Fillon, libère-toi! | Causeur

Fillon, libère-toi!

Son vrai boulet, ce ne sont pas les affaires mais la droite molle

Auteur

Cyril Bennasar

Cyril Bennasar
est menuisier.

Publié le 16 février 2017 / Politique

Mots-clés : , ,

fillon lr justice dsk

François Fillon en meeting. Sipa. Numéro de reportage : 00791661_000023.

Je n’arrive pas à trancher mon avis sur l’affaire Fillon. Autour de moi, ceux qui lui pardonnent sont au cœur de sa cible sociologique, des médecins dans des demeures bourgeoises pour qui le mal français, c’est la providence parce que l’impôt. Ceux qui l’enfoncent sont plus modestes, enfin c’est leur patrimoine qui est plus modeste parce que leur prétention à l’intégrité semble être sans limites.  Chez ceux-là, le problème de la France ce sont les riches qui s’enrichissent et pas eux. A ma droite, les petits arrangements et à ma gauche, les gros ressentiments. Entre les deux mon cœur ne balance même pas et il ne me gène pas de ne pas savoir ce que j’en pense, Fillon n’était de toutes façons pas mon candidat, politiquement parlant. Vouloir réduire sérieusement l’immigration sans promettre qu’on enverra paître l’Europe, ça sent l’arnaque et on m’a déjà fait le coup en 2007. Et vouloir être libre échangiste à l’heure du Brexit, je ne comprends pas bien. J’aime la droite quand elle est “en retard” sur le mariage gay, le shit en vente libre ou les salles de shoot, pas sur l’idée d’un retour à la nation.

Sa morale et la mienne

Moralement parlant, je m’en fous, ça ne me regarde pas. Je ne suis pas très porté sur la morale, surtout en politique où je me méfie de la vertu comme de la peste. Aux œuvres complètes de Robespierre ou d’Edwy Plenel, je préfèrerai toujours cette blague que répétait mon père :”La politique c’est comme les andouillettes, ça doit sentir un peu la merde mais pas trop”. Ces jours-ci on entend Maurice Szafran répéter à la télé que dans d’autres pays, Fillon aurait été disqualifié d’emblée pour moins que ça. Nous faut-il donc pour être modernes, nous évertuer à devenir suédois ? Voilà le genre de spécificités qui me rendent fier d’être Français. Et pourtant j’ai peine à croire que le redressement dont la France a besoin puisse venir d’un type qui aime l’argent. Certes, ce n’est pas condamnable, mais c’est pire, c’est minable. Surtout qu’on imagine sans peine à quoi ont servi ces salaires. A rien ou presque, à acheter des conneries, j’en ai peur. Je le revois dans son entretien télévisé avec Karine Le Marchand, jouant avec sa tablette et son drone ou confiant qu’il aimait passer du temps sur son tracteur à tondre le gazon de son domaine. C’est son droit me direz-vous ? Bien sûr mais le rôle, le devoir de la bourgeoisie n’est-il pas de conserver, de défendre et de transmettre le patrimoine culturel Français et européen, l’héritage de l’occident judéo-chrétien ? Alors avec ses jouets et sa tondeuse, j’ai du mal à le voir taillé pour le job.

Le malheureux semble mal barré

Risquer de passer à coté de la fonction suprême et voir sa carrière finir ensablée parce qu’on aura mis de l’argent de coté, ça manque cruellement d’allure. Au moins, il restera à Strauss-Kahn de bons souvenirs. Le malheureux Fillon semble en effet mal barré, même son électorat de notaires et de notables semble le laisser tomber. Alors si j’étais moi-même assez cynique et corrompu pour être conseiller en communication, je lui dirais de tenter le tout pour le tout en confiant face caméra à la France entière qu’il n’est pas celui qu’on croit, que le manoir et la tondeuse autotractée n’étaient qu’une couverture façon père tranquille, destinée à s’assurer le vote du plouc de la classe moyenne supérieure et à dissimuler une activité totalement inavouable, et qu’il n’est pas la droite du fric pour rien…  Parce que les sommes patiemment récoltées servaient à financer un groupe paramilitaire secret, dans l’esprit du GAL, missionné pour dégommer des djihadistes, musulmans de souche ou fraîchement convertis!1.

Parce que je les entends déjà, les Retailleau et les Courson, étaler leurs scrupules à l’assemblée et leurs états d’âme en état de droit, quand viendra se poser la question du retour des bébés Daech. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres parce qu’elles ne manquent pas ces missions que l’intérêt supérieur de la nation exige mais que la loi condamne et que la morale réprouve. Voici donc ce que je conseillerais à Fillon parce que son véritable handicap dans cette campagne, c’est d’abord et surtout d’être incapable de s’affranchir des manières de cette droite couilles molles et bon teint qui ne fait jamais le boulot pour lequel elle a été payée de nos voix, et parce qu’une petite vérité tardive et décevante est moins porteuse qu’un gros bobard qui nous donnerait sur ses motivations et sur ses aptitudes dans l’action, de l’espoir.

  1. Afin de les déradicaliser définitivement pour nous épargner le spectacle désespérant de ses amis politiques pinaillant sur ce que le statut de ces Français-malgré-nous nous permettait de faire d’eux au regard du droit international et sous l’œil de la Cour de justice de l’Union européenne, comme ils l’ont fait au moment du débat sur la déchéance de la nationalité.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 19 Février 2017 à 13h25

      Marseillaise dit

      Réponse à i-diogène Vous savez ce qu’ils vous disent les cathos ? Je vous le laisse imaginer parce que si je l’écris ici mon commentaire ne passera pas. Mais je suis sûre que vous avez bien compris.

    • 17 Février 2017 à 16h51

      i-diogene dit

      Fillon est allé demandé pardon à Sarko, en robe de bure, à genoux et le chapelet à la main, l’ humilité dégoulinante..

      C’ est typique du comportement des cathos:

      - Faire les pires saloperies et dénoncer ceux qui se sont fait prendre,
      - se confesser,
      - demander pardon,
      - recommencer le cycle au début..!^^

      .. Aucune dignité, pas la moindre fierté, priorité aux combines..!

      - Fillon doit, en outre, connaître des détails croustillants concernant les affaires de Sarko, qui intéresseraient bougrement les juges d’instructions..

      - Sarko doit avoir aussi quelques cartes sur Fillon..!

      - Les Ripoux-blicains qui les soutiennent n’ ont pas le choix, craignant aussi pour leur propre matricule..!^^

      - Sarko, revanchard, l’ a incité à faire un virage à droite, pour chasser sur les terres du FN.. Ce qui doit bien arranger Macron, puisque ce n’ est pas son électorat..

      .. Les Ripoux-blicains: Un vrai panier de crabes.. Je me marre..!^^

      • 19 Février 2017 à 13h27

        Marseillaise dit

        Marseillaise dit
        Réponse à i-diogène Vous savez ce qu’ils vous disent les cathos ? Je vous le laisse imaginer parce que si je l’écris ici mon commentaire ne passera pas. Mais je suis sûre que vous avez bien compris.

    • 17 Février 2017 à 16h42

      accenteur dit

      On a dressé la France des tout petits salaires contre Fillon.
      Oui, une femme de ménage touche moins que Pénélope, mais Pénélope est avocate. Et ses enfants allaient être avocats bientôt. Tout le monde sait que les salaires varient avec les diplômes et les postes occupés, non ? Le problème n’est pas Fillon mais bien les revenus vertigineux des grands patrons.
      Petite anecdote sur travail et non travail : un jour je préparais une intervention assise à mon bureau, je me grattais la tête. La femme de ménage à côté qui passait l’aspirateur se plaint qu’il fait trop chaud. Je lui réponds vous trouvez moi j’ai presque froid. Elle dit pardi quand on ne travaille pas. Comme je la regarde sans comprendre elle se met à rire.
      Il y a travail et travail. Le mien est mieux payé, et alors, je l’ai voulu.
      Une autre fois une aide-soignante se plaint que les médecins de l’hosto ont leur place réservée au parking. Je lui réponds que si elle veut sa place de parking comme un médecin elle doit faire des études par le biais de la formation continue.
      Se mettre dans la tête, qu’une Aide-soignante qui, un matin, ne vient pas travailler, le service tourne sans elle. mais si c’est le mésecin qui ne vient pas c’es un peu la cata.

      • 17 Février 2017 à 16h46

        accenteur dit

        correction médecin, c’est

        • 20 Février 2017 à 1h34

          Alex Z dit

          Eh oui, mais vous, vous saviez quand même que vous travailliez.
          La pauvre Pénélope n’était même pas au courant, qui est allée, la simplette, affirmer à un journal qu’elle n’avais jamais assisté son mari en quoi que ce soit. Avouez quand-même, que François aurait pu l’avertir qu’elle était censée encaisser un salaire pour un travail. Au moins l’avertir…

    • 17 Février 2017 à 16h19

      accenteur dit

      Bah il n’est pas trépassé après l’épisode de fièvre, il s’en remettra. De toute manière, il sera élu par choix ou par défaut d’autres candidats recevables.

    • 17 Février 2017 à 16h14

      AMA dit

      En se réfugiant chez Sarkhozy, Fillon, s’il st élu, a saboté son quinquennat. Tonton Sarko, chassé par la porte revient par la fenêtre. C’est à se demander s’il n’est pas à la source du “cafardage” de Fillon pour obliger celui-ci à lui demander pardon et à en faire son obligé. D’ici que l’on apprenne qu’il manipule aussi Macron, il n’y a pas loin, suscitant et amplifiant ainsi la seule rivalité sérieuses à son “collaborateur” dans cette présidentielle.pour le mettre à sa merci. De rivalité gauche-droite il n’y en a que pour le peuple. Chez les politiciens ce n’est qu’une posture.

    • 17 Février 2017 à 14h41

      Leucate dit

      La droite molle est l’ancien RPR chiraquien qui a abandonné le gaullisme exigeant sur les valeurs nationales pour adopter le politiquement correct imposé par la domination culturelle de la gauche marxiste.
      Ce n’est que très récemment que le RPR.UMP a admis être appelé “de droite”.
      A l’époque où Tony Blair gouvernait le Royaume Uni, le RPR.UMP se rêvait être un parti travailliste à la française, le PS représentant le “Old Labour” face au nouveau Labour.

      La droite, c’est aujourd’hui le FN des indépendants et paysans (l’ancien CNIP de Pinay fait partie de ses ancêtres) face à deux gauches, l’ancien PS divisé entre Mélanchon, le PS canal historique (Hamon) et le PS canal habituel (Macron, Hollande) d’un côté, le RPR.UMP.LR qui n’a toujours pas rompu avec le politiquement correct ni retrouvé le sentiment national gaullien de l’autre.

      Le FN a attiré l’ancien “petit peuple de droite” des débuts de la V° république, qui formait les gros bataillons de l’UNR.UDT (union démocratique du travail), droite populaire devenue orpheline quand le RPR a trahit le gaullisme.
      Aujourd’hui, une partie du petit peuple de gauche qui était l’électorat naturel du PS marxiste (le prolétariat) rejoint le petit peuple de droite par “proximité de classe”, comme dirait un marxiste.

    • 17 Février 2017 à 14h11

      gerard jourdain dit

      à la lecture du forum, on mesure la lobotomisation des cerveaux depuis 40 ans.

      le réveil se fait…mais comme l’accouchement va durer…!!

      • 17 Février 2017 à 14h44

        Georges dit

        Mais encore ? Votre post veut dire tout et son contraire.

    • 16 Février 2017 à 23h40

      Wil dit

      Ce soir pour la première fois de ma vie et par le plus grand des hasards j’ai croisé MLP avec sa fille dans le supermarché où je fais habituellement mes courses.
      Je marchais entre les rayons et regardais de droite à gauche et tout d’un coup je vois une grande blonde avec une paire de jambe magnifique sortant de sa jupe mi cuisse et…”Putain,c’est Marine?!”,et aillant une vision défaillante,je me dirige vers la dame pour être sûr et arrivant à la hauteur de son chariot pour dire deux mots…elle se tourne vers sa fille et je reste là comme un con,la main tendue dans le vide face au dos de la femme à qui je dis bonjour.
      Putain de moment gênant,je vous assure.
      Il me reste soit à continuer mon chemin en essayant de faire semblant que je cherchais une bouteille dans le rayon et en disant:”Ah,désolé,je vous avais pas vu”,soit à attendre comme un con qu’elle se retourne en croyant au mieux qu’un clodo lui demande du fric ou au pire qu’un gauchiste veuille la traiter de pute devant sa fille.
      Finalement après quelques secondes qui évidemment m’ont paru des minutes,moi comme un con avec ma main tendue,elle pas sûre de ce qui allait lui tomber sur la gueule,elle s’est retournée avec ses grands yeux bleus et son grand sourire et j’ai répété bêtement la pauvre phrase sans imagination que j’avais dite au moment ou elle se tournait.
      “Bon courage,Madame”Pfff…une vraie groupie devant une star de Hollywood.A pleurer.
      Elle me répond surprise en me serrant la main du bout des doigts et en rigolant quelque chose comme :”il va falloir” auquel je réponds en levant et serrant le poing :”Il va falloir s’accrocher,c’est sur.”en continuant mon chemin ne voulant pas la déranger dans sa vie privée.
      Tout se passant en quelques secondes.
      Rencontre très intéressante parce que en dehors des “cadres”.
      Et en quelques secondes et quelques mots on devine sans savoir vraiment à qui on a affaire.
      J’ai croisé une autre femme politique commençant par un B et je suis agréablement surpris par MLP.

      • 17 Février 2017 à 1h02

        Wil dit

        Quand elle veut,Où elle veut,comme elle veut!Hmmm….

      • 17 Février 2017 à 3h10

        Wil dit

        Après les quelques mots échangés,je suis persuadé que c’est une personne très sympa dans le privé.
        Après évidemment,je ne peux pas juger si elle ferait une bonne présidente avec une anecdote comme celle ci et ce n’est absolument pas avec ce genre d’anecdote qu’il faut juger une personne dans sa capacité à être un bon ou une bonne présidente.
        C’est juste une anecdote.

        • 17 Février 2017 à 16h04

          Leucate dit

          C’est une femme moderne de 48 ans, elle est née en 1968, divorcée et mère de trois enfants, une fille et deux jumeaux (faux) qui viennent d’être majeurs.
          Elle est sportive et elle aime les chats.

      • 17 Février 2017 à 13h42

        munstead dit

        ET après ça, on parle des “groupies” de Macron! C’est peut-être du second degré (j’espère) en écho au papier si rigolo de Benasar.

        • 17 Février 2017 à 16h24

          accenteur dit

          Wil
          c’était pas MLP, c’était Ségo. Ségo, elle, achète son thé et ses sucrettes à la grande épicerie fine du Bon Marche. Faut changer les lunettes, Wil, parce que sa “”fille” à ses côtés, c’était pas sa fille mais le PM qui l’accompagnait exceptionnellement ce jour de pluie où il n’avait rein à foutre à Matignon, tout à côté, vu que tout va bien en France

    • 16 Février 2017 à 20h25

      Wil dit

      Je ne voterai jamais Fillon puisque jusqu’à nouvel ordre je vote FN mais je préfère encore un escroc qui a employé sans employer sa femme il y a des années pour qui la France et son peuple signifient quelque chose et dont il veut devenir président pour en améliorer le sort même avec de mauvaises idées,au moins il a des idées,qu’un banquier provisoire qui n’a aucune conscience de la signification d’une nation et de son peuple et qui prend la fonction de président de la république française comme une case à cocher sur son CV et qui n’y voit qu’une bonne opportunité de faire faire plus de business à ses copains milliardaires et boursicoteurs du monde entier qui ne manqueront pas de lui renvoyer l’ascenseur plus tard en l’embauchant dans une de leur boite à un salaire à vomir.

      • 16 Février 2017 à 21h12

        Saul dit

        oui enfin ils disent tous vouloir être président pour améliorer le sort de la France, quoi d’autre enfin !
        tu te berces d’illusions, il s’en tape comme les autres du pays. Il n’y a qu’à voir ses positions au final très européistes, ou ses tortillages de fion sur l’islam. Il n’y a pas 2 ans, il prônait une “évolution” de la loi de 1905 pour mieux “intégrer” l’islam à la France. Aujourd’hui, il est au contraire chaud patate pour bouter le moricaud. Et demain ?
        un camelot comme le Macron, comme les autres. Tout ça c’est de la simple posture. 

        • 16 Février 2017 à 21h28

          Wil dit

          Relis mon commentaire Saul.Première phrase,premiers mots:”Je ne voterai jamais Fillon…”

        • 16 Février 2017 à 21h35

          Saul dit

          C’est sur le reste que je réagis justement ;-)
          à partir de “pour qui la France etc”.
          Bon, j’aurais pu parler de ses idées qui ne sont qu’un bête copier/coller du reaganisme d’il y a 30 ans. Il n’a pas d’idées, ce sont celles de ses soutiens, Axa et cie… Regarde cette ineptie de majorité pénale à 16 ans, il nous fait là du gros rouge qui tache pour complaire à l’électorat tenté par MLP, il copie Sarko. 

        • 16 Février 2017 à 21h48

          Wil dit

          Ok mais me reproche pas de me faire d’illusions puisque justement je ne m’en fais pas.

        • 16 Février 2017 à 21h54

          Wil dit

          Et puis comme je vote FN,la plongée de Fillon m’arrange.Donc moi, au contraire de beaucoup,je n’ai rien à gagner à le défendre.
          Je crois que c’est ce qu’on appelle l’honnêteté intellectuelle qui est différente de l’objectivité qui n’existe pas chez l’être humain.

        • 16 Février 2017 à 23h53

          Simbabbad dit

          Je ne suis pas d’accord, Saul.
          S’il avait vraiment voulu connement le pouvoir sans penser un mot de ce qu’il dit, il n’aurait pas choisi le programme qu’il a choisi, qui était suicidaire.
          Il suffit de relire le Canard Enchaîné sous Sarkozy ou ses discours ou émission politiques pendant les primaires pour voir qu’il croyait sincèrement ce qu’il disait, en sachant que ça n’était pas du tout démagogue – il voulait convaincre les gens, en parlant honnêtement de son diagnostic.
          Evidemment maintenant il est en campagne, et les médias veulent le tuer pour couronner Macron alors que ce dernier est aux antipodes de ce que veulent les Français, donc il est obligé de faire des circonvolutions. Mais c’est quelqu’un qui aime sincèrement son pays et qui pensait sincèrement que sa politique était la bonne, et voulait sincèrement en convaincre les Français.
          Son programme est absurde, contraire à ce que veulent les gens et au vent de l’histoire, il ne résoudrait rien et de toute façon il ne peut plus en parler, mais ce n’est pas une immondice comme Macron.

        • 17 Février 2017 à 0h17

          Flo dit

          Saul, ce que dit Simbabadd est vrai : le moins qu’on puisse dire c’est que le programme de Fillon n’est pas démago.

        • 17 Février 2017 à 1h23

          i-diogene dit

          Pfff..

          Le programme de Fillon, c’ est celui que nous sert la droite depuis les années 1975:

          - c’ est la crise, serrez-vous la ceinture..AU PROFIT DU Capital..!^^

          Tu parles d’ un scoop..!^^

      • 16 Février 2017 à 23h47

        Simbabbad dit

        D’accord avec cette phrase à la Proust (sans point virgule).

    • 16 Février 2017 à 19h19

      Saul dit

      “Et pourtant j’ai peine à croire que le redressement dont la France a besoin puisse venir d’un type qui aime l’argent. Certes, ce n’est pas condamnable, mais c’est pire, c’est minable.”

      Parfaitement bien dit. Incompréhensible que les “pragmatiques” ne voient pas cette évidence. Fillon élu, il rajoutera quelques crans à nos ceintures, ok. Mais ce ne sera pas pour sauver le pays, ce sera juste pour alimenter les comptes de ses proches.
      Comme les autres politicards d’ailleurs, si vous n’avez toujours pas pigé ça…

      • 16 Février 2017 à 20h02

        C. Canse dit

        Donc, les jours des élections vous resterez chez vous ou voterez blanc ou nul.

        Bah, si vous préférez qu’on décide à votre place, libre à vous. 

        • 16 Février 2017 à 20h18

          Saul dit

          Je vote effectivement blanc systématiquement au second tour.
          Je ne cautionne et ne remercie jamais celui qui essaye de me la mettre… 
          vous oui

        • 16 Février 2017 à 20h20

          C. Canse dit

          Non, je le presse.

        • 16 Février 2017 à 20h33

          Saul dit

          Dans vos rêves ;-), vous n’avez aucun moyen de pression réel sur un politique
          Ces gens là n’ont strictement rien à foutre de leurs électeurs et de leurs militants, ils les méprisent.
          voyez les promesses non tenues, quelque soit le bord, et sans qu’il n’y ait contexte expliquant bla bla bla.
          Chirac avait fait cet aveu de manière très cynique mais finalement tout en franchise en citant cet adage : “les promesses n’engagent que ceux qui y croient” 
          Fillon n’échappe pas à la règle, il bourre le cul de paille comme les autres. 

        • 16 Février 2017 à 20h42

          C. Canse dit

          Peut-être. Reste que notre système est bon, Je l’accepte. :-))

          Le dénigrer n’est vraiment pas productif. Est-il perfectible ? Je ne sais pas, je sais une chose : on ne change pas l’être humain, on a essayé… dans des dictatures.
          En vain. 

        • 16 Février 2017 à 20h49

          Saul dit

          Bien sur qu’il est perfectible puisque tout est perfectible.
          Et je suis pour la dictature ;-)la militaire of course. 
           

        • 16 Février 2017 à 20h54

          C. Canse dit

          :-))

      • 16 Février 2017 à 21h19

        Wil dit

        ““Et pourtant j’ai peine à croire que le redressement dont la France a besoin puisse venir d’un type qui aime l’argent. Certes, ce n’est pas condamnable, mais c’est pire, c’est minable.”
        L’un n’empêche pas l’autre quand on est intelligent.
        Et est-ce qu’aimer l’argent est minable?
        Pfff,c’est un propos de cul-béni à deux balles à qui ont a bourré le mou en lui répétant que l’argent c’est mal et que dans sa “graaaande intelligence”…de mouton il a fini par croire.
        L’argent n’est ni bien ni mal,ce n’est qu’un outil.C’est l’esprit humain tordu de celui qui l’utilise qui le voit de telle ou telle façon et comme un moyen de pouvoir puisqu’il lui donne sa valeur.
        En lui même il n’en a aucune.

        • 16 Février 2017 à 21h31

          Saul dit

          S’il était intelligent il ne se serait pas fait gauler. et aussi connement en prime.
          et chez lui, l’amour de l’argent c’est maladif, tu cherches pas à amasser comme ça par des moyens tordus comme il l’a fait, alors qu’il n’en avait pas besoin. Maladif, pas le simple coté outil

        • 16 Février 2017 à 21h34

          Wil dit

          D’ailleurs dans l’absolu,aucun objet dans l’univers n’a d’autre valeur que celle donnée par le sujet.

        • 16 Février 2017 à 21h47

          Wil dit

          Ok Saul.Je suis d’accord avec toi dans le fond sur le fait que c’est minable d’embaucher sa femme sans la faire bosser si c’est ce que Fillon à fait.
          Mais(Putain c’est moi qui vais dire ça en plus!On aura tout vu…c’est pas beau de vieillir…)un peu de mesure voire d’honnêteté intellectuelle que diable!
          Ceux qui crachent sur Fillon maintenant parce qu’il aurait employé sa femme sans l’employer sont les mêmes qui serinaient sur tous les tons et toutes les antennes et de toutes les voix que Juppé “le condamné” était le sauveur de la France il y a quelques semaines.
          Il faut savoir merde!

    • 16 Février 2017 à 19h06

      Impat1 dit

      Mesdames et Messieurs de la boboïtude (vous vous reconnaîtrez), pourriez-vous faire un effort pour vous montrer un peu plus francs et honnêtes ?
      Vous déversez une hargne virulente contre François Fillon, en enrobant cette hargne de vertu et de recherche de justice. Vous en avez le droit.
      Toutefois ne seriez-vous pas motivés surtout par la crainte, voire l’angoisse, devant le risque de perdre les privilèges de votre caste ? De voir par exemple un président soucieux de notre avenir oser toucher au nombre abusif des employés de l’Etat et à leur statut ? De voir ce même candidat proposer de réduire le nombre de députés et sénateurs ? De le voir s’attaquer à « la caste des pédagogistes prétentieux » qui ont détruit l’école ? De mettre en péril les subventions publiques des innombrables organismes qui dans le monde artistique, humanitaire, médiatique, œuvrent sans relâche à la bonne santé du « politiquement correct » ? Sans relâche, mais à nos dépens ?
      Ne seriez-vous pas effrayés de voir un probable futur président défendre, contre votre jeune gourou, « l’existence de la culture française » ? Et défendre l’honneur de la France contre l’accusation odieuse de « crime contre l’humanité » ?
      Alors, si telle est votre opinion, attaquez le candidat Fillon, ne vous en privez pas. Mais de grâce, ne dissimulez pas ainsi vos vraies raisons et attaquez-le sur ses idées : sinon, on pourrait vite percevoir dans votre attitude l’hypocrisie et la lâcheté.

      • 16 Février 2017 à 19h19

        Patrick dit

        Bonjour Impat,
        Vous voilà de retour et je suis heureux de vous lire.

        • 17 Février 2017 à 8h34

          Impat1 dit

          Bonjour Patrick, heureux aussi de vous retrouver.

      • 17 Février 2017 à 10h22

        Georges dit

        Le dernier argument des pro-Fillon, c’est que seul les bobos peuvent s’offusquer qu’il ait détourné de l’argent public ?

        Si c’est le critère pour être bobo, je suis fier de l’être, alors.

        Et je ne vois pas comment Fillon pourrait mettre en oeuvre le programme que vous décrivez alors qu’il a les doigts encore pleins de confiture. Dur de prétendre imposer la famine quand on est gras comme une loche.

    • 16 Février 2017 à 18h09

      Terminator dit

      “Droite molle” est un pléonasme vieux de plus de quarante ans en France.
      La seule droite que je respecte en tant que telle est vilipendée par tout le spectre de la classe politique, y compris cette fameuse “droite molle”, et pourtant c’est la seule qui emploie un langage sans détours qui m’incite à croire qu’il n’y a plus qu’elle pour sauver la France de l’abîme où elle est en train de s’enfoncer !

    • 16 Février 2017 à 17h41

      hoche38 dit

      Cyril Bennasar est menuisier. C’est un homme qui construit avec ses mains, son esprit et sa sensibilité. Sans doute appartient-il à cette élite de la société telle que la définissait Vilfrido Pareto qui ne la confondait pas avec la classe dirigeante. Ses propos de ne vous touchent-il pas? Avez-vous oublié que François Holland nous parlait déjà de partition et Manuel Vals de guerre civile? J’en ai déjà vécu une et j’en sais l’horreur. Toutes règles de civilité et d’honneur y deviennent caduques. Ne craignez-vous pas que la médiocrité, l’inculture et la faiblesse morale de notre classe dirigeante installée ne nous y conduisent tout droit? Ne serez vous pas bientôt réduits, comme moi, à vous poser une seule question: quelle personne politique est-elle suffisamment déterminée pour nous l’éviter? Encore un instant, Monsieur le bourreau.

    • 16 Février 2017 à 16h48

      Jacques des Ecrins dit

      Droite molle ?

      Pas particulièrement molle pour voter le CETA en tout cas !

    • 16 Février 2017 à 16h34

      marie210917 dit

      Faut-il rappeler, ce qu’oublient de faire les médias télévisés, que tous les parlementaires jouissent des mêmes privilèges parfaitement indécents ?

    • 16 Février 2017 à 16h32

      marie210917 dit

      Le candidat choisi par l’UE dictatoriale est : macron
      le candidat choisi par les marchés financiers est : macron….

      Pour le reste , circulez il n’y a rien à voir…..

      Non c’est tout de même une chasse aux sorcières qui aura été lancée car pendant ce temps là on ne parle ni des programmes ni des sujets qui fâchent ….