Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Le rebelle couronné

Stéphane Hessel récompensé « pour l’ensemble de son œuvre »

Publié le 01 février 2012 à 15:00 dans Politique

Mots-clés : , , ,

Photo : Russell Tribunal on Palestine

Fin 2010, en France, un « véritable phénomène éditorial », comme on dit, se mit à perturber le sympathique train-train des palmarès et les listes de best sellers, au point de captiver les médias : le succès, aussi démesuré qu’inattendu, de l’opusculet de Stéphane Hessel, Indignez-vous ! À 93 ans, l’auteur avait, il est vrai, tout pour plaire à un certain public, incarnant à la perfection toutes les icônes de notre Brave new world : le martyr, le bienfaisant et le rebelle.

Le martyr, puisque ce juif résistant fut torturé tout jeune par la Gestapo, interné à Buchenwald et condamné à la pendaison avant de parvenir à s’évader. Le bienfaisant, puisqu’il a été, comme il le rappelle avec insistance, l’un des principaux rédacteurs de la Déclaration universelle des droits de l’homme avant de s’engager pour toutes les bonnes causes, de l’indépendance algérienne à la lutte contre l’apartheid, du combat pour les Palestiniens, les Roms, les sans-papiers, à la défense des retraités sans le sou et des bénéficiaires de la sécu. Le rebelle, enfin, assurant au bon peuple que l’indignation fut « le motif de base » de la Résistance, et qu’à l’inverse, « l’indifférence est la pire des attitudes » (on notera l’audace du propos). A l’en croire, c’est en se rebellant que l’on rejoint « le grand courant de l’Histoire », qui « doit se poursuivre grâce à chacun » jusqu’à l’instauration de la Démocratie idéale. D’où la formule qui conclut son texte, que l’on croirait empruntée au graphiste Ben ou recopiée à même la trousse d’un collégien : « créer, c’est résister. Résister, c’est créer. » Hessel, c’est donc à la fois Guy Môquet et l’abbé Pierre, Coluche et Rimbaud.

A l’époque, certains ont osé s’étonner du succès remporté par cette cascade de lieux communs – les plus lucides insinuant que c’est précisément pour cela qu’Indignez-vous a écrasé, en termes de ventes, jusqu’au Goncourt de Michel Houellebecq. Si ça marche, écrivait ainsi Luc Rosenzweig, c’est parce qu’Hessel, est « l’axe du bien à lui tout seul. Toute sa vie il a eu tout juste, a toujours été du bon côté, ne s’est jamais compromis avec les salauds, c’est toujours arrangé pour que sa biographie ne puisse être autre chose qu’une hagiographie. L’achat de son livre par les gens ordinaires relève de la croyance magique que sa lecture pourrait faire de vous un homme ou une femme meilleure, réveiller le Hessel qui sommeille en chacun d’entre nous ». Et tout ça pour trois euros seulement, 13 pages écrites en gros caractères, environ 20 000 signes, l’équivalent d’un gros article de Télérama. La rébellion tout confort, en somme, de quoi étancher sans douleurs, et sans délais et sans frais excessifs sa soif d’engagement au service de la Justice.

C’est pourquoi on a appris avec ravissement que, lundi 30 janvier 2012, le vieux jeune homme indigné, aujourd’hui âgé de 94 ans, a obtenu, « pour l’ensemble de son œuvre » (sic), le premier prix Mychkine, destiné à récompenser « des auteurs qui se sont distingués par leurs contributions exemplaires à l’instauration d’un climat de générosité », et que c’est une autre icône de notre temps, un autre apôtre des gentils, un autre rebelle, en somme, Daniel Cohn-Bendit en personne, qui a fait son éloge. Un second prix, modestement doté de 50.000 euros, a récompensé un militant autrichien du droit des animaux sous les applaudissements de la brillante foule parisienne réunie pour l’occasion au théâtre de l’Odéon, impatiente de faire un sort aux canapés de foie gras ou de saumon fumé. Comme disait le poète, il y a des informations qui se passent de commentaires.

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire aussi

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

73

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 2 Février 2012 à 10h06

    red benjamin dit

    Marco Cohen avait l’année passée proféré cette merveilleuse et lapidaire formule:
    “Indignez-vous, un livre à 3 euros qui a fait beaucoup pour la pensée à 2 balles.”

  • 2 Février 2012 à 8h41

    JMS dit

    “A vingt ans j’étais un être merveilleux…
    Ce n’est pas difficile d’être merveilleux à vingt ans…
    Tous le monde est merveilleux à vingt ans.
    L’important c’est ce qu’on devient…” 
    C’est de Péguy je crois. 

  • 1 Février 2012 à 23h47

    saintex dit

    C’est fini ?
    Non, attention, Papy a encore des soubresauts, doit pas être tout à fait mort.
    Que c’est beau un choeur d’indignés, que c’est beau la certitude et rassurant de la partager.

  • 1 Février 2012 à 23h22

    l’oiseau bleu dit

    Bibi
    le prix de l’indignation ?
    3 millions d’exemplaires a 2 euros

    L’Evangile selon Hessel va parait-il être publiée en Chine.  

    • 2 Février 2012 à 1h30

      Bibi dit

      Deux Euros n’est pas bon-marché en Chine.
      Et 3 millions n’atteint même pas le chiffre de la crème de l’élite.
       
      Par ailleurs, Oiseau’le, je vous rappelle que la question posée était celle du prix adéquat de l’indignation. 
       

  • 1 Février 2012 à 21h38

    Dio Gêne dit

    Moi je m’indigne de savoir que son bouquin était vendu à Auchan…En fait si il à si bien marché c’est parce qu’il n’y avait que 13 pages et bien sur écrites en gros caractères. Sinon les indignés ne lisant pas ou ne sachant pas lire(nombreux d’entre eux buggent des la 1ère ligne d’un livre en étant obliger de la relire 6 fois) jamais ils n’auraient acheté ce truc. Mais maintenant de ce fait on peut dire qu’ils ont lu des livres(un bien grand mot d’ailleurs), ou du moins 1.

    • 1 Février 2012 à 22h34

      Bibi dit

      Et bien, indignez-vous!
       

      • 3 Février 2012 à 20h42

        Dio Gêne dit

        T’a tout compris toi…et puis coté arguments t’es trop fort en plus…lolxd

  • 1 Février 2012 à 19h22

    Amerotke dit

    “interné à Buchenwald et condamné à la pendaison avant de parvenir à s’évader”
    Il y a une vingtaine d’année, un livre avait fait sensation : “Au nom de tous les miens”. L’auteur prétendait s’être évadé d’un camp de concentration -je ne sais plus lequel- , et avec ses droits d’auteur avait acheté un mas en Provence. Un incendie de forêt avait détruit le mas et sa famille.
    Malheureusement, d’anciens déportés avaient mis en doute sa version et il lui a fallu reconnaître sa supercherie.
    Je suis surpris de l’évasion de Mr Hessel, car je n’en ai jamais entendu parler. Compte tenu de l’ancienneté de l’évènement, il est peu probable qu’il existe des témoins de cette fuite.
    Admettons donc sa version, mais avec des pincettes, car Buchenwald, comme Auschwitz étaient de ces lieux d’où l’on ne partait en général qu’en fumée. Les seuls rescapés sont ceux qui ont été libérés par les alliés.

    • 1 Février 2012 à 19h25

      Amerotke dit

      ….car je n’en ai jamais entendu parler, les évadés des camps jouissant alors d’une fabuleuse renommée

    • 1 Février 2012 à 19h55

      Bibi dit

      Cette partie de son récit est validée par des “camarades” de camp. 

      Nombre d’entre ceux-ci encore en vie sont écœurés de l’usage fait de cet internement (en tant que résistant, pas “déporté racial”) et des évasions. 

    • 1 Février 2012 à 20h40

      laborie dit

      Non, tous les survivants de Buchenwald ne l’ont pas été sur place par les troupes américaines

      Mon beau-père a été évacué de Buchenwald par les nazis le 12 avril 1945. Les SS évacuèrent le kommando Julius (1800 hommes) et sa succursale “Tarthuh” (usine souterraine installée dans une des mines voisines de Stassfurt). Un certain nombre de détenus – parmi lesquels plus d’une centaine de Français – put s’évader avant le passage de l’Elbe, obstacle considéré comme devant permettre aux troupes allemandes d’y contenir momentanément l’avance américaine.

      Par de nombreux détours, la colonne parvint à proximité du camp d’Oranienbourg, sur le point d’être délivré par les troupes soviétiques, et poursuivit sa route vers le Nord en s’agglomérant à l’évacuation des détenus de ce camp.

      Cet exode, cette “marche de la mort”, prit fin le 4 mai dans la région de Parchim. Partis 2000 ils ont marché 21 jours et les survivants libérés par les Américains. Ils n’étaient plus que 400.

      Kommando “Julius” usine Junkers à Schônebeck sur Elbe Matricule 3..99

      Un livre retrace une partie de la vie à Buchenwald.

      Leçons de Ténèbres Jean Manson chez Plon

    • 1 Février 2012 à 21h06

      Bibi dit

      Et Buchenwald n’était “que” un camp de concentration (et de travaux forcés – notamment d’assemblage des V2, le missile qui a fait plus de victimes chez “le fabriquant” que chez l’ennemi), alors que Auschwitz était un camp d’extermination. 
      Je saurai gré à Amerotke de ne pas entretenir la confusion sur laquelle joue sans remord ni décence Indignator, dans le but abjecte de se glorifier.
       

      • 1 Février 2012 à 21h19

        eclair dit

        @bibi
        un camp ou 60 000 personnes sont mortes. C’était clairement le paradis sur terre.
        Merci de nous indiquer les morts qui doivent  être considerés comme sérieuse et quelles épreuves  doivent être plaintes .
        Il faut faire preuve de décence comme vous dites si bien.
        Alors ayez la décence de nous éclairer sur quels morts et quelles souffrances sont dignes d’interêt!  

      • 1 Février 2012 à 22h29

        Bibi dit

        Barackisaitout,

        Un mien était à Buchenwald le 27 janvier dernier, comme tous les ans, en l’honneur du sien père qui y a perdu la vie, ainsi que ses nombreux camarades de détention/déportation, et pour célébrer la vie que les libérateurs américains lui ont rendu possible. 

        Indignator n’y était pas. Marine dansait.

        La chance du mien est due au fait qu’au moment de sa déportation, Auschwitz – la destination initiale de son convoi – était plein. Une partie des wagons a été détournée vers Buchenwald en ersatz. Ceux qui ont été acheminés vers la destination initiale n’ont pas survécu au “traitement spécial” qui leur a été administré dès l’arrivée. 

        Je n’ai pas de leçons de morale à recevoir de votre part.
          

      • 1 Février 2012 à 22h39

        eclair dit

        @bibi
        se souvenir c’est bien mais rester fixé dans le souvenir du passé c’est mortifère. 
        Il n’y a rien aujourd’hui de plus important que de rester dans le rétroviseur?

        9a vous auriez put le sortir qu’elle vas à un bal  au lieu de s’occuper des problèmes de la france.
        Mais non fallait absolument mettre le curseur sur la seconde guerre mondiale.

        L’année dernière on a eut combien de rappel sur la seconde guerre mondiale? 
        Il faut se souvenir tout les jours? Il y a pas d’atrocités dans le monde à l’heure actuelle? Rien de plus préssé comme injustice et malheur à réparer? 

    • 2 Février 2012 à 13h42

      Angel dit

      Martin Gray ou pluto Mietek Grayowski etait un vrai interne de Treblinka. Il a reussi a s’en echapper et a participer au soulevement du Ghwetto de Varsovie. Il n’ya jamais eu de supercherie de sa part

  • 1 Février 2012 à 18h33

    Hersif dit

    “Tous ces jeunes cons qui deviendrons des vieux cons” a dit Louis Arragon en mai 1968. Voilà, c’est fait ! Avec F Hollande, ce sera une avalanche de bons sentiments. Mais comme la bonne littérature est de droite (parce que pas soumise à la sociologie et à la bien-pensance), ces culcul-la-pralineries nous promettent en réaction de bons pamphlets et de bons romans.

  • 1 Février 2012 à 18h15

    laborie dit

    Après avoir lu le Professeur de Droit et l’Indigné de Partout, j’ai repris trois foie de foie gras mi-cuit avec une verre de Château Fillot 1990….ya pas photo…

    • 1 Février 2012 à 18h24

      laborie dit

      Filhot…honte à moi…

    • 1 Février 2012 à 18h27

      Jérôme Leroy dit

      Je veux bien admettre la supériorité définitive du Sauternes, cependant laborie, essayez une fois, comme ça, pour voir le coteau du Layon naturel Fleurs d’érable de Christine et Joël Ménard.
      Comme ça. Pour voir. Une fois.

      • 1 Février 2012 à 19h01

        laborie dit

        J’en commande tout de suite 12 caisses……

  • 1 Février 2012 à 18h02

    hathorique dit

    @ Jérome Leroy
    “Si Stéphane Hessel n’existait pas, il faudrait l’inventer. Il joue un peu le rôle de ce qu’on appelait ans le photographie du rôle du monde d’avant le rôle de révélateur.
    photographie dites vous, j’y vois plutôt un cliché comme une épreuve négative. 

  • 1 Février 2012 à 17h39

    saintex dit

    Je suis bien triste.

    Mais ça passera.

  • 1 Février 2012 à 17h24

    Bibi dit

    Kacyj soulève une question philosophique. Quel est le prix adéquat de l’indignation?
     

  • 1 Février 2012 à 17h08

    kacyj dit

    Bon, me croyant inculte (enfin pas au point de pas connaître le personnage de l’Idiot), je me demandais quel était donc ce prix “prestigieux” dont je n’avais jamais entendu parlé. 
    J’appelle l’ami Google à mon secours, et ne voilà -t-il pas que je découvre qu’il s’agit de la première édition de ce prix “prestigieux”.
    J’ai dû ramer tout de même, 15 pages de Google pour nous informer que l’indigne imposteur venait d’être couronné, prince de la générosité, et encore suis-je tombé sur du wiki en allemand, langue que je ne maîtrise plus depuis des dizaines d’années, si tant est que j’eusse une quelconque maîtrise un jour.
    Causeur, tu n’arrives que sur cette quinzième page. Faut revoir les titres pour profiter un peu de cet immense coup marketing, conçu par les gus suivants :
    Joszef Bugovics – Leipzig
    Rene Gude – Amsterdam
    Regina Haslinger – Wien
    Maren Sell – Paris
    Peter Sloterdijk – Karlsruhe
    Peter Weibel – Karlsruhe
    Et je soupçonne Sell d’être derrière cette fumeuse escroquerie. Et en plus, le second prix va à un défenseur des animaux alors que 6000 gus sont morts en Syrie. Il dit quoi le généreux imposteur ?

    • 1 Février 2012 à 17h49

      Bibi dit

      J’ai trouvé la page wikiki en schleu (parmi les premiers résultats goo…!).
      Voici la trad. automatique de sa description:
      Le prix vise à récompenser un tel comportement dans le domaine de l’imagerie de la philanthropie, les arts et l’éthique. Les individus doivent être honorés qui contribuent à un climat de tolérance, à condition de l’extraordinaire culturelle et éthique des services créatifs et ont à travailler dans leur vie exemplaire et ont gagné dans le sens de l’éthique grecque ancienne et moderne humaniste “magnanimité” ainsi que la générosité. 

      (VO: Der Preis soll beispielgebendes Verhalten im Bereich des sozialen Engagements, der Künste und der Ethik würdigen. Ausgezeichnet werden sollen Persönlichkeiten, die zu einem Klima der Toleranz beitragen, die außerordentliche kulturschöpferische und ethische Leistungen erbracht haben und die sich durch ihr Werk und ein vorbildliches Leben im Sinne altgriechischer Ethik und moderner humanistischer „Seelengröße“ wie auch Generosität ausgezeichnet haben.)

      Pour la prochaine édition, vous proposez qui?  Assma al-Assad? 
       

    • 1 Février 2012 à 18h14

      Marie dit

      Rien:)

  • 1 Février 2012 à 17h06

    Jérôme Leroy dit

    Si Stéphane Hessel n’existait pas, il faudrait l’inventer. Il joue un peu le rôle de ce qu’on appelait ans le photographie du rôle du monde d’avant le rôle de révélateur.
    A ce titre, je ne le remercierai jamais assez.

    • 1 Février 2012 à 17h08

      Jérôme Leroy dit

      ouh la. Reprenons.
      Il joue un peu ce qu’on appelait, dans la photographie du monde d’avant, le rôle de révélateur.

    • 1 Février 2012 à 17h10

      kacyj dit

      Révélateur de la bêtise, la lâcheté, la sournoiserie et la moutonnerie humaine je présume ?

      • 1 Février 2012 à 17h12

        Jérôme Leroy dit

        Bien entendu.

      • 1 Février 2012 à 17h22

        Bibi dit

        On attend que le cocommissar nous fasse part de son grand savoir-faire en matière de fauxtographie.
        Comme faire disparaitre ou remplacer un Indignator par un autre.
         

  • 1 Février 2012 à 16h49

    Sophie dit

    Hé, bien moi, je déclame contre le froid, le brouillard et le verglas!

    Il fait caillant et ça m’indigne! Ca m’enrhume d’ailleurs également.

    • 1 Février 2012 à 16h50

      Patrick dit

      Mais que fait le gouvernement ??

    • 2 Février 2012 à 13h23

      Angel dit

      Bonjour Sophie moi aussi je declame contre le froid. Je suis a Belgrade et il fait moins 20 la nuit. Hessel s’indigne avec moi.

  • 1 Février 2012 à 16h03

    hathorique dit

    Stéphane Hessel : 
     ”le retour du poncif”,  2° épisode.  

     un lien sur ce “héros au regard si doux” , qui laisse complaisamment écrire, qu’il a été l’un des rédacteurs de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, ce qui est totalement faux
     http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.aspNewsID=17952&Cr=droits&Cr1=anniversaire

     extrait :
     « Au cours des trois années, 1946, 1947, 1948, il y a eu une série de réunions, certaines faciles et d’autres plus difficiles. J’assistais aux séances et j’écoutais ce qu’on disait mais je n’ai pas rédigé la Déclaration. J’ai été témoin de cette période exceptionnelle »  

     ”S’indigner ici est à peu près aussi raisonnable que de déclamer contre le froid, contre le brouillard ou contre le verglas”. 
     (Alain, Propos,1921

    • 1 Février 2012 à 15h35

      Fiorino dit

      “la seule chose qui l’intéresse, c’est de fustiger Israël, seulement Israël.”

      Exact.

    • 1 Février 2012 à 16h38

      hathorique dit

      bonjour Bibi,
      “indignez vous”
      un opuscule pour les endoctrinés post cataleptiques figés en bourdieuseries rédemptrices.
       

      • 1 Février 2012 à 16h44

        Bibi dit

        Toujours trop charitable, Hathorique.
        Bibises!
         

  • 1 Février 2012 à 15h31

    Fiorino dit

    Je pense qu’il ne vaut pas la peine de s’enerver, au fond qui réprend ses idées aujourd’hui? Personne, le palestinisme est au plus bas, je pense qu’il n’arrivera jamais à faire tout le mal que Bourdieu à pu faire à la France. Au fond son véritable fond de commerce c’était la Palestine sans elle personne l’aurait calculé. Qu’il aille résister en Syrie au fait le siège du Hamas si sympa à Hessel est toujours là bas?

      • 1 Février 2012 à 15h51

        Fiorino dit

        “Quelques raisons principales expliquent cette démarche. Bourdieu, si contestataire qu’il ait été, était un mandarin qui a constitué une école dont les élèves occupent les principaux postes de pouvoirs dans l’Université et au CNRS. Pour Bourdieu, l’analyse sociologique sert d’outil critique à l’explication du monde. Ses élèves reprennent aujourd’hui cette posture. ”

        Et voilà, toute la sociologie française et bidonnée biaisé par des recherches dont le but est démontrer la validité des théories de bourdieu et pas analyser de façon impartiale la realité. Dans votre lien bibi, on voit qu’il y e a aussi au Front de Gauche des petits bourdieu…

      • 1 Février 2012 à 15h58

        Bibi dit

        Comme le dit Goldnadel ci-dessus, le trottoir est vite traversé.
         

  • 1 Février 2012 à 15h27

    Villaterne dit

    Je lui prédis des funérailles nationales, avec coubettes des “zélites” reconnaissantes sur la dépouille du grand homme, dernières décorations posthumes et discours empesés en veux-tu en voilà !
    Bon sang j’en ai déjà la migraine !!

    • 1 Février 2012 à 15h33

      Fiorino dit

      Si Hollande est élu sans doute, après les rotilbis il faudra pas se plaindre et tout ceux qui veulent la peau de sarko.

    • 1 Février 2012 à 15h38

      kacyj dit

      C’est pourquoi je lui souhaite d’aller jusqu’à 120 ans…

      • 1 Février 2012 à 20h33

        Villaterne dit

        @kacyj
        Si ça laisse à certains le temps de reprendre leur esprit, alors oui !

  • 1 Février 2012 à 15h23

    skardanelli dit

    Ceci n’est pas un commentaire…

  • 1 Février 2012 à 15h17

    Bibi dit

    canapés de foie gras ou de saumon fumé ?!
    Mais c’est indigne!
     

    • 1 Février 2012 à 15h48

      rackam dit

      Bibi-phoque,
       rassure-toi, le saumon était mort quand on l’a fumé. 

      • 1 Février 2012 à 16h00

        Patrick dit

        Et les pauvres oies qu’on gave ! je suis indigné !

      • 1 Février 2012 à 16h04

        Bibi dit

        RK, je crie mon indignââââtion face à l’exclusioooooon! Et l’absence de générositééééé!
        Foie gras et saumon fumé! (Et du Tofu, et des feuilles de salade pour le régime biô de rigueur).