Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Le mari de la femme de César ne doit pas être soupçonné

Les vices privés sont-ils des vertus publiques ?

Publié le 24 juin 2011 à 13:00 dans Société

Mots-clés : , , ,

image : lmpetersen (Flickr)

« Je ne sais quelle envie perverse me prit de la gêner, de l’assiéger, de la contraindre dans sa dernière réserve. »
Eugène Fromentin, Dominique, ch. XII.

L’affaire DSK est décidément le miroir déformant de la vie politique française. On ne saurait prévoir l’issue du procès qui décidera de l’innocence ou de la culpabilité de l’ex-directeur général du FMI. Mais les arguments mis en avant pour distinguer sa vie publique de sa vie privée et apprécier les répercussions que celle-ci aurait pu avoir sur celle-là témoignent d’une incompréhension radicale de ce qu’est − ou devrait être − une démocratie.

Après le coup de tonnerre, le débat a dévié sur le silence du milieu politique − et du Parti socialiste au premier chef − concernant son goût pour la gent féminine. Il se justifie, plaide-t-on, par le refus de lier sa vie privée à sa vie publique au nom du respect dû à son intimité. La plupart des intervenants à la télévision et à la radio, qu’ils soient amis ou adversaires de M. Strauss-Kahn, reconnaissent qu’il n’était pas convenable de parler de ses ardeurs érotiques bien qu’elles aient été un secret de Polichinelle. On a répété à l’envi que la presse ne devait pas mettre en cause la vie privée d’un homme politique, quoi qu’on en pense sur le plan moral, d’autant que nul ne sait si et à quel moment le dragueur peut se transformer en prédateur.

[...]

  1. Louis Althusser, Montesquieu, la politique et l’histoire, Paris, PUF, 1959, p. 65
voir les commentaires / réagir         envoyer
 

Article publié dans Causeur et réservé à nos abonnés.
Pour le lire dans son intégralité...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 

Nos offres

A lire sur Causeur.fr

Vous devez être inscrit pour commenter.

  • 24 Juin 2011 à 16h31

    Alpheratz51 dit

     Miklos Jancso a déjà répondu à la question. 

  • 24 Juin 2011 à 14h51

    laborie dit

    Ayant joui de la vision d’Oscar Wilde..
      “Le seul moyen de se débarrasser d’une tentation est d’y céder. Essayez de lui résister, et votre âme aspire maladivement aux choses qu’elle s’est défendues”..
    Il tomba….  

  • 24 Juin 2011 à 14h42

    laborie dit

    “Plus d’États ont péri parce qu’on a violé les mœurs que parce qu’on a violé les lois”

    Il était temps, voir in extremis,  que DSK  chutât….

  • 24 Juin 2011 à 14h29

    laborie dit

    Parfaitement……

  • 24 Juin 2011 à 13h56

    skardanelli dit

    Par principe de précaution vous faites allusion au préservatif ? Au moins aurait-il pu éviter de laisser des traces gênantes sur le chemisier de la dame, je suis bien d’accord.