Fraternité générale: Sans patrie ni frontières? | Causeur

Fraternité générale: Sans patrie ni frontières?

Bidar et Jardin sur un chemin pavé de bonnes intentions

Auteur

Thomas Clavel

Publié le 22 septembre 2016 / Politique Société

Mots-clés : , , ,

Alexandre Jardin et Abdennour Bidar lancent le mouvement "Fraternité générale" qui espère ressouder la société à coups de projections de films, concours de poésie et affiches exaltant les différences. La fraternité s'appuie pourtant sur un socle culturel commun, non sur la base d'un antiracisme hors-sol.
bidar jardin fraternite

Abdennour Bidar et Alexandre Jardin. Sipa. Numéro de reportage: 00671388_000001. Numéro de reportage: 00558149_000004.

Présidé par le philosophe Abdennour Bidar, le projet Fraternité Générale prévoit une semaine d’animations culturelles partout en France en novembre prochain afin de mettre en acte « cette grande oubliée de la devise républicaine » a précisé l’auteur de Self Islam sur BFM TV et RMC le 20 septembre dernier. L’association, qui compte parmi ses ambassadeurs l’écrivain Alexandre Jardin, le sociologue Edgar Morin et des personnalités du monde audiovisuel se revendique comme un mouvement « apolitique et participatif » visant une « mobilisation générale » suite aux attentats qui ont ensanglanté la France afin que le peuple fraternise et se réapproprie la troisième vertu nationale. Selon son président, « on n’a jamais eu l’audace de faire de la fraternité un vrai projet politique ». Le philosophe en donne d’ailleurs une définition légèrement remaniée: « C’est la politique de la main tendue, du rejet du rejet à l’heure des tentations de repli sur soi, des pulsions identitaires, à l’heure où notre société souffre de fractures sociales avec des inégalités de plus en plus fortes mais également de fractures culturelles se cristallisant autour de l’islam ». En somme, il s’agit de chanter « l’ouverture à l’autre » et la « tolérance vis-à-vis de toutes les différences ».

Une fraternité culturelle

Ainsi, du 2 au 10 novembre, le mouvement Fraternité générale proposera des centaines d’événements culturels et sportifs pour  « lutter contre les peurs ». Cafés et restaurants ouvriront leurs terrasses aux musiciens, slameurs et artistes de rue. Sur les murs offerts par les municipalités des graffeurs célébreront le vivre-ensemble. Des chaînes de télévision diffuseront une série de vidéoclips. L’école ne sera pas épargnée avec force projections de films, concours de poésie et réalisation d’affiches qui exalteront les différences. Toutes ces initiatives sont recensées sur un site consacré.

En France, la fraternité républicaine s’est toujours faite à coups d’épée. Ou plutôt de sabres, de canonnades et de guillotines tandis que la Commune de Paris imposait d’inscrire en 1793 sur tous les édifices publics « La République une et indivisible – Liberté, Égalité, Fraternité ou la mort ». A chaque fois que le terme de fraternité est brandi, c’est que la nation est au bord de la guerre civile. En ce sens, l’intuition d’Abdennour Bidar n’est peut-être pas mauvaise.

Mais pour le philosophe, la fraternité sera désormais festive ou ne sera pas. En effet, « ce mouvement spontané, issu d’un groupe d’amis et de cinéastes veut largement promouvoir la solidarité à travers la culture, le lien le puisant entre les gens ». Ainsi, le philosophe nous apprend que la chose culturelle serait le vrai ciment de la chose publique et de la fraternité nationale.

Il est certain que le programme de la huitaine s’annonce moins sanglant qu’une pleine semaine place de Révolution.

En décembre 1790, dans un discours à l’Assemblée Nationale, Robespierre déclarait: « Voyez comme partout, à la place de l’esprit de domination ou de servitude, naissent les sentiments de l’égalité, de la fraternité, de la confiance, et toutes vertus douces et généreuses qu’ils doivent nécessairement enfanter. » En matière de douceur, les années qui suivirent ne furent probablement pas les plus fécondes. Car il ne pouvait pas y avoir de fraternité pour les ennemis de l’égalité et les adversaires de la liberté.
Désormais, il ne saurait y avoir de fraternité pour les ennemis de la fête. La Fraternité Générale passe par l’expression culturelle. Elle n’est pas une devise morale mais une injonction artistique. Fraterniser, c’est adhérer à la festivalisation du pays, changé pour une semaine en une gigantesque Fête de l’Huma, Fête de la Musique ou Nuit Debout.

Culte des différences, l’impossible fraternité 

Pas une seule fois la patrie n’est citée par les promoteurs du mouvement. La fraternité selon Bidar peut très bien s’en passer car elle n’est pas nationale mais universelle. Sa fraternité à lui n’est pas celle de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, mais celle de la religion des droits de l’homme. Cette solidarité souriante et antiraciste revendiquée par le milieu culturel semble relever de la pensée magique. Assister à un concert tribal ou à un slam urbain produirait mécaniquement un sentiment fraternel.

Pourtant, la fraternité républicaine est autrement plus farouche et plus exigeante. Si la fratrie familiale est une évidence de naissance, la fratrie nationale se construit. On ne nait pas frère de nation, on le devient. Et souvent par la violence – celle des guerres révolutionnaires ou celle de l’assimilation, qui est toujours un renoncement contraignant à l’identité première dans le but de se fondre dans l’identité nationale, qui seule est capable de produire une fraternité publique pérenne.

Fustigeant le « repli identitaire », Abdennadour Bidar exalte au contraire la différence et l’ouverture. Elles sont pourtant les deux plus grandes ennemies de l’idéal fraternel de la Nation qui a toujours cherché à définir ses contours identitaires et territoriaux, ayant compris depuis toujours que les différences sont fratricides.

Ainsi, au lieu de chercher le dénominateur commun que seule la patrie peut incarner, le mouvement cultive les particularismes, qui sont toujours source de conflit.

Rechercher la concorde grâce à nos seules différences est une gageure. Au fond, pour Abdennour Bidar, nous devrions être frères par le simple fait de n’avoir rien en commun.

Fraternité générale ressemble davantage à un réflexe antiraciste qu’une réflexion civique sérieuse. Alors que la grande interrogation nationale consiste à savoir si l’Oumma est oui ou non plus forte que la communauté nationale aux yeux des musulmans, une poignée d’intellectuels nous divertissent avec un projet du niveau d’une campagne publicitaire Benetton.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 27 Septembre 2016 à 23h11

      GLOCK dit

      Allons enfants de la sécu ! Y a bon l ‘alloc ! Pillons ! le brave bourgeois paiera pour les poètes à deux balles… la fraternité des mangeurs d étrons , les bouffe merde toujours la gueule ouverte au derrière de ceux qui font avancer le schmilblick ! Un air de rengaine insupportable ,! paie et tais toi !

    • 26 Septembre 2016 à 20h41

      Renaud42 dit

      La fraternité générale ne mange pas de pain, ça reposera les boulangers.

    • 25 Septembre 2016 à 19h53

      Dark Horse dit

      “Liberté, égalité, fraternité”. On nous balance ça à toutes les sauces, comme si fraternité voulait dire pactiser avec tout le monde, sans conditions. Mais rappelons nous également de notre hymne, qui fait lui aussi partie de notre héritage. De l’héritage, de tout Français, de souche, ou d’adoption. Et être Français, c’est d’abord aimer la France. Pas pour sa CAF, ou sa CPCAM, mais pour ce qu’elle est, et pour son histoire. Mais surtout pour ses valeurs. Être Français d’adoption, c’est être compatible avec la France, en respectant ses valeurs, en s’intégrant, et jamais en imposant ou en s’imposant. S’imposer, c’est s’opposer, et quand cette imposition se fait en masse, cela devient invasion. Donc réécoutons notre hymne, qui nous dit que faire de ceux qui cherchent à s’imposer, et à réduire nos femmes et nos enfants à l’esclavage. Et ceux qui sont chez nous, nous ne leur devons rien, alors qu’ils nous doivent tout. Et malgré ça, ils nous livrent une guerre, réclament notre repentance pour des pays qu’ils ont lâchement quittés. Et ne veulent en aucun cas d’une quelconque fraternité. Ceux qu’ils veulent c’est des droits, mais aucun devoir.

    • 25 Septembre 2016 à 17h40

      Wil dit

      “Quand Tareq Oubrou parlait comme Daesh du Califat ! [ Vidéo #Choc ]
      Tareq Oubrou essaie aujourd’hui d’incarner le modèle de l’imam « républicain ».
      Mais à l’instar de Chalghoumi, il n’y a pas longtemps notre Tareq Oubrou avait tout du … « fondamentaliste ».
      » Le Califat est déclaré aboli par Ataturk (…) qui est un juif d’origine et qui s’est déguisé en musulman … »
      » … (aujourd’hui) une position de péché car le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans autour de ce Calife est une obligation, et tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui œuvrent pour instaurer ce Califat ! […] »
      » ( … )il n’y a pas de frontières par conséquence. La frontière entre deux pays musulmans est une hérésie méprisable par l’Islam. Les Frères Musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans. Ils reconnaissent une communauté qui doit être réunie autour d’un Califat qui a ses représentants dans ces différents pays ( Wilaya ). C’est un gouvernement car la politique est un élément, une partie de l’Islam. ( … ) Il dirige la vie par la religion. C’est une manière de vivre, c’est une conception des choses, c’est un mode vie selon la volonté d’Allah … »
      » ( … ) s’il s’obstine à réfuter quelque chose de fondamental de l’Islam alors là il est considéré en dehors du cercle de l’Islam ! ( … ) Tout homme qui réfute un verset formel ou interprète un verset du Coran abusivement est considéré comme en dehors du cercle de l’Islam. «
      » ( … ) bien sur il est dangereux pour l’Occident ( Hassan El Banna ). ( … ) ils ont fêté sa mort … ici en Europe toutes les églises ont fait sonné leurs cloches. Mais l’Imam El Banna était très intelligent, il ne se manifestait pas, il procédait étape par étape … [ .. ] C’était trop tard pour eux [ … ] Il a laissé des générations qui se sont infiltrés dans les sociétés. ( … ) Bien sûr c’est un danger !”
      http://www.islametinfo.fr/2015/02/13/

    • 25 Septembre 2016 à 17h38

      gigda dit

      @Guenièvre : « Fraternité générale »… on entend bien qu’ayant épuisé liberté, égalité ne restait que la fraternité à promouvoir! Reste qu’il y a quelque chose dans le titre et le projet qui laisse mal à l’aise si on ne se contente pas de bonnes intentions, d’autant quand y sont associés E. Morin, H.Reeves et C. Chazal !!! Il ne manque que feu S. Hessel pour fonder un mouvement charismatique! Il est difficile de n’avoir pas de sympathie pour Bidar et Jardin (indépendamment de son oeuvre et de son adhésion révélatrice à Macron), ce sont sans doute des hommes de bonne volonté.Mais si la culture est au coeur de leur fraternité, la culture proposée y semble par ex. une « culture » récréative pour maisons de la jeunesse … effectivement quelque chose là qui sonne plus festif que culturel au sens où la culture est une sublimation plus qu’une récréation. Comme si on avait eu peur une fois encore de proposer des rencontres contradictoires et complexes. Je ne crois pas aux catharsis de ce type pour résoudre des problèmes de civilisation aigus et complexes. Par contre je crois à tout ce qui peut inquiéter nos certitudes, les assouplir, et les rationaliser à la fois. Il n’y aura aucun bon sentiment qui vaille dans cette affaire. Tant d’assurances partout … sont à dissoudre, non pas en les contournant mais en les affrontant autrement. Les arts et la culture pourquoi pas, si justement on ne les supposait pas « à priori » débonnaires, fraternels et lénifiants, plutôt que traversée des fantasmes et des cruautés. La culture n’est pas une fête (on peut toujours jouer du piano à Auschwitz n’est-ce pas). Elle commence par un renoncement à une complétude illusoire … Il faut d’abord traverser le miroir des fausses ententes, comme celui des inimitiés … Freud montra par ex. que la fraternité se construit sur le refoulement d’une hostilité primaire… mais le refoulement est désormais connoté négativement, quand le déni pervers des différences et du manque est valorisé comme horizon 

      • 25 Septembre 2016 à 17h39

        gigda dit

        comme horizon d’épanouissement… C’est peut être parce que nous étions dans ce déni déjà, que c’est lui que nous proposions, que nous n’avons pas pu théoriser les conflictualités qui s’annonçaient … Là serait le point le point à soulever « ensemble ».
         « Pour que nous ayons quelque garantie d’être du même avis, sur une idée particulière, il faut, pour le moins, que nous n’ayons pas été du même avis. Deux hommes, s’ils veulent s’entendre vraiment, ont dû d’abord se contredire. La vérité est fille de la discussion, non pas fille de la sympathie »
         « La connaissance du réel est une lumière qui projette toujours quelque part des ombres. Elle n’est jamais immédiate et pleine… En revenant sur un passé d’erreurs, on trouve la vérité en un véritable repentir intellectuel. En fait, on connaît contre une connaissance antérieure, en détruisant des connaissances mal faites, en surmontant ce qui dans l’esprit même fait obstacle à la spiritualisation. » La Philosophie du non, Gaston Bachelard Pour autant il ne s’agit pas de dénigrer toute initiative de chercher du sens à une société brisée comme un miroir en mille morceaux coupants!

        • 25 Septembre 2016 à 19h30

          Guenièvre dit

          Bonsoir gigda !

          Pour tout vous dire quand j’ai entendu A.Jardin présenter le projet j’ai été tout à fait pessimiste sur ses résultats parce que, comme vous le dites, c’est un projet plus festif que véritablement culturel.
          Je suis tout à fait d’accord avec vos remarques en particulier quand vous dites ” La vérité est fille de la discussion, non pas fille de la sympathie »
          Ce que je conteste ici c’est certains propos qui ne veulent même pas entendre parler de discussion.
          C’est vrai qu’il n’y a aucune discussion possible avec les islamistes car leurs systèmes de valeurs, leurs représentations du monde sont incompatibles avec les nôtres. Le respect ne vaut que dans la réciprocité, la tolérance ne peut s’étendre jusqu’à se nier elle-même.
          Mais Bidar est l’un de ceux qui écrivent en s’adressant à tous ses coreligionnaires et pas seulement aux islamistes parce qu’il sait bien que la violence est aussi, et il le dit, dans l’islam ordinaire :
          ” Il faut que tu commences par réformer toute l’éducation que tu donnes à tes enfants, dans chacune de tes écoles, chacun de tes lieux de savoir et de pouvoir. Que tu les réformes pour les diriger selon des principes universels : la liberté de conscience, la démocratie, la tolérance et le droit de cité pour toute la diversité des visions du monde et des croyances, l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes de toute tutelle masculine, la réflexion et la culture critique du religieux dans les universités, la littérature, les médias. Tu ne peux plus reculer, tu ne peux plus faire moins que tout cela ! C’est le seul moyen pour toi de ne plus enfanter de tels monstres, et si tu ne le fais pas tu seras bientôt dévasté par leur puissance de destruction.”
          Si on refuse de donner quelque crédit à quelqu’un comme A.Bidar qui appelle les musulmans à prendre leurs responsabilités et à se réformer c’est que l’on considère, à-priori, qu’il n’y a aucune discussion possible.

        • 25 Septembre 2016 à 19h51

          Guenièvre dit

          …et aucune réforme possible du monde musulman quelles que soient les bonnes volontés qui se trouvent en son sein.

        • 25 Septembre 2016 à 20h16

          gigda dit

          Bonsoir à vous Guenièvre, j’avais bien saisi que vous réagissiez aux torrents divers et impétueux qui emportent ces fils au delà de tout rivage (;) … je dis juste mon découragement face à une initiative qui me semble rendre dérisoire le problème qu’elle veut traiter. Je crois par contre que nous en attendons en effet… à la hauteur de ce que nous avons manqué avant… l’éducation, l’auto critique aussi bien de ce que nous avons “permis” par notre vacuité présente, que celle d’un islam qui s’y est engouffré parce que la place était facile à prendre! 
          La fin de mon message est trop compacte … j’essayais de faire tout entrer tout le texte dans les rectangles!! Car la citation que vous dites est de Bachelard .. 

      • 25 Septembre 2016 à 20h26

        gigda dit

        … en fait je crois qu’on prend trop les gens pour des enfants… qu’ils sont moins sots que ça, et que l’intelligence la plus exigeante est requise au lieu de la festivité avec laquelle nous répondons aux problèmes depuis des années par un charivari de propositions démagogiques. 

        • 25 Septembre 2016 à 20h27

          gigda dit

          et les enfants aussi d’ailleurs sont plus exigeants qu’on ne croit!

    • 25 Septembre 2016 à 17h38

      C. Canse dit

      Les socialistes traitent de fascistes (Mussolini était socialiste) et de nazis (Hitler était socialiste, national-socialiste précisons) les défenseurs de la liberté qui luttent contre la propagation des “idées” de soumission de l’islam, islam liberticide, donc les socialistes s’insultent eux-mêmes, sont-ils sots au point de ne pas s’en rendre compte ?

       La propagande est-elle si efficace que même la droite ne leur rappelle pas que le socialisme fit 130 millions de morts :
      - le nazisme ou national-socialisme fit 50 millions de morts,
      - le communisme ou “socialisme scientifique” fit 80 millions de morts (au moins et ça continue en Corée du Nord).

      Si des gens acceptent de se soumettre à une idéologie, c’est leur problème tant qu’ils ne l’imposent à personne, et surtout qu’ils ne tuent pas au nom de l’idéologie liberticide.
        

      • 25 Septembre 2016 à 18h12

        C. Canse dit

        Toutes les idéologies liberticides se soutiennent les unes les autres et usent de toutes les ruses pour faire taire ceux qui défendent les principes de notre République, principes de Liberté, d’Égalité et de Fraternité.

        Certains utilisent le mot Fraternité pour leur promotion personnelle ou pour oublier leur désœuvrement. 

    • 25 Septembre 2016 à 16h10

      Letchetchene dit

      Tiens l’idiot va lire le nouveau National Geographic d’Octobre cela te rendra moins c…… Et tu y verras tes nouveaux voisins dans cette France  islamiser que tu a l’air de chérir temps!!!!
       

    • 25 Septembre 2016 à 13h37

      Dark Horse dit

      Avec l’islam on ne fraternise pas. Au mieux on s’en méfie, sinon on le combat. Le Coran, est très clair sur le sujet. Nous sommes, “infidèles”, “mécréants”. Toujours en suivant ce livre, source de l’islam, nous devons être tués, ou soumis, et nos femmes et nos enfants réduits à l’esclavage. Voilà ce qu’est l’islam. Et les attentats ne sont que la mise en application de cette religion. On ne fraternise pas avec des gens qui se déclarent nos ennemis, on les combat. De tout façon, il est aujourd’hui impossible de démêler les paroles qui se disent sincères, de la duplicité, tant leurs actes, entre racisme, tueries, provocations, incivilité permanente, refus de s’intégrer, sont à l’opposé de toute volonté de fraterniser. 

      • 25 Septembre 2016 à 15h40

        i-diogene dit

        Sombre bourrin,

        Au moins, ta position est claire.: borné et agressif..!^^

        • 25 Septembre 2016 à 16h24

          Dark Horse dit

          Pauvre idiot qui croit géner. Disons que ma position à l’égard de l’islam, est au moins aussi tolérante que la tienne à l’égard des catholiques ou des juifs. Et comme les catholiques ou les juifs ne se sont rendus coupables d’aucun attentat, n’ont formulé aucune haine à l’égard de la France. Ne se rendent coupables d’aucune incivilité de masse, contrairement aux musulmans (suffit d’aller dans un quartier principalement habité par des maghrébins pour comprendre, ce qu’insécurité veut dire). Disons que fraterniser avec des juifs, des catholiques, des asiatiques etc… ne me posera aucun problème. Par contre devenir un collaborateur, contrairement à l’âne bâté hallal, que tu es, me posera toujours problème. Tu vois au final, je suis bien loin de ton racisme, gauchiste, toi qui rejette tout, sauf l’islam. 

        • 25 Septembre 2016 à 16h55

          i-diogene dit

          Sombre bourrin,

          Je ne suis ni de gauche, ni de droite.. Je revendique le droit de décider cas par cas, sans gourou, ni dogme, ni idéologie..

          Les religions sont toutes meurtrières, dès l’ instant où elles sombrent dans la radicalisation..

          Je n’ ai rien contre les juifs, mais je suis contre le sionisme..: l’ Israël a aussi financé indirectement Daesh et fourni du matériel pour combattre le Hezbollah et le Hamas..: donc, pas des incivilités de masses mais incité des MEURTRES de masses..

          Réduire l’ islam au terrorisme est une malhonnêteté crasse, ça revient à résumer le judaïsme au sionisme..: c’est ridicule..!^^

          .. Mais qu’attendre d’ autre, de la part d’ un bourrin qui ne connaît que l’ avoine et la cravache..!^^

        • 25 Septembre 2016 à 17h33

          Dark Horse dit

          Donc vous condamnez tous les juifs au nom d’une rumeur, mais vous fraternisez avec les musulmans, malgré les éléments factuels qui prouvent leurs attentats. Et vous vous dites contre toutes les religions, mais vous prononcez invariablement pour l’islam. Bravo le bourricot hallal, vos contradictions en disent suffisamment long sur vous. Bourricot vous êtes, hallal vous êtes aussi. 

        • 26 Septembre 2016 à 20h22

          i-diogene dit

          Pauvre canasson obscurantiste,

          - tout les juifs ne sont pas sionistes,
          - tout les chrétiens ne sont pas rigoristes,
          - tout les musulmans ne sont pas intégristes..

          … Ce sont les minorités radicalistes qui posent problème..!^^

          La grande majorité des croyants ne posent aucun problème..

          Je suis athée et libre-penseur, mais je tolère les religions… Dans la mesure où elles ne m’ impose rien..

          Quant-à ta vision binaire de l’ Islam, elle démontre juste ton incapacité à comprendre la société dans laquelle tu vis..!^^

    • 25 Septembre 2016 à 12h26

      plouc dit

      donc d’ après ces faiseurs d’opinion socialauds de cette gauche caviar à vomir , dans leurs manipulations et embobinages intellectuels , l’ islam deviendrait le vecteur de cette ” fraternité universelle ” avec un monde sans patrie ni frontières !!! rien que ça ????
      ceux qui revent d’ un califat à l’ échelle planétaire ne doivent pas en croire leurs oreilles avec le tapis rouge que ces gugusses abrutis par cette islamophilie aigue ambiante déroulent devant eux !!!!

      hé puis surtout s’approprier de faits historiques de la révolution française pour les remodeler comme ça les arrange dans cette supercherie médiatique !!!
      on a meme le sentiment que la révolution française se déroule devant nos yeux maintenant avec l’ islam qui devient le symbole de la république !!!!
      ce n’ est plus ” liberté, égalité , fraternité ” ou la mort mais plutot ” islamisation , soumission , constipation ” ou la mort !!!!!

    • 25 Septembre 2016 à 12h00

      plouc dit

      sacré ” ahmed bidon ” dans ce mouvement ” spontané ” !!!
      Ben voyez vous ça ????
      lui qui veut combattre ” le repli identitaire ” ne manque vraiment pas d’ air alors que les musulmans s’ identifient uniquement dans l’islam , ” le reste ” venant en second ordre !!!!!
      et il me semble que cela se nomme ” repli religieux ” !!!!!
      n’ est ce pas ????

      • 25 Septembre 2016 à 12h25

        Guenièvre dit

        Mais qui vous dit qu’il ne s’adresse pas aussi aux musulmans quand il parle de “repli identitaire” ? Puisque justement c’est ce qu’il a fait dans cette “Lettre ouverte au monde musulman : dénonciation, appel à l’autocritique et à la réforme.
        Si on ne s’appuie pas sur ces gens-là, de bonne volonté, que nous reste-t-il ?

        “je te vois en train d’enfanter un monstre qui prétend se nommer Etat islamique et auquel certains préfèrent donner un nom de démon : DAESH. Mais le pire est que je te vois te perdre – perdre ton temps et ton honneur – dans le refus de reconnaître que ce monstre est né de toi, de tes errances, de tes contradictions, de ton écartèlement entre passé et présent, de ton incapacité trop durable à trouver ta place dans la civilisation humaine.”…

        “Les racines de ce mal qui te vole aujourd’hui ton visage sont en toi-même, le monstre est sorti de ton propre ventre – et il en surgira autant d’autres monstres pires encore que celui-ci tant que tu tarderas à admettre ta maladie, pour attaquer enfin cette racine du mal “…

        • 25 Septembre 2016 à 12h26

          Guenièvre dit

          tarderas à admettre ta maladie, pour attaquer enfin cette racine du mal ”
          “Depuis le XVIIIe siècle en particulier, il est temps de te l’avouer, tu as été incapable de répondre au défi de l’Occident. Soit tu t’es réfugié de façon infantile et mortifère dans le passé, avec la régression obscurantiste du wahhabisme qui continue de faire des ravages presque partout à l’intérieur de tes frontières – un wahhabisme que tu répands à partir de tes lieux saints de l’Arabie Saoudite comme un cancer qui partirait de ton cœur lui-même ! Soit tu as suivi le pire de cet Occident, en produisant comme lui des nationalismes et un modernisme qui est une caricature de modernité – je veux parler notamment de ce développement technologique sans cohérence avec leur archaïsme religieux qui fait de tes « élites » richissimes du Golfe seulement des victimes consentantes de la maladie mondiale qu’est le culte du dieu argent.”
          “Qu’as-tu d’admirable aujourd’hui, mon ami ? Qu’est-ce qui en toi reste digne de susciter le respect des autres peuples et civilisations de la Terre ? Où sont tes sages, et as-tu encore une sagesse à proposer au monde ? Où sont tes grands hommes ? Qui sont tes Mandela, qui sont tes Gandhi, qui sont tes Aung San Suu Kyi ?

        • 25 Septembre 2016 à 12h27

          Guenièvre dit

          “Il ne faut donc pas que tu t’illusionnes, ô mon ami, en faisant croire que quand on en aura fini avec le terrorisme islamiste l’islam aura réglé ses problèmes ! Car tout ce que je viens d’évoquer – une religion tyrannique, dogmatique, littéraliste, formaliste, machiste, conservatrice, régressive – est trop souvent l’islam ordinaire, l’islam quotidien, qui souffre et fait souffrir trop de consciences, l’islam du passé dépassé, l’islam déformé par tous ceux qui l’instrumentalisent politiquement, l’islam qui finit encore et toujours par étouffer les Printemps arabes et la voix de toutes ses jeunesses qui demandent autre chose. Quand donc vas-tu faire enfin cette révolution qui dans les sociétés et les consciences fera rimer définitivement spiritualité et liberté ?”…
          https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=lettre+au+monde+musulman+abdennour

        • 25 Septembre 2016 à 13h24

          plouc dit

          mais le terrorisme islamiste ne fait que commencer jusqu’ à la victoire d’un califat à l’ échelle planétaire !!!

        • 25 Septembre 2016 à 15h50

          i-diogene dit

          Plouc… T’es aussi grave que les fondamentalistes d’ en face..!

    • 25 Septembre 2016 à 3h38

      Livio del Quenale dit

      Des idéaux, des mots, des bons sentiments, qui devraient plairent à la gauche qui essaye de mélanger le soufre à l’eau pour éteindre le feu qui brûle sous leurs pieds .

    • 24 Septembre 2016 à 23h01

      Chuck Maurice dit

      Chuck Maurice aime beaucoup les sketchs de Jean-Marie Bidar et les films de Alexandre Dujardin.

      • 24 Septembre 2016 à 23h07

        Chuck Maurice dit

        Mais un jour Jamel 203 Bouses a voulu imiter Chuck Maurice dans un sketch. Même si Chuck Maurice est capable d’applaudir d’une seule main, la comparaison restait vaine. Chuck Maurice lui a donc enfoncé une barre di fer tout ce que ti veux dans le fondement avec cette devise à la bouche : I fuck Uranus! Depuis Jamel ne nique plus Tomer.

    • 24 Septembre 2016 à 19h47

      Rico dit

      Expert-économiste Chinois qui analyse le déclin Français.

       https://www.youtube.com/watch?v=N316j-_b_I4

       Extrêmement pertinent  parlant du “syndrome du larbin” et du contexte Européen,dont nous souffrons en France.
      Sans vous commander,malgré l’année de parution en 2014,plus que jamais,l’analyse est très juste malheureusement,est je la recommande vivement.
        

      • 24 Septembre 2016 à 20h45

        i-diogene dit

        Arf..!

        Ta vidéo est très connue depuis au moins 15 ans..

        Médite sur un phrase:

        - les français votent contre leurs intérêts: ils militent contre l’ ISF, même s’ils n’ont pas de capital..!

        … J’ ajouterai que certains, plus crétins que les autres, votent pour l’ extrême droite (proche des royalistes), même s’ils n’ ont pas de capital..!^^

        Dans ce cas, ce ne sont même pas des larbin, mais des serfs..!^^

        • 24 Septembre 2016 à 22h09

          Rico dit

          Arf!

          “Ta vidéo est très connue depuis au moins 15 ans”.

          Si tu voulait me contrarier,ma poule,évite donc de te discréditer en disant n’importe quoi car tu passes trop pour un…bah,ce que tu es visiblement!

          Mis en ligne en 2014 et il est inscrit 2010 sur la vidéo que j’ai posté pour son analyse bien plus probante après tant d’années de joug sous oligarchie Europeiste et crapuleuse qui prend les peuples pour des cons au vu de notre déclin a tout les niveaux.

          Quel beau spécimen pour eux tu représente. Félicitations champion! 
          Arf…!(comme tu dit)

              
          Les deux 1er  Fusillés de la Résistance furent deux royalistes la ou les gaucho-extrémiste dans ton genre léchaient encore pour un moment de la botte Allemande trop couard pour se battre et anti-sémite.

          Et oui,même pour un plus crétin que le supportable,il doit accepter le fait que les premiers a rentrer en résistance furent justement les Français d’obédience et de convictions plus ou moins Nationaliste.

           Et ça recommence une fois encore avec les mêmes acteurs.

          Salut l’collabo. 
           
              

        • 25 Septembre 2016 à 3h32

          Livio del Quenale dit

          Quand les autres crachent dans la soupe.
          Avec ça, nous sommes bien montés ! 

        • 25 Septembre 2016 à 3h51

          Livio del Quenale dit

          24 Septembre 2016 à 20h45 i-diogene 
          -
          Hurler avec le loups de la doxa, avec le sentiment de son bon droit,et d’être du coté du manche n’empêche pas la sottise. 

    • 24 Septembre 2016 à 19h01

      Rico dit

      @Korsor

      Que tu insulte la Hidalgo et tout les collabos de l’UMPS,j’men tape mais certainement pas la France,qui ne peut être tenue pour responsable,en tant que Nation,de la lâcheté et de l’abandon Nationale que lui font subir les Français de toutes régions,corse y compris.

       Les corses,malgré mon soutien a la population qui se révolte dernièrement contre le joug musulman,ont participer a cette occupation violente et fourbe comme les autres sur des décennies par les urnes et par pur égoïsme régionalisme-communautariste car le seul Nationalisme qui vaille en France,c’est le sien.

       Les corses,eux aussi, préférant tirer la couverture du communautarisme en adulant des mafieux sans foi ni loi qui agissent a but lucratif et de délinquance,plus que de défendre l’honneur corse,ont crées le déclin de notre malheureuse France que tu insulte injustement avec une outrance inadmissible pour un Français digne de ce nom.

      Elle ne mérite pas de supporter en tant que Nationaux sur son sol des gens qui l’insulte ou ne la porte pas au cœur avant toutes les autres Nations étrangères. 

      Sous Napoléon existait un texte de loi (je ne le retrouve pas malheureusement mais il existait bel et bien)condamnant a mort tout contrevenant qui manquait de respect a la France ou pour tout acte considéré-anti-Patriotique.

      A méditer. 

      Alors ne te trompe pas d’ennemi et de pays car ceux qui en arrivent a insulter
      leur Nation,n’ont pas encore pris conscience que dans ce monde hostile et constamment en mouvement…elle représente notre seule protection et notre seule chance de pérenniser l’avenir de nos enfants et de notre civilisation en perte de vitesse.

      N’en rajoutons pas avec l’ennemi en utilisant les mêmes procédés insultants que lui,mais unissons nos forces pour le combattre.

      Mais pour cela,il nous faut d’abord bouter les collabos du pouvoir. 

         

      • 24 Septembre 2016 à 20h58

        i-diogene dit

        Ce n’ est pas en mettant des collabos pétainistes au pouvoir que les choses risquent de s’ arranger..:

        - le FN est fondamentalement capitaliste et élitiste..
        - de plus, il est anti-républicain et anti-démocratique..!^^

        • 24 Septembre 2016 à 21h45

          Rico dit

          Encore cette puanteur qui me rappelle celle du collabo électeur du décoré de la Francisque Pétainiste ami de Bousquet.

          Marrant car c’est la même odeur que celle du collabo-lèche babouche qui subventionne idéologiquement les crimes et massacres musulmans contre nos compatriotes et dans le monde.

          Faut en tenir une couche pour dire que MLP était donc a l’investiture de Vichy et de son chef élu par moitié grâce aux voix du Front Populaire et de la Droite traditionnelle qui laisse vraiment minoritaire celle de “l’extrême Droite” de cette Epoque qui aurait fait passer d’ailleurs même un Jean Marie le Pen pour un rigolo.

          Simon Epstein dans “le paradoxe Français”.
          “Les plus grand collabos étaient de Gauche”.

           Et ça recommence avec des gugusse comme toi le naze du Vietnam,mais j’attend par contre les preuves de ce que tu avance contre le FN,que je me marre,car la résistance Nationale et Laïque comme Economique aujourd’hui,c’est lui et personne d’autre ne t’en déplaise l’expat-collabo.

           
           

        • 24 Septembre 2016 à 22h23

          i-diogene dit

          Le FN, héritier d’ Ordre Nouveau, héritier de la France pétainiste, avec ses groupuscules néo-nazis et anciens membre de l’ OAS, serait des résistants de la nation et protecteurs de l’ économie..?

          Mouhahahaha..

          Le sac de frappe gobe toutes les intox de la propagande FN..:

          Les groupes étroitement impliqués dans la création du Front national et dont différents membres y occuperont des postes clés sont :

          - Jeunesses patriotes et sociales (JPS) de Roger Holeindre (ancien de l’OAS et des comités Tixier-Vignancour),

          - la revue Militant de Pierre Bousquet (ancien membre du Parti franciste puis de la division SS Charlemagne dans les années 1940)

          - et le Groupe union défense (GUD) d’Alain Robert (tendance nationaliste-révolutionnaire).”

          Tu parles de références..: Du gibier de potence..!^^

        • 24 Septembre 2016 à 22h36

          Chuck Maurice dit

          Chuck Norris n’a pas libéré la France pour que les mangeurs de grenouilles lèchent des babouches mais des sandwichs de Hambourg à la viande. Chuck Maurice le sait, il l’a vu, il sait qu’ils sont là.

        • 25 Septembre 2016 à 10h25

          Rico dit

          @l’Idiot
           
          Laisse ta soupe propagandiste aux débutants sans arguments comme toi,l’arsouille dhimmisé qui a élus par deux fois un décoré de la Francisque pétainiste,ami du sieur René Bousquet le “rafleur” en te conseillant le livre noir du communisme,membre de la “grande famille extrémiste de gauche” et “gauche ripoublicaine” que tu revendique a loisir sur ce blog.

          Combien de mort peut on imputer au gouvernement de Pierre Laval et de ta famille politique dis donc qui fut tout de même le principal maître d’œuvre de la politique de collaboration d’État avec l’Allemagne nazie.
          HMMMM!Dis voir un peu…

             
          Avec de pareil représentant en passant d’un Laval a un Mitterrand décoré de la première distinction Pétainiste et les 100 Millions de mort au bas mots du Socialisme extrémiste concernant la famille des gauchiasses,si quelqu’un ici a un passé qui pue…sans conteste, coté convictions politique et choix d’un parti,t’es l’plus fort ma crotte car le FN reste très très loin d’avoir un pareil passif puisque né en 1972 avec deux ou trois infréquentable,rigolo.

          les autres en ont bien plus a revendiquer et notamment les gauchistes affirmés,sans compter les affaires qui les concernent aujourd’hui ainsi que la droite molle.

          Donc encore une fois hors de propos mais j’ai l’habitude avec toi ma cou… 
           

          Et explique moi un peu car tu répond pas?

          Le FN étant considéré de gauche par la droite molle a des fins de discrédit politique et “d’extrême droite” par les Socialaud que tu représente a des fins de discrédit tout aussi pervers…

          C’est tout bonnement que ce parti ne peut être catalogué d’aucune de ces étiquettes balancées a but électoraliste par l’UMPS et ton délire usée jusqu’à la corde.
           
          Le train est en marche l’étranger dhimmisé du Vietnam et tôt ou tard tes billevesées ne passeront plus.

          Au fait parlant de la vidéo si tu l’a écouté!
          Le ton est plutôt très juste.Non?

          Argumente surtout,si possible,et évite tes sempiternelles raccourcis l’Idiot du Vietnam

        • 25 Septembre 2016 à 11h15

          Rico dit

          - le FN est fondamentalement capitaliste et élitiste.. – de plus, il est anti-républicain et anti-démocratique..!^^et pis surtout,y s’lave pas les dents et boit de la bière Allemande…sisi!

          HUhuhuhuhu…puff.(Moi aussi j’aime bien les onomatopées)
           
          J’ai parfois l’impression,”LE”représentant de “la démocratie de gauche” pourvoyeuse du terrorisme criminelle en France avec sa copine droite molle,d’un monde parallèle te concernant,tellement tu balance du n’importe quoi a la volée.

          Mon pauv vieux,va.

          Allez,un prozac et dodo.

        • 25 Septembre 2016 à 16h29

          i-diogene dit

          L’ bout Rico,

          Je me fiche du PS comme de l’ UMP ou toute autre idéologie de gauche à droite: je suis apolitique..!^^

          >Le FN n’ a pas changé:

          - xénophone, homophobe, cramponné à une “morale catho” pure et dure (MPT, IVG, etc..), anti-social, intolérant et liberticide,

          - CF: les communes gérées par le FN: concerts interdits, pièces de théâtre, manifestation culturelles, livres interdits dan les bibliothèques communales, mesures anti-sociales, etc..

          .. Un beau projet de société, à ton image: une caserne où tout le monde obéit sans discuter..!^^

          Pas vraiment étonnant de la part d’ un sac de frappe rempli de sciure..!

        • 25 Septembre 2016 à 18h02

          Rico dit

          “je suis apolitique”.

           Bah tiens ma cou…,tu me l’avais pas encore fait celle la et défendre l’Islamisme et ses crimes monstres contre de pauvres gens a coup de neo-colonialisme c’est faire oeuvre de bienfaisance sans doute.

          Les communes gérées par le FN augmente considérablement leur score a chaque échéance qui mette en avant les bienfaits de leur mesures souhaités par la population Française,ne t’en déplaise ma chiure…heu sciure,et c’est toi qui a commencé.Hein!

          Et tu ne me répond toujours pas avec les faits probants qui influencent tes analyses de possédés gaucho-dhimmisé-frappadingue.

           Et si la sciure vaut toujours mieux que l’excrément qui te sert de cerveau,je te déconseille la sciure dans un sac de frappe pour les poings hormis pour les jambes tel que la thaï ou le kick  car a force,cette sciure tassée par les coup devient du bois dur et dommage pour les phalanges.

           Quand on ne sait pas on demande plutôt que de faire le malin,ignorant!Et j’ai pratiqué tout autant l’Anglaise que le kick et le Full en compétition (1er Dan) avec ne t’en déplaise encore une fois,un palmarès très très loin du sac de frappe sans talent.

           C’est pas le sujet,mais tu vois,j’suis pas trop bête pour un partisan du bourre-pif a te mettre le nez dans ta m… ?         

    • 24 Septembre 2016 à 11h54

      Habemousse dit

      Ce sot médiatisé d’Alexandre Jardin serait bien avisé de lire l’article de M. Brighelli, dans Le Point sur le livre formidable de Carole Barjon, du Nouvel Observateur s’il vous plaît, dont le titre annonce la couleur :
      « Mais qui sont les assassins de l’école ? »
      Dans lequel on apprend, outre les noms de nos assassins, que l’enfant aujourd’hui, en primaire a six cent trente heures de MOINS de français que son homologue des années soixante !

      Au lieu de briller dans les salons à étaler sa petite culture de l’ennui, Monsieur Jardin devrait dénoncer le « désenseignement » du français, comme le fait courageusement cette journaliste, en nommant les meurtriers qu’elle accuse de « haute trahison ».

      Merci M. Jean-Paul Brighelli et madame Carole Barjon ; nous suivrons votre conseil et retiendrons les noms pour qu’au moment voulu, ces derniers soient jugés et condamnés. 

      Monsieur Jardin ferait mieux d’apprendre le “mot” fraternité aux écoliers qui ne savent même plus ce qu’il signifie. 

      • 24 Septembre 2016 à 13h27

        jph dit

        Apprendre aux écoliers le mot ‘fraternité’ – dites vous , et pourquoi pas, tant que vous y êtes, les mots ‘République’, ‘laïcité’, ‘savoirs’ et respect de la Connaissance, souveraineté et autonomie de la réflexion, ‘esprit critique’, ‘Lumières’, ‘culture’…?

        • 24 Septembre 2016 à 15h38

          Habemousse dit

          Bien sûr, la liste est longue ! je ne faisais que reprendre le titre de l’article.

      • 24 Septembre 2016 à 15h52

        bartolomee dit

        “Il faut un village pour éduquer un enfant” dit un proverbe africain…

        Il suffit de quelques cinglés pour mettre au tapis plusieurs générations d’écoliers.

        Les enfants des élites disposent désormais d’un boulevard devant eux. Apparemment le missile s’est retourné contre son lanceur.

        Qu’une journaliste du Nouvel Obs s’aventure sur ce terrain…signal faible d’un retournement de situation ou colère d’un parent d’élève ?????

      • 25 Septembre 2016 à 13h05

        Villaterne dit

        J’ai lu cet article du Point sur le livre de Carole Barjon. Un vrai plaisir, mais il est dommage qu’il faille attendre la prise de conscience de journalistes de gauche pour qu’enfin soit reconnu le massacre de notre jeunesse – et donc de notre pays- par les « pédagogistes » progressistes. Jusque-là, comme elle le dit elle-même, ceux qui le dénonçaient n’étaient que d’affreux réac-fachos !
        En bons jacobins vont-ils dresser la potence pour les assassins ? Ce n’est pas gagné quand on sait qu’une Florence Robine est derrière NVB !

    • 24 Septembre 2016 à 11h38

      jph dit

      ‘Fraternité générale’: autre chose qu’une afféterie mièvre et naïve ? C’est juste une question…

    • 24 Septembre 2016 à 10h50

      beornottobe dit

      soyez “frères ” (ou sœurs) d’abord ! *
      après on verra !

    • 24 Septembre 2016 à 10h21

      IMHO dit

      Un conseil à la direction de Causeur: fermez boutique, il est plus que temps, lisez donc ce qui s’écrit chez vous , ce n’est plus qu’un égout.

    • 24 Septembre 2016 à 4h49

      thierryV dit

      La seule mobilisation qui compte est celle d’un peuple en colère qui vire les  ”mécréants”l anti patriotes à coup de botte dans le train , le reste n’étant que verbiages d’intellos noyés dans une société a tendance névrotique. 
      Se mobiliser pourquoi ? Pour expliquer et s’en trouver mieux ? Non , plutôt se mobiliser pour dire stop . Les corses ont tracé la route et c’est la seule possible . Que les baratineurs désespérément accrochés à la posture de la mesure cessent de ramolir l’ame de peuples déjà bien tendres. La force d’âme est le seul remède à la lâcheté ambiante et collective 

      • 24 Septembre 2016 à 10h52

        floréal50 dit

        Même si vos propos tombent un peu dru, je m’y retrouve du seul fait de l des moeurs politiques franco-françaises consistant à entremêler les arguments qui pourraient plaire aux uns sans déranger les autres et vice-versa.