Aux armes, citoyens dentistes! | Causeur

Aux armes, citoyens dentistes!

C’était écrit

Auteur

Jérôme Leroy

Jérôme Leroy
Ecrivain et rédacteur en chef culture de Causeur.

Publié le 11 novembre 2016 / Culture

Mots-clés : , , ,

Si la réalité dépasse parfois la fiction, c'est que la fiction précède souvent la réalité. La littérature prévoit l'avenir. Cette chronique le prouve.
garde nationale bovary valles

Désarmement de la garde nationale (Inconnu/ Wikipedia).

  « La Garde nationale de Buchy était venue s’adjoindre au corps des pompiers, dont Binet était le capitaine. Il portait ce jour-là un col encore plus haut que de coutume, et, sanglé dans sa tunique, il avait le buste si roide et immobile que toute la partie vitale de sa personne semblait être descendue dans ses deux jambes, qui se levaient en cadence, à pas marqués, d’un seul mouvement. » Aurait-on déjà favorablement répondu dans nos cantons à la création de la Garde nationale qui « concourt, le cas échéant par la force des armes, à la défense de la patrie et à la sécurité de la population et du territoire » annoncée au Journal officiel du 14 octobre 2016 ? Non, puisqu’il s’agit ici d’une scène de Madame Bovary.

[...]

  • causeur.#40.bd.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 40 - Novembre 2016

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#40.bd.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 12 Novembre 2016 à 4h47

      Arthropode sexopède dit

      L’article résumé c’est “bouh je me fais peur”

      • 12 Novembre 2016 à 23h26

        Jérôme Leroy dit

        J’ai l’impression qu’outre un pseudo soudainement apparu aussi prétentieux qu’abscons, soit vous ne comprenez pas ce que vous lisez, soit vous n’avez pas accès à la totalité de l’article. Je la mettrai plus tard sur mon blog où vous aimez aller fouiller (masochisme? vieux réflexe des heures les plus sombres de notre histoire? Pour l’instant, sinon, sachez que vous n’êtes même pas orchidoclaste, juste sycophante.

    • 12 Novembre 2016 à 3h51

      Schlemihl dit

       l’auteur de l’ article a la dent dure . Il remâche trop ses rancoeurs . Dans la vie il faut la mordre à belles dents il faut avoir du mordant !

    • 11 Novembre 2016 à 23h44

      Cardinal dit

      Que voilà un sérieux problème : le nom “Garde Nationale” ?
      Le problème est en fait que Jérôme Leroy, comme nos syndicats, CGT en tête, vit toujours au 19ème siècle.
      La nouvelle Garde Nationale nous ferait courir les mêmes risques qu’en 1870 à cause de son nom ?
      Pourtant la Garde Républicaine, l’Armée, la Marine Nationale, la Police, portent toujours les même noms qu’en 1870, la Marine a même gardé son surnom de “La Royale”, et ni les unes, ni les autres semblent nous faire courir de risque révolutionnaire.
      On voit mal le Charles de Gaulle dans le rôle du Potemkine !
      Il est a craindre que personne n’ait avisé Jérôme Leroy que Balzac et Flaubert sont morts,…… depuis longtemps.
      Sauf bien sûr si Jérôme est un fantôme, celui de Balzac peut être.

      • 12 Novembre 2016 à 23h23

        Jérôme Leroy dit

        Vous êtes un peu lourd. C’est le principe même de la chronique qui doit en être à sa trentième, et sans prétention politique particulière: prendre dans l’actualité, un mot, un fait qui passe et fait écho avec la littérature du passé. Après, si vous voulez vraiment mettre de l’idéologie partout, allez-y. Mais c’est bien triste.

    • 11 Novembre 2016 à 19h15

      alain delon dit

      Réponse à votre question: probablement pas. Cet épisode tourne à la farce chez Flaubert. En revanche, quelques lignes de “Boule de suif” pourraient contribuer à insuffler quelques gouttes de patriotisme au lecteur moyen