Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

et recevez la synthèse de l'actualité vue par Causeur.



X

Le jeu des sept familles politiques

De la droite belote à la gauche Katmandou…

Publié le 18 décembre 2011 à 9:23 dans Politique

Mots-clés : , , ,

Photo : UMP Photos.

Au village gaulois, on dénombre sept familles politiques. Les droites se divisent entre la droite tennis, la droite belote et la droite littéraire. Les gauches entre la gauche caviar, la gauche beaujolais et la gauche Katmandou.

La septième famille, la centriste, est une famille recomposée. A la présidentielle de 2007, la majorité des électeurs de Bayrou ne s’identifiaient pas au centrisme. Le centrisme politique ne dépasse pas la barre des 5%. Et sa base populaire est ténue. C’est plutôt un parti pour notables de province. En témoigne le label « Alliance républicaine », choisi par Jean-Louis Borloo pour lancer son mouvement, du nom d’un parti fondé à la Belle époque. Cette fine allusion pour vieil alligator n’enthousiasmera jamais le profane.

La droite tennis est accablée de tous les maux. Mais on est bien content de la trouver. Elle travaille et gouverne. Elle fraude un peu mais paye quand même l’impôt. Elle est modérée en tout sauf lorsqu’elle adore l’Amérique, l’Union européenne et la mondialisation. Elle s’est relookée depuis longtemps : les dames en serre-têtes y sont devenues des oiseaux rares. En principe, ses trois hommes politiques français préférés sont : Poincaré, Pinay et Barre.

La droite belote a l’accent du titi parisien ou du terroir. Comme dans le cinéma de Gabin et Fernandel. La belle petite France des années 50. Toute une époque. La droite belote est méprisée par toutes les autres familles politiques. C’est le souffre-douleur. Philippe Sollers vomit sur la « France moisie ». François Hollande se gausse de « Madame Dugenou ». Le courant de l’UMP baptisé Droite populaire est honni car, dans l’esprit des bobos, les « petits blancs » constituent la lie de la société française » (comme le souligne le journaliste Hervé Algalarrondo dans son livre La Gauche et la préférence immigrée).

La droite littéraire a du style. Une qualité sur laquelle on ne tarirait pas d’éloges si elle n’impliquait une certaine paresse intellectuelle. Ces guérilleros de terrasses de café prennent des risques calculés. Ils s’aventurent rarement en dehors de la principauté de Saint-Germain-des-Prés. Ils canardent la bourgeoisie mais sont des enfants gâtés devenus gens comme il faut. Ils se prennent pour des « Grands d’Espagne » mais n’est pas Nimier qui veut. Leurs trois hommes politiques français préférés sont : Louis XIV, Napoléon et de Gaulle.

La gauche caviar est bien connue. Ne l’accablons pas. Sans elle, la gauche serait de gauche et ferait n’importe quoi. Ses trois hommes politiques français préférés sont : Barack, Michelle et Obama.

La gauche beaujolais concilie les qualités de la gauche unie, l’insolence libre-penseuse, l’indépendance radicale, la volonté socialiste et la franchise communiste. C’est une gauche bleu-blanc-rouge aux couleurs de la France. Qui revendique l’héritage. Elle aime manifester en chantant et mangeant des saucisses. Ses trois hommes politiques français préférés sont : Jaurès, Blum et Mitterrand.

La gauche Katmandou n’a pas tellement d’hommes politiques français préférés. Comme son nom l’indique, elle est pour la dépénalisation du cannabis. Ses membres sont aussi pour la dé-lepénisation. Ils se considèrent comme le dernier rempart à l’éternelle montée du fascisme. Résultat : ils sont un peu schizophrènes, mégalos et autoritaires. Toujours prêts à interdire ceux qui leur déplaisent. Ils prétendent faire de la politique autrement, de façon plus démocratique. Mais leur cuisine politique est plutôt indigeste. On l’a vu avec les trotskistes et aujourd’hui avec les Verts.

Les Indignés sont un surgeon de cette gauche katmandou. Ils ont puisé leur étendard dans le petit livre d’un vieux crabe. Aussi ils n’ont pas choisi le terme de révoltés, d’insoumis ou d’insurgés, comme dans le beau roman éponyme de Jules Vallès. En matière de réflexion politique, les indignés en sont au stade du nourrisson s’agitant dans sa barboteuse. Un porte-parole des indignés américains pérore : « Nous nous sommes totalement inspirés de la place Tahrir ». C’est vrai qu’ils sont des toutous dociles. Mais ils ressemblent davantage à des bobos conformistes, militant pour les droits des immigrés et la nourriture bio, qu’aux courageux manifestants égyptiens.

Les Indignés espagnols, d’où le mouvement est parti, sont ainsi les enfants du régime Zapatero, qui a multiplié les réformes « sociétales » (facilitation du divorce et autorisation du mariage homosexuel) sans songer un seul instant à réduire les inégalités sociales ou à construire une prospérité durable.

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Cet article vous a plu, inscrivez-vous à notre Newsletter.

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire sur Causeur.fr

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

36

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 19 Décembre 2011 à 18h12

    hathorique dit

    @ ISA
    “l’Allée du Roi” s’est  égarée  dans les impasses des “coco lantha”  non pas les “coco “communistes, mais les noix de coco des iles paradisiaques ou poussent les coco-fesses.  
     H.S :  savez que vous que l’ex Madame de Villepin en a fait des objets des sculpture  peut être  en vibrant hommage, au charmes secrets de son  ex époux.  

    j’attends avec impatience, les sculptures de Madame Sinclair du sur mesure  :-)    

  • 19 Décembre 2011 à 17h49

    Marc Crapez dit

    Des commentaires voire des empoignades… Il est vrai que mettre les gens dans des cases en plaisantant un peu est provocant. Cela dit, cela laisse la possibilité de se reconnaître dans deux de ces cases, ou même dans aucune. Quant au FN évoqué, peut-être se répartit-il entre droite belote et une extrême-droite qui ressemble à une sous-famille de gauche, selon le mot de Malraux. En tout cas aucune condescendance de ma part envers la droite belote, la seule famille que je met capot est la gauche Kampouchéa.

    • 19 Décembre 2011 à 18h17

      RRF-Peypinois dit

      Dont acte (pour l’absence de condescendance, c’est si rare que c’est appréciable).

      Je pense que pour ce qui est du FN vous sous-estimez la part de droite tennis, les dames en serre-têtes, qui se retrouvent soit au FN soit dans les partis royalistes…pour l’aspect identitaire du positionnement.
      Je vois plus les afluents frontistes, quant à moi, constitués d’un mix de droite belote, droite tennis, et plus récemment – encore que – d’une classe ouvrière (jadis de gauche) qui s’est aperçu qu’elle avait servit d’alibi pendant trop longtemps, avant de servir de farce aux dindons…
      Sinon, j’ai trouvé votre description de la gauche Katmandou vraiment savoureuse, et très bien vue.

      • 19 Décembre 2011 à 21h04

        eclair dit

        @RRF
        ça c’est une vision parisienne.
        Le vote FN a des caractéristiques qui sont différentes suivant les régions. Dans l’est c’est des terres de casernes avec tout l’attachement aux cérémoniaux militaires et l’attachement à l’idée de nation.
        Le nord c’est la désindutrialisation avec une forte immigration notamment pour aller en angleterre.
        Le sud est c’est en partie les pieds noirs.

        Mais ce qui est nouveau c’est pas le vote ouvrier le FN a toujours eut des ouvriers votant pour lui.
        Ce qui est nouveau c’est justement les anciennes terres royalistes l’ouest de la france qui commence à voter FN.

        Idem pour le centre.

        Le changement n’est pas dans l’électorat plus diversifié le changement est que cela touche toutes les régions désormais. 
            

    • 19 Décembre 2011 à 18h40

      Saul dit

      “Des commentaires voire des empoignades… Il est vrai que mettre les gens dans des cases en plaisantant un peu est provocant.”

      euh, franchement, si vous voyez des empoignades ici….c’est un fil plutôt assez coolos au contraire…

      assez d’accord avec RRf sur le FN, ce parti est bien plus complexe que le mix d’une droite belote et une sous famille de gauche.
      Quant à ses électeurs, ça l’est encore plus

      • 19 Décembre 2011 à 20h29

        RRF-Peypinois dit

        Oh Saul ! Je vous trouve subitement tellement d’accord avec moi que ça en devient louche…C’est pour mon Noël ? Vous allez me demander un service ?
        ;-)
        Sinon, il ne faut surtout pas dire à Marc Crapez d’aller voir ce “qu’empoignades” peut vouloir dire chez Causeur ces temps-ci, par exemple sur le fil de Bennasar, parce qu’il va avoir peur…!
        Il va se croire tombé chez les fous !

      • 20 Décembre 2011 à 12h26

        Saul dit

        peut être est ce vous qui etes d’accord avec moi RRF :-)

        mais honnêtement ce n’est pas difficile concernant la vision du FN, l’auteur semble en avoir une vision simpliste et réductrice que par contre coup il n’est pas surprenant que plusieurs sensibilités différentes s’accordent pour ne pas y adherer.

        Conernant notre accord à tout les deux sur ce point, ça ne me surprend pas, nous y voyons tout deux une même complexité concernant la montée du nazisme.
        non pas qu’il faille y voir une similitude entre ces deux extrémismes (nazisme et FN), ce serait simpliste et réducteur (ssans compter facile intellectuellement parlant), mais je trouve qu’on peut y voir quelques similitudes dans le mécanisme d’adhésion

        quant au ressenti de Crapez sur le ton du fil, ça doit être parce qu’il est nouveau ici :-D

  • 19 Décembre 2011 à 12h23

    RRF-Peypinois dit

    J’avoue ne pas connaître du tout Marc Crapez, je n’ai donc aucun a priori. J’observe, en parcourant ce billet bien écrit par ailleurs, que l’auteur semble mieux connaître la gauche ou les gauches que la droite ou les droites.
    D’autres causeurs de gauche complèteront peut-être mon propos en exprimant le point de vue inverse, mais après tout chacun parle d’autant mieux de ce qu’il connait mieux : sa propore paroisse…
    Pour ce qui est de la droite, et en particulier de la “droite belote” dans l’article, je trouve le trait un peu forcé, un peu simpliste, un peu parisianiste. Je veux dire par là que le propos sur la droite populaire participe d’une condescendance souvent très parisienne – même si c’est ridicule – et surtout d’une profonde méconnaissance d’un mouvement d’opinion, d’une sensibilité politique que ne sont pas seuls à se partager, de gros beaufs, des CRS ou des gens désoeuvrés par leur inculture…
    C’est au contraire une droite qui s’assume et ne renie pas ses valeurs, une droite sans complaisance ni fausse bien pensance facile – ni en interne, ni à l’extérieur de l’UMP – un courant politique qui se renforce sérieusement et qui par ailleurs représente certainement le meilleur rempart anti-FN…donc peut-être pas si risible que cela ?

    L’humour avec plaisir, la caricature réductrice, c’est dommage.

    • 19 Décembre 2011 à 12h43

      eclair dit

      @RRF
      la droite populaire le meilleur rempart contre le FN?

      Vous croyez au père noél?

      Quand un deputé de droite populaire quand il vas au gouvernement dis l’inverse et que quand on est au gouvernement il faut être pragmatique.

      Quand un coup ils disent que marine le pen n’as pas de programme mais viennent après reprendre des propositions du FN.

      Et quand au bout de 5 ans ils défont tout ce qu’ils ont faient.

      Quand on navigue à vue sans réussir à se projetter dans l’avenir.

      C’est vraiment très drôle.

      le rempart contre le FN est en train d’exploser. Et vous n’y changerez plus rien le réel s’est invité dans la partie

      Actuellement marine le pen les sondages lui donne désormais plus de 20% ce qui signifie en réalité entre 25 et 30%

      Rien ne peux empecher qu’elle continuer à engranger les intentions de vote. Et il est possible qu’elle réussisse à faire plus de 30% au premier tour vu la conjoncture actuelle et la panique qui vas prendre le PS et l’UMP dans les mois qui viennent. Qu’elle fasse plus de 30% est une hypothèse crédible désormais.

      • 19 Décembre 2011 à 12h55

        RRF-Peypinois dit

        Micro flash sans flash,
        Je comprends que la solitude soit parfois lourde à supporter, surtout en période de Noël, mais pour discuter, ce ne sera pas avec moi, je vous l’ai déjà dit…
        Comme je suis sympa au fond et que je suis sensible à la grâce de Noël, voici pour soulager votre peine :
        http://www.sos-amitie.org/

        La grâce de Noël soit aussi avec vous…

      • 19 Décembre 2011 à 13h09

        eclair dit

        @RRF
        je ne m’appelle pas remi. D’ailleurs RRF, c’est pas plutot RSF?Rémi sans famille?

        De un je bosse moi pendant les fêtes. De deux, j’ai suffisament d’amis pas besoin d’avoir un dinosaure tel que vous dans mon cercle d’amis. Vous vouloir comme ami cela serait une incongruité.
        Vous n’êtes pour moi qu’un adversaire à abattre.

      • 19 Décembre 2011 à 13h51

        RRF-Peypinois dit

        Micro flash sans flash,

        “Vous n’êtes pour moi qu’un adversaire à abattre.” (Bravo, pas de fautes en une phrase complète ?! La grâce de Noël…c’est ce que je disais !)

        Pour moi, vous n’êtes…rien..

      • 19 Décembre 2011 à 14h03

        eclair dit

        @RRF
        Que d’amabilités décidement. Et sur ce fil vous allez aussi dire que c’est pas vous qui avez cherché le premier histoire de troller?

        Vous n’êtes rien en tant qu’individu. Vous n’êtes qu’un representant de l’UMPS de la branche UMP.

        D’ailleurs continuer à vous ridiculiser à croire que la droite populaire peut concurrencer le FN.

        Le type qui nous parle que les juges n’envoie pas en prison pour raisons idéologiques alors qu’il n’y a pas de places en prisons.
        Et que les juges appliquent les lois voter par les deputés.

  • 19 Décembre 2011 à 10h42

    laborie dit

    On peut simplifier et résumer deux familles largement répandues:

    La Droite Ducon et la Gauche Ducon qui à elles seules doivent bien peser dans le 80% de l’électorat mais ça aucun sondage ne nous le dit.

  • 19 Décembre 2011 à 10h06

    laborie dit

    La Gauche Katmandou, moi je la rapproche de la Gauche Kampouchéa.

  • 19 Décembre 2011 à 10h01

    laborie dit

    Et la Droite golf, elle est où?

    • 19 Décembre 2011 à 13h25

      Jrockfalyn dit

      Elle a quitté les greens depuis qu’on y accepte Tigger Woods et qu’on trouve des sacs de golf chez Decathlon…

  • 18 Décembre 2011 à 19h53

    abelcribier dit

     La démarche de François Asselineau semble intéréssante ….
    u-p-r.fr  

    • 19 Décembre 2011 à 12h03

      RRF-Peypinois dit

      On fait dans le trollage web, abelcribier ?
      Faites au moins cela avec plus de finesse, pas en faisant un banal et lourdingue copier/coller de votre spam à deux balles…
      Vous avait écrit mot pour mot la même chose sur le fil de Bennasar hier !
      Alors, surtout avec des pratiques comme ça, la démarche de votre François, comment dire…on s’en cogne !

  • 18 Décembre 2011 à 15h23

    Impat1 dit

    Saul, c’est vrai que c’est un manque. Mais un manque qui ne manque à personne de sensé n’est pas un manque. Manquerait plus que ça nous manque !

    • 18 Décembre 2011 à 15h32

      Saul dit

      je pense que c’est le contraire Impat : en le niant, on crée involontairement (quoique le “in” est peut être de trop) ce manque.
      Allegra l’illustre justement avec l’exemple de terra nova : la gauche, et la droite aussi, ont abandonné volontairement plusieurs thèmes tels que le patriotisme, le sentiment national etc pensant que cela suffirait à les faire disparaitre.
      Or cela a crée un manque dans une partie de la poplation, manque qu’a su parfaitement reprendre le FN.
      On le voit aussi avec l’idée de solidarité sociale : le PS s’est converti à l’idée libérale du moins d’Etat, et c’est le FN qui aujourd’hui reprend la thématique du + de service publics, + de protection sociale etc (ce qui est un comble vu qu’il tenait le discours opposé dans ses débuts)

  • 18 Décembre 2011 à 12h48

    Saul dit

    pas mal vu, mais il en manque un. curieusement l’auteur fait l’impasse sur un extrème : ainsi les plus à droite de la droite dans ce billet sont la Droite populaire, le FN ne semble pas exister.

    • 18 Décembre 2011 à 14h27

      allegra dit

      Il n’y a pas d’impasse, les électeurs du FN sont présentés. C’est la droite belote, c’est-à-dire la gauche qui a mal tourné, ceux qui constituent la lie de la société française, les beaufs qui votent FN, parce que la gauche se fout totalement d’eux, avec sa préférence immigrée. Les classes populaires de 2012 ne sont pas celles de 1981. Il suffit de lire le rapport de Terra Nova : Il constate que le vote ouvrier déserte la gauche dans toutes les démocraties occidentales. Il y a un basculement des classes populaires, au sens ancien, traditionnel du terme, ouvriers employés, autochtones, à droite. « Ce n’est pas la peine d’aller rechercher cet électorat qui nous fuit » dit Ferrand. Ce serait un échec. Voir http://tinyurl.com/bwffdvj

      • 18 Décembre 2011 à 15h11

        Saul dit

        oui mais il ne cite pas ce parti, mais assimile la droite belote à la seule Droite populaire. Sans compter que le FN ne peut être réduit à la seule image du titi parisien et de la France des années 50 (bien que ce parti tente de se confondre et de se présenter comme le “refuge” nostalgique). Il représente aussi un courant de pensée (ou plutôt plusieurs) bien plus complexe et présent dans le pays depuis le boulangisme. Et ce(s) courant(s) de pensée sont absent du portrait du paysage politique fait ici

      • 19 Décembre 2011 à 10h25

        eclair dit

        @allegra
        Les ouvriers en france ont toujours eut une mentalité de droite dans leur majorité
        C’est plutot en 1981 qui a été un basculement à gauche.

        D’ailleurs depuis le début le PS s’est evertué à se créer une nouvelle classe d’électeurs venant de l’immigration

        C’est pas les électeurs qui ont changés. C’est les partis qui ne s’en sont pas occupés.

  • 18 Décembre 2011 à 12h20

    L'Ours dit

    JL,
    et ceux qui boivent du beaujolpif en jouant à la coinche?
    ;o) 

    • 19 Décembre 2011 à 13h26

      Jrockfalyn dit

      avec une tartine de caviar ?

  • 18 Décembre 2011 à 12h05

    Florence dit

    Pas mal mais le problème quand on met les gens dans des cases, c’est qu’on en oublie beaucoup. On croit avoir tout compris maison laisse de côté une majorité de gens.

    L’exercice est amusant mais il ne faut pas oublier que ce n’est qu’un jeu. La réalité est ailleurs.

  • 18 Décembre 2011 à 12h02

    Jérôme Leroy dit

    Comment on fait quand on est à la fois gauche beaujolais (mais celui du fils Lapierre) et droite littéraire?
    On écrit à Causeur, qui fera suivre.

    • 19 Décembre 2011 à 13h27

      Jrockfalyn dit

      On passe au Haut Médoc, et on assume.

  • 18 Décembre 2011 à 11h37

    L'Ours dit

    Je ne me reconnais dans un aucune de ces familles, pourtant ce sont les bonnes cartes.
    Bien vu! 

  • 18 Décembre 2011 à 10h54

    Impat1 dit

    Pas mal vu, l’éventail semble assez complet.
    Maintenant, on peut jouer au jeu d’après: mettre des noms au sein de chacune des sept familles. 

  • 18 Décembre 2011 à 10h54

    Hersif dit

    Il manque :
    - la gauche tennis : Mendès-France, Rocard, Delors, Bérégovoy, Sapin ;
    - la gauche belote : Mauroy, Defferre, Gayssot ;
    - la gauche littéraire : Jaurès, Blum, Mitterrand ;
    - la droite caviar : Edgar Faure, Pompidou, VGE ;
    - la droite beaujolais : Pompidou, Pasqua, Sanguinetti ;
    - la droite Katmandou : Madelin, F. Léotard, Mariton ;
    - la gauche de droite : Jules Ferry (colonies), Clemenceau (fusilleur de grévistes), Ramadier (fusilleurs de cocos), Guy Mollet (vendeur de tomates) + les pétainistes de gauche.

    • 19 Décembre 2011 à 13h34

      Jrockfalyn dit

      “La Gauche de droite” : Marrant commeles gauschistes ont du mal à assumer ses errements sordides et essayant de refiler ses avatars à la droite (non sans les avoir repeints en kaki)… jaruzelski ne peut pas être communiste vu qu’il est général (ça pourrait être du Jean-Michel Ribes)…
      Gardez vos ordures Hersif : c’est le compost où s’éclot la rose.

      • 19 Décembre 2011 à 13h35

        Jrockfalyn dit

        Comme la gauche, pardon…