Terrorisme islamiste: les «radicalisés», une armée de fous? | Causeur

Terrorisme islamiste: les «radicalisés», une armée de fous?

Folie et déraison à l’âge médiatique

Auteur

Ingrid Riocreux

Ingrid Riocreux
est agrégée de lettres et auteur de "La Langue des médias".

Publié le 05 septembre 2016 / Médias Politique Religion

Mots-clés : ,

islam toulouse desequilibres

"La nef des fous", Jérôme Bosch. Wikipedia.

Si l’on raisonne en termes de compatibilité logique, d’après ce qu’on peut lire dans les médias, un terroriste/djihadiste/radicalisé ne peut pas être un déséquilibré. « Terroriste » et « déséquilibré » sont apparemment deux notions tout à fait antinomiques. Le premier est un méchant, le second est un fou. En même temps, on nous détaille sans rire la mise en place de « suivis thérapeutiques » à destination des « radicalisés » : il s’agit donc de soigner les méchants, pas les fous. Ou bien alors, tous les radicalisés sont des fous et dans ce cas la précédente distinction ne tient plus. Quelqu’un y comprend quelque chose ?

«La piste terroriste est écartée»

C’est un fait divers enterré rapidement et proprement, comme on le fait désormais à chaque fois que c’est possible. Une preuve de plus que le rôle des journalistes (du moins tel qu’ils le conçoivent) consiste à sauvegarder la paix civile, quoi qu’il en coûte à l’éthique de la profession.

Mardi 30 août, un monsieur se présente dans un commissariat de Toulouse et poignarde un policier.

Si l’on cherche des articles au sujet de cette affaire, il faut éviter de taper « attentat Toulouse » qui ne donne presque rien de récent. Il faut se contenter de « policier poignardé ». En effet, comme le rappellent tous les médias, « la piste terroriste a été écartée ». C’est une information objective. Il n’empêche que c’est une information problématique qui mériterait sans doute d’être présentée comme telle.

Lire la suite sur le blog d’Ingrid Riocreux.

 

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 10 Septembre 2016 à 11h27

      JEAN PN dit

      Les terroristes ne sont pas si fous que ça. Ils savent ce qu’ils veulent. Ils veulent dominer tout ce qui n’est pas musulman.
      Et puis les appeler TERRORISTES, il faudrait peut-être arrêter. Les terroristes sont des personnes qui veulent faire peur. Eux sont des assassins parce qu’il ne veulent pas seulement faire peur, ils tuent. Alors ce ne sont rien d’autre que des ASSASSINS ! Appelons ces êtres par ce qu’ils sont !!!

      • 10 Septembre 2016 à 15h12

        Livio del Quenale dit

        la différence entre assassin et terroriste est bien mince , la preuve les terroristes aujourd’hui posent des bombes pour tuer des mécréants abhorrés, la terreur par le meurtre
        Quand autrefois il se contentais de poser des bombes pour politiquement faire peur sans vouloir tuer.

    • 10 Septembre 2016 à 11h20

      philpat dit

      à propos de la voiture aux bonbonnes de gaz, “l’expert” maison d’I-Télé a parlé de canular possible pendant deux jours

      • 10 Septembre 2016 à 14h04

        beornottobe dit

        “ça ” c’est un expert!!!!! (socialiste évidemment, l’évidence étant impossible selon eux….)

      • 10 Septembre 2016 à 14h06

        beornottobe dit

        Quand on veut jouer aux “cons”…… les socialistes sont
        imbattables!…..

      • 10 Septembre 2016 à 14h49

        Livio del Quenale dit

        ha ha !!
        bonbonne la jambonne est bien bonne   .
        Sauf que ce n’est pas un de ces jeux virtuel à la con de vos consoles.
        -
         Et 100 morts sous le gravas d’une gare ne se relèvent pas en pressant le bouton flashback.

        Par contre, et en vrai tu iras les reconnaître à la morgue.
        et ça pour un canular, c’est le top, surtout quand le type tire le grand tiroir et que tu y retrouve ton fils que tu cherche depuis vingt-quatre heures.