S’adressant en principe aux Coréens du Nord aussi bien qu’à ceux du Sud, le Pape a dénoncé la société de consommation.

On ignore pour le moment combien de Nord-Coréens ont pu entendre cette mise en garde, et combien en sont morts de rire. Car ils savaient comment le communisme les avait merveilleusement mis à l’abri des méfaits de la consommation.

L’armée du pays a ainsi ramené à 142 cm, contre 145 cm auparavant, la taille minimum requise pour ses soldats, car la génération actuelle souffre de rachitisme à cause de la famine des années 90, a rapporté un journal de Séoul écrit par des transfuges nord-coréens, généralement bien informés.

La taille moyenne des Sud-Coréens de cet âge est de 172 cm.

Tous les hommes nord-coréens de 16 ou 17 ans doivent effectuer un service militaire obligatoire, de dix ans minimum. Ceux-là sont bien protégés du péril consumériste, mais moins tout de même que les centaines de milliers de leurs compatriotes enfermés dans les camps de concentration.

La Corée du Nord ne s’attendait pas à cette condamnation du développement de la Corée du Sud. Cela explique que l’arrivée du pape jeudi à Séoul ait été marquée par des tirs d’essai de missiles tactiques par la Corée du Nord. Lorsqu’on s’est aperçu à Pyongyang que le pape faisait implicitement l’éloge de l’ascétisme communiste, le régime a laissé entendre vendredi qu’il s’agissait d’une simple coïncidence. La canonisation de Kim Jong-Un serait même envisagée, dès que son visage aura un peu dégonflé.

 

 

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
est professeur agrégé de philosophie.
Lire la suite