Affaire Fillon: Canard qui s’en dédit… | Causeur

Affaire Fillon: Canard qui s’en dédit…

Quand un journaliste de l’hebdo satirique se dément lui-même

Auteur

Kevin Erkeletyan
Journaliste

Publié le 24 mars 2017 / Politique

Mots-clés : , , , , ,

François Hollande a croisé le regard de François Fillon au dernier diner du CRIF, février 2017. SIPA. 00794699_000007

Il est des oies dont on bourre le foie et des canards dont on bourre le mou. Mais quelle torture a-t-on bien pu faire subir à Didier Hassoux, le journaliste du Canard enchaîné, pour lui faire ainsi changer de ton ? Gêné aux entournures par « l’instrumentalisation politique » de son bouquin par la cible privilégiée de son employeur, le co-auteur de Bienvenue Place Beauvau n’a pas attendu plus tard qu’hier soir pour en faire l’autodafé. « On n’a pas écrit ça », a éructé le journaliste. Ecrit quoi ? Qu’il existe un « cabinet noir » à la main de François Hollande susceptible d’être à l’origine de l’interminable affaire Fillon. Accusation portée par ce dernier, sur la base de l’enquête du journaliste, sur le plateau de « L’Emission politique » hier soir.

«La seule personne qui croit qu’il y a un cabinet noir à l’Élysée, c’est François Fillon », s’aventure même notre volatile, très vite devenu bien tatillon. Comparons.

«Derrière ces ennuis à répétition qui ciblent les principaux rivaux du président sortant, difficile de ne pas voir la patte de Hollande», écrit celui qui dénonce (dénonçait ?) dans son livre « les secrets inavouables d’un quinquennat ». On pourrait s’arrêter là. Mais, bon public, continuons. « Pour orchestrer les affaires judiciaires il existe une mécanique complexe aussi efficace que redoutable. Hollande a su en tirer profit. D’abord il y a Tracfin, le service de renseignement de Bercy, le ministère piloté durant tout le quinquennat par Michel Sapin, un ami de quarante ans du Président[sic]. La plupart des affaires judiciaires qui ont empoisonné Sarko et les siens ont trouvé leurs racines ici, dans cet immeuble ultra-sécurisé du 9e arrondissement de Paris, entièrement classé secret-défense. Là, cent vingt fonctionnaires sont habilités à fourrer leur nez dans les comptes en banque de n’importe qui. » Encore ? « Depuis l’arrivée de Hollande au pouvoir, c’est comme si une malédiction judicaire s’était abattue sur son prédécesseur. » Une dernière : un « cabinet noir » ? « Il n’est pas possible d’en apporter la preuve formelle. Comme il n’est pas possible de prouver le contraire ! » Mais il existe une « addition d’indices troubles et de témoignages étonnants ».

En effet, Didier Hassoux « n’a pas dit ça ».  Mieux, on déduit de la lecture de son enquête que François Hollande serait à l’origine de toutes les affaires qui ont touché le camp adverse pendant son mandat, sauf de celle-là. C’est vrai quoi, François Fillon on n’y touche pas. La preuve, le président l’a (re)dit lui-même ce matin: « il n’y a pas de cabinet noir à l’Elysée » (il n’a pas parlé de Bercy). C’est clair ? « Macron c’est moi » mais François Fillon c’est pas moi ! Si le malheur de l’un fait le bonheur de mon poulain c’est totalement fortuit. « Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire. […] Moi président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante. […]Moi président de la République, je ne traiterai pas mon Premier ministre de collaborateur. » J’utiliserai seulement comme tel celui de mon prédécesseur pour mieux faire en sorte de choisir mon successeur. Ah non pardon, ça non plus il ne l’a pas dit…

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 30 Mars 2017 à 0h06

      Laminé dit

      La preuve de existence d’un ectoplasme noir, gris ou rose qui agirait contre l’opposition ?
      Et bien elle est clairement donnée par ce pôvre journaliste du canard qui renie publiquement ses propres écrits encore chauds: terrible a dû être la pression de cet ectoplasme qui s’est abattue sur lui pour l’obliger à trahir des années de travail !

    • 27 Mars 2017 à 21h07

      Ernest dit

      Il faut être assez fort pour écrire une chose dans un livre et prétendre tout le contraire à ses lecteurs. Très bon article, intéressant . On voit d’emblée comment fonctionnent les pouvoirs de gauche socialiste & communiste. Des enfants de Robespierre, Marx et Lénine, Béria et les autres.

    • 27 Mars 2017 à 18h12

      durru dit

      Buddy, seulement un crétin congénital peut considérer que RdC puisse être un soutien inconditionnel de Fillon sur la seule base d’articles qui montrent la conviction de leur auteur que le pouvoir socialiste se sert des institutions pour mettre sur orbite Macron. Etant donnés d’autres nombreux articles où il a descendu Fillon et ses électeurs avec encore moins de retenue, sans parler de ses sympathies communistes bien connues, votre affirmation est une ineptie sans limites.
      Quelqu’un qui se fie autant aux premières apparences se discrédite tout seul.

    • 27 Mars 2017 à 17h45

      floréal50 dit

      Que faut-il encore pour que le scandale politique éclate devant tous les Français ?