La paille, la poutre, le pape | Causeur

La paille, la poutre, le pape

Reportage aux JMJ de Cracovie

Auteur

Charlotte Amadis
est journaliste.

Publié le 11 septembre 2016 / Religion

Mots-clés : , , , ,

Notre jeune consoeur Charlotte est une fervente catholique. Elle se faisait donc une fête d'aller aux JMJ de Cracovie, retrouver deux millions et demi de coreligionnaires ainsi que le plus célèbre d'entre eux, le pape François. Sa joie initiale a été douchée par l'annonce du massacre de Saint-Etienne-du-Rouvray. Et le réconfort n'est pas venu du pape, qui a été à la fois lénifiant et pontifiant.
jmj eglise cracovie islam

JMJ 2016. Benjamin Filarski.

C’est seulement le soir, quand nos curés en soutane ont pris la parole d’un ton grave et barrésien, que nous avons pris conscience de ce qui s’était passé : «Cela faisait des décennies qu’un prêtre n’était mort à cause de sa foi sur le sol français. Prions pour le père Jacques Hamel, mort en martyr, prions pour tous les chrétiens persécutés et prions pour la France. C’est toujours au creux du malheur qu’un pays réveille ses héros, sa capacité de communier et sa puissance de vie. C’est aux abîmes de la mort que la France réveille son âme dans une même douleur, dans cette fraternité profonde qui est celle du sang et des larmes que nous avons tant de fois connue dans notre histoire, qui est aussi celle du courage et de l’espérance comme un désespoir surmonté. »

De toutes les douches froides imposées par notre périple, celle-ci fut la plus désagréable. Et la gueule de bois d’autant plus forte et violente que la fête avait été longue et intense.

Arrivés dans la capitale polonaise le 26 juillet pour vivre quatre jours de rassemblement autour du pape François, la majorité des groupes de pèlerins en avait profité pour voyager dans les alentours. Les 550 jeunes de la paroisse de l’Ouest parisien que j’accompagne reviennent alors de trois jours de traversée de l’Allemagne, suivis de cinq jours dans la ville polonaise de Wroclaw. Habitués aux nuits d’insomnies passées dans le car ou entassés par terre dans des gymnases, à la toilette sommaire au tuyau d’arrosage, aux habits sales ou encore humides et moisis par une lessive rapide, aux heures de queue pour aller aux toilettes et aux éternels sandwichs-chips, on ne sent plus la fatigue ni l’inconfort.

Au contraire, jusqu’au choc de l’annonce de l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray, ce rythme spartiate semble doper l’enthousiasme. En chaussures bateau, mocassins, Bensimon, New Balance ou rangeos, suivant leur degré d’allégeance aux codes du « bon catholique français des beaux quartiers », mes compagnons de voyage enchaînent les allers-retours de Cracovie à la banlieue où ils logent. Entre les laudes, la messe, l’adoration, le chapelet, le temps de réflexion en équipes, l’enseignement du curé, la confession, la louange, les vêpres, le chemin de croix… il reste quelques moments pour faire la sieste sous les ombrages d’un parc ou siroter un verre en terrasse. Dans cette ambiance catho-cool estivale et festive, même les plus réservés ont fini par laisser leur balai de côté : on les retrouve au premier rang des cortèges, levant les mains au ciel pour louer Dieu.

[...]

  • Causeur_038_couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 97 - Septembre 2016

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    Causeur_038_couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 13 Septembre 2016 à 22h24

      Livio del Quenale dit

      Parce que les livres saints des trois religions monothéistes et des autres religions, ont été et sont écrites par des hommes, des hommes religieux.

      L’Islam prétend que le Coran est tombé du ciel … si ça vous va …aux innocents la droite de Dieu.

      Depuis la nuit des temps les religions sont source de conflits de guerres et horreurs fanatiques.
      Parce que relevant d’une lutte de pouvoir bien terrestre bien temporelle et irrationnelle déguisée en volonté céleste au seing du business de l’exploitation du besoin de mysticisme des humains.

      Que de crimes, allant à l’encontre des propres préceptes religieux de ces religions sont commis pour les intérêts “supérieurs” de la religion, au nom de la divinité unique aux trois religions.
      Parait-il…
      Où cela parait-il ? eh bien dans les arcanes des religieux quand cela les arrangent.

      Les religions sont une insulte à l’intelligence, vous aurez remarqué que je ne parle pas de la foi, ce qui n’a rien à voir avec la religion, même si les religieux vous expliquent le contraire.
      Cependant qu’avec la foi vous pouvez “pratiquer” une religion, la religion ne vous donnera pas la foi.
      La foi qui n’est pas une récompense, mais une grâce qui vous est donnée ou que l’on peut rencontrer après avoir longtemps cherché dans sa quête intellectuelle et/ou spirituelle(de votre esprit à vous, rien d’autre)
      L’église est un rassemblement de gens.
      De gens en quête de la foi, mêlés à ceux qui peut-être l’on rencontrée et qui peuvent les aider bénévolement dans leur quête, loin es professionnels, de l’argent et du pouvoir, comme dans les Églises de toutes obédiences. 

      • 14 Septembre 2016 à 17h45

        Hannibal-lecteur dit

        Ouaip, mais un minimum d’organisation matérielle est indispensable: notez que la mère des “religions du livre” consacre un livre entier, le lévitique, à cette tâche parmi les cinq qui fondent la religion, c’est dire l’importance de la chose.
        Le problème des cathos c’est de n’avoir pas encore compris que l’Église c’est eux, sa hiérarchie à leur service, non le contraire. S’ils y parviennent, la plus belle des religions ( à mes yeux malgré le début débile du paradis terrestre ) aura des chances de revivre!

    • 13 Septembre 2016 à 20h16

      Hannibal-lecteur dit

      Chère Charlotte, permettez-moi de penser que ce pape, Jésuite par essence et par éducation, prêt à toutes les compromissions, vous le méritez bien.
      Vous qui vous soumettez à l’Église dans tout ce qui la sépare de l’enseignement évangélique du Christ. Les costumes de carnaval de la hiérarchie, les richesses inouïes qui devraient passer au monde des musées mais sortir absolument d’une Église qui se prétend charitable tout en entretenant ces richesses sans profit pour quiconque. 
      Et vos dogmes , vos dogmes qui ne pouvaient séduire qu’un peuple ignare des temps anciens, vos dogmes, sans les supprimer, bien sûr, ne serait-il pas temps d’actualiser leur symbolisme au lieu d’imposer leur croyance irréfléchie ?
      Mais restons-en au pape lui-même : ne voyez-vous pas qu’il est simplement prisonnier d’un préjugé stupide selon lequel s’il critique une autre religion en tant que telle, Ipso facto il autorise la critique de la sienne, de la vôtre. Plus stupide tu te damnes ! Car c’est cette critique et elle seule qui peut aujourd’hui revitaliser sa religion. Stupide!

      • 14 Septembre 2016 à 0h56

        schlomo43 dit

        excellente réponse d’Hannibal .

        Les représentants Catholiques (évêques , cardinaux , le pape , putain quelle cata celui-là ) se sont vendus à la pensée dominante et à l’islam concurrent et matamore se coupant de leurs fidèles . seuls sont écoutables les petits ” Pères ” des paroisses ” en province qui ne savent plus vers quels saints se tourner . Il m’ arrive en d’ écouter lors des obsèques des très vieux parents de mes voisins (et amis !!)
        Leurs maitres à pensée à ces pauvres Curés , sont devenus les fossoyeurs de leur propre religion , résultat sans doute de réformes passées …. renoncement à tous : à leurs fondamentaux , à la critique , à l’ évangélisation , à la visibilité dans nos villes …
        comme les Juifs à Kippas

        C’est (très) con d’avoir élu ce pape François après un Benoit XVI qui jouait les préludes de Bach tous les jours … ce pape qui n’aura jamais en lui l’ADN d’un européen (de type caucasien :-) nécessaire pour ce job

        mais l’avenir du Christianisme couve chez ceux et celles qui ont compris d’où vient le vent du boulet …
        c’est pas difficile pourtant de prendre exemple sur le Judaïsme : non , c’est non . soyez intransigeant les Goys et Goyims . conseil du petit Juif de service :-)

    • 13 Septembre 2016 à 16h16

      Tonio dit

      ..on dira qu’il revoir 1) l’Histoire, 2) le Bescherelle.

    • 13 Septembre 2016 à 16h06

      Tonio dit

      @rolberg
      Holà!
      “.. violence utilisée par les chrétiens du 3e siècles pour s’emparer de l’empire romain..”
      Vous n’y êtes pas du tout; on dira Constantin Ier du IVe siècle; on dira qu’il n’y pas eu de violences telles que celles qui ont accompagné la conquête et l’expansion arabe au VIIe; on dira qu’en 312 c’était la fin des persécutions de Dioclétien contre les chrétiens; on dira des “violences” pour défendre les frontières contre les Barbares ; on dira qu’il revoir 1) l’Histoire: chute de Byzance, 2) le Bécherelle.
      A bientôt!

      • 14 Septembre 2016 à 0h58

        schlomo43 dit

        @ rolberg
        descends de ton char benhur rolberg , tu nous fatigues avec ta haine du Christianisme

    • 13 Septembre 2016 à 13h23

      sheldon dit

      Nostra Aetate est la déclaration faite par Vatican 2 concernant les autres religions. Elle postule notamment que ” Allah est le même Dieu que le Dieu d’Abraham dans l’Ancien Testament. La messe est dite.
      J’aimerais que l’on m’expliquât un jour comment ce Dieu, notre Père, dont Jésus est son Fils unique, n’ait pas fait référence à cette filiation lorsqu’il a parlé à l’oreille de Mahomet. Jésus est pour les musulmans un prophète qui reviendra sur terre à la fin du monde pour se convertir à l’islam.
      Nous sommes à une époque où le “vivre ensemble” est vraiment la valeur fondamentale, notamment pour l’ Eglise catholique qui s’applique à tendre “l’autre joue” !

      • 13 Septembre 2016 à 16h09

        Tonio dit

        “Jésus est pour les musulmans un prophète qui reviendra sur terre à la fin du monde pour se convertir à l’islam…”
        … et alors dans Armageddon on verra aux prises l’Éternel d’Israël et des chrétiens avec Allah ? Vous avez votre billet ?

        Ah! mais alors pourquoi ce silence dans les Evangiles ?

    • 13 Septembre 2016 à 13h19

      rolberg dit

      François ne parle pas de la violence utilisée par les chrétiens du 3e siècles pour s’emparer de l’empire romain. La conversion de Constantin et de sa mère n’est que de la frime.

    • 13 Septembre 2016 à 13h18

      rolberg dit

      L’empire qu’est devenu l’Église constitue un mur entre ceux qui aiment Jésus et Jésus. L’Église vole et viole les consciences au nom d’un salut qui n’ait qu’illusion. 

    • 12 Septembre 2016 à 22h42

      Aristote dit

      Si on veut bien lire l’intégralité de ce que dit le Pape, ce qu’il dit est juste. Le problème, c’est ce qu’il omet de dire.

      Il a raison de dire que la violence n’est pas une spécificité de l’islam et que l’équation islam = violence ne tient pas. Il constate que la violence est présente partout et qu’aucune civilisation ne peut prétendre en être indemne. C’est juste.

      Mais en refusant de mentionner la réalité d’une violence terroriste qui se réclame de l’islam (ce qui n’implique pas qu’elle représente tout l’islam), il perd sa crédibilité. 
       

      • 13 Septembre 2016 à 10h17

        JeanBart dit

        Violence qui se réclame de l’Islam, car l’Islam, comme système (c’est-à-dire au delà de l’aspect religieux, cf conférences du Père Boulad), est intrinsèquement lié la violence.