Terrorisme: la guerre des services nous a coûté cher | Causeur

Terrorisme: la guerre des services nous a coûté cher

Entretien avec François Heisbourg

Auteur

Gil Mihaely

Gil Mihaely
Historien et directeur de la publication de Causeur.

Publié le 17 mars 2016 / Société

Mots-clés : , , , ,

(Photo : Hannah Assouline)

Causeur. Le président de la République et le Premier ministre l’ont clairement annoncé : les attentats de 13 novembre ne seront ni les derniers ni les pires sur le sol français. Sommes-nous prêts à affronter cette menace ?
François Heisbourg1. La réponse ne peut être que relative car la question honnête et réaliste est : fait-on tout ce qu’il faut pour prévenir les prochains attentats et, à défaut, en limiter l’impact ? Et la réponse est : non. Pire encore, alors que pendant quinze ans – de 1996 à 2012 –, nous avons vécu sans attentats meurtriers sur notre territoire, à partir de 2012, nous avons subi une succession d’échecs : mars 2012 Merah, janvier 2015 Charlie, Montrouge et l’Hyper Cacher, 13 novembre Stade de France, 11e arrondissement et le Bataclan.

Qu’est-ce qui s’est passé ? Pourquoi ne parvenons-nous plus à intercepter les terroristes et empêcher les attentats ?
Il peut y avoir deux séries de causes. Soit la menace s’est aggravée parce que Daech est un adversaire plus coriace qu’Al-Qaida, soit nous payons les erreurs et les insuffisances de nos moyens de défense.

Mais Daech n’a joué aucun rôle dans les attentats commis par Merah…
Absolument, ni d’ailleurs dans les attaques commises par les frères Kouachi. Les frères Kouachi ont revendiqué leurs actions au nom d’Al-Qaida dans la péninsule arabique, parce que l’un d’eux avait fait un stage chez un certain Awlaki, un djihadiste bien connu au Yémen. En France, Daech entre en jeu avec Coulibaly.
En même temps – et c’est à porter au crédit des services de renseignements –, même si nous avons échoué à empêcher leur passage à l’acte, nous n’avons pratiquement jamais eu affaire à des inconnus complets. Sur les dix terroristes connus du 13 novembre, tous membres de Daech, sept étaient répertoriés de longue date. Autrement dit, nous ne sommes pas face à une nouvelle menace, mais plutôt face à une menace connue qui évolue et gagne en virulence. Cependant, même si la menace évolue, la raison principale de nos récents échecs est à chercher de notre côté, dans les mauvaises décisions que nous avons prises.

Lesquelles ?
Avant d’entrer dans le vif du sujet, permettez-moi de vous raconter une histoire qui m’a profondément marqué. En 1982 j’étais au ministère de la Défense. Un soir, je reçois une information sur un attentat en préparation : j’ai le numéro de la bagnole, son lieu de stationnement rue Marbeuf devant la rédaction du journal Al Watan al-Arabi, et même l’heure prévue pour l’explosion… C’est arrivé par des sources proches du ministère de la Défense, qui n’étaient pas des sources du renseignement, d’ailleurs, c’était un canal inhabituel… Ça arrive… Nous passons l’info à la Place Beauvau qui décide… de s’asseoir dessus ! Le lendemain matin, le réveil fut très pénible… un mort et plus de soixante blessés ! À ma connaissance, il n’y a jamais eu de débriefing en bonne et due forme. Je n’oublierai jamais la leçon terrible de ce 22 avril 1982 : face au terrorisme, le plus gros problème c’est nous.

[...]

  1. Président de l’International Institute for Strategic Studies (IISS) à Londres, François Heisbourg est conseiller spécial de la Fondation pour la recherche stratégique à Paris. Son dernier livre, Secrètes histoires. La naissance du monde moderne, a été publié en novembre 2015 chez Stock.

  • causeur 33

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 92 - Mars 2016

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur 33
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 22 Mars 2016 à 17h11

      salaison dit

      il est toujours facile de parler choux et de répondre “carottes” ou mieux “navets”… quand on n’a pas autre chose à dire!…..

    • 22 Mars 2016 à 16h25

      Pacte-Social-Républicain dit

      Le baratin des xenophobes consiste à s’exciter sur des mots, récupérant bêtement une boutade de JF Kahn sur “politiquement correct” s’exitant sur l’amalgame (eux on le droit d’amalgamer les 99% de musulmans paisibles aux terroristes, mais il faut pas les amalgamer au terroriste Bravik) s’en prenant au “vivre ensemble” idée on ne peut plus banale et sympa mais insupportable …
      On a là de sacrés irresponsables pour qui vociférer en meute serait du “courage”. Alors ces irresponsables, eux, savaient ! C’est dire l’imbecilité de cette propagande.

    • 22 Mars 2016 à 9h16

      AGF dit

      Ce serait drôle si cela ne nous faisait pas mesurer la lâcheté abyssale de tous ces tenants du “vivre ensemble”. Ce matin sur RTL ,alors qu’Yves Calvi interroge le maire de Movenbeek (ex) qui se “félicite” des succès des polices, mais dénonce l’Etat Belge pour son laxisme vis-à-vis de son bailleur de fonds l’Arabie Saoudite, on annonce les explosions sur l’aéroport de Bruxelles.Les “belgo-marocains” connus de tous leurs voisins et de toutes les polices s’en donnent à cœur joie, et se foutent bien de la gueule de tous ces experts ,politologues, islamologues,sociologues qui envahissent les plateaux de TV pour masquer l’incapacité des branleurs qui à la tête de nos états sont incapables de dissimuler plus longtemps leur soumission aux extrémistes musulmans, à tous les Tarek Ramadan et tous leurs complices, les Plenel , les mélanchonet autres Besancenot

      • 22 Mars 2016 à 17h51

        salaison dit

        il ne faut pas oublier les “sociologues”  ….. car ils sont nombreux (même ici)

    • 21 Mars 2016 à 12h17

      Pacte-Social-Républicain dit

      L’irresponsabilité des vociférants anti-Europe ici :
      Pour flatter leurs électeurs, ils se parent de “défenseur de la sécurité” .. ce qui est slogan facile, mais creux, tant qu’on a pas dit quoi !
      En l’occurence, la sécurité anti-terroriste passe par l’unification (pas la “coordination”) des polices européennes pour les affaires terroristes.
      Mais là, nos gros-bras de pacotille sont face à un autre de leur fantasmes : ils sont anti-europe.
      D’où ils preferent abandonner la sécurité des francais pour leur caprice anti-UE !

      • 21 Mars 2016 à 12h25

        fleuraufusil dit

        C’est vrai que les européistes peuvent pavoiser ! L’Europe ouverte à tous les vents accueille de futurs terroristes qui vont s’ajouter aux éléments dormants en place. Et il est flagrant que le coordination européenne en matière de terrorisme a fait merveille ….
        Et n’oubliez pas dans votre analyse que les services techniques, fussent-ils dans l’anti-terrorisme sont soumis au pouvoir politique, qui a des chouchous à ne pas froisser !

        • 21 Mars 2016 à 14h02

          salaison dit

          “qui a des chouchous à ne pas froisser !”….
          …..
          des noms!,des noms !, des noms!…… ;-) 

        • 22 Mars 2016 à 16h33

          Pacte-Social-Républicain dit

          Oui, en effet, la difficulté est de froisser es souverainistes xenophobes qui ne supporte aucune avancée efficace de l’Europe. D’où il leur faut torpiller tout ce qui serait progrès de la lutte ! Peu leur importe les morts ! Seule compte leur propagande.

      • 22 Mars 2016 à 16h31

        Pacte-Social-Républicain dit

        “europeiste” ??? Je ne sais pas ce que c’est. Je suis francais et européen et réagi en conséquence. L’europe n’est pas plus “ouverte aux 4 vents” que ne l’était la France avant l’UE ! C’est donc une immense bétise.
        Oui, Europol n’est pas au niveau qu’il devrait ! idem Frontex. Pour ma part, je plaide pour qu’on les renforce.
        Mais ces lâches xenophobes, prétendus “sécuritaires”, s’opposent justement au parlement à un premier élément de sécurité : le PNR(fichier de suspects européens).
        La “coordination” est une fausse solution : trop complexe et trop lent ! Il faut une UNICITE de la lutte anti-terroriste, un commandement unique. (C’est une evidence pour tous les experts de la lutte).

    • 20 Mars 2016 à 19h41

      AGF dit

      1982: qui est ministre de l’intérieur? Un collègue du complice des assassins de nos paras à Beyrouth M. Cheysson.
      Pourquoi les gendarmes doivent-ils la fermer? Ils connaissent tous les dangereux délinquants que les ministres de la Justice (et pas seulement la Taubira ) ont ordre de caresser dans le sens du poil.Pas d’amalgame je vous prie entre les voyous et…les voyous.On pourrait croire que la France est “islamophobe”. Et puis quand ils font leur boulot les flics se font incendier (Clichy-sous-Bois). Quand l’amateurisme le dispute à la lâcheté c’est le citoyen qui paye. Dans cette “démocratie” quand il n’est pas musulman il a du souci à se faire le “citoyen”.

      • 22 Mars 2016 à 16h34

        Pacte-Social-Républicain dit

        Vous devriez rejoindre Daesh ! Même discours conspirationniste.

    • 19 Mars 2016 à 17h02

      Anik dit

      L’europe est la 1ère responsable, en obligeant les pays à accueillir les migrants elles ouvrent grand la porte aux terroristes, mais cela était prévu depuis 1925 , c’était le projet de Kalergy
      Un des instigateurs du processus d’intégration européenne est aussi celui qui a élaboré le plan du génocide des peuples d’Europe
      Dans son livre “Praktischer Idealismus”, Kalergi indique que les résidents des futurs “Etats-Unis d’Europe” ne seraient plus les peuples du Vieux Continent, mais une sorte de sous-hommes, issus du métissage.
      Il expose clairement que les peuples d’Europe doivent se mélanger avec les asiatiques et les races colorées, créant ainsi un troupeau multinational, sans qualités et facilement contrôlable par l’élite dominante.

    • 19 Mars 2016 à 11h01

      radagast dit

      Je n’ y connais pas grand chose mais je crois que dans la lutte contre ces nuisances il y a trois choses importantes : le renseignement , le renseignement et le renseignement .
      Malheureusement le renseignement n’a pas bonne renommée et notamment chez les hommes et femmes politiques qui craignent toujours , à tort ou à raison , qu’on découvre dans leur vie ce qu’ils préfèrerait voir scellé.
      J’ai aussi entendu de hauts responsables dire qu’en nous privant des sources d’informations que représentaient les services syriens nous nous étions coupés de toute une mine d’informations émanent du monde arabe , on saluera la hauteur de vue et la compétence d’un Laurent Fabius en cette affaire…..(c’est bien entendu ironique)
      Tout ça pour dire que le manque de moyens et de coordination entre services de renseignements n’est peut être pas que de la faute de “pas de chance” mais que les politiques y ont une grande part de graves responsabilités.
      Je ne crois pas au “gouvernement de la raison” , je crois que gouverner c’est parfois endosser de la sale besogne , la question est de savoir pourquoi et au nom de quoi on le fait.

      • 21 Mars 2016 à 12h20

        Pacte-Social-Républicain dit

        et votre responsabilité en vous opposant à Europol et l’unification des fichiers des no-fly ? C’est dire l’imbecilité : on est “no-fly” en Belgique et autorisé en Espagne (1 mois pour synchroniser)?
        Ils ont voté quoi les députés FN au parlement sur cette question ?

    • 19 Mars 2016 à 10h20

      C. Canse dit

      On aura pu admirer la pratique du “vivre ensemble” à Molenbeeck, quand arrivent des “étrangers” au quartier, on les accueille à coups de pierre…

      • 20 Mars 2016 à 19h08

        salaison dit

        eh oui…… mais il n’y a pas qu’à Mollenboek ! (ou peu s’en faut)

        • 20 Mars 2016 à 19h11

          C. Canse dit

          Salaison

          Vous croyez ? :-) 

    • 19 Mars 2016 à 10h12

      C. Canse dit

      Salah la lopette, le terroriste qui court plus vite que son ombre, a été arrêté.
      Après quatre mois de fuite… Il était rentré à la maison, on peut s’interroger sur la “légèreté” des forces de l’ordre.

      Si les frontières avaient encore existé, ce “logisticien”, ce gentil organisateur de voyages terroristes aurait été arrêté le jour même de cette boucherie, mais l’Europe c’est beaucoup plus efficace, la preuve : quatre mois ! 

      • 19 Mars 2016 à 10h18

        C. Canse dit

        On pratique le “kneecapping”, en Belgique, c’est bien.

        Maintenant, faudrait encercler tous ces quartiers pourris et tirer dans le tas. 

        • 20 Mars 2016 à 19h11

          salaison dit

          attention ça va paraître “outrancier” aux “bien-pensants (es)”
          (et ils (elles) sont ENCORE très nombreux(ses) …..
          CQFD 

        • 20 Mars 2016 à 19h14

          C. Canse dit

          Bah, salaison, s’ils aiment les terroristes-violeurs qu’ils les accueillent chez eux, avec leurs sous pas ceux de la collectivité.

        • 21 Mars 2016 à 18h32

          salaison dit

          “s’ils aiment les terroristes-violeurs qu’ils les accueillent chez eux, avec leurs sous pas ceux de la collectivité.”…
          …..
          ben oui !…… mais les “amants” de ce genre sont toujours très nombreux (ses) 

        • 21 Mars 2016 à 18h38

          salaison dit

          il n’y a qu’à voir le résultat actuel des élections présidentielles!

          et toujours pas de “destitution” simplifiée en vue…. de savoir qui sera Premier Ministre,… de modification de la loi électorale avec interdiction d’y toucher (sauf par référendum)…de même que “toucher” à la Constitution (sauf par référendum) (donc pas n’importe comment  comme en ce moment) etc etc….
          mais ça !………. c’est une autre affaire! 

    • 19 Mars 2016 à 10h10

      Pacte-Social-Républicain dit

      Lorsqu’on veut réellement lutter contre le terrorisme et non l’exploiter à des fins électoralistes on applique les solutions efficaces.
      Le terrorisme est un phénomène mondial et en particulier européen et doit être traité si on veut l’efficacité, à ce niveau.
      Ce qui implique, non pas une “coopération”, “coordination” dont on constate l’inneficacité prévisible, mais une CENTRALISATION de le lutte dans un seul organisme de dotés de moyens d’investigation pan-européens.
      Alors bien sûr, ceci heurte les campagnes sécessionistes, regionalo-nationalistes qui y voient un pas de plus de construction de la fédération européenne qu’ils honnissent.
      Mais il y a des priorités entre les caprices politicards et la séurité des citoyens.

    • 18 Mars 2016 à 14h44

      democit dit

      Je rajoute que j’ai toujours une grande admiration pour F. Heisbourg. En fin septembre 1989, il prononçait une importante conférence à l’Ecole militaire dans laquelle il affirmait que l’URSS allait durer mille ans. Le 9 novembre 1989, j’étais, par le fait de mon programme d’activité à Berlin et j’ai vu le lendemain les Trabant cirucler dans Berlin ouest. 

    • 18 Mars 2016 à 14h41

      democit dit

      ce que F Heisbourg met surtout en avant est la carence du politique, pour qui sait décrypter le discours de ce grand penseur totalement inféodé au pouvoir. La délinquance est impunie en France, ce qui laisse donc de larges possibilités aux islamistes de recruter de petits soldats pour faire les attentats. 
      Quant à imputer les fautes aux services,qui arrête le bras ds services de police ? Qui, par méconnaissance totale de ses services décide d’envoyer et le GIGN et la RAID? Alors que le brigadier de service au PC aurait tout de suite compris qu’il fallait engager au loin le GIGN qui avait des relais avec les BG locales et garder le RAID en réserve pour Paris déjà atteint.

    • 18 Mars 2016 à 12h43

      lemmy1 dit

      La commission  d’enquête parlementaire a frappé : que du politiquement correct et des louanges aux fonctionnaires responsables de ce carnage !

    • 18 Mars 2016 à 12h29

      dudule dit

      Effrayant?

    • 18 Mars 2016 à 8h47

      Parseval dit

      @L’Ours, non, non c’est bien aussi la faute des services et de leurs chefs, p. ex. :
      http://www.lejdd.fr/Societe/Justice/Les-attentats-de-Paris-reveillent-la-guerre-police-gendarmerie-769667
      app.box.com/s/z7z33hp40vwgzkakbitagwdvzf80x5sn

    • 18 Mars 2016 à 8h43

      Fixpir dit

      Je suis surpris que ne soit pas listé dans les ratés le contrôle de M Salah Abdeslam près de la frontière Belge, qui a été laissé dans la nature. C’est quand même un peu fort.

      • 19 Mars 2016 à 10h03

        Pacte-Social-Républicain dit

        Justement, illustration parfaite des méfaits des ideologues “souverainistes” qui s’opposent à une police centrale européenne. L’exemple est clair et précis:
        Les gendarmes francais on déposé un signalement sur le fichier franco-francais … auquel la police belge n’a pas accès ! 4 mois de traque alors qu’il aurait été arrêté quelques heures après !
        La connerie nationaliste n’a pas de limite.

    • 17 Mars 2016 à 18h46

      Pacte-Social-Républicain dit

      Interesant d’avoir des pros.
      Il faut aussi se pencher sur une réalité évidente, factuelle :
      L’absence de police “fédérale Schengen” disposant de moyens d’investigation équivalents au FBI ou la NSA.
      Bien sûr nous avons Europol avec des fonctionnaires brillants mais des moyens limités.
      Nous avons portant sous les yeux la réalité des conséquences de ce manque :
      L’epouse de CoulYBaly embarque à Madrid pour Istanbul , la police des frontieres espagnole ne recoit son signalement 48 H apres son embraquement !

      Alors bien sûr la reponse classique est de dire on va se “coordonner” ce qui est completement idiot, car sa signifierait 50 accords bilateraux entre polices nationales avec l’efficacité qu’on peut imaginer.
      Pourquoi donc cette absurdité criminelle (puisque les terroristes la connaissent et l’exploitent).
      Parce qu’un Europol avec des moyens réels, ca toûche les caprices de souveraineté, les campagnes sécessionnistes c’est donc politique electoraliste ! Et même le gouvernement pro-européen n’ose pas !

    • 17 Mars 2016 à 18h41

      Bibi dit

      Dans un registre voisin, on publie l’accord Suisse-al-Fatah des années 1970, où les autorités ont laissé les terroristes en liberté sur leur sol en contrepartie de “plus d’attentats” sur le sol helvétique. + chantage de dévoiler cet accord si…

    • 17 Mars 2016 à 18h33

      Bibi dit

      Il y a une série de reportages/docu ces jours-ci sur la 1ère chaîne TV israélienne, retraçant le Jihad depuis l’invasion soviétique en Afghanistan. Le 2nd volet était consacré à al-Qaeda jusqu’au 9/11. L’analyste CIA qui était, à l’époque, en charge de Bin-Laden racontait les dysfonctionnements et Pb. FBA-CIA et autres instances. De même, des ex-chefs de renseignements (allemand, néerlandais,…) ont tous pointé divers “couacs”. Normalement, ces choses sont connues des différents services et agences “sécuritaires”, et il n’y a pas de raison pour que ce ne soit pas le cas en France.

    • 17 Mars 2016 à 17h54

      L'Ours dit

      “Il faudrait par exemple dresser le bilan de la décision de Sarkozy de supprimer les Renseignements généraux (RG) et de marginaliser la gendarmerie en tant qu’appareil de production de renseignements « branché » sur la communauté du renseignement.
      le renseignement de proximité a été délaissé au profit des moyens technologiques
      Les gendarmes ont-ils cessé de recueillir des renseignements ?
      Au contraire ! Ils ont même très fortement développé cette aptitude dans le cadre de la sous-direction de l’anticipation opérationnelle.”

      Faudrait savoir…
      Si c’est la communication entre les services qui ne va pas, il suffit de le dire sans se contredire avant.
      Affaire mérah! il n’y a pas que la coordination entre les services qui n’a pas fonctionné. Souvenons nous que cette ordure a réussi à sortir au nez et à la barbe de ceux qui croyaient qu’il était enfermé dans la salle de bain. Imaginons leur ridicule s’il n’était pas revenu… toujours sans que personne ne remarque rien.
      Et puis ce n’est ni le RAID ni le GIGN qui sont en cause, mais seulement ceux qui donnent les ordres, et en premier lieu nos politiques.