Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

GPA : Ni Putes ni Soumises à l’ordre marchand

Publié le 04 février 2013 à 17:00 dans Brèves Politique

Mots-clés : , ,

L’UMP ne joue pas seule dans le concert d’indignation qui a suivi la publication de la circulaire Taubira, la semaine dernière, enjoignant les tribunaux d’accorder la nationalité française aux enfants issus d’une Gestation Pour Autrui et nés à l’étranger d’un parent français. Cette mesure concerne quarante bambins actuellement dans une zone grise juridique, apatrides et sans-droits – car jusqu’à preuve du contraire, la citoyenneté française passe par la nationalité.

Vent debout contre ce qu’ils dénoncent comme une reconnaissance de la GPA, Christian Jacob, Henri Guaino et Hervé Mariton bénéficient d’un renfort de poids. Bien que favorable au « mariage pour tous », l’association Ni Putes Ni Soumises vient en effet de se prononcer « catégoriquement contre » la GPA et demande même le retrait de la circulaire Taubira. D’après NPNS, celle-ci « laisse place à ce marché, honteux, des ventres à louer » en instituant un nouveau type de parentalité lié au troc mondial des ovocytes et des utérus.

Au moins sur ce point précis, Ni Putes ni Soumises rejoint l’intransigeance d’une Frigide Barjot, particulièrement sourcilleuse face aux risques d’une marchandisation du vivant, bannie – jusqu’à nouvel ordre ? – par les lois bioéthiques actuellement en vigueur. Reconnaissance ou pas de la GPA, la circulaire Taubira alimente en tout cas un débat bien plus ouvert qu’il n’y paraît, au grand dam des fabricants de godillots parlementaires.

Avec le report du projet de loi sur la Procréation Médicalement Assistée aux calendes grecques (vous savez, cette période de l’Histoire où l’Assemblée et le Sénat examineront le droit de vote des étrangers aux élections locales), voilà une pierre de plus dans le jardin sociétaliste du gouvernement.

En tout cas, Ayrault, Taubira et Bertinotti auront bien du mal à discerner la frilosité d’une France blanche, catholique et de droite dans la réaction de Ni Putes Ni Soumises, qui fête ses dix ans d’existence. Bon anniversaire les filles !

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire aussi

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

95

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 5 Février 2013 à 14h36

    Patrick dit

    Une autre menace qui concerne TOUS les mariages et pas que les “mariages” homos :
    Nom de famille : la révolution masquée du mariage pour tous.
    On y lit notamment :
    Désormais, les nouveau-nés pourraient prendre automatiquement les noms de leurs deux parents, accolés dans l’ordre alphabétique, en absence de déclaration conjointe à l’état civil mentionnant un autre choix.

    • 5 Février 2013 à 14h44

      eclair dit

      @patrick
      et au bout de 3 générations cela sera des noms à rallonge. 

    • 5 Février 2013 à 18h58

      Eugène Lampiste dit

      et bien pour une fois, au lieu d’aller faire établir l’acte de naissance en mairie comme on va acheter un paquet de nouilles, les “bons pères” hétéros devront se sentir un peu plus concernés.

      ça les changera un peu, à ces assistés permanents. 

  • 5 Février 2013 à 13h30

    Marie dit

    • 5 Février 2013 à 18h39

      Eugène Lampiste dit

      quel homme merveilleux :

      “Dans une vingtaine de pays, l’homosexualité est un délit. Je souhaite que nous nous battions contre ça.”

      avant d’aller s’attaquer à ces pays non catholiques où l’homosexualité est un délit, que compte-t-il faire avec les catholiques de Civitas (pour ne parler que d’eux) ?

  • 5 Février 2013 à 13h15

    Lady dit

    Page 16 du Figaro en PDF

    • 5 Février 2013 à 13h29

      Marie dit

      merci lady, encore une fois SA reste droite dans ses bottes c’est tout à son honneur.

  • 5 Février 2013 à 13h11

    Lady dit

    Une vraie philosophe, portée et courageuse par la cohérence jamais démentie de sa pensée, vraie résistante et libre. Imparable!
    http://online.milibris.com/le-figaro/le-figaro/2013-02-05/reader/