C’est maintenant qu’il faut soutenir François Fillon | Causeur

C’est maintenant qu’il faut soutenir François Fillon

Une tribune de Renaud Dozoul, ex-attaché parlementaire LR

Auteur

Renaud Dozoul

Renaud Dozoul
fut attaché parlementaire LR de Pierre Charron.

Publié le 03 mars 2017 / Politique

Mots-clés : , , , ,

fillon macron marine lepen dozoul

François Fillon. Sipa. Numéro de reportage : AP22021429_000003.

À chaque jour son déserteur. À chaque jour son article accablant. À chaque jour sa convocation au poste de police. Comme si la surprise sortie de cette primaire venait contrarier des plans trop bien huilés, et qu’il fallait remuer ciel et terre pour se débarrasser de ce candidat et de son programme encombrant.

Celui qui a su cristalliser le ras-le-bol

Libéral, conservateur, catholique, qui n’a ni peur de l’ombre portée de Margaret Thatcher ni de la lumière des Évangiles. Il y a effectivement de quoi secouer la caste socialo-progressiste qui à force d’endogamie, avait fini par se croire seule à bord.

Pire, François Fillon, qui a su cristalliser ce ras-le-bol fiscal et identitaire, n’a pas les manières mal dégrossies des candidats “populistes” qui font tomber les certitudes électorales aux quatre coins de l’Occident. Authentique homme de droite, il tient une ligne austère, sans lendemains qui chantent, mais où chacun pourra faire les efforts nécessaires pour essayer d’être à la hauteur de nos morts.

Il n’a pas non plus le bon goût d’avoir admis la supériorité morale du socialisme, et assume sans trembler qu’il vaut mieux lutter contre la pauvreté en encourageant la richesse, que de lutter contre la richesse pour finir tous pauvres.

Il n’a pas peur de dire que les Français voudraient bien travailler plus et plus longtemps si la moitié de leurs revenus n’étaient pas engloutis par un Etat obèse qui n’arrive d’ailleurs même plus à assurer ses missions essentielles.

Il n’a pas peur de dire qu’à force de vouloir aider les agriculteurs, la bureaucratie publique est devenue un cauchemar pour tous ceux qui veulent simplement continuer à cultiver la terre. Il n’a pas peur de dire que l’école doit être le lieu de l’apprentissage et de la recherche de la réussite, et non de l’endoctrinement de masse aux lubies du siècle.

Réflexions sur la question islamique

Mais surtout, il ose mettre le doigt sur les problèmes posés par l’essor de l’Islam dans notre pays. Celui de l’islamisme, certes, et de la terreur des attentats, mais aussi celui de l’Islam du quotidien, qui transforme les habitudes et les paysages, au point de détourner les Français non-musulmans de territoires entiers, devant une pression religieuse et culturelle sans précédent.

Certes, on pourrait lui reprocher de se réfugier derrière la complexité de la question de l’Islam pour ne pas évoquer frontalement celle de l’immigration en général. Et il faudra de toute façon finir par penser la question migratoire sans haine, sans agressivité, mais également sans angélisme, et sans déni. Sans doute faut-il répartir les chantiers dans le temps, et ne pas perdre en lisibilité ce que l’on gagnerait en quantité.

Enfin, le soutien hardi de Sens Commun, émanation politique de la Manif pour tous, est une garantie que les questions de la famille et du genre ne seront pas vouées aux caprices des associations qui ont déclaré la guerre à la nature et à la culture, au nom de l’insupportable oppression bourgeoise qui empêche les enfants transgenres de 7 ans de s’épanouir dans leur poly-sexualité naissante.

Je n’ai pas d’avis sur le « Penelopegate ». Ou plutôt, ce que je retiens de cette affaire, c’est surtout la capacité de la grosse presse à se taire sciemment toute l’année, se rendant complice des pratiques critiquables du monde politique, pour se découvrir un matin une vocation d’informateur public quand il s’agit de faire tomber un candidat de droite qui a de sérieuses chances de remporter la prochaine élection.

Non à l’attelage Hue-Minc !

Pour toutes ces raisons, et devant le spectacle consternant des lapins de coursives qui quittent le navire au premier coup de vent (ce qui est finalement un bon tri, car devant les chantiers qui attendent le prochain président sérieux, il va falloir un peu plus de courage que le petit soldat Le Maire), j’ai choisi de soutenir François Fillon.

J’aurais pu soutenir Marine Le Pen, si elle n’avait pas bradé l’héritage pour ne vendre qu’une soupe vaguement jacobine – les plus aimables diront colbertiste, sur fond de lutte des classes et de laïcité vieille d’un siècle. C’est dommage, il ne faudrait pourtant que certains ajustements pour se diriger enfin vers une union tranquille des droites.

J’aurais aussi pu soutenir Emmanuel Macron, si son déguisement de réformateur libéral était plus solidement cousu, et si je croyais un instant que l’on puisse être de droite et de gauche en même temps.  La France n’a pas besoin de plus de confusion, et il n’est pas sûr qu’une ronde de printemps qui réunisse Robert Hue et Alain Minc participe à la clarté du paysage politique.

Alors pour l’instant, quelques soient les défauts du système, qui sont nombreux, et devant les déceptions quotidiennes que nous inflige la nature humaine, je fais le choix des idées et du projet. Et aujourd’hui, je vois dans ce que certains appellent un acharnement, l’ultime preuve qu’il me fallait pour faire confiance à la ténacité du prochain président de la République.

Dans l’attente impatiente des batailles à venir, je lui rappelle amicalement le vieil adage : « Qui trébuche mais ne tombe pas, fait un grand pas. »

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 9 Mars 2017 à 11h48

      Esaqui dit

      A! les parangons de la vertu qui ont déjà condamné, qui veulent de la morale mais font fi de la présomption d’innocence.

      Quelques exemples légaux mais loin d’être moraux :
      - les professions libérales (avocats, médecins…) qui ont déserté le centre des villes pour s’installer dans les zones franches, là où on ne paye pas d’impôts.
      - Les enseignants qui, en retraite au 30 juin, font UNE journée de rentrée scolaire pour bénéficier d’une retraite plus avantageuse.
      - Les déplacements privés avec les avions du GLAM
      - Madame Eve Plenel dont l’emploi à mi temps à la mairie de Paris n’est pas des plus clair mais qui ne fait l’objet d’aucune enquête.
      - et tous les frères, sœurs, cousins qu’on a placé par ci par là par de petits arrangements.
      - Plus le coiffeur du Président à 10 000 euros par mois.
      - etc.

      Qui n’a pas de reproche à se faire, qui a été droit dans tous les actes de sa vie ?
      Et qu’on en dise pas que ceux-là ne postulent pas à la présidence de la nation, c’est un mauvais argument.

      Laissez tomber cette évidente cabale et regardez devant parce que ce qui compte ce sont les années à venir. Fillon le montre par ce qu’il vient de subir il a l’étoffe d’un dirigeant. C’est de ça que nous avons le plus besoin pas de quelqu’un qui va encore nous entrainer dans une aventure comme celle de la “mondialisation heureuse” ou celle “de la dette universelle”.

    • 9 Mars 2017 à 10h19

      Calixta dit

      Le complot ‘’ourdi’’. Contre F.Fillon a atteint son but, avec vous en tous cas.
      Non, F.Fillon n’a pas détourné d’argent publique…Précision d’un juriste : « l’enquête est désormais confiée à trois juges d’instruction alors qu’elle est ouverte contre X et non contre Fillon, ce qui veut dire qu’il n’y a ni charge, ni indice grave ou concordant contre lui à l’issue de l’enquête. C’est donc plutôt une bonne nouvelle pour Fillon, et les médias disent exactement le contraire. »
      C’est un homme sincère. Il n’a pas bâti son programme en faisant des promesses irréalistes, irréalisables comme certains autres candidats.
      F. Fillon est un homme d’État, il a consacré sa vie au service de tous les citoyens comme maire, député, ministre, premier ministre. Il a un bon programme. Voté pour lui c’est assurer l’avenir de la France.
      Pour ce qui est du mensonge, de la magouille, regardez du côté du FN, ils sont champions toutes catégories.
      https://www.youtube.com/watch?v=m8pg0xbUHc4
      L’Office européen de lutte anti-fraude (OLAF) a enquêté notamment sur deux assistants de Marine Le Pen qui n’auraient eu, selon l’office chargé de réprimer les fraudes, aucune activité européenne (l’un serait le garde du corps de Marine Le Pen). Résultat, l’office a posé le 31 octobre 2016 un “ultimatum” à Marine Le Pen : rembourser environ 340 000 euros avant le 31 janvier 2017, sans quoi la somme serait prélevée sur ses indemnités parlementaires à venir de députée européenne. Son père, Jean-Marie Le Pen, a été l’objet d’une procédure similaire en été 2016.Et, là c’est bien l’argent des contribuables !
      Le père, quatre vingt ans passé est encore député Européen, ne crache pas sur la manne qui tombe dans son escarcelle depuis plus de trente ans, et ne cesse de critiquer l’Europe. La fille, son compagnon, l’autre fille et son mari, la nièce…un trust familial quoi ! On n’aime pas l’argent au FN. Mme Le Pen a dénoncé, lors de son meeting à Lyon le 5 février 2017, « la droite du fric » et « la gauche du fric », o

      • 9 Mars 2017 à 10h30

        Calixta dit

        Suite,
        On comprend maintenant qu’elle voudrait leur préférer … “l’extrême droite du fric”.
        Donc comme le dit justement M. Alain Finkielkraut:
        “Ironie suprême, SOUPÇONNÉ d’emploi fictif, il risque d’être remplacé par un candidat qui, lui est CONDAMNE pour emploi fictif”. Où, est la justice,
        la morale ?

    • 9 Mars 2017 à 0h39

      Alex Z dit

      Vous n’avez pas d’avis sur le Pénélopegate! Voilà bien le drame. Dites plutôt que vous ne voulez pas en avoir, ou que vous refusez d’en avoir. Car vous ne pouvez pas ne pas être au courant que votre champion a détourné de l’argent public à fins d’enrichissement personnel ?
      Je suis d’accord avec tout ce que vous avez dit par ailleurs sur Fillon et son programme, mais moi j’ai un avis sur le Pénélopegate. Sans doute suis-je totalement hors de mon siècle, qui croit encore à cette valeur qu’est la morale, l’honnêteté, l’exemplarité. Et j’ai tort sans doute de l’exiger pour quelqu’un qui brigue la plus haute fonction de l’Etat.
      Mais c’est plus fort que moi, je n’y peux rien. Je suis encore de l’ancien monde, où le mot “valeurs” avait encore un sens.

    • 8 Mars 2017 à 11h04

      aicaqb dit

      Il n’y a pas d’autre chemin pour envisager le redressement économique et moral de la France. Marine le Pen reste un “pis aller”.

      • 9 Mars 2017 à 0h45

        Alex Z dit

        Oui, le redressement “moral” surtout !

        • 9 Mars 2017 à 10h52

          Calixta dit

          Êtes vous aussi exigeant pour las autres candidats ?
          Mme le Pen déjà condamnée pour emploi fictif.

          En 2016, Emmanuel Macron a utilisé à lui seul 80 % de l’enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère par le Budget. En seulement huit mois, jusqu’à sa démission en août. « S ’il était resté, on ne sait pas comment il aurait fini l’année », observe une source administrative. L’enveloppe annuelle des frais de représentation du ministère de l’Économie dépasse cent cinquante mille euros, soit au moins cent vingt mille euros utilisés en huit mois par le jeune ministre pour ses seuls déjeuners et dîners en bonne compagnie. « Pourtant, ici, il y a de quoi s’occuper. Le matin et le soir ! » s’indigne Michel Sapin. Il a eu vent de ces repas par les huissiers et les chauffeurs de Bercy. Dans les murs du ministère, Emmanuel Macron a aussi reçu des centaines d’« amis » Facebook. Par deux fois, il a organisé avec eux des soirées de discussion, dans le centre de conférences Pierre-Mendès-F rance, au cœur de Bercy. « Je ne suis pas un pro de la politique. J’ai ma trajectoire, expliquait alors le ministre à ses convives. Mais, j’ai toujours une frustration de ne pouvoir voir assez de gens normaux. Là, c’est bien de l’argent des contribuables. Où est la morale ?

    • 7 Mars 2017 à 21h50

      Claude T. dit

      J’ai aussi fait ce choix. Et j’y oeuvre à ma petite mesure (dernier article) : http://www.toucherlalumiere.info/2017/03/actualite-politique-que-s-est-il-passe-au-trocadero.html
      Bien cordialement.

    • 7 Mars 2017 à 20h06

      radagast dit

      De mon point de vue de troufion de la droite conservatrice et néanmoins contributeur net depuis de nombreuses années je n’attache aucune importance , ou plutôt je suis sans illusion sur le devenir des sommes de bonnes argent que je dois céder .
      En ce sens je ne me sens absolument pas spolié des sommes que l’assemblée nationale a versées à Madame Fillon .
      D’autres sont allées à des gens bien moins recommandables.
      A mes yeux il n’y a pas plus de “pénélope gate ” qu’il n’y eut de “mazarine gate ” sans parler des frasques de son papa .
      François Fillon a été , je l’ai écrit ici, par certains cotés frivoles .
      Mais bien moins que Mitterrand qui par exemple envoya un hélicoptère chercher une bouteille de vin de Chinon qu’il souhaitait déguster à son déjeuner .
      Mitterrand fut d’ailleurs je pense relativement sobre , rien à voir avec son gougnafier d’ami , Roland Dumas , qui eut en plus le culot d’être président du conseil constitutionnel .
      Dans la même case on pourrait ranger les dîners du gommeux Macron avec des “personnalités”.
      François Fillon , je pourrais avoir avec lui des désaccords sur certains points précis , mais c’est le plus fiable et le moins malhonnête des candidats .
      Je sais ! le Général !
      Toute ma vie j’ai voulu dire je sais…
      François Fillon a cette supériorité sur le Général …que nous sommes plus proche de lui!
      Et qu’il est malgré tout une personne remarquable autant que respectable.

    • 7 Mars 2017 à 20h01

      José Bobo dit

      La campagne va être terrible et si les journaux et les juges ne comprennent pas qu’ils doivent mettre la pédale douce à leurs attaques continuelles contre Fillon ils vont envoyer tous son électorat dans les bras de Marine Le Pen… Et là elle pourrait vraiment gagner !

      • 7 Mars 2017 à 20h10

        radagast dit

        Il faut laisse les juges instrumenter , sinon ils seront encore plus féroces.
        Parce que : “il faut haïr peu car c’est très fatigant ,mépriser beaucoup , pardonner souvent et ne jamais rien oublier “.
        En ce moment plus les juges agissent et plus ils se déconsidèrent .
        Les médias c’est autre chose !
        Laisser les faire !
        Je souhaite sincèrement , viscéralement , que François Fillon soit élu .
        Mais sinon je souhaite que ce soit Marine Le Pen .
        Que les médias se trouvent alors englués d

        • 7 Mars 2017 à 20h10

          radagast dit

          englués dans la merde qu’ils auront semée.

    • 7 Mars 2017 à 19h42

      José Bobo dit

      J’ai voté Fillon aux primaires pour son programme, pour ses orientations politiques, en particulier le combat contre l’islam (oui, le combat contre l’islam !).
      Aux présidentielles je voterai bien-sûr Fillon, pour les mêmes raisons mais aussi, et peut-être surtout, pour ne pas laisser la victoire aux juges et aux journalistes de gauche qui prennent notre démocratie en otage au moment le plus important. Il faut absolument que ces gens-là apprennent à respecter le pluralisme démocratique et cessent d’utiliser le pouvoir que leur donnent leurs responsabilités professionnelles pour dénaturer notre démocratie !

    • 7 Mars 2017 à 18h51

      Terminator dit

      Je vote FN depuis trente ans et je voterai Marine aux deux tours de la présidentielle. J’ai néanmoins payé mon écot deux fois à la primaire de la droite et du centre pour faire gagner François Fillon car c’est un adversaire valeureux dont les ambitions pour la France peuvent répondre à celles de nombreux patriotes. J’espère le retrouver au deuxième tour !

    • 7 Mars 2017 à 15h54

      Leboulonnais1 dit

      Je voterai FILLON au 2ème tour s’il est face à MACRON mais les électeurs de FILLON acceptent-ils l’inverse ? Si face à MACRON c’est MARINE, voteront-ils pour elle ? La droite souverainiste et la droite filloniste a des valeurs en partage ; qu’elle s’en souvienne !

      • 7 Mars 2017 à 19h44

        José Bobo dit

        Ne serait-ce que pour faire rendre gorge aux juges et aux journalistes partiaux je me sens de plus enclin à voter FN pour la première fois si Fillon était éliminé.

        • 7 Mars 2017 à 19h45

          José Bobo dit

          De plus en plus enclin, excusez-moi

    • 7 Mars 2017 à 14h37

      Goforit dit

      C’est tres bien:
      « Qui trébuche mais ne tombe pas, fait un grand pas. »

      mais aussi tres bien Guillaume le Taciturne, d’Orange, pere de la nation Neerlandaise:

      point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer

    • 7 Mars 2017 à 14h14

      rolberg dit

      Tu as raison, on ne peut être de droite et de gauche en même temps. Les politiques se montrent de gauche et de droite en même temps, selon le vent, selon leur état de fatigue, leur agacement. et la majorité les croient s’il s’écoule suffisamment de temps entre les virages à 180 degrés.

    • 7 Mars 2017 à 13h39

      ti suisse dit

      pareil: je soutiens Jonathan G ! ..puisqu’il le-dit que ce n’est pas lui ! (50 kilos de coke évaporés; ni moi, shit!)
      Ces infâmes comploteurs jettent l’opprobre sur la police, cet ultime rempart contre toutes les pestes de l’arc-en-ciel !!
      (et) ne dit-on pas “qui marche à l’ombre ne reçoit pas le soleil”

    • 7 Mars 2017 à 13h25

      jr dit

      ” je n’ai pas d’avis sur le Penelopegate ” . Voilà  qui me semble un peu court . Moi , j’ai un avis . Purement  scandaleux de la part de
       l’homme qui se prétendait vertueux dans un pays ruiné  . Sans compter que Monsieur vertueux détournait  de l’argent sénatorial  ( d’autres sont en examen pour la même  indélicatesse (euphémisme )).. Sans compter que Monsieur Lavertu crée  une société  de conseil 1 semaine avant que son statut le lui interdise ! Sans oublier que cette société  va travailler avec AXA , premier bénéficiaire des premières  promesses de son programme .. Sans oublier qu’il n’a toujours pas daigné  dire qui d’autre était  conseillé . J’en oublie probablement , et je compte sur le Canard , et la Justice , pour compléter  .
      Ps ..j’ai voté  pour lui , avant de le connaître.  

      • 7 Mars 2017 à 15h33

        mfrbe dit

        Moi je n’ai pas voté pour lui mais maintenant je le soutiens à fond car sa pugnacité, son courage, son combat contre les manigances, les lâchetés, les calomnies et le lynchage sont à mes yeux les qualités les plus dignes d’un homme d’Etat. Vous-même vous participez à ce lynchage et à la diffusion d’informations erronées concernant les relations de FF avec AXA. Tout cela a été démenti, ne me dîtes pas que vous l’ignorez. Et puis FF n’est pas un magouilleur, il n’a jamais trempé dans des eaux troubles, ce qu’il a fait il l’a fait au vu et au su de tous, puisque légal. De plus il n’a pas balancé ceux qui -dans son entourage- pourraient avoir maille à partir avec la Justice. Le fera-t-il ?

      • 9 Mars 2017 à 1h11

        Alex Z dit

        JR, nous ne faisons pas l’unanimité parmi les lecteurs de Causeur. Moi aussi j’ai voté pour lui….. avant de le connaître. On ne m’y reprendra pas.
        Quand je pense que si le Canard n’avait pas ouvert cette investigation sur ce candidat qu’on croyait éminemment vertueux, on aurait pu voter tranquillement pour lui sans état d’âme. Ah il a bien trompé son monde celui-là. Qui aurait pu croire ça de lui ? D’ailleurs certains ne le croient toujours pas, qui crient au complot, au lynchage, etc… C’est sans doute notre époque qui veut ça, l’honnêteté ne fait plus recette. Et l’exemplarité n’est plus exigé de personne. Même pas du chef de l’Etat. Triste époque. Si le fondateur de la Ve voyait ça ! Il nous traiterait encore de veaux.