J’aime toujours Beethoven… | Causeur

J’aime toujours Beethoven…

…malgré ses récupérations

Auteur

Jean-Paul Brighelli

Jean-Paul Brighelli
Enseignant et essayiste, anime le blog "Bonnet d'âne" hébergé par Causeur.

Publié le 20 mai 2017 / Culture

Mots-clés : , , ,

beethoven macron brighelli musique

Beethowen, Wikipedia.

J’aime toujours Beethoven, je ne lis plus Libé. Ou si rarement.

Beethoven est lié à un souvenir très ancien. Deux mois durant — deux mois d’errance, tout autour de la Méditerranée occidentale — j’ai gardé sa Lettre à Elise en ritournelle dans ma tête. J’allais retrouver à Tichy (près de Bougie, aujourd’hui Bidjaia) un éternel amour de trois semaines, comme dit l’autre. Beethoven a ainsi bercé une très longue errance — en stop. On the road again, Elise.

Libé, c’est autre chose. Je me suis battu pour ce journal, quand il séjournait rue Christiani, dans le XVIIIème — et puis ses chroniqueurs ont pris de l’âge, et moi aussi. Quand les ex-gauchistes se soucient de leur arthrose, quand ils savent qu’ils courront moins vite dans les prochaines manifs, ils se contentent de regarder, de loin, celles des autres. Boboïsés à fond. Arthrose et cholestérol.

Mais de temps en temps, je fais des infidélités à mes détestations.

C’est ainsi que je suis tombé sur un article de Pierre Carrey sur l’Hymne à la joie. C’était il y a quelques jours — juste après le second tour d’une présidentielle qui s’était jouée au premier.

Pierre Carrey non plus, pas ma tasse de thé. J’aime beaucoup le vélo, j’en fais quand je ne crève pas sur les tessons de bouteille qui jonchent les rues de Marseille, j’en regarde parfois, j’en lirais volontiers si tout le monde écrivait comme Albert Londres (les « forçats de la route », c’est lui) ou Antoine Blondin. Ou, plus près de nous, parce qu’enfin, ça commence à bien faire, le culte des morts, essayez donc Paul Fournel, Anquetil tout seul, une merveille d’écriture sur un coureur exceptionnel. Pierre Carrey, c’est le vélo en général et le Tour de France en particulier chez Libé. La dernière fois que je l’ai essayé, il écrivait des méchancetés stupides sur Robert Marchand, le centenaire cycliste. Les vrais amateurs de petite reine ne lui ont pas envoyé dire, qu’il était un sale con. Et les vrais journalistes sportifs ont écrit sur ce même sujet des choses intelligentes.

Mais bon, Pierre Carrey sur l’Hymne à la joie, pourquoi pas ? Et c’est très rigolo, ce qu’il a écrit sur le sujet…

Lisez la suite de l’article sur le blog de Jean-Paul Brighelli

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 22 Mai 2017 à 20h12

      Anouman dit

      Moi aussi j’aime toujours Beethoven. Mais l’Hymne à la joie est un des ses ratés. Heureusement il l’a placé à la fin de la neuvième et l’on peut donc arrêter le disque à la fin du troisième mouvement ou sortir de la salle avant cette horreur.
      Pas étonnant que ce soit l’hymne Européen.

    • 21 Mai 2017 à 21h25

      Vive la France libre! dit

      Préparons-nous pour le pire. Des stocks de légumineuses, un point de retraite à la campagne (avec point d’eau) et une inscription au club de tir (et ce qu’il s’en suit).

    • 21 Mai 2017 à 1h20

      Schlemihl dit

      Le Beau Danube bleu …. la Chevauchée des Walkyries …..Cavalerie légère ….. rien ne vaut la musique italienne , je suis d’accord .

      Un détail : il est visible que Beethoven avait une rosacée . 

    • 20 Mai 2017 à 21h00

      gnu dit

      Ah Beethoven, enfant je pouvais fredonner toutes ses symphonies.
      Un grand merci.

      • 21 Mai 2017 à 21h51

        steed59 dit

        Malgré tout mon LvB préféré n’est pas une symphonie

    • 20 Mai 2017 à 17h52

      Pierre Jolibert dit

      Rien à voir avec l’élection, un peu plus avec l’intersectionnalité des minorités éplorées récemment évoquée :
      je me rappelais l’importance de la lettre à Elise dans la scène épouvantablement réussie du cadavre du jeune frère ramené à la maison sous la pluie, un très éloquent lecteur le confirme :
      http://rdffdm.blogspot.fr/2017/03/ca-de-stephen-king-limmonde-de-derry.html
      Et quand je me remémore cette nuit-là, je pourrais jurer avoir senti l’odeur de la paraffine que Bill, le grand frère, avait appliquée sur le bateau afin d’assurer sa flottaison, je pourrais soutenir avoir entendu les notes de la Lettre à Elise que la mère des enfants jouait au piano tandis que Georgie s’aventurait à l’extérieur. Je n’avais pas senti la paraffine mais bien entendu la lettre à Elise, ingrédient indispensable à la tristesse de la scène par le tout qu’il forme avec le reste (la mère joue ça sans arrêt parce que c’est le tube des familles qui ont un piano dans les trous perdus, etc.).

    • 20 Mai 2017 à 17h03

      L'Ours dit

      steed,
      toute la neuvième est géniale.
      Mais si vous parlez de 2001 odyssée de l’espace, je ne me souviens pas qu’il y ait eu de la musique de Beethoven, mais je ne me souviens pas vraiment, je ne suis pas sûr.

      • 20 Mai 2017 à 17h44

        steed59 dit

        Je parlais d’orange mécanique. Ce film où malcolm mcdowell devient violent à force d’écouter le 2eme mvt de la 9eme synphonie de beethoven

    • 20 Mai 2017 à 14h01

      Prince Murat dit

      Je vous conseille le Trio à l’Archiduc, le Triple Concerto.

      Plutôt que l’Hymne à la Joie, essayez la Fantaisie Chorale, opus 80.
      https://m.youtube.com/watch?v=sIGtWjlHemg

      En fait, chez Beethoven, ”’tout est génial, excellent” !

      Les seules oeuvres qui m’ennuyent, c’est Fidelio, les lieders, et les quatuors à cordes : il me faut, au moins, un piano.

      Il existe un coffret économique ”tout Beethoven”, de 100 cd’s.

    • 20 Mai 2017 à 13h06

      Villaterne dit

      Je ne me lasserai jamais de “La pastorale” !

    • 20 Mai 2017 à 9h47

      steed59 dit

      Tiens bizarre sancho pensum n’est pas encore reveillé

    • 20 Mai 2017 à 8h59

      g.pendaries@orange.fr dit

      “Pourquoi tout devient cabotinage” Question que pose Nietzche et Brighelli

      • 20 Mai 2017 à 9h30

        alain delon dit

        NietzSCHe et Brighelli ne posENT pas le même genre de questions mais fréquentent tous les deux le café du commerce

    • 20 Mai 2017 à 8h12

      L'Ours dit

      Franchement, à l’inverse de Finkie et de vous – ce qui ne m’empêche pas de vous admirer – la main su le coeur et l’ode à la joie, ça ne me dérange pas plus que ça. D’autant que je ne crois pas que l’oeuvre du génial Beethoven supplante la Marseillaise.
      Et puis quand un jeune ou un quadra s’amuse à faire un signe avec un salut militaire, il le fait inconsciemment à l’américaine. Ils n’ont pas fait leur service et connaissent mieux Hollywood. Que voulez-vous. Autre temps, autres moeurs.
      Autre chose puisque vous parlez de Libé et que vous avez sans doute connu S. July. Je l’écoute parfois sur Europe1. Ce n’est pas que je ne suis pas d’accord avec lui, c’est que je le trouve sans intérêt!

      • 20 Mai 2017 à 9h40

        steed59 dit

        Le vrai monument de cette symphonie c’est le 2eme mvt. C’est lui qui a inspiré Kubrick, pas l’ode gnan-gnan de schiller qui n’enthousiaste que les couille-molles d’agiteurs de drapeau européistes. C’était une commande alimentaire

        • 20 Mai 2017 à 9h56

          alain delon dit

          Garagiste et mélomane, vous m’impressionnez Steed!

        • 20 Mai 2017 à 10h06

          steed59 dit

          Tout autant que votre amourette avec juliette binoche

        • 20 Mai 2017 à 10h10

          alain delon dit

          Mes adieux au cinéma, Steed

        • 20 Mai 2017 à 10h14

          steed59 dit

          Peut etre un adieu à la vie bientot. Ca nous permettra de trouver des coffrets-hommages de vos meilleures oeuvres à prix interessant. Kippour et hannoukah approchent

        • 20 Mai 2017 à 10h25

          alain delon dit

          Vous fréquentez la Bibi dans le civil?

        • 20 Mai 2017 à 10h40

          steed59 dit

          Elle est folle de mon corps d’athlète. Mais elle préfère belmondo.desolé

        • 20 Mai 2017 à 10h46

          alain delon dit

          Cela confirme doublement qu’elle a des goûts de chiotte :)

    • 20 Mai 2017 à 7h51

      munstead dit

      Une fois de plus, du n’importe quoi brighellien. Il accuse en gros Macron de faire passer l’Hymne à la Joie avant la Marseillaise, avec sans doute l’intention de corriger ou faire disparaître celle-ci. Il néglige simplement que l’Hymne à la Joie est l’hymne européen officiel et qu’il accompagnait juste l’arrivée du nouveau président qui, ensuite, à la fin de son discours a chanté, avec la foule, la Marseillaise. Que n’aurait-on dit s’il était arrivé au son de cette dernière! Les allusions au nazisme (prochaine chronique: Wagner sans doute? Orff?) ne sont que les ornements habituels de cette pensée rance.

    • 20 Mai 2017 à 7h02

      alain delon dit

      L’Hymne à Dupont Lajoie, musique de beauf

      • 20 Mai 2017 à 9h42

        steed59 dit

        Air chanté en allemand écrit en allemand a toute légitimité à devenir l’hymne du machon intitulé UE

      • 20 Mai 2017 à 9h42

        Laurence dit

        Beauf comme l’hymne du championnat européen des danseuses à crampons ?

        • 20 Mai 2017 à 9h45

          steed59 dit

          Il parait que ça les impressionne qd ils entrent sur le terrain. Ce qui reviendrait à dire que ces gens-là sont capables d’émotion et de sentiment

        • 20 Mai 2017 à 9h53

          alain delon dit

          @Laurence

          Le compositeur de la musique dont vous parlez est Tony Britten.

          J’imagine que vous ne viendrez pas regarder la finale le 3 juin prochain avec moi à l’Opéra Garnier?

        • 20 Mai 2017 à 9h59

          Laurence dit

          AD, vous imaginez bien : le baise-ball ne m’intéresse pas.
          Oui, Steed, certains pleurent comme des madeleines quand ils ne décrochent pas la timbale (je parle du trophées pas des pouffes).

        • 20 Mai 2017 à 10h07

          alain delon dit

          @Laurence

          Ce n’est pas le gazon qui vous fait peur au moins?

        • 20 Mai 2017 à 10h08

          steed59 dit

          Testons la musique la musique classique sur deux echantillons représentatifs que sont benzéma et ribéry. Peut-être pourrions nous assister à un miracle

        • 20 Mai 2017 à 10h12

          steed59 dit

          En quoi consiste le baise-ball ? Ça m’interesse bcp. Mon docteur m’a conseillé recemment de faire du sport

        • 20 Mai 2017 à 10h13

          alain delon dit

          @Steed

          Pas représentatifs du tout. En revanche, prenez le Lionel Messi de Haendel…

        • 20 Mai 2017 à 10h15

          Laurence dit

          ah ? ça se joue sur gazon, comme le golf à trous des footreux à la retraite?

        • 20 Mai 2017 à 10h16

          steed59 dit

          Ou la Passion selon st mathieu bodmer , de Bach

        • 20 Mai 2017 à 10h30

          Laurence dit

          Ce n’est pas bien difficile et à la portée de toutes les bourses : vous ahanez, vous bavez, vous gueulez et même qu’à la fin, si vous ne rechignez pas à l’effort, vous vous grattez le cul. Comme je vous dis c’est simple, c’est du foot.

        • 20 Mai 2017 à 10h43

          steed59 dit

          Merci pour ces infos Mme Valbuena

        • 20 Mai 2017 à 10h46

          Laurence dit

          Mais de rien Charlot.