Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

La télé, je ne veux pas l’avoir

Je vous écris une lettre…

Publié le 18 novembre 2012 à 14:30 dans Société

Mots-clés : ,

redevance tv hollande

Madame la redevancière, Monsieur le redevancier,

Je constate d’après l’avis que vous m’avez envoyé que vous persistez contre toute logique à vouloir me faire payer la redevance tévé. De même que l’an dernier, vous paraissez soudainement être frappé de cécité au moment de consulter ma déclaration, en particulier quand votre regard, que je devine torve et vos petits yeux que je sais globuleux et cruels, inspectent avec gourmandise la case « Je ne possède pas de récepteur TV ».

En effet, il semble bien que je m’évertue chaque année en pure perte à apposer la biffure libératrice sur le funeste document afin de prouver, sinon au monde du moins à l’administration obtuse au sein de laquelle vous avez le malheur de servir, que je ne possède, ni ne posséderai jamais, de récepteur télévisuel. Afin que les choses soient bien claires entre nous et pour vous épargner la peine de m’adresser à chaque rentrée la supplique réglementaire dont je m’épargnerais également avec joie la lecture, laissez-moi vous expliquer en quelques mots l’essentiel de mes relations avec l’univers cathodique.

Dans la lointaine contrée où je suis né et où mes aïeux se sont évertués pendant des générations à faire sortir des artichauts d’une terre ingrate qui se nourrissait de la sueur et des larmes des hommes, je me souviens qu’il y avait un petit hameau ne comptant tout au plus qu’une dizaine d’habitants, en sus de quelques poulets et deux ou trois chiens de chasse. Parmi ses villageois, en général fort peu amènes avec les touristes et les Parisiens, se trouvait une petite vieille acariâtre, dont le visage renfrogné ne s’illuminait qu’à l’évocation des derniers potins de la rubrique nécrologique et au nom de Jean-Pierre Foucault. La pauvre vieille, qui ne quittait en effet guère plus son salon, passait l’essentiel de ses interminables journées rivée devant le poste de tévé dont l’influence démoniaque avait eu raison de sa santé mentale et pulvérisé les derniers restes de lucidité qui habitaient encore son cerveau ravagé. Elle était persuadée notamment que Jean-Pierre Foucault, dont elle ne ratait pas une émission, s’adressait à elle, personnellement, tous les mercredi soir à l’occasion de Sacrée Soirée. L’émission prit fin le 29 juin 1994, après 264 numéros et 7 saisons et la petite vieille trépassa le mercredi suivant.

Depuis lors, ayant constaté les irréparables ravages que la fréquentation trop assidue d’un poste de tévé peut infliger au psychisme humain, je me tiens soigneusement à distance de tout récepteur, tuner, câble, TNT…et autres gadgets susceptibles de soumettre mon cortex au chant des sirènes cathodiques qui ont réussi à envoûter une partie du monde, pour le plus grand malheur de notre civilisation. Dans les rares occasions où je me trouve involontairement exposé au flot d’insanités monstrueux continuellement vomi par ce Léviathan ignoble, qu’il soit rectangulaire, à plasma ou écran plat, je demeure plus convaincu encore que le seul moyen pour l’humanité d’échapper à l’effroyable processus d’autodestruction dans lequel elle se trouve engagée est de mettre fin à l’odieux règne de ce Moloch des temps modernes en détruisant systématiquement tous les postes récepteurs, les antennes, les relais et en supprimant sans aucune pitié tous les animateurs, producteurs, journalistes ou techniciens qui participent au triomphe quotidien de la terrifiante machine à broyer les âmes.

Voilà pourquoi, Madame la redevancière, Monsieur le redevancier, si je me garde bien désormais d’approcher tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à un récepteur de tévé, j’ai gardé en revanche, à l’instar de la petite vieille dont j’évoquais un peu plus haut le souvenir, l’habitude de consulter chaque jour avec application la rubrique nécrologique et les premières pages des journaux, dans l’espoir d’y découvrir que le ciel nous a fait la grâce d’enlever au monde un des bouffons pathétiques qui participent quotidiennement à l’abrutissement généralisé.
Bien évidemment, la crainte d’un procès intenté par les parents dégénérés de l’un de ces richissimes malfaisants m’empêche ici de citer des noms mais vous devez savoir que pas un jour ne se passe sans que je n’adresse une fervente prière aux forces qui président à notre destinée pour qu’elles consentent enfin à précipiter dans les feux de la Géhenne toute cette cohorte de crétins repus d’eux-mêmes, d’exhibitionnistes mégalomanes et de nuisibles infatués qui célèbrent bruyamment, jour après jour, le triomphe de l’abjection qu’ils servent avec zèle.

Je vous prie donc, Monsieur le Redevancier, de bien vouloir me laisser tranquille et d’aller plutôt trouver un vrai travail au lieu de m’enquiquiner avec vos manigances de voleur de poules et de bateleur à l’air chafouin.

*Photo : Global X

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire sur Causeur.fr

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

17

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 20 Novembre 2012 à 13h58

    Judith dit

    Pareil pour moi !

    J’ai beau cocher en rouge la petite case, rien à faire, la redevance est sur l’avis d’imposition. 
    Pas de Tv depuis au moins 15 ans et je ne m’en porte pas plus mal. Ce n’est même pas du snobisme, je n’ai simplement jamais  eu l’occasion de m’arrêter au rayon pour en  acheter une. 

  • 19 Novembre 2012 à 16h31

    Toto le héros dit

    Extra cet article !
    Mais : ” non les braves gens n’aiment pas que, l’on suive une autre route qu’eux ” chantait Brassens.
    J’aimerai quand même voir la tête de l’employé des services fiscaux lorsqu’il reçoit une telle lettre que la vôtre !
    Pierre Desproges, lorsqu’il écrivait à un tel service, commençait sa lettre par : ” Mon Trésor “…
       Toto le Héros. 

  • 19 Novembre 2012 à 13h19

    elise dit

    @pirate
    mais oui, la télé c’est juste bon pour les chômeurs et tous ces “salauds de pauvres” avachis dans leur canapé à ingurgiter, des journées entières, ce “flot d’insanités”; vous la pauvreté vous en connaissez un rayon, vous fûtes SDF; mais alors pas le genre du pauvre hère qui traîne sa crasse et son kil de rouge, non, vous c’est plutôt SDF genre Diogène dans son tonneau, “ôte-toi de mon soleil”…
    tous des cons sauf vous; la prochaine fois que vous déciderez de faire SDF choisissez le Canal St Martin comme adresse administrative, ce sera raccord avec votre standing.

  • 19 Novembre 2012 à 12h20

    saintex dit

    Je ne sais pas s’il faut voir de la puérilité ou une attaque contre le paf ou le fisc dans ceta article. Mais il me parle en ce que je ne possède pas de télé. Non pas que je craigne de devenir fou, trop tard, mais parce que j’exprime ainsi le refus de participer à cette… trouve pas le mot, il y en a trop.
    La télévision est une merveilleuse invention qui aurait pu servir à aider les gens à s’ouvrir, à se construite, à réfléchir. Mais M. LeLay a été clair, elle seret à rendre con pour mieux vendre du coca.
    J’ai grandi sans télé et ce fut constitutif. Je n’ai jamais eu depuis, l’envie d’être confronté à l’accoutumance.
    Mais cela ne suffit pas. Le fisc décide que je dois payer, en y ajoutant une amende, pour un téléviseur qui n’est pas mien, pour lequel la rédévance est payée par sa propriétaire, mais qui a été vue dans un appartement donc je paie les taxes locales. L’avocat coûtera plus cher que l’amende.

  • 19 Novembre 2012 à 11h38

    collet gérard dit

    Je dois faire partie de la famille des Vieux c… !
    A l’époque ! j’ai pensé et je pense encore que si la première chaîne publique a été vendue à un  bétonneur, c’était juste pour  la transformer en un extraordinaire outil d’abêtissement  des “classes populaires” !                                                    Bref je rêvais encore à l’impossible outil de culture que la T.V aurait pu être !    Pour me défendre, un peu, juste rappeler que cette vente s’est faite AU MIEUX DISANT CULTUREL ! Une des plus belles farces du siècle !
    Alors la moindre des choses est bien de s’en passer. Rien, RIEN de sérieux ne peut s’y dire ou faire : tout y est vérolé jusqu’à l’os par l’enjeux financier de la publicité ! …seconde après seconde et 24 heures sur 24. 
    J’exagère ? soit je l’admets…il y a le télé achat qui lui ne camoufle pas grand chose au spectateur un peu attentif et tient en conséquence un discours de sincérité assez direct.   

    • 19 Novembre 2012 à 13h36

      laborie dit

      Boris Vian , déjà:

      “J’avais la télé, je l’ai retournée……D’l’autre côté c’est épatant..” 

       

  • 19 Novembre 2012 à 10h10

    bea33 dit

    Là ou vous trompez c’est de croire que la télévision modifie le comportement des gens. Comme beaucoup de techniques modernes elle ne fait que révéler notre personnalité profonde.

  • 18 Novembre 2012 à 16h56

    L'Ours dit

    Moi qui les adore et frissonne de douleur à chaque fois que je vois la petit pancarte en affichant le montant, au prix où vous vendez les artichauts, vous pouvez payez la taxe sans rechigner au lieu d’en faire tout un foin.
    :o) 

  • 18 Novembre 2012 à 15h58

    Aël dit

    Excellent! Mes parents se sont battus vaillamment pour nous épargner cet émetteur hypnotique jusqu’à ce que nous eûmes tous quitté le nid. Chaque jour que Dieu fait, , je mesure combien ce combat pour nous protéger de l’écran cathodique fut un acte d’amour pour leurs enfants. Je recommande sur le sujet l’excellent ouvrage “TV lobotomie” de Michel Desmurget , lequel est présenté de manière assez exaustive dans cette interview: http://www.dailymotion.com/video/xlc52c_michel-desmurget-sur-son-livre-tv-lobotomie_news#.UKj0UYaa8bo

    • 19 Novembre 2012 à 11h58

      ReCH77 dit

      Notre fils de 11 ans a appris à regarder la boîte aux images qui bougent. Il sait sélectionner un programme qui l’intéresse et éteindre le poste pour aller faire ses devoirs et jouer. En revanche, ses copains privés de télé dans leur famille se calent devant notre poste dès qu’ils arrivent à la maison pour ne plus en bouger… 

      • 19 Novembre 2012 à 22h03

        Aël dit

        C’est certain, l’objet étant hypnotique par sa nature, ne pas l’avoir chez soi ne protège pas de l’hypnose ailleurs que chez soi. Mais enfin, admettez que le temps que je n’aurai pas passé devant la tv passivement , je l’ai passé activement à faire d’autre choses, par exemple à développer des talents qui pour certains étonnent les gens. Concernant aussi le cas “rassurant “de votre enfant, je vous recommande encore un fois le bouquin très bien sourcé, (ou les interviews dispo sur le web) de M. Desmurget. Vous pourriez être amené à revoir votre jugement.

      • 19 Novembre 2012 à 22h06

        Jérôme Leroy dit

        C’était bien l’asile? Les médocs permettent de contrôler la coprolalie? Combien de temps, je rigole en attendant.

  • 18 Novembre 2012 à 15h10

    michel kessler dit

    la redevance audio visuelle ne concerne pas que la télé mais aussi la radio, or il n’est demandé au contribuable que s’il possède un téléviseur! N’est pas pris en compte non plus un écran d’ordinateur qui peut servir à regarder la télé? Cette redevance est une aberration fiscale d’un autre temps. Le service public audio-visuel a été amputé pour sa partie télévisuelle d’un revenu non négligeable: la publicité : comment financer?comment font les autres? (la BBC par exemple) Peut-on envisager la liberté de ne pas participer au financement d’un service public quel qu’il soit lorsque l’on est citoyen d’un pays (santé, administrations, transports, courrier, audio-visuel, armée, police, etc) Quelles sont les limites de la solidarité: le désir? Cette question ne peut pas être tranchée par un non infantile, parce que “je n’aime pas” (sans oublier les antiennes éternelles sur la débilité avérée ou non des programmes)

    • 18 Novembre 2012 à 15h15

      Eugène Lampiste dit

      infantile, c’est le mot que je cherchais après avoir lu cet article, en effet.

      rires 

      • 18 Novembre 2012 à 16h13

        Aël dit

        heu les gars… là vous m’inquiétez….Il est où votre humour? Me dites pas que vous avez pris ça au premier degré? Vous avez vu une critique de l’aspect fiscal là? moi perso j’y vois juste un pamphlet bien mérité contre les icônes du PAF.

      • 18 Novembre 2012 à 18h34

        Eugène Lampiste dit

        Aël, vous m’inquiétez :
        ne me dites pas que vous n’avez jamais entendu un “tvphobe” tenir exactement le même discours, avec les mêmes arguments, et sans aucun humour ?

        rires

        je ne suis même complètement sûr que ce texte soit entièrement au second degré, en plus, quand on le relit en se disant que c’est le cas.

         
        après, je ne suis pas particulièrement un fou de la télé, mais je suis bien content de l’avoir pour regarder certaines choses.
        tant que personne ne me met un fusil sur la tête en m’obligeant à regarder telle ou telle connerie.

        on n’est pas dans 1984, il n’existe aucune loi qui nous oblige à regarder. 

  • 18 Novembre 2012 à 14h59

    pirate dit

    Il y a longtemps de ca les revedenciers me harcelaient de la même. Comme à l’époque je n’avais pas de logement et uniquement pour adresse, celle administrative prévu par Paris pour les SDF (en face de la morgue, place Mazas) j’ai fini par écrire aux racketteurs, leur faire remarquer que donc il m’était difficile d’avoir une télé. D’ailleurs à l’époque des abonnements internet, et des télés sur ton portable, je trouve que cette invention de la redevance absolument délicieuse. Depuis je n’ai plus eu de nouvelle. Il serait simple donc d’avoir de nouveau la télé sur mon portable, à condition que j’en achète au moins un avec un appareil photo, ou par abonnement au câble par l’ordi, les racketteurs n’y pourraient rien, pas d’antenne, pas de redevance. Mais je partage l’avis de l’auteur sur la boite à con. Je m’épargne les montées d’indignation savamment fabriqué au 20h, je m’épargne les historiens sans diplôme refaire ce pays à l’aune de leur constipation, façon Zemmour, ou les philosophes-écrivains-gourous-prédictologue en tout genre de Todd à BHL (la liste est longe) assénant leur grande sagesse d’inculte auto promus intellos aux heures de grands débats creux. Sans compter Ken et Barbie tête à claque qui nourrissent de leur bêtise les “télé réalités”, les kilomètres de pubs et leur bonheur en boite, et toute la lyre des animateurs mongols. La télé c’est le seul média où des chômeurs et des pauvres ont le loisir de regarder les riches gagner leur vie, et en plus il faudrait payer pour ca ? Même pas en rêve.