Iran: les khomeinistes face au djihadisme | Causeur

Iran: les khomeinistes face au djihadisme

La République islamique maintient son discours anti-américain

Auteur

Daoud Boughezala

Daoud Boughezala
est rédacteur en chef de Causeur.

Publié le 09 juin 2017 / Monde

Mots-clés : , , , , , ,

Mercredi à Téhéran, deux commandos téléguidés par l’Etat islamique tentent de pénétrer dans deux des plus hauts lieux de la République islamique : le Mausolée de l’Imam Khomeini et le Parlement. Bilan : 13 morts et 42 blessés. Malgré ce coup très dur, l'Iran ne remet pas en cause ses fondamentaux, conforté dans sa rhétorique anti-américaine par le discours guerrier de Donald Trump.
iran qatar daech khamenei teheran

Ali Khamenei s'exprime devant les commandants des forces armées iraniennes. Sipa. Numéro de reportage : 00792176_000006

Mardi 7 juin, 10h15. À Téhéran, deux commandos téléguidés par l’Etat islamique tentent de pénétrer dans deux des plus hauts lieux de la République islamique : le Mausolée de l’Imam Khomeini et l’Assemblée nationale (Majlis). Une troisième équipe est neutralisée par les forces de sécurité avant de pouvoir passer à l’action. Pour la première fois depuis les années 1980, marquées par les guerres fratricides entre enfants de la Révolution islamique (marxistes, islamistes, libéraux, Moudjahidines du peuple), des attentats terroristes frappent le cœur de la capitale iranienne.

Le chiite, ennemi prioritaire du djihadiste

Il s’en est fallu de peu que le pire n’advienne : les terroristes, tous Iraniens et que les autorités locales accusent aujourd’hui d’appartenir à la fois à Daech et aux Moudjahihines du peuple sans craindre les amalgames, n’ont pu entrer dans l’enceinte du Parlement, ni à l’intérieur du mausolée de Khomeini. Mais ne nous y trompons pas : si le président du Majlis Ali Larijani minimise les faits, l’E.I, acculé à Mossoul et Raqqa, dont le territoire se rétracte jour après jour mais reste à quelque 30 kilomètres des frontières iraniennes, a infligé un coup symbolique très fort à la théocratie chiite. En vertu de la doctrine jadis professée par Abou Moussab Al-Zarqaoui au temps d’Al-Qaïda en Irak, le chiite constitue l’ennemi prioritaire du djihadiste.

« Mort à l’Amérique!»

Les 13 morts et 42 blessés des deux attaques de mardi, majoritairement des citoyens iraniens venus rencontrer leurs députés ou visiter la sépulture du père de la République islamique, sont les premières victimes du terrorisme « takfiri » au pays des mollahs. Car les autorités religieuses et civiles iraniennes ont beau annoncer que des dizaines d’attentats ont été évités ces deux dernières années, notamment le mois dernier le jour de la réélection du président Rohani, il y a quelque chose de tragi-comique à entendre les hiérarques locaux faire comme si de rien n’était. Pour l’anecdote, cependant que les terroristes retenaient en otage plusieurs civils dans les bâtiments administratifs du Parlement, les députés ont poursuivi la séance, leurs travaux n’étant interrompus que par les cris de «Mort à l’Amérique!» scandés à l’unisson sur tous les bancs.

Feu sur l’Arabie!

Conspuer le « Grand satan » ne fait cependant pas une politique. Selon la dichotomie en vigueur depuis 1979, le monde se scinde en deux groupes ennemis : les « déshérités » et les « arrogants ». Comme l’explique un Français installé à Téhéran, « La vision générale qui domine dans le pays est un combat entre d’une part les forces  qui font le jeu des puissances dites « arrogantes » ou de « l’Estekbar », un terme-clé de la doctrine de la révolution islamique » pour désigner le bloc composé de tous les ennemis du régime. Autant dire les Américains, les Israéliens, les pétromonarchies sunnites du Golfe ainsi que « les 70 groupes terroristes takfiri d’inspiration wahhabite qui sévissent de plus en plus sur la planète ». A cette aune, le double attentat de cette semaine devrait resserrer les rangs de la nation iranienne, composée d’une multitude d’ethnies (Azéris, Arabes, Arméniens…), contre ses ennemis – réels ou fantasmatiques.  « La notion de guerre chiites vs sunnites n’a pas de sens en Iran qui comprend 15% de sunnites, sans compter les réfugiés afghans », indique notre contact sur place qui reprend les imprécations du pouvoir contre l’Arabie saoudite, accusée de financer le terrorisme au sein même de l’Iran.

Realpolitik qatarie

D’ailleurs, quid du récent bannissement du Qatar  par Ryad, Abu Dhabi et Le Caire ? Le guide Khamenei agonit d’injures l’Arabie, tout en rappelant que ni le Koweït ni le sultanat d’Oman ne soutient l’ostracisation de Doha. En attendant que l’émir du Qatar aille à Canossa s’excuser auprès de son parrain saoudien de sa trop grande mansuétude à l’égard de Téhéran, avec lequel il partage un immense champ gazier, les Iraniens fourbissent leurs armes. Après tout, nous sommes revenus au statu quo ex ante qui prévalait avant les révoltes arabes, du temps où l’émirat du Qatar jouait les intermédiaires dans nombre de conflits inter-arabes. A l’instar de la Turquie de l’époque, le Qatar appliquait alors la politique du « zéro problème avec les voisins » en vertu de laquelle l’émir avait dénoué la crise présidentielle libanaise de 2008 plutôt au bénéfice du camp pro-iranien (Hezbollah, Amal) afin d’éviter une nouvelle guerre civile au pays du Cèdre. Dix ans plus tard, les printemps arabes et l’éruption de l’Etat islamique ont ravivé les tensions entre les deux axes régionaux (« sunnite » autour de l’Arabie, « chiite » avec l’Iran et ses alliés syrien, irakien voire libanais).  Aujourd’hui, « le Qatar prend conscience des risques inconsidérés qu’il encourt en cas de conflit  ouvert (qu’il pressent peut-être)  avec l’Iran qui pourrait détruire Doha avec quelques missiles. C’est pourquoi il essaie de se démarquer de l’Arabie saoudite vis-à-vis de l’Iran qui vient de lui envoyer son premier avion cargo chargé de ravitaillement, sa frontière terrestre avec Ryad étant fermée. » analyse l’expert français. Vraisemblablement, il ne faudra pas attendre de brusque changement d’alliance, explique-t-il, « vu les antécédents de Doha dans le soutien aux groupes djihadistes » bien qu’un certain ajustement stratégique soit possible. Ainsi de la Turquie d’Erdogan qui, telle le Qatar de l’ancien émir, s’était cru plus grosse que le bœuf au risque de se casser les dents en Syrie. Depuis un peu moins d’un an, Ankara s’est néanmoins rapproché de son voisin iranien pour constituer une force de coordination avec les Russes en Syrie.

La guerre des mots est déclarée

Sur ce modèle, l’Iran prétend vouloir appliquer avec pragmatisme le mot d’ordre « Sécurité pour tous ou pour personne dans le Golfe Persique et le détroit d’Ormuz », tout en soutenant la rébellion houthie au Yémen, les mouvements de droits civiques au Bahreïn, et l’ensemble des minorités chiites présentes dans cette zone pétrolifère. Au milieu de ce grand échiquier, le président américain a fait preuve d’une rare constance en excluant l’Iran de tout deal diplomatique malgré l’accord de Genève qui devait faire revenir Téhéran dans le concert des nations. A l’annonce du double attentat de Téhéran, Trump a pris des accents reaganiens : “les Etats qui appuient le terrorisme risquent de devenir les victimes du mal qu’ils soutiennent”. Une déclaration intervenue quelques jours après que le Sénat américain a voté l’adoption de nouvelles sanctions anti-iraniennes pour « soutien à des actes de terrorisme international ». Back to the eighties ?

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 13 Juin 2017 à 1h52

      Moshé_007 dit

      Belgique :

      Il a hébergé Abdeslam en fin de cavale et est libéré
      La justice belge a annoncé la libération sous conditions d’un cousin de Salah Abdeslam qui l’aurait caché avant son arrestation en mars 2016.

    • 12 Juin 2017 à 8h31

      Moshé_007 dit

      Entre 60 et 70 milliards rien qu’avec les trafiques de drogues en France !!

      Quel butin, tous les politiques accourent au portillon !

      La France crucifie Fillion pour des faits légaux et va élire Ferand pour des actes punissable de 7 ans de prison ferme, c’est ça la France, plus ça pue la merde et plus ils accourent comme des mouches !

    • 11 Juin 2017 à 11h01

      saintex dit

      Nadia, ce serait bien que vous veniez sous votre pseudo statutaire, et votre machine à claques piquée dans une BD de Reiser, pour défendre l’honneur des douanes françaises.
      D’ici là, James Moshé, je vous assure qu’à l’instar de la marine française, la douane française corrompue vous dit merde.

      • 11 Juin 2017 à 22h57

        Moshé_007 dit

        De la part de la douane d’un pays de merde, rien d’anormal !

    • 11 Juin 2017 à 10h21

      Moshé_007 dit

      i-diogene, vous avez posté les statistiques françaises des douanes qui déclarent que elles ont saisies 80 tonnes de cannabis, le prix de vente de 80 tonnes de cannabis représentent au prix du marché, si l’on admet un prix moyen de 10 euros le grammes un total de 800 millions d’euros, d’un autre coté, l’état français évalue le marché de cette drogue à 3 milliards d’euros par an, cela impliquerait qu’en France, les saisies représentent presque 1 quart des marchandises circulant dans le pays.

      Cela prouve une fois de plus que le pouvoir français est pourri par les filières islamistes à la tête des réseaux de trafiques, ce n’est pas un secret.

      Les zones hors-républiques, plus de 1’000 en France, se constituent des butins avoisinant les 70 milliards d’euros par an, c’est une évidence et c’est également la preuve que les politiques mouillent dans ces réseaux, sachez bien qu’il notoire dans tous les pays de la planète, que les polices, les douanes et les administration sont corrompues par les réseaux et filières des trafiques de drogues, i-diogene, voudriez-vous défendre la thèse que la France serait une exception mondiale ?

      Il existe plus de 1’000 “zones” de non-droit ou de “zones” hors-républiques en France, cela indique que les polices ou les douanes ne contrôlent pas ces zones. Pourquoi les polices n’ont aucun contrôle sur ces zones représentant 11% des constructions d’immeubles du parc immobilier français ? Parce que ses habitants respectent les lois de la république ??

      La plus grande partie sinon toutes, forment des ceintures entourant les agglomérations (villes) françaises, un peu comme des sièges autours des populations représentatives françaises, dans ces zones les taux de non-emploi battent tous les records et pourtant on y trouve les plus belles voitures et des populations plutôt nanties, est-ce que vous prenez en compte ces évidences ou alors avez-vous choisit de les ignorer ?

      Je le répète, les trafiques de drogues représentent environ 70 milliards par an.

    • 11 Juin 2017 à 10h10

      L'Ours dit

      En 78, ce sont les ayatolahs d’Iran qui ont relancé la mode de l’islam intégriste, haineux et violent. Ce fut avec la mollesse de la réaction américaine, l’année charnière.
      Alors qu’ils la ferment!

      • 11 Juin 2017 à 10h45

        Moshé_007 dit

        L’ours,

        Ne t’en fait pas, fini l’ère du mollah barak-hussein, Trump va tapper où ça fait mal : Sur les réseaux mafieux des mollahs !

        Le ministre russe des affaires étrangères ou étranges vole au secours des émirs du Qatar, cette suisse des trafiquants de drogues pro-iraniens, les distributeurs officiels des drogues chimiques distillées dans les laboratoires russes et les containers d’héroïnes cultivés dans les républiques voisinant l’Afghanistan, le reste, soit la production afghane passe directement par l’Iran.

        Soit environ 140 milliards de chiffre d’affaire annuel en grande partie blanchi par les banques qataries, grandes alliées des présidents français !

    • 10 Juin 2017 à 22h44

      Moshé_007 dit

      Pourquoi Hollande a envoyé ses danseuses au Mali alors que les chrétiens reprenaient le dessus après avoir été massacrés ?

      Les gars, vous n’allez pas le croire ; Grosse histoire de trafique de dopes !!!

      La France, première plateforme de trafiques de drogues en Europe, entre 50 et 70 milliards d’euros par an !!!!!!

      • 10 Juin 2017 à 23h24

        i-diogene dit

        Bin, NON..! On ne va pas te croire..!^^

        • 11 Juin 2017 à 0h14

          Moshé_007 dit

          i-diogene, c’est bien ton problème, tu ne fonctionnes qu’aux croyances !!

          Mais c’est établi, 80% des drogues vendues en Europe passent par la France et proviennent des filières iraniennes, tout comme leur pendant terroriste, même origine !!

        • 11 Juin 2017 à 0h41

          i-diogene dit

          INTOX..!^^

          Il est établi par qui..?

          - La CIA OU LE MOSSAD..! Ptdrr..

          La France est très peu touchée par l’ héroïne..

          Par contre consommation intensive de Cannabis en provenance du Maroc..!

          D’ailleurs les saisies douanières sont principalement du cannabis, et un peu de cocaïne.

          Bref, tu me chantes de craques..!^^

        • 11 Juin 2017 à 1h12

          Moshé_007 dit

          Les douaniers français travaillent pour les réseaux, quand un douanier gagne un salaire de 1’500 euros après 15 ans de service, pas étonnant qu’autant d’entre eux possèdent des villas et des voitures hors de prix, ou des flics comme Michel Neyret qui passent entre les gouttes malgré le fait qui’il possède un compte avec plus de 15 millions d’euros dans une banque genevoise et qu’aucune perquisition n’ait été ordonnée ni même que l’existence de ce compte n’ait été évoqué lors de son “procès”.

          Etrange car le proc genevois chargé de ce dossier évoque ce compte à plusieurs reprises dans son dossier !

        • 11 Juin 2017 à 2h20

          i-diogene dit

          NON, Michel Neyret était un flic, pas un douanier..!

          .. Et prétendre que tout les services de polices et de douanes seraient corrompus par les réseaux de drogues, c’ est complètement stupide, surtout en France..

          De toutes façons les quantités saisies sont directement proportionnelles aux quantités qui circulent en France..

          Pour ta gouverne:

          http://www.ofdt.fr/statistiques-et-infographie/series-statistiques/evolution-du-nombre-de-saisies-des-principaux-produits-stupefiants/

          Tu racontes des conneries pour étayer l’ intox israélo-américaine sur les commanditaires réels des attentats en France..!^^

        • 11 Juin 2017 à 9h28

          dov kravi דוב קרבי dit

          Chère névéla idio-gène, j’admire votre constance à accuser le complot israélo-américain cia-mossadien.
          Cela donne du poids à vos assertions documentées, ajoute de la crédibilité à vos thèses complotistes et nous fait comprendre où débusquer les scélérats de l’axe du mal.
          Merci pour vos pertinentes mises au point.

    • 10 Juin 2017 à 21h32

      Moshé_007 dit

      90% des attentats commis en France ont été commandités par les mollahs iraniens, ceux-là mêmes qui tiennent les cordons des filières de trafiques de drogues et autres réseaux mafieux pourrissants l’économie française. Les mêmes qui corrompent les politiques français et qui détournent l’attention avec des tueries médiatisées, à la tête des cellules terroristes, des chiites iraniens, exactement comme ce fut le cas en Irak depuis 2003 !!

      • 10 Juin 2017 à 22h32

        i-diogene dit

        Sûrement pas, c’ est juste de la propagande israélo-américaine..:

        - depuis la révolution islamique en 79, les USA ne cherchent qu’à renverser le gouvernement iranien..

        - s’il est fort probable que l’ Iran soutienne le Hezbollah, il est absolument certain que l’ Arabie Saoudite, les américains et leurs alliés ont financé Al-Qaïda et Daesh…!^^

        • 10 Juin 2017 à 22h39

          Moshé_007 dit

          Et c’est aussi les USA et Israël qui alimentent l’Europe avec de la péruvienne, des extas de l’ex-USSR et de l’héro afghane et des provinces voisines ?

          i-diogene, quand tu veux, mais ça va être pénible pour les mystificateurs de contrer M_007 !!

        • 10 Juin 2017 à 23h04

          i-diogene dit

          Moshé,

          Sois un peu logique: la Syrie, l’ Iran et la Russie luttent contre Daesh depuis le début..

          - Qui a menti pour envahir l’ Iraq..?
          - qui a déstabilisé la Libye, le Syrie, le Mali, le Yemen, l’ Erythrée, l’ Afghanistan, etc.. Et qui rêve de faire la même chose en Iran..?

          QUi a armé les Talibans, le Kurdes et tout les opposants de ces régimes qui étaient stables..?

          Pour les réseaux financiers de la drogue, bien malin qui peut les décortiquer jusqu’ à leur origine.. Une seule certitude: ce sont bien les USA qui dirigent l’ Aghanistan..!^^

        • 10 Juin 2017 à 23h29

          Moshé_007 dit

          L’Iran est le pays le plus ravagé par l’usage de l’héroïne, Téhéran compte plusieurs millions de toxicomanes, i-diogene, l’ignoriez-vous ?

          Toutes les filières de transport d’héroïne passent par l’Iran, puis transitent par le Liban et la Syrie et sont dispersées via Chypre vers l’Europe en grande partie via la France.

          Pour la cocaïne dédiée au marché européen, elle provient principalement de Bolivie et du Pérou, transit par le Nigeria puis remonte vers les cotes méditerranéennes, anciennement la Libye et actuellement l’Algérie en passant par le Niger et le Mali, en ce qui concerne les drogues chimiques, elles sont produites sous contrôle russe, puis transitent également par le Liban et la Syrie vers différents transitaires basés à Chypre pour entrer en Europe, principalement via la France !

          Ces réseaux sont contrôlés par des libanais chiites et couverts par l’Iran et la Russie !

        • 11 Juin 2017 à 2h56

          i-diogene dit

          L’Iran compte 1,2 millions de drogués.. Pas plusieurs millions.. De plus, la consommation d’opiacés est quasiment culturelle..

          Plus de 90 % de la consommation de drogues en France est essentiellement du cannabis, cultivé et importé du Maroc principalement..

          Quant au libanais, on n’ en trouve quasiment plus en France depuis au moins 20 ans..!^^

          Tes intox russe, iraniennes et autres ne sont que de la propagande israélo-américaine..: à qui profite le crime..?

    • 10 Juin 2017 à 2h21

      i-diogene dit

      Conneries..!

      Les USA projettent de foutre la même merde en Iran qu’ en Afghanistan, en Iraq ou en Syrie..

      L’Iran a toujours combattu Daesh pour qu’il ne viennent pas semer la guerre civile dans ses frontières..

      L’Iran est un pays très pacifique qui travaille avec l’UE, la Russie, l’ Inde et la Chine..

      Les USA et l’ Israël sont exclus.. Et pour cause..!^^

      • 10 Juin 2017 à 15h14

        dov kravi דוב קרבי dit

        Mais, chère névéla, vous savez mieux que personne que l’état islamique est une créature d’Israël.
        D’ailleurs, je suis déçu : la démocratie des mollahs n’a pas accusé Israël, seulement l’Amérique.
        Tout fout le camp.

        • 11 Juin 2017 à 10h37

          saintex dit

          ))) Allons allons, du moment que l’Iran est pacifique !

    • 9 Juin 2017 à 16h50

      Pepe de la Luna dit

      Article où l’intelligence le dispute à la bêtise…
      Il est un fait que les pétromonarchies sunnites et les Américains sont derrière les mouvements djihadistes/terroristes de ces quarante dernières années.
      Al Qaeda a été créée en Afghanistan au début des années 80 par l’axe USA-Seoud-Pakistan pour lutter contre les Soviétiques.
      L’EI est une coproduction américano-turco-saoudienne pour casser l’arc chiite et des ministres israéliens ont déclaré publiquement qu’ils n’avaient aucun problème avec Daech.
      Nier l’évidence pour essayer de ridiculiser l’Iran n’est pas à la gloire de ce journal. Pour une analyse un peu plus sérieuse de ce qui se passe actuellement : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2017/06/fievre.html

      • 10 Juin 2017 à 0h26

        Simbabbad dit

        “Nier l’évidence pour essayer de ridiculiser l’Iran n’est pas à la gloire de ce journal.”
        Ce n’est pas ce que je retire de cet article? Où voyez-vous cela?