. En gros, y’a pas grand monde qui veut donner les pleins pouvoirs à Chéri. “Les gens” sont dans l’expectative, dégoûtés surtout. A croire que Macron et LREM sont légitimes parce que les autres ne sont pas plus légitimes, c’est du grand n’importe quoi.
        “Il ont estimé qu’il n’était même pas utile de voter pour les vieux partis nécrosés.” LREM inclus. Débat clos.

        • 12 Juin 2017 à 16h01

          steed59 dit

          en même temps qu’elle intérêt a-t-on à voter pour des représentants du pouvoir législatif alors qu’il est prévu que le Maréchal Macaron a l’intention de légiférer par ordonnance. Cette assemblée de pékins qui ont l’outrecuidance de se réclamer de notre représentativité ne servira qu’une fois, le jour où ils accorderont la confiance au gvt. Et encore ce ne sera qu’une procédure administrative, aucun suspense de ce côté-là. Le reste du temps il seront payés à rien foutre.

        • 12 Juin 2017 à 16h05

          gigda dit

          @durru
          La bienveillance (vous êtes sûr?) de Chéri (:)) … remplie de haine, oui, je ne sais pas envers qui par contre. Peut-être contre des maîtres tant et mal aimés :) L’âme a de ses mystères ! 

      • 13 Juin 2017 à 9h50

        Hannibal-lecteur dit

        Le seul problème de Wargirl, il est là : c’est un aigri. Même vainqueur, le sourire, connaît pas! 
        À croire qu’il doute lui-même de son Macron!