La gauche “Y’a bon Banania”! | Causeur

La gauche “Y’a bon Banania”!

Les obsessionnels de la race ne sont pas ceux qu’on croit

Auteur

Guillaume Bigot
Écrivain, chef d'entreprise et dirigeant.

Publié le 02 juin 2016 / Politique Société

Mots-clés : , , , , ,

Pour une certaine gauche, il y aurait les bons représentants des minorités "visibles" qui méritent qu’on les défende, tels Benzema, Ben Arfa ou Black M et ceux qui sortent du cadre. Les premiers sont riches et célèbres, les seconds ne le sont pas. Un racisme peut en cacher un autre.

(Photos : SIPA.00730224_000026/00708929_000034/00758206_000002/00722065_000001)

Le 18 mai dernier, une voiture de police était incendiée en plein Paris. Sortant de son véhicule et affrontant ses agresseurs, un adjoint de sécurité du nom de Kevin Philippy allait devenir un modèle de bravoure. Le lendemain de l’attaque, le ministre de l’Intérieur décorait et titularisait ce policier de 29 ans.

Quelques jours auparavant, la ministre de la Culture voyait dans l’annulation de la participation de Black M aux cérémonies marquant le 100e anniversaire de la bataille de Verdun la preuve du retour d’un « ordre moral nauséabond ». De Benoist Apparu à Christiane Taubira, pendant plus d’une semaine, le chœur des pleureuses « comme il faut » s’est mobilisé pour défendre le rappeur, victime de la xénophobie des Français.

La vague d’indignation soulevée par l’idée saugrenue d’inviter cet artiste à clôturer la commémoration de Verdun n’était pourtant nullement motivée par sa couleur de peau.

En dépit de leur incomparable talent et de leurs origines bien gauloises, Claude François ou Léo Ferré n’auraient pas été moins décalés au pied de l’ossuaire de Douaumont que Black M.

Parmi les opposants à sa venue, pas même l’extrême droite la plus rance ne s’est aventurée à rappeler ses origines africaines. Même si l’affaire a servi de défouloir à la fachosphère, l’émoi populaire suscité par cette cacophonie mélangeant fiesta rap et sonnerie aux morts ne contenait pas la moindre once de racisme.

A contrario, le chœur des vierges antiracistes et des progressistes effarouchés (de Jack Lang à Audrey Azoulay) n’a vu que du noir dans cette polémique. Les partisans du rappeur auraient pu mettre en avant son talent (et même si ces propos sont contestables, il n’en manque pas) ou encore la puissance suggestive d’un mode d’expression artistique importé des Etats-Unis mais qui a pris racine en France. Or, ce ne sont pas ces arguments qui ont servi à défendre Black M mais la pigmentation de son épiderme.

Ce rappeur a tenu des propos antifrançais et homophobes soit mais il est… noir ! Il ne peut s’agir que d’une victime. Black M est un people bling-bling mais il est « issu de l’immigration ». Il incarne donc les nouveaux damnés de la terre. La réaction pavlovienne de l’extrême gauche culturelle dans l’affaire Black M traduit en fait une sorte d’obsession raciale.

La même obsession est à l’œuvre lorsqu’Éric Cantona fustige Didier Deschamps parce qu’il n’a pas retenu Hatem Ben Arfa « parce qu’il a des origines ». Le sélectionneur des Bleus écarte Karim Benzema et aussitôt Jamel Debbouze ou Benoît Hamon hurlent à la montée du racisme en France.

Le racialisme de gauche est une idéologie

Inutile de faire remarquer à cette gauche « Y’a bon Banania » que 12 joueurs des Bleus sont d’origine ultra marine ou africaine. Tout ce que pourrions dire sera retenu contre nous. L’idéologie ne se contente pas d’ignorer le réel, elle le plie à ses fantasmes. Ce ne sont pas les dogmes qui doivent correspondre aux faits mais les faits qui doivent coller aux dogmes. Qui a mis des clous dans les œufs du peuple demandait le procureur Vichynski aux accusés des procès de Moscou ? Quant aux antisémites polonais, ils ne se contentaient pas de traiter les juifs de salauds, ils réputaient que tout salaud était forcément juif.

L’idéologie doit toujours avoir le dernier mot. Or, le racialisme de gauche est une idéologie. On se fiche de savoir si Benzema a insulté le sélectionneur ou si ce joueur de talent se comporte par ailleurs comme une petite frappe, ce qui compte c’est de ressasser jusqu’à l’écoeurement que la France est raciste parce qu’elle est… la France ! D’ailleurs, le tricolore ne contient pas de noir, ni de jaune, n’est-ce pas une preuve suffisante de notre racisme atavique ? Et si Benzema ou Black M avait été blancs leur aurait-on cherché des noises ?

Ces obsessionnels de la race n’ont pas remarqué que Kevin Philippy qui est passé très près d’être lynchés par des blancs est noir. Comme si les minorités devenaient invisibles dès lors qu’elles cessaient de jouer les rôles de figurants assignés par la gauche « Y’a bon Banania ».

Le racialisme de gauche qui défend des peoples d’origine africaine n’est-il pas la dernière feuille de vigne d’un authentique racisme social ? Un racisme peut en cacher un autre.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 6 Juin 2016 à 16h44

      salaison dit

      “Tout ce que pourrions dire sera retenu contre nous”
      ……est ce pensable ?…… qu’un incapable et son parti tout entier a le pays entier sous sa coupe?…..ne faut il pas changer toute ces équipes Parlementaires qui ont voté (bloqué) ces lois qui leur permette d’être là ! alors que c’est si compliqué (voire infaisable ) de les mettre DEHORS ?

    • 6 Juin 2016 à 3h43

      riri dit

      BRAVO À L’AITEUR DE CET ARTICLE!!

    • 5 Juin 2016 à 14h18

      salaison dit

      C’est ce que pense la majorité des gens maintenant !

    • 5 Juin 2016 à 9h42

      salaison dit

      “La gauche “Y’a bon Banania”!”……

      chut !faut pas le répéter !

    • 5 Juin 2016 à 9h25

      salaison dit

      selon la Constitution : la France est UNE et indivisible…. (et donc INVENDABLE à d’autres pays ou une autre religion (mais cette dernière appréciation c’est moi qui le rajoute….!)

    • 5 Juin 2016 à 7h18

      salaison dit

      au fait ,…..?….. “gauche” ou “manche” ??????

    • 5 Juin 2016 à 7h17

      salaison dit

      être “gauche” c’est normal pour un “Gauchiste” !….

    • 5 Juin 2016 à 5h35

      Livio del Quenale dit

      l’antiracisme , sous la gauche, est devenu une mode, qui octroierait une quelconque vertu tout de gauche vêtue.

      • 5 Juin 2016 à 5h51

        Livio del Quenale dit

        Ce permettant de planer dans une idéologie hors sol, niant la réalité, égarée dans les aberrations de l’inaptitude.

        • 5 Juin 2016 à 6h01

          Livio del Quenale dit

          dont la pensée est tordue par une logique qui tourne en rond, sans ouverture et bornée.

    • 5 Juin 2016 à 0h03

      francause dit

      C’est surtout qu’invoquer la couleur de peau ou l’origine ou la religion ou la préférence sexuelle comme mérite supplémentaire ou au contraire comme excuse pour tout et n’importe quoi est en soi du racisme. Autrement dit, c’est celui qui l’évoque qui l’est. Ce qui devrait compter c’est le mérite. L’accusation de racisme est l’outil le plus utilisé par la gauche yabonbanania pour couper la parole à ceux qui ne partagent pas son idéologie. C’est un outil flexible, mouvant, adaptable à toute situation et qui interdit toute argumentation. Même pire: s’en défendre c’est révéler sa culpabilité! C’est l’argument démagogique par excellence.

    • 4 Juin 2016 à 22h29

      rolgrenier dit

      le mirage Black/Blanc/Beurre a été orchestré par cette même gauche antiraciste, qui a voulu appuyer le fait de la présence de Blacks, et de Beurs , alors que tout le monde s’en foutait du moment qu’ils sont Français et respectent le drapeau , la France .. D’où la déception de cette gauche souffrant de culpabilité post -coloniale bien décrite dans l’article :
      “Ce rappeur a tenu des propos antifrançais et homophobes soit mais il est… noir ! Il ne peut s’agir que d’une victime. Black M est un people bling-bling mais il est « issu de l’immigration ». Il incarne donc les nouveaux damnés de la terre. La réaction pavlovienne de l’extrême gauche culturelle dans l’affaire Black M traduit en fait une sorte d’obsession raciale.” car parait -il il n’ y a pas de beur ! C’est vraiment un comble ! D’aucun feront remarqué que dans l’équipe d’Algérie il n’ y a ni black , ni Blanc !
      Mais le pb principal, je crois est que Benzema ne se sent pas Français, ce n’est pas de sa faute, on lui a donné sans qu’il la demande .Il le dit lui même ,” mes parents sont Algériens , l’Algérie c’est mon pays, la France c’est pour le …sport” … et le fric on pourrait rajouter !
      Premier problème, comment se fait -il que l’on puisse avoir cette nationalité uniquement parce que l’on est né en France, ce n’est pas réciproque en Algérie , on ne devrait pas donner cette double nationalité (que celle qui accepte la réciprocité ) , ou donner à choisir à l’enfant né de parents Algériens entre les 2 nationalités ! Ca diminuerait peut -être cette partie des binationaux (partie qui semble majoritaire) qui “niquent la France” , c’est ce que l’on entend en beaucoup moins poétique encore dans les paroles des rapeurs, adulés par une certaine gôche, et cette frange de “rebeux” qui crachent sur la France

    • 4 Juin 2016 à 12h28

      Olympio dit

      AUDIARD avait raison. “les *** ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait”.
      BENZEMA ferait mieux de réfléchir à l’affaire peu reluisante de la sex tape de VALBUENA et, s’il lui reste du temps et de l’énergie il devrait se souvenir qu’il est né en France, pays qui l’a formé, ce qui lui a permis de devenir multi-millionnaire à moins de 30 ans. ( a comparer au salaire d’un chercheur à bac+10).

      CANTONA, qui aime tant la lumière devrait plutôt nous parler des réfugiés qu’il a sûrement recueillis chez lui comme il avait promis de le faire …. :-)

      Quant à BLACK M ( qui d’ailleurs traite la France de pays de kouffars) qu’il se demande quelle serait la réaction si Annie CORDY allait chanter TATA YOYO lors d’une commémoration de ce genre dans un pays africain.

         
       

      • 4 Juin 2016 à 15h12

        AGF dit

        La faille de votre intervention c’est que justement les **** sont des ***. Alors comment voulez-vous que Benzema se mette à réfléchir si ses aptitudes se limitent à taper (fort bien) dans un ballon . Le problème ce n’est pas lui ; c’est les débiles que nous sommes qui ,avec les jeux qu’on nous impose, n’avons même pas le pain. Notre “démocratie” nous commande de nous laisser traiter comme de la m**** parce que les seuls qui ont droit de porter des armes ,de violer , de tuer ont été décrétés “victimes” nos “élites” dont le nec plus ultra de la culture musicale est cette Black m…. pas même capable de transmettre la musique de l’Afrique de l’Ouest ou le génie narratif des grillots.
        Quant à Cantona, que dire quand on évoque du vent…
        Les *** devraient éviter d’être sanctionné.

    • 4 Juin 2016 à 10h12

      arduenna dit

      Si vous êtes blanc de peau et avez le malheur de vous appeler Dupont ou Durant , alors rasez les murs …

      • 4 Juin 2016 à 15h13

        AGF dit

        Je connais de plus en plus de gens qui se disent que ça ne peut pas durer éternellement et qui en tirent les conséquences.

    • 4 Juin 2016 à 9h28

      thierryV dit

      Bien jouer au foot n’a jamais fait de soi un patriote . les exemples contraires sont malheureusement assez nombreux . Ce qui prouve bien que le mirage black blanc beurre a amplifié l’incompréhension et permit le blocage des pensée . Au moins le temps d’une après coupe du monde .
      Certains , malgré cela, continuent de rêver.

    • 4 Juin 2016 à 7h54

      commissaire joss dit

      Desproges disait qu’il y avait peu d’attaques cérébrales chez les sportifs et encore moins chez les footballeurs. Dans le cas de Cantona et de Benzema en tout cas, leurs propos donnent raison au grand Pierre, car leur niveau de langage est très limité et par leurs déclarations, ils montrent simplement leur vrai visage, celui d’imbéciles riches et heureux. Quant à Debouzze, avant de devenir polémiste, il était drôle, c’est dommage pour lui, il devrait revenir à ses premières amours. Et puis Black M, il peut toujours émigrer aux Etats-Unis, juste pour voir si c’est mieux pour les noirs ? Personne ne le réclamera en France, on préfère de loin Pogba, Matuidi, Diarra, Kante, Rami ; eh oui…on les aime nos footeux, et pour certains, vous n’allez pas le croire, ils sont musulmans. CQFD

    • 4 Juin 2016 à 7h18

      mogul dit

      La clique des Banania peut être fière d’elle…

    • 4 Juin 2016 à 0h19

      L’Imprécateur dit

      Combien de Tirailleurs sénégalais sont-ils inhumés à Verdun? 

      • 4 Juin 2016 à 7h20

        chouette13 dit

        Certainement beaucoup et à ce titre ils méritent notre respect pour leur courage et notre compassion pour leurs souffrances mais ce n’est pas une raison que leurs descendants crient au complot et voient des racistes partout. Ceux qui accusent les autres de racistes le sont souvent par leur comportement et leurs propos.

      • 5 Juin 2016 à 16h17

        thd o dit

        Un article sur la participation des troupes coloniales à la première guerre mondiale :

        http://bernardlugan.blogspot.fr/2016/05/la-france-na-pas-gagne-la-premiere.html

        vous donnera les pourcentages correspondants.

      • 5 Juin 2016 à 23h27

        AGF dit

        @ chouette 13

        Sans doute beaucoup et qui vivants ne furent pas particulièrement bien traités par certains généraux qui voyaient en eux des animaux de boucherie. Ca n’autorise pas pour autant leurs petits enfants ou leurs congénères blancs,eux aussi petits enfants de victimes de la grande connerie de venir folâtrer parmi les tombes et d’un jour de désolation faire une rave party où de son propre aveu on “allait bien rigoler”

    • 3 Juin 2016 à 22h50

      bienconscient dit

      Mais bon sang, puisque que ce mécontent benzema qui a la double nationalité, qui a horreur de chanter la Marseillaise, qui trouve que la France est raciste, POURQUOI ne quitte t-il pas le pays pour aller en algérie et jouer dans son équipe de foot nationale algérienne

    • 3 Juin 2016 à 22h26

      chouette13 dit

      L’article est très bon car il souligne avec justesse les incohérences de certains qui crient au racisme ou à l’islamophobie à tort et à travers pour contester des décisions justifiées et justifiables.
      Où est l’égalité devant la loi si certains peuvent tout se permettre et crier “au loup” quand ils n’ont pas obtenu ce qu’ils voulaient ou espéraient. C’est trop facile de se victimiser et de jeter l’opprobre sur Didier DESCHAMPS qui était le capitaine de l’équipe “bleu, blanc, beur” en 1998.Lucidité, raison et rigueur s’imposent à droite comme à gauche.