S’il ressuscite, Fillon fera-t-il la chasse aux pédagos? | Causeur

S’il ressuscite, Fillon fera-t-il la chasse aux pédagos?

Conservateur oui, mais aussi libéral

Auteur

Régis Soubrouillard
Journaliste.

Publié le 08 février 2017 / Politique

Mots-clés : , , , ,

Dans ses discours, Fillon a multiplié les attaques contre l'emprise du pédagogisme sur l'école. Hélas, son libéralisme orthodoxe gâche un peu la sauce...
François Fillon Elections présidentielles école Education nationale

François Fillon

Alors que les candidats à la primaire socialiste, interrogés sur la façon de résoudre la crise de l’école, rivalisaient dans le « plus-de-moyens » pour résoudre la crise de l’école, beaucoup placent sans doute leurs espoirs en ce domaine en François Fillon. Ils pourraient bien être déçus.

En novembre, lors du dernier débat avant le premier tour de la primaire de la droite, quelques oreilles avaient dû siffler au ministère de l’Éducation nationale quand le candidat Fillon avait évoqué la « caste des pédagos ». L’ancien ministre de l’Éducation n’y était pas allé de main morte : « L’échec de l’école est lié à l’échec de l’apprentissage des fondamentaux. Ce n’est pas la faute des enseignants. C’est la faute d’une caste de pédagogues prétentieux qui ont imposé des programmes jargonnants et qui ont pris en otage nos enfants au nom d’une idéologie égalitariste. »


Education nationale : Fillon dénonce une “caste… par Europe1fr

Le traumatisé de la Rue de Grenelle

C’est que Fillon est un traumatisé de la Rue de Grenelle. Nommé par Jacques Chirac à l’Éducation nationale, celui qui a été le plus jeune président de la commission de défense de l’Assemblée prend le chemin de l’école à reculons. Il restera ministre de l’Éducation nationale de mars 2004 à mai 2005. Le temps, selon Carole Barjon, auteur de Mais qui sont les assassins de l’école ?, de mesurer l’étendue des dégâts : « À la fin du mois d’août 2004,

[...]

  • causeur.#43.bd.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 43 - Fevrier 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#43.bd.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 11 Février 2017 à 11h55

      lili23 dit

      FILLION DEMISSION ELEVE TES ENFANTS NE JUSTIFIE PAS UN SALAIRE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

    • 9 Février 2017 à 23h09

      Pierre Jolibert dit

      Esprit de l’escalier : je n’ai pas pris la peine de commenter dès le fil en question un très sensible enrichissement de la doctrine Finkielkraut concernant la scolarisation des fameux enfants des magnats du numérique.
      Finkielkraut a procédé à une très belle énumération pour rendre compte de l’activité prodigieuse que peuvent déployer ces enfants préservés de tout écran. Je crois me souvenir qu’ils pouvaient modeler, écrire, moudre, lire, dessiner, courir, fabriquer, forger, compter, graver, coudre, calculer, souder, jouer de la musique, une profusion. Si cette amplification continue à ce rythme, je ne désespère pas d’entendre Alain Finkielkraut nommer les courants de pensée dont se réclament ces écoles recherchées pour leur progéniture par les pointures de la Silicone Valley.
      Pour prendre un exemple tiré d’animaux un peu plus petits dans mes relations, je suis en mesure de signaler que l’inscription d’un enfant de 3 ans dans une école Montessori coûte 600 dollars par mois en Nouvelle-Angleterre. Tiens, il faudra quand même que je vérifie qu’il ne s’y trouve aucun écran.

    • 9 Février 2017 à 22h07

      jbtsr dit

      …. Je lui demande ce qu’elle fait en ce moment en classe et elle me répond:
      Les migrants.. J’en ai marre me dit elle..
      Les fondamentaux sont remplacés par des programmes ultra politisés pour transformer nos enfants en bons petits soldats socialistes.

      • 9 Février 2017 à 23h21

        Pierre Jolibert dit

        Tout va bien pour vous, elle en a marre.
        De toute façon les connaissances les plus solides s’apprennent à la maison, avec des livres possédés en propre, lus, relus et rerelus sur plusieurs années.
        Quand bien même il reflèterait votre opinion à vous, un manuel prêté dix mois par l’Etat et qui sert dix heures en classe tout au plus n’apprend rien.
        Offrez des atlas pour les anniversaires et punaisez une vieille carte routière de la France sur la porte des toilettes sur laquelle elle aura repassé au crayon bleu les 5 grands fleuves pour avoir son brevet, 5 affluents de chaque et 15 fleuves côtiers pour vous faire plaisir.

    • 9 Février 2017 à 22h01

      jbtsr dit

      Hier je m’étonne auprès de ma fille de 14 ans de ses ignorances de la géographie de la France et de l’Europe.
      Je lui demande alors ce demande ce qu’elle fait

    • 9 Février 2017 à 19h13

      AGF dit

      Il y a peu de chances pour que Fillon fasse la chasse aux pédagogites ,Meyrieu, Charlot (oui madame ça ne s’invente pas) parce qu’ils l’ont mis à terre. En sortant au moment des élections les “boules puantes”. Terra Nova va encore pouvoir se délecter dans son oeuvre de déconstruction destinée en remplacer le pardessus par le pagne ou la burka.
      Ils tiennent à leur fromage.

    • 9 Février 2017 à 18h32

      Scarabas dit

      Une économie drastique que devra faire n’importe quel ministre de l’EN : supprimer l’enseignement de l’économie dans le secondaire. Tous les profs et tous les manuels sont hypergauchistes, ils ont plongé les jeunes générations dans un marxisme sommaire et une prodigieuse inculture économique, comme en témoigne l’auteur de l’article.

    • 9 Février 2017 à 18h10

      C. Canse dit

      Si on a des soucis avec le PNF :
      - nos avocats n’ont pas accès au dossier
      - il n’existe AUCUN recours !
      Cette épouvantable “affaire” nous aura appris cela.

       Ce “parquet” doit être fermé à tout jamais.
      Les sosses peuvent s’enorgueillir d’avoir inventé un truc qui rétablit l’arbitraire, la lettre de cachet, appelons ça comme on veut, certainement pas la justice.

      Plus produit :
      Penchons-nous sur la carrière d’assistant parlementaire de Madame le Ministre du Travail ! 

    • 9 Février 2017 à 17h54

      flophi dit

      Il ne ressuscitera pas, la messe est dite et nous sommes, une nouvelle fois, les dindons de cette bien triste et honteuse farce !!

      • 9 Février 2017 à 17h59

        durru dit

        Ben non, il ne ressuscitera pas, vu qu’il n’est pas mort.

    • 9 Février 2017 à 17h54

      flophi dit

      Il en ressuscitera pas, la messe est dite et nous sommes, une nouvelle fois, les dindons de cette bien triste et honteuse farce !!

    • 9 Février 2017 à 16h39

      Pyrrhon dit

      Quelle est la motivation de cet article, alors que les piteux résultats de notre enseignement primaire, et des suivants, par conséquence, sont reconnus?
      Si les Ministres de gauche ne s’en émeuvent pas tous, ceux de droite ne sont pas loin d’en sortir les pieds devant. Quand ils en sont remis, ils imaginent des solutions.
      Quant aux parents, ceux qui le peuvent se saisissent de leur chéquier. Il y a toujours une solution, et elle est en dehors.
      Mais cette solution répare-t-elle les dégâts? Non, l’auteur l’admet sûrement, “in petto”. 

    • 9 Février 2017 à 14h45

      AMA dit

      Un résultat indiscutable. Deux catégories de citoyens. Les instruits et les laissé-pour-compte.
      Il reste à déterminer pourquoi c’est ainsi, et dans quel but est organisé le démantèlement de la langue.
      Et pour chacun il ne reste plus qu’à choisir dans quelle catégorie il veut que sa progéniture prospère.

    • 9 Février 2017 à 7h01

      QUIDAM II dit

      « adapter l’orthographe au niveau des élèves… »
      Ne pourrait-on pas également envisager d’adapter la table de multiplication au niveau des élèves ? (rire).
      Au cours des quarante dernières années, il y a eu une trentaine de réformes de l’éducation. Il s’agit de la manifestation d’une grave pathologie socio-politique : un désarroi, une incertitude, une détresse… une déroute et un naufrage culturels.

    • 9 Février 2017 à 0h31

      AGF dit

      On se demande qui a monté le coup contre Fillon? Ne cherchez pas ,les pédagos.

    • 8 Février 2017 à 18h56

      Aristote dit

      Une plus grande autonomie des établissements est à l’évidence souhaitable !

      Remplacer les manuels en papier, pas les professeurs, par des contenus certifiés en ligne, c’est du bon sens.

      Oui, les entreprises ont besoin d’un personnel qui sache lire, écrire, compter, maîtriser raisonnablement la langue française. Le fait que ces compétences soient utiles à l’entreprise suffirait-il à rendre scandaleux de donner la priorité à ces apprentissages ??? 

    • 8 Février 2017 à 18h42

      Ganzo dit

      Socles, pactes, piliers….toutes ces foutraqueries pour un Ministère de l’éducation en inflation obscène et, pour les enfants, des résultats toujours à la baisse.

    • 8 Février 2017 à 17h02

      Schlemihl dit

      Noooooonnnnnnn piiiiiitiiiiééééééééééé

      des voleurs des démagogues des criminels des terroristes soit , et j’ accepte jusques aux verts . Mais pas de libéraux , jamais , de ces monstres disciples des whigs libre échangistes Tocqueville Taine Witte Stolypine et même Pi….pi…..pinochet .

      Donnez nous Lénine Hitler Mao Staline Pol Pot Kim Jong Il le Baas le Djoutche la pensée mao tse toung les Thugs Kadhafi Codreanu Bandera Schinderhannes Madeiro les Tontons Macoutes , qui vous voulez , mais pas de libéraux !

    • 8 Février 2017 à 16h43

      gerard jourdain dit

      on a perdu trop de temp

      bossons et votons fillon

    • 8 Février 2017 à 16h42

      jcm dit

      Fillon ne ressuscitera pas, parce qu’il ne connait pas la valeur de l’argent.
      Il finira comme Copé car il a la même crédibilité que Krasucki en face d’un économiste.
      La France, c’est le pays de Balzac. Un sou est un sou. La morale est très à l’oeuvre aujourd’hui, mais il y a un gène caché qui gouverne tout par dessous.
      Quand Jean-François Copé s’est rammassé 0,3% aux primaires, il fait remarquer que le Maire, NKM….n’ont fait que 2 ou 3%. oui, mais pas 0,3% ! Et il venait en outre d’être blanchi par la justice, il l’a fait entendre et ré-entendre. Cette délivrance ne l’a pas empeché d’être fracassé, pour une raison qui était tout autre.
      la différence, qui pèse de 1 à 10, c’est que ces deux là n’ont jamais répondu qu’un pain au chocolat coûte 10 centimes.
      A avoir confondu 3000 euros par mois et 300 euros par mois, Monsieur Fillon est tout simplement le dernier de la classe, qui ne devait ses bonnes notes qu’en copiant sur le voisin.

      • 8 Février 2017 à 16h47

        Ganzo dit

        PArceque Fabius ou un autre apparatchick connait la valeur du pain au chocolat ? LA2 gauche se vautre dans la délation de l’autre forcément fasciste et absous ses les siens angéliques et bienfaiteurs.
        Pouah !

        • 8 Février 2017 à 17h49

          jcm dit

          Larcher connait le prix du pain au chocolat, ça j’en suis sûr.

          Pour les autres, dans le détail, je ne sais pas. Copé Et Fillon non.
          Fabius : un fils d’antiquaire connait en général très bien le juste prix des choses, grandes ou petites.

    • 8 Février 2017 à 16h18

      C. Canse dit

      Transfert de Solesmes à Thélème !

    • 8 Février 2017 à 16h16

      Ganzo dit

      Contre la gauche de la délation, du candidat de Trappes, des ambitieux encore imberbes et de l’étatisme fou et aveuglé….soutenons Fillon.
      Les hommes de bonne volonté lui pardonerons ses erreurs vénielles en regard du monde politique occurent.