Suffisance et insuffisances de la franc-maçonnerie | Causeur

Suffisance et insuffisances de la franc-maçonnerie

Pour une spiritualité plus grande et plus exigeante

Publié le 24 février 2016 / Religion Société

Mots-clés : , , ,

Un récent débat sur la franc-maçonnerie a réuni à la la tribune le grand maître du Grand Orient de France, Daniel Keller, et le journaliste et ancien maçon, Serge Moati. Mais il faut croire que tout le monde dans la salle n'en est pas ressorti convaincu...

(Photo : SIPA.00358659_000001)

C’est lassant de faire la teuf tout le temps. La jeunesse dorée de nos écoles de commerce a parfois la nostalgie de sa classe prépa. Un peu de mordant intellectuel entre deux soirées alcoolisées, ça ne fait pas de mal. C’est pourquoi certaines associations étudiantes organisent des débats sur leur campus avec des personnalités publiques. Et ce soir-là, dans l’une de nos meilleures « parisiennes », on a fait fort : Daniel Keller, grand maître du Grand Orient de France, et Serge Moati, ancien directeur de France 3 et ancien maçon.

Les francs-mac. Faut oser quand même. Et le public est à la hauteur de la provocation : amphithéâtre comble, des dizaines de personnes laissées sur le trottoir. L’excitation bat son plein.  Pourquoi ? Pourquoi tant de jeunes attirés ce soir ? Simple curiosité pour le culte du secret ou révélation d’une aspiration plus profonde ? … Place au débat.

Keller, vrai hussard noir aussi méticuleux qu’austère, enchaîne les réponses dans un vocabulaire sec et précis. Aucune emphase. Rien d’étonnant, avec les francs-mac’ c’est toujours la même chose. On commence par les coincer avec Combes et l’affaire des fiches, on les cuisine ensuite sur le corporatisme de réseau et on finit sur leur mystérieux rituel, machine à fantasmes depuis la nuit des temps. Keller peut donc arborer une séduisante aisance intellectuelle, il est sûr qu’on ne sortira pas de la voie sacrée. Et le serpent zélé ne s’est pas gêné pour nous vendre progressisme, humanisme, universalisme… De quoi attraper des rhumes à t-ismes.

Moati mit un peu de piquant dans cette logorrhée convenue et insipide. Au milieu du débat, notre homme refuse de répondre. Enragé, il meugle que sa franc-maçonnerie n’est pas celle de Keller ni du GOF. Pour lui, seul le rituel importe. Entré en loge à 18 ans – et ressorti après être devenu directeur de France 3 – il recherchait avant tout une spiritualité… qu’il a trouvée. Nous voilà alors embarqués dans une confession nostalgique à rallonge dont nous vous ferons grâce ici et que nous résumerons grossièrement ainsi : franc-maçonnerie = religion laïque.

En somme, le débat était faussé dès le début, nos deux invités n’ayant pas la même définition du sujet. L’un voit dans la franc-maçonnerie un moyen de faire passer des idées « progressistes » sur le devant de la scène. L’autre y voit une démarche spirituelle de construction intérieure. Alors qu’en retient le public ?

Pendant le cocktail qui suit le débat, on peut bavarder avec les étudiants. De manière générale, les gens sont déçus. L’engouement avait été tel que, forcément, on ne pouvait que déchanter. On pensait percer enfin le mystère de la franc-maçonnerie, on ressort de là encore plus confus. Finalement, il y aurait autant de manières différentes d’être franc-maçon que de loges. Alors, la franc-maçonnerie, c’est quoi ? Rien, ou plutôt rien d’évident, seulement ce que chacun voudra y mettre dedans. Aucune consistance dans ce mot. Un fourre-tout aussi varié que la multitude des idées qu’on s’en fait.

Cette « diablerie de franc-maçonnerie »

Et c’est là que ça devient gênant. Si chacun est libre de voir ce qu’il veut dans la franc-maçonnerie… chacun peut aussi refuser d’y voir ce qu’il veut. Moati a vu du spirituel et il est entré. Quand il a découvert, des années après, que le réseautage et le politico-social salissaient son temple idéal, il est sorti. Alors on peut choisir de voir, ou de ne pas voir, mais tôt ou tard la réalité vous rattrape. Impossible pour un franc-maçon de fermer l’œil très longtemps. Impossible de ne pas voir qu’il y a aussi – et surtout – du pétrole dans l’eau bénite.

Et c’est là que ça devient dangereux. La franc-maçonnerie fascine. Le secret, l’initiation, les grades, le rituel, tout est fait pour susciter la curiosité. Tout est fait pour séduire aussi : chevaliers de l’idéal, ouvriers de l’esprit, les francs-maçons savent y faire pour attirer des brebis égarées en manque de but existentiel. Devant une si belle façade, chacun voudra rentrer, persuadé d’avoir enfin trouvé un sens à sa vie. Et, dans le cabinet de réflexion, on pourra toujours se convaincre de la noblesse de son testament philosophique. C’est beau, on voudrait y croire. On voudrait ne voir que ça.

Mais après ? Après, derrière les dorures, apparaissent les fissures. Derrière l’idéal, compromis et relativisme. Derrière les frères, compromission et injustices. Derrière la laïcité, une religion de substitution. Derrière la tolérance,  « Big Brother is watching you » si vous sortez des clous.

Rassurez-vous, nous n’épiloguerons pas longtemps sur cette diablerie de franc-maçonnerie. Beaucoup d’encre noire a déjà coulé sur le sujet. Si vous en voulez encore, allez lire le témoignage de Maurice Caillet, vous y trouverez la vraie Lumière. Ce que nous voulons nous demander ici, c’est si nous n’avons rien de mieux à proposer aux jeunes en quête de sens. Un petit Moati d’aujourd’hui serait-il encore séduit par la franc-maçonnerie ? Ce début de XXIème siècle ne voit-il pas se lever un désir de spiritualité plus grand, plus exigeant ?

La République ne peut pas se contenter de proposer comme seule espérance une éthique maçonnique paradoxalement caractérisée par son absence d’éthique : un relativisme érigé en dogme suprême par le refus d’admettre la loi naturelle et toute autorité́ supérieure à la conscience individuelle.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 28 Février 2016 à 15h27

      Amalfiore dit

      les chiffres concernant la FM sont connus et on confond secret et discrétion .
      Aux USA vous pouvez mettre un autocollant sur votre voiture pour le montrer, mais là bas çe n”est pas un problème.
      Chez nous ,chaque pouvoir autoritaire leur en à fait voir de toutes les couleurs.
      De plus l’extrème droite et l’islamo- gauchisme  ne peuvent pas les voir sinon, ont de la haine contre eux.
      Vous comprenez alors pourquoi,ils préfèrent rester discrets. Ca leur pose moins de soucis.
      Et puis La Grande Loge de France ne fait ni  politique ni ne parle de sujets sociétaux. Uniquement du Symbolisme .
       Exactement le contraire du Grand Orient qui lui serait plutot de gauche et voudrait Changer le monde .
      Pour la GLDF c’est en changeant soi meme qu’on peut aider le monde à changer.
      Il est vrai que pour y entrer, il faut être accepter mais comme ils disent, contrairement à une secte, il est plus difficile d’y entrer que d’en sortir.
      N’oublions pas et c’est vrai pour tout , regardez à gauche, que nous avons à faire à des hommes et que parfois les actes sont bien éloignés des idéaux. 

      • 29 Février 2016 à 9h15

        Fixpir dit

        Chez nous ,chaque pouvoir autoritaire leur en à fait voir de toutes les couleurs.
        Heu, bon, en France, à part le régime de Pétain ? Cela fait quand même 70 ans. Et la FM n’a pas été la seule à être inquiétée, me semble-t-il.

    • 27 Février 2016 à 23h13

      Fixpir dit

      @Patrick

      On critique l’Eglise (catholique essentiellement, mais pas seulement) de s’immiscer dans la politique ou autres, mais on trouve normal que la franc-maçonnerie influence la République,

      Voilà une info qui tombe à pic, pour corroborer vos dires : une rencontre de la Franc Mac envers les jeunes est placée sous le haut patronage du ministère de l’éducation nationale. On peut voir l’image avec le logo du ministère encadrée par les sigles du GLF et GLFF ici, ou .

      Il y a bien une tendance à faire de la république laïque une république dont la religion officielle serait l’athéisme (et l’athéisme Franc-Maçon en particulier). Ou le théisme Franc-Maçon, je m’y perds. Ce qui me semble absolument étranger à l’esprit et la lettre des différentes lois réglant la laïcité.

      Une remarque complémentaire : je trouve Mme la ministre, par ailleurs prompte à pourfendre le moindre recoin de sexisme y compris dans le terme “école maternelle” bien tolérante vis à vis d’une institution qui sépare encore, apparemment, hommes et femmes en deux organisations. Mais nous avions vu avec une association salafiste que Mme la ministre a l’indignation variable suivant la source.

      • 27 Février 2016 à 23h30

        Fixpir dit

        Ooooops. Milles excuses, Patrick, je n’avais pas vu que vous annonciez ce colloque dans les tréfonds du forum.

    • 27 Février 2016 à 18h26

      hudhud dit

      Je crois que Causeur ne peut pas parler de la suffisance et de l’insuffisances de la franc-maçonnerie, en ne se basant que sur le Grand Orient. Il existe beaucoup d’autres obédiences 
      souvent en désaccord avec la vision politique du G.O
      Que Causeur aille voir :
      la Grande Loge de France  
      la Grande Loge Nationale Française 
      la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra … etc 

      • 28 Février 2016 à 11h14

        Fixpir dit

        Finalement, il y aurait autant de manières différentes d’être franc-maçon que de loges.

        Il me semble bien que l’article avait pris cette dimension en question. La question suivante serait statistique, combien en gros dans chaque loge et dans quelle partie de la société chaque loge serait implantée. Dommage que votre intervention ne nous éclaire pas plus, vous semblez connaître, au moins un peu, la FM.

    • 26 Février 2016 à 16h39

      Guenièvre dit

      @ Parseval,

      “Ou alors tracer un triangle sur le dos de la main avec le pouce.
      Je suis persuadé qu’il y a quelque part dans la Recherche un qui-propos à ce sujet mais impossible de retrouver le passage, c’est exaspérant…”

      Vous êtes sûr qu’il ne s’agit pas du passage du “Temps retrouvé” où Charlus malaxe la main du narrateur en contemplant un beau Sénégalais : ” …tout l’Orient de Decamps , de Fromentin, d’Ingres, de Delacroix…”

      • 26 Février 2016 à 17h52

        Parseval dit

        Si c’est bien ce passage que je cherchais (« malaxer », voilà !) sans le retrouver. Mais du coup il n’y a nul quiproquo maçonnique, je dois amalgamer ça avec un autre roman, mais lequel ?… Hou que c’est frustrant.

        • 26 Février 2016 à 19h49

          Guenièvre dit

          Là je ne peux plus rien pour vous !

    • 26 Février 2016 à 14h36

      Xano dit

      Je pensais Mr Brighelli, plus consistant et là je découvre un article qui reprend des poncifs, des lieux communs avec la multitude d’article déjà écrit sur le sujet. C’est vraiment un ramassis de sottises. Selon Mr Brighelli, la Franc-maçonnerie serait une religion laïque …! Il faudrait qu’il m’explique comment une religion peut être laïque ? Comment une religion peut affirmer que chacun ayant une entière liberté de conscience, on est libre de croire ou de ne pas croire ?
      La conclusion de Mr Brighelli est un morceau de bravoure; à conserver précieusement pour la postérité : “La République ne peut pas se contenter de proposer comme seule espérance une éthique maçonnique paradoxalement caractérisée par son absence d’éthique : un relativisme érigé en dogme suprême par le refus d’admettre la loi naturelle et toute autorité́ supérieure à la conscience individuelle.” Quand on vous dit qu’il dit des sottises … !

    • 26 Février 2016 à 12h26

      thd o dit

      On avait mentionné au début des commentaires le cas de la franc-maçonnerie en Angleterre. Un complément sur ce thème :

      http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/law-and-order/6509916/Judges-no-longer-have-to-declare-Freemasonry.html

      En 1998, le Labour Party avait apparemment demandé à ce que les juges déclarent obligatoirement leur appartenance à la franc-maçonnerie, mais n’était pas allé jusqu’à rendre cette déclaration obligatoire pour les commissaires de police.

      En 2007, une décision de la Cour européenne des droits de l’homme avait conclu que l’Italie, où une disposition similaire existait, violait ainsi les droits de l’homme des francs-maçons.

      Suite à cela, et comme les francs-maçons anglais menaçaient de porter plainte sur la base de cette décision, le même Labour Party avait décidé de supprimer cette obligation de déclaration.

    • 26 Février 2016 à 11h58

      Amalfiore dit

      je suis désolé de lire autant de bêtises sur un sujet que manifestement vous ne connaissez pas.
      La FM n’est pas secrète car les temples ne sont pas cachés et si vous voulez connaitre des FM, il suffit d’attendre qu’il entre.
      Quant à leur rituel,les livres sont pléthores et les articles si nombreux que pour être secrets il faudrait que l’on soit sourd , aveugle ou de mauvaise foi.
      De plus personne n’empêche quiconque de croire en dieu ou pas .
      Pour finir qu”est ce que ça peut vous faire que des personnes perdent leur temps à se retrouver?
      Et puis être FM ça ne veut pas dire que vous  êtes mieux ni moins bien qu’un autre.
      Vu comment vous intervenez sur ce sujet , cela me donne beaucoup de doutes sur vos autres interventions. 

      • 27 Février 2016 à 22h54

        Fixpir dit

        Pardonnez mes questions svp, je ne connais rien à la FM.
        La maçonnerie est elle ouverte à toute personne qui s’y intéresse ? Les temples sont ils ouverts à tous (sous réserve d’heures d’ouverture etc..) ?
        Si l’accès n’est pas ouvert à tous, et que les séances ne sont pas publiques ou publiées (ce que je ne sais pas, voir la phrase d’introduction), l’on est bien dans une sorte de secret.

        Ce secret ne me semble pas scandaleux en soi, après tout, il y a bien des clubs, entreprises de rencontre, etc… qui fonctionnent plus ou moins sur ce type de principe. Mais, lorsque l’on parle de structures qui ont une influence certaine sur la société, il ne faut pas s’étonner que la fermeture déclenche des interrogations qui, en l’absence d’informations ouvertes, dégénèrent en fantasmes.

    • 26 Février 2016 à 10h03

      C. Canse dit

      Trêve de plaisanterie. Aujourd’hui, ces sociétés secrètes ont-elles toujours lieu d’être ?
      J’en doute à moins qu’on n’y fasse des choses “pas catholiques” car avancer des idées progressistes n’est plus passible d’excommunication. 

    • 26 Février 2016 à 9h33

      C. Canse dit

      Et cet article qu’est même pas foutu de dire comment qu’on monte un mur !
      Matos : pierres, fil à plomb, ciment, eau, brouette, pelle.
      Du temps et des bras ! Le bleu de travail est conseillé idem pour les godillots et des gants. 

      • 26 Février 2016 à 9h43

        C. Canse dit

        Le fil à plomb est indispensable si on veut pas qu’l'mur ait une tronche de tour de Pise
        Y a pas d’équerre ni d’compas. 
        Les cons, passez vot’ chemin ! 

      • 26 Février 2016 à 9h43

        Lector dit

        ouep rien que des Numérobis !

        • 26 Février 2016 à 9h45

          C. Canse dit

          Bah oui, si vous voulez pas donner d’indigestion aux crocos !

        • 26 Février 2016 à 9h46

          C. Canse dit

          Le niveau, ça’l'fait aussi, c’est même mieux qu’l'fil !

        • 26 Février 2016 à 9h47

          C. Canse dit

          C’est pas lui qui baisse, c’est l’eau qui monte.

        • 26 Février 2016 à 9h49

          Lector dit

          mais dites-moi CCanse, vous en êtes ? ^^
          :D

        • 26 Février 2016 à 9h52

          C. Canse dit

          Ben, non, pas le temps, dans la vie, quand y faut, y faut !
          Pas b’zoin d’passer par la case “franche”, comptez !

        • 26 Février 2016 à 9h58

          Lector dit

          :) bah c’est sûr vous n’en êtes pas, un maçon aurait dit “zone” plutôt que “case”

        • 26 Février 2016 à 9h59

          C. Canse dit

          C’est un vrai gruyère.
          Sauf que les trous dans les murs, ça le fait pas du tout ni les souris, passe que ça vous fait un éboulis, j’vous raconte pas !

          Et pis, même qu’après, faut tout ramasser et tout recommencer. Alors, votre mur, y monte pas. 

        • 26 Février 2016 à 10h00

          C. Canse dit

          Pourquoi ? Y vous en manque une ?

        • 26 Février 2016 à 10h07

          Lector dit

          ça se voit ?

        • 26 Février 2016 à 10h11

          C. Canse dit

          J’lis pas dans les lignes de Causeur.

    • 26 Février 2016 à 8h42

      Parseval dit

      Lit-on encore Tolstoï à l’ESSEC ?

      « Oh ! non, bien au contraire, je suis très heureux de faire votre connaissance… » Et les yeux de Pierre, attirés par la bague, y aperçurent la tête de mort, signe habituel de la franc-maçonnerie.

      « Permettez-moi de vous demander si vous êtes franc-maçon ?

      – Oui, monsieur, j’appartiens à cet ordre… En mon nom et au sien, je vous tends une main fraternelle.

      – Je crains, dit Pierre, en hésitant entre la sympathie que lui inspirait ce vieillard et les plaisanteries dont les francs-maçons étaient ordinairement l’objet, je crains de ne point vous comprendre ; je crains que ma manière de voir sur la Création en général ne soit en complet désaccord avec la vôtre.

      – Je connais votre manière de voir… Vous croyez, et la majorité des hommes le pense comme vous, qu’elle est le produit du travail de votre intelligence ? Non, monsieur… Elle est le fruit de l’orgueil, de la paresse et de l’ignorance !… Vous nourrissez une triste erreur, et c’est pour la combattre que j’ai engagé cette conversation.
      – Pourquoi ne supposerais-je pas que l’erreur est de votre côté ?

      – Je n’oserais pas dire que je connais la vérité, répliqua le franc-maçon, qui étonnait Pierre de plus en plus par la précision et la fermeté de ses paroles. Personne ne parvient seul jusqu’à la vérité ; c’est seulement pierre par pierre, avec le concours des milliers de générations qui se sont succédé depuis Adam jusqu’à nous, que s’élève l’édifice destiné à devenir un jour le temple digne du Grand Dieu.

      – Je dois vous avouer que je ne crois point en Dieu, » dit Pierre avec effort, mais il sentait l’obligation de ne rien cacher de sa pensée.

      Le franc-maçon le regarda d’un œil profond et avec le sourire d’un bon riche, dont les millions vont rendre heureux le pauvre qui lui confie sa misère :

      « Mais vous ne le connaissez pas, monsieur, vous ne pouvez pas le connaître, et vous êtes malheureux, parce que vous ne le connaissez pas.

      • 26 Février 2016 à 8h50

        Parseval dit

        – Vous ne le connaissez pas… Il est ici, il est en moi, il est dans mes paroles, poursuivit le franc-maçon d’une voix sévère, il est en toi jusque dans cette négation blasphématoire que tu viens de prononcer ! »

        Il se tut et soupira, en s’efforçant de reprendre son calme.

        « S’il n’existait pas, reprit-il à demi-voix, nous n’en causerions pas. De qui as-tu parlé ? Qui as-tu renié ? s’écria-t-il tout à coup avec une exaltation fiévreuse et une puissance dominatrice. Qui donc l’aurait inventé, s’il n’existait pas ? D’où t’est venue, à toi et au monde entier, l’idée d’un être incompréhensible, tout-puissant, et éternel dans tous ses attributs ?… Il existe ! reprit-il après un long silence, que Pierre se garda d’interrompre. Mais le comprendre est impossible !… » et il feuilletait d’une main nerveuse et agitée les pages de son livre. « Si tu doutais de l’existence d’un homme, je t’aurais mené à cet homme, je te l’aurais montré ; mais comment puis-je, moi humble mortel, prouver sa toute-puissance, son éternité, sa miséricorde infinie à celui qui est aveugle, ou qui ferme les yeux exprès pour ne pas le voir, le comprendre, et qui ignore volontairement la corruption et l’indignité de sa propre personne ? Qui es-tu, toi ? Tu te crois sans doute un sage, pour avoir prononcé ce blasphème, ajouta-t-il avec un sourire de mépris, et tu es aussi insensé, aussi ignorant qu’un enfant qui joue avec le mouvement artistement combiné d’une montre. Il n’en comprend pas le but et ne croit pas à celui qui l’a fait. Le connaître est difficile. Nous y travaillons depuis des siècles, depuis Adam jusqu’à nos jours, et toujours l’infini nous en sépare !… Là éclatent notre faiblesse et sa grandeur ! »
        (…)

        Bon et puis à cause de la nouvelle restriction sur la longueur des postes, y a plus assez de place pour mettre la description désopilante de l’initiation. Tant pis pour vous…

        • 26 Février 2016 à 9h30

          Villaterne dit

          Salut Lector
          C’est un doigt sur l’intérieur du poignet
          Salut Parseval
          Dites-moi, c’est quoi les balises pour le cadre ?

        • 26 Février 2016 à 9h34

          Parseval dit

          blockquote

        • 26 Février 2016 à 9h35

          Lector dit

          ah voilà ! merci Villaterne. Bref un Check ! ‘tain de racailles en fait. :D

        • 26 Février 2016 à 9h43

          Parseval dit

          Ou alors tracer un triangle sur le dos de la main avec le pouce.
          Je suis persuadé qu’il y a quelque part dans la Recherche un qui-propos à ce sujet mais impossible de retrouver le passage, c’est exaspérant…

        • 26 Février 2016 à 11h10

          Villaterne dit

          TEST

      • 26 Février 2016 à 9h13

        Lector dit

        “Oui, monsieur, j’appartiens à cet ordre… En mon nom et au sien, je vous tends une main fraternelle.”
        ah ben tiens, le signe des j’en-suis aussi (avec un doigt dans la paume ou qq chose du genre) comme dans l’Arnaque l’index sur le nez.

        • 26 Février 2016 à 9h23

          C. Canse dit

          À Lector

          Bonjour !
          Ce serait-y que ça les démangerait ? 

        • 26 Février 2016 à 9h26

          Lector dit

          Hello CCanse, en tout cas, tel qu’on me l’a décrit, ce “touché” avait bien un petit côté obscène…

        • 26 Février 2016 à 9h35

          C. Canse dit

          C’est pas des maçons, c’est des cochons.
          Sacrés polissons ! 

        • 26 Février 2016 à 9h38

          Lector dit

          a-t-on idée de caresser le poignet des gens en public hein ! Why not a foot massage tant qu’on y est…

        • 26 Février 2016 à 9h40

          C. Canse dit

          Y a des femmes dans ces loges ?
           

        • 26 Février 2016 à 9h47

          Lector dit

          les loges mixtes sont très récentes d’après ce que j’ai compris.

        • 26 Février 2016 à 9h49

          C. Canse dit

          Y-z-ont fait la parité ?
           

        • 26 Février 2016 à 9h52

          Lector dit

          surtout entre pairs et maires

        • 26 Février 2016 à 9h54

          C. Canse dit

          Y-z-ont eu des petits ?

        • 26 Février 2016 à 10h01

          Lector dit

          bien sûr, rien n’est impossible de nos jours, comme écrivait Léon telstoys r us : on peut être “père et gay”.

        • 26 Février 2016 à 10h06

          C. Canse dit

          Ouais, c’est vrai.
          C’est les maçons qui ont inventé la GPA ?
          Y savent pas faire des murs mais y font les coucous. 

        • 26 Février 2016 à 10h16

          Lector dit

          honni soit qui nie d’y fie

        • 26 Février 2016 à 13h31

          C. Canse dit

          À Lector

          Excellent. : D D