Valls, Hollande, et la «réforme» de l’Islam | Causeur

Valls, Hollande, et la «réforme» de l’Islam

Le clientélisme pro-islamiste traverse toute la société

Auteur

Jacques Sapir
économiste, spécialiste de la Russie.

Publié le 09 août 2016 / Politique Religion Société

Mots-clés : , , , ,

islam france oubrou

Hommage au prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray, juillet 2016. Sipa. Numéro de reportage: AP21928766_000005.

La « réforme de l’Islam de France », comme l’appelle le Premier ministre dans le long entretien qu’il a donné au JDD, est un faux problème, du moins pour l’Etat. On peut d’ailleurs trouver des mots très justes, et sur l’Islam et sur la laïcité, dans l’interview que vient de donner l’imam de Bordeaux, M. Tareq Oubrou, au journal La Dépêche du Midi. Manuel Valls, tout en écartant la solution du concordat, qui est défendue par certains, évoque la possibilité d’un financement public. Sur ce point il a été contredit par le Président de la République. Il faut donc revenir à la fois sur les propositions qui ont été avancées et sur les principes politiques qu’implique la laïcité.

La question du financement

Il faut ici rappeler que le seul point sur lequel l’Etat peut agir, sans modifier la loi de 1905, est le financement étranger. Mais, ceci ne concerne pas que les lieux de cultes. Il faut aussi inclure les « associations culturelles » qui, bien souvent, ne sont que des paravents pour des associations cultuelles. Que faut-il donc faire ?
1. Exiger de tout agent étranger, public ou privé, voulant financer un lieu de culte ou une association culturelle qu’il verse l’argent sur un compte à la Caisse des Dépôts. Ceci inclus TOUS les cultes.
2. Une association de droit privé, comprenant pour un tiers des représentants du Ministère de l’intérieur et de la justice, pour un tiers des membres du Parlement et pour un tiers des représentants des cultes décide d’allouer ces fonds ou de les bloquer. Dans la décision, les représentants des ministères auront un droit de véto.
3. L’agent étranger peut décider de récupérer son argent ou de le laisser à la discrétion de l’association en cas de véto. L’association utilise alors cet argent comme elle l’entend pour venir en aide aux lieux de culte et associations.
On évite ainsi le financement direct, mais on n’interdit pas la possibilité d’un financement étranger. Pour le financement français, les règles de la loi de 1905 s’appliquent.

Les interdictions de prêche et mesures de contrôle

La question se pose en raison de « l’effet de contexte » créé par des prêches véhiculant la haine ou des principes contraires à ceux du Préambule de la Constitution. Même si les terroristes qui ont frappé en France ne se sont pas « radicalisés » dans des mosquées, certains prêches tenus dans certaines mosquées ont constitué le contexte propice à cette radicalisation. C’est pourquoi on a proposé le contrôle par le ministère de l’Intérieur des prêches et l’expulsion des prédicateurs étrangers (et l’assignation à résidence pour les autres) refusant les principes figurant dans le préambule de la Constitution, ainsi que ceux appelant à la haine.
Ce faisant, certains on cru retrouver ici l’équivalent de la « constitution civile du clergé » de la Révolution Française. Ce n’est pas de cela dont il s’agit. L’Etat à le devoir de faire respecter la loi. On ne peut ici qu’être d’accord avec l’Imam de Bordeaux quand il dit « Ce n’est pas aux politiques de nous dire la théologie, qui est modérée ou non. Ce qui incombe aux politiques et à l’autorité publique, c’est de garantir l’ordre public ». Il est attristant ici de constater que cette conception de la laïcité n’est pas celle du Premier ministre.
Cela implique un contrôle sur les mosquées (il y en a 2500 à l’heure actuelle et 410 en construction), sans doute sur une base aléatoire, et une application stricte des lois sur les « signes religieux », ainsi que sur l’incitation à la violence ou aux troubles à l’ordre public. Il conviendrait d’y ajouter une loi sur le respect du Préambule de la Constitution.
De ce point de vue, c’est une erreur de « cibler » spécifiquement les mosquées « salafistes ». Le contrôle doit être général. Il doit aussi être étendu aux associations culturelles pour vérifier qu’elles ne sortent pas de leur registre et qu’elles ne se livrent pas à un endoctrinement contraire à la loi.

La force de la laïcité, la force de la loi

C’est à ces conditions que l’on pourra lever la suspicion qui pèse sur des millions de musulmans qui ne souhaitent que s’intégrer à la République et qui en acceptent les principes et les règles. Mais, ceci exige une application ferme des lois existantes et à venir, une application dégagée du clientélisme qui aujourd’hui fait rage, et ceci fut rappelé par Malek Boutih, député du parti au pouvoir, qui avait dit en janvier 2015 : « La gauche doit se remettre en cause profondément (…) Il faut arrêter la délégation à des autorités locales qui sont, soit au mieux débordées, soit complices. [Les élus locaux] s’arrangent avec la réalité ou ils participent de cette réalité pour avoir un petit paquet de voix aux prochaines élections ». Il avait d’ailleurs usé de l’expression d’islamonazisme avant d’ajouter : « Quand, dans certaines municipalités, on propose des horaires aménagés pour les femmes à la piscine, c’est déjà un problème. Ça n’est plus acceptable. Quand les parents refusent que leur fille porte un short pour aller au cours de gym, c’est un problème. Un débat politique majeur va s’ouvrir sur toutes ces questions (…) C’est vrai dans les villes de gauche comme dans les villes de droite ou dans les villes UDI qui pactisent avec les dieudonnistes comme en Île-de-France. Cette affaire traverse tous les partis. Je ne vais pas être gentil au PS. Il faut que chacun nettoie devant sa porte ».
On pourrait ajouter que ce clientélisme n’est pas qu’électoral. Il sévit aussi au sein de nombreuses entreprises, mais aussi dans les cantines scolaires et bien d’autres lieux. Ici encore, force doit rester à la loi.

La laïcité est un combat, qu’il faut engager dans l’intérêt de tous, quelle que soit la religion ou l’absence de religion. Mais il exige que l’on se débarrasse des petites compromissions, qui, additionnées, font les grandes lâchetés.

Retrouvez la version initiale de cet article sur le blog de Jacques Sapir.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 14 Août 2016 à 7h32

      beornottobe dit

      La multitude selon Socrate ne sait pas ce qui est le mieux pour elle. Ils faut des individus désintéressés et compétents pour les gouverner.”
      !!!!!…….
      alors nous sommes très loin du compte !

    • 13 Août 2016 à 19h19

      Tonio dit

      Une réforme ou un miroir aux alouettes ?
      Hollande et Valls agitent leur “réforme” pour gagner du temps jusqu’en 2017: tactique imparable, on ne prend pas de coups et on laisse l’adversaire s’user les dents…

      Tout le monde, sauf Hollande, Valls et les socialistes, savent bien que l’islam ne peut être réformable; car alors on aurait pu demander à Lénine de réformer le léninisme et à Pol-pot de réformer le communisme.
      L’islam est totalitaire dès ses origines et tout au long de l’Histoire il s’est montré tel; si Hollande et Valls-l’historien n’ont encore pas compris ça, il y a beaucoup de soucis en vue pour la France et le pire est à venir!
      Quand on voit des ministr-e-s user de leur ministère pour la promotion de leurs affaires bi-nationales et religieuses, ça signifie que la République est malade.

    • 13 Août 2016 à 7h18

      Chriff dit

      On voit bien qu’on est à côté de la plaque. 
      Tout le monde paraît désemparé sur ces questions autour du radicalisme.
      On oublie de mentionner d’interroger tous ces soi disant représentant du culte musulman qui ont échoué à organiser l’islam de France et à construire un discours religieux s’opposant aux thèses radicales véhiculées souvent par des hurluberlus incultes à l’accoutrement inadapté et prêchant des interprétations religieuses farfelues.
      Que ce soit le Cfcm créé en 2003, l’uoif qui existe depuis au moins 30 ans, les prétendus “recteurs” depuis au moins 20 ans des grandes mosquées de Paris, d’Evry et de Lyon qui perçoivent sans controle et sans transparence la taxe du “halal” dont on ignore la destination. Il y a aussi l’association “vivre l’islam” dont le “président à vie” depuis 2002 gère sans partage la stérile et médiocre émission “islam” sur la chaîne publique France 2. On a appris que ce dernier est engagé politiquement avec un pouvoir étranger ce qui est incompatible avec le principe de laïcité de la charte de France Television. Voir à ce sujet divers articles parus dans Mondafrique: http://www.mondafrique.com/lemission-vivre-lislam-vole-secours-generaux-mis-sellette-a-alger/ 
      Tous ces auto proclamés “responsables”, toujours les mêmes depuis de trop nombreuses années, ont failli aux missions qui leur étaient confiées comme celle depuis 2005 de la mise en place d’une Fondation au point que le gouvernement cherche à nommer l’inépuisable M.Chevenement pour suppléer à cette insuffisance.  
      La seule réussite de ces déclarés “representants”, liés à leur pays d’origine et aux consulats, c’est d’avoir pratiquement tous obtenus sans raison des médailles soit du Mérite National soit de la Légion d’honneur et le dernier en date est l’actuel président du Cfcm M.Kbibech qui l’a reçue le 14 juillet jour de l’attentat de Nice. Une triste date qui entachera sa récompense. 
      Comme on l’entend chez les musulmans, il est temps de les changer par de nouvelles générations.

    • 13 Août 2016 à 0h46

      Simbabbad dit

      Ou alors, il ne faut pas voir les choses sous l’angle religieux mais sous l’angle de l’allégeance à la nation. Notamment, on dispose d’un article qui existe depuis la Révolution qui dit que l’on peut retirer sa nationalité à tout Français qui a prêté allégeance à un pays étranger.

      Plutôt que de voir la déchéance de nationalité comme une sanction pénale qui s’appliquerait aux seuls terroristes, pourquoi ne pas utiliser cet article pour tout adulte se revendiquant de l’Etat Islamique et ayant à ce titre rejoint un ennemi de la France? On dispose déjà des moyens de priver de nationalité française tout binational se revendiquant de l’Etat Islamique, s’en servir et pouvoir ainsi les expulser ou les empêcher de rentrer en France (après une peine de prison si un crime a été commis) mettrait déjà les points sur les “i”: si vous êtes contre nous, vous allez dehors.

      • 13 Août 2016 à 19h28

        Tonio dit

        @Simbabbad
        “Plutôt que de voir la déchéance de nationalité comme une sanction pénale qui s’appliquerait aux seuls terroristes..”
        mais d’abord aux bi-nationaux qui nécessairement trompent essentiellement la France en tant que patrie.
        Admettre cette double fidélité n’a jamais été qu’une folie de bureaucrates ignares de tréfonds de l’âme humaine et une turpitude chez les politiques: ça n’a jamais existé chez aucun homme sain d’esprit.

        Et c’est d’ailleurs si vrai que tous les Français qui tuent, égorgent ou incendient sont tous, aussitôt et très officiellement, considérés comme fous.

      • 13 Août 2016 à 19h49

        bartolomee dit

        Je me demande si e, changeant le mot “déchéance” par le mot “suppression”, on obtiendrait pas plus facilement et plus rapidement l’effet attendu.

    • 11 Août 2016 à 23h15

      Patrick dit

      Je reposte ici :
      Canada : la police abat un sympathisant de l’EI lié à une “menace terroriste potentielle”.
      Les Canadiens ne rigolent pas : ils tuent le terroriste avant qu’il ne passe à l’action. Le trio Hollande-Valls-Cazeneuve pourraient en prendre de la graine !

      • 13 Août 2016 à 19h29

        Tonio dit

        Prévenir vaut mieux que guérir…

    • 11 Août 2016 à 18h43

      bartolomee dit

      @i diogene

      Je crois que vous pensez comme les stratèges qui ont une guerre (au mieux) de retard. Non pas par manque de quoi que ce soit, car j’aurai tendance moi aussi à plaquer la guerre d’avant sur les événements d’aujourd’hui.

      Ma conviction est que nous nous trouvons dans la situation du corps expéditionnaire en Indochine face au Vietminh puis (parce qu’ils n’apprennent jamais rien de rien dans le domaine militaire) des US face au Vietcong.

      Les généraux n’y ont jamais rien compris, les politiques non plus (encore moins). Seuls quelques capitaines et lieutenants avaient compris le genre nouveau du combat qui n’était pas que militaire en rase campagne.

      De mon point de vue, il y a une rupture avec le passé, avec ce que nous pouvons puiser dans l’Histoire. Là, je parlerais plutôt de guerre de religion, ce n’est pas nouveau. Ce qui l’est au XXI° siècle, c’est qu’il n’y aura pas d’armistice, de reddition, de cessez le feu. La fin de la guerre c’est l’anéantissement de l’adversaire, sa disparition avec peut être une tolérance pour sa conversion (et encore j’y crois moyennement).

      Je donne un avis de “penseur” de salon confortablement installé devant son écran. Autant dire qu’il vaut assez peu. En revanche, je pense que nous serions instruits et édifiés par les policiers du terrain, les gendarmes du GIGN, les policiers du RAID, et en général les représentants de la force publique qui patrouillent jour et nuit là où ils le peuvent encore.

      Quand je parle de “masse critique”, je dis que “vous” disposez d’un tel réservoir de ressources que tous les modes d’action vous sont autorisés depuis les plus passifs (voile) aux plus barbares (machette, hache, camion…) qui créeront et la stupeur (on n’y avait pas pensé) et le désarroi (Bataclan, Nice) devant le nombre de victimes et le “sang froid” des exécutants.

      Pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui, il faut penser nouveau (et je n’ai pas la réponse) avec en arrière plan la haine destructrice de l’anéantissement.

      • 11 Août 2016 à 20h36

        i-diogene dit

        Mais non, Bartolomée, tu te plantes complètement:

        - il ne s’ agit en aucun cas d’ une guerre de religions..: l’ intégrisme islamiste est juste au service d’ intérêts politico-financiers..

        - les généraux ne comprennent jamais rien en politique, ce n’ est pas leur rôle et de plus, ils vivent dans un milieu qui est en marge de la société et qui n’ obéit pas aux mêmes règles..

        - les politiciens savent exactement pour quelles raisons il y a des attentats en France.. Ils ne font rien d’ autre que de rassurer la population..: leur problème, c’ est qu’ ils sont coincés entre des intérêts financiers et stratégiques et la sécurité en France..

        Exemple pour info:

        https://www.monde-diplomatique.fr/2014/08/PING/50709

        • 12 Août 2016 à 10h21

          bartolomee dit

          OK, j’accepte de me planter complètement sous réserve que vous fassiez mon éducation sur

          - intégrisme et intérêts financiers et stratégiques

          Par ailleurs, abordant le sujet des généraux, c’était relativement à l’Indochine et à la guerre révolutionnaire, pas dans le domaine politique.

          Je serai soulagé de comprendre qu’il ne s’agit pas d’une guerre de religion

        • 12 Août 2016 à 11h35

          Hannibal-lecteur dit

          Bartolomée, il faut savoir que l’I-dio qui ne recule devant aucune affirmation aussi stupide soit-elle a interviewé Kouachi et consorts qui lui ont tous affirmé qu’ils n’ētaient assassins que par intérêt politico-financier. Il faut les croire . C’est eux qui le disent hein et les Allah akhbar qu’ils disent aussi c’est juste une onomatopée, une exclamation sans signification. L’I-dio les croit. On reconnaît là la profondeur de sa réflexion.

        • 12 Août 2016 à 14h20

          i-diogene dit

          Hanimal-vecteur,

          Ne te fais pas plus stupide que le bourricot que tu es:

          Le religieux n’ est qu’ un moyen de fédérer des troupes internationales pour servir une cause politico-financière..

          L’ endoctrinement religieux ou idéologique, ce n’ est pas un scoop:

          - catholicisme: croisades, colonialisme, franquisme, fascisme, etc..
          - islamisme: empire Ottoman, Al-Qaïda, Daesh, etc..
          - communisme: URSS, Chine, Corée du Nord, Vietnam, etc..
          - capitalisme: USA, Japon, France, RU, etc..
          - sionisme: Conflit israélo-palestinien..

          L’ embrigadement se fait toujours dans un but politico-financier..

        • 12 Août 2016 à 14h23

          i-diogene dit

        • 12 Août 2016 à 14h36

          durru dit

          On peut conclure que discuter avec idrogène est totalement inutile.

        • 12 Août 2016 à 14h45

          i-diogene dit

          Surtout toi, Durru..:

          Quand on dit islamophobie, on a fait le tour de ton analyse..!^^

        • 12 Août 2016 à 19h33

          bartolomee dit

          Sans vouloir vous offenser, je reste un peu sur ma faim relativement à votre argumentation. Il me semble qu’à mon “Pourquoi ?” vous me répondez “parce que !”

          Je passe, que dis-je je glisse tel le patineur, sur la jolie macédoine du “catholicisme : croisades, colonialisme, franquisme, fascisme,”…Glups ! Mais on ne va se chamailler là dessus entre personnes de bonne compagnie.

          Donc, je peux dormir sur mes deux oreilles (même si c’est anatomiquement parlant un peu difficile), il ne s’agit pas de guerre de religion.

        • 14 Août 2016 à 13h49

          Schlemihl dit

          L’embrigadement religieux se fait toujours dans un but politico financier ….. le djihad les croisades le schisme entre catholiques grecs et latins la Réforme le communisme le nazisme l’islamisme , tout ça a été mené par des petits malins qui voulaient faire des affaires ou prendre le pouvoir !

          Taborites Camisards Vieux Croyants Mormons Quakers Djihadistes , vous êtes ( ou avez été ) manipulés par la Finance , l’ Intelligence Service , l’Empire d’ Autriche , les Illuminati , Sages de Sion , Babus , Francs Maçons , Suède , Albanie  ( rayez les mentions inutiles ) .

          Eh bien non , ce n’ est pas vrai , et les religions et croyances qui changent le monde ne sont pas créées par des malins . Ca se passe autrement , sur cette planète du moins , ou les chefs d’ état et décideurs sont eux mêmes religieux et se laissent souvent guider par des voyantes et des astrologues . 

        • 14 Août 2016 à 14h03

          i-diogene dit

          Schlemihl,

          T’es parfaitement cohérent:

          Les religions ne sont que des superstitions organisées et codifiées..!^^

          Daesh et Al-Qaïda sont avant toute chose des mouvements politiques qui utilisent l’ intégrisme pour arriver à leurs fins..

        • 14 Août 2016 à 14h09

          durru dit

          Tout à fait, Diogène. Et manipulés, comme le dit très bien Schlemihl, par les Illuminati ou les Sages de Sion (j’ai choisi au pif).

        • 14 Août 2016 à 14h26

          i-diogene dit

          Durru, tu sais quoi..?

          - ” Pauvre cloche”..!^^

        • 14 Août 2016 à 14h59

          durru dit

          Bizarre, pour une fois qu’on est d’accord… On dirait que tu ne crois pas toi-même ce que tu écris.

    • 11 Août 2016 à 18h08

      aregundis dit

      Essayons de rester dans le sujet ! Valls veut réformer l’islam ? Ce n’est pas son affaire. C’est l’affaire des musulmans. Certains s’y essaient. Mais ce n’est pas le boulot de l’État que de s’occuper d’organiser les religions ou de moderniser celles qui s’y refusent.
      Deux mots, là-dessus : La réforme de l’islam est un vieux serpent de mer. Toujours la loi islamique fait taire les téméraires qui s’y frottent. On ne discute pas les paroles du Prophète. C’est ce que tente de faire Malek Chebel, philosophe algérien, et quelques autres. Non pas, certes, de réécrire le Coran (ce qui est écrit est écrit) mais de faire de l’islam archaïque un « islam des Lumières », comme il dit. Rien moins que penser l’islam selon la philosophie occidentale du XVIIIe siècle ! Lock, Rousseau, Voltaire, Locke, Montesquieu, Diderot…. Problème : la pensée libérale de ce temps se voulait agnostique, au mieux, déiste ; elle-même héritière des penseurs de la Renaissance. Bon courage, Mr Chebel !

      En vérité, le gouvernement ne sait plus quoi faire. Il vit dans la hantise d’un prochain attentat. C’est pourtant clair : son boulot est de mettre hors d’état de nuire tous les individus fichés dangereux ou susceptibles de le devenir. Comme de s’opposer au retour de ceux partis faire la guerre sainte. Ils y sont, qu’ils y restent. Les Syriens s’en occuperont. Le pays ne demande pas autre chose.

      • 11 Août 2016 à 19h21

        bartolomee dit

        “En vérité, le gouvernement ne sait plus quoi faire. Il vit dans la hantise d’un prochain attentat.”

        Je suis d’accord avec vous. Ce faisant le gouvernement jette toutes ses forces de maintien de l’ordre dans la bataille jusqu’à l’épuisement absolu.

        La moindre manifestation publique est encadrée par des forces impressionnantes. Or depuis le 13 novembre, il n’y a pas eu d’inflation conséquente des effectifs. Donc, on tire des chèques en blanc sur les temps de repos, les congés, les weekends, etc…Ces malheureux vont demander grâce dans un avenir pas si éloigné. Si ce n’est pas eux, ce seront leurs femmes (leurs maris) et leurs enfants.

        Je les trouve héroïques. A moins que j’ai raté un épisode, pas un ne moufte. Ils font le job vaille que vaille.

        On peut leur dire un grand merci même s’ils se chamaillent dans les coulisses, mais ça c’est l’affaire des chefs. La “soldatesque”, elle, mérite bien de la Patrie.

        Mais quand il faudra envoyer les troupes au repos…sacré trou dans la raquette !

      • 13 Août 2016 à 21h58

        Tonio dit

        @aregundis
        “ce qui est écrit est écrit..” ?
        ouais! ouais! facile! mais qui donc a écrit le Koran ?
        Ah! il s’est fait tout seul, dans un grand big-bang islamique ? Ben oui, comme l’Univers, les galaxies et la Terre, voyons!
        Si des idiots croient encore à ces niaiseries, c’est qu’ils sont vraiment idiots; et que quoi qu’on fasse leur cause est absolument désespérée…
        et d’ailleurs, est-il écrit, Gabriel s’en fut, laissant Mouhammad en état de choc…comme moi quoi !

        • 14 Août 2016 à 13h59

          Schlemihl dit

          Croire que le coran est d’ origine divine est aussi raisonnable que 

          croire en l’ astrologie , comme tout le monde
           consulter une voyante , comme un Président de la République autrefois ( et maintenant ? ) 
          être hégélien , marxiste , récentiste , conspirationiste
          avoir pris au sérieux la pensée Mao Tsé Toung et le petit livre rouge
          avoir soutenu les Khmers rouges
          avoir cru en la vertu démocratique de feu Arafat , ou du sous commandant Marcos , ou du Che ou Chavez Maduro
          soutenir le Hamas , comme ce pauvre Arrighoni

          etc etc  La plus folle de toutes les idées , c’est d’attendre des hommes des opinions raisonnables . 

    • 11 Août 2016 à 16h57

      bartolomee dit

      @durru (2)

      Il faut noter également une politique étrangère très hasardeuse menée par les uns et les autres pays occidentaux. A la base d’une certaine radicalisation, on trouve le fait que les armées US se sont installées le temps de “Tempête du désert” sur le sol saoudien, le plus sacré d’entre tous. Certains estiment que le 11 septembre est une réponse à cette profanation.

      Puis il y eut Irak, Afghanistan, Lybie, pour les interventions extérieures. Les affaires de Tunisie et d’Egypte (destitutions de Ben Ali et Moubarrak) ont libéré des forces jusque là contenues dans ces pays.

      Pendant tout ce temps, et c’est un motif de crispation intense dans le monde musulman “world wide”, le problème de la Palestine reste en suspens. La politique israélienne est considérée soutenue et encouragée par les pays occidentaux.

      La fermeté est à sens unique. Je m’explique. Quand un imam va voir un maire et lui dit “je veux une mosquée”, la réponse est “pour quand vous la faut-il ?” plutôt que “voyons ensemble comment vous pouvez faire pour vous en passer” ou a minima “qu’est ce que je gagne ?” (pas en hypothétiques bulletins dans les urnes).

      Enfin, last but not least, entre ce que vous avez connu (années Mitterrand pour faire simple et rapide) et maintenant, il y a un déséquilibre de fécondité hallucinant. Le taux de fécondité d’une femme européenne est inférieur à 1, ce même taux pour les femmes issues de l’immigration doit être à vue de nez quadruple et quintuple. Avec pour conséquence immédiate l’entassement dans des cités devenues des ghettos (alors qu’elles étaient plus ouvertes il y a 25 /30 ans) et chômage aidant, des zones de non droit et de non laïcité.

      • 11 Août 2016 à 20h51

        kelenborn dit

        Bartolomée!

        On ne gagne rien à affirmer des choses inexactes. Les trous du cul de l’Obserfoireur et autres latrines du même remugle (comme dirait notre chère Isa) ne manqueront pas de s’en saisir pour faire oublier leurs mnsonges.
        Le 9.3 a,effectivement le taux de natalité le plus élevé et c’est vrai, c’est rempli de nids de corbeaux mais pas au point de lapiner!!! Même en Iran ou Arabie Saoudite, le taux de natalité est ce que nous avions pendant le baby boom quand il y avait un peu plus de 2 enfants par femme!!
        S’agissant de diplomatie , balayons devant notre porte et la gauche n’est pas la seule à avoir le nez sale! Qui a parlé d’Israel comme étant un peuple dominateur quand il est heureux qu’Israel soit la pour coller des pâtées à ces sauvages, qui a hébergé Khomeini à Nauphle le Chateau, qui a accueilli en grande pompes Khadafi ? Tout cela généralement au nom de cette conviction idiote qu’emmerder l’oncle Sam c’était avoir une diplomatie à la hauteur de la grandeur de la France!!
        Non tout cela fait pitié !!!

      • 12 Août 2016 à 11h45

        Cosmo dit

        N’oublions pas que diplomatie étrangère rime avec ventes d’arme. L’Irak surarme par la France a foncé vers l’Iran des l’avènement de la république islamique de Khomeyni au debut des années 80, une guerre cruelle qui s’est terminée Quelques années plus tard par l’agression de Sadam Hussein qui a aboutit à la première guerre du golfe et l’entrée en guerre de la France contre l’Irak d’où la démission de Chevenement. La France avait bien vendu ses armes a l’état syrien, arme l’état égyptien, les Émirats arabes unis, le Qatar, et l’Arabie Saoudite. Il est clair que nous ne voulons pas nous passer du pétrole et que notre posture Cop 21 est un fake et que rien ne bouge pour sortir de notre industrie pétrolière et plastique et inventer d’autres matériaux. Notre adhésion à l’OTAN, la stupide fourniture d’armes aux lybiens contre notre allié antérieur KHADAFI QUI déstabilise toute l’Afrique subsaharienne jusqu’au Nigeria est l’œuvre de notre cocorico national Sarkozy. Tant que la politique étrangère de la France sera entre les mains d’une poignée de personnes dont les initiatives engagent notre devenir et celui d’autres peuples, nous en subirons les conséquences. De même nos relations avec l’Algerie doivent être révisés puisque les algériens fuient leur pays qui est pétrifié dans des mœurs archaïques que renforce la wahabisation mondiale de l’islam. Il n’est donc pas étonnant qu’une partie des musulmans de France essaient de trouver un espace pour se communautariser. Quand on verra des jeunes filles voilées boire un chocolat à la terrasse des cafés, quand on les verra manger des moules frites dans une guinguette de bord de mer, quand on les verra dans les fan zones de football, quand on les verra porter un bonnet de bain et un maillot une pièce à la piscine, quand on les verra au cinéma, on pensera l’islam différemment.

        • 13 Août 2016 à 22h03

          Tonio dit

          Et Osirak c’était seulement pour faire joujou pacifiquement ?
          merci Giscard, Chirac et consorts.

    • 11 Août 2016 à 16h07

      bartolomee dit

      @ durru

      Merci de l’honneur que vous me faites, je vais essayer d’en être digne. Je vous réponds “à l’instinct” et vous communiquerai plus tard une réponse plus étoffée.

      - Il y a quelques années, les personnes qui, aujourd’hui, s’aventurent dans des quartiers éloignés de leur base historique avaient quelques années de moins. La Palissade : pas tant que ça. Entre temps :
      * elles sont devenues majeures et ont constaté la facilité elles pouvaient agir comme bon leur semblait, encouragées par notre indifférence, le laisser faire politique municipal qui ne voulait pas “d’histoires”.
      * les jeunes bourgeois français “de souche” se sont montrés plus réceptifs à la marijuana, les dealers ont rappliqué entrainant dans leur sillage une population plus “religieuse” qui a constaté à son tour que l’on pouvait faire beaucoup de choses sans que l’on ne fut remis en place
      * le discours politique, social, dans l’entreprise s’est mué de l’indifférence à l’intégration à tout prix, soutenu par le discours médiatique
      * les femmes ont été envoyées en première ligne à coup de niqab, hijab, burqa pour nous sonder : encore une fois réaction molle et tardive d’où la conclusion générale dans l’esprit de tous que l’on pouvait faire ce qu’on voulait quand on voulait en France.
      * Villiers le Bel a joué un rôle dans les consignes données à la police : pas de répression. Une petite injustice (un policier traîné dans la boue) vaut mieux qu’un grand désordre (cette phrase est de Bismarck…)d’où l’absence de crainte des forces de l’ordre et un “nique la police” généralisé qui n’est pas le fait des seuls rappeurs “à la mode”,
      * les émeutes raciales anglaises (de mémoire 2011…) ont flanqué la panique dans les rangs politiques,
      * Schengen, une Europe perméable à souhait nous a attiré tous les fouteurs de bordel venus “s’entraîner” là où c’était le plus facile…en France.
      Conclusion : sans frein puissant, ça se démultiplie (attentats + burkini aux Pennes Mirabeau et ainsi de suite

      • 11 Août 2016 à 16h26

        i-diogene dit

        ..Il reste juste à démontrer qu’ il y aurait une relation de cause à effet entre les burkinis et les attentats..!^^

        Schengen ou pas, il y a toujours moyen de pénétrer illégalement dans un pays… Même les USA, L’ Israël ou la Russie…

        De plus, les dogmes et les idéologies ne reconnaissent pas les frontières..

        Cherche autre chose..!^^

        • 11 Août 2016 à 16h40

          bartolomee dit

          Il n’y a pas de relation de cause à effet entre burkini et attentats. L’un est un mode d’action “actif”, l’autre est “passif”. Si je contre le “passif” alors je risque de rendre “l’actif” encore plus actif. Réciproquement si je tente de répondre à l’actif (exemple état d’urgence) le “passif” se met à fleurir comme par un effet de vase communicant.

          Je suis allé aux USA et au Canada au printemps (à titre professionnel) : pas eu le l’impression qu’on y rentrait comme dans un moulin à vent. En revanche, nos affaires de migrants par la mer sont parfaitement incontrôlées (cf. les auteurs des attentats du 13 novembre). Un pays bien verrouillé aux frontières ne laisse pas passer comme nous le faisons.

        • 11 Août 2016 à 22h22

          i-diogene dit

          Bof:

          - si certains ne sont pas fichés pour terrorisme, ça passe tout seul..
          - pour les autres, différentes solutions:faux papier et voie terrestre.. Les postes de douanes terrestres sont nettement moins bien équipés que les aéroports internationaux..

          Aucun pays n’ est vraiment étanche au terroristes..

        • 11 Août 2016 à 22h24

          durru dit

          Entre pas étanche et passoire, y’a de la marge…

        • 11 Août 2016 à 22h45

          i-diogene dit

          -” Entre pas étanche et passoire, y’a de la marge…”,

          Ton problème, c’ est l’ immigration car les terroristes passeront toujours..

          De plus, en France, sur une vingtaine, au moins 19 étaient français..!^^

        • 11 Août 2016 à 23h07

          durru dit

          L’Irakien du Bataclan, le Tunisien de Nice, plus quelques Belges. Yep. Mais là n’est pas le problème, la plupart étaient partis en Afghanistan, Syrie, etc, et ils sont rentrés tranquillou. Comme par une passoire. Qui n’est même pas contrôlée par la France, Schengen oblige.
          L’immigration incontrôlée est, effectivement, un problème. Et le terrorisme en est un autre. Nos gouvernements ont réussi l’exploit de les mettre ensemble.

        • 11 Août 2016 à 23h17

          i-diogene dit

          C’ est vain, les frontières: les dogmes les idéologies,le net, les organisations mafieuse, terroristes ou politiques se contrefichent des frontières..

          Elle ne sont un obstacle que pour le pélerin moyen..!^^

        • 11 Août 2016 à 23h27

          durru dit

          T’es complètement à l’ouest. Pourquoi alors les pays ont encore des frontières? Bien sûr que ce n’est pas parfait, mais c’est exactement ce que je disais: entre frontière étanche et pas de frontière, il y a de la marge. Et l’UE (et la France avec) est bien plus près de “pas de frontières” qu’autre chose. A la différence de la plupart des pays dans ce bas monde…

      • 11 Août 2016 à 16h41

        durru dit

        Ah non, vous allez pas vous mettre vous aussi, encore plus que Mr Labiche! On est là pour causer, non? La courtoisie de base suffit largement ;)
        Je comprends vos arguments, et en plus il me semble qu’il n’y a que du vrai là-dedans (enfin, pour la plupart ce ne sont pas des vérités absolues, mais ça se vérifie sur une large majorité).
        Tout cela a le mérite d’exclure tout “Deus ex machina”, mais juste en apparence, car vous dites, entre autres, que “les femmes ont été envoyées” (par qui?).
        Comme je l’ai déjà évoqué ailleurs (plus bas? sur un autre fil? je ne sais plus), je crois que les investissements massifs des pays du Golfe, aussi bien dans les mosquées que dans les oeuvres caritatives, la formation des imams ou les chaînes satellitaires, prend une part importante dans cette évolution “isolationniste”. Le souci étant, par rapport à vos arguments (qui sont, encore une fois, tout à fait recevables, mais pas suffisants à mon avis), aussi pourquoi?. Qu’est-ce qui amène des gens, en nombre, à changer leur fusil d’épaule par rapport à la société où ils vivent (et, pour la plupart, où ils ont toujours vécu)?
        Je ne pense pas que ce ne soit que le fait des (très) nouveaux arrivants et des (très) jeunes, l’ampleur du phénomène que j’ai décrit plus bas me fait croire que les “convertis” (de l’intégration vers l’isolation) sont assez nombreux. Mais je me trompe peut-être, soit à cause de certains à priori personnels, soit à cause d’un point d’observation biaisé.
        De mon point de vue, il faut agir (et rapidement) au moins sur deux axes majeurs: 1. un changement radical de nos alliances à l’étranger et des libertés laissées à l’intérieur à des interventions étrangères, et 2. une application sans concession des lois, sur tout le territoire et dans tous les domaines, sans exception, avec un soutien sans faille aux forces de l’ordre (et aussi une réorganisation des services de renseignement, anti-terrorisme, etc). Je sais, dans l’état actuel, c’est un voeu pieux.

        • 11 Août 2016 à 17h12

          bartolomee dit

          De mon point de vue (personnel only), les femmes ont été envoyées par des activistes (imams, personnes plus mobilisées, leaders spirituels de quartier). Dans notre société, une femme (n’en déplaise aux féministes) on la respecte, on lui laisse sa place dans le tram ou le métro, on a des égards et des politesses, donc elles se fondent dans le paysage jusqu’à ce que l’on ne voit plus qu’elles aujourd’hui.

          Le “pourquoi ?” de la situation d’aujourd’hui, j’avoue me poser la question. Dans un autre commentaire je m’interrogeais sur cette “naissance d’un terroriste” ou d’un intégriste. La seule explication que je trouve valide, c’est l’effet “taille critique” ou “effet de seuil”. En deça d’un certain nombre, on ne représente pas grand chose, au dela d’un plancher, tout devient possible. Vous ajoutez quelques meneurs “charismatiques”, un discours médiatique qui dénonce l’islamophobie à longueur d’éditoriaux, et vous voilà en mode action sans avoir pris le moindre risque.

          L’avantage de la situation présente, c’est que l’on a rien fait, rien tenté, concrètement.

          Oui, je partage votre avis :
          - plus d’intervention à l’étranger sans une caution référendaire qui obligera le pouvoir à s’expliquer et à nous dire si l’emploi de la force armée se justifie par une menace grave sur nos intérêts vitaux en tant que Nation,
          - Une stricte application des lois et un renforcement plus que significatif du dispositif actuel (police, justice, administration pénitentiaire)
          - capacité à expulser plus libre et plus évidente.

        • 11 Août 2016 à 17h22

          durru dit

          Si vous croyez qu’une femme ayant une certaine liberté de manoeuvre va se mettre le voile sans rechigner, du jour au lendemain, vous vous trompez. Si “les femmes ont été envoyées”, c’est que la pression sociale, aussi bien dans le quartier que dans la famille, était devenue insupportable à leur encontre. Et ça, c’est à mon avis une action volontaire et de longue haleine, qui nécessite des fonds et de la patience (surtout pour couvrir à peu près tout le territoire), pas juste quelques activistes.
          Pour ce qui est de l’international, je ne suis pas en désaccord avec vous (quoique, j’espère que vous n’avez pas le discours de Diogène à ce sujet!), mais mon propos est assez différent. Car je parle des alliés actuels de la France, en premier lieu les têtes de gondole du fondamentalisme musulman, l’Arabie Saoudite et le Qatar. Dont on suit la politique (voir la Syrie, exemple catastrophique s’il en est) et à qui on permet l’ingérence dans nos affaires intérieures.
          L’effet de seuil? Effectivement, ça peut faire partie intégrante de l’explication.

        • 11 Août 2016 à 18h01

          i-diogene dit

          NON, le terrorisme n’ a rien à voir avec une quelconque masse critique: c’ est toujours une action militaire à des fins politiques, comme par exemple la bande à Bader ou le Brigades Rouge, on ne peut pas parler de masse critique..

          En général, le terrorisme est l’ une des deux parties dans une guerre asymétrique: FLN, FLNC, IRA, OLP, etc…

          Femmes:
          Les femmes musulmanes sont respectées dans la mesure où elles se conforment aux standards du pays (standards différents d’ un pays à l’ autre).

          Elles ont un très grand pouvoir au sein de la famille et de leur quartier..

          En France, différentes voies ont fait qu’ elles s’ habillent suivant les coutumes de leur pays:

          - certaines ont toujours porté ces habits (immigration récente),
          - d’ autres, nées en France, ont été mariées à des types du bled qui, arrivent en France (regroupement familial) et leur impose cette tenue..
          - d’ autres, nées en France, se sont rapprochées de leur religion (soit par choix personnel, soit sous la pression de la famille).

          … Mais la grande majorité des arabes nées en France ne veut pas entendre parler de ce retour à la religion..

        • 11 Août 2016 à 19h04

          i-diogene dit

          Durru,

          .. Sauf que le Qatar est considéré comme étant d’ un islam corrompu par les fondamentalistes..

          D’ ailleurs Qatar Airways que je prend souvent pour aller en Asie, propose, pendant les vols, de la bière, du vin et des alcools..

          Tu racontes n’ importe quoi..!^^

        • 11 Août 2016 à 21h01

          durru dit

          Diogène, c’est toi qui raconte n’importe quoi. Ce qu’on te sert dans l’avion est une chose, le fait que l’hôtesse de l’air ne puisse pas rentre chez elle non accompagnée, c’en est une autre. Tu m’as pas sorti le PSG, encore heureux!
          Pour le reste, tu vas complètement rayer le disque, change de refrain.

        • 11 Août 2016 à 21h16

          i-diogene dit

          Tu racontes toujours n’ importe quoi, Durru:

          Les hôtesses sont comme toutes les qatari: il y a longtemps qu’ elles ont leur permis de conduire et mènent leur carrière sans chaperon..

          T’ as déjà visité Doha..?
          Tu y as déjà croisé des femmes voilées..?
          Ou des femmes chaperonnées..?

          Arf..! Laisse tomber, t’ es complètement à la masse..!^^

        • 11 Août 2016 à 21h20

          durru dit

          Oui, bien sûr. Crétin.

        • 11 Août 2016 à 22h41

          i-diogene dit

          Durru,

          Les Echos…! Pfff..

          Dans la réalité, c’ est complètement pipôô..!

          Flagrant délit de n’ importe quoi..!

          Lis et gobe tes intox médiatiques: moi je connais la réalité pour l’ avoir vue de mes yeux..!^^

          Les Qataris sont nettement minoritaires chez eux, avec tout les étrangers qui y travaillent, du maçon pakistanais à l’ ingénieur allemand, américain ou français..

          La vie courante s’ est nettement occidentalisée depuis au moins 10 ans..!^^

        • 11 Août 2016 à 23h12

          durru dit

          Mais bien sûr, j’ai juste pris le premier article qui est sorti dans les recherches, abruti de première. Toi tu parles des étrangers que tu vois dans la rue (très nombreux, certes), mais qui ne sont pas soumis au fondamentalisme du pouvoir. Lequel pouvoir finance, entre autres, de nombreuses chaînes satellitaires pas très catholiques. Continue à croire que tu comprends quelque chose à ce monde, vas-y. Quant à tes connaissances “de terrain”, je parie que tu sors à peine une fois par semaine sur ton palier…

    • 11 Août 2016 à 12h09

      golvan dit

      @ Pierre, bartolomee
      Je me répète depuis des mois (des années ?) mais il faut comprendre que l’islam tel qu’il a été fixé bien après la mort de Mahomet, à supposer qu’il ait existé, n’est qu’un code rempli d’interdits qui fait fonction de code civil pour tous les musulmans, et qui a été conçu pour interdire à la société musulmane de se rétracter.
      C’est de cette façon qu’il faut comprendre bon nombre d’interdits comme l’apostasie frappée de la peine de mort, ou le statut de la femme, être inférieur destiné à fournir des soldats qui mèneront les guerres de conquête pour étendre l’islam à toute la planète, ce qui est légitime puisque le monde appartient à Allah et que tout musulman doit vivre dans ce but.
      Et puisqu’il faut copier le “beau modèle” c’est-à-dire un individu, réel ou supposé, dont la deuxième partie de sa vie a consisté en massacres divers et variés, incluant les viols “légitimes” des femmes de ceux qu’ont venait de massacrer, il est extrêmement difficile aux supposés modérés musulmans qui viennent régulièrement s’épancher sur les plateaux télé de trouver dans les textes musulmans des arguments à opposer aux fameux fondamentalistes qui ne sont, tout bien considéré, que des musulmans fidèles à leur “religion”.
      Que l’on trouve parmi les néo-convertis des individus en déshérence sociale ou affective n’a rien de surprenant lorsqu’on sait qu’il forment le terreau de tous les mouvements sectaires, mais seul l’islam offre un “cadre réglementaire légitime” à leur éventuelle folie meurtrière et à leur haine du monde occidental.
      Par contre tenter de les excuser en prétendant qu’ils en sont exclus, c’est oublier un peu vite que le “travail” de tous les imams de France consiste justement à les empêcher de s’intégrer à autre chose que la grande communauté musulmane et à développer une aversion profonde pour tout ce qui n’est pas musulman. 
      Le problème est donc simple: l’islam en tant que prison mentale interdit toute forme de fuite aux musulmans.  

      • 11 Août 2016 à 12h22

        bartolomee dit

        Nous sommes parfaitement d’accord.

        Je cherche par la réflexion un peu personnelle à essayer de comprendre ce passage à l’acte qui nous paraît monstrueux. Je la conduis “à l’occidentale” dans mon référentiel, donc elle est fatalement non pertinente.

        Vous visez juste. Il y a une réelle obstruction à toute tentative d’intégration (remise en liberté) dans la société de la part des gardiens.

        J’aime bien votre formule de prison mentale. Je l’ai observée à de multiples reprises en Algérie durant mon séjour.

        Conclusion : en tant que pays, qu’entité culturelle, la France ne peut pas s’en sortir par des mots, des accords, des négociations. La solution de la force émerge un peu plus chaque jour si nous voulons défendre nôtre liberté, mais aussi et surtout celle de nos enfants et petits enfants. Ce que je défends sans le moindre racisme, ni xénophobie, ni islamophobie. Il faut sortir un voisin intrusif de votre salon, la raison ne fonctionnant pas…il faut se résoudre à “poursuivre la diplomatie par d’autres moyens”

        • 11 Août 2016 à 12h49

          golvan dit

          @ batolomee
          Effectivement “la solution de la force émerge peu à peu” tout simplement parce que l’islam n’a jamais reculé que devant la force. 

        • 11 Août 2016 à 13h35

          durru dit

          Je ne sais pas, mon expérience personnelle (aussi limitée soit-elle) me pose quelques questions sur cette version d’obstruction absolue.
          Il y a une chose qui m’étonne fortement dans la ville méditerranéenne que je connais. Il y a une ou deux dizaines d’années, la population musulmane (maghrébine principalement) était suffisamment nombreuse (pas autant qu’aujourd’hui, mais toujours importante) et très présente dans la ville de manière générale, des quartiers lui étaient “réservés” plus ou moins, enfin, il n’y a pas vraiment eu d’évolution qualitative à ce niveau à mon avis.
          Pourtant, depuis quelques années, on voit proliférer dans les rues et dans les magasins, bien au-delà des secteurs habituellement à prédominance musulmane, les signes extérieurs habituels d’identification (voile complet, barbe, djellaba…) qui n’étaient que très rares, et presque exclusivement l’apanage des personnes d’un certain âge, il y a une quinzaine d’années, même dans les “quartiers”.
          J’ai fait des expériences similaires (mais sans pouvoir apporter d’avis aussi tranché sur l’évolution) dans plusieurs autres villes du sud, cela ne me paraît pas être une exception locale.
          J’ai vraiment l’impression que cette “obstruction à toute tentative d’intégration” est plutôt récente. Les familles musulmanes que j’ai pu connaître un peu au-delà du simple “bonjour-au revoir” étaient toutes, sans exception, dans une démarche d’acceptation de la société d’accueil, en poussant les jeunes à l’intégration tout en gardant les coutumes du côté des anciens. Il y a cinq ans encore, j’avais du mal à constater une réelle volonté de fermeture sur soi.
          Je crois qu’il y a un rapport entre ce changement et la facilité avec laquelle le passage à l’acte est aujourd’hui appréhendé.
          Avant de présenter ma théorie (forcément raciste de l’avis des Diogènes, même avant de l’avoir exposée, donc ils peuvent s’abstenir; d’avance, merci), j’aimerais avoir votre ressenti, Bartolomée, Pierre, Golvan, sur l’évolution sus-citée.

        • 11 Août 2016 à 13h51

          Pierre Jolibert dit

          (j’ai une expérience encore plus limitée et suis obligé de combiner entre eux des témoignagnes variés dont le vôtre /
          j’ai surtout beaucoup de préjugés peu bousculés jusqu’à présent)

        • 11 Août 2016 à 14h16

          i-diogene dit

          Durru,

          Il existe des raisons à ce problème récent de marginalisation et d’ intégration:

          - le changement de la politique extérieure française depuis que Chirac a embarqué la France dans l’ appui militaire des USA en Afghanistan,
          J’ avais dit à l’ époque: il y aura des attentats d’ Al-Qaïda en France… Et ça n’ a pas loupé..!^^

          - le rejet progressif des musulmans depuis la première crise du pétrole (amalgame: si ce n’ est toi, c’ est donc ton frère..),

          - la montée en puissance du FN qui s’ est appuyé sur le racisme naissant..

          La situation actuelle n’ est que le résultat de cet ensemble de critères: proportionnellement, la Suisse, l’ Allemagne et l’ Angleterre ont mieux intégré ces populations, donc aujourd’ hui, ils ont moins de problèmes..

        • 11 Août 2016 à 15h13

          durru dit

          Diogène, je t’avais prié de ne pas intervenir pour ne pas discuter du sujet. Merci.

        • 11 Août 2016 à 15h21

          saintex dit

          ))))))) Durru, tu veux vraiment faire taire idrogène ? Non seulement c’est impossible mais tu imagines les retombées sur son entourage s’il perd cet exutoire ?
          Pour suivre ton propos, j’ai la même vision. Nous assistons à un phénomène qui dépasse largement le religieux et dont l’arène est sociale et politique.

        • 11 Août 2016 à 15h49

          i-diogene dit

          Durru, il faut croire que prier est totalement inefficace..!^^

        • 11 Août 2016 à 16h19

          durru dit

          Tkt, Diogène, je ne t’ai jamais confondu avec Dieu. Qui plus est, je suis agnostique…

      • 11 Août 2016 à 13h01

        Pierre Jolibert dit

        Et pourquoi une force ouvrant la prison ne serait-elle pas aussi de nature mentale ?

        • 11 Août 2016 à 15h04

          saintex dit

          Parce que vous connaissez des prisons plus hermétiques que celles que l’on s’impose par la pensée ? Avez-vous vu ici un seul intervenant s’échapper de sa prison ? Comme a dit Carol, n’ayez pas peur, et le mur est tombé.

        • 11 Août 2016 à 15h18

          durru dit

          Ergo. Il nous faut chercher (et trouver) le nouveau Wojtyla. Saintex, une piste?

        • 11 Août 2016 à 15h29

          saintex dit

          Ca va être difficile parce que nous sommes dans l’ère du zapping et de l’immédiat. Seul quelqu’un, et peu probablement seul, ayant pris le temps d’observer, d’analyser et de penser, peut proposer une somme pour un autre modèle. Il faut ensuite l’écouter, le lire et probablement se déshabiller pour le comprendre. Or les moyens de communications modernes ont amené à faire croire à chacun que sa pensée est majeure, ceci particulièrement chez les pauvres en esprit. C’est la prophétie de Warhol est accomplie. Ce débat dans lequel une militante des Indigènes de la République accusait Finkitruc de raciste sans jamais étayer est un exemple fort parlant (voire hurlant).

        • 11 Août 2016 à 16h04

          i-diogene dit

          Rhââââ, les penseurs en action..: C’ est beau comme un lever de soleil sur un poulailler..!^^

          … Et ça caquette autant…!^^

        • 11 Août 2016 à 19h14

          saintex dit

          Cooooot cot cot cot cot cooooot

      • 13 Août 2016 à 0h49

        Laurenthr dit

        Une vérité que le système politico-médiatique français continue à nier.
        C’est étonnant tout de même, on a combattu l’idéologie délétère du communisme (pourtant l’un des plus grands partis à une certaine époque), les sectes (pourtant appelées religions par les chantres de la liberté américains), mais on se prosterne devant l’islam. J’avoue ma grande incompréhension, pour ne pas dire mon désarroi d’être français en 2016.

    • 11 Août 2016 à 11h05

      bartolomee dit

      11 décembre 2007 – Alger – Attentat au camion piégé suicide contre le siège de l’ONU

      Conducteur : atteint d’un cancer incurable,
      Portes du camion soudées de l’extérieur,
      Double mise à feu : celle du camion proprement dit, et par téléphone portable inséré dans un dispositif redondant d’explosion à distance.