Le FN a gagné en respectabilité mais reste dangereux | Causeur

Le FN a gagné en respectabilité mais reste dangereux

Il vise la destruction de notre héritage libéral et européen

Auteur

Philippe Raynaud
Professeur de sciences politiques.

Publié le 20 avril 2015 / Politique

Mots-clés : , , , ,

fn insecurite culturelle ump ps

L’épisode des élections « départementales » de mars 2015 est d’abord frappant par la disproportion entre ses effets immédiats et sa signification politique à moyen terme. D’un côté, on a affaire à une élection intermédiaire, qui donne une large victoire à l’UMP d’une manière parfaitement symétrique à ce qui s’était passé pendant la présidence de Nicolas Sarkozy. L’abstention a été moins importante que prévue et elle s’explique au demeurant par des raisons normales : on voit mal pourquoi les électeurs auraient dû se passionner pour l’élection des conseillers départementaux, alors qu’on leur répète depuis des années que le département est une institution inutile et coûteuse qui ne doit sa survie qu’au désir des élus de conserver leurs mandats. D’un autre côté, toute la campagne a tourné autour d’une catastrophe annoncée  et (provisoirement ?) évitée – la constitution du Front national en « premier parti de France » ; la seule question qui retient aujourd’hui l’attention est de savoir si les résultats du Front national dans cette élection annoncent la présence de Marine Le Pen au deuxième tour de la présidentielle, ce qui ferait passer au second plan l’affrontement entre les deux grands « partis de gouvernement ». Ainsi, dans un pays profondément inquiet pour son avenir, le seul enjeu réel de la compétition serait de savoir qui peut le mieux « barrer la route au Front national ».

Cette polarisation sur les résultats du Front national est d’autant plus frappante qu’on ne manque pas d’analyses sérieuses et aisément accessibles des problèmes posés par sa progression et par son installation durable dans le paysage politique. Pascal Perrineau1 explique cettela montée régulière du Front par le fait que Marine Le Pen n’a pas seulement réussi à « dédiaboliser » son parti en abandonnant peu à peu le folklore compromettant que cultivait son père, mais qu’elle a su, en jouant des faiblesses des « grands » partis, le faire apparaître comme la seule force capable de faire entendre les inquiétudes de ceux qui, pour de bonnes et de mauvaises raisons, se considèrent comme les vaincus des dernières vagues de modernisation.

[...]

*Photo : Laurent Cipriani/AP/SIPA. AP21666581_000003.

  1. Pascal Perrineau, La France au front, Fayard, 2014.
  2. Christophe Guilluy, Fractures françaises, François Bourin, 2010 ; La France périphérique. Comment on a sacrifié les classes populaires, Flammarion, 2014.
  3. Laurent Bouvet, L’Insécurité culturelle, Fayard, 2015.
  4. Ce constat désagréable a connu deux réponses dont on ne sait pas trop si elles sont complémentaires ou contradictoires ; la première, due à l’association Terra Nova, revient à abandonner le vieux peuple à son triste sort en cherchant à s’appuyer sur une coalition bigarrée qui va des militants LGBT aux jeunes issus de la diversité, avec l’électorat féminin comme base de masse ; la seconde, que défend notamment le vigilant Edwy Plenel, consiste à dénoncer dans les différentes « phobies » qui polluent l’atmosphère française le fruit de choix réactionnaires que des élites perverses auraient réussi à diffuser dans des classes populaires foncièrement étrangères à ces passions malsaines.
  5. Pierre Martin, Comprendre les évolutions électorales. La théorie des réalignements revisitée, Presses de Sciences Po, 2000.

  • causeur 23

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 82 - Avril 2015

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur 23
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 22 Avril 2015 à 10h47

      Félix dit

      Je ne sais pas où il a vu que l’Europe disposait d’un héritage libéral, prenant ses désirs pour des réalités.
      L’Europe a un passé social dont nous héritons. Elle a, par ailleurs, donné naissance au marxisme qui, soit-dit en passant, n’avait pas que du mauvais en matière d’analyse de la société.

    • 21 Avril 2015 à 21h12

      arduenna dit

      Parfaitement dit NICO ,pour moi c’est vote FN ou abstention !

    • 21 Avril 2015 à 19h38

      alain dit

      je ne vois pas ce qui est dangereux dans le FN
      si ce parti existe c’est grâce a MITTERRAND alors cessez de vous plaindre comme des vieilles filles moi je trouve que nous allons doucement mais surement vers une dictature avec le PS donnez lui le pouvoir en 2017 et on en reparle vous ne pourrez plus aller pisser sans en demander la permission car il se pourrait que ça gène votre voisin   

      • 22 Avril 2015 à 10h50

        Félix dit

        Ce qu’il considère de dangereux, c’est que nos “élites” et leurs protégés qui servent d’alibi à leur existence ne pourront peut-être plus s’engraisser sur le dos des Français…

    • 21 Avril 2015 à 19h37

      Adoreleschiens dit

      Depuis 43 ans (1972, date de sa création)que je vote FN.. les termes: “Barrer la route au Front National”, s’ils n’étaient pas si tristes à pleurer, me feraient rigoler..C’est à l’UMPS qu’il faut barrer la route, pour son bilan désastreux!.. JMLP a déclaré (avec juste raison) que les gouvernants qui se sont succédé depuis 40 ans, portent une responsabilité écrasante et criminelle!…Giscard, avec son acolyte Chirac, a fait voter la loi sur le ‘regroupement familial’.. Résultat: 13 millions d’immigrés hors CEE, dont 9 millions env. de musulmans en France…(Et plusieurs centaines de milliers qui rentrent tous les ans.. On construit deux mosquées par semaine.. Pas assez, déclare Mr. Dalil Boubakeur!!..(Combien de terroristes potentiels??!..) Le même Chirac ayant supprimé l’Armée (Chirac, je le rappelle a été condamné à 2 ans de prison (avec sursis) de Droit Commun.. Alain Juppé, ‘le meilleur d’entre nous’(sic).. à 14 mois de la même peine..) Sarkozy, qui devait ‘nettoyer la France au Karcher’.. a supprimé la ‘double peine’.. Institué le conseil français (Re-sic) du culte musulman.. fait la navette chez le juge d’instruction, pour ses nombreuses ‘casseroles’.. Comment voulez-vous que ces gens-là, fassent, demain, ce qu’ils n’ont PAS fait quand ils étaient au pouvoir?!!.. Le général De Gaulle avait raison, quand il disait: “Les français sont des veaux”!.. Comme l’a écrit Michel Houellebecq, dans son dernier livre: “Soumission”.. Bientôt la France aura un président musulman!!.. Merci qui?.. Merci à l’UMPS: Merci à Mrs. Giscard d’Estaing, Mitterrand, Chirac, Sarkozy et le président ‘Normal’.. J’ai nommé Mr. François Hollande’.. Ah, français ‘souschiens’.. Vous avez mangé votre pain blanc.. Le pire est à venir!!…

    • 21 Avril 2015 à 13h53

      nico dit

      Depuis 30 ans, toujours les mêmes incantations glapissantes, jamais d’explications. Toujours les mêmes affirmations péremptoires, mais pas de preuves.
      “Le FN est un parti fasciste qui capitalise sur la haine de l’Autre”. Boum. Et la République est en danger. Et la Démocratie menacée. Et il est urgent d’entrer en Résistance. Saint Hessel priez pour nous.

      Et ne demandez pas d’explications à ce charabia, sinon c’est que vous êtes vous-même fasciste.

      Nos Jean Moulin en carton feraient bien de s’aviser que l’essence du fascisme, c’est précisément le refus de la discussion au profit des mots d’ordre ; le choix de l’intimidation au détriment de l’argumentation.
      Ils apprendront également que Staline préconisait de traiter son adversaire de fasciste pour le disqualifier, le salir (autrement dit, le diaboliser…) et s’épargner ainsi une discussion argumentée. D’investir le terrain de la condamnation morale pour éviter d’être entraîné sur celui, bien plus glissant, des arguments et des faits. De substituer la calomnie à l’affrontement loyal.
      Enfin, ces idiots utiles se souviendront des paroles du coton tige Lionel Jospin : « nous n’avons jamais été dans une situation de menace fasciste et même pas face à un parti fasciste [...] tout antifascisme n’était que du théâtre »

      http://les-minuscules.blogspot.fr/2015/04/fasciste.html

    • 21 Avril 2015 à 13h40

      Spartacus dit

      Comment peut on être aussi naïf ? Comment peut on penser encore que tous ceux qui votent FN sont des aigris, exclus de la société ? Est ce si difficile d’admettre que certains adhèrent à des concepts simples comme protéger le commerce et l’industrie nationales (ce que font tous les grands pays de ce monde), ne pas avoir les moyens accueillir toute la misère du monde, et ne pas abdiquer devant une technocratie aveugle et totalitaire de Bruxelles ? Mais non, c’est bien plus reposant de penser que tous ceux votent FN sont des tarés!

    • 21 Avril 2015 à 3h55

      Nolens dit

      Encore un article qui voudrait faire croire que la France est trop libérale ou ultralibérale pour faire plaisir aux demeurés de service.
      Nous sommes de fait dans un état de type soviétique, suradministré, ultra-assisté sur le plan social ce qui a constitué un socle de bénéficiaires de la redistribution des richesses produites en une distribution de pauvreté sur les plans matériel et éducatif. Le tout est dirigé par une caste de politiques tous aussi corrompus et menteurs, ils se refilent le mistigri d’élection en élection tout en faisant semblant de s’entretuer. C’est le même scénario que l’on trouve dans les matchs de catch, on se combat sur le ring et on fait la java après les matchs truqués.
      L’Europe est un échec, l’Euro est un échec, ceux qui voyagent avec des euros en poche ont pu observer sa chute vertigineuse, on peut se moquer des Russes et du Rouble. Donc le FN que les pourris qui se partagent le pouvoir ne veulent surtout pas voir arriver au pouvoir est soupçonné de tous les maux, toutes les tares. On lui prête les pires intentions allant jusqu’à invoquer les mânes des grands disparus, on le qualifie de nazi sans connaître la vraie histoire du nazisme, on évoque Pétain comme modèle que le FN aurait adopté, tout cela sont des foutaises agitée par les lecteurs atteints de TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs), dès qu’ils lisent FN ou Le Pen ou Marine ils s’agitent frénétiquement en hurlant Pétainistes, fachos ou nazis.
      Cette Europe et la zone Euro étant des échecs patents, il faut en sortir. Quant à la France, elle est foncièrement antilibérale, le français déteste tous ses voisins, surtout s’ils lui semblent avoir plus de fric que lui. C’est que l’état-providence est providentiel pour tout ce que le pays compte de bons-à-rien dont nos pourris de la politique renforcent les rangs en faisant venir tout ce qu’il y a de plus nuisible sur la planète.
      AMEN 

      • 21 Avril 2015 à 7h23

        Prince Murat dit

        Nolens,
        je suis bien d’accord avec votre analyse et les faits que vous relevez !
        Simplement, je pense que la société dans laquelle nous vivons est tellement absurde, complexe et mensongère, qu’il nous faut absolument renoncer à la qualifier de ”droite ou de gauche” !
        Des milliers de milliards d’euros qui sont distribués sans contrepartie aux financiers, qui servent à spéculer sur la Bourse (CAC 40), puis qui partent aussitôt dans les paradis fiscaux ! L’augmentation vertigineuse des inégalités sociales !
        Vous appelez cela un système de gauche ?
        Des commentateurs qui viennent ensuite ici vous expliquer que chaque citoyen est personnellement responsable des dettes de son pays, comme si vous aviez emprunté 10 euros à votre meilleur copain !
        Et que pour cela, comme les allemands, il y a 10 ans, et depuis trois ans, avec grand succès, les grecs, il nous faut impérativement baisser le Smic de 20 à 30 % et raboter la Sécurité Sociale  ?
        Et que pensez-vous du Tsunami actuel, dégoulinant de larmes et de bons sentiments, venant de nos politiciens et journalistes, qui voudraient nous culpabiliser et nous convaincre que nous avons un devoir moral d’accueillir chez nous des dizaines de millions de réfugiés africains ?
        Un seul mot d’ordre : nettoyons au plus vite toute cette pourriture ! 

        • 21 Avril 2015 à 10h55

          Naif dit

          Allez je vais tenter la question à cent balles.
          il vient d’où l’argent que l’état “donne” au “financiers” 

        • 21 Avril 2015 à 13h15

          Nolens dit

          Je réponds à la fois à Prince Murat et à Naif.
          Naif, l’état, du moins l’argent de l’état, c’est nous qui le donnons (du moins ce qu’il arrive à nous voler avec un rapport qualité de services / impôt versé tendant vers zéro pour ceux qui ont su gagner de l’argent honnêtement, les autres à mon sens, ne servent à rien).
          Le fric versé aux banques n’aurait pas dû l’être, ces boîtes sont gérées par des appendices de l’état (crédit lyonnais, SG etc.), ces boîtes ou du moins les responsables auraient dû payer, mais il y a une telle collusion des mondes de la politique et de la finance que c’est très difficile, ils jouent au golf ensembles, ils baisent les mêmes putes et les mêmes contribuables/clients.
          Le tsunami de larmes des politiciens et journalistes me fait appeler de mes voeux un système comme là où je vis (Thaïlande) avec une dictature militaire. 

        • 21 Avril 2015 à 13h30

          Prince Murat dit

          Pour vous informer sur les flots de ”monnaie de singe”, faites une recherche Google sur ”Quantative Easing”.
          Après les USA et l’Angleterre, la Banque Centrale Européenne (BCE) sous la direction de son chef, Mario Draghi, s’y est mise.
          C’est vrai que c’est un sujet peu abordé sur Causeur, pourtant cela représente une énorme bulle financière, au bord de l’explosion.
          P.s.En français courant, on dit ”planche à billets” 

        • 21 Avril 2015 à 17h52

          Naif dit

          @Nolens
          le nous je suppose que vous parlez du salarié ? Sauf que le salarié est payé par l’entreprise qui elle crée la richesse et pour se developper l’entreprise a besoin des financiers qui vont lui avancer l’argent dont elle a besoin donc au final l’état ne fait que rendre ce qu’il a déjà et qu’il appel “aide” et vous “cadeaux” et pour finir qui a inciter pour ne pas dire obliger les financiers a investir en Grèce ?

      • 21 Avril 2015 à 7h38

        politshouk dit

        Les dictatures fascistes..? Ca commence toujours de la même manière. Le système est pourri que ca vous raconte a grand coup de populisme a deux sous..Faut tout casser tout jeter a la poubelle tous les mêmes des voleurs. Attendez attendez quand nos leaders a nous ceux du FN les super-hommes et surtout super-femme prendront le pouvoir ce sera le paradis sur terre de France..
        Le FN surf sur les vagues du fasho racisme des Français..Ce n’est pas le FN qui est dangereux c’est toute cette merde xénophobe qui agite l’âme française encore et toujours.-

        • 21 Avril 2015 à 8h01

          Prince Murat dit

          J’ai passé mon temps à essayer de convaincre Franços Hollande de dissoudre l’Assemblée nationale, et de prendre Marine le Pen comme premier-ministre, la gardant ainsi ”sous son contrôle” !
          Mais le temps commence à manquer, et j’ai peut-être grandement surestimé la sincérité et l’intelligence de cette sinistre mauviette… 

      • 21 Avril 2015 à 9h49

        Liamone dit

        Voila une savante analyse. Il faut la soumettre au bon vieux Jean Marie, le conducator. Il vous citera lui même une nouvelle fois Pétain comme il vient de le faire il y a moins de deux semaine. Il vous dira aussi que le FN a été ceéé pour réhabiliter l’extrême doite tenue à l’écart depuis 1945 par la Nation pour avoir collaboré avec l’occupant. La France n’est pas aveugle et ne se jettera jamais dans les serres de l’Aube dorée version FN.

        • 21 Avril 2015 à 13h26

          Nolens dit

          Aube dorée, vous voulez parler de la Golden Dawn ?

    • 20 Avril 2015 à 21h09

      Liamone dit

      Voila poindre ici une certaine clartée. Il faut néanmoins éclairer les lecteurs et apporter les précisions utiles. Les vieux gatteux de la collaboration commençaient à dépérir au début des années soixante dix. Certes le vieux rat qui avait erré “d’un chateau l’autre” à Sigmaringuen survivait encore, en librairie aussi. L’ancien avocat de Pétain, Tixier Vignancourt la ramenait toujours.Le vieil MRP qui avait récyclé les pétainistes avait expiré sous le régime de De Gaulle. Alors surgit l’ancien député poujadiste,agitateur des groupuscules d’extrême droite, lecteur et laudateur de Rivarol où chaque semaine s’éclataient les condamnés à mort de la collaboration, non exécutés , Rebatet et Cousteau. Le laudateur de Rivarol créa un parti pour réhabiliter la collaboration et le Maréchal Pétain, comme il avait lui même réhabilités les chants Nazis pour en tirer quelques bénéfices en vendant ces enregistrements.Cela c’était avant que le personnage n’hérite de la fortune du cimentier. Grâce à cette fortune, le groupuscule de l’agitateur d’extrême droite, Le Pen, pris de la bouteille. On a assisté depuis à la tentative Lepeniste de réhabiliter Pétain, les pétainistes et toute la collaboration qui datait de l’occupation. Ils sont encore là et diabolisation veut dire encore réhabilitons la collaboration, ses “valeurs”, ses “idéaux” et son chef Pétain, mais sans le dire ou le clamer et toujours masqués.

      • 20 Avril 2015 à 22h22

        Villaterne dit

        Le vieux gâteux ne prend qu’un thé avec un nuage de laid ! Et puis il n’a pas créer le FN ! Quant à l’affaire du cimentier il a dû se dire qu’il ne fallait pas gâcher !
        Enfin qu’il ait pris de la bouteille, c’est normal pour un cave, mais rappelez-moi, qui a eu cette idée de déboucher la bouteille ?

        • 21 Avril 2015 à 19h41

          saintex dit

          Ce n’était pas du ciment mais du plâtre. fallait bien l’essuyer, tout d’même !!!

      • 21 Avril 2015 à 14h51

        Nolens dit

        Clarté est féminin, comme andouille (ça c’est pour vous), pas besoin d’y ajouter un e final.
        Quand on fait du copier-coller, on essaie d’avoir des sources orthographiquement correctes. 

    • 20 Avril 2015 à 20h02

      walkyrie dit

      Pour le moment, le danger se nomme UmPs et Europe. Immigration incontrôlée (200 000 clandestins par an depuis que le duo d’enfer Hollande-Valls est là), terrorisme, et libertés bridées.
      Jusqu’à ce jour le Fn est vierge de toute erreur politique n’ayant jamais gouverné. La clique UmPs est là depuis 40 ans. Un peu de réflexion svp. 

    • 20 Avril 2015 à 19h40

      mogul dit

      Cet article est bien fait.
      Mais la défense de l’héritage “libéral et européen”, c’est à dire la tambouille à la sauce bruxelloise que l’on nous sert en tartines et qui nous mène droit au naufrage, me laisse passablement sceptique… 
       

    • 20 Avril 2015 à 19h40

      Habemousse dit

      La droite et surtout la gauche ont prouvé qu’elles étaient nuisibles : plutôt que de s’amender elle crient au casse-pipe en parlant du Front National : ils supposent que le parti de madame Le Pen est dangereux quand eux prouvent tous les jours qu’ils le sont. Ce n’est pas ce genre d’argument qui va rassurer les français.
      Ce n’est pas non plus en continuant à les prendre pour plus imbéciles qu’ils ne sont qu’ils vont montrer leur capacité à gouverner : donner cent millions d’euros pour lutter contre le racisme, c’est se moquer du peuple et le mépriser un peu plus. 

      • 20 Avril 2015 à 19h50

        Villaterne dit

        Quand on veut récolter le fruits d’un arbre on l’arrose régulièrement !

        • 20 Avril 2015 à 20h00

          Parseval dit

          Faut acheter une échelle aussi, non ?

        • 20 Avril 2015 à 20h02

          Villaterne dit

          Nul besoin, vous trouverez toujours ds bonnes âmes pour vous faire la courte échelle !

        • 20 Avril 2015 à 22h09

          saintex dit

          Quand même, c’est meilleur à la louche et plus efficace sur une grande échelle.

        • 20 Avril 2015 à 22h14

          Villaterne dit

          Ah mais j’ai connu de belles chutes ! Et puis plus on monte haut…………..!

    • 20 Avril 2015 à 17h54

      lafronde dit

      Héritage libéral en France ! Où est-il ?
      Les familles ont-elles le libre choix de l’école ? L’entrepreneur, l’investisseur, le salarié, le candidat à un emploi sont-ils libres ? Trois à cinq million de chômeurs, pas libres de travailler en France ! La presse est -elle libre de décrire les faits qui fâchent : criminalité, délinquance, assistanat, et leur liens avec une immigration non selective ? Alors de quoi parle l’auteur à propos d’héritage libéral ? 40 ans d’ENA et de social-démocratie l’ont expurgé de la République ! Aujourd’hui les bases du politiquement incorrect sont la liberté économique et l’entière liberté de la presse. Les valeurs intangibles du Décalogue et de la tradition judéo-chrétienne. (et pas celles mouvantes et falsifiables de la République) Enfin l’identité du terroir de France : combien d’ancêtres avez vous dans votre terroir. La République se fait l’orgueil de l’ignorer, mais elle n’est qu’un régime révocable. L’ONU et l’Union européenne reconnaissent l’auto-determination des peuples.

      • 20 Avril 2015 à 19h14

        Naif dit

        la  liberté d’entreprendre est effectivement une chimère
        et le FN est bien le premier parti de France. l’auteur oublie que ce n’est pas l’UMP  qui a “gagné” mais l’alliance, UMP et centristes ce qui n’est pas la même chose.
        Mais il n’est pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. Pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir

      • 20 Avril 2015 à 21h24

        Liamone dit

        Tu parles comme un tract du PC des années passées.Le Pc qui n’a jamais rien compris.Les trotskystes eux sont aux pouvoir. Ils ont adopté le drapeau vert. Tu devrait brandir le drapeau de Dash car tes idéaux ressemblent à ceux de l’islamisme militant.

    • 20 Avril 2015 à 17h17

      oxomars dit

      “Et si on essayez les nazes ?”

      Voilà une pensée qui traverse bien des esprits comme ces enfants qui voudraient bien jouer avec le feu.
      De gauche à droite, les partis conventionnels ont usé leur crédit de confiance. Difficile de leur accorder encore et encore, la moindre confiance mais est-ce que pour autant, le citoyen a le droit de faire passer sa mauvaise humeur sur le dos de son pays ..

      Personnellement, je ne le crois pas  

    • 20 Avril 2015 à 17h01

      kersablen dit

      20 Avril 2015 à 16h14

      kersablen dit

      Vous avez raison, le FN n’arrivera jamais a rien a cause de son illettrisme, en son centre il lui manque le L de Liberté. Pardon,je voulais dire le L de Libération, c’est plus jolis .

    • 20 Avril 2015 à 16h14

      kersablen dit

      Vous avez raison, le FN n’arrivera jamais a rien a cause de son illettrisme, en son centre il lui manque le L de Liberté.

    • 20 Avril 2015 à 15h00

      4 feuilles pour un trèfle dit

      Quand comprendra-t-on que les français (je veux dire ceux qui sont nés ou non en France mais qui vouent un amour sans limite à ce pays, son histoire, son drapeau et sa culture, n’entendent pas se faire déposséder de ce qui seul les fédèrent, au nom d’une idéologie européïste qui les trompe d’années en années et sur les effets de laquelle on ne les consulte pas ou se moque de leur votes démocratique (Cf: la constitution européenne par exemple, refusée mais appliquée). L’Europe, c’est politiquement une entité purement virtuelle faible et voulue faible par les américains. Tout le monde regarde dans on assiette et se fiche de celles des autres. Regardons par exemple l’Italie se débrouiller seule des problèmes de migrants qui envahissent ses cotes. Regardons la France se débrouiller seule des problèmes de terrorisme islamique radical dont tout le monde ailleurs se moque parce que ça coûte cher d’y remédier. Regardons enfin ce monde sans intérêt que l’on nous crée à force de Mac Donald partout, de Coca Cola à tous les étages, de “va découvrir ailleurs ce qui existe déjà chez toi mais rien d’autre parce que cet autre n’existe plus”. On ne vit pas que de RIB
      ou de balance des paiements. 

      • 20 Avril 2015 à 17h03

        Oblomov dit

        “L’Europe, c’est politiquement une entité purement virtuelle faible et voulue faible par les américains. Tout le monde regarde dans son assiette et se fiche de celles des autres.”
        C’est la faute de l’Union européenne et des Etats Unis, et le souverainisme nous sauverait? Je ne comprends pas, on ne retrouverait pas terriblement isolé, au contraire?

        • 20 Avril 2015 à 17h27

          JeanBart dit

          Tout cela est juste.
          Néanmoins, la zone commerciale moche, en sortie d’agglomération, illuminée au néon blafard, et à laquelle on accède par une suite de rond-points inutiles… c’est bien une spécialité française, Monsieur !

          PS : “en sortie d’agglomération”. Il y a de la poésie blafarde dans le droit public et le béton.

        • 20 Avril 2015 à 20h42

          brubru35 dit

          Nous le sommes déjà (isolé)….Au moins avant on pouvait compter sur des alliés mus par des intérêts à court ou moyen terme.Maintenant nos “alliés” sont nos pires adversaires et ne pensent qu’à nous nuire en s’en cachant à peine.Ajoutons à cela un renversement des valeurs ,des marqueurs civilisationnels et une immigration non-contrôlée et injustifiable et nous avons tous les ingrédients d’une disparition douloureuse….car elle sera douloureuse,les anesthésiants de la consommation ne suffiront pas.La “civilisation-monde” ne sera qu’une immense et triste disparition et l’avènement d’une déshumanisation dont nous commençons ,à peine,à voir les effets.Le souverainisme ,au moins,peut freiner voir préserver une culture,un mode de vie ,une mentalité,un art de vivre et une civilisation.Le contraire ,non.

    • 20 Avril 2015 à 14h53

      JeanBart dit

      Le sous-titre de l’article est assez savoureux, car il s’applique à tous les types de socialisme, dont celui représenté par le FN.

      • 20 Avril 2015 à 17h05

        Oblomov dit

        Allez dire à Jean Marie qu’il est socialiste, il appréciera.

        • 20 Avril 2015 à 17h28

          JeanBart dit

          Allez dire à Jean-Marie qu’il est toujours sur la ligne politiquee du FN, il appréciera.

    • 20 Avril 2015 à 14h34

      Prince Murat dit

      Aussi bizarre que cela puisse paraître, aussi surprenant que ce soit pour des ”génies” comme mr Pascal Perrineau, cela s’appelle tout simplement la ”Démocratie” !
      Les peuples de tous les pays d’Europe le disent, le hurlent de plus en plus fort, à chaque consultation électorale : le système économique et politique dans lequel on les fait vivre, ne fonctionne pas : ils demandent, un changement, une Révolution !
      Le système communiste soviétique a résisté de nombreuses années, avant que, finalement le Mur de Berlin ne s’effondre… Combien de temps le Capitalisme Libéral va-t-il encore résister ?

      • 20 Avril 2015 à 15h23

        JeanBart dit

        Vous inversez les conséquences et les causes : c’est la solution alternative offerte par le capitalisme qui a entrainée la chute du Mur.

        2 problèmes dans votre commentaire :
        1/ nous ne vivons pas en système de capitalisme libéral, mais en capitalisme de connivence : un système qui produit autant de lois, de normes, de règlements, dans autant de strates administratives, n’a rien de libéral. Ce capitalisme de connivence a besoin d’un Etat omniprésent pour assurer les rentes de situation par la force de la loi.
        2/ il y (grosso modo) 2 alternatives (quoiqu’en dise Margaret) à ce système de capitalisme de connivence :
        - un système totalitaire, socialiste ou capitaliste (type capitalisme autoritaire chinois). En France, ça représente pas loin de la moitié de l’électorat (front de gauche, frondeurs, etc + FN).
        - le capitalisme libéral, qui nécessite de déconstruire les ensembles législatifs nationaux et internationaux afin de renouer avec quelque liberté d’action. Mais là, personne, car c’est blood, toil, tears and sweat.

      • 20 Avril 2015 à 16h44

        Prince Murat dit

        Votre réponse est assez classique de toutes les croyances, de toutes les religions : si vous avez un tout petit peu de bon sens, vous voyez bien que le ”Capitalisme” est ”complètement au bout du rouleau”, mais vous dites : ”c’est parce que cette doctrine n’est pas appliquée à fond” ! Encore dix fois plus de Capitalisme, et cela marchera !
        Toute idéologie finissante trouve des zélateurs comme vous, jusqu’au dernier jour, et même après…

        Autre ”tarte à la crème” sur internet : nous faire peur avec les exemples du passé! Attention, le corps de Staline est toujours au congélateur et on va bientôt le ressusciter !
        Pour info, je milite ici pour le ”Revenu de Base”ou ”Universel” et je compte sur Alexis Tsipras ou Marine Le Pen pour lancer la première expérience nationale.

        • 20 Avril 2015 à 17h53

          JeanBart dit

          Pour combattre ce que vous pensez être un cliché (cliché pourtant bien rare sur nos ondes), vous imaginez pertinent de prendre exemple sur une idéologie que vous pensez symétrique.
          Il se trouve que le capitalisme n’est pas une idéologie mais un mode de production. Marx ne décrivait pas une idéologie, mais une réalité.
          Or cette réalité peut adopter plusieurs formes, suivant les conditions historiques, politiques et économiques.
          Quoique vous en pensiez, le capitalisme aussi avait sa place en URSS, sous une forme rudimentaire : on échangeait pas mal de choses au marché noir, et le KGB était très attentif au prix pratiqués car ilpermettaient d’ajuster les cours officiels.
          Donc,
          1/ je ne suis pas zélateur, mais observateur (ce qui ne semble pas être votre cas).
          2/ le capitalisme comme mode de production n’est pas prêt de disparaitre.
          3/ The farther back you can look, the farther forward you are likely to see : l’Histoire ne se répète pas, mais elle est dramatique. Si vous avez déjà vu des tragédies, peut-être aurez-vous remarqué qu’elles finissent généralement de la même manière ?

        • 20 Avril 2015 à 18h17

          Prince Murat dit

          D’habitude, on dit : ”la première fois, une tragédie, la seconde, une farce” !
          Dans mon programme, il n’y a pas de nationalisation de tous les moyens de production. 
          Je vous conseille la dernière demi-heure de ce documentaire, d’origine germanique, mais parlant français : http://revenudebase.info/comprendre-le-revenu-de-base/film/

        • 20 Avril 2015 à 18h45

          JeanBart dit

          merci pour le lien, je regarderai le doc. Je connais déjà le concept, débattu chez les libéraux depuis longtemps.