Primaire: Fillon s’affirme, Juppé plafonne | Causeur

Primaire: Fillon s’affirme, Juppé plafonne

Deux fauteuils pour trois

Auteur

David Desgouilles

David Desgouilles
Blogueur et romancier. Prochain roman à paraître : janvier 2017, aux Editions du Rocher.

Publié le 18 novembre 2016 / Politique

Mots-clés : , , ,

Le troisième débat de la primaire de la droite et du centre a confirmé la tendance de ces derniers jours: un Premier ministre pourrait bien en cacher un autre...

Alain Juppé et François Fillon, novembre 2016. SIPA. AP21971324_000007

A trois jours du scrutin, le dernier débat avait l’ambition d’être décisif. Tous les yeux étaient braqués sur les trois candidats en position de pouvoir participer au second tour, Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon. Passons donc rapidement sur les quatre autres candidats. Jean-Frédéric Poisson n’a jamais eu l’ambition de gagner cette compétition. Sa candidature était de témoignage et sa voix fut originale lors des trois confrontations télévisées, tempérant notamment la course à l’échalote libérale que nous déplorons depuis quelques mois, à partir du moment où Henri Guaino était empêché de participer à cette primaire. Bruno Le Maire comptait pour sa part être la surprise de ce scrutin. Il a finalement été ce que nous avions perçu dès son annonce de candidature à Vesoul, « un petit moteur à l’intérieur d’une belle carrosserie », selon le mot de Philippe Séguin à propos de Michel Noir. Quant à NKM et Jean-François Copé, ils ont accumulé les postures, chacun dans leur style, jouant également le rôle de picadors au service de leur torrero Juppé, derrière lequel ils comptent se ranger dès lundi, Sarkozy jouant évidemment le rôle du taureau.

L’ex-président n’a pourtant pas démérité dans ce débat, soignant particulièrement sa conclusion. Mais il semblait souvent fataliste, confirmant l’impression que nous avions décelée dans le débat précédent. Même s’il parvient à gagner sa place au second tour, il semble acquis que tous les autres candidats, à l’exception de Jean-Frédéric Poisson, se ligueront contre lui, ce qui ne lui laissera que très peu de chance le 27 novembre. Dès lors, les deux seuls potentiels vainqueurs du 27 demeurent Alain Juppé et François Fillon. Les deux anciens premiers ministres…

Lisez la suite de l’article sur le blog de David Desgouilles. 

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 21 Novembre 2016 à 10h43

      Hannibal-lecteur dit

      Hé bé, DD votre poulain a gagné, bravo. Je vais mettre mon Sarko et mes regrets dans ma poche et mon mouchoir par-dessus, et souhaiter que le Fillon ne se dégonfle pas…je ne voudrais pour rien au monde du soumis Ali Jésuite Juppé !

    • 18 Novembre 2016 à 21h59

      IMHO dit

      J’ai trouvé ces messieurs-dame très courtois, très maîtres d’eux .
      Bien sur, il y en avait quatre qui ne faisaient que participer, et ils se connaissent, ils sont du même milieu, mais quand même .
      Faux-culs, va !

    • 18 Novembre 2016 à 21h43

      Aristote dit

      Sur l’affaire Jouyet.

      La source de l’information, c’est François Hollande. 

      Que Fillon ait évoqué avec Jouyet les ennuis juridiques de NS, c’est plus que plausible.

      Que Fillon ait demandé une intervention de Hollande, beaucoup moins. D’une part, Fillon savait bien que ce n’est pas le style de Hollande. D’autre part, il savait tout aussi bien que l’intérêt de François Hollande n’a jamais été de torpiller Sarkozy, l’adversaire dont il a toujours rêvé pour 2017.

      Pourquoi Fillon aurait-il pris le risque de faire une telle démarche, dont il savait que la révélation lui serait très nuisible, alors que les chances qu’elle soit suivie d’effet étaient nulles ?

      Hollande avait tout intérêt à torpiller Fillon et ne risquait pas un démenti de Jouyet.

      Il est dommage que certains tombent dans le panneau. 

      • 19 Novembre 2016 à 18h31

        Hannibal-lecteur dit

        Ouaip, le Fillon il est bien allé rencontrer Jouyet pour voir où ça en était tout ça avec Sarko et souhaiter que ça avance plus vite. Bien sûr que l’appel à l’Élysée prétendu par le Monde est un montage des falsificateurs Davet-Lhomme, mais quand-même le geste était …maladroit?

        • 19 Novembre 2016 à 21h03

          Aristote dit

          Jouyet avait été quelques mois membre du gouvernement de Fillon. Était-il vraiment anormal que Fillon entretienne son réseau en déjeunant avec Jouyet ?

    • 18 Novembre 2016 à 20h43

      Cardinal dit

      Chère Elisabeth,
      En qualité de cheftaine de la meute de louveteaux de Causeur méfiez vous !
      Un bain de sang se profile à l’horizon, entre Regis de Castelnau et David Desgouilles les crocs sont sortis, la bataille finale n’est pas loin.
      Si besoin est je suis volontaire pour sortir mes crocs, bien qu’un tantinet usés par le temps et les batailles, pour assister David et donner à Régis la leçon de vie que sa maman louve ne lui a pas enseignée.

    • 18 Novembre 2016 à 18h51

      Hannibal-lecteur dit

      Fillon, moi j’ai pas encore digéré son repas avec Jouyet : à la poubelle!

      • 18 Novembre 2016 à 18h56

        expz dit

        A sa place-et si c’est vrai- je l’aurais fait deux fois si possible.Au contraire,la politique n’est pas une affaire de bisounours et Sarko l’a suffisamment méprisé (et surtout sous-estimé) pendant 5 ans.
        FILLON PRESIDENT!

      • 18 Novembre 2016 à 20h49

        Cardinal dit

        Vous pouvez rectifier l’erreur dans votre pseudonyme : Hannibal Lecter, le cannibalisme vous trahit, ce n’est pas le repas que vous n’avez pas digéré c’est François Fillon lui même.

        • 19 Novembre 2016 à 18h25

          Hannibal-lecteur dit

          Ouaip, c’est un peu vrai mais je voterai Fillon avec plaisir s’il bat Sarko.

    • 18 Novembre 2016 à 16h36

      Tonio dit

      @Mogul – “…et que nous n’avons pas plus de fonctionnaires que la moyenne des pays comparables au nôtre…”
      Qu’est-ce qu’une moyenne de fonctionnaires?
      Il y a moyenne et moyenne.

      Et justement, en rapportant le nombre de fonctionnaires au nombre d’habitants, en comparaison internationale, la France (8%) vient avant l’Allemagne (5,94 %), l’Italie (5,77 %), l’Autriche (4,18%), même la Grèce (3,30 %). Il est vrai que pour le même rapport au personnel politique la France (1 élu pour 107 hab. et deux fois plus de ministres que l’Allemagne) est quasi championne du monde avec l’Egypte, le Pakistan, l’Inde et loin devant les USA ou l’Allemagne!Votre message

      • 18 Novembre 2016 à 16h55

        thd o dit

        Attention lorsque vous réalisez ces comparaisons, il faut tenir compte de trois facteurs :
        - les périmètres ne sont pas les mêmes, ainsi l’Allemagne a peu de salariés du public dans le domaine de la santé (mais ils sont au bout du compte payés par la sécurité sociale) et peu de maternelles
        - il y a des différences importantes de service rendu : avec 1,4 enfants par femme en Allemagne contre 2 en France, il y a proportionnellement plus de profs en France qu’en Allemagne mais cela vient d’un nombre d’élèves plus importants ; ou encore, les forces armées ne sont pas de même nature et la France s’engage plus militairement
        - surtout, le périmètre de la sous-traitance est différent selon les pays.

        Lorsque vous intégrez tous ces facteurs, par exemple ici :

        http://www.xerficanal-economie.com/emission/Olivier-Passet-Le-grand-mythe-de-la-baisse-massive-du-nombre-de-fonctionnaires_3744118.html

        vous constatez qu’en effet, la fonction publique française est plutôt mieux gérée qu’ailleurs, et en tout cas moins coûteuse.

        Quant aux élus, n’oubliez pas qu’en France il y a un grand nombre de petites communes rurales, où les conseillers municipaux et le maire ne sont…pas rémunérés. Donc on s’en fout.

    • 18 Novembre 2016 à 16h34

      Tonio dit

      @Mogul – “…et que nous n’avons pas plus de fonctionnaires que la moyenne des pays comparables au nôtre…”
      Qu’est-ce qu’une moyenne de fonctionnaires, pour vous ?
      Il y a moyenne et moyenne.

      Justement, en rapportant le nombre de fonctionnaires au nombre d’habitants, en comparaison internationale, la France (8%) vient avant l’Allemagne (5,94 %), l’Italie (5,77 %), l’Autriche (4,18%), même la Grèce (3,30 %).

      Il est vrai que pour le même rapport au personnel politique la France (1 élu pour 107 hab. et deux fois plus de ministres que l’Allemagne) est quasi championne du monde avec l’Egypte, le Pakistan, l’Inde et loin devant les USA ou l’Allemagne!

    • 18 Novembre 2016 à 13h07

      eclair dit

      Oups non la tva ne depend pas de l ue dans sa globalité.

      Tant que la tva est dans une fourchette comprise entre 14% et 26%. L ue n a pas son mot a dire c est si la tva et en dessous ou audessus.

      Apres je cite les chiffres de mémoire ils sont peut être different a 1 ou 2%. Mais la mécanique est celle la

    • 18 Novembre 2016 à 12h26

      steed59 dit

      apparemment ça a volé haut à ce débat pas malheureux d’être à 10 000 bornes de la métropole ça m’évitera de voter dimance

      • 18 Novembre 2016 à 13h59

        isa dit

        Ca a volé très haut, justement, Steed.

    • 18 Novembre 2016 à 10h32

      C. Canse dit

      Y aura-t-il aussi des “primaires” pour élire les députés ?

      Aux 2 euros, faudra-t-il ajouter une T. V. A., à quel taux ? 

    • 18 Novembre 2016 à 10h02

      C. Canse dit

      Le repris de justice, un an d’inéligibilité, aurait souhaité être prof de philo au collège, il a inventé “l’identité heureuse” et le “congrès des consciences européennes” sauf qu’il n’y a de philo qu’en terminale et que, pour être prof., le casier judiciaire doit être vierge. 

      Pas pour être Président de la République ? 

      • 18 Novembre 2016 à 10h37

        Guenièvre dit

        Bonjour C.Canse !

        Vous avez un lien quant au souhait de Juppé d’être prof de philo ?

        • 18 Novembre 2016 à 10h40

          C. Canse dit

          Bonjour, Guenièvre, non, il l’a laissé dans sa cabane au Canada.

    • 18 Novembre 2016 à 9h33

      clark gable dit

      Important de savoir qui a des chance d`étre candidat voire président et nous matraquer ensuite d`impots et taxes
      Et en plus faut payer ( 2 euros ) pour voter ce Dimanche !

    • 18 Novembre 2016 à 8h47

      mogul dit

      J’ai suivi ce 3ème débat (j’avais zappé les deux précédents ). J’ai été séduit par la relative bonne tenue de la discussion qui, comparée à ce que nous avons vu de la campagne américaine, nous rassure un peu sur ce qu’il reste de dignité à nos politiques, même si on aimerait que cela se traduise dans les faits une fois qu’ils sont au pouvoir.
      C’est vrai que j’ai trouvé Fillon assez impressionnant, tant dans l’exposé de son programme (net, précis…) que dans sa façon de secouer les prunes de ce pauvre Pujadas.
      Dommage que son programme néo thatcherien ait tout pour me filer la gerbe. Sinon, je ne dis pas que je ne me serais pas laissé tenter…  

      • 18 Novembre 2016 à 9h55

        Olympio dit

        Je suppose donc que vous avez lu son programme dans le détail. J’ai fait l’effort de le lire en entier et dans le détail.
        https://www.fillon2017.fr/participez/
        je le trouve réaliste et très bien, en particulier dans les domaines régaliens de l’ Etat au contraire d’autres qui cultivent les formules à l’emporte pièces ou les slogans irréalistes.
        Certes son programme n’est pas sexy mais il faut se souvenir que nous avons 2200 milliards de dettes, 6 millions de chômeurs, et plus de 8 millions de pauvres et un communautarisme galopant. Ca ne peut pas continuer indéfiniment. Il va bien falloir affronter la réalité.
        On sait ce que nous réservent les propositions et formules creuses du genre ( par ordre chronologique) “la force tranquille”, “la fracture sociale” plus récemment celle du satrape qui nous sert de président “le changement c’est maintenant” ou encore actuellement “l’identité heureuse”.

        • 18 Novembre 2016 à 10h49

          mogul dit

          Globalement, c’est un programme libéral et austéritaire, et je suis anti l’un et l’autre. je suis anti-UE aussi, ça tombe vraiment mal.
          Son programme de suppression de 500 000 fonctionnaires me paraît ahurissant, alors que nous manquons de flics, de profs, d’infirmières et que nous n’avons pas plus de fonctionnaires que la moyenne des pays comparables au nôtre.
          Je crains bien que ce soit la suite et la fin de notre débâcle industrielle et de notre tissu de service public, que le monde entier nous enviait, entamée il y a 40 ans au nom de l’idéologie mondialisatrice et libérale.
          Je lui reconnais son sérieux et sa cohérence. C’est juste que ce n’est pas ma cohérence à moi…

        • 18 Novembre 2016 à 11h24

          alban12 dit

          Mogui, on vous bourre le mou avec les pénuries de fonctionnaires. Les infirmières en raison du délire d’administratifs embauchés en nombre dans les hôpitaux, s’échinent devant un clavier au lieu de s’occuper des patients. Le nombre de non-soignants dans les Hôpîtaux a explosé en 30 ans.
          Les profs sont mal employés et s’emploient mal. Ils sont certes à plaindre dans nombre de classes sensibles, mais réinstaurons les jours de carence et l’absentéisme qui est un gros problème, chutera.
          Les flics, oui peut-être il en faudrait un peu plus et des magistrats plus actifs, etc.. Là aussi on aimerait avoir les chiffres de l’absentéisme ! Il faut limiter le fonctionnariat aux tâches régaliennes, et l’agent de service d’un hôpital ou d’une mairie n’a pas de fonction régalienne, mais un statut abusif.

        • 18 Novembre 2016 à 12h14

          Warboi dit

          C’est sérieux, carré, honnête, d’ailleurs tous les autres ont pompé sur lui, mais c’est aussi sexy qu’un plan comptable et sans aucune vision pour l’avenir de notre pays. Il est où le roman national ? Il est où l’enthousiasme ?
          Et sur les moeurs et le sociétal, c’est ultra-réac toutes avec soutien de sens commun…
          Et je ne parle pas de sa passion pour Poutine, on peut souhaiter des relations constructives comme on dit avec la Russie sans copiner avec ce dictateur corrompu.
          Cela dit, j’aime bien cette façon teigneuse, presque démente, qu’il a eu de croire en lui quand il était quatrième et en perdition. C’est un type bien, indéniablement.

        • 18 Novembre 2016 à 12h25

          steed59 dit

          finalement obama le trouvait pas si mal que ça le tsar de toute les russies

           https://actualidad.rt.com/actualidad/223852-obama-rusia-superpotencia-influencia-regional-mundial

        • 18 Novembre 2016 à 14h12

          durru dit

          Rien que les critiques de Warboi me confortent dans mon choix :)
          Cher Mogul, tu te trompes. Et un éléphant… (bon, je sors)
          C’est surtout que nous avons un nombre incroyable de fonctionnaires qui ne servent à rien. Va voir n’importe quelle profession libérale, on te dira que la paperasse est sans fin. Regarde le nombre de communes en France, c’est dix fois plus qu’ailleurs. Le nombre de couches administratives, entre commune, agglo/métropole, département, région, on est complètement perdus. Et, il ne faut pas oublier les services publics plus ou moins décentralisés: CAF, CPAM, Pôle Emploi, etc, etc. Ca en fait du monde à la fin, à n’en pas douter.

        • 18 Novembre 2016 à 16h30

          mogul dit

          Les critiques de Nadboi me donneraient presqu’envie de craquer pour Fillon :-)
          Mais non, sincèrement je respecte mais ce n’est pas pour moi. 

        • 18 Novembre 2016 à 16h40

          mogul dit

          Durru et Alban,
          Pas sûr que le mille-feuilles administratif et la paperasse envahissante ait grand chose à voir avec le nombre de fonctionnaires. Un peu de réorganisation et, éventuellement, de redéploiement, d’accord (au fait, on en est où du “choc de simplification” ?).
          Mais de là à ruiner notre service public… 

        • 18 Novembre 2016 à 17h51

          expz dit

          Bonsoir Warboi:qu’est-ce que ça change-sur le fond- qu’il (personnellement)”serait ultra-réac” (ce dont je doute fortement-lisez ses ouvrages)?De plus ,il n’a aucune passion pour Poutine qu’il traite de quasi-dictateur.Mais ,nous -petite France-avons-nous le choix?Le problème c’est que de nouvelles relations vont se nouer sans nous sinon.
          Mogul:un exemple:dans le primaire,les directeurs passent leurs temps à remplir des stats,projets et autres pinaillages administratifs.Conséquences:ils sont déchargés en temps par d’autres enseignants pour les remplir.La suppression des nombreux échelons hiérarchiques permettrait d’économiser des quantités significatives d’emplois.

        • 18 Novembre 2016 à 18h02

          thd o dit

          Votre exemple des directeurs d’école montre surtout que si on décentralise plus de choses aux responsables d’établissement comme le suggèrent (à tort me semble-t-il) les candidats de la droite, il faudra embaucher…des fonctionnaires pour gérer les tâches induites. Pas de miracle…

          Les données dont vous parlez sont-elles utiles ? Peut-on améliorer encore l’efficacité de l’administration française, l’une des plus efficace d’Europe d’après les statistiques globales dont nous disposons ? On peut en discuter, mais c’est très différent de la désinformation à laquelle se livrent tous les candidats de la primaire de droite, et Fillon tout le premier, en prétendant qu’il y aurait trop de fonctionnaires…

        • 18 Novembre 2016 à 18h21

          expz dit

          C’est exactement l’inverse:les directeurs d’école passent leurs temps à fournir des stats ,des infinis projets pédagogos,des rapports (conseils d’école,des maîtres,de cycles…),des relations permanentes et souvent conflictuelles avec les mairies.
          L’efficacité c’est vous qui le dites.Moi j’y vois-au quotidien- une multiplicité des échelons hiérarchiques et une quantité très significatives d’enseignants qui ne sont pas devant les élèves:conseillers,psychologues,décharges syndicales,congés formations ,détachements et multiples inspections dont il faudrait rediscuter l’utilité.

        • 18 Novembre 2016 à 18h31

          thd o dit

          Non, c’est exactement ça : si vous demandez à quelqu’un de faire du boulot en plus, vous finissez par devoir lui donner des décharges horaires, c’est à dire par créer des postes.

          En terme globaux, la fonction publique française coûte moins cher qu’ailleurs. Donc, à supposer que vos passions ne vous égarent pas en vous faisant prendre des brins d’herbes pour des baobabs, ce qu’il faut faire n’est pas raconter aux électeurs que les fonctionnaires coûtent trop cher, ce qui est faux ; mais améliorer, après réflexion, tel ou tel point de l’organisation, ce qui est très différent (mais demanderait à nos candidats et à leurs conseillers de travailler un peu…).

        • 18 Novembre 2016 à 19h54

          expz dit

          th o :vous avez raison,j’ai fait fait l’effort de vous consacrer 5 minutes de mon temps et j’ai eu tort.
          Ps:je suis enseignant dans le public (et non retraité) et je sais parfaitement ce qu’il en est.Essayez toujours de me faire taire…

        • 18 Novembre 2016 à 21h24

          durru dit

          Cher expz, soyez-en convaincu, thd o sait mieux que vous ce que vous faites. Et il n’est pas le seul. Amitiés.

    • 18 Novembre 2016 à 8h38

      oups dit

      la vraie supercherie de ce débat consiste à promettre des réformes sans préciser qu’elles nécessiteraient l’aval du parlement européen ou de prétendre renégocier les accords européens sans en préciser la difficulté et les délais très importants qui seraient nécessaires.
      Par ailleurs, les animateurs de ce dernier débat ont montré leurs limites intellectuelles et leurs partis pris , l’un a atteint sa limite d’age et l’autre est un crétin.

      • 18 Novembre 2016 à 8h43

        expz dit

        Si vous pouviez me préciser quelles réformes des candidats nécessiteraient l’aval du parlement Européen?

        • 18 Novembre 2016 à 9h10

          oups dit

          Les dérogations concernant les taux de TVA imposés par la directive européenne , les alignements des prélèvements sociaux et de la fiscalité…

      • 18 Novembre 2016 à 9h35

        fleuraufusil dit

        Et si le candidat final avait le vrai courage de s’asseoir sur les directives européennes mortifères en instituant les réformes salvatrices ?
        Ah, il ne faut pas attendre cela d’européistes comme ils le sont tous !

    • 18 Novembre 2016 à 8h14

      Nolens dit

      Sarko on a déjà donné, agité pathologique, incapable de faire autre chose que du vent.
      Juppé, on sait qu’il rêve d’instaurer la charia.
      Fillon s’est tapé Sarko pendant 5 ans sans démissionner. S’il pouvait supprimer le sécu et les allocs, au moins au début pour le immigrés et ensuite pour les français il aurait ma voix.

      • 18 Novembre 2016 à 8h17

        IMHO dit

        Je ne vais quand même pas répliquer à ce fou ?
        Allons, IMHO, un sursaut de dignité !

        • 18 Novembre 2016 à 10h52

          Nolens dit

          Prenez pas ça au 1er degré :-)
          Fillon serait un moindre mal. On connait Sarko on l’a eu 5 ans, on connait Juppé on lui doit les grèves de 1995.
          Mais je ne vote pas

    • 18 Novembre 2016 à 7h09

      IMHO dit

      Chacun voit midi à sa porte .