Justice: l’impartialité ne se proclame pas, elle se prouve | Causeur

Justice: l’impartialité ne se proclame pas, elle se prouve

Le Roux, Fillon… à quand l’affaire Macron?

Auteur

Régis de Castelnau

Régis de Castelnau
est avocat.

Publié le 23 mars 2017 / Politique

Mots-clés : , , , ,

Bruno Le Roux et Emmanuel Macron discutent à l'Assemblée nationale, janvier 2015. SIPA. 00703006_000015

Bruno Le Roux vient de se faire épingler pour des faits qu’au groupe socialiste à l’Assemblée tout le monde connaissait parce que droite ou gauche, beaucoup de parlementaires faisaient à peu près la même chose. Démission express du ministre de l’Intérieur et ouverture au bout de 24 heures d’une enquête préliminaire par le Parquet national financier (PNF).

Le Roux tombe, Fillon prend

« Coup dur pour Fillon » proclament alors sans barguigner les gazettes, parce que l’attitude « exemplaire » de Bruno Le Roux démissionnant, et l’ouverture d’une enquête préliminaire du PNF démontreraient que la gauche « fait le ménage chez elle » et que le PNF est magnifiquement impartial. On se permettra de remarquer que le PNF a quand même attendu 24 heures pour ouvrir une enquête préliminaire pour les emplois des enfants Le Roux, sachant qu’il ne pouvait pas faire autrement sans se déshonorer.  Et l’après-midi même, histoire de revenir aux bonnes habitudes, violation du secret de l’instruction, pour annoncer à grand son de trompe « l’élargissement » de l’instruction Fillon à des incriminations ronflantes.

C’est qu’il y avait eu en début de semaine le débat télévisé des cinq « principaux candidats » à l’élection présidentielle. Duquel émergent deux constats : tout d’abord François Fillon connaît son affaire et donne l’impression de la stature, Emmanuel Macron ensuite, nous a fait une interprétation d’Agnan, le premier de classe à lunettes du Petit Nicolas. Ce qui n’a pas échappé à la presse étrangère qui fait des lanières de notre télévangéliste. Le combat pour la deuxième place, seule disponible, faisant rage, la presse française qui elle soutient Macron bec et ongles, a vu le danger et relancé l’offensive. À base de révélations métronomiques et d’incantations sur l’indépendance de la justice. Indépendante, peut-être, mais impartiale c’est quand même une autre histoire.

Concernant Fillon, il faut rappeler que l’enquête préliminaire a été ouverte à 11 heures le mercredi de la sortie du Canard enchaîné faisant état des emplois de Pénélope Fillon. Ce qui veut dire environ une heure après la prise de connaissance de l’information, compte tenu des horaires de travail généralement pratiqués. Premières perquisitions le lendemain, à l’Assemblée nationale, séparation des pouvoirs, connait pas. Premières auditions le vendredi, poursuivies au début de la semaine et transmission toutes affaires cessantes au journal Le Monde des procès-verbaux soumis au secret de l’enquête. Toutes choses qui établissent que le dossier était prêt déjà depuis un moment. Il y a semble-t-il quelques horreurs procédurales dans le dossier, la Cour de cassation aura à l’apprécier d’ici deux ou trois ans…

Ce talentueux Monsieur Macron…

Autre aspect judiciaire de la contre-offensive de la semaine, « l’élargissement de l’instruction » Fillon à tout un tas d’incriminations épouvantables. « Escroquerie aggravée, faux et usage de faux ». Aggravée hein, l’escroquerie, faut pas croire, en attendant « la bande organisée ». Pour le buzz c’est excellent. On se rappelle celles qui avaient concerné DSK et Éric Woerth, tout aussi ronflantes avec pourtant le résultat final que l’on connaît. Il existe une évidente connivence entre le PNF et certains magistrats du pôle financier qui peuvent ainsi solliciter des réquisitoires supplétifs qui leurs sont accordés dans les 10 minutes. L’information arrivant dans les rédactions amies dans le même temps.

Alors que jusqu’à présent le même PNF refuse obstinément d’enquêter sur une collection de faits troublants concernant Emmanuel Macron. Sur la question du délit de favoritisme commis par Business France, reconnu par l’agence, et signalé comme tel par l’Inspection générale des Finances (!), il aurait peut-être été intéressant de savoir quel  avait été le rôle de la hiérarchie et en particulier de Macron dans le choix de ne pas soumettre l’achat de la prestation de 400 000 € à une mise en concurrence. Il y a pire, il faudrait peut-être enquêter aussi pour savoir si cette dépense relevait bien des attributions du ministre, ou si c’était plutôt une opération de promotion du futur candidat. Dans ce cas-là,  non seulement délit de favoritisme, mais également ce que l’on appelle un « don interdit » de personnes publiques. Il a fallu une rébellion du parquet du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris qui lui, a décidé de lancer une enquête. Cela fait un peu désordre non ?

Il y a ensuite toutes les histoires de patrimoine évaporé, de déclarations approximatives à la Haute autorité pour la transparence et au fisc pour l’ISF, d’utilisation abusive de frais de bouche au ministère, de financement obscur de la campagne, toutes choses qu’il serait pourtant intéressant d’éclaircir. Peut-être d’ailleurs pour mettre Emmanuel Macron hors de cause. Mais là aussi silence obstiné du PNF, pour lequel la célérité n’est applicable qu’à François Fillon.

Trois affaires étranges…

Mais, hors de la mansuétude pour le télévangéliste, il y a d’autres choses qui amènent à légèrement lever les sourcils lorsqu’on parle de l’impartialité du parquet en général et du PNF en  particulier, ce sont trois affaires étranges :

- L’affaire Lamdaoui, factotum de François Hollande pendant sa traversée du désert et après, impliqué dans d’obscures affaires d’escroqueries. Celles-ci auraient justifié une instruction, mais le parquet l’a jugée inutile. Citation directe en correctionnelle sous la seule responsabilité de celui-ci, ou le tribunal n’a pu que constater que la procédure était complètement vérolée et l’a donc annulée. Quelle surprise ! Et depuis, ça continue… même Libération trouve ça curieux.

- L’affaire Arif ensuite. Kader Arif, alors ministre des anciens combattants, a été mis en examen il y a bientôt trois ans. Flottait autour de lui et de ses frères un parfum d’arrangements à propos du financement de la campagne électorale de 2012 de François Hollande. Pas comme pour Bygmalion quand même ? On ne saura pas, pour l’instant c’est le château de la Belle au bois dormant.

- L’affaire Plenel, enfin. Le Canard enchaîné toujours lui, avait raconté dans une de ses éditions, les démarches entreprises par des membres du cabinet de François Hollande à l’Élysée auprès du ministère du Budget pour faire sauter le redressement 4 millions d’euros infligé à Mediapart. Ces pressions stupéfiantes caractérisaient un « trafic d’influence » et une tentative de « concussion », infractions graves issues du chapitre des «atteintes à la probité» du Code Pénal. Il fallut circuler, il n’y avait rien à voir.

Emmanuel Macron, produit lancé comme une lessive a repris à son compte la publicité OMO brocardée en son temps par Coluche : « OMO lave plus blanc que blanc ». Au débat sur TF1 le télévangéliste nous a asséné qu’avec lui « la justice serait plus indépendante qu’indépendante ». Cela n’est pas très rassurant lorsque l’on voit les largesses dont il semble bénéficier alors que ses adversaires font l’objet de bombardements incessants. Indépendance, indépendance, indépendance l’invocation permanente de ce mantra ne rime à rien. Ce qui compte c’est que la justice soit impartiale. C’est son devoir essentiel. Et cette impartialité, elle ne s’affirme pas, elle se prouve. Pour l’instant, désolé mais on est loin du compte.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 28 Mars 2017 à 10h14

      Calixta dit

      Mais qu’attendez-vous, que le Parquet financier rende justice à Fillon? Vous avez tords . Ce Parquet est aux mains du très gauchiste Syndicat de la Magistrature et aux ordres directs du Ministre de la Justice, lui-même aux ordres du Premier ministre et de l’Elysée !
      Ce Parquet, qui a été d’une célérité inhabituelle pour intervenir, est maintenant, pour les mêmes raisons, d’une lenteur de sénateur pour donner ses conclusions !
      Et les élections approchent ! Sur les lèvres et dans les cœurs, une seule question : Fillon s’en sortira-t-il ? Ce n’est pas la bonne question !
      Ce que veut le Système, c’est que Fillon retire sa candidature.
      Ensuite, ce que dira le Parquet n’aura plus aucune importance Il y aura un non-lieu, mais la Droite aura perdu l’élection présidentielle, Macron, le candidat de Rothschild et Morgan-Stanley, filiale PS, sera au pouvoir !

    • 27 Mars 2017 à 10h04

      fox23 dit

      Raconter n’importe quoi, même sur 20 lignes n’en fait pas une vérité !
      Il serait temps que Buddy et ses amis (tiens ça fait gentillet, genre bibliothèque verte) reviennent aux seules vérités.
      Même si sur le plan moral ce n’est pas brillant, sur le plan pénal, ça va faire un grand flop… quand la justice décidera d’examiner le cas Fillon sur le fond, c’est à dire bien longtemps après les présidentielles.
      M’sieu Buddy, la séparation des pouvoirs, ça vous dit ? C’est dans la Constitution, ce qui en clair veut dire que seul le bureau de l’Assemblée Nationale pouvait se saisir du dossier.
      Dossier de quoi d’ailleurs ? Si vous reprenez les textes traitant de ce problème, l’Assemblée met une somme à la disposition de chaque candidat chaque mois pour payer les attachés parlementaires. Ils l’utilisent à leur entière discrétion.Une courte balade sur Wiki notre ami en fait la démonstration.
      Alors, au lieu d’hurler avec les loups, souvenez-vous que les vomissures des merdias ne sont pas un jugement et que tant que celui-ci n’est pas rendu par la Justice et elle seule, la présomption d’innocence joue.
      Vous espérez que les autres seront traités comme Fillon, mais vous savez bien que ce n’est pas vrai. La meilleure preuve de la mauvaise foi flagrante de votre propos figure dans votre appréciation du cas Macron pour qui bien sur vous allez voter.
      Macron, ses casseroles, circulez, c’est contre-productif, ben voyons pourquoi le PNF ne gratte pas un peu pour voir ? Et le nom de Fillon dans les dépêches, il revient combien de fois ?
      C’est beau l’objectivité….

    • 26 Mars 2017 à 1h15

      buddy dit

      C’est amusant ça, tous les militants purs et durs de Fillon, comme Monsieur de Castelnau, utilisent le même système de défense que les loubards de banlieue.
      Quand ils sont pris en train de dealer ou de piquer une voiture, ces derniers se défaussent toujours avec l’argument : “Un tel il en a fait autant ou encore pire” comme si cela annulait leurs agissements.
      Tout l’article pour défendre les turpitudes de Fillon est construit de cette façon.
      il a fallu plus d’une semaine pour que le PNF s’empare du cas Fillon, mais 24 h pour Le Roux, ce n’est pas assez rapide.
      moi, j’espère que Le Roux sera mis en examen pour l’emploi manifestement fictif de ses filles, comme l’emploi de Pénélope est manifestement fictif.
      Et j’espère que les journalistes vont aussi fouiller les agissements des centaines d’élus.
      Dans un autre registre, il y a dans l’article une charge forcenée contre Macron. Moi j’aimerais que cette charge se situe sur son programme (qui personnellement ne me convient pas du tout) .
      Mais rien de tout ça, tout est concentré sur des considérations personnelles ou des supputations, des allusions.
      Si l’auteur à des éléments tangibles (pour reprendre un mot à la mode) qu’il les communique vite au canard qui se fera certainement un plaisir de les étaler pour doper son tirage.
      Il ne suffit pas de seriner “le télévangeliste” ou “OMO” . Le nom de Macron revient une dizaine de fois (quelle obsession), alors que c’est son programme qu’il faudrait démonter, du moins le peu que l’on en connaisse.
      Tout le reste est contre-productif.

      • 26 Mars 2017 à 1h34

        durru dit

        Il y a vraiment une épidémie de connerie ces derniers temps. Déjà Ariel Wizman avait traité RdC, en mars de l’année dernière, d’”avocat catholique”. Et voici maintenant que les incroyables détectives du Camp du Bien ont découvert que le même RdC est en fait un “militant pur et dur de Fillon”. Quoi de plus normal, direz-vous, pour un catho?
        Il a raison RdC, finalement. Peppone et Don Camillo c’est blanc bonnet et bonnet blanc.
        Bande de crétins!

        • 26 Mars 2017 à 1h53

          i-diogene dit

          RdC est cohérent, puisque Fillon est catho..!^^

          C’est un moindre mal, puisqu’un avocat n’ est pas tenu à l’ impartialité, par définition il est forcément partisan…

          C’est un ardent défenseur de la soutane et du goupillon, c’ est important de le savoir..!^^

          .. Et toi, Durru, t’es un fanatique ultra-fondamentaliste crétin… Heu, non, chrétien… Quoique l’ un n’ exclut pas l’ autre..!^^

        • 26 Mars 2017 à 1h57

          durru dit

          Il t’arrive, des fois, de lire les articles que tu commentes? Je ne parle pas de comprendre leur contenu, mais au moins les lire? Ah, pardon, chez toi c’est de naissance.

        • 28 Mars 2017 à 10h11

          Calixta dit

          Quand vous dîtes ça vous devez vous regarder dans une glace.

    • 25 Mars 2017 à 13h59

      ZOBOFISC dit

      Il y a deux jours je m’interrogeais  :

       Je n’ai pas le temps de lire la presse (hormis Causeur) et regarde peu la télé. Pouvez-vous me dire si quelqu’un (homme politique, journaliste …) a posé la question suivante : M. MACRON a gagné plusieurs millions en peu de temps et dit aujourd’hui avoir tout dépensé. Est-il raisonnable d’envisager de confier la gestion de la France à quelqu’un qui dilapide ainsi son propre argent ?

      J’ai ma réponse, Philippot l’a posé hier à la télé et il a eu du mal à se faire entendre face à la police de la pensée ! 

      • 25 Mars 2017 à 17h46

        i-diogene dit

        Zobo,

        Chacun fait ce qui lui plaît avec ses revenus..

        .. Mais quelque part, tu as raison, c’ est très révélateur au niveau de l’ envergure..: L’un est en fin de parcours, l’ autre est en pleine ascension…:

        - Fillon est un gratte-misère, un économiseur de bouts de chandelles qui magouille en interne, incapable d’entreprendre ni de concevoir le moindre projet ambitieux: son programme n’ est qu’un “remake” de celui de Sarkosy/Balladur..: serrer la vis de la populace pour la faire cadrer dans un budget statique et conservateur, dans la douleur, les récessions et privations..

        - Macron, c’ est autre chose, il est ambitieux et a confiance en ses capacités.. Son programme a pour ambition de booster l’ économie, optimiser les flux, rénover et diversifier le parc industriel français, pour discuter d’ égal à égal avec l’ Allemagne..

        Fillon et Macron, se sont les deux seuls programmes chiffrés et crédibles de tout les programmes proposés..

        L’un est un programme statique, avec des solutions usées et inefficaces pratiquées depuis plus de trente ans,

        L’ autre est un programme progressiste qui tend à redonner à la France la place qu”elle occupait sous De Gaulle: Un des leaders de l’ Europe..!

        Pour moi, au niveau de l’ avenir, y’ a pas photo..!^^

        • 25 Mars 2017 à 23h16

          ZOBOFISC dit

          Cher Monsieur i-diogene,

           Je sais que votre unique préoccupation est de préserver un taux de change le plus favorable possible entre l’euro et la monnaie du pays asiatique où vous jouissez de votre retraite, mais je ne vois rien dans les vagues idées, souvent contradictoires, que MACRON lance de ci de là, de quoi « booster l’économie, optimiser les flux, rénover et diversifier le parc industriel français, pour discuter d’ égal à égal avec l’ Allemagne. »

          Je n’y vois qu’une fuite en avant vers cette globalisation qui nous fait temps de mal, la porte ouverte à la population surnuméraire du tiers monde, la mort des nos PME concurrencées par des pays à bas coût de production et, pour le 8 millions de chômeurs ou autres sans emplois, la seule perspective que ce qu’on nomme aujourd’hui « ubérisation » c’est-à-dire 70 heures de travail hebdomadaire, sous le régime d’auto-entrepreneur, sans retraite et dans la plus totale précarité.

          Voila ce que va nous apporter MACRON.

          Mais rassurez-vous, vous aurez toujours 37 baht pour 1 euro ! 

        • 26 Mars 2017 à 3h41

          i-diogene dit

          ZOBOFISC,

          Ton point de vue est brouillé par ta partialité idéologique, exactement comme la partialité des supporters du PSG..!^^

          - Depuis plus de trente ans, les politiques menées, de droite comme de gauche, nous ont vendu une pseudo-crise qui se présente plutôt comme un système établi pour justifier les prélèvements exorbitants sur la masse active (Salariés, Fonctionnaires, professions libérales, TPE et PME), au grand profit du capital, de la rente et des multinationales.. AU point de confondre ces deux mouvements d’alternance amiable, par l’ appellation “UMPS”..: les mêmes oligarchies au pouvoir, au point de considérer l’ alternance comme un droit acquis..

          L’ analyse économique se résume en quelques chiffres:

          - Balance du commerce extérieur: France déficitaire.. Allemagne largement excédentaire (165 milliards d’ Euros)

          - l’ Allemagne importe plus que la France (+23 %),

          - la France est déficitaire dans la balance commerciale avec l’ Allemagne intra-UE.

          - la TVA est de 19 % en Allemagne et 20 % en France..

          - Déjà, ce n’ est pas en passant la TVA à 22 % qu’on va rattraper le déficit de compétitivité..!

          Exemple du projet Macron: il prévoit la même protection sociale pour tous..

          L’ubérisation a été conçue pour casser le lobby mafieux des taxis: – - combien sont réellement indépendants..?
          - qu’ en est-il de la concurrence des prix et services..?

          A ton avis: combien de chauffeurs ubérisés vont se mettre volontairement au chômage si Macron est élu..?

          Il se met d’autres systèmes en place, concurrençant Uber, la concurrence joue plein pot..

          A qui profite la manip: aux usagers..!^^

          Faut pas écouter les pleurnicheries télévisées:
          - les loosers sont toujours pleurnichards..
          - Leurs échecs, c’ est TOUJOURS la faute des autres..!^^
          - ceux qui réussissent ne viennent JAMAIS pleurer..!

        • 26 Mars 2017 à 17h02

          ZOBOFISC dit

          i-diogene
          Comme vous devez vous en douter, je suis en désaccord complet avec votre analyse.
          Vous écrivez : « Depuis plus de trente ans, les politiques menées, de droite comme de gauche, nous ont vendu une pseudo-crise qui se présente plutôt comme un système établi pour justifier les prélèvements exorbitants sur la masse active (Salariés, Fonctionnaires, professions libérales, TPE et PME), au grand profit du capital, de la rente et des multinationales »
           
          Les prélèvements ne se font pas au profit du capital, de la rente ( ?) et des multinationales mais pour distribuer toujours plus d’aides à un nombre grandissant d’inactifs (chômeurs, RSA, immigrés) ou d’improductifs (fonctionnaires).

          Les multinationales n’ont pas besoin de l’état pour se remplir les poches, elles n’ont besoin que de la globalisation.

          Votre « analyse économique » est une vue simpliste.

           L’excédent de l’Allemagne montre la réussite :

          - de SON projet européen qu’elle a si bien vendu aux cons qui nous gouvernent (Le deutchmark pour tous, rebaptisé EURO, la main d’œuvre bon marché de ses voisins de l’est)

          - et de SA gestion libérale.

          Nous, nous sommes englués dans notre code du travail, nos syndicats pyromanes et notre paresse.

           Le taux de TVA n’a rien à voir avec la compétitivité des entreprises. La TVA est payée par le consommateur.

          « Exemple du projet Macron: il prévoit la même protection sociale pour tous ».

          Vu la mentalité qui prévaut en France, ce « projet » veut dire la meilleure protection existante étendue à tous. Comment va-t-il financer ça ? C’est du même jus que le revenu universel du petit Benoit.

           L’ubérisation n’a pas été conçue pour « casser le lobby mafieux des taxis » mais pour qu’ UBER rançonne des conducteurs naïfs en leur faisant croire qu’ils vont piquer le boulot des taxis. Résultat : ils gueulent comme des veaux qu’ils bossent 70 heures par semaine pour même pas un SMIC. 
           

        • 26 Mars 2017 à 17h05

          ZOBOFISC dit

          I-diogene (suite)

            « A ton avis: combien de chauffeurs ubérisés vont se mettre volontairement au chômage si Macron est élu..? »

          Réponse : AUCUN car ils n’ont pas droit au chômage ; ils sont travailleurs indépendants et les travailleurs indépendants n’ont qu’un droit : celui de se faire tondre par le RSI

           Quant à votre conclusion :
          - les loosers sont toujours pleurnichards..
          - Leurs échecs, c’est TOUJOURS la faute des autres..!^^
          - ceux qui réussissent ne viennent JAMAIS pleurer..!

          C’est carrément du Marcel AIME. C’est GRANDGIL dans la traversée de Paris :

          « Salauds de pauvres ! »

    • 24 Mars 2017 à 20h44

      durru dit

      Allez, un peu de légèreté dans ce monde de brutes! On change un peu de sujet, et ça va intéresser aussi RdC: https://www.contrepoints.org/2017/03/24/284933-linquietante-mesure-constitutionnelle-programme-de-melenchon

      • 24 Mars 2017 à 21h02

        Saul dit

        Que du bon sens :-)

        Ce qui est surtout inquiétant, c’est que l’auteur considère en creux “l’air, l’eau, l’alimentation, le vivant, la santé, l’énergie, la monnaie” comme des marchandises devant échapper comme les autres à tout contrôle étatique. Mais qu’il se rassure, toutes ces catégories étaient gérées et planifiées par l’Etat il y a encore 40 ans. sans que la France ne soit sous régime communiste ;-). On y vivait même mieux qu’aujourd’hui :-)

        • 24 Mars 2017 à 21h04

          Saul dit

          (j’oubliais : toutes ces catégories ainsi que l’ensemble de l’économie qui, bien que privée, était sous le contrôle assez serré de l’Etat à l’époque)

        • 24 Mars 2017 à 21h06

          durru dit

          Ah oui, “l’alimentation”. Et la santé a de tout temps été 100% étatisée. Qu’est-ce qu’il faut pas lire…
          L’auteur ne fait que citer du programme, il ne considère rien “en creux”. Rien qu’avoir l’alimentation dans la liste fait hérisser les poils à un individu normalement constitué. Mais pas à un totalitaire, évidemment.

        • 24 Mars 2017 à 21h54

          Saul dit

          géré et planifié, pas étatisé, nuance. Et oui durant les 30 glorieuses c’est bien l’Etat qui donnait le la dans l’économie (si si).
          sur l’alimentation,c’est plutôt logique, OGM, teneur en sel et autres saloperies introduites et nuisibles pour la santé et ce le plus légalement du monde vu la faiblesse des textes censés limiter tout ça…
          “le droit de propriété doit être soumis à l’intérêt général, la propriété commune protégée et les services publics développés” ne veut pas dire nationalisation mais que le droit de propriété n’autorisera pas avec lui à faire n’importe quoi comme actuellement. Bref y’aura quelques règles un peu plus drastiques que les aimables plaisanteries actuelles qui sont soi disant protectrices du consommateur. Cela veut dire aussi l’empechement de concentration des terres agricoles entre quelques mains (c’est une règle avérée, une trop forte concentration est préjudiciable pour la population)
          Pourtant simple.
          Mais bon si même assurer la sécurité alimentaire, s’assurer que des ressources aussi vitales comme l’eau ne soient pas dans quelques mains d’intérêt privé (qui n’ont strictement rien à battre de l’intérêt général), assurer une couverture santé la plus large possible sans que ça ne soit dans une logique purement commerciale etc  c’est aussi du communisme, alors… en gros tout ce qui ne relève pas de la loi de la jungle, c’est du “communisme”, j’ai tout bon ? C’est décidément magnifique la novlangue

        • 24 Mars 2017 à 22h03

          Saul dit

          Cet auteur me rappelle Kaplan pour qui la sécu état le premier pas vers Auschwitz avec étape par la Kolyma. Ton gasier, c’est un adepte de la Main invisible, Durru, un de ces zozos pour qui l’état c’est le maaaal. Bref un azimuthé de première. 

        • 24 Mars 2017 à 22h15

          durru dit

          Il est pourtant écrit en toutes lettres que “l’alimentation n’est pas une marchandise”. Il faut donc me référer à l’Etat si je veux me nourrir. Parce que, écrit en toutes lettres également, “le droit de propriété doit être soumis à l’intérêt général”.
          Le droit de propriété existe ou n’existe pas, y’a pas à tortiller. C’est quoi “l’intérêt général”? Le tien, ou le mien? Je vois que la DDHC n’est pas vraiment en odeur de sainteté de par chez vous, mais ça ne m’étonne pas trop. Et ne viens pas me raconter que cette DDHC serait juste “un idéal”, elle est à la base de la Constitution.
          Comme s’est écrit dans l’article, ça fait des lustres qu’il n’y a plus eu de famine en Europe, pas depuis la révolution industrielle en tout cas. Mais on débat allègrement de “sécurité alimentaire”. Kézako? Les réglementations OGM, par exemple, sont bien trop strictes, au point où même des recherches sont devenues impossibles. Mais on en veut toujours plus, de réglementations.
          Au fait, c’est toujours marrant avec les collectivistes. Ils sont à la pointe de toutes les luttes pour la “moralisation de la vie politique”, mais ils n’arrêtent jamais de trouver des nouvelles responsabilités à l’Etat et donc aux élus. Ce qui donne toujours plus de pouvoir à ces mêmes élus. Et, comme tout le monde sait que le pouvoir corrompt, on se retrouve avec un pays dirigé par des corrompus.
          Contradiction, quand tu nous tiens!
          Mais tu vas pas changer d’un iota, je ne doute pas.

        • 24 Mars 2017 à 22h54

          Saul dit

          Qu’est ce que l’intérêt général ? vaste question :-)
          Ce n’est pas la somme des intérêts particuliers (ça c’est l’escroquerie libérale) mais l’intérêt de la collectivité. Bref l’intérêt général, c’est assurer le bon fonctionnement de la société même au prix de certains intérêts particuliers.
          Il n’y a pas de volonté de supprimer le droit de propriété mais de le limiter s’il risque d’aller à l’encontre de l’intérêt général. ça existe déjà en France, et dans tout pleins de pays (tous même) quand on exproprie des gens pour construire une route, voie ferrée, c’est une atteinte au droit de propriété mais justifiée par l’intérêt général. Me semble qu’empêcher d’avoir des merdes toxiques dans l’assiette est encore plus légitime que l’expropriation pour la voie ferrée. 
          Atteinte au droit de la propriété qui n’est pas contradictoire avec la DDH, son article 17 dit bien “La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité.”  
          Quant à l’absence de famine en europe qui ne serait du qu’au capitalisme, le fervent adepte de la Main invisible oublie que ces périodes coïncident aussi avec une plus grande prépondérance de l’Etat dans l’économie : Etat gendarme puis Etat providence (jamais la prépondérance de l’Etat n’a été aussi grande dans l’Histoire à cette période…).
          Il fait l’arnaque classique des libéraux, s’arroger les mérites du capitalisme contrôle, confondre capitalisme et libéralisme. L’Etat providence ? si on le remettait en vigueur, ton zozo grimperait aux rideaux en hurlant “communiiiiisme !” 

          “Mais on débat allègrement de “sécurité alimentaire”. Kézako?”
          Oh c’est juste s’assurer que l’on ne te fasse pas bouffer quelques saloperies rajoutées dans la bouffe (endoctriniens, concervateurs cancérigènes etc) et qui te tuent à petit feu…comme c’est le cas aujourd’hui. 3 fois rien, c’est peanuts

        • 24 Mars 2017 à 23h03

          Saul dit

          Je précise à nouveau, ta malhonneteté intellectuelle étant assez gonflante : je ne suis pas le moins du monde collectiviste mais étatiste. Ton zozo devrait d’ailleurs savoir que l’idéal communiste c’est l’appropriation des moyens de prouction par les travailleurs, ce qui n’est pas dans le programme de Méluche, et lui éviterait le ridicule de qualifier son programme de “communiste” (je le répète, à coté d’une politique à la Roosevelt, le programme méluche est une gentille bleuette centriste vaguement de gauche)
          Confier plus de pouvoirs à la puissance publique ne veut pas dire ne pas la contrôler. Certes le pouvoir corrompt mais avec des élus, tu peux les virer aux prochaines élections. Ce qui n’est pas le cas d’une entreprise vendant sa merde (please pas l’arnaque de l’égalité consommateur/commerces, c’est pareil que proclamer l’égalité des chances entre renards et poules vivant dans le même enclos), je n’invente rien, c’est la réalité d’aujourd’hui.

        • 24 Mars 2017 à 23h04

          Lector dit

          à 22h54 Saul dit : “Qu’est ce que l’intérêt général ? Ce n’est pas la somme des intérêts particuliers” ;)

          +100 Ah enfin quelqu’un qui le comprend et le dit !

        • 24 Mars 2017 à 23h10

          Saul dit

          Merci Lector mais aucun mérite, c’était Clémenceau qui disait cela ;-)

        • 24 Mars 2017 à 23h27

          durru dit

          Oui bon, merci Clémenceau, mais le vrai problème est de savoir qui le définit, cet “intérêt général”, et surtout selon quels critères.
          Si tu vas dans un pays anglo-saxon (et pas que), est-ce que tu te retrouves dans une méchante et terrible dictature? Pour parler d’”escroquerie libérale” à propos de concepts tout à fait viables et raisonnables? Au contraire, mon cher, la somme des intérêts particuliers est une définition tout à fait raisonnée de l’intérêt général. Et la démocratie élective en est un exemple.
          Je te signale tout de même que ton chouchou “centriste” veut monter vers 70% les prélèvements obligatoires, de 57% aujourd’hui. Parce que l’Etat n’est pas assez obèse, que ses élus ne sont pas assez corrompus etc.
          Et tu m’expliqueras la différence entre le collectiviste qui met l’Etat tout-puissant au-dessus pour prendre des décisions au nom de la collectivité et l’étatiste qui met l’Etat tout-puissant au-dessus pour prendre des décisions au nom de “l’intérêt général”, défini évidemment par lui-même (enfin, par ses représentants, qui savent certainement le mieux ce qui est bien pour les ploucs de base).
          Quant à “l’idéal communiste”, je te rappelle pour finir qu’avant cet idéal il y a l’étape qui le précède, sa mise en application. Qui comporte une gentille dictature. Du prolétariat, mais dictature quand même.

        • 25 Mars 2017 à 2h24

          i-diogene dit

          Toute les idéologies sont dictatoriales, même le capitalisme..!^^

          La solution la plus logique, pour l’ intérêt commun, c’ est la démocratie directe.. Mais, bast..!

          Il n’ empêche que parmi tout les programmes proposés, celui de Macron reste modéré et avantage plus de catégories sociales que celui de Fillon qui n’ avantage que le capital..

          Après, Hamon, Mélenchon, c’ est irréalisable parce qu’infinançable actuellement par l’ économie de la France dans le contexte économique mondial..

          .. Ce qui ne veut surtout pas dire que tout est à jeter aux oubliettes, loin de là..!

        • 25 Mars 2017 à 2h30

          i-diogene dit

          NON, Saul: il y a 40 ans, on ne vivait pas mieux qu’aujourd’hui..

          … Mais on avait plus de libertés individuelles..!

      • 24 Mars 2017 à 21h02

        i-diogene dit

        Bah, Méluche vit sur une autre planète, totalement fantasmée, de plus…!^^

      • 26 Mars 2017 à 1h46

        durru dit

        Ce qui est bien avec vous, c’est qu’on apprend des choses. Comme par exemple que le libéralisme ou le capitalisme seraient des “idéologies”. Bravo! Je vous conseille quand même de consulter, on ne sait jamais, c’est peut-être guérissable.

    • 24 Mars 2017 à 18h18

      i-diogene dit

      Durru,

      Ton com du 24 Mars 2017 à 3h22, démontre brillament ton ignorance des mécanismes économiques de ton pays, de l’ UE et des échanges internationaux..:

      - Les échanges en France et dans l’ UE, se font TTC avec la TVA du pays producteur.. Donc, une augmentation de la TVA pénalise les PME-TPE pour les échanges nationaux et la compétitivité avec nos partenaires européens..(TVA Allemagne: 19 %). Inutile d’ aggraver la compétitivité française en passant la TVA à 22 %..!^^

      - Les échanges internationaux (hors UE), se font “vente Hors Taxes”, c’ est le pays acheteur qui appliques ses propres taxes, donc ne profitent pas au FISC français…

      - Une augmentation de la TVA exonère les multinationales de cotisations sociales sur toute leur production produite en France et destinée à l’ exportation..!^^.

      … Un cadeau Royal aux multinationales….!^^

      La différence de résultats de la balance commerciale entre la France (déficitaire) et l’ Allemagne (bénéficiaire) est essentiellement due au manque de compétitivité de l’industrie et commerce Français..

      - La TVA est un mécanisme d’ impôts sur l’ activité nationale..

      - pour corriger la balance commerciale hors UE, il existe un mécanisme spécialisé: les taxes douanières.. Autrement plus complexes que la TVA, puisqu’ elles varient en fonction des produits importés, l’ origine des pays producteurs et les besoins réels de la France…

      EXEMPLE: l’ automobile, les PC et téléphones d’ origine asiatiques sont taxées à 30 % par les douanes, ce qui rapporte énormément de fric à l’ Etat français..:

      http://www.douane.gouv.fr/articles/a10798-calcul-des-droits-et-taxes-sur-les-achats-a-l-etranger

      CONCLUSION:

      - Le programme de Fillon, appliqué depuis 40 ans (augmentation de la TVA + 2 %): il pénalise l’ activité et la compétitivité des PME et TPE au profit des multinationales..

      - Le programme de Macron, prélève sur TOUT les revenus (CSG +2 %), capital et rentes inclus,donc incite à augmenter l’ activité de 2 %, pour obtenir le même bénéfice.

      • 24 Mars 2017 à 18h33

        durru dit

        Le déficit commercial de la France est abyssal, surtout en dehors de l’UE. Il importe donc d’agir sur les importations. Que tu oublies allègrement dans ta “démonstration”. C’est donc la TVA de la France, majorée, qui va équilibrer la compétitivité sur le sol français des produit locaux.
        Laisse tomber, tu ne comprends rien à ce qu’on te dit… Ou alors tu ne veux rien entendre.

        • 24 Mars 2017 à 19h12

          Saul dit

          sauf que tu ne peux pas appliquer plusieurs taux de TVA pour le même type de produit en fonction de leur provenance, c’est tout simplement interdit par les traités européens.

        • 24 Mars 2017 à 19h13

          i-diogene dit

          Durru,

          Décidément, tu ne comprends rien:

          - J’ai écrit que la différence de résultats du commerce extérieur (hors UE), entre l’ Allemagne et la France est essentiellement due au manque de compétitivité de l’ industrie et du commerce français..

          - les importations, avec les droits de douanes rapportent énormément de fric au FISC français:

          EXEMPLE:

          - une auto Renault ou PSA, ne rapporte que 20 % de TVA au Fisc français..
          - Une auto de provenance d’ Asie est taxée de 30 % de droits de douanes, PLUS 20 % de TVA..

          L’augmentation de la TVA ne pénalise que le consommateur français, les PME et TPE sur le marché intérieur et sur le marché européen..

          Tu comprends, ou pas…?

        • 24 Mars 2017 à 20h43

          durru dit

          @Diogène
          Tu ne lis pas ce que j’écris, alors pas la peine d’insister.
          @Saul
          Quel rapport? Le même type de produit, le même taux de TVA. Aujourd’hui 20%, demain 22%. En contrepartie, on baisse les charges des entreprises. Le produit français coûtera le même prix, car le prix de production aura baissé. Tandis que le produit importé coûtera plus cher. Et sera donc moins compétitif par rapport au produit français, c’est pourtant simple.

        • 24 Mars 2017 à 20h52

          i-diogene dit

          Béoui, Saul,

          C’ est pour cette simple raison que les droits de douanes sont un système de taxes différent différents de la TVA:

          ..1. Pour une importation concernant un particulier, il suffit de se référer au TDC (Tarif Douanier Commun), taxe déterminées à l’ échelon européenne..

          ..2. Pour les taxes douanières des importations à but commercial… Il vaut nettement mieux demander conseil aux services des douanes..: C’est terriblement compliqué..:

          - les droits de douanes sont négociés avec chaque pays exportateur pour chaque catégorie de produits et ne dispensent pas de payer la TVA en plus..

          - chaque pays qui compose l’ UE peut déterminer librement ses droits de douane sur les produits importés dont l’ origine est extérieure à l’ UE..

          Enfin, bref, un vrai sac d’ embrouilles qui est censé équilibrer la balance commerciale..!^^

        • 24 Mars 2017 à 20h56

          i-diogene dit

          A titre indicatif, les droits de douane à l’ importation, sur RITA:

          https://pro.douane.gouv.fr/prodouane.asp

        • 24 Mars 2017 à 21h17

          i-diogene dit

          Voilààà, Durru, sauf que tu écris des conneries..!^^

          Fillon baise les français, comme Sarkosy a pu le faire..:

          Non seulement il ne diminue pas les coûts de productions (fournitures + main d’ oeuvre), mais il transfère les charges sociales des multinationales, qui vont bénéficier des allègements des charges sociales et être exonérées de la TVA sociale sur toute leur production produite en France et destinée à l’ exportation..!^^

          Honnêtement, tu ne vois pas l’ arnaque..?

      • 24 Mars 2017 à 21h03

        durru dit

        • 25 Mars 2017 à 1h47

          i-diogene dit

          .. Et alors..?

          Ce n’ est pas un problème de TVA..
          Je te parle d’ import/export commercial ou industriel..!^^

          Les frais de douanes à l’ importation d’ origine hors UE, varient en fonction des produits et du pays d’ origine..!

          Tu peux simuler la taxe à l’ importation commerciale sur le logiciel RITA.. MAis, par sécurité, il vaut mieux faire valider le calcul par le service des douanes..

          Tu ouvres ce lien et dans la colonne de gauche, tu sélectionnes “nomenclature RITA”..:

          https://pro.douane.gouv.fr/prodouane.asp

        • 25 Mars 2017 à 1h55

          i-diogene dit

          En fait, dans le détail, tu ouvres le lien:

          https://pro.douane.gouv.fr/prodouane.asp

          - Dans la colonne de gauche tu sélectionnes “RITA encyclopédie”
          - ça ouvre la page: Référentiel du Tarif Intégré,
          - tu sélectionnes “entrée..

          .. Et tu obtiens le logiciel RITA avec tout les cas possibles pour faire une simulation des frais de douanes relatifs aux importations..

        • 25 Mars 2017 à 7h56

          durru dit

          Bien sûr, “ce n’est pas un problème de TVA”. Je te cite:
          “Les échanges en France et dans l’ UE, se font TTC avec la TVA du pays producteur.. Donc, une augmentation de la TVA pénalise les PME-TPE pour les échanges nationaux et la compétitivité avec nos partenaires européens..(TVA Allemagne: 19 %). Inutile d’ aggraver la compétitivité française en passant la TVA à 22 %..!^^”
          Tu racontes des conneries à chacun de tes posts, rien à faire. Ri-di-cule.

        • 25 Mars 2017 à 18h03

          i-diogene dit

          Durru,

          Ton incapacité à comprendre ce que j’ écris m’ inquiète sérieusement à propos de tes facultés intellectuelles:

          - NON, l’augmentation de la TVA n’ est pas une solution au déficit commercial de la France: l’Allemagne, avec sa TVA à 19 % est très largement bénéficiaire dans sa balance commerciale internationale..

          - Les importations rap^portent du Fric au FISC français, mais elles sont nettement inférieures aux importations allemande..

          - le problème étant donc un manque d’ efficacité de l’ industrie et du commerce français..

          - ce n’ est pas en taxant les importations qu’on peut booster les exportations.. C’est-même tout le contraire, puisque si on augmente les taxes sur les importations, les pays concernés augmenteront mécaniquement aussi leurs taxes à l’ importation chez eux, afin de rééquilibrer les échanges..!^^

          T’as pas l’ air de comprendre les mécanismes..: Il doit te manquer quelques logiciels..!^^

    • 24 Mars 2017 à 15h05

      Maxime75 dit

      Quelle en est donc la conclusion?
      Macron, qui doit manifestement être un escroc, puisque de gauche, est-il protégé par les Hollandais ou le puissant lobby LGBT? Ou bien même par les deux?

      • 24 Mars 2017 à 18h08

        Saul dit

        La conclusion ? c’est très simple, faut pas faire chier nos zélites avec ces broutilles.

    • 24 Mars 2017 à 12h43

      gnu dit

      “Justice: l’impartialité ne se proclame pas, elle se prouve”
      En quel honneur ? la présomption d’innoncence, c’est donc valable selon le bon vouloir de R. Castelnau ?
      Ce type est tellement subjectif qu’il en devient illisible.

      “Duquel émergent deux constats : tout d’abord François Fillon connaît son affaire et donne l’impression de la stature, Emmanuel Macron ensuite, nous a fait une interprétation d’Agnan, le premier de classe à lunettes du Petit Nicolas.”
      Macron porte des lunettes ?
      Curieux, les sondages ont donné l’impression exactement inverse.
      Macron serait à rapprocher du PPCM et Fillon du PGCD, pour ceux à qui ça évoque quelque chose …

      • 24 Mars 2017 à 13h42

        durru dit

        La justice n’est pas en procès. Elle n’est pas présumée coupable.
        C’est comme Hollande qui détourne les accusations. On l’accuse de se servir des services de l’Etat pour nuire à ses adversaires, il dit qu’il n’est pas intervenu dans des décisions de justice. Aucun rapport.
        Sinon, pas certain que vous ayez compris le résultat de votre analogie mathématique…

        • 24 Mars 2017 à 15h15

          gnu dit

          Je vous souhaite bon courage pour prouver votre impartialité.

          Concernant mon analogie mathématique, je maîtrise parfaitement le sujet et je m’efforce de peser à chaque fois mes mots, surtout lorsqu’il s’agit de matière scientifique. Je vous suggère d’étudier bien attentivement ces deux notions et ensuite mon assertion, je suis prêt à vous éclairer.

        • 24 Mars 2017 à 17h42

          i-diogene dit

          Ha, çà, pour diviser, Fillon divise.. Même son parti qui jugeait son élection imperdable..!^^

          Au-delà de son affaire, depuis son rapprochement vers le FN, c’ est un PGCD plus puissant que MLP..!^^

        • 24 Mars 2017 à 18h36

          durru dit

          Je ne doute pas de vos compétences sur la chose mathématique. Pour le français, par contre… J’avais bien écrit “compris le résultat de votre analogie”.
          Sinon, je ne prétends pas être “impartial”. Juste un peu honnête intellectuellement. Et respectueux des droits fondamentaux des uns et des autres.

    • 24 Mars 2017 à 10h30

      jag dit

      Bel article
      Tout le monde a  compris les machinations de ce pouvoir en pleine décomposition qui essaie de discréditer et salir le candidat choisi par les électeurs de la primaire en activant une justice à sa solde et des médias quasi tous à  gauche 
      Vite votons Fillon avant que les mêmes nous retirent le droit de vote et finissent de détruire la France 

      • 24 Mars 2017 à 15h19

        gnu dit

        Tout le monde a surtout compris que Fillon est un tocard.
        Mais offrez lui votre veste au pauvre malheureux puisqu’il n’en a même pas les moyens. Cà changera du véreux qui lui en a offert.

        Mon maire UMP, de la commune la plus riche de mon département, a annoncé récemment qu’il voterait Macron. Au départ, il voulait évidemment voter UMP.
        No comment.

    • 24 Mars 2017 à 10h18

      IMHO dit

      durru, trouves-tu le temps d’aller pisser? car enfin tu es calé dans Causeur dix heures par jour , si tu n’es pas invalide, sort et va te promener !

    • 24 Mars 2017 à 9h46

      accenteur dit

      Moralité s’”ils” ont pu “tuer Hamon, n’auraient-ils pas pu tuer Fillon ?
      Quoi le paisible Hollande aux yeux si tristes cacherait une âme noire de “tueur” ?

      • 24 Mars 2017 à 10h04

        Saul dit

        Hamon était déjà mort, il n’y a pas eu besoin de le tuer : porter l’étiquette PS, c’est comme se tirer une balle.

        • 24 Mars 2017 à 17h46

          i-diogene dit

          .. De plus, porter l’ étiquette “Dissident” du PS, c’ est se tirer une rafale..!^^

        • 24 Mars 2017 à 18h37

          durru dit

          Alors, Diogène, c’est que Macron est mort depuis longtemps, avec toutes ses troupes.

    • 24 Mars 2017 à 9h43

      accenteur dit

      y a t-il eu machination ?
      ourdie par qui ?
      Acte I, le parti socialiste gouverne. Macron alors au gouvernement prépare sa loi socialo-cide. Puis il s’éloigne du pouvoir (tiens tiens! ) et El Khomri mère prteuse porte sa loi qui met les syndicats dans la rue.
      Acte II, les frondeurs frondent et quittent le gouvernement avec Hamon (qui a déjà un masque de traitre) ….un “traitre” qui sera lui-même trahi. Les Borgia socialo sont à l’œuvre. Histoire de pape et d’anti-pape.
      Acte III, les primaires voient la victoire mortifère de Hamon de moins en moins traitre mais de plus en plus trahi. Le futur cocu pavoise croyant avoir derrière lui le PS avec ses idées “novatrices” ssuicidaires.
      Acte IV les socialistes ont (presque) tous suivi Macron et Hamon se retrouve gros-jean comme devant.
      Qui a eu l’idée de ce coup ?

      • 24 Mars 2017 à 19h00

        i-diogene dit

        Macron ne s’ est jamais caché de lutter contre le syndicalisme de privilèges: la loi travail est claire à ce sujet: favoriser le syndicalisme d’ entreprise, comme en Allemagne, ça marche très bien:

        - très rares grèves,
        - évolution des conditions de travail en rapport direct avec l’ évolution de l’ entreprise,
        - peu de faillites pour cause syndicales..
        - pas d’ aides de l’ Etat, en cas de difficultés, négociations internes raisonnables.. Priorité à la pérennité de l’ entreprise..

        .. POur Hamon, Valls et Hollande, cette opposition aux syndicats nationaux de privilèges est nettement moins évidente..!^^

        … Pour Mélenchon, cette opposition est totalement exclue.. Conservation des privilèges qui ne profitent qu’ à 8 % des salariés français qui pantouflent dans les multinationales..: 14 à 16 mois de salaire, horaires, retraites, comités d’ entreprises, avantages sociaux, etc..

        Des privilèges qui sont inaccessibles à 92 % des salariés du secteur privé..

        Dans le secteur privé français, il y a vraiment deux catégories distinctes: les privilégiés des multinationales et les autres..

        Le drame, c’est que les privilégiés cotisent le moins aux caisses sociales, mais bloquent tout le système pour conserver leurs privilèges..!^^

        • 24 Mars 2017 à 19h09

          Lector dit

          ah le syndicalisme de privilèges ! Bon sang mais c’est bien sûr le syndicalisme qui cumule les privilèges… et les parachutes dorés sur tranche en plus des vacances à la montagne offerte par le CE… y a p’us d’justice !

    • 24 Mars 2017 à 9h43

      Carol Langloy dit

      si je comprends bien le sens de cet article, Fillon est certes coupable, mais les autres aussi… Et ils ne sont pas inquiétés, car la justice est corrompue. On ne trouve rien contre Macron, mais c’est parce que l’on n’a pas assez cherché ! Comme disait Sarko, “Fillon est mort de chez mort”… La droite la plus bête du monde a encore fait une erreur idiote qui lui coûte le pouvoir. Un bon journaliste devrait le reconnaître !

    • 24 Mars 2017 à 9h28

      durru dit

      24 Mars 2017 à 3h18 Saul dit
      Je passe sur les conneries habituelles sur le communisme et autres fadaises. Si cette idéologie fut bien criminelle, prétendre qu’elle n’a fait qu’appauvrir les pays où il sévit, c’est ne rien connaitre de leur histoire. A ce que je sache, on ne vivait pas vraiment mieux sous les tsars ou Batista… (du reste, l’appauvrissement de Cuba est bien plus du à un blocus imposé depuis une soixantaine d’années qu’au régime. Tout comme le Venezuela de Chavez n’avait strictement rien de communiste).
      T’es trop fort. Tu n’as jamais rien connu du communisme à part ce que t’ont raconté des Marchais, Hue ou Mélenchon, et tu viens me donner des leçons sur ce que c’est le communisme et son histoire. Et tu veux qu’on en discute? Purée, t’en es un toi-même, et un beau. Pétri de tes convictions, incapable de mettre en question tes croyances, détenteur de la vérité absolue…
      Juste pour info: la Roumanie, comme la Hongrie, la Pologne ou la Tchécoslovaquie, n’étaient pas plus riches à la fin des années ’80 qu’à la fin des années ’30. Mais on ne parle que d’un demi-siècle de perdu, rien de grave. Des ploucs de l’Est, ils n’avaient qu’à ne pas naître près des Russes, n’est-ce pas? T’as pas changé, amigo.
      Quant au “blocus” de Cuba, faut pas déconner. Il n’y a jamais eu de blocus, juste un embargo de la part d’un (grand) voisin. Révise ton dictionnaire.
      La démocratie, tu ne sais pas ce que c’est. Mais tu en causes.

      • 24 Mars 2017 à 10h00

        Saul dit

        Ah ben si c’est juste un simple embargo, tout va bien alors. Ce n’est qu’une question de définition juridique (le blocus est un acte de guerre, c’est tout) mais le résultat est le même. Cuba sous Batista n’était qu’un pays de crève la faim ignares et analphabêtes totalement sous développé et bien plus proche des conditions de vie de l’Afrique qu’aujourd’hui…
        Si tu connais si bien le communisme comme tu le prétends, alors tu ne qualifierais pas le Vénézuela chaviste comme tel : économie de marché (et non collectiviste), part du secteur privé majoritaire dans l’économie (et les média…), scrutins non truqués (si si, même les instances internationales le reconnaissaient) etc 
        Et j’ai plus qu’un doute que les conditions de vie de la Pologne et de la Hongrie étaient meilleures dans les années 30 qu’à la fin des années 80…je ne parle pas de la Tchécoslovaquie, plutôt développée dans les années 30 et de la Roumanie vu le dingo qu’il y avait (encore que la Roumanie, vu les descriptions du pays dans l’entre 2 guerres, on a du mal à voir l’opulence et le développement dans un pays décrit comme le tiers monde mais bon…)
        Quant à ces pauvres ploucs de l’est qui aurait le malheur d’être trop près des Russes, à part la Pologne ils ont surtout eu le tort d’être l’ennemi des Russes : quand on s’allie avec l’Allemagne pour envahir son voisin, faut pas venir chouiner de se prendre le retour de bâton. La tutelle soviétique dans ces pays là ? tout à fait légitime historiquement parlant, Vae victis et tout ça.
        et ne te gausse pas d’expertise en démocratie please, quand on défend des malhonnêtes comme tu le fais, on n’est pas démocrate. Je le répète, la république bananière, ce n’est pas la république et encore moins la démocratie.

        • 24 Mars 2017 à 10h15

          Saul dit

          Par contre aucun doute sur l’augmentation du niveau de vie des Russes.

        • 24 Mars 2017 à 12h02

          saintex dit

          Le niveau de vie des gens d’Europe de l’est, peut-être, des Russes c’est moins sur. Avant 1917, les moujiks étaient des serfs, les soldats servaient sur la Potemkine et le caviar était inabordable.

        • 24 Mars 2017 à 13h39

          durru dit

          Dans la Roumanie des années ’30, il y avait une grande différence entre le niveau de vie en ville et à la campagne. C’est toujours le cas. En Pologne aussi. La Hongrie c’est un peu différent, mais pas beaucoup.
          Encore une fois, tu racontes des conneries. Même si je t’avais corrigé il y a quelques années. En 1940, c’est l’URSS qui a agressé la Roumanie et occupé une bonne partie de son territoire. En 1941, la Roumanie a récupéré ses territoires. Elle n’a pas été l’agresseur. Sans parler que la Tchécoslovaquie n’a jamais agressé l’URSS. Je sais que ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire, mais faut pas trop exagérer quand même.
          Voilà pour ton côté communiste et pas du tout démocrate: raconter n’importe quoi. Plus c’est gros, mieux ça passe. Le vae victis, tu peux te le mettre où tu veux.
          Quant à la république bananière, c’est Hollande et la “gôche” qui sont aux manettes, n’oublie pas. Vouloir à tout prix les garder ne fait pas de toi un grand démocrate, hein. Encore une fois, je ne défends pas un malhonnête, je défends des principes. Si pour toi la présomption d’innocence ne vaut rien, ne viens pas expliquer que t’es démocrate. Si pour toi des élections libres et non truquées ne valent rien, non plus. Etc.

        • 24 Mars 2017 à 14h28

          Saul dit

          il n’y a pas agression militaire en 1940, la Roumanie a été victime d’un arrangement entre Staline et Hitler. La participation roumaine à Barbarossa n’était pas motivée que pour récupérer simplement la Bessarabie, mais aussi dans une optique de conquête territoriale (la Transnistrie).
          Quant à la Tchécoslovaquie, elle n’y était pas et pour cause vu qu’elle n’existait plus. Mais un de ses rejetons, la Slovaquie, y était bien elle… 
          Ne parlons pas de ces pays “occupés” qui ont pourvoyé en masse les rangs de la SS et participé joyeusement à la Shoah par balles (comme quoi ça ne les attristait pas vraiment ces Allemands venus par chez eux…) et dont on a chaleureusement salué l’anti sovietisme il y a une douzaine d’années alors qu’il fêtaient la “journée du légionnaire” (SS le légionnaire of course)sans que ça ne choque le moins du monde. 
          Et je réitère : ils se sont pris les Russes sur le paletot ? rien à battre ils n’ont eu que la monnaie de leur pièce.
          Quant à ma soi disant défense de Hollande et ma soi disant volonté que son règne se perpétue, non seulement c’est faux mais en prime tu le sais parfaitement. ce qui en dit long sur toi. En fait t’es un vrai connard Durru. La république bananière ne date pas de Hollande à ce que je sache, la preuve : Fillon  et tant d’autres.
          et ne prend pas la posture du démocrate please, quand on attaque comme toi les institutions de ce pays, sans aucune preuve en prime, jusqu’à remettre en cause l’honnêteté des scrutins, on n’est pas démocrate. Et je défends un principe : un malhonnete est tout simplement indigne ne fut ce que d’être conseiller municipal dans un bled de 30 habitants, vouloir de l’honneteté de la part de ses dirigeants n’est pas de la “morale” mais une simple exigence LEGITIME.
          et si je te suis, tu n’as donc aucune opinion sur Salah Abdelslam qui n’est toujours pas condamné et donc est présumé innocent en droit ? à d’autres, Tartufe va. 

        • 24 Mars 2017 à 16h03

          durru dit

          Ah oui, t’es vraiment un connard de première. La réaction violente que j’avais eu il y a quelques années quand t’avais sorti la première fois ton “vae victis” de merde était la bonne.
          Les Slovaques y étaient? A ce compte, les Français aussi, crétin.
          Quant à la Roumanie en ’40, il y a eu ultimatum, avec des armées à la frontière et menace d’invasion. Dire que ce n’était pas militaire c’est juste un gros mensonge. Puis, tu oublies que la Transnistrie n’a été qu’une région occupée et administrée, il n’a jamais été question d’annexion ou quoi que ce soit d’autre. Tu manges de la merde à la pelle, mais ça ne te dérange pas.
          Voilà pourquoi tu n’es pas un démocrate, et tu ne le seras jamais, malgré toutes tes envolées. La seule loi que tu respectes c’est la loi du plus fort. Aucun rapport avec des principes démocratiques. Aucun.

        • 24 Mars 2017 à 18h18

          Saul dit

          Tu m’aurais repris sur le Vae Victis ? pour la même chose alors. et ne te pousse pas du col avec ta correction, t’es absolument pas de taille…

          “Les Slovaques y étaient? A ce compte, les Français aussi, crétin.”

          Bien sur, tout à fait comparable, un pays comme la Slovaquie comptant à peine dans les 4 millions et quelques d’habitants et qui fournit tout un corps d’armée avec 2 divisions d’infanterie + 1 régiment de char + 1 régiment d’artillerie de corps, c’est kif kif qu’un pays de 40 millions d’habitants qui a fourni très péniblement à peine un régiment d’infanterie (soit 1/3 de division pour la norme de l’époque. Même pour la Charlemagne qui n’avait de division que le nom) 

          Quant à la roumanie, s’ils avaient eu des couilles, ils auraient résisté contre les Russes en 40 au lieu de faire dans leur froc et se réfugier sous les jupons de tonton adolf… 

          “Puis, tu oublies que la Transnistrie n’a été qu’une région occupée et administrée, il n’a jamais été question d’annexion ou quoi que ce soit d’autre”
          Bien sur ! ils allaient rendre la région, c’est évident… 

          “Aucun rapport avec des principes démocratiques.”
          aucun en effet, on parle histoire là… Quand à toi qui te prétends démocrate, c’est fou comme tu deviens hargneux quand quelqu’un est en désaccord. Un vrai démocrate resterait calme. Heureusement que la Securitate n’existe plus, t’aurais fais un malheur. Démocratiquement bien sur !
            

        • 24 Mars 2017 à 18h45

          durru dit

          Je ne supporte pas qu’on torde la vérité comme ça. Et t’es un champion. Les dirigeants de la Roumanie ont été changés suite justement aux démissions de ’40, c’est un fait. Ceux qui ont agi en ’41 ont payé de leurs vies, et sans faire de chichi. Pas comme un certain Pétain.
          On parle histoire, mais surtout interprétation de l’histoire. C’est pas toi qui expliques “bien fait pour eux”, “vae victis”, etc? Avec des concepts tout à fait démocratiques, n’est-ce pas?
          Tu veux nous expliquer que la Tchécoslovaquie a été intégrée au bloc communiste en représailles pour les forfaits du corps d’armées slovaque? Sans blague? Et les Bulgares, à quel titre? Et les Allemands de l’Est? Comme pays conquis, c’est ça? Et les Polonais? Parce que voisins? Etc.
          Non, mais t’as raison, on s’en fout du droit. On se fout de tout.
          T’es un raciste et un fasciste, voilà tout.

        • 24 Mars 2017 à 19h11

          Saul dit

          relations internationale et démocratie n’ont rien à voir. “Les Etats sont des monstres froids mus par leur propre intérêt” et non par des principes bebetes dont tout le monde se torche avec en matière de relations internationales.
          Je ne pleurerais certainement pas sur des alliés de nazis eux même fascistoïdes parce qu’ils se sont plantés et retrouvés sous la botte des Russes. Tu pleures les Boches parce qu’on les a occupés pendant 40 ans toi ? non n’est ce pas, pareil pour ceux là.
          et j’ai bien pris soin de faire exception pour la Pologne, juste eu le tort d’oublier ces cons de Tchèques.
          La Bulgarie ? alliée de l’Allemagne, qui a participé à l’invasion de la Yougoslavie et de la Grèce (2 pays qui ont eu les couilles eux en ne cédant pas à un ultimatum qui leur avait été fait à chacun. paradoxe, la Grece était alors un régime fasciste), a annexé des territoires de ces pays et occupé d’autres. Certes ils n’ont pas participé à Barbarossa (Boris III a eu du mal à expliquer aux Allemands que même s’il le voulait, son peuple ne le suivrait pas contre les Russes), mais rien à battre, ils étaient dans le camp ennemi, avaient signé pour l’Axe, tant pis pour eux.
          l’Allemagne de l’est ? tu déconnes là ? Les popovs avaient de quoi leur en vouloir aux teutons tu crois pas ?  Le Vae Victis n’est pas une opinion que j’aurais, c’est juste une simple règle immuable dans les conflits depuis la nuit des temps. Alors s’en offusquer parce que bon ça va à l’encontre de la démocratie, sorry mais ce genre de vision bisounours c’est à mourir de rire. Les Russes ont eu historiquement raison parce qu’ils étaient les vainqueurs de leurs ennemis du bloc de l’Axe et ont occupé leurs territoires sans qu’on ne les y déloge, aussi simple que ça point barre. On appelait ça dans le temps le droit de conquête. Et il est toujours en vigueur malgré les habillages soi disant “démocratiques”. C’est dégueulasse, triste, tout ce que tu veux mais c’est comme ça. 

      • 24 Mars 2017 à 10h07

        Amaury-Grandgil dit

        C’est bel et bien un blocus faisant beaucoup de mal à la population, et qui a assis le pouvoir castriste durant toutes ces décennies.

        a propos d’occupation communiste je pense aussi à la vie des afghanes sous domination soviétique largement meilleure il faut bien le dire que sous les talibans.
        Et non je ne suis pourtant pas marxiste…

        • 24 Mars 2017 à 13h27

          durru dit

          On oublie un peu trop vite les dizaines de milliers de victimes de Castro, qui n’ont strictement aucun rapport avec l’embargo. Réponse qui vaut aussi pour Saul et Saintex.
          Quant à la langue française, elle pleure…
          Blocus: Investissement d’une ville, d’un port, d’une position, d’un pays pour lui couper toute communication avec l’extérieur. (Larousse)
          Il n’y a jamais eu de coupure de toute communication avec l’extérieur. Point final. Vous racontez vraiment n’importe quoi. Pire, vous ne vous en rendez même pas compte.

        • 24 Mars 2017 à 14h56

          Saul dit

          le nombre de victimes est estimé à 9000 et quelques…
          Quand à la langue française, elle pleure en effet. Dans mon larousse, et non celui d’internet où t’as été peché ta définition, il est écrit :
          “Investissement d’une ville, d’un port, d’une position, d’un pays tout entier pour l’empêcher de communiquer avec l’extérieur et de se ravitailler – blocus économique : ensemble des mesures prises contre un pays pour le priver de toute relation commerciale” (Larousse 1997)
          ce qui fut bien le cas de Cuba qui n’a tenu péniblement que grâce à l’aide soviétique mais depuis… 
          L’ONU a d’ailleurs condamné cette mesure en la qualifiant elle même de “blocus”… 

        • 24 Mars 2017 à 16h09

          durru dit

          T’as pris tes chiffres de Ségolène, ou quoi? Il y a eu au moins 30000 morts rien que devant les pelotons d’exécution.
          Sinon, explique comment le ravitaillement a été coupé. La seule chose qui a été coupée a été la possibilité de commercer avec les Etats Unis. Rien d’autre. De quoi tu parles? Quel blocus? Des conneries, rien d’autre.
          C’est pas la langue française qui pleure avec toi, mais l’honnêteté tout court.

        • 24 Mars 2017 à 18h29

          Saul dit

          Oui c’est bien connu, les ricains n’ont absolument pas fait pression sur leurs alliés et les pays de la région pour les forcer à suivre ce blocus… ‘tain t’es un bon toi :-))))
          Quant aux chiffres, juste ceux donnés par “le livre noir du communisme” qui estime entre 8000 et 10 000 le nombre de personnes exécutées par le régime…
          La Cuban American National Foundation, asso de Cubains de Miami (des pro castristes comme chacun sait) parle de 12 000 morts entre 1959 et 1997…

        • 24 Mars 2017 à 18h51

          durru dit

          Toujours pas de blocus. Les pays qui ont voulu commercer n’ont pas été empêchés par les ricains. Il n’y a jamais eu de blocus, pas la peine d’insister.
          Sinon, il suffit de chercher sur internet si tu veux vraiment voir ce que la dictature communiste a eu de sanguinaire. Voici juste quelques témoignages.

      • 24 Mars 2017 à 11h52

        saintex dit

        Il y a juste eu un embargo à Cuba. C’est vrai. Mais les Cubains ne sont pas moins riches après qu’avant. Je ne sais pas pour le PIB, mais il n’y a à Cuba ni richesses étalées avec ostentation, ni pauvreté extrême. Pour trouver un niveau de vie équivalent ou supérieur dans la région, il ne faut pas aller dans les îles restées sous emprise US, mais dans les départements français.
        En fait, on ne peut pas réduire Cuba à la simple dualité d’une politique communiste ou non. D’abord parce que le communisme à la cubaine n’a à voir avec celui de l’URSS que les roubles dont il bénéficiait précédemment en échange d’actions militaires. Ensuite parce que le communisme cubain est totalement fusionné avec un humanisme chrétien toujours aussi prégnant. Enfin parce que, bien plus que le qualificatif appliqué au régime, c’est la proximité avec les USA qui est l’élément déterminant.
        Les USA se sont imposés à Cuba en faisant la guerre contre les Espagnols qu’ils ont accusé de détenir des armes de destruction massive (c’est à peu près ça). Cinq ans après, ils avaient rédigé la constitution, dix ans après ils avaient régulé la production et le commerce à leur seul avantage, au détriment des population, et en s’appuyant sur une caste corrompue et féodale suffisamment rincée pour être à leurs service et dévotion. 60 ans après, des péons lassés des coups de triques ont choisi une autre voie en fonction de ce dont ils disposaient, leur religion et le marxisme. Mais comme le mélange de riz blanc et de haricots rouges fait du Cristianos y Moros, leur régime politique leur est propre, fusionné au pragmatisme face à une géopolitique mondiale fort mouvante.

        • 24 Mars 2017 à 20h54

          durru dit

          Faudrait comparer ce qui est comparable, n’est-ce pas?
          On prend, au hasard, quelques autres pays des Caraïbes qui ont suivi une autre évolution politique, comme la Jamaïque ou la République Dominicaine. Et on compare leur évolution depuis les années ’50 jusqu’à aujourd’hui.
          Puis, on regarde le niveau de vie réel, pas celui déclaré par le régime. Car des étals vides en magasin ne permettent pas d’avoir une vie prospère, même si on a l’argent dans la poche. Mettre des photos de steaks et de frites dans l’assiette ne nourrit pas forcément beaucoup.
          Quant au pragmatisme, on connaît. On coupe toute tête qui dépasse, il n’y a pas plus pragmatique.

    • 24 Mars 2017 à 8h48

      accenteur dit

      La lecture laisse un goût amer.
      Comme nous sommes honnêtes, naïfs et confiants loin de la comédie du pouvoir !
      cependant nous sommes aussi dans le monde, dans le travail, dans la rue, les transports : nous voyons, entendons, lisons, réfléchissons et ressentons.
      Alors, tout compte fait, Fillon malgré tout. Parce que l’heure est grave : les attentas l’attestent. Assez de faiblesse. Nous attendons de la fermeté, Macron est trop hors sol.

      • 24 Mars 2017 à 9h15

        Hannibal-lecteur dit

        Le plus grave défaut de Macron est d’être le prisonnier, pour gouverner, des éléphants socialistes de Hollande, les mêmes qui viennent de démontrer leur impuissance pendant cinq ans. Il n’a personne d’autre et devra se coucher devant leur nullité stérile.
         

        • 24 Mars 2017 à 10h02

          Saul dit

          Bravo, vous avez tout pigé.
          (oh punaise, qu’est ce qu’il ne faut pas lire…) 

        • 24 Mars 2017 à 11h54

          saintex dit

          T’es pas clair, Saul.

        • 24 Mars 2017 à 15h30

          gnu dit

          Comme dit Saul, vous avez “tout pigé”, c’est-à-dire rien.
          Mon maire UMP va voter Macron, il l’a annoncé, donc avec rien que ça votre affirmation est fausse mathématiquement.
          Mais inutile d’essayer de faire entendre un sourd.

        • 24 Mars 2017 à 20h57

          durru dit

          Avec Bayrou et le “maire UMP” de Gnu, plus Douste-Blazy, on est bon, ce n’est pas seulement les éléphants socialistes impuissants qui vont entourer Macron, il y aura aussi des éléphants centristes.

    • 24 Mars 2017 à 8h41

      GAB251 dit

      Monsieur de Castelnau, je me demandais quand vous montreriez pour qui vous roulez vraiment; maintenant nous le savons, pour la droite (voire l’extrême droite?)Que l’affaire Fillon soit instrumentalisée c’est clair, mais laissons faire la justice; on ne peut pas dire d’un côté laissons les juge opérer et s’ils ne font rien pour un candidat les sommer d’agir! Il faut être sérieux monsieur. Vous savez fort bien que la mauvaise foi contre le banquier (comme le regretté Emmanuelli, peu soupçonnable non?)que fut brièvement Macron aurait disqualifié a priori la liste de ses soutiens. L’impudeur guide la vie politique vous devriez en faire davantage preuve: de pudeur. Soyez honnête monsieur, il y va de la réputation de Causeur.

      • 24 Mars 2017 à 9h22

        Hannibal-lecteur dit

        Gab251, vous ne connaissez apparemment pas notre RDC à qui je reproche, moi, chaque fois qu’il m’en donne l’occasion, son incoercible ( et imbécile ) affection pour les ” valeurs de gauche ” dont il refuse de voir qu’elles sont devenues des inconvénients !…
        Ici il fustige des procédés ce qui est autre chose que défendre ceux qui en sont victimes. 

      • 24 Mars 2017 à 11h59

        saintex dit

        Ca alors, mon Maréchal est de droite et qu’il ne l’avoue pas est préjudiciable à Causeur. Bon, c’est une analyse. Mais pourquoi est-elle si peu pertinente ? Est-ce parce que vous voyez des nains partout ou bien parce que vous déduisez sans avoir fondé au préalable ?

        • 24 Mars 2017 à 22h22

          durru dit

          Il a bien été catho intégriste déjà, pourquoi pas inconditionnel de Fillon aussi?

    • 24 Mars 2017 à 8h21

      Pol&Mic dit

      hum!!!!!!!!!!évidemment je vais plus vite que la musique !….. mais vous voyez bien qu’il est de Gauche le Macron ! (tous les gauchistes du P.S se rallient à lui!)

      • 24 Mars 2017 à 8h50

        accenteur dit

        Pol&Mic,
        de gauche ou pire gauchiste…justement, on voudrait ne plus avoir affaire à eux.

    • 24 Mars 2017 à 4h13

      eclair dit

      donc il a rendu les costumes après avoir declaré que c’était d’un ami et alors.

      rendu après léclatement de l’affaire .

      franchement, il donne mal à la tête.

    • 24 Mars 2017 à 3h17

      i-diogene dit

      - ” Justice: l’impartialité ne se proclame pas, elle se prouve.”…

      Bin NON, mister Castelnau:

      - en droit français, c’est à l’ accusation d’ apporter des preuves de ses accusations..!

      - Ensuite, la défense doit se justifier..

      … C’est curieux qu’un avocat ne sache pas ça..!^^

      • 24 Mars 2017 à 9h18

        durru dit

        Comme pour Fillon, ducon.

        • 24 Mars 2017 à 9h21

          Amaury-Grandgil dit

          pourquoi insulter monsieur Fillon ? Vous n’avez pas honte ?

        • 24 Mars 2017 à 12h03

          saintex dit

          Disons qu’il y a des subtilités qui lui échappent, et quelquefois aussi des différences majeures.

        • 24 Mars 2017 à 17h57

          i-diogene dit

          Durru,

          Fillon doit se justifier pour démontrer que les accusations seraient infondées..

          - Il ne le peut pas (et pour cause),
          - donc il attaque les justice, les institutions, le chef d’ Etat, les médias, etc..

          .. La situation est très claire, même si les médias embrouillent tout..!^^

        • 24 Mars 2017 à 21h00

          durru dit

          Amaury, les tradis de Versailles ne doivent pas trop s’amuser avec vous.
          Dio, t’es irrécupérable. En droit français, c’est TOUJOURS à l’accusation d’apporter la preuve de la culpabilité, qu’on s’appelle Fillon ou pas.