Affaire Fillon: peut-on avoir confiance en la justice? | Causeur

Affaire Fillon: peut-on avoir confiance en la justice?

La pratique des fuites dans la presse est devenue insupportable

Auteur

Yves Michaud
est philosophe.

Publié le 03 mars 2017 / Politique

Mots-clés : , , , ,

Eliane Houlette, 2014. SIPA. 00677791_000020

Je ne suis pas d’accord avec les commentaires vertueux sur l’honorabilité inconditionnelle de la justice de notre pays. Pour ma part, je ne lui fais guère confiance.

Beaucoup de juges sont anormalement politisés, bien au delà de l’engagement naturel de chacun. L’épisode du « mur des cons » est significatif, notamment parce que la secrétaire du syndicat en question n’y voyait rien d’aberrant et s’indigna d’être poursuivie.

Beaucoup de juges sont, sinon corrompus, du moins dépendant des réseaux. En province, ce sont les cercles de notabilité, les clubs, la maçonnerie; à Paris, c’est le monde de la mondanité (je me souviens des propos d’un mien avocat: « venez à ma remise de décoration, vous verrez ceux qui seront amenés à vous juger » – sic!).

Indépendance et compétence ?

La pratique des fuites dans la presse est devenue insupportable et l’argument de prétendus contre-feux allumés par les juges contre la parole médiatique des avocats ne vaut pas. On pourrait en effet poursuivre les avocats qui abusent de leur prétendue « déontologie » – si on n’était pas en connivence avec eux.

La compétence des juges est souvent discutable, pas forcément parce qu’ils sont tous incompétents mais parce que beaucoup ne s’y retrouvent plus dans une législation proliférante et contradictoire. Je me souviens aussi des propos de deux juristes membres du jury d’admission à l’Ecole nationale de la magistrature: « les 20 premiers sont remarquables, ensuite c’est passable mais la queue de classement est effarante… »

L’indépendance des magistrats est une bonne blague quand on connaît le système des promotions.

L’impunité quasi complète des magistrats quand on voit les sanctions prises par le Conseil supérieur de la magistrature est aussi une bonne blague, mais moins drôle.

Je continue à penser que la diligence des magistrats à traiter l’affaire Fillon est suspecte. On attendrait la même diligence dans des cas un peu plus lourds – le montage fiscal Seillière-Wendel date de 2007 et n’est toujours pas venu au jugement…

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 8 Mars 2017 à 18h22

      commissaire joss dit

      “L’impunité quasi complète des magistrats quand on voit les sanctions prises par le Conseil supérieur de la magistrature est aussi une bonne blague, mais moins drôle”. Enfin quelqu’un qui évoque quelque chose de fondamental. L’indépendance sacrée de la justice, qui la juge? Personne en vérité. Les magistrats sont des êtres humains déguisés en vaches sacrées, des saints auréolés de vertu, chacun peut avoir une pensée, une idéologie et de ce fait, il n’est pas un extra-terrestre. Il peut même être un salaud, c’est tellement humain.

    • 8 Mars 2017 à 18h16

      bourbons dit

      Les juges et la magistrature en général, pensent encore aujourd’hui qu’ils font partie des notables tous comme au 19e siècle.Ils pensent qu’ils ont la science infuse, et sont au dessus de toutes critiques . Une simple visite dans un tribunal un jour d’audience est très édifiante a ce sujet.

    • 8 Mars 2017 à 17h57

      marcopes dit

      la pratique des fuites dans la presse est moins préoccupante toutefois que la fictivité de certains emplois

    • 8 Mars 2017 à 16h58

      Lector dit

      en bref le philosophe Michaud mi froid déclare : “il y a une couille dans le potage !” Quel scoop !

    • 8 Mars 2017 à 16h52

      Jacques des Ecrins dit

      Sur la question de la compétence et de la partialité de nombreux juges Mr Michaud ne philosophe pas par 4 chemins. Et c’est bien ainsi.

      (On ne se posera jamais assez cette question : combien furent-ils les “hauts” magistrats à refuser de prêter serment à l’apôtre de la Terre qui ne ment pas ?)

    • 8 Mars 2017 à 16h39

      Pyrrhon dit

      Aucune institution humaine ne peut prétendre être parfaite. En l’occurrence, dans cette affaire, la Justice n’avait rien à craindre pour elle même. Les droits politiques du peuple français, oui!

    • 8 Mars 2017 à 16h26

      zelectron dit

      Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatter . . .

    • 8 Mars 2017 à 15h27

      s.debragard@orange.fr dit

      La justice française n’aime pas trop les victimes, par exemple les défenseurs des serres d’Auteuil, les gens qui voudraient que le maffieu Campion ne soit pas le maître à Paris cette femme qui avait tué son mari violent etc… etc… plein d’autre histoires privées…

    • 8 Mars 2017 à 14h34

      Broquere dit

      Des Juges partisans doivent être élus, comme aux USA.

    • 8 Mars 2017 à 12h24

      Pol&Mic dit

      à force de tirer sur la ficelle (ou de se parjurer)…. voila ce qui arrive!

    • 6 Mars 2017 à 10h28

      jon31 dit

      il m’est aujourd’hui très difficile de croire en la justice….elle est trop politisée dans un parti, la majorité se trouve à gauche car cela vient des facultés dans lesquelles ils apprennent ce qui est leur droit et dans les écoles de la magistrature où la gauche est omniprésente…comment voulez-vous que ces gens éduqués dans un système aient l’intelligence d’en sortir…cela se retrouve dans chaque jugement rendu et comme le dit l’adage :”selon que vous serez puissant ou misérable…pourrait se traduire par selon que vous serez de droite ou de gauche…” vous connaissez tous la suite…cette justice me dégoûte et le ménage qui doit y être fait est bien plus colossal que de nettoyer les écuries d’Augias…qui aura le courage de s’y atteler et de punir tous les excès déjà perpétrés

    • 5 Mars 2017 à 23h57

      AGF dit

      Peut-on avoir confiance en la justice?
      Evidemment non.
      Taubira avait annoncé la couleur et a parfaitement tenu le cap.
      Le “mur des cons” avec ses journalistes complices.
      l’absence de poursuites des casseurs du moment qu’il s’agit de “jeunes” de banlieue ou des quartiers”.
      La promptitude à poursuivre sur dénonciation des prétendus “antiracistes” etc.
      L’appel du Syndicat de la Magistrature à manifester CONTRE la police dans l’affaire THEO.
      Etc.etc.

      • 8 Mars 2017 à 12h15

        Pol&Mic dit

        c’est le moins qu’on puisse dire!

    • 5 Mars 2017 à 19h41

      ERVEFEL dit

      Au delà du jugement qu’on peut porter sur les “dérives” de Fillon pour améliorer ses revenus et du juste rôle de la presse de veiller à nous éclairer sur le vrai visage de ceux qui briguent la magistrature suprême, on peut aussi très justement se poser la question du fonctionnement démocratique de notre justice pour savoir si elle n’est pas instrumentaliser par un pouvoir en place et aux abois face à son échec patent.
      Pour ce faire, voici un avis paru dans Atlantico et repris sur arrêt sur infos pour ceux qui ne disposent pas de l’abonnement à Atlantico : 
      http://arretsurinfo.ch/francois-fillon-appel-de-juristes-contre-un-coup-detat-institutionnel/
      C’est “un peu plus” juridique que celui de notre “philosophe” Yves Michaud et même notre avocat Causeur Régis de Castelnau ne nous avait pas donné d’avis la dessus et je n’ai pas vu dans les commentaires de références à cet article. 

    • 4 Mars 2017 à 18h59

      C. Canse dit

      200 défections ? Ces gens n’avaient-ils pas garanti de suivre le gagnant de ces scandaleuses primaires ?
      Une drôle de façon de respecter la parole donnée et d’en vouloir à Fillon de ne pas respecter la sienne alors qu’il n’est pas mis en examen.
      De qui se moque-t-on ? 

      • 4 Mars 2017 à 19h05

        C. Canse dit

        200 voix de moins d’électeurs peureux faussement appelés “ténors”, on n’est pas à l’opéra. Ces ténors là chantent comme des casseroles qu’ils ont bien cachées, sûrement.

        • 5 Mars 2017 à 23h59

          Schlemihl dit

          Quand les rats s’en vont c’ est qu’ils pensent que le bateau va couler .

          Intrépides nos hommes politiques …. 

      • 4 Mars 2017 à 19h06

        i-diogene dit

        C.Canse,

        Si ton cheval boîte juste avant la course, tu changes de monture..!

        NON..?

        .. Et t’ évites de choisir un cheval encore plus boîteux..!^^

      • 9 Mars 2017 à 0h00

        Alex Z dit

        La parole donnée, on peut la retirer en fonction de faits nouveaux. Après la primaire toute la droite s’est ralliée à FF, ce qui était normal, c’était ça la parole donnée. S’il s’avère que FF est malhonnête, et malgré ce qu’il dit que c’est légal, les emplois fictifs n’ont jamais été légaux, et c’est très grave parce qu’il y a enrichissement personnel en abusant de fonds publics, je regrette, mais la parole donnée après la primaire devient caduque. Et je préfère être du côté de ceux qui quittent le navire, quelles qu’en soient les raisons, que du côté de ceux, qui malgré tout ce qu’ils savent, et que nous savons, persistent à soutenir un personnage qui a perdu l’exemplarité nécessaire lorsqu’on brigue la magistrature suprême.
        Le reste, la justice est-elle impartiale ? La presse s’acharne-t-elle ?, sont peut-être des bonnes questions à poser, mais cela n’excuse en rien les manquements à l’honnêteté du candidat, qui le disqualifient à mes yeux (mais pas aux yeux de tous, apparemment)