Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Israël-Palestine : le statu quo plutôt que le chaos

Comment sortir de l’impasse ? En y restant, pardi !

Publié le 14 décembre 2012 à 9:25 dans Monde

Mots-clés : , ,

Lorsqu’un commentateur de politique internationale se trouve en panne d’inspiration devant une actualité morne et paresseuse, il lui reste toujours le loisir de cogner sur le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Il est maintenant établi, à l’Elysée, au Quai d’Orsay et dans les rédactions en chef des principaux médias français qu’il est le principal, sinon l’unique responsable du blocage du processus de paix entre Israël et les Palestiniens.

Ces dernières semaines, il vient de prendre quelques initiatives justifiant largement que nos vaillants éditorialistes lui rentrent dans le lard sans états d’âme. Ainsi, au lieu d’encaisser sans broncher le vote de l’Assemblée Générale de l’ONU élevant l’Autorité palestinienne au statut d’Etat non membre des Nations Unies, il réplique par l’annonce de la construction de 3500 logements à Jérusalem est et, comble d’horreur, la planification d’une éventuelle urbanisation de la zone dite E1, un morceau de désert de 12km2 reliant Jérusalem à l’implantation de Maale Adoumim.
Il s’est également rendu coupable de faire couche commune avec le diable en fusionnant les listes de son parti, le Likoud avec celle d’Israël Beitenou, la formation dirigée par le ministre des affaires étrangères Avigdor Lieberman. L’affaire nous est présentée comme une version israélienne d’une alliance qui unirait, en France, l’UMP et le Front National.

Enfin, si les mêmes analystes futés et pertinents n’ont pas osé trop cogner sur l’opération « Pilier de défense » qui a mis un terme (provisoire ?) au tir de roquettes et fusées sur Israël à partir de Gaza, on ne manque pas de souligner que le Hamas est sorti renforcé de cette affaire. Et on dénonce, dans la foulée, le  calcul machiavélique de la doublette Netanyahou-Lieberman, consistant à favoriser le Hamas au détriment de Mahmoud Abbas. Ce dernier, en revanche, est constamment présenté avec un rameau d’olivier à la main, essuyant rebuffade sur rebuffade de la part des Israéliens.
Les plus indulgents à l’égard d’Israël, comme l’éditorialiste du Monde Alain Frachon, en concluent (comme Elie Barnavi, historien et ancien ambassadeur d’Israël à Paris) que le face à face israélo-palestinien ne mènera nulle part, et que l’on ne sortira de cette impasse que par une solution imposée aux deux protagonistes par la seule puissance qui en est capable, les Etats-Unis.

À l’appui de cette prise de position, Frachon et Barnavi affirment que tous les éléments d’une solution de compromis, aboutissant à la création d’un Etat palestinien en Cisjordanie et à Gaza sont déjà sur la table (« paramètres Clinton » de Camp David,  « initiative arabe » de 2002, « Feuille de route » du  quartet de 2003 etc.). Il suffirait donc que Barack Obama, qui n’a plus à craindre pour sa réélection, dessine une carte avec des frontières, élabore des propositions à prendre ou à laisser concernant les questions litigieuses : Jérusalem, réfugiés palestiniens, garanties de sécurité pour Israël, et on verrait la fin d’un conflit qui empoisonne la vie internationale depuis ??? Même sur cette date la réponse n’est pas neutre car les plus radicaux des Israéliens se réfèrent au refus arabe de la déclaration Balfour de 1917 comme origine du conflit actuel, alors que les Palestiniens ramènent tout à « l’occupation » des Territoires après juin 1967.
Il ne tiendrait donc qu’à nous, Occidentaux, de montrer un minimum de fermeté, principalement envers le plus fort, Israël, pour que la Terre Sainte retrouve la paix et la sérénité. Au passage, on se lamentera sur le fait que l’Europe ne soit pas capable, en raison de ses divisions, d’exercer une influence à la mesure de son investissement financier en faveur des Palestiniens.
Tout cela ne manque pas de bon sens, et Netanyahou, au lieu de se bunkeriser comme un vulgaire Jean-François Copé, ferait donc bien d’écouter les conseilleurs qui phosphorent à Paris ou Bruxelles, sinon il conduira son pays vers l’abîme.

Toutes ces paroles, apparemment sensées, ne tiennent pas compte d’une loi historique implacable : tous les plans, si ingénieux soient-ils, ont une date de péremption. Quelques semaines avant la chute du mur de Berlin, Mikhaïl Gorbatchev avait lancé à son « camarade » est- Allemand Erich Honecker, rétif à la perestroïka « Ceux qui sont en retard sur l’Histoire seront punis par elle ! ». Ce qui s’est révélé parfaitement exact, pour Honecker d’abord, pour Gorbatchev ensuite. Le processus dit d’Oslo s’est fracassé ne n’avoir pas été mené tambour battant, et peut importe aujourd’hui d’en faire porter la responsabilité à l’une ou l’autre partie. Il se fondait sur le postulat que les Israéliens comme les Palestiniens finiraient chacun par trouver leur intérêt dans une solution de compromis. L’accord israélo-palestinien se serait alors inscrit dans la lignée de ceux qui avaient mis un terme aux hostilités armées entre Israël et l’Egypte en 1978 et la Jordanie en 1994. Cela ne s’est pas produit et entre temps l’Histoire s’est rappelée à notre bon souvenir : entre 1994 et 2012, Israël est devenu plus riche, plus fort et sans doute plus uni qu’il ne l’a jamais été. La mondialisation l’a délivré de l’absolue nécessité d’un ancrage régional. En face, le monde arabo-musulman est entré dans une période de chaos politique se traduisant par une montée en puissance de l’islamisme radical et de l’affrontement entre les Sunnites conduits par l’Egypte et les monarchies pétrolières d’un côté, et les Chiites dans l’orbite de Téhéran de l’autre. Ce qui est en question aujourd’hui, ce n’est pas l’avancée du processus de paix, mais l’avenir incertain des traités antérieurs, sous la pression des opinions publiques arabes chauffées à blanc sur cette question et ayant désormais voix au chapitre.

C’est ce qui fait tout le tragique, aujourd’hui, du face à face Benjamin Netanyahou-Mahmoud Abbas. Ce dernier ne doit son maintien au pouvoir qu’à la présence, en Cisjordanie, de forces armées israéliennes qui empêchent le Hamas de le renverser. Il sait bien que le succès de son entreprise proclamée, la création d’un Etat palestinien de plein droit et le retrait de Tsahal entraînerait sa chute. Khaled Mechaal, le chef du Hamas en résidence au Qatar, étiqueté comme « modéré » par un grand quotidien du soir a fait un triomphe à Gaza en appelant à l’expulsion des « sionistes » de la méditerranée au Jourdain et de la frontière libanaise jusqu’à la mer Rouge. Il n’est pas certain, dans ces conditions, que ni Netanyahou ni Abbas n’aient vraiment envie de sortir d’une impasse pour s’aventurer sur un boulevard où l’on risque de se faire égorger à chaque coin de rue. Alors on y reste, et on amuse la galerie avec des moulinets pour se donner une contenance.

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire sur Causeur.fr

Vous devez être inscrit pour commenter.

  • 19 Décembre 2012 à 23h33

    Bibi dit

    Quelques détails dont l’insomniaque fact challenged pseudo-français ne doit surtout pas tenir compte:

    Criticism of E1 development plan shows EU policy is based on information from Palestinian sources
     

  • 19 Décembre 2012 à 18h13

    Bibi dit

    L’éthique du journalisme en pleine action…
    Parlez moi de l’indépendance des journalistes des médias français en général et de France 24 en particulier, de leur neutralité, de leur probité et du respect de la déontologie du métier, peut-être que ça couvrira le bruit de mon ventilateur. Douglas Herbert, journaliste correspondant de France 24 a publié ce tweet :
    « Félicitations à Obama pour sa nomination. Maintenant, Mr le président, encaissez les bénéfices sur le contrôle des armes et levez-vous contre Netanyahu. »
    Avec un journaliste comme lui, lorsqu’il couvre Israël, vous êtes assuré d’une information juste et impartiale. Quelle mascarade…
    Le « journaliste » de mes deux dira probablement que la citation a été sortie du contexte… sauf qu’il n’y a pas de contexte : il ne répondait à personne.

    http://www.dreuz.info/2012/12/scoop-douglas-herbert-correspondant-de-france-24-incite-obama-a-se-dresser-contre-netanyahu/
     

  • 19 Décembre 2012 à 13h28

    Bibi dit

    Indignez-vous!

    Battle for Yarmouk refugee camp on the southern fringes of Damascus has pitted Palestinians fighting alongside rebels against Palestinians from the Popular Front for the Liberation of Palestine-General Command loyal to Assad

    Palestinian refugees stream into Lebanon from Syria
     

    • 19 Décembre 2012 à 14h08

      kravi dit

      Pourquoi s’indigner ? Israël n’est pas en cause.
      Quoi que, à y bien regarder…

    • 19 Décembre 2012 à 14h45

      kravi dit

      UN Watch nous rappelle que l’Assemblée générale de l’ONU au cours de la session 2012 a passé 26 résolutions condamnant pour son action un pays particulier. La Syrie, l’Iran, la Corée du Nord et la Birmanie ont été une fois la cible de critiques. Israël l’a été 22 fois (85% des résolutions).
      Rien que dans la journée d’hier, bouquet d’artifice de fin d’année, l’Assemblée générale a adopté contre Israël 9 résolutions portant sur les droits des Palestiniens, sur la responsabilité d’Israël dans les « extrêmes difficultés économiques dans les territoires occupés » ou sur l’obligation d’Israël de « rendre le Golan à la Syrie » (une demande tragiquement cocasse dans la conjoncture actuelle).
      Alors même que l’armée syrienne venait de bombarder un camp de réfugiés palestiniens au sud de Damas, lançant des missiles sur des mosquées, entrainant la fuite de milliers de personnes, l’Assemblée générale de l’ONU n’a pas jugé utile de s’exprimer.
      Certains anti-israéliens particulièrement obsessionnels prétendent qu’on ne parle jamais des Palestiniens : opinion qui m’a toujours semblé saugrenue en pensant au silence sur les territoires dans le monde où se produisent à large échelle massacres et exactions. Mais finalement, il y a du vrai dans ce qu’ils disent : l’Assemblée générale de l’ONU ne s’intéresse aux Palestiniens que dans l’exacte mesure où cela lui permet de condamner l’État d’Israël. Condamner le régime syrien pour ses crimes contre des réfugiés palestiniens bouleverserait des alliances et des équilibres. Aucun risque lorsqu’il s’agit d’Israël: trouver une majorité ne prête à aucune discussion.

      • 19 Décembre 2012 à 14h58

        Bibi dit

        Kravi, 
        C’est trop “délicat” comme situation: il y a des “palestiniens” pro-Assad et des “palestiniens” anti-Assad en Syrie. De même que des “palestiniens” pro-Hamas qui s’entre-tuent avec les “palestiniens” pro-OLP, ou pour des tas de “raisons”, notamment affiliations et querelles tribales. 
        Mais évidemment, No Jews – No news.
         

      • 19 Décembre 2012 à 15h12

        kravi dit

        No Jews – No news : Bibi, le gang a raison, tu es complètement ethnocentré.

      • 19 Décembre 2012 à 15h21

        Bibi dit

        :-D
         

  • 19 Décembre 2012 à 10h36

    Bibi dit

    Al Jazeera’s Plan
    by Amin Farouk
    December 17, 2012 at 3:00 am

    Even as Mahmoud Abbas’ minions were extracting the bones of Yasser Arafat from his grave, the Palestinian Authority upgraded its status at the United Nations to “Palestine” and was accepted as a non-member observer state by the UN General Assembly. The timing of the request for recognition by the UN and the grisly exhumation of the PA’s “president” were part of the contest between Hamas and the PLO for Palestinian leadership. The contest was won by Hamas.
    There are Palestinians who claim that the Palestinian Authority, which was unceremoniously expelled by Hamas from the Gaza Strip in 2007, rules the West Bank only from nine to five — the day shift; the night shift is run by Israeli intelligence. Otherwise, they say, the Palestinian Authority would long since have collapsed.
    For quite some time the leadership of the new Islamic world — the one that grew like a weed after the Arab Spring — has been of the opinion that the Palestinian Authority and Mahmoud Abbas are no longer relevant and should depart.
    Before and during Operation Pillar of Defense, Hamas received the support of the Emir of Qatar and was visited by senior officials from Turkey and Tunisia. Hamas received backing from Egypt and became the target of pilgrimages from Arab League representatives as well as a panoply of Islamic luminaries, who were all, like Shakespeare’s Brutus, “honorable men.”
    They all gave Hamas a wind at its back, and, at the expense of the Palestinian Authority, supported it as the “victor” in the battle against Israel, despite the fact that Israel had just defeated Hamas in Operation Pillar of Defense — a retaliation by Israel for weeks of being bombarded by missiles and rockets from Gaza.
    Meanwhile Al-Jazeera TV, owned by the Emir of Qatar, broadcasts that it suspects that the Palestinian Authority was involved in a plot to poison Arafat. Al-Jazeera TV in Arabic also accuses Israel of poisoning him, but hints that the deed itself was actually done by someone on the inside, one of Arafat’s loyal followers or bodyguards. That is why the Palestinian Authority gravediggers dug up Arafat’s bones with such serious, frozen faces. The skeleton in the closet is the Palestinian Authority, because Al-Jazeera wants to destroy the Palestinian Authority’s reputation by accusing its senior figures of complicity in Arafat’s death, and forcing an investigation into his “poisoning.” Al Jazeera’s objective is to bury the Palestinian Authority, such that gaining UN recognition for “Palestine” is the last act the PA will ever perform. 

    http://www.gatestoneinstitute.org/3488/arab-spring-hamas-pa

  • 19 Décembre 2012 à 10h30

    Bibi dit

    Fiorino,
    Bien évidemment vos contre-exemples énervent et embarrassent Julius-Moulag-Streicher, quel que soit le pseudo utilisé, car ils montrent clairement le différentialisme qu’il pratique en plus de son détachement des faits. 
    En attendant qu’en France on élise des députés et sénateurs représentant les minorités comme en Israël, ce prétendu français ne souhaite que continuer à fourguer sa camelote anti-siomiste (merci Kravi) en imposant — very démocratiquement, n’est-ce pas? — le silence à toute personne qui expose ses factoïdes, mensonges et calomnies et, ciel!, rapporte des faits.
    Comme ceux-ci:
    http://www.youtube.com/watch?v=Ac2DDR6zlFA&feature=player_embedded#
     

    • 19 Décembre 2012 à 10h48

      JMS dit

      Vous délirez mon pauvre ami…

      • 19 Décembre 2012 à 12h26

        Bibi dit

        Et une tromperie de plus, une (mercredi c’est un jour de marché)!
        L’invective ne saurait remplacer les faits – sauf au Moulag.
         

  • 19 Décembre 2012 à 6h59

    Fiorino dit

    @ Bibi
    Hessel est apparu dans une tribune pour l’Algérie, qui incite hollande a reconnaître les crimes commis par la France et tout sont histoire qui n’est fait que des turpitudes à lire les petitionnaires. A côté de Manceron et Gèze des indigènes de la République, Balibar qui a dit dans la presse etrangère que la France a un système d’apartheid dans les banlieues. Je crois que discuter d’Israël c’est une façon d’oublier une realité inquiétante pour l’avenir de ce pays qui a bien l’intention de sortir de l’histoire, d’ailleurs on se demande pourquoi si en France il y a un système d’apartheid les militans des droits de l’homme style vidéo ne sont pas plus occupé par ce combat que la détéstation d’Israël.

    • 19 Décembre 2012 à 7h04

      JMS dit

      Je n’avais pas remarqué que l’article parlait de l’Algérie qui est décidément votre obsession.

      • 19 Décembre 2012 à 7h14

        Fiorino dit

        Non c’est la votre JMS parce que chez les gaullistes l’histoire Israël doit prendre l’exemple de De Gaulle c’est une véritable obsession. Si non en ce moment les journaux ne parlent que de ça. Apparament Hollande est prêt à augmenter la liberté de circulation entre les deux pays. Sachant que la fecondité algérienne réexplose à presque 3 enfants par femme, il faudra un jour vous vous posiez la question de la perenneité de la laïcité en France qui déjà bien mis à mal en ce moment au lieu de vous occuper de la survie du caractère juif de l’Etat hébreux. Finalement la caricature qu’on voit dans les journaux étranger “New Algeria” pour qualifier la France pourrait un jour être bien réaliste.

      • 19 Décembre 2012 à 7h40

        JMS dit

        On en reparlera le jour il y aura un post sur le sujet, le reste du temps faites comme moi gardez vos réflexions sur la question pour vous.
        Ceci posé ne croyez pas une seconde que je ne  sois pas conscient du rideau de fumée que vous espérez tendre sur ce qui est l’objet de l’article à savoir Israël et Palestine.
        Plus on parlera d’autre chose et  mieux vous vous porterez, mais ce genre de petit faux semblants n’a  évidement aucune chance de fonctionner.

      • 19 Décembre 2012 à 8h20

        Fiorino dit

        Je suis bien conscient qu’il n’y aucune éspoir pour enverser la politique suicidaire de la France en matière d’importation de personnes qui la détéstent. Pour moi il s’agit au contraire du coeur du sujet. Parce que je ne vois pas l’intérêt de ce que vous faites, personne vous calcule ni en Israël ni en Palestine. Ce n’est pas ici qu’il vaut faire valoir votre point de vue, mais aux USA ou en Israël.

  • 19 Décembre 2012 à 6h17

    Videorama dit

    @Bibi
    “En Israël on n’insulte pas et encore moins frappe ou tue des gens pour cause de leur judaïsme réel ou présumé. C’est une habitude française dont tout français décent a intérêt à se défaire”
    Quand nous rejoindrez-vous dans le XXIème siècle ? Ce n’est plus une habitude française de frapper ou de tuer un juif depuis longtemps (si tant est qu’une telle pratique a jamais été généralisée à ce point) ! Les crimes de Merah ont révolté tout le pays, des catholiques aux musulmans, enfoncez-vous cela dans le crâne ! Si vous voulez nous faire dire que tout n’est pas parfait en France, eh bien, c’est fait, je vous l’accorde sans peine. Tout n’y est pas parfait, loin de là, pas plus qu’en Afrique, en Inde, aux Etats-Unis ou ailleurs. Pas plus qu’en Israël ou dans les territoires occupés. Mais ce n’est pas parce que le monde n’est pas parfait à votre image qu’il faut le rejeter en bloc, se repaître du plaisir de dénoncer ses failles, sans voir les progrès considérables qui ont été accomplis en plus d’un demi-siècle en termes de respect de la dignité humaine, en France comme ailleurs (vous inondez les fils d’exemples frappants sur l’intolérance, la méchanceté et l’archaïsme des musulmans, sur la souffrance et la détresse des juifs, sans vous attarder jamais sur ces faits réjouissants et nombreux qui donnent envie de croire au possible). Ce n’est pas parce que tout n’est pas rose comme au pays des Bisounours qu’il faut dès lors légitimer un retour à la barbarie. Ce serait précisément donner raison aux monstres comme Merah !
    Oui, le peuple juif a injustement été humilié et a longtemps souffert. Oui, il a fait l’objet d’une haine cruelle et d’un génocide qui ne peut être évoqué sans émoi. Oui, il a le droit de cultiver la mémoire de ceux qu’on a haï et massacré pour leur seul crime d’avoir été juif.
    Seulement il est permis de penser que la meilleure leçon que l’on puisse tirer de la souffrance des disparus est qu’une telle souffrance ne doit plus être endurée par qui que ce soit sur terre. Là seul réside leur vraie réhabilitation à mon sens et, si l’on peut dire, leur victoire posthume. C’est du reste cette croyance qui a motivé nombre de juifs aux Etats-Unis à prendre la défense des minorités opprimées. Ils ont été de tous les combats, notamment aux côtés de Martin Luther King dans la lutte pour les droits civiques des noirs.
    C’est précisément au nom de tous les juifs victimes de la barbarie humaine, de tous les noirs battus, goudronnés, pendus ou brûlés, de tous les tziganes aujourd’hui encore discriminés, de tous les Palestiniens traités sur leur terre en sous-hommes, que je m’élève contre l’injustice et la cruauté dont sont capables tant de fous en ce bas-monde.
    La paix en Palestine et ailleurs, Bibi, maintenant ! (En Palestine prioritairement pour que la France ne sombre pas dans la guerre communautaire). Que les sionistes comme vous et Netanyahu renoncent à leur rêve insensé, celui-là même qui a finalement provoqué l’éradication de 6 millions d’êtres humains. Car quand l’aspiration la plus douce et la plus noble au départ rencontre dans sa mise en oeuvre la réalité la plus sanglante, je dis qu’il faut savoir renoncer au rêve sous peine que tout ne vire à l’odieux, les idées, les actes et les êtres, nul sachant jusqu’où peut mener l’entêtement et la folie. On est trop loin désormais, à mon sens, de la tranquillité joyeuse des kibboutzs primitifs. Et le sionisme a atteint un tel degré de radicalité qu’il n’a plus rien à envier, sur bien des aspects, au nazisme.
    Ce n’est pas tout d’attendre des autres comme vous le faites une reconnaissance de la dignité juive. Cette dignité est un droit, certes, mais elle implique également des devoirs. Chacun a sa part de responsabilité dans l’avènement d’un monde tolérant et meilleur. Le voulez-vous seulement ce monde meilleur ? Il est permis, hélas ! d’en douter.

    • 19 Décembre 2012 à 6h55

      Fiorino dit

      C’est une peu difficile croire que les musulmans soient vraiment en grande partie revoltés par les crimes de merah sachant qu’il y a en a même qui ont essayé de manifester en sa faveur, et le nombre de ceux qui ont participé au recueillement c’est très faibles. C’est pliutôt vous à devoir vous enfoncer dans le crâne que l’image de la France dans le monde et celle d’un pays dangereux pour les juifs.

    • 19 Décembre 2012 à 7h00

      JMS dit

      Vous avez parfaitement raison dans vos propos mais à mon avis, vous le tort de penser que toute cette clique est sincère dans son inquiétude et ses préventions.
      Il s’agit d’après moi ni plus ni moins que d’une manipulation politique visant à impressionner ceux qui s’opposent à la politique folle et suicidaire du gouvernement israélien actuel.
      C’est un vieux truc de propagande, qui ne trompe que ceux qui ont envie de se laisser abuser et faire taire les autres.
      Seulement ce terrorisme intellectuel à base d’accusations d’antisémitisme, de nazisme et autres inepties tombe de plus en plus à plat de nos jours.
      Faire passer l’Israël actuel surarmé, doté de l’arme nucléaire, occupant et opprimant un peuple et les combattants du ghetto de Varsovie il y a la différence qui sépare le tragique du comique.
      D’où la fureur de cette clique qui ne sait trop qu’opposer à nos arguments de simple bon sens.
      Vous remarquerez qu’en dehors des éructations habituelles, des procès d’intention, et des références tournant en boucle nombriliste, l’argumentaire de cette fine équipe est inexistant.   

      • 19 Décembre 2012 à 7h22

        Fiorino dit

        jms
        “Il s’agit d’après moi ni plus ni moins que d’une manipulation politique visant à impressionner ceux qui s’opposent à la politique folle et suicidaire du gouvernement israélien actuel..”

        Depuis le temps qu’on nous annonce le suicide d’Israël… en tout cas ce qui est intéressant c’est de voir un souien fervant de Sarkozy comme JMS être de bonne mèche avec un antisarkozyste comme Vidéorama (sarko islamophobe, lepeniste, destructeur de la France). En gros l’unité en France se fait sur “l’opposition à la politique israélienne” comme si la France avait une quelquonque influcence dans cette région, il ne s’agit pas d’une manipolation politique, c’est nous qui sommes impréssioné de la façon dont Israël serve à des gens qui ont perdu leur bataille idéologique de défoulouir pour les frustration.

      • 19 Décembre 2012 à 7h46

        JMS dit

        Depuis quinze siècle l’unité de la France s’est dispensée de l’aide de qui que ce soit, Israël compris.
        Et je ne pense pas me tromper en vous disant que cela va continuer ainsi. 

      • 19 Décembre 2012 à 8h23

        Fiorino dit

        Et bien laissez aussi les israéliens croire en ce qu’ils veulent. D’ailleurs depuis quinze siècle la France en a fait de saloperies et elle n’a volé du terrain aux population autocthones pour le coup vraiment autocthones, par exemple en Guyane avec la traite d’ésclave est la mis en minorité les populations amériendiennes, en nouvelle calédonie territoire à décoloniser selon l’onu pareil. Donc occupez vous de la repentance du président hollande que vous aviez qualifié de tous les noms d’oiseaux. Vous êtes devenu fan maintenant?

      • 19 Décembre 2012 à 9h48

        Videorama dit

        @JMS
        “Il s’agit d’après moi ni plus ni moins que d’une manipulation politique visant à impressionner ceux qui s’opposent à la politique folle et suicidaire du gouvernement israélien actuel.”
        Oui, je sais, vous avez parfaitement raison. C’est même pour cela que je me suis décidé à intervenir sur ce site. Sachant cela, il est néanmoins difficile d’admettre que l’on puisse sciemment se livrer chaque jour à un boulot aussi sordide. On a envie de croire qu’il y a un peu de sincérité dans les propos. Qu’une humanité et un patriotisme persistent dans l’exécution froide d’une telle besogne au service d’intérêts étrangers. Enfin les juifs de France et tous les Français ne sont pas dupes. Ils connaissent la réalité de leur pays, qui ne va pas très bien, c’est vrai, mais ne ressemble en rien à l’apocalypse que les Bibi, Kravi, Fiorino, Guenièvre et autre Marie s’evertuent à dépeindre.

      • 19 Décembre 2012 à 10h53

        JMS dit

        C’est peut être un effet de l’âge mais je suis sans illusions sur la nature humaine quand elle est ballottée dans un courant obscurantiste de type fanatique.
        Heureusement effectivement l’immense majorité des juifs de France ne se laisse pas aller à ces dérives, comme d’ailleurs l’immense majorité des musulmans dans les dérives inverses. 

      • 20 Décembre 2012 à 20h30

        Fiorino dit

        JMS et vidéorama
        Ceci montre bien les liens entre algérie-gaullisme-tiersmondisme et palestine avec des personnages qui ont été porteur des valises qui se retrouvent à soutenir les terroristes palestiniens:
        Autre exemple, le Groupe de soutien à la révolution palestinienne publie une déclaration signée par l’avocat(e) à la Cour Michèle Bauvillard, le dominicain Paul Blanquard, le journaliste Hubert-Paul Lentin, le sociologue Gilbert Mury, le prêtre Robert Davezies et l’universitaire Vincent Monteil dans laquelle ils dénoncent
        « la sanglante agression organisée par la police allemande, conformément aux exigences de Mme Golda Meir. Cette agression a provoqué le drame. Elle est d’autant plus odieuse que le commando de Septembre noir avait déjà commencé à appliquer un accord destiné à préserver les vies humaines »,

        accord dont pourtant personne n’a jamais entendu parler – rien en effet n’assurait que les otages une fois arrivés dans un État arabe auraient eu la vie sauve.

        Il faut remarquer que les militants pro-arabes venus de la droite à l’instar du député gaulliste Louis Terrenoire ont également épousé cette dialectique consistant à transformer les victimes en bourreaux. S’il est probable que leur dessein a eu peu à faire avec la glorification de la Révolution, il n’en demeure pas moins que, comme les activistes tiers-mondistes, leurs seules accusations visent explicitement et exclusivement l’État d’Israël. La réprobation de celui-ci préparait, à l’instar de ce que voulaient à l’époque les États arabes les plus intransigeants comme la Syrie, sa disparition. Ainsi, pour le président de l’Association de Solidarité Franco-Arabe, Louis Terrenoire :
        « C’est au prix de la honte que le sang a coulé, après qu’une ruse infâme eut été dictée à des Allemands tourmentés et complexés à quelques kilomètres des fours crématoires de Dachau. Dans son orgueil, Mme Golda Meir a décidé la mort des athlètes israéliens ».
        http://ipr.univ-paris1.fr/spip.php?article233

  • 18 Décembre 2012 à 19h23

    kravi dit

    @ Guenièvre, Fiorino et tout ceux que la rhétorique antisémite new-look dégoûte :
    Si vous avez la patience de lire une demi-douzaine de pages, voici bien analysées les motivations et techniques de nos amis antisiomites. Le texte est un peu lourd à mon goût mais assez explicite.
    http://www.europe-israel.org/2012/12/antisemitisme-le-destin-des-juifs-comme-peuple-est-engage-partie-1/
    http://www.europe-israel.org/2012/12/antisemitisme-le-destin-des-juifs-comme-peuple-est-engage-partie-2/

    • 18 Décembre 2012 à 20h04

      Guenièvre dit

      Merci kravi, je lirai.
      Je suis tombée sur une très intéressante analyse de G.Bensoussan à propos du sionisme et du rejet dont celui-ci est l’objet.

      http://www.controverses.fr/pdf/n11/bensoussan11.pdf

    • 19 Décembre 2012 à 8h36

      Fiorino dit

      Merci Kravi j’en ai lu une partie, effetivement ici les JMS les vidéorama se prennent pour des porteurs de verités et de sagesse qu’on voudrait à tout prix faire taire ;)

  • 18 Décembre 2012 à 17h37

    Bibi dit

    Une des réponses à ce récent sondage concerne le degré d’accord avec l’affirmation suivante (trad. de l’anglais par mes soins):
    “Les résultats du récent conflit de Gaza démontrent que la lutte armée, telle qu’elle a été adoptée par le Hamas, est le meilleur moyen d’aboutir à l’indépendance palestinienne”.

    Sur l’ensemble des “palestiniens” interrogés:
    55,6% sont fortement d’accord, 32,1% sont d’accord.
    Sous la “modérée” “Autorité palestinienne” 86,4% (seulement!) approuvent l’affirmation. 
      
    Par ailleurs, Khaled Abu Toameh rapporte que le négationniste de Ramallah et son frère en charge de Gaza se sont mis d’accord sur le déclenchement d’une 3ème Intifada, bien que pas d’accord sur le but final de ce “soulèvement populaire”. Machaal et ses mignons ne s’arrêteront qu’une fois “la Palestine de la rivière à la mer sera libérée”. La rue d’entre la rivière et Israël est très largement de cet avis.
    http://www.gatestoneinstitute.org/3499/third-intifada
     

  • 18 Décembre 2012 à 16h04

    kravi dit

    Je le sais bien, Guenièvre, et j’ai tort de m’acharner.
    Je me promets pourtant de ne plus céder à mon juste courroux [j'ai failli mettre indignation avec guillemets tant ce mot est à présent dévoyé par l'opuscule inepte du sénile Zoïle].
    C’est un des inconvénients du net : on se prend à dialoguer avec des infâmes que l’on aurait pas régalés d’un seul argument en face-à-face.
    La toile présente cependant l’avantage d’éviter de lourdes condamnations pour voies de fait qui soulagent, mais se font cher payer. Les duels avaient du bon mais je n’aurais pas vécu longtemps.

    • 18 Décembre 2012 à 16h13

      Videorama dit

      @kravi
      C’est bien ce que je disais, kravi. Vous êtes un type formidable…

    • 18 Décembre 2012 à 16h29

      Bibi dit

      Ni avant ni après son AVC aisselles n’est sénile.
       

      • 18 Décembre 2012 à 16h44

        kravi dit

        C’est vrai, il n’a même pas cette excuse.

    • 18 Décembre 2012 à 19h05

      JMS dit

      Ici on n’est pas en Israel et il n’est pas si facile que cela de taper sur des gens, sans qu’ils aient des moyens réels de riposter.
      C’est une habitude dont vous auriez intérêt à vous défaire. 

      • 18 Décembre 2012 à 20h57

        Bibi dit

        En Israël on n’insulte pas et encore moins frappe ou tue des gens pour cause de leur judaïsme réel ou présumé. C’est une habitude française dont tout français décent a intérêt à se défaire. 
         

      • 19 Décembre 2012 à 4h49

        JMS dit

        C’est un tic chez vous que de menacer voire de frapper et ensuite de pleurnicher devant les réactions que ce genre d’incongruité suscite.
        Ce n’est pas moi qui ait écrit:

        “La toile présente cependant l’avantage d’éviter de lourdes condamnations pour voies de fait qui soulagent, mais se font cher payer. Les duels avaient du bon mais je n’aurais pas vécu longtemps”

        Adressez vous au crétin qui, comme vous, a l’habitude de s’en prendre à des gens sans réelle défense. 
        Ici on est en France et celui qui veut jouer au caïd ne le fait pas longtemps.
        On n’est pas des Palestiniens ici. 

  • 18 Décembre 2012 à 16h00

    Bibi dit

    Guenièvre, Fiorino, Kravi – Bien le Bonjour.
    Mais enfin, à quoi s’attendre d’un faussaire qui s’installe sur un site, se multiplie, et exige que les autres in situ en soient déportés, sous prétexte que leur judéité/ sionisme/ françitude/ coiffure le fâchent? 

    Selon vous, faut-il suggérer à Lady Élisabeth et son équipe d’ajouter la mention “les avis exprimés n’engagent pas le site ni sa rédaction”?
     

    • 18 Décembre 2012 à 16h11

      Videorama dit

      @Bibi
      “Selon vous, faut-il suggérer à Lady Élisabeth et son équipe d’ajouter la mention “les avis exprimés n’engagent pas le site ni sa rédaction”?”
      Parlez pour vous. Du moins faut-il espérer que votre islamophobie primaire n’engage que vous.

      • 18 Décembre 2012 à 20h50

        Bibi dit

        Un exemple de plus démontrant l’absence de lien entre ce que j’exprime et ce dont on m’accuse. 

        La haine, les préjugés, se dispensent de faits – voici une preuve de plus, comme s’il en fallait. C’est ainsi que le faussaire se révèle et se discrédite.
         

  • 18 Décembre 2012 à 14h58

    Guenièvre dit

    @ kravi,

    Vous n’ouvrirez les yeux de personne. Ces deux-là partent d’à-priori qui font que toute discussion est impossible. Cela a cependant l’avantage de voir jusqu’où ils sont capables d’aller. Vous venez d’avoir aujourd’hui l’une des formes les plus raffinées du négationnisme dans l’analogie revendiquée Israélien- juif-sioniste = nazi.

    • 18 Décembre 2012 à 15h32

      Videorama dit

      @Guenièvre
      Vous n’êtes pas, Madame, à une tentative d’enfumage près. Libre à vous de me surlire comme à votre habitude. Le hic est quand vous m’apostrophez directement en me demandant de m’expliquer sur des points précis, vous ne trouvez JAMAIS de quoi conforter vos accusations fantaisistes, malhonnêtes, des plus gratuites. Il est tellement plus facile de s’abriter comme vous le faites derrière les clichés les plus éculés, de vous en repaître sans cesse, et d’en user sans compter pour disqualifier les partisans de la paix et de la justice dans la région. Je le dis et redis sans gêne : Le dénommé kravi est un facho. Le fait qu’il soit juif ne l’excuse en rien. Les sionistes de son genre sont de la pire espèce et rendent impossible tout espoir de paix. Comprenez que la solution des deux états est incompatible avec leur fantasme du grand Israël.

      • 18 Décembre 2012 à 19h03

        JMS dit

        Enfumage me parait faible, je dirais propagande de bas étage au service des intérêts d’un gouvernement étranger.

  • 18 Décembre 2012 à 13h55

    Fiorino dit

    @ Vidéorama et JMS
    Au lieu de vous occuper d’Israël allez en Algérie vous prostrer et demander pardon. Qui a envie de suivre le conseil d’un pays qui passe son temps à battre sa coulpe à se rabaisser devant tout le monde?
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/12/18/97001-20121218FILWWW00463-algerie-reconnaitre-les-crimes-pcf.php

  • 18 Décembre 2012 à 11h47

    kravi dit

    @Vidéorama
    Je me suis déjà promis à plusieurs reprises de ne plus dialoguer avec votre gang, mais je m’y laisse à chaque fois reprendre tant vos inepties défient la décence et le sens commun.
    Vous attendez quoi ? Chacun sait que la ligue Arabe a proposé à Beyrouth en 2002 un plan de « paix » absolument suicidaire pour Israël : retour à la ligne de cessez-le-feu de 67 et retour des « réfugiés ».
    Vous pouvez toujours attendre de chaque Israélien qu’il se tire une balle dans le crâne, mais Matsada ne tombera pas deux fois (pour faire plaisir à votre complice JMS : שנית מצדה לא תיפול). Israël n’avait d’autre choix que de refuser ce plan de paix des cimetières. Le gouvernement israélien est garant de la survie de ses citoyens, il n’a pas pour tâche première de mettre son existence en danger pour complaire aux antisiomites cauteleux.

    • 18 Décembre 2012 à 12h45

      kravi dit

      Et voici, pour battre en brèche vos idées reçues. Mais comme rien ne peut vous ouvrir les yeux…

    • 18 Décembre 2012 à 13h51

      JMS dit

      Lire des inepties ne me fait pas plaisir.
      Personne ne demande à Israël de se suicider. 
      Personne ne reproche au gouvernement israélien de veiller à la sécurité de ses citoyens.
      Personne ne conteste à Israël le droit de vivre dans des frontières sures et reconnues. 
      Mais réciproquement :
      Personne ne tolère d’Israël qu’il  occupe en vue d’annexion des territoires qui ne lui appartiennent pas.
      Personne ne tolère qu’Israël nie à un peuple le droit de disposer de lui-même et lui dénie sa réalité même.  
      Enfin tout le monde commence à être lassé d’un pays de 5 à 7 millions d’habitants qui envisage de s’arroger le droit de décider unilatéralement y compris pour nous de la paix et de la guerre. 
      Enfin je constate avec soulagement que, comme en France, le ridicule ne tue pas en Israël, parce que parler de Massada, de suicide collectif et plus généralement de “petit-peuple-pacifique” que des  méchants “zarabes” menacent d’extermination façon Adolf Hitler, alors qu’on est armé jusqu’au dents, doté de l’arme nucléaire, soutenu par la plus grande puissance mondiale et par toutes les nations démocratiques quand il s’agit de garantir son existence, ne relève plus du politique mais du comique troupier.
       

    • 18 Décembre 2012 à 14h06

      Videorama dit

      @kravi
      Ah, ah, ah ! C’est déjà ça, je suis un peu moins falsificateur que hier, et vous, par la même occasion, un peu moins redresseur de tort !
      Et pourtant je m’empresse d’ajouter à votre triste billet qu’Israël n’a rien refusé du tout. Il s’est gardé de donner la moindre suite à la proposition de paix de la ligue arabe et du Hamas. Il s’est seulement contenté d’intensifier la colonisation…
      Il aurait certes pu saluer l’effort de la ligue arabe et se réjouir des dispositions pacifistes du Hamas comme une première étape. Mais il a préféré jouer à celui qui n’a rien entendu, rien vu, rien su. Il a répondu aux propositions de paix par le plus cinglant des mépris.
      En somme, si je vous comprends bien, le pauvre état hébreux n’a pas d’autre salut que la concrétisation du grand Israël… Pas d’idéologie là derrière, que du réalisme et du bon sens !
      Du coup, une fois de plus, je ne peux que constater (non sans regret et honte) un parallèlisme historique saisissant. Les sionistes comme vous ne sont pas sans faire penser à ces pangermanistes d’une autre époque, qui ne savaient aimer leur pays autrement que comme la grande Allemagne. Ils auront fait fi de la réalité et des protestations internationales. Ils auront su réaliser l’Anschluss, annexer la Tchecoslovaquie, et provoquer la 2ème guerre mondiale. Ils en auront profité pour épurer l’Allemagne de ses soit-disant corps étrangers, peut-être plus violemment que ce que souhaitait Lieberman en appelant à bouter les non-juifs hors d’Israël, mais non moins radicalement. Comme vous autres, ils pensaient que la concrétisation de leur rêve insensé, ce pangermanisme aussi mythique et stupide que le retour à un Israël biblique, valait tous les déversements de sang, toutes les horreurs, et toutes les injustices.
      Ainsi les victimes de hier ont le droit d’être les bourreaux d’aujourd’hui. Vous avez de la mémoire, kravi, une mémoire que je qualifierais certes de sélective.
      Vous êtes un gars bien, je vous en félicite.

  • 17 Décembre 2012 à 21h11

    Videorama dit

    @kravi
    “Me voici semblable à Hitler, puisque j’ai osé dénoncez votre malhonnêteté et les falsifications que vous répandez à l’envi”
    Faites mieux que de vous contenter de la dénonciation (la manière cavalière dont vous vous y prenez est à la portée de tout le monde, je vous signale). Prouvez en quoi nous sommes malhonnêtes. Commencez par rectifier cette assertion dont je me suis rendu coupable, histoire de rigoler un bon coup (même si sa gravité commanderait plus de retenue en d’autres circonstances) :
    “J’ajoute à la remarque de JMS ces faits injustement ignorés des sionistes dans leur argumentation (on se demande bien pourquoi) : A savoir qu’en 2002, lors du sommet de Beiruth, la ligue arabe a fait une proposition de paix consistant à reconnaître l’existence d’Israël en échange du retrait des territoires occupés. En 2006 le Hamas lui-même s’est dit disposé à accepter la proposition si Israël l’acceptait d’abord. Mais Israël n’y a jamais donné suite. Pour toute réponse, il a intensifié la colonisation de la Cisjordanie…”
    J’attends donc de connaître qui est le plus malhonnête de nous deux, ou le plus ignorant. Vous étonnerai-je ? J’ai déjà ma petite idée sur le sujet.
    Lâchez-vous, exprimez-vous, prouvez tout votre saoul si vous le pouvez !
    Bien à vous