La France sans les juifs | Causeur

La France sans les juifs

La pétition du JDD oublie Merah et l’Hyper cacher

Auteur

Marc Nacht

Publié le 02 août 2016 / Politique Religion Société

Mots-clés : , , , , ,

juifs antisemitisme islam

Sipa. Numéro de reportage : AP21844560_000001.

Pas d’amalgame, surtout. Le sang juif ne doit pas figurer, honteux mélange, avec le sang français répandu par les carnages opérés par les djihadistes français.

L’oubli du nom juif sonne comme un tonnerre dans la déclaration signée par les 41 signataires musulmans intitulée « Nous Français et musulmans sommes prêts à assumer nos responsabilités » que l’on peut lire dans Le Journal du Dimanche.

« Après l’assassinat de caricaturistes, après l’assassinat de jeunes écoutant de la musique, après l’assassinat d’un couple de policiers, après l’assassinat d’enfants, de femmes et d’hommes assistant à la célébration de la fête nationale, aujourd’hui l’assassinat d’un prêtre célébrant une messe … l’horreur et la volonté très claire de dresser les Français les uns contre les autres. Pour détruire la concorde nationale qui tient encore ». La citation est un peu longue. Je lisais cet envoi mot à mot en attente, comme au détour d’un sentier, d’y découvrir au moins les meurtres perpétrés par Merah spécifiquement contre les juifs de l’école Ozar Hatorah, pas plus que ceux de l’Hyper cacher. Ces morts-là ne risqueraient donc pas de « dresser les Français les uns contre les autres », autrement dit, ils ne seraient pas français, comme les autres, et en particulier les musulmans ?

L’élimination du nom Juif est un vieux rêve, Pétain dans sa tombe s’est peut-être retourné de plaisir en lisant cet appel à la « Concorde nationale » enfin judenrein.

Que 41 doctes musulmans ne s’en soit pas aperçu en rédigeant et en signant ce texte est un peu fort. C’est seulement après coup que la sénatrice PS Bariza Khiari nous assure que « C’est bien tous ensemble , juifs , chrétiens, agnostiques ou non croyants que nous aurons à mener ce combat. »

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 8 Août 2016 à 12h19

      Schlemihl dit

      Vous avez beau dire tout ce que vous voulez les enfants , mais francs maçons ou pas francs maçons , ils auraient du la prolonger jusque à la mer …..

    • 8 Août 2016 à 11h45

      Félix dit

      A Himayat.

      Concerne la trahison de nombreux musulmans soviétiques, au moment de l’agression de l’URSS par l’Allemagne nazie du 22 juin 1941.

      Ce n’est pas pour rien que Souslov, membre imminent du bureau politique et grand théoricien du Marxisme-Léninisme, a dû sévir. Staline a même dû faire interdire l’écriture arabe dans les mosquées de l’Union.

      Un aviateur de l’illustre régiment Normandie-Niemen, alors qu’il avait sauté en parachute après que son avion fut abattu, fut dénoncé par des musulmans aux autorités allemandes qui le firent fusiller. Il fut considéré comme franc-tireur non protégé par la convention de Genève, en raison de l’armistice de 40.

      Quant aux divisions SS musulmanes des Balkans, voilà encore une affaire qui est bien trop tue, pour ne pas “stigmatiser”, comme on dit.

      Quelques propos et vérités historiques:

      Kroutchev: “l’Islam est un danger pour le Marxisme-Léninisme”
      Andropov : “le danger, dans les trente ans à venir, c’est le fondamentalisme islamique et le péril jaune économique”.

    • 7 Août 2016 à 21h00

      durru dit

      @Saul @Guenièvre @autres
      On aura au moins appris quelque chose ce week-end.
      Tout d’abord, les Juifs n’étaient pas des gens fiables et leurs statuts mis en place par Vichy n’étaient que justice, et encore c’était en dessous de ce qu’ils auraient mérité.
      Puis, Vichy n’a jamais au grand jamais participé à la déportation. Il faut savoir que même les convois envoyés depuis la zone libre ont été envoyés dans le dos du gouvernement de Vichy et en toute illégalité. Même le fait que les enfants soient partis avec leurs parents (ce que l’occupant allemand n’avait pas demandé) a été dû exclusivement à la volonté des familles juives qui n’ont pas voulu se séparer.
      Une chose est certaine, en tout cas, le régime de Vichy n’a montré aucun signe d’antisémitisme, surtout pas au niveau des décisions législatives et politiques.
      Et en bout du compte ils n’ont vraiment pas à se plaindre, ces juifs, ils n’ont eu que ce qu’ils ont mérité et ils doivent être contents d’être restés en vie aussi nombreux à la fin de la guerre. Il faut dire qu’ils l’avaient bien cherché, à vouloir avoir à tout prix au moins trois grand-parents juifs, ainsi que d’autres torts au moins aussi graves…

      • 7 Août 2016 à 22h05

        eclair dit

        durru

        1°) pour comprendre vichy il faut comprendre la problème franc maçonnerie – eglise catholique.

        2°) les trains de déportation étaient gerés par les allemands pas par les français.

        3°)si mais il y avait d’autres raisons aussi.

        4°) explication entre un antisémitisme basé sur la culture et un antisémisme sur la race.
        vichy au bout de 3 générations après être converti tu n’étais plus juif.
        Pour les nazis tu le restais.

        • 7 Août 2016 à 22h26

          durru dit

          Sérieux? Les juifs étaient des cathos franc-maçons, donc. Et de Rivesaltes, en zone libre, c’étaient les allemands, qui en étaient absents, qui faisaient les envois à l’été ’42? Moi je pense que c’était de la contrebande…
          Mais quelle idée pour les juifs de ne pas se convertir! Ils auraient dû savoir au XIXème que leurs descendants en auraient eu bien besoin. Napoléon a oublié de le leur dire, quel con… Surtout après la mise en place du consistoire.

        • 7 Août 2016 à 22h50

          eclair dit

          les catholiques ne peuvent pas être franc maçon.

          https://www.cairn.info/revue-archives-juives-2010-2-page-30.htm

          La démonstration de Bruno Étienne sur la façon dont la franc-maçonnerie a servi de vecteur à l’ascension sociale de familles juives au XIXe siècle à Aix-en-Provence avant qu’elles n’abandonnent tant la franc-maçonnerie que le judaïsme est confirmée par Iet Erdtsieck pour la région hollandaise de l’Overijssel.

          On constate donc après 1830 une normalisation progressive de l’accès des Juifs à la franc-maçonnerie dans les pays d’émancipation, au moment et là où la franc-maçonnerie devient véritablement universaliste. C’est le cas en France, où la figure d’Adolphe Crémieux domine la scène juive et la scène maçonnique. C’est le cas en Belgique, où la franc-maçonnerie se montre accueillante aux Juifs, tant pour des motifs d’intégration sociale qui ne lui sont pas propres que pour des motifs spécifiques, liés au conflit aigu opposant libéraux et cléricaux.

        • 7 Août 2016 à 22h56

          eclair dit

          rivesaltes, la destination c’était à drancy pas en allemagne.

          remarque idiote tu ne reflechis plus tu es dans l’émotionnel. J’énonce des faits. Je ne dis pas que c’est bien je dis juste qu’il y avait une différence entre l’antisémitisme allemand et l’antisémitisme français. Et qu’on ne peut pas dire que c’était basé sur la race mais sur un prejugé culturel.

        • 7 Août 2016 à 23h09

          durru dit

          Et à Drancy, c’était pourquoi faire? C’est moi qui suis dans l’émotionnel?
          Mais qu’est-ce qu’on s’en fout de l’origine des préjugés! Un antisémitisme basé sur des préjugés qui a poussé Vichy à envoyer des juifs aux Allemands parce qu’ils étaient juifs. Et avec leurs enfants, n’est-ce pas? Et après, on vient nous raconter que Vichy n’était pas antisémite, qu’il n’y a pas photo avec les pays baltes ou je sais pas quoi… Quand Vichy avait les Allemands sous la main qui se faisaient un plaisir de faire le sale boulot à sa place. Eventuellement avec l’aide de quelques Ukrainiens…
          Ah oui, les trois générations… ça faisait une belle jambe aux juifs des années ’40 de savoir que trois générations après, s’ils se convertissaient, leurs descendance ne serait plus discriminée. C’est vrai que c’est rassurant. Et la différence avec les critères nazis saute aux yeux de suite.

        • 7 Août 2016 à 23h56

          eclair dit

          durru
          un rouage d’une chaîne.

          Comme des allemands refugiés politique non juif qui ont aussi été déportés vers l’allemagne et des résistants.

          Il y a pas photo, la population locale ne massacrait pas les juifs en France!

          ben non laval a essayé de négocier avec les américains et les anglais pour leur départ. Cela a été refusé.
          Après à lyon ou à nice C’est directement les allemands qui ont pourchassé les juifs. Et là Dans ces zones c’est 95% de déportation.

        • 8 Août 2016 à 0h07

          durru dit

          Ca on le savait que le Français lambda n’était pas antisémite, en tout cas pas au point de massacrer des juifs. Il était seulement question du régime de Vichy et de ses hommes de main. C’est Laval aussi qui a proposé les enfants. Ca ou les US, le but était de s’en débarrasser. Pinailler sur des détails de mise en place n’enlève rien à l’essence antisémite du régime. Ce qui, encore une fois, n’engage pas les Français de manière générale, ni la France légitime.

        • 8 Août 2016 à 6h40

          thd o dit

          “Mais qu’est-ce qu’on s’en fout de l’origine des préjugés! Un antisémitisme basé sur des préjugés qui a poussé Vichy à envoyer des juifs aux Allemands parce qu’ils étaient juifs. Et avec leurs enfants, n’est-ce pas? Et après, on vient nous raconter que Vichy n’était pas antisémite, qu’il n’y a pas photo avec les pays baltes ou je sais pas quoi… Quand Vichy avait les Allemands sous la main qui se faisaient un plaisir de faire le sale boulot à sa place. Eventuellement avec l’aide de quelques Ukrainiens…”

          Il n’y a en effet pas photo avec les pays baltes, l’Ukraine, ou la Roumanie. Aucun historien ne pense qu’il y avait de volonté d’extermination de la part de Vichy, ce qui n’est pas le cas de ces trois pays.

          Vichy voulait expulser les juifs étrangers, ce qui est parfaitement légitime. Il n’a appris ce que les Allemands avaient l’intention d’en faire que plusieurs années après le début de l’occupation et ses orientations dans ce domaine (restriction d’accès à la fonction publique et aux médias pour les juifs français, expulsion des juifs étrangers).

        • 8 Août 2016 à 9h31

          durru dit

          Et ça repart pour un tour. Non, mon con, les civils Roumains n’ont pas massacré des concitoyens juifs, faudrait un jour apprendre à lire.
          Le pogrom de Bucarest est le fait de la Garde de Fer, celui de Jassy de l’armée et de la police, ainsi que les camps de Transnistrie ou Odessa. Et l’armée a agi dans une situation de guerre, sous ordres. Pas la peine de vous évoquer de nouveau des évènements qui avaient précédé tout cela et la propagande qui avait été montée, les soldats croyaient combattre l’ennemi qui avait massacré leurs frères en Bessarabie. Que ça soit impardonnable, personne ne le nie. Même les Russes, dont on connaît la mansuétude, n’ont condamné l’ensemble de la chaîne de commandement de l’armée roumaine, mais seulement Antonescu et quelques autres hauts dirigeants.

        • 8 Août 2016 à 12h32

          thd o dit

          Oui, nous sommes bien d’accord : les troupes roumaines, sur ordre roumain, dans des zones contrôlées par la Roumanie, pour des objectifs roumain, ont massacré massivement des juifs.
          La France n’a pas fait cela, ni Vichy.

      • 7 Août 2016 à 23h18

        scarlet dit

        Durru: Ah oui, bonne synthèse du ramassis d’imbécillités auxquelles on a eu droit. Un vrai festival!

      • 8 Août 2016 à 6h31

        thd o dit

        J’ignore où vous auriez appris tout ceci. En tout cas, ce n’est pas ce que j’ai écrit, donc cela n’engage que vous.

        S’agissant de la demande de Laval sur les enfants, d’une part les Allemands avaient déjà décidé de déporter les enfants et le faisaient depuis la Slovaquie, d’autre part Laval ne savait probablement pas à quoi cela correspondait et souhaitait en effet ne pas séparer les familles.
        A cette époque, les protestations qui ont eu lieu de la part de l’opinion publique portaient notamment sur le fait que les familles soient séparées.

        Charguéraud cite dans son livre la phrase suivante de René Rémond, en introduction au livre de Asher Cohen :

        « ce qui, détaché du contexte, paraît aujourd’hui le comble de l’horreur, a été inspiré à Pierre Laval – outre le désir de se débarrasser d’un fardeau pour l’administration – par une pensée humanitaire, le souci de ne pas séparer les familles, dans l’ignorance où était le président du Conseil de la destination finale : l’idée ne lui serait pas venue qu’il envoyait ces enfants à la mort. »

        • 8 Août 2016 à 9h22

          durru dit

          “le désir de se débarrasser d’un fardeau pour l’administration”: ai-je dit autre chose?

        • 8 Août 2016 à 12h33

          thd o dit

          Si vous êtes d’accord avec René Rémond (ou Poliakov, ou Marc Ferro…) que reprochez-vous à Vichy sur ce point ?

        • 8 Août 2016 à 13h18

          durru dit

          Vouloir se débarrasser des juifs, peu importe les conséquences, c’est donc tout ce qu’il y a de normal. Exactement ce que j’ai écrit plus haut.

      • 8 Août 2016 à 6h32

        thd o dit

        J’ajoute que vous devriez avoir honte d’utiliser vos procédés de basse et ridicule polémique sur un sujet sérieux, où pour ma part je vous fournis des arguments rationnels et des faits précis.

        • 8 Août 2016 à 9h21

          durru dit

          Etes-vous capable d’écrire noir sur blanc que les affirmations que j’ai faites plus haut sont vraies (ou fausses), pour chacune d’entre elles? Cela serait, effectivement, “des arguments rationnels et des faits précis”.

        • 8 Août 2016 à 9h27

          eclair dit

          durru

          démontre que laval savait pour la solution finale.

          Et je te préviens pour le procès papon cela n’a pas été demontré ce point!

        • 8 Août 2016 à 9h36

          durru dit

          Ah, Eclair, on sait tous, et Laval le savait avant tout le monde, que c’était pour un simple voyage sans risque et sans conséquence que les juifs embarquaient. N’est-ce pas? Qui parle de “solution finale”? Moi j’ai seulement écrit la chose suivante:
          “le régime de Vichy n’a montré aucun signe d’antisémitisme, surtout pas au niveau des décisions législatives et politiques”
          Ce qui est la vérité absolue, qui pourrait la contester?

        • 8 Août 2016 à 10h20

          eclair dit

          durru

          avoir une connaissance du passé ne signifie que ceux dans le passé avait cette connaissance.

        • 8 Août 2016 à 12h07

          durru dit

          Eclair, je n’en parle pas, de tes histoires de “solution finale”, c’est toi qui te fais des films. Si tu pouvais arrêter de polluer les échanges avec des faux débats…

        • 8 Août 2016 à 12h43

          thd o dit

          Je n’ai par exemple pas dit que Vichy n’avait pas pris de mesures antisémites. J’ai dit que la politique de Vichy n’avait pas pour but l’extermination.
          Ce que Vichy voulait, c’était expulser les juifs étrangers et empêcher les juifs français d’accéder à des postes de responsabilité dans l’Etat ou les médias.
          Une politique d’expulsion (ou une politique d’immigration ferme), c’est ce dont nous avons besoin à l’heure actuelle envers d’autres catégories d’étrangers ; et nous ne pouvons pas en discuter car la gauche prétend faire la confusion entre cela et un génocide (cf aussi les discours sur la déchéance de nationalité suite à novembre).
          Une politique de ségrégation des juifs français vis-à-vis de l’Etat, c’est comparé explicitement par Bénédicte Vergez-Chaignon, prof à sciences-po, avec les mesures de ségrégation américaines envers les noirs dans sa biographie de Pétain. C’est à dire que certes, cela cause du tort ; mais que cela c’est vu ailleurs dans l’histoire, sans que le régime correspondant soit diabolisé comme l’est Vichy.

        • 8 Août 2016 à 13h27

          durru dit

          Des juifs français n’ont pas été expulsés? Les US les ont expulsés, leurs noirs?
          Que la “solution finale” n’était pas connue par Vichy à l’été ’42, soit. Mais de là à dire qu’il n’y avait aucun doute sur le sort peu enviable des juifs envoyés en Allemagne…
          Vichy n’avait pas les moyens pour mettre en place une extermination. Mais Vichy ne l’a pas empêchée, au contraire. Et le débat s’arrête là, tout le reste c’est de l’uchronie. On ne saura jamais si Vichy avait ou non pour but leur extermination, et ce n’est pas le sujet.

        • 8 Août 2016 à 14h08

          thd o dit

          Non, il n’y a pas eu de politique d’expulsion des juifs de nationalité française par Vichy, au contraire.
          Par contre, les noirs américains, de lynchages en bavures policières…

          “Vichy n’avait pas les moyens pour mettre en place une extermination. Mais Vichy ne l’a pas empêchée, au contraire. Et le débat s’arrête là, tout le reste c’est de l’uchronie. On ne saura jamais si Vichy avait ou non pour but leur extermination, et ce n’est pas le sujet.”

          Mais Vichy n’a jamais voulu d’extermination. Vichy a au contraire ralenti les déportations, comme en témoigne le taux de déportation (ce qu’on retrouve souvent quand on suit le détail des échanges entre Allemands et Vichy). Et savoir quelles étaient les intentions de Vichy est au contraire très important.

    • 7 Août 2016 à 16h29

      Guenièvre dit

      @ eclair,
      Depuis 1917 la carte d’identité n’était obligatoire que pour les étrangers (pour lutter contre la délinquance disait-on… )
      En 1935 un décret prévoyait l’établissement d’une carte d’identité préfectorale au contenu normalisé. Mais, délivrée en 1939, elle a très peu de succès puisque les français avaient un à-priori négatif et y voyaient surtout un moyen de surveillance . La carte ne se met véritablement en place que sous Vichy avec la loi du 27 octobre 1940.

    • 7 Août 2016 à 14h38

      Guenièvre dit

      @thd o
      “L’utilisation du terme de race ne signifie pas qu’il y a théorie raciste.”

      J’entends bien. De même que certains critères différenciés sont des faits objectifs : couleur de peau , forme du nez etc… Par contre, utiliser ces critères ( qui sont biologiques et non culturels ) pour trier, discriminer, renvoyer ou exclure c’est bien du racisme. Toujours à Drancy, dans le cas de Mme Karsensky, par exemple, Montandon conclut en disant : “Comme enfin l’examinée n’a aucun papier relatif à la religion – elle est en fait sans religion- et que sa morphologie toute gracieuse qu’en soit l’expression est assez fortement judaïque, j’estime que l’examinée est à considérer comme juive.”
      La première partie de l’exposition “Le juif et la France ” s’intitulait “Etude morphologique ” De la nécessité d’apprendre à reconnaître le juif pour se défendre contre l’emprise hébraïque” Il s’agit bien de mettre en relation des caractéristiques physiques et une dangerosité supposée…
      Que vous m’affubliez de qualificatifs sympathiques comme “abrutie”, “rombière” ou ” fin de race” n’y change rien !

      • 7 Août 2016 à 15h18

        Lector dit

        Bonjour Guenièvre ! Justement j’étais sur l’autre fil à bavarder sur le sujet et donc : pas toujours la couleur de peau (Cf. les albinos de diverses ethnies et les asiatiques ont-ils la peau vraiment jaune ou tous les yeux bridés de la même façon ? Certes pas) ni même la forme du nez : il y a des blancs qui ont grosses narines, ou de forme négroïde dirait le racisme et des nez busqués corses ou siciliens or parlerait-on de race méditerranéennes ? Quant aux oreilles…

        • 7 Août 2016 à 15h21

          eclair dit

          lector

          les asiatiques n’ont pas pas la peau jaune. La peau jaune était une conséquence de la fièvre jaune

        • 7 Août 2016 à 21h29

          Lector dit

          et les peaux-rouges sont une conséquence de la rougeole ?

        • 7 Août 2016 à 21h34

          durru dit

          Lector m’a tuer!

        • 7 Août 2016 à 21h36

          eclair dit

          lector

          non ça c’était dut aux peintures que les indiens se recouvraient

          http://sablemouvant.over-blog.com/article-14374499.html
          “Les Peaux-Rouges se peignaient le corps pour être admirés ou aussi pour faire peur à leurs ennemis au cours des combats. Mais, parfois ils le faisaient aussi pour tout simplement se déguiser ou s’amuser, pour se protéger aussi contre le vent, les insectes et les brulures de soleil. Ils se peignaient également pour paraître dans certaines cérémonies et pour exécuter des danses.”

        • 7 Août 2016 à 21h40

          Guenièvre dit

          Bonsoir durru et Lector !

        • 7 Août 2016 à 21h41

          eclair dit

          http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs100/fr/

          La fièvre jaune est une maladie hémorragique virale aiguë transmise par des moustiques infectés. Le terme «jaune» fait référence à la jaunisse présentée par certains patients.

        • 7 Août 2016 à 21h43

          Lector dit

          et les pictes qui signifie littéralement “hommes peints” aussi^^

        • 7 Août 2016 à 21h46

          eclair dit

          c’était des peintures bleues les pictes.

        • 7 Août 2016 à 21h57

          Lector dit

          et en plus ils étaient saignants…

        • 7 Août 2016 à 22h29

          durru dit

          Bonsoir, dame Guenièvre!
          Mais qu’est-ce qu’on s’instruit… Je reconnais que c’est maintenant que j’apprends que le terme de “race jaune” vient de la jaunisse.

      • 7 Août 2016 à 15h21

        thd o dit

        Mais l’exposition le juif et la France est une exposition allemande. Même le faux-nez français que les Allemands avaient pris, Sézille (qui ne faisait pas partie des organismes de Vichy) ne s’en est pas mêlé, il s’est contenté de jouer les petits télégraphistes.

        Quant à Montandon, voici ce qu’en dit Billig :

        “Début 1942 les Allemands voulaient imposer à Vallat un expert ethnographique allemand. Celui-ci avait commencé par dire qu’il ne le voulait pas dans son service mais qu’il le ferait consulter chez les Allemands s’ils l’ordonnaient, puis avait proposé Montandon ; les Allemands ne voyaient pas d’inconvénient à Montandon mais avaient fait attendre dans l’espoir de l’arrivée d’un Allemand ; cela n’ayant pas été possible, Montandon fut retenu. Il était corrompu, se faisait payer 400 francs à domicile et 2 000 francs à Drancy. Il y avait un différend sur le paiement de ces consultations pour les indigents : le CGQJ, tuteur de l’UGIF, aurait souhaité que celle-ci ne paie qu’en cas de résultat positif, et qu’un autre organisme général de l’Etat le fasse sur résultat négatif (il voulait ménager les finances contraintes de l’UGIF).”

        Donc Montandon a été embauché sur pression allemande, et pour éviter un expert allemand. Ce n’est pas la doctrine de Vichy…
        Toujours dans le livre de Billig, on donne d’autres exemples de ses “diagnostics” : examen de la circoncision médicale ou pas, caractère “fébrile” ou “névrosé”, et effectivement arguties physiques. Donc l’expert imposé par les pressions teutonnes était à cheval sur des considérations racistes et “culturelles”, ce qui n’engage que lui.

        Enfin, quant aux bouquins de Martial, je ne les ai pas lu et vous non plus. Mais je note que la référence à ses doctrines par le journaliste de l’OCM dont je vous parle plus bas, puis la reprise de ce commentaire par Simone Weill, doit faire que ce n’est pas aussi clairement diabolique que vous le souhaiteriez.

        • 7 Août 2016 à 15h23

          thd o dit

          Enfin, si vous ne voulez plus de piques, vous n’avez qu’à vous-même vous comporter correctement, c’est à dire arrêter de faire des affirmations à l’emporte-pièce sur la foi d’une entrée Wikipedia.

          Car cela prend du temps pour vous répondre, donc vous pourriez, par politesse, réfléchir avant de dégainer. Ce qui éviterait par exemple des affirmations aussi invraisemblables que celle sur la carte d’identité.

        • 7 Août 2016 à 15h24

          thd o dit

          Le passage entre guillemets est mon résumé d’un passage du livre de Billig sur le commissariat général aux questions juives.

        • 7 Août 2016 à 21h25

          Guenièvre dit

          C’est cela, ajoutez donc le mépris aux attaques et vous nous aurez donné un portrait complet de l’interlocuteur que vous êtes !

        • 7 Août 2016 à 21h28

          Lector dit

          :D haha Guenièvre, on se retrouve encore à la même heure, chacun de nous en prise avec la lourdeur internaute sur des fils différents. Bonsoir à vous.

        • 8 Août 2016 à 6h15

          thd o dit

          7 Août 2016 à 21h25

          Guenièvre dit

          C’est cela, ajoutez donc le mépris aux attaques et vous nous aurez donné un portrait complet de l’interlocuteur que vous êtes !

          Pas de mépris de ma part, un simple constat. Et ce nouveau message de votre part de vous fait pas remonter dans ma considération.

        • 8 Août 2016 à 10h39

          Guenièvre dit

          “ce nouveau message de votre part de vous fait pas remonter dans ma considération.”

          Vraiment ? Ah thd o j’en ai le coeur brisé, ma journée est gâchée et je ne sais comment je vais pouvoir m’en remettre !

        • 8 Août 2016 à 12h30

          thd o dit

          Mais encore une fois, la question n’est pas celle de vos états d’âme, qui n’intéressent personne. La question est de savoir si vous êtes en mesure de citer arguments ou faits précis, et ce n’est pas le cas.
          Vous étalez votre bêtise sur la carte d’identité, et vous faites par cela perdre du temps à tout le monde. Comme à votre habitude.

      • 7 Août 2016 à 15h33

        eclair dit

        guenievre
        tu fais un faux procès a vichy là pour le coup

        Les yeux, couleur de peau etc date de la troisième république.
        C’était des photos en noir en blanc
        http://img.over-blog-kiwi.com/1/22/23/07/20141110/ob_4b36e4_ferri-1939-01.png