Israël: la France s’égare à nouveau | Causeur

Israël: la France s’égare à nouveau

Après l’Unesco, l’OMS… Chapeau!

Auteur

Marc Nacht

Publié le 31 mai 2016 / Monde Politique

Mots-clés : , , , ,

Manuel Valls à Tel Aviv, le 22 mai (Photo : SIPA.00756738_000003)

Ceci n’est pas un pistolet. Telle serait la devise de la France lorsqu’elle vote à l’Unesco et à l’ONU des résolutions condamnant Israël.

Certes, bien sûr, l’islamisation des lieux saints de Jérusalem et l’effacement de leurs noms hébreux, tiennent d’un surréalisme de mauvais goût. Manuel Valls l’a reconnu : « Il y a dans cette résolution de l’Unesco des formulations malheureuses, maladroites, qui heurtent et qui auraient dû être incontestablement évitées, comme ce vote », mais il ajoute, « cette résolution ne change rien à la politique de la France ». Autrement dit, cette politique ne changera pas et, contre vents et marées, ou plutôt dans le sens du vent et des marées pro-palestinienne qui soufflent sur Israël depuis belle lurette.

Pour qui n’en serait pas convaincu ; la France, remettant le couvert, a voté (le 20 mai) à l’ONU une résolution de l’OMS — coparrainée par le groupe arabe et la délégation palestinienne – accusant Israël de porter atteinte à « la santé mentale, physique et environnementale » des Palestiniens. À la suite de ce vote, l’OMS a désigné une délégation  spéciale afin d’enquêter « sur les conditions sanitaires dans les territoires palestiniens occupés » et sur « le Golan syrien occupé ». Elle a aussi commissionné une série de rapports sur les crimes supposés d’Israël, y compris donc « l’impact de l’occupation prolongée et des violations des droits de l’homme sur la santé mentale, physique et environnementale » dans les « territoires palestiniens occupés ».

Dans la même résolution, l’OMS déplore :
1) « Les obstacles physiques et au niveau des procédures à l’accès à la santé » ;
2) « Les incidents impliquant des retards ou le refus des services d’ambulance, ainsi que les effets néfastes des procédures consécutives de transferts d’ambulance pour les patients passant les postes de contrôle » (Le caillassage des ambulances israëliennes et la nécessité d’éviter  l’infiltration de terroristes via les ambulances palestiniennes comme c’est déjà arrivé, ne sont évidemment pas pris en compte…) ;
3) et Gaza, bien sûr, victime « de l’effet des actions israéliennes néfastes pour l’environnement  comme le déversement de déchets constituant une menace pour la santé des populations civiles. »

Il ne semble pas que l’OMS ait pris en considération l’emploi des fonds généreusement dispensés au Hamas et leur usage par ce dernier pour creuser des tunnels d’attaque plutôt que d’investir dans la santé de sa population, pas plus d’ailleurs que les livraisons de ciment et de médicaments par Israël.

Et l’OMS de recommander, sans la moindre critique de l’emploi des fonds internationaux, notamment européens, à l’Autorité palestinienne (propagande antisioniste forcenée utilisant tous les poncifs nazis, versement de pensions aux familles des « martyrs », etc.) :
1) de fournir un appui aux services de santé palestiniens ;
2) d’apporter une assistance technique sanitaire à la population syrienne sur le Golan ;
3) la suite concerne l’assistance et les soins à apporter aux prisonniers et ex-prisonniers et à l’intégration des soins de santé mentale…

Le cœur saignant de la martyrologie palestinienne de l’OMS n’a pas pris en considération que, sur le Golan, des antennes médicales de campagne israéliennes soignaient les blessés syriens malgré le danger, et que nombre de Palestiniens  recevaient des soins dans les hôpitaux d’Israël où ils venaient consulter. Pas plus d’ailleurs que de l’activité de médecins arabes israéliens en poste dans ces hôpitaux.

Et que fait la France dans ces assemblées qui votent et revotent à l’aune d’un révisionnisme éhonté ? La France qui proclame son indéfectible amitié pour Israël, vote et revote avec ses ennemis. Allons ne vous en faites pas trop, ceci n’est pas un pistolet, juste une petite pipe.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 5 Juin 2016 à 14h34

      AGF dit

      L’OMS est l’exacte réplique de ce que fut la Croix Rouge pendant la guerre . Celle-ci dirigée par des nazis suisses se laissa , et pas à l’insu de son plein gré, trimballer par les allemands. L’OMS ,comme l’UNESCO sinécures pour tous les profiteurs africains,arabes et sud américains est aux mains des dictatures musulmanes adoubées par les gauches occidentales bien que Sarkozy ait cru pouvoir se refaire une santé en marchant dans ce sens. Ce n’est pas avec nos bras cassés qui ne savent plus comment se sortir de l’islamomanie qu’on a des chances de voir les choses évoluer. En attendant braves gens c’est de votre pognon qu’il s’agit et qui d’une façon ou d’une autre permet de mettre davantage de moyens aux mains des terroristes qui viennent vous assassiner,chez vous,ici, avec la complicité de vos dirigeants.

    • 5 Juin 2016 à 11h58

      Bibi dit

      Ceux que la colonisation dérange devraient répondre de la colonisation par l’UE (et en particulier la France) en zone C, en une politique d’apartheid car les constructions illégales sont destinées aux seuls arabes.

      • 5 Juin 2016 à 13h55

        AGF dit

        Avec les analphabètes fabriqués par notre république disons que quand vous argumentez vous parlez hébreu. Tous les islamolâtres déconstructeurs ou inspecteurs d’académie n’ont eu de cesse de démolir le cartésianisme. Alors en expliquant la zone C vous pissez dan la calebasse de leur cerveaux.
        Quel journaleux osera dire aujourd’hui que des syriens sur le Golan font la queue pour se faire soigner dans des hôpitaux militaires qui fonctionnent 24 heurs sur 24 ;que des futurs musulmans haineux et probablement futurs assassins naissent grâce à des médecins juifs. Que les dignitaires du Hamas préfèrent se faire soigner en Israël qu’en Iran et qu’un enfant gazaoui voué à la mort parce que cardiaque vient d’être sauvé par des chirurgiens israéliens (c’est d’ailleurs assez courant l’hôpital de Gaza servant surtout de caserne et de dépôt d’armes). Si un journaliste français (ou belge) se hasardait à l’écrire i) il n’est pas sûr que ses amis arabes lui laisseraient la vie sauve ii) il serait accusé par toute l’intelligentzia pacifico djihado nazislamiste veillant à Nuit Debout de faire le jeu des “sionistes”.

        • 5 Juin 2016 à 16h53

          Bibi dit

          C’est pourtant dans ces zones que l’argent du contribuable européen se déverse à flots par des politiciens européens. Tout citoyen doit être concerné, car ce que l’Europe avance là est une politique d’épuration.

    • 4 Juin 2016 à 11h29

      Leftcruiser1 dit

      Vous ne pourrez renvoyez dos à dos les palestiniens et israéliens que le jour ou Israel arrêtera la colonisation. En attendant Israël est condamnable.
      L’Europe et les Etats Unis savent, pour l’avoir fait, que la colonisation détruit à petit feu le peuple colonisé. Cet destruction à petit feu est l’argument qui pèse le plus lourd de tous. 
      Le jour ou Israel arrétera de coloniser,  il ne sera plus possible de montrer du doigt préferentiellement une des 2 parties. En attendant la France a raison de condamner Israël.
      Personnellement je reste contre Israël tant qu’ils continuent à coloniser, mais le jour ou ils arrêtent je deviens automatiquement proIsraël car ils sont démocrates et peuvent être un allié de poids pour lutter contre le terrorisme musulman. 

      • 4 Juin 2016 à 12h31

        Bibi dit

        Pour les arabes dits falastini Israël est une colonie.

      • 5 Juin 2016 à 14h11

        AGF dit

        En 1967 la guerre provoquée par les arabes (qui l’avaient sous-traitée aux russes), avait pour but de jeter les juifs à la mer et de se payer un super massacre dont les musulmans ont le secret. On ne comprend toujours pas les israéliens qui quand ils eurent sauvé leur peau ne renvoyèrent pas ceux qu’on appelait les Palestiniens dans le pays qui leur était attribué par la “communauté internationale” c’est à dire la Jordanie et leur laissa la vie sauve, ce que les arabes interprétèrent comme une victoire.
        Les Israéliens payent aujourd’hui leur position conciliante car quand on parle des arabes il faut se souvenir de l’un de leurs proverbes : “Le chien mord la main qui le caresse”. Hussein savait à quelles racailles il s’adressait quand il fit l’opération salutaire “Septembre Noir”.
        Alors la “colonisation” qui est un prétexte pour tous les crétins occidentaux qui ont peur de s’attaquer à l’Islam qui les envahit j’allais dire laissez moi rire.
        Parce que M. Leftcruiser vous inquiétez vous autant des 900000 juifs obligés de fuir les pays dans lesquels ils avaient précédé l’Islam parfois de 800 ans? Allez remballez votre morale antijuive…

    • 3 Juin 2016 à 20h27

      Singe dit

      Après on nous dira que les commentateurs de Causeur ne sont absolument pas communautaristes

    • 3 Juin 2016 à 9h23

      Bibi dit

      http://fr.timesofisrael.com/concours-de-caricatures-antisemites-en-iran-un-dessinateur-francais-remporte-le-1er-prix/
      C’est un dessinateur français qui a remporté le premier prix : Zéon, proche d’Alain Soral et de Dieudonné. 

      • 3 Juin 2016 à 9h30

        steed59 dit

        cocorico

        pour une fois qu’on gagne qq chose

      • 4 Juin 2016 à 18h05

        la pie qui déchante dit

        Ca vaut pas un Nobel , …
        Mais bon on prend ce qu’on peut prendre et 12000 dollars , c’est bon à prendre …
        On attend une caricature sur les homos qui se balancent en bout de grue chez nos amis de Téhéran …

    • 2 Juin 2016 à 23h37

      scarlet dit

      ChloéK: Les juifs seraient pour partie responsables de l’antisémitisme, du communautarisme et même d’un certain état d’esprit antifrançais?
      Ça, c’est une rengaine bien connue et elle pue cette rengaine.

       Et pour le réchauffement climatique? Vous en pensez quoi de l’implication des juifs dans le réchauffement climatique?
       

      • 4 Juin 2016 à 18h00

        la pie qui déchante dit

        responsables

        :ils pètent …