Le journalisme sportif qui zappe le sport | Causeur

Le journalisme sportif qui zappe le sport

Du foot à la télé mais sans l’image

Auteur

Ingrid Riocreux

Ingrid Riocreux
est agrégée de lettres et auteur de "La Langue des médias".

Publié le 30 septembre 2016 / Médias

Mots-clés : , , , ,

duel l'équipe

"L'Equipe du soir", sur Equipe 21

Après la radio qui se transforme en télé, voici la chaîne de télé qui se prend pour une radio. Ils sont fous, ces médias.

J’avoue…

Je suis amenée, parfois, c’est vrai, à regarder l’Équipe 21 (rebaptisée depuis peu, tout simplement, l’Équipe). Je pense, devant cette chaîne, ressentir ce qu’éprouve tout être normalement constitué à qui j’explique que j’ai participé à un colloque de trois jours sur l’adjectif qualificatif : mais qu’est-ce que vous avez pu raconter pendant trois jours sur l’adjectif qualificatif ?

J’admets, en effet, une forme d’étonnement incrédule mêlé d’une espèce d’admiration quand je vois qu’on peut disserter aussi longtemps, s’écharper doctement, débattre avec tant de sérieux sur des sujets comme : « Est-ce grâce à Favre ou à Balotelli que Nice est leader ? », « Bruno Génésio doit-il conserver sa défense à trois ? », « Fékir est-il l’homme de cette sixième journée ? ».

Même éblouissement devant ces « Duels » chronométrés, manifestement hérités des antiques joutes oratoires, dont l’enjeu est de déterminer si une défaite 3-2 face à Rennes est, ou n’est pas, un grave revers pour l’OM.

C’est un métier…

Lisez la suite de l’article sur le blog d’Ingrid Riocreux. 

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 30 Septembre 2016 à 17h20

      Mitidja dit

      Cela montre surtout l’indigence crasse des chaines françaises qui, “gratuites” et repues de recettes publicitaires, n’ont aucun reportage en direct à offrir aux téléspectateurs ( à part la boxe sur “l’équipe” justement de temps en temps, et W9 pour le foot )..Si vous voulez du sport, allez sur ZDF Allemagne, je me suis régalé cette semaine à regarder Athlético/Bayern, et c’est gratos! Pour une fois que l’Europe sert à quelque chose..

    • 30 Septembre 2016 à 15h51

      Lector dit

      Finalement c’est comme avec le commentaire politicien journaleux ou lambda ; j’avoue une forme d’étonnement incrédule sans admiration pour le commentaire statistique peu disert, qui, à l’instar de celui du parieur sportif, s’étend sur une triangulaire, se répand en calculs électoraux, construit sa votation à l’aune d’une compétition primaire, pour au bout du compte miser contre ses propres convictions pour le candidat le moins pire ou celui qui aurait plus de chance d’en battre un plus mauvais. Les programmes ? Ben pas le temps pour ces choses là. Bref la politique sans le politique.

      • 1 Octobre 2016 à 10h08

        Hannibal-lecteur dit

        Comme c’est vrai, Lector, et vous apportez là la preuve du vice fondamental du journalisme : il ne s’agit pas de donner des nouvelles, de renseigner ceux qui n’ont pas accès aux sources, non, il s’agit de pisser assez de copie chaque jour pour gagner son bœuf, point final. 
        Ce qui est dit est secondaire, et ne compte pas, dans la seule limite que ce soit accepté en publication. Et comme l’intérêt de celui qui publie et de celui qui pisse est le même, vendre de la copie, on n’a pas fini d’en boire, du pipi.
        Mais sur Causeur … espérons …

    • 30 Septembre 2016 à 13h01

      malaimé dit

      C’est vrai, c’est vraiment horrible ces plateaux télé, genre café du commerce, où l’on parle sport sans jamais le montrer. Mais plus horribles encore sont les commentaires sportifs sur images. Remarquez, on peut toujours couper le son tandis que dans le premier on est obligé de changer de chaîne.

      • 30 Septembre 2016 à 15h53

        Lector dit

        au moins au café du commerce les gens socialisent un peu.

        • 1 Octobre 2016 à 10h00

          Hannibal-lecteur dit

          Eh ben c’est dur! Il faut se bouger le cul, et moi, mon fauteuil, j’ai du mal à en démarrer…et peut-être la solution se trouve-t-elle un peu dans des tribunes comme celle-ci, accessibles depuis le fameux fauteuil…

    • 30 Septembre 2016 à 11h05

      Wil dit

      Donc en fait l’Equipe TV qui parle de foot sans jamais en montrer c’est un peu un précurseur de Causeur qui est en train de devenir un site de soi disant articles avec en fait des morceaux d’articles et un lien vers le blog de l’auteur.
      Vu comme ç’est parti depuis quelques mois,dans un an on aura plus pour “article” qu’un titre,une photo et un lien.Du journalisme sans jamais en montrer donc.

      • 30 Septembre 2016 à 15h53

        Lector dit

        :D

      • 1 Octobre 2016 à 9h51

        Hannibal-lecteur dit

        Ça énerve l’Ours aussi, et …moi aussi sans bien savoir pourquoi, vu qu’un simple clic résout le problème.
        Et, Wil, votre prévision serait-elle si terrible à se réaliser ou n’est-ce pas ce ( minuscule ) changement dans nos habitudes qui nous déplaît d’abord? Restons jeunes … 

    • 30 Septembre 2016 à 8h59

      clark gable dit

      La petit écran ne sert plus qu`a cela désormais , un plateau télé avec un animateur et quelques chroniqueurs et c`est parti pour des heures de discussion entre eux aussi longues qu`inutiles
      Autant aller dans un bistrot ,c`est du méme niveau ( la pub en moins et au bout d`un moment les bavards finissent par se taire contrairement a la TV !

      • 1 Octobre 2016 à 9h56

        Hannibal-lecteur dit

        Bien mieux vaut le bistro, où la conversation c’est vous qui la faites au lieu de gober passivement celle d’autrui, aussi dēbile soit-elle, puisque même ça, cette débilité, il vous est impossible de la dire à quiconque, et vous en restez l’otage.

    • 30 Septembre 2016 à 8h47

      Habemousse dit

      Le cinéma doit de plus en plus partager son vedettariat avec les animateurs télévisés. : c’est encore une façon de rendre accessible l’inaccessible, de le faire descendre dans la rue, pour aller chercher les abonnés sur place : la télé réalité est faite pour ça : peut importe le contenu pour vu qu’elle ait l’audimat.

      Vous n’allez tout de même pas vous plaindre qu’un commentateur de baballe ronde expérimente en premier les émotions fortes d’un match, afin de vous épargner l’infarctus d’une action trop soudaine, d’un but improbable venu d’ailleurs !

      Sa mission est de chouchouter ses moutons pour que le propriétaire puisse profiter d’une laine premier choix après la tonte.

       Il n’y a pas de petites économies.  

    • 30 Septembre 2016 à 8h27

      steed59 dit

      forcément si on ne s’intéresse pas au foot ….

      • 1 Octobre 2016 à 10h17

        Hannibal-lecteur dit

        On peut s’intéresser au foot sans obligatoirement l’être par l’opinion de quatre gugusses primaires sur le foot…

    • 30 Septembre 2016 à 8h01

      Archebert Plochon dit

      Les gens ont besoin de conversation, savez-vous, et pour cela il faut un sujet ; alors quand on a les nerfs usés par Hollande, Sarko, et les fascistes kebab, le foot est un terrain commun. Grâce à ce sujet, j’ai passé des moments agréables avec des gens avec lesquels je ne partage rien : c’est comme le temps, si vous voulez, mais en plus technique. Par ailleurs le football est un réservoir inépuisable de sucreries onomastiques : Mehmet Scholl, Luigi Glombard, Kevin Bahamboula, Carsten Jancker… Et je ne cite que ceux qui me viennent à l’esprit. En résumé : mieux vaut parler avec de vrais amateurs de foot qu’avec de faux intellectuels.

      • 1 Octobre 2016 à 10h18

        Hannibal-lecteur dit

        Parler avec, oui, juste les entendre…

    • 30 Septembre 2016 à 6h50

      bea33 dit

      Excellent article qui met le doigt sur le caractère quasi religieux du football, avec ses dieux et ses développements interminables sur le sexe des anges.