À chaque journée sa jupe? | Causeur

À chaque journée sa jupe?

La laïcité est tombée sur la tête

Auteur

Pascal Bories

Pascal Bories
est journaliste.

Publié le 29 avril 2015 / Religion Société

Mots-clés : , , , ,

jupe Sarah collège laïcité

Dans son excellent film La journée de la jupe, le réalisateur Jean-Paul Lilienfeld – que nous sommes fiers de compter parmi les collaborateurs de Causeur – abordait un sujet sensible : l’impossibilité, pour les filles de certains quartiers, d’aller à l’école trop court vêtues sans s’exposer aux brimades de leurs camarades. En réponse à cette insupportable pression, Sonia, la prof au bout du rouleau – magistralement incarnée par Isabelle Adjani – qui finit par prendre ses propres élèves en otage, exige que le ministère de l’Education nationale instaure une « journée de la jupe ». L’histoire, tragique, est une véritable ode à la laïcité. Elle en chante les louanges en creux, c’est-à-dire de manière autrement plus efficace que les habituelles incantations des « républicains » jaloux de tous bords.

Hier, une nouvelle affaire de jupe à l’école défrayait la chronique. Mais dans un sens inattendu, pour ne pas dire inverse : Sarah K., 15 ans, nous apprenait L’Union-L’Ardennais, s’est vu refuser à deux reprises l’accès à son collège de Charleville-Mézières, les 15 et 26 avril, au motif qu’elle portait une jupe au caractère religieux ostentatoire qui laissait présumer le port antérieur d’un voile1. En effet, explique le rectorat, « la jeune fille, qui porte une tenue avec le voile, enlève seulement ce dernier avant d’entrer au collège ». Non mais sans blague. Pour madame le principal de l’établissement, « la loi sur la laïcité à l’école interdit ce port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse ». Dura lex, comme on disait avant la réforme.

Mais au fait, que reste-t-il d’une « tenue avec le voile » une fois le voile retiré ? Réponse : une jupe « toute simple », sans « rien de particulier », achetée « chez Kiabi pour deux euros », se défend la gamine. Le problème, pour le rectorat, c’est que ce choix vestimentaire apparemment inoffensif s’inscrit dans le cadre « d’actions revendicatrices et concertées d’élèves, qui font suite à d’autres incidents plus visibles liés par exemple au port du voile ». Autrement dit : les éléments caractérisant le délit n’ont plus besoin d’être réunis, l’intention présumée suffit. Si ce n’est toi, c’est donc ta sœur. Et dès lors, « le cadre laïque de l’enseignement doit être fermement rappelé et garanti », a précisé le rectorat qui compte sans doute interdire bientôt le port des Sebago ou la mèche ostentatoire aux jeunes cathos.

Sarah devra-t-elle se présenter en culotte pour être admise en cours et ne choquer personne ? L’ennui, c’est qu’à vouloir déterminer où exactement se situe l’atteinte à la laïcité dans un espace compris entre la cheville et le haut des cuisses, l’Education nationale fonce tête baissée dans le chiffon rouge du toréador. Si on avait voulu donner un argument imparable aux pires militants communautaristes, on ne s’y serait pas pris autrement. Sous le régime des colonels, la Grèce bannissait les minijupes. C’est aujourd’hui encore le cas au Swaziland, qui a rétabli en 2012 une loi coloniale interdisant les tenues « indécentes ». La directrice du collège Léo-Lagrange de Charleville-Mézières, elle, a cru bon de parler d’une « tenue provocante » pour qualifier une jupe longue et noire.

Dans ces conditions inespérées, les professionnels de la victimisation subventionnée ont beau jeu d’inonder Twitter de hashtags #JePorteMaJupeCommeJeVeux et, bien sûr, #JournéeDeLaJupe. Pour finir de brouiller les cartes entre défense des libertés individuelles et revendications communautaires, on ne pouvait mieux faire. Bingo, la République est à poil !

*Photo : BARON ALAIN/SIPA/1504141506

  1. Cette définition acrobatique est de mon confrère et néanmoins ami Laurent Cantamessi, observateur attentif des questions d’ostentation en milieu scolaire

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 4 Mai 2015 à 23h59

      la pie qui déchante dit

      que va-t-on pouvoir faire pour les emmerder un peu plus le mois prochain …

      arriver en mini jupe et soutien gorge ???

    • 4 Mai 2015 à 11h59

      trolleon dit

      C’est un article d’une totale mauvaise foi car il fait l’impasse sur plusieurs choses : d’abord, lorsqu’on lit le compte rendu complet de cette histoire, on se rend compte qu’il y avait une tentative délibérée de provocation par un groupe de jeunes filles musulmanes qui durait depuis un moment; il me semble légitime que l’administration ait voulu y mettre un terme fusse au prix de ce qui semble, en effet, “exagéré”et une interprétation surjouée de la laïcité. 
      Ensuite, il faudra bien qu’un jour on admette que ce qui est inacceptable dans ces vêtements islamiquement corrects n’est pas le soi-disant “signe religieux” mais le symbole infériorisant, 
      sexiste, machiste et discriminatoire envers les femmes.

      • 4 Mai 2015 à 18h22

        radagast dit

        Tout à fait exact !
        Et cette volonté de traiter la femme en infèrieure ne se traduit pas que par des tenues vestimentaires imposées , c’est un état d’esprit qui se manifeste aussi dans la façon différente d’éduquer les garçons et les filles , celà n’a rien à voir je pense avec l’Islam , n’est-ce pour autant qu’une différence de culture?
        N’y a t’il pas en Orient des sociétés , des ethnies , ou les femmes ne sont pas ainsi traitées ,voire aussi la place des femmes dans l’Iran Chiite qui me semble bien plus proche de ce que nous vivons chez nous ???
        D’ailleurs nous savons bien que cette affaire de voile n’est pas un commandement formel du Coran non?
        Peut être le Coran a t’il bon dos qui permet à de petits mâles pas assez sûr d’eux de se rassurer à bon compte en imposant leur loi à leurs femelles….
        Lutter contre l’attitude qui vise à empêcher les jeunes filles de certains quartiers de s’habiller à l’occidentale me semble encore une fois bien plus efficace et malin que cette trop fameuse loi sur le voile islamique.
        Encore faudrait-il que notre attitude en tant qu’hommes reste respectueuse envers les jolies femmes ainsi qu’evoqué dans les commentaires sur l’article de Causeur à propos du harcélement dans la rue ,mais sans de grâce tomber dans ce ridicule politiquement correct qui fait fureur au Etats Unis dit on et ne rend les yankees que plus stupides .

    • 4 Mai 2015 à 8h17

      radagast dit

      Je viens de visionner la petite video ci-dessus sur la” journée de la jupe au lycée” et j’approuve entièrement ce genre d’action !
      Voilà une intelligente façon de réagir contre certaines dérives sans en faire trop , voilà une démonstration de vraie tolérance .
      La tolérance ce n’est pas de se coucher devant l’autre , tolérer en Français ce n’est pas encourager ou approuver , c’est jute tolérer .

    • 4 Mai 2015 à 8h09

      radagast dit

      Cette affaire est un P.A.C. …comme aurait dit le Général.
      Je n’ai jamais eu de position arrêtée sur ces questions de signes religieux , étant moi même d’une Eglise dont les moniales portent à peu près la même tenue (encore faut il remarquer que ce sont des femmes qui par là veulent surtout signifier leur renoncement au Monde matériel et non une quelconque soumission ), je ne serais pas content qu’on leur interdise de vaquer à leurs activités dans leur tenue traditionnelle .De même je trouve exagéré d’interdire la port d’une croix ….
      L’affaire est d’autant plus compliquée qu’elle mélange le respect de la sainte laïcité et des impératifs relevant aussi un peu de la façon de s’habiller qui est un choix individuel .
      En tout cas , tous ceux qui osent déclarer sans rougir que “l’immigration est une chance pour la France ” , que “l’Europe ne survivra que grâce à ses immigrés” n’ont absolument pas à s’émouvoir de ces affaires de jupes ou de voile ? Encore une fois comme disait Bossuet “vous déplorez les effets dont vous chérissez encore les causes”.
      Mais en voulant légiférer sur le voile on a fourni à ces jeunes filles un moyen idéal de provoquer l’autorité et de se faire remarquer , et en plus avec l’approbation de leur famille , c’était maladroit.
      Plus inquiétant me semble le témoignage de la personne qui travaille dans le bâtiment sur l’impossibilité désormais de manger du porc dans ces entreprises ou l’impossibilité pour les jeunes filles des quartiers à prédominance maghrébine ou caillera de porter justement des jupes mais courtes !
      Il y a des modistes qui conçoivent de très beau foulards pour les femmes musulmanes qui veulent être jolies tout en respectant les rites de leur religion et que je sache la Reine Rania ne sort pas en burqa ?
      Si l’on veut lutter contre cette islamisation rampante que l’on prétend imposer à notre société il va falloir un peu plus de finesse …
      Par exemple au lieu d’interdire purement et simplement le voile encourager l’adaptation de celui-ci à la mode occidentale , après tout il n’y a pas si longtemps les femmes ne seraient jamais allées à la messe sans un chapeau ou un fichu sur la tête , aurait il fallu les interdire si cet usage avait perduré?
      Par exemple informer sur la multiplicité des sectes de l’Islam , voire protéger certaines d’entre elles histoire de rabattre un peu le caquet des sunnites qui sont bien trop majoritaires dans notre pays et en finie avec l’hégémonie qu’ils occupent dans les médias , la société et les associations représentatives du culte musulman.
      Par exemple un peu moins de léchage de bottes des monarchies du golfe même si on vend un peu moins de Rafale ….
      Et aussi que notre société arrête de se complaire dans la repentance et le compassionnel , arrête clairement mais sans brimade ce qu’elle accepte ou n’accepte pas etc….mais pour cela encore faudrait il qu’elle ait gardé des valeurs autres que matérialistes.

    • 3 Mai 2015 à 7h25

      zedong dit

      Je ne suis absolument pas d’accord. La jupe en question fait partie de la panoplie de l’islamisme d’inspiration salafiste. A ce titre elle représente bien une volonté d’affirmer d’une manière ostentatoire une appartenance religieuse. Cette volonté est téléguidée par les salafistes depuis l’affaire du voile, à la différence près que les petits robots agissent aujourd’hui de leur plein gré comme c’est le cas de ces adolescentes qui partent faire le djiad en Syrie. 

    • 2 Mai 2015 à 17h34

      stella dit

      Dans la série “habillement”, je vous laisse juge :
      voici le com’ que midi-libre vient de me SUPPRIMER comme raciste, agressif, diffamatoire ….
      L’an dernier, un centre aéré de quartier a été déplacé à Perpignan car les tenues des animatrices (short et débardeur par 30°) ne plaisaient pas aux “jeunes du quartier” ….. VOILA mon post raciste!

      • 2 Mai 2015 à 17h44

        lisa dit

        Alors que le post d’IMHO sur le fil de Leroy est passé comme une lettre à la poste.

        Mais ce qui est intéressant aaussi, c’est que la suppression de votre post valide le fait que jeunes = arabes et/ou noirs. 

      • 3 Mai 2015 à 0h05

        la pie qui déchante dit

        le modérateur a du lire “”Aux jaunes du quartier”" ;))
        Ça arrive quand les modérations sont sous traitées dans des pays amis pour des raisons de coût…

    • 2 Mai 2015 à 9h34

      ccourouve dit

      Causeur serait plus crédible s’il avait montré la photo (ce que fait Libé) http://www.liberation.fr/societe/2015/04/30/ce-qu-il-faut-savoir-sur-la-jupe-pas-laique_1278964

      • 3 Mai 2015 à 0h13

        la pie qui déchante dit

        a bon , pourquoi ???

        On aurait vu une gamine toute fière d’avoir foutu du poil a gratter dans le dos de l’intelligentsia rectorale et dans les Media …

        Il doivent en rire encore en famille …

        …Dis larziza t’ya vu ta photo dans Le Monde …
        Oui …
        j’aurais préféré passer dans Closer qui est plus lu , Mais enfin “”Le Monde , c’est bien aussi pour un début …
        Et ensuite Larziza
        Le mois prochain , j’enlève le haut …”"