Miscellanées guerrières, take 3 | Causeur

Miscellanées guerrières, take 3

Vade retro Laïcitas!

Auteur

Marc Cohen

Marc Cohen
est rédacteur en chef de Causeur.

Publié le 04 août 2016 / Politique Religion Société

Mots-clés : , , , ,

laicite bardot morin daech

Permettez-moi tout d’abord de revenir un instant, comme promis, sur mon excellent confrère de Libé Alexandre Hervaud que j’évoquais dans mes mélanges précédents, en raison de son tweet paisiblement ordurier sur l’assassinat du père Hamel. Une recherche rapide sur les archives Twitter  nous apprend que quand il ne crache pas sur nos morts, Alexandre est un citoyen vigilant, toujours prêt à lutter contre l’islamophobie. Il avait notamment participé, après le Bataclan, à la curée citoyenne des rédacteurs de Libé contre leur collègue Luc Le Vaillant, coupable de vous-savez-quoi.

Dans les appels au lynchage (et souvent au licenciement immédiat, by the way), qui suivirent cet article, on avait retrouvé entre autres Mouloud Achour, Caroline de Haas, le CCIF et Julien Salingue. Retenez ces noms, merci.

Retenez aussi le nom de Julie Le Goïc. Cette élue ex-EELV de Brest a sans doute trouvé Alexandre un peu mollasson. Elle aussi y est allée de son bon gag sur twitter, alors que le cadavre du vieux curé était encore chaud. Et elle aussi, comme Alexandre, a traité en bloc ses détracteurs de fachos. Donc si vous n’aimez pas le tweet ci-dessous, repeat after me : «Je-suis-un-fa-cho» (je sais pas comment on le dit en breton, mais je compte sur nos lecteurs de Plogoff et Ploudalmézeau)

J’avais oublié de vous dire que pour justifier son tweet injustifiable, Julie Le Goïc s’abrite derrière “l’esprit Charlie”. Elle a dû confondre avec “l’esprit Kouachi”

Une pause sondage, si vous permettez.

Question Un : Lequel des deux tweets suivants, publiés après l’attentant salaf de Saint-Etienne-du-Rouvray vous paraît-il analyser le plus finement les causes du djihad made in France ?

Question Deux : La vieillesse excuse-t-elle tout ?

Question Trois : Un beau parcours académique ou un ci-devant joli popotin sont-ils des circonstances atténuantes ?

Interrogé par France Inter sur l’opportunité d’instaurer un “délit de complicité” de l’apologie du terrorisme, David Benichou, juge antiterroriste, semble y être favorable : “Le jour où on placera un des membres de Facebook ou Twitter en garde à vue parce qu’on considérera qu’il a été plus ou moins complice de ce qui a été diffusé, peut-être que la ligne de ces médias va changer.”

Comme pour lui donner instantanément raison, voilà la pub que publie Facebook juste sous l’excellent article de Marc Nacht dans Causeur sur les la pétition musulmane « judenrein » du JDD.

M’est avis que quelques millions d’euros d’amende devraient aider ledit réseau social à revoir sa politique de liens sponsorisés, de modération et de recrutement de ses “modérateurs”. Et si ça ne suffit pas, quelques dizaines de millions d’amende, etc, etc.

Je ne pense pas que le rôle des autorités civiles ou religieuses soit d’appeler à la vengeance, à la guerre civile, au pogrom antimusulman et tout ce genre de choses. Tout bien pesé, la décision du juge lorrain qui a condamné à une lourde peine, mais assortie du sursis, un charcutier ayant déposé des lardons dans la boite aux lettres d’une mosquée, puis frotté ladite boite avec du gras de cochon ne me paraît pas délirante. Elle sonne comme un « Pas de ça chez nous ! » qui me sied parfaitement. Personne n’est plus dépité que le CCIF de ne pas voir se multiplier les actes musulmanophobes qui sont son fond de commerce. Et c’est très bien comme ça.

Cela dit, tant qu’à ne stigmatiser personne, j’aimerais autant que les autorités religieuses ne me stigmatisent pas moi, ni ma République, ni ma Loi de 1905. C’est pourtant ce qu’a fait l’ineffable archevêque de Rouen dans son interview du 31 juillet à Paris-Normandie. Pour Monseigneur Lebrun, figurez-vous que « dans nos écoles publiques, on n’a pas le droit de croire » .Vous n’avez pas saisi ? Monseigneur précise son propos trois lignes plus bas : « Le petit musulman, il n’a pas droit de croire ». Vous n’avez toujours pas compris ? Pas grave cinq lignes plus tard, l’archevêque rebalance son crédo : « Dans les écoles publiques il n’y a pas de liberté. ». Si après tout ça, vous n’avez pas compris là où on voulait en venir, alors dans la même interview, Mgr Lebrun désigne clairement le coupable de tous nos maux : « Je crois que nous sommes au bout du modèle de la laïcité qui était exaspéré ces dernières années »

Une analyse probablement imparable puisqu’on n’est pas loin de la partager dans d’autres milieux religieux. Ainsi, dans le dernier numéro de sa revue officielle Dabiq, l’Etat islamique liste les raisons de sa haine pour l’Occident. Le point n°2 est totalement explicite : «Nous vous haïssons parce que vous êtes laïcs: les sociétés libérales autorisent précisément ce qu’Allah a interdit, tout en interdisant nombre de choses qu’il a permises. Ce dont vous vous moquez, parce que vous séparez la religion et l’Etat». En voilà une bonne base pour le dialogue interreligieux ! Les dernières paroles du curé martyr face à ses égorgeurs furent « Satan, va-t’en ! ». Est-il bien raisonnable, Monseigneur Lebrun, de les traduire par « Vade retro Laïcitas » ?

Depuis les morts prématurées de Reiser, de Charlie Schlingo et les assassinats de Charlie, il ne reste à mon avis qu’un seul génie absolu du dessin humoristique en France, j’ai nommé Vuillemin. Il vient encore une fois de nous en donner la preuve :

Je sais qu’au paradis des athées, entre cigarettes, whisky et petites pépés, Charb sera épaté.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 6 Août 2016 à 10h51

      mogul dit

      Ce genre de circonstances (terrorisme, égorgement etc…) dévoile toujours les spécimens les plus abjects ou les plus pitoyables du genre humain. Ça s’est déjà vu dans l’Histoire (1793, 1940…).
      Dans le genre “pitoyable”,  Edgar Morin qui se contente désormais de radoter les aphorismes de sa femme de ménage quand elle passe l’aspi . Triste. Brijou, au moins, reste fidèle à son registre animalier et ne sombre pas dans la relativisation.
      Dans la catégorie “abjects”, Melle. le Grouic, suceuse de babouches de haut vol, que sa frénétique “ouverture à l’autre” incite à plaisanter sur l’égorgement d’un vieux curé. Comment l’esprit vient aux filles à djihadistes…
      Et ce bon M. Hervaud, sorte de néo-Brasillach customisé version Libé, acrimonie ordurière en bandoulière mais sans le talent toutefois…
      Je trouve ça très bien, au moins on sait où on en est. 

      • 6 Août 2016 à 11h09

        Fioretto dit

        En plus elle a récidive avec un autre twitt en comparant les prêtre non pédo au pokemons rares.

        • 6 Août 2016 à 11h19

          mogul dit

          Entre les allusions graveleuses et les références aux pokemons, je crois qu’on tient là un élément d’élite…

        • 6 Août 2016 à 11h24

          durru dit

          Mais non, d’après ce qu’il paraît, elle est une habituée. C’est juste que maintenant elle a une plus large audience.
          Sa place n’est pas sur la scène politique, mais dans la discrétion et le secret des cabinets médicaux (et plus, si affinités). On ne peut pas connaître les frustrations qui l’animent.

    • 5 Août 2016 à 10h23

      Fioretto dit

      J’avais déjà remarqué Hervaud. Mais comment peut-on écrire un truc pareil quand on est journaliste ? Trop de collabos en France inutile d’espérer dans un sursaut.

    • 5 Août 2016 à 9h52

      C. Canse dit

      Si ce monsignore trouve déplaisant notre modèle de laïcité, je lui suggère de demander l’asile politique au Vatican.

      Une nouvelle alliance ? Catholico-musulmane ?
      Et le vin de messe se transformera en eau de boudin ?

      Oser tirer parti des attentats pour remettre en cause la laïcité et donc la liberté et l’égalité et la fraternité n’est vraiment pas chrétien, pas Français en tout cas.

    • 5 Août 2016 à 9h11

      Prince Murat dit

      Que nous réserve l’avenir ? Le proche avenir ?

      Des attentats contre nos centrales nucléaires, dans les transports en commun, probablement aussi des contaminations de l’eau et la nourriture.

      On peut même aller jusqu’à imaginer des tueries de masse (du style St Barthélémy) perpétrées par les populations de nos banlieues les derniers habitants ”non-conformes” qui n’auraient pas encore évacué.

      La seule question utile qui se pose en France, c’est : en 2017, les jeunes électeurs se décideront-ils enfin à aller voter et à imposer un changement de société en élisant Marine Le Pen ?

      Ou bien, laisseront-ils les populations âgées, celles qui commentent sur Causeur, élire un Ripoublicain, dans l’espoir absurde que cela leur permettra de terminer leur vie dans un ”Monde où rien ne Change” ?

      • 5 Août 2016 à 19h26

        Prince Murat dit

        Sur Causeur, on peut produire des milliers de commentaires disant : ”L’Islam, c’est pas bien” !

        Mais on ne discute pas de politique !

      • 6 Août 2016 à 1h06

        mjpg dit

        La dernière phrase m’horippile.

      • 6 Août 2016 à 9h30

        Prince Murat dit

        Les sites de discussion comme Causeur sont un excellent observatoire de l’électorat âgé de droite.

        Les principales caractéristiques sont la bêtise bien sûr, mais aussi une extraordinaire naïveté et un égoïsme sans faille.

        Je vous présente un miroir et vous voyez un vieux croûton ridicule…

        • 6 Août 2016 à 11h15

          durru dit

          La vérité, cher Prince, c’est que le miroir est cassé et on voit à travers lui…

      • 6 Août 2016 à 12h22

        Prince Murat dit

        Quel est le principal argument qui revient toujours contre Marine Le Pen ?

        C’est cette peur irraisonnée de mr. Philippot qui va ”ruiner l’épargne des retraités”.
        Qui donc vous a mis cette idée en tête ?

        Réponse : les grands médias, les journaux, magazines et chaînes télé qui sont entre les mains de quelques milliardaires.
        Pour ces gens là, Hollande, Sarko ou son valet Fillon, cela leur convient parfaitement : ils leur versent régulièrement de l’argent de corruption et ils les tiennent en gardant quelques preuves qu’ils peuvent ressortir à tout moment.

        Les riches se méfient de Marine parce qu’elle a d’autres sources de financement.
        Ils ne sont pas tout à fait certains de la tenir en laisse avec autant de fermeté que n’importe quel clébard de Socialiste ou de Ripoublicain.

        Que fera exactement Philippot ? Mystère.

        Il luttera certainement plus efficacement contre le chômage et la pauvreté.
        Mais ce qui fait très peur à mr. Bouyges, c’est qu’il risque plus de prendre l’argent dans les poches des milliardaires du Medef plutôt que dans celles des petits retraités.