Pologne: Mon frère, ce héros | Causeur

Pologne: Mon frère, ce héros

Jaroslaw Kaczynski à l’école de Kim Jong-un

Auteur

Paulina Dalmayer

Paulina Dalmayer
est journaliste et travaille dans l'édition.

Publié le 18 janvier 2017 / Monde

Mots-clés : , , ,

Pologne Kacynski Frères Kim Jong-Un

Les frères Kaczynski

Alors qu’on pouvait croire que Kim Jong-un était le seul chef d’État au monde à mêler culte familial et juste ligne idéologique, on lui découvre un collègue en Pologne. La même obsession des liens du sang s’est emparée de Jaroslaw Kaczynski.

En effet, le très influent chef du PiS, le parti de la droite polonaise au pouvoir, a défini les fondements de la diplomatie culturelle du pays. La priorité absolue est désormais de « promouvoir l’héritage de la pensée politique du président Lech Kaczynski », son frère jumeau tué dans un crash d’avion près de Smolensk en 2010.

Bien que le déploré défunt n’ait laissé aucune publication ni même un journal intime, les diplomates polonais dispersés à travers le monde ont trouvé la parade en animant, ici et là, des rencontres avec les auteurs de sa biographie. Lesquels éclairent le public sur la vie et l’œuvre de leur héros et notamment sur son art consommé de concilier présidence et vie de famille.

De son côté, le ministère des Affaires étrangères a tenu à rappeler dans un communiqué que Lech Kaczynski « s’opposait vigoureusement aux tentatives de déstabilisation de l’Europe centrale et de l’Est, ainsi qu’à la falsification de son histoire » et qu’il « appuyait le dialogue interculturel ». Il semblerait néanmoins que ledit « dialogue interculturel » ait ses limites, imposées en substance par l’appartenance à la chrétienté.

La directrice de l’Institut polonais à Berlin, Katarzyna Wielga-Skolimowska, a ainsi manqué de subtilité en persistant à promouvoir le dialogue polono-juif. Pis, elle est allée jusqu’à

[...]

  • causeur.#42.couv.bd

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 101 - Janvier 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#42.couv.bd
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 19 Janvier 2017 à 22h35

      Bibi dit

      La Pologne est en train de réécrire son Histoire, et ça ne date pas d’aujourd’hui.
      Malheureusement, les “nouveaux historiens” polonais ne sont pas du côté des témoignages ou des vestiges, mais d’une école révisionniste.
      Un journaliste de HaAretz a été choqué de trouver, il y a 2-3 ans, dans une brochure d’une compagnie aérienne polonaise, un article vantant le tourisme à Auschwitz: son château, ses forêts, ses charmants villages… Oui, ce fut un duché sympa fin 19ème-début 20ème. Un autre journaliste a eu la désagréable aventure d’un restau “Juif” à Cracovie centre-ville, strictement pas Cacher et servant des plats moquant le judaïsme. Et ainsi de suite.
      D’un autre côté, ça vante la richissime culture juive qui a fleuri sur le sol plus ou moins polonais avant la 2GM (3 millions d’âmes ce n’est pas rien).
      Il va falloir attendre encore qq décennies avant que les âmes et consciences fassent un bilan honnête. Et l’assument.

      • 19 Janvier 2017 à 22h53

        durru dit

        Pour paraphraser Schlem plus bas, ne pas oublier qu’on a “réécrit” les frontières de la Pologne, et ce à plusieurs reprises. Cela n’excuse rien, mais ça peut expliquer certaines choses.
        Par exemple: à Wroclaw, Breslau avant la 2GM, il n’y a que très peu de traces visibles de l’ancienne ville allemande, par contre les quelques vestiges judaïques qui restent sont assez correctement valorisés de point de vue touristique. Toujours dans la même ville on retrouve, comme témoins de la mémoire polonaise cette fois, des monuments et des institutions polonaises déplacées depuis Lviv.
        Je vous parlerais aussi de Pilecki, surtout qu’il y aurait un rapport avec ce qui est écrit au-dessus.
        C’est vraiment trop compliqué cette histoire…

        • 20 Janvier 2017 à 8h28

          Bibi dit

          C’est bien ce que j’entendais en écrivant “sol plus ou moins polonais”.
          Dans l’attente d’un bilan honnête et assumé (je ne retiens pas mon souffle).

        • 20 Janvier 2017 à 8h37

          steed59 dit

          salut bibite, les dirigeants polonais n’aiment que trop porter sur “l’étranger proche” la complète responsabilité de leurs malheurs historiques alors reconnaitre la part de l’antisémitisme polonais ancien (et actuel ?) relève de la science-fiction – ou si un jour il arriverait, nous boufferions les pissenlits par la racine depuis belle lurette.

        • 20 Janvier 2017 à 8h47

          durru dit

          Ceux qui aimeraient que les Polonais disparaissent de la surface de la Terre n’ont pas eu l’honneur de recevoir un nom bien à eux, c’est une honte, n’est-ce pas, Steed? Tout comme ceux qui portent les Arméniens dans leur coeur, etc…
          Y’en a d’autres qui attendent “un bilan honnête et assumé”, malheureusement.

        • 20 Janvier 2017 à 9h07

          steed59 dit

          polonophile, arménophile, la langue française est assez plastique pour inventer ce que tu veux.
          Et que je sache il y a encore des polonais en Pologne (sic). Par contre il n’y (quasiment) plus de juifs ni d’allemands. Ni de minorité ruthène en Galicie polonaise. Je continue ?
          Est-ce si criminel que d’affirmer des faits historiques ? Comme de dire qu’il n’y aurait jamais eu de partage de la Pologne si une bonne partie de la noblesse ne s’y était pas rendu complice ?

        • 20 Janvier 2017 à 9h59

          steed59 dit

          bibi, ça se prononce comment la lettre ayin exactement ?

        • 20 Janvier 2017 à 10h09

          Bibi dit

          En Sabra courant, comme le Alef (a-é-i etc.). Correctement (à la yéménite), c’est plus guttural.

        • 20 Janvier 2017 à 10h23

          Bibi dit

          à 0:43 et 0:45 t’as les 2 manières (la seconde est la correcte)
          https://www.youtube.com/watch?v=lEv_UVnBAgc

        • 20 Janvier 2017 à 10h27

          Bibi dit

          Lecture de la Genèse, prononciation correctissime
          https://www.youtube.com/watch?v=_k0nHXoeIaA

        • 20 Janvier 2017 à 10h32

          steed59 dit

          ok de toute façon le bouquin dit qu’il ne faut pas se prendre la tête seul les arabophones de naissance comme les yéménites justement le prononcent correctement

        • 20 Janvier 2017 à 10h34

          Bibi dit

          à 4:30 (verset 29) il y a plein de Ayin ;-)

        • 20 Janvier 2017 à 10h52

          steed59 dit

          en prononciation correctissime, ça ressemble nettement plus à de l’arabe

        • 20 Janvier 2017 à 10h52

          Bibi dit

          Ce n’est pas une question d’arabophonie, les juifs du Yémen ont gardé la manière de prononcer l’hébreu depuis le 1er Temple. D’ailleurs, je ne suis point arabophone ni d’ailleurs yéménite, mais sais bien prononcer. Ça facilite énormément la compréhension (par ex. Af avec Alef = nez; Af avec Ayin = vole, comme l’oiseau).
          Là où le bouquin a raison c’est qu’au moins au début, ce sont des difficultés dont on peut se passer.

        • 20 Janvier 2017 à 10h56

          steed59 dit

          c’est vrai qu’en plus qu’il soit parsemé de blagues (juives ?) il est très bien fait

        • 20 Janvier 2017 à 18h27

          durru dit

          Bah, Steed, je n’ai pas évoqué Wroclaw et Lviv pour rien… Purée, dure la comprenette des fois.
          Quelle Pologne? Quelle Galice? Quels Polonais? Quels Allemands? Etc.
          Tu veux jouer à ce jeu? Y’avait des Russes, ou des Ukrainiens, dans le Nord de la Bukovine annexé par Staline en ’40? Pas du tout pour les premiers, très peu pour les seconds. Et alors? Pire encore. La ville de Herța n’avait jamais été autre que roumaine, population 100% Roumaine, même pas présente dans l’ultimatum, et pourtant occupée. Et alors?
          Il y a eu des malheurs de partout, et on continue à s’acharner (seulement) sur les faibles. Trop facile de se moquer des Polacks. Lis un peu sur Pilecki, tu comprendras mieux ce que je veux dire. Bibi pourrait te faire un dessein, mais en fait non, il était Polack…

        • 20 Janvier 2017 à 18h54

          steed59 dit

          Herta ? Comme les saucisses ?

          Contrairement à ce que tu penses les malheurs du peuple polonais m’émeut, et je me refuse d’entrer dans le débat sur l’antisémitisme “inné” des polonais (cela vaut aussi pour les Roumains), mais mon amour pour l’exactitude historique m’oblige à réviser le principe communément admis d’un peuple qui n’aurait que souffert des horreurs des autres – et pourvoyeuse de figures romantiques et héroïques. Je ne connaissais pas Pilecki (merci de me l’avoir fait connaitre) mais je connais Kosciusko (le héros, pas la grue impétrante de Paris) et Poniatowski (le maréchal de Napoléon, pas le roi minable ni le ministre de Giscard), Bor-Komorrowski. La Pologne s’est toujours défini comme une puissance conquérante et impérialiste (un peuple “sûr de lui et dominateur” pour paraphraser un général) et ce jusqu’à Pilsudski, qui n’a jamais porté une grande considération pour ses minorités, et il n’aurait qu’une décision inverse des Dieux de la Guerre pour que l’épée du bourreau ne change de mains. 

        • 20 Janvier 2017 à 19h48

          Schlemihl dit

          Pour la prononciation du ” ayin ” j’ai un truc : supposez que vous perdiez votre pantalon sur le trottoir sud des Champs Elysées vers 17h34 et que pendant que vous vous reculottez vous semblez observer sur les visages de jeunes écoliers anglais en visite une certaine propension à la gaieté . Que faites vous ?

          Vous portez le dos de votre main devant votre bouche et vous toussez avec beaucoup de dignité : Hum ! Hum !

          Ce H EXPIRE avec contraction du gosier , ça fait mine de rien une glottale . C’ est simple !

          Pour les Polonais , c’ est encore plus simple : ce sont des êtres humains , donc des méchants singes assez malheureux . Ils ont droit à toute notre indulgence . D’ailleurs nous ne sommes pas meilleurs .

        • 20 Janvier 2017 à 20h01

          Schlemihl dit

          Steed

          Pilsudski n’ était pas un tendre , mais il n’ était pas un bourreau .

        • 20 Janvier 2017 à 20h03

          steed59 dit

          non mais y a combien de H différents dans vos runes kabbalistiques ?

          Sinon pour les polonais, c’est ce que je me tue à dire. Il y a du bon, parfois du très bon, et aussi du mauvais. S’il y a une chose dont les polonais devraient se plaindre c’est plutôt de leur géographie que de leurs voisins. 

        • 20 Janvier 2017 à 20h04

          steed59 dit

          “Pilsudski (…)) n’ était pas un bourreau”

          Ai-je dit cela ? 

        • 20 Janvier 2017 à 20h24

          Schlemihl dit

          Non certes vous ne le dites point .

          Les Polonais sont capables de bien des choses , des choses qui transperceraient le tendre coeur d’ un ancien des Bataillons d’ Afrique pour ressortir de l’ autre côté , des choses qui donneraient la nausée à une hyène rayée du Zambèze , des choses qui feraient rougir de honte un journaliste de l’ Humanité …… mais faire ce qu’ ont fait les Allemands et les Russes , je ne suis pas encore persuadé qu’ils soient capables de le faire .

          En quoi je me trompe possiblement .

          Revenons à la phonétique . Le français possède les sons ayin ( hum ) aleph ( olibrius , ah ah , ouragan , uscoque commencent par un aleph ) , h ( utilisable mais non utilisé ) , ils prononcent également les sons polonais cz sz szcz ( aTCHoum , Chou , j’t’ cherche ) , ils possèdent plus de voyelles que la plupart des peuples , mais ils manquent d’ occlusives aspirées d’ une façon déplorable , déplorable ….. ni th ni dh ni ph ( non pas de vrai ph ) ni kh ni gh . Mais nous avons un r imprononçable pour les autres , et c’ est bien fait .

        • 20 Janvier 2017 à 20h35

          steed59 dit

          pour l’instant ce que j’ai trouvé qui se rapproche le plus du ayin c’est le “aa” du néerlandais – qu’on orthographie “ae” en français, et qui est une sorte de “a” prolongé et grave qui se finit dans une sorte de mélange de “a” et de “è”, comme dans le mot Maastricht/Maestricht.

          Sinon pour conclure sur la Pologne, l’anti-polonisme actuel, venant des cercles européistes, m’exaspère, et j’ai toujours défendu les jumeaux, même dans leurs diatribes anti-russes. 

        • 21 Janvier 2017 à 1h18

          Schlemihl dit

          le ayin est une consonne , l’ antipolonisme est une chose à éviter et condamner

    • 19 Janvier 2017 à 20h43

      Schlemihl dit

      Je crois connaître un peu le sujet et les choses qui ne passent pas très bien . C’ est du passé . La Pologne en a un peu trop bavé et on ne sait pas toujours que ce pays a été déplacé sur la carte de l’ Europe comme on déplace une armoire .

      On peut choisir de fermer sa gueule , c’ est souvent le meilleur parti . mais ce que propose Gontran le Chanceux ( il n’ est pas nécessaire de comprendre ) ne fera de bien ni à la Pologne ni à personne .

      • 19 Janvier 2017 à 21h33

        steed59 dit

        et puis la comparaison avec Kim-Jong-Un est tout simplement indécente. Les polonais ne crèvent pas de faim comme les coréens du nord. Mais ce genre de comparaison abjecte est assez habituel chez les européistes (cf. Waline à propos de Orban). Sinon c’est qui ce Gontran ?

        • 19 Janvier 2017 à 22h08

          durru dit

          “le cousin de Donald Duck et son rival auprès de Daisy”

    • 19 Janvier 2017 à 19h10

      Léon de Coantré dit

      Je suis etonne. Causeur, si je ne me trompe, est un site/revue de droite? C’est drole, parce que madame Dalmayer est conforme quant a sa narration aux pires poncifs du gauche polonaise. La meme haine de soi, meme mepris pour ses compatriotes. Je voudrais prier Causeur, pour lequel j’ai beaucoup d’estime, de se debarasser de madame Delmayer, qui nuit la Pologne en brossant un tableau caricature, et qui nuit les Francais en faussant la realite.

      • 19 Janvier 2017 à 22h16

        durru dit

        Ne vous inquiétez pas trop, on connaît un peu les parti-pris de Paulina sur la Pologne, comme de M. Waline sur la Hongrie d’Orban.
        Mais, si vous avez des informations de première main, vous feriez mieux de venir les partager avec nous ici même.

    • 19 Janvier 2017 à 18h05

      alcamike dit

      Comment peut-on dire qu’Ida ne montre pas l’hostilité des Polonais envers les Juifs?! Un Polonais tue trous membres d’une famille juive qu’il prétendait protéger et volé leur maison. Certes, il a donné Ida aux nonnes pour la sauver. Ça fait en l’occurrence 3/4 de Juifs tués par un Polonais. 

    • 19 Janvier 2017 à 16h52

      MLBACH dit

      Comment pouvez-vous écrire “… la Pologne où, certes, les juifs ont rencontré quelques problèmes mais jamais, au grand jamais, à cause des Polonais.”?  Si c’est ironique, cela ne se voit pas.

    • 19 Janvier 2017 à 16h43

      rolberg dit

      Se fier aux liens du sang est plus facile.

    • 19 Janvier 2017 à 15h27

      lisa dit

      Le problème de cet article c’est qu’il faut connaître le sujet pour comprendre l’ironie, si il y en a bien ? et je ne connais pas trop le sujet…

    • 19 Janvier 2017 à 11h49

      Angel dit

      Les Amis Juifs de mes parents travaillant dans la fourrure a Paris venaient en rande partie de Pologne.
      Beaucoup d’entre eux m’ont raconte qu’un partie des polonais etaient antismeites.
      Et durrant la guerre seuls les polonais d’obedience communiste aiderent les Juifs.
      Et je puis vous assures Chers Cuseurs ils ne sympatuhisaient pas trop pour le marxisme

      • 19 Janvier 2017 à 14h25

        rolberg dit

        « Et durant la guerre seuls les polonais d’obedience communiste aidèrent les Juifs. » Tiens donc. Le communisme polonais était plus humaniste que le catholicisme polonais. Mais, tout le monde le sait, la religion, c’est bon parce que c’est bon, et le communisme, c’est bon. Fermons le cercueil.

        • 19 Janvier 2017 à 15h19

          Angel dit

          Mr Rolberg je ne dis pas que le communisme fut bon. Mais des Juifs polonais ayant survecus a la Shoah que je connaissait etant enfant et surtout adolescent m’ont raconte que les Juifs recevaient de l’aide essentiellement de la part de la resistance communiste.

          Mon propre pere a ete en prison 10 en Yougoslavie de 1945 a 1955 (apres avoir passe 2 ans a Mathausen) donc je ne defend pas l’ideologie

    • 19 Janvier 2017 à 11h33

      Hannibal-lecteur dit

      Bon, Paulina, c’est quoi votre conclusion? Sur quoi débouché votre histoire? 
      Le culte du frangin, pourquoi pas? Pas de bases solides? Et alors ? S’il leur fallait des bases solides il n’y aurait pas de religions, dont les prémisses sont TOUJOURS des fables. Ce qui ne retire rien à leur valeur.
      Donc quoi? Vous avez qqchose contre le frangin, dites quoi, au moins, vous êtes pour, dites-le…
      Ou taisez-vous. 

    • 18 Janvier 2017 à 15h03

      Schlemihl dit

      L’ Histoire patriotique est à l’ Histoire ce que la Physique prolétarienne est à la physique .

      Il n’ y a pas de quoi s’affoler , mais c’ est un mauvais signe . La civilisation est nettement en recul et c’ est un symptôme . Une tache insignifiante peut révéler une maladie grave . Enfin nous verrons bien .

      • 18 Janvier 2017 à 15h11

        steed59 dit

        salut schlem, l’histoire anti-patriotique est aussi à la mode en ce moment

        • 18 Janvier 2017 à 18h48

          Schlemihl dit

          L’ Histoire n’ est au service d’ aucune cause , d’aucun peuple , ne flatte personne , ne ‘ est pas la pour consoler les humiliés , elle ne recherche ni le beau ni le juste ni l’ utile ni la haine ni l’ amour

          Elle ne doit se soucier que d’ une chose : la vérité

        • 18 Janvier 2017 à 21h21

          steed59 dit

          C’est beau. Mais c’est rarement le cas

        • 19 Janvier 2017 à 11h26

          Hannibal-lecteur dit

          Schlemil, LA vérité, plaisantez-vous? Vous savez qu’il y en a autant que de témoins…

        • 19 Janvier 2017 à 12h07

          Schlemihl dit

          Hannibal C’ est vous qui plaisantez . Je sais bien que chaque témoin honnête donnera une version différente pour cause d’ esprit humain , qu’il y a des témoins moins honnêtes et des menteurs . Tout ça n’ empêche pas qu’il y ait UNE vérité . La connaitre est impossible , mais essayer de la trouver est possible . Les gens qui veulent une histoire patriotique raciale utile prolétarienne tiers mondiste etc … disent tout de suite qu’ils veulent remplacer l’ Histoire par le boniment et l’ information par la propagande .

          Les falsifications n’ ont jamais manqué , nous en sommes bien pourvus et l’ UNESCO s’ en mêle . pourquoi foutre vous avons nous besoin d’ une autre ?

        • 19 Janvier 2017 à 21h44

          Hannibal-lecteur dit

          Non, Schlemilh, il n’y a pas UNE vérité: vous vous laissez leurrer par ce qu’il y a un mot “vérité” qui donne à croire qu’il y a quelque chose derrière le mot , mais c’est faux: il n’y a de vérité que ce qu’un témoin peut en rapporter: seule, elle N’EXISTE PAS : elle n’a pas d’expression ! Pas de vérité sans une bouche pour la proclamer, c’est factuel.
          Par conséquent …autant de vérités que de bouches, sauf consensus soit …vérité diluée…

        • 19 Janvier 2017 à 22h13

          durru dit

          Alors là, HL, on est en plein relativisme post-moderne.
          Quand je vois blanc, mais que je dis noir, c’est ma bouche qui dit la vérité, d’après vous? Il y a quelques “détails” qui manquent dans votre “présentation”.

        • 20 Janvier 2017 à 7h10

          Schlemihl dit

          Hannibal , la vérité n’ existe pas et en dehors de l’ esprit humain il n’ y a rien ?

          Alors il est possible de changer le passé . Puisque on cause Pologne , je vas débiter quelques vérités originales . Elles sont vraies ! il suffit d’ y croire .

          Jésus était polonais et de grandes familles en descendent . Marie Thérèse , Catherine de Russie et le roi Frédéric ont sauvé la civilisation et délivré Vienne des Turcs . Souvorov a son avenue à Praga . Mouraviev est un héros en Pologne . Pilsudski était un espion japonais . La Pologne a empêché la guerre en 1938 en secourant la Tchécoslovaquie . Le gouvernement polonais a attaqué l’ Allemagne en septembre 1939 . L’ URSS a sauvé du capitalisme les Territoires orientaux . Les Juifs et les Polonais ont pratiqué massivement le tourisme et les sports d’ hiver dans les hôtels du Kargopollag . Les Allemands ont du construire des ghettos pour protéger les Juifs des Polonais . Les nazis on tué des officiers polonais près de Smolensk en 1940 . Les mêmes nazis ont cherché à protéger les Juifs de Varsovie de l’ indignation des Polonais  en 1943 , suite à la découverte de la tuerie de Katyn commise en 1940 par les judéo – communistes . Les camps d’ extermination n’ ont jamais existé . A Treblinka Sobibor Belzec Chelmno Majdanek et Auschwitz on n’a gazé que des poux . Aucun Polonais n’ a jamais dénoncé un Juif . Les soviétiques ont lutté héroïquement pour sauver Varsovie en 1944 . Après la guerre les juifs ont attaqué sauvagement les Polonais , notamment à Kielce . La Vistule coule en Silésie et sépare la Pologne de la Suède .

          Aussi vrai que les institutions politiques des USA sont imitées des Iroquois , que les Chinois ont dressé des cartes de l’ Amérique au quinzième siècle , que les pièces de Molière ont été écrites par Racine et que Salomon était musulman . Si c’est répété partout , enseigné à l’ école , affirmé par des témoins véridiques comme Barbusse Garaudy Han Suyin Burchett… ce sera vrai.

    • 18 Janvier 2017 à 14h35

      Impat1 dit

      C’est quoi, ça, un “crash d’avion” ? Un accident ?