Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Sortir de l’Europe sans sortir de table ?

Publié le 31 janvier 2013 à 16:00 dans Brèves Politique

Mots-clés : , ,

Jean-Luc Mordoh a écrit une pièce de théâtre en onze actes ! Une maison quelque part en France. Gérard est l’époux de Ginette, un cordon bleu dont les menus feraient saliver l’ami Périco Légasse. En onze actes et autant de menus arrosés de nectars rouges ou blancs, Gérard décortique les réalités contractuelles des traités qui, selon lui, emprisonnent les nations européennes. La France, chérie par les deux personnages, ne fait pas exception. Gérard s’avère autant passionné par le décorticage des textes européens que par le chapon en croûte de sel de Ginette. Cette dernière doit parfois calmer ses fougueux élans eurocritiques – certains diraient europhobes – mais finit toujours pas être convaincue par la redoutable pédagogie de son mari. Il en a été souvent de même avec nous même si- avouons-le – nous connaissions déjà la plupart de ces dispositions iniques que subissent nos vieilles nations. Lors du onzième et dernier acte, Gérard nous la joue Nigel Farage1 et nous indique la direction. Utiliser l’article 50 du TCE : “Tout Etat membre peut décider conformément à ses règles constitutionnelles de se retirer de l’Union”.

Une telle issue est-elle envisageable ? Comme Jean-Luc Gréau, nous pensons que les raisons de la crise de l’euro sont toujours présentes malgré une accalmie passagère. De toute évidence, le démontage de la monnaie unique devra tôt ou tard être négocié. Il faudra en profiter pour renégocier d’autres aspects des institutions européennes. Ainsi parviendrait-on à échapper à la solution suggérée par Gérard l’épicurien. Si ce n’était pas le cas, l’article 50 constituerait effectivement la seule porte de sortie raisonnable. On ne sait, en revanche, si Jean-Luc Mordoh s’est mis en quête d’un metteur en scène pour que sa pièce de théâtre voie le jour sur les planches. Ce serait assurément une bonne idée.

Jean-Luc Mordoh, Comment sortir de l’€urope sans sortir de table (La Bourdonnaye)

  1. Président de l’UKIP. C’est sous sa pression politique que David Cameron a annoncé un référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE.
Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire aussi

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

7

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 2 Février 2013 à 9h11

    Fiorino dit

    Sur la question de l’UE et de l’euro ma religion n’est pas faite mais je me demande bien comment on peut affirmer de façon aussi certaine qu’il faudra sortir de l’euro. D’ailleurs le comportement de certains souveranistes ressemble étrangement à celui de certains communistes ultras qui attendent l’effondrement du système sans se soucier et prendre en considérations que le système d’après pourrait être encore pire. Ils sont là d’ailleurs à ésperer que l’euro s’effondre sans se préoccuper des conséquences.

  • 1 Février 2013 à 7h26

    L'Ours dit

    La sortie de l’euro?
    Celle qui devait avoir lieu dernier carat en janvier 2012?
    Je ne suis pas Normand, mais je trouve les anti comme les pro bien affirmatifs.
    Il me semble qu’aucun de nous n’a sinon les compétences, du moins toutes les informations nécessaires pour se faire une vraie opinion et sur l’euro, et sur l’UE. 

    • 1 Février 2013 à 8h59

      Olyvier dit

      En tout cas, il n’est pas nécessaire d’avoir un doctorat d’économie pour savoir que si un différentiel de productivité/compétitivité n’est pas sanctionné par un réajustement monétaire, alors ce réajustement se fait sur les salaires et l’emploi.
      Avec cinq millions de chômeurs, la question de la pertinence du choix de l’Euro finit tout de même par se poser. 

      • 1 Février 2013 à 12h01

        eetu dit

        Ce message d’Olyvier mérite de rester dans les … euh … anales : c’est la première fois depuis 10 ans qu’il publie un message en ne traitant pas d’homophobe le reste du monde!
        Finalement il n’est peut-être pas irrécupérable …

    • 1 Février 2013 à 9h30

      girafe234 dit

      J ai gagné deux bouteilles de champ à ce jeu.

      • 1 Février 2013 à 9h51

        eclair dit

        @girafe 
        pas très malin de griller ainsi votre ancien pseudo. 

  • 31 Janvier 2013 à 21h37

    eetu dit

    Je croyais – et je crois toujours sauf si on me prouve le contraire – que, si la sortie de l’Union Européenne est bien prévue par le TCE comme l’indique l’article, par contre rien n’est prévu pour sortir de l’Euro.
    D’où les cafouillages des deux dernières années, et malgré les 25 (+/-) réunions de la dernière chance …
    Me trompe-je?
    De façon générale, d’ailleurs, je suis convaincu que, lorsque l’on conçoit un nouveau traité, on devrait toujours commencer par rédiger les clauses de sortie de ce traité …
    Mais ça n’est sûrement pas ce qui est enseigné à l’ENA …