Judéophobie ordinaire en banlieue | Causeur

Judéophobie ordinaire en banlieue

Une triste histoire des années 2010

Auteur

Amaury Grandgil

Amaury Grandgil
anime le blog mesterressaintes.hautetfort.com

Publié le 08 septembre 2016 / Religion Société

Mots-clés : , ,

Ceci est une histoire vraie, qui s'est déroulée dans un collège du quartier (sensible) de la Madeleine à Evreux en 2011. L'éducateur dont il est ici question s'appelait Amaury Grandgil.

rabbi jacob antisemitisme

La petite histoire ci-dessous n’est pas qu’une anecdote désagréable. Ce n’est pas qu’une anecdote non plus. Cela arrive quotidiennement, malheureusement, l’insulte « feuj » (juif en verlan) se banalisant. Mais personne n’en tient réellement compte car il est établi parmi les élites qu’une personne « issue de la diversité » ne saurait être raciste. Et il est plus facile de nier les problèmes graves d’éducation se posant dans les quartiers où la précarité sociale est endémique plutôt que de chercher à les résoudre. On est libre de la réfuter comme on est libre de détourner le regard ou se cacher la tête dans le sable.

L’éducateur était content ce jour-là des adolescents qu’il avait sous sa responsabilité. Ils avaient bien travaillé. Ces jeunes étaient de toutes les origines et de toutes les couleurs de peau. Qu’il était difficile de les faire vivre tous ensemble eux qui se rassemblaient spontanément selon leur ethnie. Ce jour spécial, ils s’étaient investi sans qu’il n’ait besoin de prendre son ton sévère et de lancer une ou deux plaisanteries caustiques bien senties pour les faire taire. C’était pour le moins inhabituel pour une veille de vacances de printemps.

Drumont surpassé

Pour les récompenser, après un goûter et quelques jeux de groupe classiques, il avait décidé de leur passer un film. Il jeta un coup d’œil dans la vidéothèque de l’endroit et tomba sur deux « de Funès » : La Folie des grandeurs et Rabbi Jacob. Il évacua le premier, trop de références aux « classiques », ils n’aimeront pas se dit-il la parodie de Ruy Blas. Rabbi Jacob » avait son petit côté « citoyen » avec son discours antiraciste. Il ferait un peu d’éducation civique en passant. Il se dit que c’était sans risques…

Il mit le DVD dans l’appareil.

A peine trois minutes du film s’étaient-elles écoulées qu’il entendit fuser de toute part dans la salle des injures judéophobes d’une abjection à faire rougir Édouard Drumont lui-même. Il arrêta aussitôt la lecture du film, sermonna les coupables mettant leur agitation sur le compte de la provocation envers la grande personne choisissant un film qu’ils trouvaient ringard. Il nota en passant leurs airs tendus à l’extrême. Ils obéissaient parce que c’était lui mais il sentait bien qu’ils bouillonnaient de colère rentrée, d’une fureur qu’ils maîtrisaient à grand-peine.

Au bout d’à peine quelques secondes, les injures antijuives recommencèrent à jaillir de toute part comme un feu d’artifices. D’abord à voix basse, puis bien audibles et enfin hurlées. L’éducateur arrêta définitivement la projection de Rabbi Jacob, ralluma la lumière. Les gosses s’étaient tus. Ils voyaient bien combien ils l’avaient mis en colère et bouleversé. Mais ils se justifiaient : « Monsieur c’est à cause de la Palestine », « Monsieur les feujs y z’ont des sous, nous on n’a pas que le RSA, c’est pas juste », « Monsieur les feujs y peuvent aller dans les bonnes écoles et pas nous c’est pour ça qu’ils réussissent ». Ad libitum ad nauseam…

Haine anti-”feuj”

L’éducateur leur posa cette question : « Et si j’étais juif, moi ? Que diriez-vous ? ». Ils protestèrent en s’amusant de la question : « Vous monsieur c’est pas pareil, et puis si vous étiez feuj vous bosseriez pas ici », rajoutant cela en rigolant. Il leur rappela que eux aussi avaient été certainement victimes d’accusations racistes, d’injures sur leurs origines. Comment pouvaient-ils donc faire à d’autres ce dont eux avaient souffert ? Ils répondirent que « eux c’était vraiment du racisme contre eux, mais que les feujs ils dirigeaient la France, que tout le monde leur léchait les c…es et qu’ils dirigeaient le pays ».

Il avertit quand même ses collègues et sa direction ensuite, mais sans grande conviction, il savait très bien qu’ils ne feraient rien, excepté peut-être quelques mots bien mièvres. Ils voulaient la « paix sociale » à n’importe quel prix et partait eux aussi du principe qu’un adolescent « divers » ne peut être raciste. Ce soir-là, il ressentait beaucoup de lassitude. Il savait bien que les indignés professionnels, les donneurs de leçons habituelles sont parfaitement indifférents à ce racisme qu’ils vont même parfois jusqu’à justifier en employant les mêmes arguments que ces gosses de « quartiers ».

Mais bien entendu on est toujours libre de détourner les yeux, de se boucher les oreilles…

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 14 Septembre 2016 à 14h20

      Guenièvre dit

      @ schlomo43,
      Je remonte le fil et je m’aperçois que vous m’aviez interpelée. Je n’ai pas beaucoup de temps à passer ici alors il m’arrive de laisser passer des posts sans y répondre. Je vous prie de m’excuser.

      PS. C’était moi la bigote ? Ah!Ah!Ah! Ce qualificatif est tellement éloigné de moi que je ne me suis pas senti visée. Je me suis même demandée de qui IMHO parlait.

      @ Pom’Potes,

      Merci de rétablir de la rigueur dans le débat. Je comprends mieux la méthode des relativistes …

    • 13 Septembre 2016 à 21h50

      Fioretto dit

      C’est vrai qu’une garde policière d’une personalité du Crif a été viré car converti à l’islam et soralien ???? Et la police est aller chercher sur google pour s’en rendre compte ???
      Si non par rapport au converti il y a une jeunes sociologue de gauche financée par l’Etat qui raconte le bonheur de la conversion à l’islam. Ce pays je ne sais pas où il va vraiment. Cocu et content.

    • 13 Septembre 2016 à 18h56

      Bibi dit

      Bonjour Dame Guenièvre, Solo mio, Scarlet, durru,
      Je recommande vivement “Le Cimetière de Prague” d’Umberto Eco — le making of des “Protocoles” — entre autres ça vous décrit le mental d’une charogne anti-juive obsessionnelle, de la même stature que les exemplaires qui éructent et glapissent par ici.
      Ce Best-Seller mondial paru en 1905, a été traduit dans une multitude de langues et continue à être réédité de nos jours, avec des introductions qui se réfèrent aux événements d’actu (par ex., en Syrie, l’édition de 2005 fait porter à vous-savez-qui la responsabilité du 9/11). En fait, la première publication en arabe date de fin 1925-début 1926, à Beirut.
      http://www.memri.fr/2011/09/06/complot-europeen-sur-scene-dans-le-monde-arabe-le-protocole-des-sages-de-sion-dans-les-medias-arabes/

      • 13 Septembre 2016 à 20h30

        Saul dit

        Shalom Bibi,

        En fait ce fil c’est “les proctologues de Sion”. C’est sidérant. J’attends toujours d’ailleurs de savoir comment qualifier des assauts contre des synagogues et des commerces tenus par des Juifs aux cris de “mort aux juifs !”.
        J’ai bien compris que ces événements, totalement inédits en France depuis la seconde guerre, ne sont pas une expression d’antisémitisme puisque ne provenant pas de l’extrême drouate. Mais j’hésite, serait ce donc un hommage à l’intelligence des Juifs, une expression de respect pour leur bonne instruction, ou encore un éloge de leur gout de l’effort et de leur caractère économe ?

        • 13 Septembre 2016 à 21h11

          IMHO dit

          Non, c’est un hommage à la mesure et la courtoisie de de leurs propos, à leur bonne foi et à leur tolérance

        • 13 Septembre 2016 à 21h22

          Saul dit

          ah ok, c’est leur version de qui aime bien châtie bien.
          C’est merveilleux.

        • 13 Septembre 2016 à 22h00

          Bibi dit

          Solo mio,
          Les “Protocoles” sont une série de monologues délirants soi-disant tenus par des “sages de Sion”. Le roman d’Eco retrace l’histoire de l’élaboration de ces faux, des recyclages successifs d’accusations diverses pointées vers des jésuites, francs-maçons etc. et la focalisation sur les juifs.
          Cette haine viscérale comporte à la fois la peur, l’admiration-jalouse, le mépris…

          H.S. Shimon Peres est dans un état critique, AVC grave intraitable.

      • 14 Septembre 2016 à 0h28

        schlomo43 dit

        la charogne anti -J … ne me concerne pas mais j’ai remarqué qu’il y en avait quelques uns qui s’exprime ici dont un qui a justifié par des post longs comme le bras l’assassinat du Père Hamel suscitant l’indignation des lecteurs .
        chercher -le bien … un vrai fumier
        Ce qui me fait dire que sous des pseudos se cache des monstres férus dans l’art de noyer le poisson .
        mais pas futé encore pour ne pas être démasqué …

      • 14 Septembre 2016 à 9h55

        Guenièvre dit

        Bonjour Bibi !

    • 13 Septembre 2016 à 13h49

      Guenièvre dit

      Je me suis renseignée IMHO puisque j’ai lu en grande partie le livre de Bensoussan. Je répète : ouvrage de presque 1000pages d’une documentation inédite considérable.
      Bensoussan puise aux sources de cinq pays: Maroc surtout (la communauté juive était la plus nombreuse et les sources sont les plus riches), Libye, Irak, Yémen et Egypte. Tous les exemples que je cite sont tirés de son livre.
      “la dhimmitude a été un statut stable et supportable et en tout cas bien meilleur que la condition des juifs en Europe”dites-vous.
      Il a existé des moments de solidarité et de cohabitation paisible, voire conviviale, et des épisodes où « des portes secourables (de musulmans) s’ouvraient au moment des émeutes ». Mais ces périodes alternent avec des recrudescences de persécutions et de violences. L’aggravation de la situation est un risque permanent. Le visage de la dhimmitude a varié selon les lieux, les circonstances et les pouvoirs, il a pu parfois être presque souriant, mais les humiliations n’ont jamais cessé .
      Par exemple les juifs ne peuvent pas témoigner en justice. Le meurtre d’un israélite n’entraine jamais la peine de mort. Blasphémer l’islam est une accusation gravissime, souvent utilisée à tort ou à raison au tribunal, généralement châtiée par la mort. Cette accusation peut provoquer des représailles collectives contre la communauté comme entre 1876 et 1911 à Tunis, Alep, Hamadan, Suleymanié, Téhéran, Mossoul.
      Les Juif sont pressurés de taxes et au premier chef la «djizya», impôt instauré par le Coran. «C’est une forme de rançon en échange du droit de vivre.» Il sera la source d’innombrables extorsions.
      Interdiction aussi de monter à cheval, animal noble. Jusqu’au début du XXe siècle, dans de nombreuses contrées, un juif devait descendre de son âne quand il apercevait un musulman. Au Yémen, si un juif n’obtempère pas, le musulman «est autorisé à le précipiter de sa monture et à le châtier avec cruauté». Les israélites doivent porter un vêtement spécifique qui permet de

      • 13 Septembre 2016 à 13h50

        Guenièvre dit

        Les israélites doivent porter un vêtement spécifique qui permet de les reconnaître de loin, dont les variantes sont nombreuses. Dans certains pays, ils ont dû porter des clochettes.
        Dans de nombreuses villes, marocaines surtout, ils sont obligés de marcher pieds-nus dans les quartiers arabes. On les oblige parfois à porter des chaussures dépareillées, voire qui laissent le talon traîner dans la poussière. En Syrie, en 1866, les mahométans peuvent sans risque leur jeter des pierres, leur tirer la barbe ou les papillotes ou leur cracher au visage.
        Les juifs exercent des professions jugées impures ou dégradantes par l’islam. Au Yémen, ils sont chargés de ramasser les excréments et les charognes d’animaux.
        Dans les pays arabes, l’esclavage est encore une réalité à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. L’enlèvement contre rançon est courant, mais pour les juifs, et pour les chrétiens, il s’accompagne souvent d’une conversion forcée ou d’une vente comme esclave. Comme aujourd’hui encore chez les coptes d’Egypte, des jeunes filles sont enlevées, converties de force et mariées à un musulman.
        Si les juifs se sont sortis de leur condition après la colonisation européenne c’est aussi parce qu’ils ont pu s’instruire par l’intermédiaire de l’Alliance Israélite. Dans le document que vous mettez en ligne les musulmans soulignent alors “leur arrogance”. Oui, le problème est bien là : lorsque l’ancien dhimmi sort de sa condition il est forcément perçu comme arrogant par celui qui était le maître et la jalousie s’installe.
        Je suis bien d’accord pour dire avec vous qu’on n’a rien eu de semblable à la Shoah dans les pays arabes. Mais rien n’y a été harmonieux et idyllique comme on veut nous le faire croire : les préjugés et le mépris puis le ressentiment ont très souvent généré des violences.

        • 13 Septembre 2016 à 21h01

          IMHO dit

          Qui a jamais voulu faire croire que la coexistence des Musulmans et des Juifs avait été harmonieuse et idyllique ? Personne que je sache, surtout depuis soixante-dix ans que les Arabes et les Israéliens se font la guerre .

        • 14 Septembre 2016 à 11h22

          Pom’ Potes dit

          @IMHO

          Il suffit de lire certains commentaires d’une station orbitale ci-dessous, commençant par i-dio et prétendant finir par gène, ce qui, séparément, n’est pas bien loin de la réalité.

          Je salue ici la persévérance de Guenièvre qui a échangé avec cet énergumène qui s’est permis de sans cesse empiler de nouveaux faits sans jamais développer les précédents qu’il a lui-même proposé. Au final, la discussion est restée au point zéro car monsieur ne daigne que montrer qu’il y a une multitude de directions possibles sans jamais faire un pas en avant dans l’une d’elles.

          À ce point-là, ce n’est pas qu’il est difficile de savoir quelle conclusion il en tire (et qu’il ne partage pas avec les autres), c’est qu’il est difficile de savoir s’il en tire même une conclusion. Peut-être qu’en fait, tout le but est justement que la conclusion pour lui est qu’il n’y a pas de conclusion; l’achèvement superbe d’un relativisme auto-satisfaisant et auto-réalisateur pour se protéger d’une réalité qu’on se targue de connaître finement alors qu’on oublie un trait assez grossier: elle nous rattrape.

          schlomo43 a très bien identifié la tactique: ça s’appelle noyer le poisson. Et en effet je me suis rappelé Crocodile Dundee expliquant que le crocodile, bien que prédateur redoutable, laisse l’eau faire. Il saisit, tire sa proie au fond et la fait tourner jusqu’à abdication. C’est bien pour cela que je trouve que le relativisme est une méthode de lâche.

          Vous m’avez ainsi répondu qu’on a fait bien pire et qu’il faut surveiller avant de se monter le bourrichon. Mais ici on se demande ce qui suit la surveillance, une fois qu’on détecte des problèmes.

          Vos multiples empilements sans queue ni tête ne sont là que pour renouveler le sempiternel apaisement inefficace et lâche partout à l’œuvre dans les médias et les politiques.

          Les gens ne sont pas dupes. Ils savent que ce n’est que de la posture et qu’il n’y a ni stratégie ni volonté derrière.

      • 14 Septembre 2016 à 4h28

        schlomo43 dit

        Guenièvre ,
        vous me semblez découvrir ces choses avec beaucoup de retard je trouve même avec trop de retard .des lacunes historiques ???? apparemment le Judaïsme c’est pas le truc de l’ éducation nationale hier comme aujourd’hui

        Moi , je suis presque né avec cette histoire et bientôt vos descendants porteront une histoire pas beaucoup meilleure . ça les rendra plus récalcitrants peut-être !

        Les Juifs qui restent en Tunisie ou au Maroc actuellement , vivent la peur au ventre s’ils n’ont pas encore émigré .
        Ce sont des Juifs débarqués en 1492 par les espagnols qui étaient massacrés quand ils survivaient au voyage , par les musulmans qui les revendaient à prix d’or à leurs les coreligionnaires qui les rendaient libres . Cela se faisait sur les plages : entre deux transactions , une décapitation de Juif comme ça pour se faire le sabre !

        Les derniers sont partis avec la décolonisation en France ou en Eretz Israël .
        La place qui leur était réservée n’ a jamais été enviable , jamais , jamais , jamais sauf dans les grandes centres .
        voilà , vous avez appris quelque chose …
        quant à votre correspondant , il a justifié par des post longs comme un jour sans fin l’ égorgement du Père Hamel pendant son office .
        madame , savez-vous lire entre les lignes ou quoi ????
        ce type est délirant

        • 14 Septembre 2016 à 4h29

          schlomo43 dit

          ce pseudo est puant Guenièvre , j’en ai la nausée

        • 14 Septembre 2016 à 9h06

          IMHO dit

          Encore un texte méprisant sur les juifs, écrit par Hannah Arendt:

          Cesarani suggests that Arendt’s own prejudices influenced the opinions she expressed during the trial.
          He argues that like many Jews of German origin, she held Ostjuden (Jews from Eastern Europe) in great disdain.
          This, according to Cesarani, led her to attack the conduct and efficacy of the chief prosecutor, Gideon Hausner, who was of Galician-Jewish origin.
          In a letter to the noted German philosopher Karl Jaspers she stated that Hausner was :
          “a typical Galician Jew… constantly making mistakes. Probably one of those people who doesn’t know any language.”
          Cesarani claims that some of her opinions of Jews of Middle Eastern origin verged on racism as she described the Israeli crowds in her letter to Karl Jaspers: “My first impression: On top, the judges, the best of German Jewry. Below them, the prosecuting attorneys, Galicians, but still Europeans. Everything is organized by a police force that gives me the creeps, speaks only Hebrew, and looks Arabic .
          Some downright brutal types among them. They would obey any order.
          And outside the doors, the Oriental mob, as if one were in Istanbul or some other half-Asiatic country. In addition, and very visible in Jerusalem, the peies (sidelocks) and caftan Jews, who make life impossible for all reasonable people here.”

          Hé oui !
          Mais il faut avouer que les juifs séfarades manquent en effet un peu se subtilité, à en juger par le fait que celui du dessus n’a rien compris à mon post sur le père Harmel . Un musulman aurait compris .

        • 14 Septembre 2016 à 9h54

          Guenièvre dit

          @ schlomo43,

          On peut savoir qu’il y avait eu persécution des juifs tout au long des siècles sans en connaître tous les détails donnés dans le livre de G.Bensoussan paru en 2012. Non je ne suis pas spécialiste en histoire mais je ne demande qu’à apprendre cher monsieur… Mieux vaut tard que jamais.

        • 14 Septembre 2016 à 11h03

          Guenièvre dit

          Je m’aperçois que vous avez sans doute mal interprété ma première phrase : ” Je me suis renseignée” IMHO ne veut pas dire que j’étais complètement ignare sur le sujet avant : cette formulation était une réponse à l’un de ses posts qui m’enjoignait de “me renseigner” en me donnant un lien …wikipedia.
          D’autre part si je prends la peine de répondre à des interventions que vous jugez délirantes et qui me révulsent aussi, ce n’est pas dans l’espoir de convaincre c’est parce que je pense, comme l’Ours, qu’il peut y avoir des lecteurs qui peuvent y glaner quelques renseignements.

        • 14 Septembre 2016 à 11h52

          Pom’ Potes dit

          @Guenièvre

          Merci pour tous vos renseignements! J’apprends beaucoup sur les fils de discussion ici. :-)

          @schlomo43

          Je suis fondamentalement inculte pour ma part. Mais je sais que ça se soigne et je le fais.

          Croyez-moi, c’est efficace.

          Il y a encore quelques mois, ignorant à la fois sur le fond et sur les techniques de “discussion” employées par certains, j’étais à la merci de relativistes guère plus savants.

          Désormais, je sais cadrer les discussions et rappeler à l’ordre quand elles dérivent sur un autre sujet sans qu’une conclusion, même intermédiaire, ait été énoncée sur le précédent. Ou quand mes interlocuteurs bottent en touche sur certains faits, paroles, actes qui brisent la pertinence de mettre des choses au même niveau.

          C’est un des problèmes clefs avec le relativisme. Pour y faire face, il requiert non seulement de s’y connaître un peu mais surtout de savoir identifier comment et quand un discours de fond agit sur la forme même de la discussion pour annuler le débat.

          L’aspect clef est que s’il faut habilité et connaissances pour faire face au relativisme, il n’y a besoin d’aucun des deux pour le mener. Le relativisme est donc très séduisant pour prendre facilement le dessus dans une discussion, d’autant plus que cette posture permet naturellement d’éviter de se justifier et d’exiger de l’autre des justifications innombrables sans jamais hausser le ton ou, en pratique, exiger texto quoi que ce soit.

          Imaginez donc ce qu’il faut pouvoir faire quand vous faites face à un relativiste habile et connaisseur!

    • 13 Septembre 2016 à 13h28

      Pom’ Potes dit

      Belles lectures ci-dessous (ton sarcastique).

      On dirait bien que le relativisme, c’est comme le conspirationisme. Plus la réalité dément, plus on trouve de contre-exemples poussant la relativité et “prouvant” ainsi qu’au contraire de se tromper, on était en fait tout gentil mignon en sous-estimant grandement sa prégnance et sa pertinence.

      CQFD disent-ils alors qu’après moult commentaires la conclusion est surtout manifeste par son absence.

      Gare à ceux qui ont réveillé le bisounours qui sommeille! Il vous rappellera à coup d’arc-en-ciel issu de son bidou que nous sommes coupables de pas assez de poutou.

      En outre, plus les évènements sont locaux et/ou loin dans le passé et/ou loin de chez nous, mieux c’est. Ça montre combien on a sous-estimé la profondeur du “phénomène” avec ça.

      Oui, décidément, c’est un excellent phénomène à décortiquer encore et encore dans nos soirées entre amis, pour se créer une excellente base aidant la non-décision perpétuelle et un espace privilégié mythologique dont le tissu de réalité fantasmée est tressé d’une multitude de fils de responsabilités, de connivences et surtout d’erreurs entre des gens qui ne sont jamais rencontrés tellement ils sont éloignés sur Terre mais surtout dans le temps.

      Moi aussi, je sais “tenir” une discussion (ahem! un harcèlement sans fin pour vaincre par abandon) et faire le “poing” (sans déc, IMHO, avec un “t” à la fin? C’te blague!)

      • 13 Septembre 2016 à 13h32

        Pom’ Potes dit

        Au fait, “par haine de leur foi”? Il m’a semblé voir un petit coup de relativisme dernièrement où il était justement question de dire que ça n’avait rien à voir pour Mr. Hamel et que c’était vraiment parce qu’il faisait parti de l’Église catholique. Donc, des fois, y a des liens… et des fois pas?

        • 13 Septembre 2016 à 13h37

          Pom’ Potes dit

          Ha! A compris! C’est parce que nous, on est les méchants qui sommes très très constants dans notre méchanceté sans fin. Et que les autres, c’est toujours un peu différent, de la faute du contexte quand ils sont chez nous (parce qu’on est des méchants) mais totalement libéré du contexte quand ils sont chez eux… même quand ils fuient justement ce contexte! Mais même là, c’est parce que nous les méchants, on fait la guerre. Et c’est pô beau.

      • 14 Septembre 2016 à 13h10

        schlomo43 dit

        à Pom ‘potes ,
        je vous promets de vous lire et relire vos post pour vous comprendre au mieux . promis , juré !
        ” inculte vous ? ” vous avez le sens de l’ humour mais je
        vais vous faire un aveu : je ne suis pas du tout un intello (mais ça , vous l’avez bien compris ). mes lectures , ma Bible sont mes seules partitions . j’essaie de comprendre le monde dans lequel je vis depuis une quarantaine d’années
        par contre , je vous confesse que l’antisémitisme qui s’exhale chez certains me met hors de moi .l’attentat de l’ école Hozathora entre autres

    • 13 Septembre 2016 à 13h06

      IMHO dit

      Allez, hop, on fait le point .
      Si les juifs et les chrétiens ont été victimes sporadiquement d’agressions en masse, non par xénophobie mais par haine de leur foi, par les musulmans habitants des pays musulmans, de l’Hégire au début de la fin de l’Empire Ottoman, c’est parce qu’ils y étaient, dans ces pays .
      Eu Espagne, en France, en Allemagne, partout en Europe, sauf en Italie et un temps en Pologne, on avait chassé les juifs vers nulle part en les dépouillant de tout .
      Pas de juifs, pas de pogroms, logique .
      Mais quand même de la haine pour les Juifs . .
      Et si les Turcs, après 1453, avaient persécutés les chrétiens de leur Empire, assez pour que des groupes de ceux-ci demandent l’asile en Europe, les nations catholiques n’auraient (peut-être ) acceptés que ceux qui étaient catholiques ou qui se convertissaient et l’Inquisition aurait surveillé de près les convertis et les aurait très bien rôtis s’ils les avait trouvés relaps .

      • 13 Septembre 2016 à 14h37

        scarlet dit

        IMHO: Vous connaissez mal l’histoire de la haine des juifs en Europe. Dans l’Europe Chrétienne comme en Orient, c’est la religion juive qui était haie. Les juifs n’étaient pas considérés comme une race mais comme des adeptes d’une foi impie.
        C’était de l’antijudaisme.
        L’antisémitisme, c’est à dire la haine des juifs considérés comme une race, indépendante de leur religion ou de leur absence de religion, n’est apparu qu’à la fin du 19eme siècle.

        Si les Juifs et les Chrétiens ont été victimes d’agressions en Orient, c’est qu’ils y étaient. Certes so what?
        Car si Hitler a pu massacrer près de 6 millions de juifs en Europe, c’est qu’ils y en avait 9,5 millions en Europe en 1933 sur une population mondiale de 15 Millions.

        En Occident comme en Orient, il y a eu une alternance de périodes calmes et de périodes troublées, suivant les lieux, les circonstances.

      • 13 Septembre 2016 à 17h33

        durru dit

        “si les Turcs, après 1453, avaient persécutés les chrétiens de leur Empire”
        Au point que certains se convertissent. A voir les populations musulmanes un peu partout dans les Balkans, notamment Bosniaques et Albanaises, mais pas que. Parler sans même essayer de savoir de quoi on parle, c’est la nouvelle mode que veut lancer Bill.

      • 14 Septembre 2016 à 4h30

        schlomo43 dit

        fait le point tout seul et avec les cons qui le veulent bien

    • 12 Septembre 2016 à 18h28

      scarlet dit

      Idiogene: Tempérez vos ardeurs car en fait, les chrétiens ont subi en terre d’Islam, tout autant de persécutions et massacres épisodiques que les Juifs. Ils étaient même parfois massacrés ensemble.
      Si bien que la bonne question serait plutôt: qu’est ce qui rend l’Islam si intolérant?

      • 12 Septembre 2016 à 18h31

        C. Canse dit

        La détestation de la liberté, Scarlet.

      • 12 Septembre 2016 à 18h56

        i-diogene dit

        … Parce qu’ils n’ ont pas massacré les chrétiens, pendant les croisades ou le colonialisme..?

        .. D’ailleurs on massacre encore..!^^

        • 12 Septembre 2016 à 19h11

          GigiLamourauzoo dit

          OUEYE!,et on a po fini,gamin,hug!

        • 12 Septembre 2016 à 23h08

          scarlet dit

          Idio: Je sais bien qu’on ne prête qu’aux riches et j’ai entendu dire qu’ils étaient tous riches mais à ma connaissance, les croisades et/ou le colonialisme n’ont pas été décidé, inspiré, réalisé par les Juifs. Donc, cela ne peut pas servir de base à leurs épisodiques persécutions, massacres.

          Par ailleurs, oui on massacre encore….des chrétiens, des yazzidis, etc. Pour les yazzidis, pareil que pour les juifs, les croisades et le colonialisme, ben, ils sont pas vraiment concernés. Et les chiites massacrent tout ce qu’ils peuvent de sunnites et vice versa.

          Si bien que je dirais plutôt que l’Islam semble avoir un problème avec la différence, avec un autre quel qu’il soit,(chrétien, juif, yazzidi, bouddhiste, hindou, musulman selon un autre rite) différent de lui même.

      • 13 Septembre 2016 à 20h59

        i-diogene dit

        Relis mon com: il veut dire que les chrétiens ont massacré pour les croisades et la colonisation..!^^

        .. Ensuite, qu’ est-ce qu’ ils sont allés foutre là-bas..?

        • 13 Septembre 2016 à 22h02

          GigiLamourauzoo dit

          Restaurer la paix amen

      • 14 Septembre 2016 à 4h52

        schlomo43 dit

        quand les janissaires prenaient froid au motif que leurs manteaux fabriqués par les Juifs étaient de moins bonne qualité :-)

        on les rassemblait et on coupait toutes les têtes au sabre sur ordre du sultan( Mehmet quelque chose )

    • 12 Septembre 2016 à 16h45

      Guenièvre dit

      @ i-diogène,
      ” dans de nombreux pays, les juifs et musulmans co-existaient plutôt pacifiquement”
      i-diogène il vous faut lire :
      - « L’exil au Maghreb. La condition juive sous l’islam 1148-1912 »
      de Paul B. Fenton et David G. Littman
      - “Juifs en pays arabes : Le grand déracinement 1850-1975 ”
      (sous-titre : entre convivialité et mépris )
      de Georges Bensoussan
      Deux livres éminemment documentés , des sommes de travail énormes, 300 sources variées et souvent inédites en français : chroniques historiques arabes et hébraïques, textes théologiques musulmans, récits, archives diplomatiques, archives du Quai d’Orsay, du Foreign Office, de l’Algérie et du Maroc, de l’Alliance israélite universelle (AIU) et de son homologue britannique l’Anglo-Jewish Association (AJA), etc.
      ….qui démythifient la « tolérance interconfessionnelle égalitaire et harmonieuse sous l’islam incarnée par al-Andalous ».

      • 12 Septembre 2016 à 16h46

        Guenièvre dit

        Ces livres démontrent, siècle après siècle, la permanence et le caractère identique des discriminations, sévices et crimes subis par les Juifs, dans les divers aspects de leur vie, et quasi-codifiés par des chefs musulmans.
        Il est vrai que certaines autorités musulmanes pouvaient manifester une compréhension favorable aux Juifs à différentes époques parce qu’elles reconnaissaient dans leur industrie commerciale et leurs habiletés intellectuelles et artistiques une source d’exploitation utile. Il est vrai aussi que sans la protection (« dhimma ») du sultan, le sort des Juifs aurait été encore bien pire . Il est vrai que des amitiés individuelles ont pu naître. Mais il reste que la condition juive était le plus souvent faite d’humiliations, de précarité, de conversions forcées à l’islam, de rapts, de massacres, de rançons, de pillages, de destructions de synagogues et de textes sacrés…jusqu’à ce que les colonisateurs abolissent les lois de la dhimmitude. Ce qui a créé un immense ressentiment .
        Il n’y avait pas besoin de “la montée en puissance du sionisme” pour que les juifs soient persécutés : des exemples parmi tant d’autres …
        1492 : communauté juive de Touat au Maroc est massacrée; synagogues détruites
        1656 : juifs chassés d’Ispahan en Iran
        1700 : massacre des juifs au Yémen
        1790 : massacre de juifs à Tétouan (Maroc)
        1805 : pogrom contre les juifs d’Alger après une famine
        1912 : pogroms contre la population juive de Fès au Maroc
        1828 : massacre de juifs à Bagdad
        1929 : pogroms à Jérusalem, Hébron, Safed
        1934 : pogrom de Constantine (Algérie)
        1942 : pillage des biens juifs à Benghazi (Lybie) et déportation dans le désert…

        • 12 Septembre 2016 à 17h29

          i-diogene dit

          Guenièvre,

          Parce que tu crois que c’ était mieux en Europe pour les communautés juives..? Pfff..!^^

          La bonne question, c’ est pourquoi sont-ils persécutés systématiquement et cycliquement par tout les pays où ils s’implantent..?

        • 12 Septembre 2016 à 18h17

          Saul dit

          Soral, sors de ce corps !
          sérieux les mecs, vous faites un concours ou quoi ?

        • 12 Septembre 2016 à 19h00

          i-diogene dit

          Soral aussi..?

          Bin on est au moins deux à se poser cette question..!^^

          Tu répondrais quoi, Saul..?

        • 12 Septembre 2016 à 19h04

          Saul dit

          Comme Scarlet :-)

        • 12 Septembre 2016 à 19h51

          Guenièvre dit

          et hop ! on change encore de sujet !

          Vous me disiez i-diogène que ” ” dans de nombreux pays, les juifs et musulmans co-existaient plutôt pacifiquement”…

        • 13 Septembre 2016 à 2h30

          i-diogene dit

          Guenièvre,

          - 10 conflits en 400 ans, sur 6 pays différents.. Ce qui équivaut à 1,66 conflits par pays en 400 ans..

          - persécutés..?^^

          .. Les irlandais ont été persécutés pendant 400 ans par la GB..!^^

        • 13 Septembre 2016 à 3h01

          IMHO dit

          http://www.persee.fr/doc/remmm_0035-1474_1973_num_13_1_1189

          Lisez cela, Guenièvre et vous tous, en fait, c’est passionnant, c’est au sujet du pogrom de Constantine en 1934, que vous citez.
          A part cela, i-diogène a raison de faire remarquer que tous ces “pogroms” musulmans réunis, ça ne fait pas grand-chose en 450 ans .

        • 13 Septembre 2016 à 3h04

          IMHO dit

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9es_sanglantes_de_F%C3%A8s

          idem, Guenièvre, le “pogrom” de Fès en 1912 est une émeute antifrançaise, réprimée au canon .

        • 13 Septembre 2016 à 12h25

          Guenièvre dit

          Pas la peine de faire vos calculs i-diogène je disais :

          “…des exemples parmi TANT d’autres…” Et il ne s’agit pas de faire des concours pour savoir qui a le plus persécuté. Je récusais simplement votre phrase :

          “dans de nombreux pays, les juifs et musulmans co-existaient plutôt pacifiquement”

          pourquoi déviez-vous sans arrêt la discussion ?

        • 13 Septembre 2016 à 13h09

          IMHO dit

          Guenièvre, pour ne vous renseignez-vous pas ?

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Dhimmi

        • 13 Septembre 2016 à 13h12

          IMHO dit

      • 13 Septembre 2016 à 2h52

        eclair dit

        c’était environ tout les 50-60 ans.

        c’est le cycle de la dette.

      • 13 Septembre 2016 à 4h05

        IMHO dit

        Guenièvre, tu peux copier ton commentaire en remplaçant le mot “musulman” par le mot “chrétien” et il sera aussi vrai ou pas faux.
        Si c’était un concours, nous, Européens, avons gagné haut-la-main au XXième siècle, comme d’habitude, avec pourtant ce handicap de départ d’être alors des gens civilisés depuis longtemps, ce qui prouve que labor improbus omnia vincit .
        De toutes façons, en dehors du petit monde de Causeur, il y en a un réel où les historiens sont d’accord sur le fait que la dhimmitude a été un statut stable et supportable et en tout cas bien meilleur que la condition des juifs en Europe, d’abord parce que c’était un statut, et que les Juifs européens, là d’où ils n’avaient pas été chassés, n’en avaient pas de statut, ils étaient spoliables, insultables, oppressables et lynchables à merci .
        Cependant, dans l’Empire Ottoman, toutes les minorités
        ont commencé à être persécutées quand l’Empire a commencé à être dépecé par les nation Européennes, c’est un fait .
        Et aucun musulman n’a rien écrit de comparable à ceci:

        Les caractères physiques,moraux, du Juif, son arsenal infini de ruses, de cautèles, de flagorneries, son avidité délirante… sa traîtrise prodigieuse…son racisme implacable… son pouvoir inouï de mensonge, absolument spontané, monstrueux de culot…
        sur vingt sous que nous dépensons, quinze vont aux financiers juifs. etc etc

        La conclusion de l’article de Grangil est : l’hostilité des musulmans envers les juifs est un fait inouï et monstrueux .
        Hé bien non, on a fait mieux .

      • 14 Septembre 2016 à 4h47

        schlomo43 dit

        “qui démythifie l’harmonieuse co -existence inter religieuse ”
        il faut en sourire , jaune bien sûr
        elle n’ a jamais existée cette co-existence , c’est du mauvais roman , de la propagande qui ne prend plus , la réalité se chargeant de nous ouvrir les yeux sur notre Histoire . Les archives espagnols , les chroniqueurs de l’ époque contredisent cette revisitation historique de l’ époque .

        les sarrazins étaient des bandes de pillards assassins qui ont oublié de repasser le détroit de Gibraltar en sens inverse et ont continué leur conquête . merci qui ? Charles Martel et les princes Chrétiens Espagnols
        .
        Non mais franchement vous voyez les ancêtres des arabes d’aujourd’hui (les qataris , les bédouins de la péninsule arabique ) capables de construire le palais l’Alhambra ???? ils faisaient bosser comme esclaves les Chrétiens et les plans étaient conçus par des Juifs .
        Ils coupaient les têtes et percevaient les impôts auxquels les autochtones pourtant chez eux , étaient obligés de s’acquitter pour avoir le droit de vivre . Ils étaient conquérants et dominateurs et pas du tout dans le vivre ensemble .
        mais au juste , cela ne vous rappelle rien cette histoire ?
        moi si , les demandes de réparations de l’ état algérien grand trucidaire de ses compatriotes et de français ou de certaines assoces actuelles !
        attendez un peu et ils vous apparteont leur note :-)

      • 14 Septembre 2016 à 12h56

        schlomo43 dit

        @ Guenièvre !
        aucun post ou réponse désobligeante de ma part à votre endroit Madame !
        Du reste , j’ai pris avec une virulence certaine votre défense à l’ égard d’un abonné vous qualifiant de ” bigote ” .
        J’ai des bigots et des bigotes autour de moi et je trouve ce terme au jour d’aujourd’hui et avec ce que l’on sait inadmissible

    • 12 Septembre 2016 à 14h11

      morsang dit

      les élèves de la classe enquestion devaient tous être originaires “de la diversité” puisque cela se passait d’après l’auteur dans cet émisphère connu sous le nom générique de “banlieue”Rappelons qu’il existe une guerre interminable au proche orient qui sépare les palestiniens des israéliens et que ces derniers ne sont pas dans cette histoire toujours “blanc-bleu”même en “banlieue” on en est informés .Alors un débat pourquoi pas mais le film rabbi jacob cette bouffonnerie très “banlieue” était-il pertinent pour entamer la discussion.De funés pour de Funès il valait mieux passer un “gendarme” les lazzis auraient au moins été rigolards à l’égard des seins nus.Ou alors présenter une des remarquables enquêtes de charles Enderlain sur le conflit israélo-palestinien.Occasion manquée peut-être

    • 11 Septembre 2016 à 22h52

      jeff dit

      Il y a certainement un fond culturel antisémite chez certains de ces jeunes, en particulier les maghrébins. Mais je pense que la plupart ne font que répéter ce qu’ils entendent explicitement ou de façon sous-entendue dans la société française “de souche” et particulièrement à la télévision. Pour la Palestine par exemple, bien que je le déplore, il y a un relatif consensus anti-israëlien de la société française, toutes origines confondues. Pour le reste, je suis sûr que les bons bourgeois d’Evreux ne s’exprimeraient pas autrement que les “jeunes” si leur éducation le leur permettait.
      Sinon, l’antisémitisme existait bien, et à un niveau assez fort, avant les années 70 (voir par exemple l’attitude à l’égard de Simone Veil au moment du débat sur l’avortement), mais il y avait une forme de censure due au souvenir de la guerre.

      • 12 Septembre 2016 à 1h53

        i-diogene dit

        Ouais, sauf qu’ avant les années 70, l’ antisémitisme était le cheval de bataille de l’ extrême droite..!^^

        Sinon, tu confonds le conflit israélo-palestinien avec la communauté juive..:

        Tout les juifs ne valident pas la politique d’ Israël.. ! Loin de là..

      • 14 Septembre 2016 à 5h04

        schlomo43 dit

        je ne peux pas vous laisser dire ça :
        les Français ne connaissent pas les Juifs ( et en ont rien à foutre )car ils vivent en communauté fermée dans 3 ou 4 grandes villes .
        vous devriez le savoir mais j’en doute
        le conflit en question a été importé par les médias dans les années 80 qui commençaient le journal national avec cette actualité assez lointaine je trouve et bien lassante . cela en était comique . Les partis de gauche par démagogie se sont bien gardés de traiter le sujet avec sérieux au contraire mais avec démagogie , une démagogie qui leur est bien propre sinon elle n’ existerait pas
        et puis si les Français étaient comme le sous entendez , il n’y aura plus de Juifs en France pour apporter la contradiction .
        vous êtes dans le ressenti de ce pays mais , s’il est tel que vous le présenter , quittez le !