Jihadisme, le FN et la gauche : le journal d’Alain Finkielkraut | Causeur

Jihadisme, le FN et la gauche : le journal d’Alain Finkielkraut

Morceaux choisis de L’Esprit de l’escalier

Auteur

Alain Finkielkraut

Alain Finkielkraut
est philosophe et écrivain.

Publié le 28 juillet 2014 / Politique Religion

Mots-clés : , , , , ,

nemmouche fn ps

Mehdi Nemmouche (8 juin 2014)

Élisabeth Lévy. Mehdi Nemmouche, un Français de 29 ans soupçonné d’être l’auteur de l’attentat du Musée juif à Bruxelles, a été arrêté au cours d’un contrôle de routine à bord du bus Amsterdam-Marseille. Il aurait été initié au salafisme en prison avant d’accomplir son jihad en Syrie. Outre l’échec de l’intégration, que révèle le profil du tueur ?

Alain Finkielkraut. Dans l’Europe qui, selon la formule d’Ulrich Beck, « a prêté serment sur la fosse commune de l’Holocauste », les juifs sont à nouveau menacés. Ils sont redevenus des cibles. Leurs lieux de rassemblement cultuels, culturels ou scolaires font, et feront longtemps encore l’objet d’une protection policière. Bienvenue dans le XXIe siècle…

Cette Europe se vantait d’avoir apporté la paix à nos nations réconciliées. Elle doit maintenant faire face à l’accablante réalité d’un jihadisme diffus. L’auteur de la tuerie de Bruxelles n’est évidemment pas le soldat d’une gigantesque armée de l’ombre. Selon toute vraisemblance, il a, comme Mohamed Merah, agi de sa propre initiative. Mais cet auto-entrepreneur du terrorisme n’est pas pour autant un loup solitaire. C’est, paradoxe postmoderne, un loup grégaire.

Il a grandi à Roubaix, c’est-à-dire moins tant en France que dans la haine de la France. Il est né trop tard pour avoir pu participer à la « marche des Beurs ». Et si le film retraçant, trente ans après, cette grande épopée antiraciste a été un four retentissant, malgré l’activisme promotionnel de Jamel Debbouze, l’acteur préféré des Français, c’est que l’antiracisme est mort : les « Beurs » rejettent aujourd’hui avec dégoût cette appellation. Ils y voient, comme l’écrit Gilles Kepel, la marque lexicale du complot sioniste pour faire fondre comme beurre leur identité arabo-islamique dans le chaudron des potes de SOS Racisme touillé par l’Union des étudiants juifs de France. Au militantisme de la marche a succédé la radicalisation par l’écran et Kepel cite le cas de ce prédicateur qui poste un « selfie » où on le voit, depuis la Syrie, kalachnikov en main, appeler les fidèles à venir soutenir leurs frères dans le jihad. Le jihad par selfie est la preuve éclatante que notre monde ne ressemble à aucun autre.

[...]

*Photo : Benoit P/AP/SIPA. AP21581107_000006. 

  • causeur 15

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 73 - Eté 2014

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur 15
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 31 Juillet 2014 à 10h44

      GRAINDE SEL dit

      c’est à ne plus rien comprendre (et on ne comprend plus rien) sauf ceux et celles qui savent toujours tout (ou qui sont socialistes) : un peuple qui a souffert comme on sait, applique les mêmes méthodes que celles qu’ils ont subit….!
      allez y comprendre quelque chose! (surtout que de l’autre côté ils sont pas mieux !…….. tant s’en faut!!) 

    • 28 Juillet 2014 à 22h53

      newparadigm dit

      J’invite ceux que ne connaissent pas Miguel Banasayag, le contradicteur d’Alain Fienkielkraut au Théatre des Champs Élysées, à aller voir sa notice Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Miguel_Benasayag
      J’étais partagé entre le rire et l’accablement. Au moins j’ai compris pourquoi il a été applaudi par la salle de l’avenue Montaigne : un universitaire global multicarte graphomane qui revendique son activité de guérillero guévariste, c’est d’un chic !
      Bref un bobo-en-chef à silhouette de crooner qui doit faire des ravages dans tous les genres.

      • 28 Juillet 2014 à 23h37

        mogul dit

        Je ne le connaissais pas celui là. 
        Il a l’air tout à fait redoutable. Avec un tel pedigree, il ne se contente pas d’avoir “la carte”, c’est un présentoir à lui tout seul… 

        • 29 Juillet 2014 à 9h51

          Habemousse dit

          C’est bien un argentin, il a les cheveux en accordéon.

        • 29 Juillet 2014 à 10h07

          mogul dit

          Que les cheveux ? :)))

        • 29 Juillet 2014 à 10h13

          Habemousse dit

          Ben oui, tout le reste c’est du vent et sa petite musique entre les deux oreilles.

    • 28 Juillet 2014 à 22h11

      Bocqus dit

      “Outre l’échec de l’intégration…”.
      Les djihadistes, et d’autres, se sont parfaitement “intégrés”, tout comme une cellule cancéreuse s’intègre parfaitement dans le corps.
      En revanche, ils ne se sont pas, pas plus que d’autres, ‘assimilés”.
      Quand accepterez vous d’utiliser un vocabulaire pertinent, sans lequel toute analyse sérieuse est impossible?