Football: Iran vs Qatar, un match français? | Causeur

Football: Iran vs Qatar, un match français?

Un fonds iranien propose de racheter l’OM

Auteur

David Desgouilles

David Desgouilles
Blogueur et romancier. Prochain roman à paraître : janvier 2017.

Publié le 09 juin 2016 / Monde Sport

Mots-clés : , , ,

iran om psg qatar

Photo: Sipa. Numéro de reportage : AP21876526_000013.

Alors que le Championnat d’Europe des nations va débuter, une nouvelle concernant  le monde de football n’a sans doute pas eu l’écho qu’elle méritait. Le célèbre Olympique de Marseille ayant été mis en vente il y a quelques semaines par sa propriétaire Margarita Louis-Dreyfus, un fonds d’investissement serait très bien placé pour conclure l’achat du club aux soixante-sept saisons dans l’élite française. C’est le journal France Football qui l’annonce : ce fonds d’investissement serait iranien. Les relations diplomatiques entre les pays occidentaux et la République islamique ayant connu un certain réchauffement ces dernières années, le business reprend également. Et, en 2016, qui dit business dit évidemment football.

Si l’affaire devait se conclure dans les prochaines semaines, l’Iran ne serait pas le premier pays à investir dans le football français. Même si France Football fait état de précisions du club selon lesquelles il ne s’agirait pas de l’Etat iranien mais bien d’un fonds d’investissements privé perse, on imagine mal que les Gardiens de la Révolution n’aient pas leur mot à dire dans une telle transaction. Ainsi, depuis quelques années, un proche du gouvernement azerbaïdjanais avait pris le contrôle du RC Lens, avec de nombreuses infortunes, l’AS Monaco est la propriété d’un richissime homme d’affaires russe, et last but not least, le fonds souverain du Qatar possède le PSG, club de la capitale. Je n’évoquerai pas le triste sort de mon FC Sochaux vendu par Peugeot à un illustre inconnu propriétaire d’une PME hong-kongaise.

Des stades aux noms de marques

La rivalité entre le club phocéen et celui de la capitale, créée de toutes pièces par le duo Denisot-Tapie dans les années 1990, et qui a abouti à des heurts réguliers entre les supporters de l’OM et ceux du PSG, pourrait bien prendre de l’ampleur. On connaît l’état des relations entre l’émirat sunnite du Qatar et la République islamique chiite. Voilà qu’ils pourraient bien s’opposer sur les pelouses du Vélodrome et du Parc des Princes dans le cadre du « soft power footballistique », thème cher à notre excellent confrère Régis Soubrouillard. L’Iran et le Qatar n’ont d’ailleurs pas d’autre choix pour l’heure que d’investir dans le football de clubs. En matière de sélections nationales, le premier n’a participé qu’à deux phases finales de Coupe du monde (1978, 1998) tandis que le second y participera…  en 2022, parce que la FIFA lui en a confié l’organisation, dans les conditions que l’on sait.

Ainsi va le football français d’aujourd’hui. Les clubs deviennent les instruments de promotion de nations étrangères et ils jouent dans des stades aux noms de firmes. Le Vélodrome aurait d’ailleurs été rebaptisé « Orange Vélodrome », du nom d’un célèbre opérateur téléphonique, le stade de Nice a été nommé « Allianz riviera » tandis que celui de Bordeaux a pris le nom poétique de « Matmut Atlantique ».
À défaut de présenter un niveau de jeu comparable à celui de ses voisins, le championnat de France de football ne manque décidément pas d’assurances.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 9 Juin 2016 à 20h06

      Cardinal dit

      “Les clubs deviennent les instruments de promotion de nations étrangères.”
      Avouez que regarder un match de foot est plus intéressant que de regarder passer un TGV.
      Mieux vaut donc investir là où il y a le plus de clients.
      En outre c’est plus avantageux pour nous, s’ils investissent en TGV ou en rafale on récupère les sous mais on perd les TGV et les rafales.
      En investissant en club de foot on ne récupère pas les sous, sauf si le vendeur est français, mais on garde les stades et le spectacle et on récupère les impôts et la TVA sur les revenus et les tickets.
      Le risque est plus entre les ambassades d’Iran et du Qatar qu’entre le PSG et l’OM.

    • 9 Juin 2016 à 19h15

      plouc dit

      c’ est génial , on va avoir sur notre territoire la continuation de la guerre de l’ islam sunnite contre l’ islam chiite !!!
      que va faire alors notre gouvernement socialaud arabo musulman sunnite terroriste soumis aux états islamiques du Qatar et de l’ Arabie Saoudite ??????
      j’ en salive déjà !!!!!!

    • 9 Juin 2016 à 17h42

      Pepe de la Luna dit

      Je préfère largement l’Iran au Qatar. Au moins, Téhéran ne finance pas les djihadistes qui mettent le monde à feu et à sang depuis trente ans…

      • 9 Juin 2016 à 17h48

        durru dit

        ?? Depuis trente-cinq ans (et effectivement en baisse constante) l’Iran a été, avec la Libye, un des principaux sponsors tu terrorisme international…
        En parlant d’aujourd’hui, oui, effectivement, c’est largement préférable. Mais parler en bien de l’Iran au sujet du terrorisme sur les derniers “trente ans”…

    • 9 Juin 2016 à 17h36

      René de Sévérac dit

      Il en reste pas mal de clubs de football !
      Si ça permet de payer notre pétrole, pourquoi pas ?

    • 9 Juin 2016 à 17h22

      georges dit

      J’oubliais l’université appartient à une large frange d’abrutis 

    • 9 Juin 2016 à 17h14

      georges dit

      Vendons Louis Legrand, H4, Condorcet, Bertran de born et les autres c’est déjà fait d’une certaine manière !et tout le tintouin à nos amis du pourtour méditerranéen, qu’on en finisse.
       

    • 9 Juin 2016 à 16h01

      bakman dit

      A David
      L Iran a été qualifié 4x (non 2x comme cité dans votre article) à la phase finale de la coupe du monde en 1978, 1998, 2006 et 2014…
      S’agit d’exploits sportifs et non financiers, je pensais qu’il était intéressant de le mentionner ;-)

    • 9 Juin 2016 à 14h59

      QUIDAM II dit

      Au Qatar : Le PSG, et le palais Clam-Gallas, (le plus bel institut culturel français à l’étranger à Vienne)…

      Le Ritz au milliardaire égyptien Mohammed Al-Fayed…

      Le Georges V au prince Al-Walid ben Talal ben Abdelaziz Al Saoud d’Arabie saoudite à 45% (et Bill Gates à 45%)

      L’OM à peut-être à l’Iran…

    • 9 Juin 2016 à 13h50

      salaison dit

      attention !…… ton “chef” finit très mal (bien qu’il ait bien vécu sur le compte du con…tribuable !)

    • 9 Juin 2016 à 13h48

      salaison dit

      La France vendue à l’ “encan”……..
      heureusement c’est bientôt fini…… (car il ne restera que des “broutilles”)

    • 9 Juin 2016 à 12h15

      AGF dit

      Quoi de neuf? Bientôt il ne restera plus rien à vendre aux musulmans . Le Qatar et l’Arabie Saoudite sont déjà chez eux au ministère de l’économie et à l’Élysée. Les palestiniens et les libanais possèdent le Quai d’Orsay . L’avenue Foch côté descente appartient en grande partie aux damnés de la terre palestiniens en montant aux syriens que côtoient les rois n****s. Et maintenant l’Iran fasciste veut sa part du gâteau. Au lieu de déconner en permanence dans les rues les français en grève(enfin ceux qui peuvent encore revendiquer une appartenance et un attachement réels à ce pays ) feraient mieux de se poser la question de leur avenir dans un pays qui commence à être dominé par des états dans lesquels quand on n’est pas musulman on est un dhimmi et quand on affiche pas richesse et morgue on est un esclave.

      • 9 Juin 2016 à 12h55

        C. Canse dit

        À AGF

        Il nous reste l’expropriation et le Monopoly. :-) 

        • 9 Juin 2016 à 13h02

          Lector dit

          aïe d’après Nadine on a déjà vendu la gare du nord.