Hollande à Colombey: des nains et un géant | Causeur

Hollande à Colombey: des nains et un géant

Pas facile de se jucher sur les épaules de De Gaulle

Auteur

Jacques Sapir
est économiste, spécialiste de la Russie.

Publié le 14 juin 2016 / Histoire Politique

Mots-clés : , ,

hollande clombey degaulle

François Hollande à Colombey-les-Deux-Eglises. Sipa. Numéro de reportage : 00760189_000005.

François Hollande multiplie actuellement les hommages au Général de Gaulle. En attendant le 18 juin, et la cérémonie au mont Valérien, il s’est rendu hier à Colombey-les-Deux-Églises. Le vendredi 17 juin, le chef de l’État visitera aussi l’exposition «Un président chez le roi – De Gaulle à Trianon» au Grand Trianon de Versailles. Puis il se rendra le lendemain, comme il le fait chaque année, au Mont Valérien, pour le 18 juin, date de l’Appel à la résistance lancé par le général en 1940. Il n’y aurait rien à dire à cela si quelque événement venait justifier ces commémorations. Notons qu’il aurait pu se rendre à la demeure du Général pour l’anniversaire de sa mort, ou qu’il aurait pu le faire le 8 mai, pour l’anniversaire de la victoire. Bref, pour tout dire, cela sent le fabriqué, le manipulé, le produit de communication, le pas vraiment sincère, bref la campagne électorale. Car, si ce n’est d’être le Président de la République, quels sont les titres de François Hollande pour rendre, en cette année 2016, un nombre aussi appuyés d’hommages ?

Hommages à contretemps ?

S’il souhaitait honorer l’homme politique, il pouvait choisir de le faire pour l’anniversaire de la constitution, c’est à dire le 4 octobre. Ou alors, il pouvait saisir le 70ème anniversaire du Discours de Bayeux (16 juin 1946) dans lequel le Général de Gaulle avait exprimé sa pensée sur les réformes institutionnelles qu’il souhaitait introduire. Ou encore, le discours d’Epinal, certes moins connu mais non point important (29 septembre 1946). Il pouvait aussi choisir de commémorer le discours de Phnom Penh s’il voulait saluer la politique étrangère de son illustre prédécesseur. Sauf que cela impliquerait un 1er septembre. On le voit, aucune date ne peut être précisément invoquée pour cette subite poussée de fièvre commémorative.

On dira, et cela n’est pas faux, que l’on peut commémorer en toute saison un homme immense. Sauf que rien, dans l’attitude de François Hollande, ne laisse à penser qu’il tienne Charles de Gaulle pour un homme immense. La comparaison, de plus, entre les attitudes de l’un et de l’autre serait bien cruelle pour François Hollande. Quand on sait avec quelle farouche énergie le général de Gaulle avait séparé sa vie privée de sa vie publique, allant même jusqu’à faire installer un compteur électrique sur les parties privées de l’Elysée afin que sa vie courante ne soit pas à la charge de la République, et quand on compare cela aux aventures sur deux roues de l’actuel résident du palais présidentiel se rendant en secret de sa compagne dans le lit de sa maîtresse, on conçoit bien que la comparaison n’est pas possible. Elle l’est encore moins si l’on se réfère à la politique où François Hollande a régulièrement pris le contre-pied de son illustre prédécesseur.

… et à contresens

Et cela renvoie à la folie qu’il y eut pour François Hollande de proclamer une « présidence normale ». L’acte d’exercer le pouvoir présidentiel est en effet tout sauf « normal ». François Hollande a confondu le « normal » avec le « commun. » Car, dans « normal » il y a norme et il peut y avoir plusieurs types de normes. En particulier, on peut penser qu’il y a une norme « héroïque » qui convient bien mieux à l’exercice du pouvoir suprême. Pour l’avoir oublié, pour avoir tiré la fonction présidentielle vers le « commun », et certes il ne fut pas le premier Nicolas Sarkozy ayant bien entamé cette tâche, il risque de passer à la postérité pour le président le plus détesté des Français. Ce n’est pas par hasard si, aujourd’hui, il y a une telle nostalgie pour le personnage qu’incarnait le général de Gaulle. Et les Français savent bien que l’homme ne correspondant pas nécessairement à l’image qu’il nous a léguée.

Mais ils lui sont reconnaissants d’avoir tenu ce personnage public même s’il pouvait être assez différent dans la vie privée. François Hollande, dès lors qu’il avait décidé de briguer la Présidence de la République, aurait pu, et dû, comprendre que la dignité de la fonction qu’il allait exercer impliquait des contraintes sur sa vie personnelle. Mais, à avoir voulu vivre une vie « normale », au sens de « commune », alors qu’il était dans une fonction exceptionnelle, il a tout perdu. Il a sous-estimé la dimension symbolique de la souveraineté qu’il allait incarner et cela sans doute, parce qu’européiste convaincu, et ses convictions sont respectables, il ne pouvait comprendre le caractère spécifique et particulier de la souveraineté et ce qu’elle implique pour qui l’incarne. Ici repose sans doute l’un des malentendus les plus tragiques et les plus destructeurs du mandat de François Hollande.

Alors, que conclure de tout cela ? Que François Hollande, conscient de sa petite stature, cherche à se grandir en montant sur les épaules du général. Assurément, il ne sera ni le premier ni le dernier à vouloir le faire. Mais qu’il prenne garde : à vouloir monter là où l’on n’a pas de raison d’être, on risque de chuter. Le général était grand, au physique comme au moral. La chute pourrait n’en être que plus brutale…

Retrouvez cet article sur le blog de Jacques Sapir.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 18 Juin 2016 à 1h07

      cloberval dit

      Pour ma part j’apprécie qu’un Président en exercice se rende à la Boisserie car c’est un hommage et un exemple à suivre pour les français.
      Pourtant c’est ce genre d’hommage que de Gaulle avait rejeté par testament sachant que les plus sombres “politichiens” ( c’est son mot) viendraient chercher la lumière sur sa tombe après avoir souhaité sa mort politique de son vivant.
      Aussi non content de lui rendre un hommage présidentiel Hollande a encore illustré la justesse de vue de notre cher général sur ce genre de visiteur. Deux fois merci à lui donc.

    • 17 Juin 2016 à 23h27

      Singe dit

      Les nains sont aussi très nombreux chez Les Républicains

    • 17 Juin 2016 à 5h20

      Livio del Quenale dit

      une stupidité supplémentaire!
      Mais en avons-nous pu gardé le compte de toute les autres ?

    • 17 Juin 2016 à 4h05

      IMHO dit

      Résumons.
      Habemousse et Archebert veulent un Roi républicain, un Roi élu,
      qui décrète, qui décide ce dont le Pouvoir Législatif aura à connaitre, qui nomme à tous les emplois, et qui n’a de compte à rendre à personne pendant sa Majestature.
      Pourquoi veulent-ils cela ?
      Parce qu’ils sont d’avis que cette dictature élue est le seul moyen de sauvegarder et peut-être perpétuer, ce qui reste au catholicisme d’emprise sur la société française, si le Président élu le désire ou si, sans le désirer, il se sait redevable de son élection au vote des catholiques .
      Il est possible que ce soit inutile, que l’adhésion au catholicisme ne s’affaiblisse pas moins ou moins vite dans une monarchie que dans une démocratie, mais un monarque peut au moins prolonger la sujétion de la société française aux prescriptions de l’Eglise: tant qu’on a le pouvoir, on n’a pas besoin d’influence .
      Ceci explique donc le culte du Général de Gaulle, qui sans être l’oint du Seigneur, n’en était pas loin, et la haine virulente pour François Hollande ou tout autre Président mal-pensant .
      Ce que veulent Habemousse et Archebert est-il légitime ? Non .
      Est-ce moral ? Non .
      Est-ce puéril ? Oui.
      Est-ce civique ? Non .

      • 17 Juin 2016 à 5h31

        Livio del Quenale dit

        ah bon ? est-il catholique au moins, ;o)
        renseignez-vous.
        Nous avons bien eu un roi protestant… mais c’est encore chrétien.
        Les rois mages seraient-ils quatre, eux aussi?

    • 16 Juin 2016 à 8h37

      C. Canse dit

      Ça dit du mal de notre président, ici ?
      Bon, ça me va, je dis pas que je suis d’accord avec l’article, je ne l’ai pas lu mais bon, y a le droit de causer pour ne rien dire. Et notre président, y se gêne pas.

       Tout le monde a droit à son quart d’heure de “normalitude”. 

      • 16 Juin 2016 à 12h31

        plouc dit

        prout prout Papa !!!
        notre président !!!!!
        pour moi il ne représente rien !!! sinon un petit imposteur , escroc , voyou manipulateur , menteur !!!
        il est une honte pour la France et il est une insulte pour le peuple ” français ” !!!!!

        • 16 Juin 2016 à 12h57

          C. Canse dit

          Â plouc

          Ben oui, il est nul, sauf que quand même ce type représente la France, alors ça me navre. 

        • 16 Juin 2016 à 13h00

          C. Canse dit

          À plouc

          La prochaine fois que vous voterez, lisez le programme de celui pour lequel vous votez.
          Parce que moi, j’ai jamais, jamais au grand jamais voté pour un gauchisse. 

        • 16 Juin 2016 à 13h04

          C. Canse dit

          À plouc

          Je ne connais pas le sens de votre expression :
          “Prout prout Papa”, expliquez-le SVP. :-) 

    • 15 Juin 2016 à 23h54

      2HARDEL dit

      Merci à Jacques Sapir pour ce bel article.

    • 15 Juin 2016 à 23h30

      2HARDEL dit

      @ Mitidja, en premier lieu. Archétype de l’Ignoble.
      @ IMHO, aussi, d’ailleurs. Depuis le temps que je survole vos sophismes sans y prêter attention, tant ils sont vains…

      Pas morte, la bête. Toujours virulent le venin !
      Ainsi, de Radio Courtoisie à Causeur, et bien sûr, aussi, dans d’autres officines encore moins avouables, l’OAS insinue encore son mufle hyéneux aux relents de charogne.

      L’OAS et son immonde clique de vieillards vert de gris, et de jeunes rasés de près, bien dégagés autour des oreilles, affublés des tenues d’un combat qu’ils n’ont jamais approché, l’OAS reste le fond de sauce qui attache au cul des casseroles du Front National malgré les simagrées rouées de ses dirigeants.

      Messieurs, je ne vous salue pas. (2H) 
       
        
       

       

      • 15 Juin 2016 à 23h51

        2HARDEL dit

        Mitidja et IMHO, champions du monde du selfy. 

        http://static.pratique.fr/images/unsized/hy/hyenes.jpg

        Et si ce lien ne fonctionne pas, je m’en tape. Just go fuck, oll’ bitches, ye. 
        (HdeH) 

      • 15 Juin 2016 à 23h53

        Martini Henry dit

        Jamais approché le combat, l’OAS? Quand on sait que cette organisation était composée de nos meilleurs soldats d’élite, légionnaires et parachutistes et des meilleurs et des plus dignes officiers de l’armée française, les seuls fidèles à leur parole et à l’honneur, parmi lesquels Denoix de Saint-Marc, Raoul Salan (militaire le plus décoré de France), Chateau-Jobert (compagnon de la libération), Pierre Sergent(résistant, membre survivant du corps franc liberté), Jacques Godard (résistant, commandant du 11ème bataillon de choc), autant de vrais militaires qui ont tous connu les combats et savaient ce que la parole donnée signifiait à la différence du grand plein de vent, auxquels il faut ajouter les grands résistants que furent Georges Bidault, Jacques Soustelle ou Jacques Achard…
        Vous êtes grotesque.

        • 16 Juin 2016 à 0h02

          2HARDEL dit

          Oh les grands noms !

          Apprenez à lire. Certains militaires à la retraite en ont encore besoin.
          Je parlais des jeunes gens qui singent de nos jours, dans une parodie funèbre, les soldats qu’ils rêvent d’être, à en faire pipi au lit.

        • 16 Juin 2016 à 0h09

          2HARDEL dit

          Par ailleurs, si vous m’en donnez la permission, Chef, je vais moi-même aller pisser, avant d’aller dormir. 

          Merci, Chef. 

          Rrrrr’pôôôôôô !   °-D

        • 16 Juin 2016 à 0h14

          Martini Henry dit

          Oui, des grands noms. Effectivement. Qui ont de quoi heurter les oreilles de ceux qui n’ont pas respecté la parole donnée et trahi leur serment. Qui ont manqué à l’honneur, la pire des infamies pour un guerrier. On a les idoles que l’on mérite. Du genre de celles qui se ridiculisent à Dakkar, de celles qui se carapatent en hélicoptère à Baden Baden, dévoilant ici leur veulerie, de ceux qui recourent aux barbouzes sorties de taule pour mener leurs basses œuvres, de Darlan à Markovic…
          Ah, le beau modèle que voilà…

        • 16 Juin 2016 à 0h41

          2HARDEL dit

          BONNE NUIT, CHEF !

    • 15 Juin 2016 à 18h48

      LOUPI dit

      Quelque chose m’accroche dans le titre. C’est le “parmi les nains” Comme cette comparaison est méprisante pour ces petites personnes qui souffrent beaucoup du regard des autres. Est-ce a dire qu’ils valent moins que vous et moi?

      • 15 Juin 2016 à 19h46

        Martini Henry dit

        Un mètre de moins…

      • 16 Juin 2016 à 8h35

        Archebert Plochon dit

        Je ne sais pas si vous plaisantez (je l’espère), mais c’est une allusion à un dicton médiéval (un st Bernard je crois ?), issu d’une époque où l’on avait le droit de dire que les nains étaient petits, et de développer des analogies poétiques entre la taille et la fibre morale. Après si vous êtes choqué, faites un procès, et voyez une cellule psychologique, ca pousse comme des champignons ces temps-ci.

    • 15 Juin 2016 à 15h59

      thd o dit

      Les pieds-noirs qui se complaisent dans le dénigrement de de Gaulle se rendent-ils compte qu’ils se ridiculisent ?

      Qu’ils s’en prennent plutôt aux Etats-Unis, qui ont voulu la fin de l’influence occidentale sur le reste du monde, et qui vont se rendre compte que ce n’était pas une bonne idée.

      • 15 Juin 2016 à 17h52

        Mitidja dit

        Ben voyons, et les martiens, vous êtes sûr qu’ils n’y sont pour rien dans cette affaire. Mais, au fait, votre maitre à penser qui d’après vous ne ployait devant rien ni personne, se serait il mis à plat ventre devant les ricains???? Pour une surprise, ça c’est une surprise. Est ce que les juifs de France se ridiculisent en accusant Pétain de tous les maux???

        Hélie De Saint Marc : ” Les justes meurent comme des chiens; les crapules ont leur chance. C’est un monde totalitaire déserté par toute transcendance. Le mal n’y est pas un scandale mais la règle commune ”
        Si vous voulez vraiment vous embellir le cerveau, rapprochez vous plutôt d’hommes de cette trempe, vous gagnerez certainement au change, croyez moi….

        • 15 Juin 2016 à 18h30

          thd o dit

          De Gaulle a tiré les conséquences de l’évolution globale des choses, impulsées par les Américains dès 1943 au Maroc. Il a essayé de maintenir l’Algérie au sein de la France, constaté que c’est non seulement impossible mais suicidaire, et il en a tiré les conséquences.
          Si les pieds-noirs avaient voulu des dispositions Blum-Violette et s’ils n’avaient pas voulu lancer la guerre à outrance via l’OAS dans les derniers mois de la guerre, ils pourraient peut-être envisager de se plaindre. Mais vu qu’ils n’ont fait ni l’un ni l’autre, il est grand temps qu’ils tournent la page.

          J’ajoute que le traitement subi pour l’expulsion, s’il a été brutal et s’il devrait être reconnu par les gens de gauche, a été considérablement moins brutal que ce que ce sont pris les minorités allemandes en Tchéquie (et en Pologne) après la deuxième guerre mondiale.

          “Est ce que les juifs de France se ridiculisent en accusant Pétain de tous les maux???”

          En effet, et je l’ai déjà dit ici.

      • 15 Juin 2016 à 18h03

        wimpy1962 dit

        S’il est vrai que les USA ont largement contribué à affaiblir la France en Afrique du Nord, il n’en demeure pas moins que les français – gaullistes – paient cash la politique desastreuse que De Gaulle a menée en Algérie avec ses conséquences actuelles… et l’histoire est loin d’être terminée vu l’état actuel de l’Algérie. Les Pieds Noirs sont peut être ridicules mais certains métropolitains” n’ont toujours pas compris que si la France et l’Algérie avaient divorcé en 1962, c’est visiblement la France qui a obtenu la garde des enfants ! Pour son malheur …

        • 15 Juin 2016 à 18h32

          thd o dit

          La politique de de Gaulle en Algérie n’a rien de désastreux. Quant à l’immigration, ce n’est ni lui ni Pompidou qui l’ont initiée.

          Par ailleurs, sans de Gaulle la France serait actuellement un pays de 100 millions d’habitants dont 45 millions de musulmans, ayant des frontières donnant lieu à guérilla avec la Tunisie et le Maroc. Une absurdité évidente, dont basta.

        • 15 Juin 2016 à 19h59

          Martini Henry dit

          Le fait que l’Algérie était finalement destinée à prendre son indépendance est certainement vrai. Il n’en reste pas moins que De Gaulle s’est conduit, dans cette situation, comme une véritable ordure, tout en mensonges, en morgue répugnante, en mépris hautain, en cynisme dégueulasse et sans aucun honneur.
          Le grand spécialiste de la fuite (qui a d’ailleurs piteusement récidivé en 68 en fuyant une nouvelle fois devant un monôme d’étudiants fils à papa et qui se serait couvert de merde sans le coup de pied au cul d’un Massu) qui se permet de faire la leçon à ce que la France comptait de plus beaux et de plus nobles guerriers, qui, eux, mettaient leur peau au bout de leurs idées et dont l’honneur a été trahi sans vergogne par cette baudruche, avec la parole de la France.
          Un géant de pacotille, un costume juste haut mais vide. Et une grande gueule. Une énorme gueule pleine de lui-même et de vent…
          Il faudra un jour déboulonner enfin la statue de cet imposteur grotesque.
          Mais tant qu’il offre à Morano son petit lexique de citations racistes, alors, ça va…

    • 15 Juin 2016 à 15h35

      MGB dit

      Qu’on l’aime ou pas, de Gaulle était un Homme d’Etat, il est entré dans l’Histoire. Hollande, comme ses prédécesseurs, n’ont été que des hommes politiques.

      Le chêne et le gland… Le paquebot FRANCE et le pédalo…

      • 15 Juin 2016 à 18h00

        Mitidja dit

        Laurel et Hardy, Roux et Combalusier, Rox et Rouky, Chaffoteaux et Mory, La Faucille et Le Marteau, etc….; une belle paire, à coup sûr!

        • 15 Juin 2016 à 18h33

          thd o dit

          Mitjida et moudjahidin, autre duo de comiques à entartrer.

    • 15 Juin 2016 à 15h23

      panini dit

      Ils n’ont pas honte !!?? aller sur la tombe de ce grand homme qui, seul, a fait front, a fait face et qui jamais ne n’est couché, alors même que c’était autrement plus difficile !!!!. Quand on voit l’état du pays et l’état des français …. c’est le tuer une deuxième fois !!! qu’ils épargnent leur salive. Les français ne sont pas dupes.

    • 15 Juin 2016 à 14h13

      thierryV dit

      Je ne pensais pas qu’il aurait ce culot politique là . J’en tombe sur le cul d’étonnement . C’est tout de même assez osé tellement c’est idiot.

    • 15 Juin 2016 à 13h52

      salaison dit

      voudrait il nous faire ‘avaler’ qu’il soit devenu “gauliste” ???????
      c’est F. Mitterrand qui va se retourner dans son mausolée (à lui tout seul)… ce dernier qui a toujours voulu être Calife à la place du Calife…. et qui a répandu (avec l’aide des socialistes) toutes sortes de vilainies à son encontre (à : de gaule)!

    • 15 Juin 2016 à 12h45

      Habemousse dit

      De Gaulle n’a rien d’un Dieu et bien qu’il collectionnât les imperfections, ceux qui le critiquent ( et j’en fais partie ) doivent avant tout regarder son bilan :

       - Une France en pleine forme économique, troisième puissance mondiale. – une France en pleine forme démographique.

       - une France avec peu de chômage ( environ quatre pour cent et demie, malgré la présence d’un syndicat « idéologique ».

      - Une France reconnue, respectée et écoutée sur la surface de la planète.

      - Une France qui a favorisé l’indépendance de ses colonies ( dans la douleur et pas toujours dans l’honneur ).

      - Une constitution revue et corrigée qui a permis à ses suivants de dépenser sans compter durant pratiquement cinquante ans dans une certaine stabilité.

      - Une France qui a rendu, et c’est le principal, heureux ses habitants.

      - Si vous y ajoutez un comportement éloigné des biens matériels, de l’argent à tout prix, un talent littéraire certain et le sens du devoir, reconnaissez que toutes ses qualités ajoutées aux actions bénéfiques à la nation plaident en la faveur d’une grande indulgence pour le personnage, malgré son orgueil et les ratés de sa présidence.

       Ce qui prouve à quel point le profil de M. Hollande est à des années lumières du poste de président ; il serait plus à sa place en patron de boîte de nuit. 

      • 15 Juin 2016 à 17h23

        IMHO dit

        Rien de tout ce que vous écrivez ci-dessus n’est assez vrai pour ne pas être faux .
        La France en pleine forme économique.. et le chômage à 4,5 % : c’était dans une anse abritée et non en haute mer comme aujourd’hui et les bons mais pas très bons résultats de l’économie française devaient beaucoup à des mesures prises avant 1958 .
        Capitaine ou plutôt Grand-Amiral de pédalo, De Gaulle aurait mieux mérité ce sobriquet que François Hollande .
        La démographie, De Gaulle n’y était pour rien et elle est bonne aujourd’hui aussi.
        La constitution monarchique de la Vième nous a mené où nous sommes.
        Tout pouvoir personnel, surtout exercé négativement, par des vétos muets, ce qui est le vrai pouvoir du Président de la République, avec celui de se cloner en nommant les dirigeants des institution publiques, mène à la dérive et à l’échouage, la politique du chien crevé au fil de l’eau.
        Je passe sur le bonheur des Français qui sont les plus insatisfaits des Européens dans tous le sondages depuis toujours.
        Je me doute bien que votre haine pour François Hollande prend sa source dans son éloignement de la Sainte Table, mais vos insultes semblent avoir été trouvées sur un banquette de café du Commerce .

        • 15 Juin 2016 à 19h43

          Habemousse dit

          « Capitaine ou plutôt Grand-Amiral de pédalo, De Gaulle aurait mieux mérité ce sobriquet que François Hollande . »

          Dire que vos propos sont ineptes est encore vous faire trop d’honneur. 

        • 15 Juin 2016 à 19h53

          IMHO dit

          Ce n’est pas une réplique, ça, Habemousse :
          15 pour moi .

        • 16 Juin 2016 à 8h28

          Archebert Plochon dit

          “Tout pouvoir personnel”…. Y en a t il d’autres ? La ferveur “participativiste” est toujours touchante, je la croyais oubliée avec la grande Ségolène, qui devait être assez fine pour ne pas en croire un mot. Puisse le peuple n’être pas amené à se gouverner lui-même, il serait le premier à en pâtir. Après si vous préférez Hollande a De Gaulle, c’est votre droit mais sachez que c’est une opinion excentrique qui va susciter l’incompréhension.

        • 16 Juin 2016 à 10h23

          IMHO dit

          Aerchebert, quand vous avez/aviez un gros achat à faire ou un placement d’agent ou le choix d’un lieu de résidence, vous décidez/décidiez tout seul ou vous demandez/demandiez l’avis de votre famille ?
          Le contraire de pouvoir personnel n’est pas participatif, c’est collectif: il y a plus dans quatre têtes que dans une et qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son .
          Il y a beaucoup de chance qu’une décision politiques prises à plusieurs, à condition que ces plusieurs soient différents et indépendants les uns des autres, ce qui est le cas dans une coalition gouvernementale, soit meilleure qu’une décision prise par un seul, ou indéfiniment différée, ce qui est le grand défaut des gens seuls.
          Le fait que les autocrates s’entourent de conseillers ne vaut rien, car ces conseillers ne sont que des domestiques, et de même les Conseils de ceci ou de cela qui pullulent en France sont des
          officines d’immobilisme .
          Je crois que ce que je viens de dire n’est nullement excentrique, contrairement à vos opinions, et que préférez François Hollande, qui n’est pas un leader politique mais qui ne fait que son devoir, mal mais pas si mal, à un majestueux charlatan, de l’espagnol “charlar”, baratiner en espagnol, aux mains sanglantes, ne me semble pas excentrique non plus .

    • 15 Juin 2016 à 12h38

      Pianuri dit

      De Gaulle avait tout simplement la stature d’un Chef d’Etat. Hollande ne l’ a pas, ne l’avait pas et n’en a pas eu conscience.

    • 15 Juin 2016 à 12h18

      marcopes dit

      et pourtant tout les différencie , car De Gaulle avait ce qu’ils n’auront jamais , le respect de la nation et l’honnêteté

    • 15 Juin 2016 à 12h05

      lazlo dit

      A propos de la “stature morale” de de Gaulle” j’ai relu avec délices :
      “Mauriac sous de Gaulle” de Laurent,”Lui qui les juge” d’Isorni,”le général en correctionnelle” de Cario, et “de Gaulle dictateur” de de Kerillis !
      C’est dire à quel point je n’ai pas la moindre admiration pour le personnage!
      Cela étant, il est pour le moins exact que la potiche Hollande est grotesque dans son “hommage” !!!!!

      • 15 Juin 2016 à 15h38

        MGB dit

        De Gaulle avait des défauts, mais comparez son attitude face aux Nazis, et celle de Hollande face aux islamistes.

        • 15 Juin 2016 à 19h11

          salaison dit

          “y a pas photo” !!!!!…..

        • 16 Juin 2016 à 11h00

          IMHO dit

          François Hollande devrait se réfugier à Londres ?

        • 16 Juin 2016 à 12h05

          MGB dit

          @ IMHO : il a pas l’étoffe du héros, mais celle du gigolo