Fillon: après le lynchage, le déluge | Causeur

Fillon: après le lynchage, le déluge

Au tribunal populaire de France Inter

Auteur

Emmanuel Dubois de Prisque
Chercheur associé à l'Institut Thomas More.

Publié le 02 février 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

François Fillon au salon des Entrepreneurs de Paris, 1er janvier 2017. SIPA. AP22008398_000010

Hier soir, en cuisinant, je me suis branché sur France Inter. D’habitude à la même heure, j’écoute plutôt Bach ou Leonard Cohen, mais hier soir, ne me demandez pas pourquoi, c’était Nicolas Demorand. Le juvénile journaliste joufflu se réjouissait : en vingt ans de service public, il n’avait jamais vu ça. Le standard du vieux « Téléphone sonne » était en surchauffe. Ça débordait de partout, la France entière s’agitait de concert avec ses journalistes. Une belle et rare unanimité rassemblait le bon peuple et sa caste médiatique. Chacun avait envie de participer. De jeter sa pierre sur l’édifice. De crier haro sur le baudet de la Sarthe. Ça faisait du bien. Dans toute cette foule d’auditeurs, de journalistes et d’invités, pas un bon Français pour seulement mettre à distance ses instincts lyncheurs. Chacun se lâchait, sûr de son bon droit, certain d’être du bon côté. Une dame nous disait même qu’on avait bien eu raison de couper la tête à Louis XVI. Et qu’on devrait bien vite recommencer. On la laissait raccrocher sous les ovations. Au moment où Marine Le Pen abolit la peine de mort au FN, Nicolas Demorand la rétablit sur France Inter. Un invité nous promettait l’Europe du Nord et ses débutés bien sages, des armées d’interchangeables pères la vertu divorcés deux fois, qui tiennent une comptabilité impeccable. Chacun paraissait se réjouir de voir souffler sur notre vieux pays ce vent du nord, qui balaiera les miasmes des opacités françaises. On se souvenait même que, déjà à l’époque, François Fillon n’avait pas assez condamné Cahuzac : tout s’expliquait !

A bien réfléchir, on se dit que l’explosion de la famille va bientôt résoudre le problème. Dès qu’ils auront réussi, nos néo-députés largueront bien vite leurs premières femmes, comme n’importe quel président de la République qui se respecte, et n’auront ainsi plus personne à favoriser. Ils pourront verser des salaires de misère à de jeunes attachées parlementaires bien plus affriolantes que leurs vieilles épouses. La morale sera sauve. Il ne pouvait pas divorcer comme tout le monde, François Fillon ?

Coupable ou innocent: qui s’en soucie?

Demorand s’en gargarisait une nouvelle fois, ça se bousculait décidément au portillon de la radio de l’exécution publique. La vertu de la République outragée réclamait encore et toujours réparation. Et ce salaud de Fillon qui nous réclamait des économies !? Pas question de dépenser moins quand on peut lyncher plus. La bonne vieille guillotine ressuscitée par la grâce des médias fait bien son travail égalitaire. Ah le beau boulot ! Plus une tête qui dépasse ! Depuis quelque temps, elle tranche les têtes de favoris à l’élection présidentielle avec une régularité effarante, et décérèbre les gens plus efficacement encore que l’école de la République et de la lutte contre les inégalités.

Certes, ce n’est pas parce qu’on lynche un quidam qu’il est innocent. Il arrive que des coupables se fassent lyncher. Qui dit le contraire ? Est-ce que cela rend le lynchage plus honorable pour autant ? Le problème c’est qu’il se substitue à la justice. Qui se souvient de DSK ? Etait-il coupable ou innocent ? Qui le sait aujourd’hui ? Qui s’en soucie ? Plus personne ne veut laisser la justice faire son travail, chacun préfère faire le travail à la place de la justice, la prendre de vitesse. Ce n’est pas pour rien qu’elle est lente d’habitude. Il lui faut ne pas céder à nos emballements. Mais le temps de la vieille justice qui marche à son auguste pas est semble-t-il terminé. La voilà qui court après la foule lyncheuse. Plus rien ne vient s’opposer à la fébrilité et à la joie triste de nos emballements. Et le champ de ruines que nous laisserons derrière nous, ce n’est pas notre problème. Après le lynchage, le déluge.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 6 Février 2017 à 8h04

      Pol&Mic dit

      il est (très) troublant le silence de Hollande!!!!!ça veut dire quoi?

      • 6 Février 2017 à 11h49

        ti suisse dit

        en gros.. il n’en a (plus) rien à cirer. Pareil pour Juppé; Obama ne joue t-il pas au golf, Cameron démissionne en sifflotant (j’ai adoré!) mais tant qu’il reste des comptables (et) qui-comptent les points, pourquoi donc s’inquiéter ?! d’ailleurs à ce sujet, la Swiss à l’Eurovision a toujours (tjs!) “12 pts”, -quelle stabilité, c’est-y pas bonnard,

        mes sources ? je lis, ..mais en cachette !

    • 5 Février 2017 à 16h44

      zanina dit

      c’est effectivement du lynchage médiatique mais qui s’en soucie pourvu que la bete meurt! ce comportement imbécile des”gds” médias me révolte!!!n’y a t il donc personne pour s’émouvoir de leur emprise et les contrer par des arguments avérés ?est-ce vraiment ça la sacro-sainte liberté de la presse que nous prônions?

    • 5 Février 2017 à 10h11

      QUIDAM II dit

      Il s’agit éventuellement d’abus dans le bénéfice de certains privilèges liés à de hautes fonctions politiques…
      Mais il faut être très conscient qu’il ne s’agit pas de sommes issues des lobbies industriels ou financiers, ni de milliardaires libanais, syriens, émiratis, africains, etc. de nature à peser sur les orientations économiques ou de politique étrangère…
      Rien à voir avec les affaires Elf ; l’affaire Karachi ; l’affaire des marchés truqués des lycées d’Île-de-France ; l’affaire du Crédit lyonnais dans les années 1990 ; l’affaire des caisses noires de l’Union des industries et métiers de la métallurgie ; l’affaire des frégates à Taïwan… et de tant d’autres affaires tellement plus malsaines, complexes, malodorantes et préjudiciables à l’indépendance de la France.
      Malgré le tumulte actuel, François Fillon reste probablement l’un des hommes politiques français parmi les plus intègres.

    • 5 Février 2017 à 0h51

      JLT dit

      Ce lynchage est l’illustration de ce que l’on appelle “le bouc émissaire”. Chacun se débarrasse – a bon compte – de ses propres fautes et complicités sur la victime qui ne peut pas se défendre devant un tel déferlement de haine…Bravo les Français et particulièrement les auditeurs de France Inter (qui abrite ce grand malade de Demorant que j’ai du mal a suivre car il doit se faire virer de tous les postes qu’il occupe vu son parcours – je me souviens avec douleur de son passage a France culture ou il a faillit faire “péter” tous les verrous!

    • 4 Février 2017 à 17h56

      trebu dit

      Pardon…Panne de courant ! En 2014, le rachat de SFR par Drahi en concurrence avec Bouygues, Montebourg s’y oppose en disant ; «Numericable a une holding au Luxembourg, son entreprise est cotée à la Bourse d’Amsterdam, sa participation personnelle est à Guernesey dans un paradis fiscal de Sa Majesté la reine d’Angleterre, et lui-même est résident suisse ! Nous avons des questions fiscales à lui poser !» Nous connaissons la suite qui se termine par un feu vert discrètement donné. Macron, lui, soutient le rachat de SFR par Numéricable qui appartient à Drahi.
      L’énarque Emmanuel Macron, ex banquier de la Banque Rothschild et ministre des finances de F. Hollande, ose se présenter comme un candidat hors du Système. La machine à bourrer les crânes tournant à plein régime. Mais les éléments s’amoncellent qui prouvent que Macron est bien le candidat de l’oligarchie capitaliste”.

      Sans parler du silence tranquille de Mme Le Pen qui se réjouit de ce genre de polémique. Elle n’a même pas à défendre “son” programme….
      Très amicalement,
      Fr. Hervé Ponsot o.p.Prieur Couvent des Dominicains-8 rue Fabre 34000 Montpellier

      • 4 Février 2017 à 18h12

        i-diogene dit

        Bah,

        Quel que soit l’ élu, il sera toujours tributaire du Capital..

        Sarko a nettement favorisé Bouygues, Bolloré et toute la clique du CAC 40.. ALors qu’il était président, et non-pas leur conseiller financier, mais juste un président asservi au Capital..

        Quant à Fillon, c’ est encore pire: la société “2F Conseil” est illégale dès qu’ on est parlementaire ou au ministère..A cause des risque de conflits d’ intérêts entre la chose publique et la finance privée..:

        http://www.lemonde.fr/affaire-penelope-fillon/article/2017/02/01/la-florissante-societe-de-conseil-de-francois-fillon_5072663_5070021.html

        • 5 Février 2017 à 5h44

          durru dit

          Diogène, comme d’hab complètement hors sujet, à ânonner ses refrains éculés. T’as lu au moins ce qui est écrit au-dessus? Bah, non, pas la peine…

    • 4 Février 2017 à 17h44

      trebu dit

      Puisque polémique il y a sur des fondements aussi ténus, et donc certainement orchestrée, on peut en apporter d’autres dans un autre sens qui manifestent des intérêts cachés, enfin plus ou moins cachés.Je le fais à partir d’un extrait d’une page Facebook, sans avoir pu retrouver l’auteur tellement les infos passent vite sur Facebook, et sans avoir pu vérifier là non plus tous les éléments avancés, et d’un dessin humoristique : juste pour souligner qu’on peut se poser certaines questions bien occultées et qu’il faut être prudent et patient dans les appréciations portées. Dans quelque sens que ce soit.

      “Les journalistes ne sont pas là pour informer, ils sont les serviteurs de groupes financiers qui manipulent l’opinion publique dans le but de réaliser leur stratégie de développement !
      Posez-vous les bonnes questions ; A qui appartient BFM qui «casse du Fillon» à longueur d’antenne ?
      A Patrick Drahi, un homme d’affaires franco-maroco-israélien, propriétaire du groupe SFR mais surtout d’Altice médias (une dizaine de chaines d’info, 20 magazines, 7 sites Internet, 7 Applis Mobile, 11 Applis Tablette) les plus connus BFM, RMC, L’Express, Libération, Côté Maison, L’Expansion, Mieux Vivre, Votre Argent, Studio Ciné, Libération, i24 News… Une audience qui lui permet de faire passer ses messages en permanence à… 50% de la population Française (chiffres ACPM).
      Pourquoi alors ces médias cassent-ils François Fillon pour faire monter Emmanuel Macron ?
      Il suffit de frapper dans google «Drahi Macron» et de lire des centaines de commentaires comme :
      comme :
      Bernard Mourad, ancien Banquier et patron d’Altice Media Group (groupe de Drahi} a abandonné ses fonctions pour rejoindre l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron comme conseiller spécial et pour structurer le mouvement «en marche».
      suite….

    • 4 Février 2017 à 17h42

      trebu dit

      Chers amis,
      Il n’est pas dans mes habitudes de quitter le domaine spirituel, mais je me demande s’il est si loin de l’affaire dont je vais parler… Bizarre, oui, de constater aujourd’hui à quel point les médias et réseaux sociaux s’emballent sur une affaire qui, pour le moment, n’en est pas une, mais est révélatrice d’une société fragilisée, en perte totale de repères et de confiance : je veux parler de la prétendue, jusqu’à maintenant, “affaire Fillon”. Je suis surpris, enfin pas vraiment tellement j’ai l’habitude d’Internet, de constater avec quelle facilité des insinuations deviennent des faits. Surtout à partir des réseaux sociaux que plusieurs d’entre vous ne fréquentent pas.
      Je ne sais absolument pas si François Fillon est coupable de quoi que ce soit, il l’est peut-être, je ne l’exclus aucunement, mais me situe à un autre niveau…
      Pour l’heure, je suis effaré de constater qu’il n’y a rien d’avéré, mais que tout le monde a l’air de considérer que ça l’est : je rappelle, entre autres et pour ceux qui l’auraient oublié, la prétendue “affaire Eric Woerth”, dont “l’accusé” a été, pour autant que je sache, entièrement blanchi ! Au bout de quelques années et après avoir été “mis en quarantaine”. Pour François Fillon, au moment où j’écris :
      1. Rien d’illégal, quelles que soient les sommes en jeu (qui sont loin d’égaler ce que certains footballeurs gagnent eux en un mois). Et sachant que la pratique parlementaire mise en cause est peut-être discutable, mais très courante.
      2. Une attaque virulente qui, faute de pouvoir s’en prendre directement à un homme, vise sa femme au prétexte d’un emploi fictif, ce qui, je le répète, est peut-être vrai, peut-être faux, en tout cas difficile à prouver dans un sens ou dans un autre. Et pour le moment appuyée sur quelques modestes témoignages douteux.
      Voilà à peu près tout, non tout je crois : un point de départ qui est aussi, pour l’heure, un point d’arrivée.
      __________________________________________

    • 4 Février 2017 à 16h20

      Jasmin dit

      Çe n’est pas une question de justice mais une question de morale.
      Il pouvait rétribuer son épouse pour l’aide qu’elle lui apportait mais pas avec des fonds publics.
      Il est donc pour ce seul fait totalement et définitivement discredité. Et il est triste et affligeant qu’il n’arrive pas à m’admettre.
      Mais il y a un autre problème qui est l’instrumentalisation de la justice.
      Le parquet financier a été incontestablement utilisé pour démonétiser un candidat à une élection majeure au moment opportun. 
      Rien n’est dû au hasard. Tout a été soigneusement orchestré.
      Sur ce point Fillon a raison mais ça ne change rien à sa situation.
      Il a peut être juridiquement raison mais il a de toute évidence moralement tort.
      Un homme qui accepte pendant des années de recevoir de l’argent public à des fins personnelles ne peut pas devenir Président  de la République 

    • 4 Février 2017 à 15h53

      Danny Wolf dit

      “Qu’on laisse la justice faire son travail”

       La seule phrase critiquable dans cet excellent article .

       Souvenons nous qu’en  Juin 1940 , un seul juge a refusé de prêter serment au vieux Maréchal  ont comme uns seul homme, jugé , emprisonné et fusillé les résistants que la Gestapo et la Milice leurs livraient en pâture .

       Ces mêmes juges, strictement les mêmes , en Aout 1945 , ont jugé , emprisonné et fusillé les collaborateurs …

      D’ ailleurs , Laval lors du verdict qui le condamnait à mort , a dit au président du Tribunal :”n’oubliez pas , votre Honneur, qu’il y a quinze jours , vous travaillais pour moi !!

      Que l ‘on regarde , a gauche , a droite , au centre , en haut ou en bas , le panier de crabe ne change que de couleurs, et la justice …..

      Le Talmud  nous enseigne : “la justice , toujours , toujours tu poursuivras ” !!

      Probablement parce qu’ elle cours trop vite , que ce soit ici ou bien ailleurs ..

      Et sur la 4éme  planète du système  de Alpha du centaure , c’ est pareil , point n ‘est besoin d ‘aller vérifier  :-)) 

      • 4 Février 2017 à 16h05

        Danny Wolf dit

        Un seul juge a refusé de prêter serment au vieux Maréchal , LES AUTRES  ont comme un seul homme, jugé , emprisonné et fusillé les résistants que la Gestapo et la Milice leurs livraient en pâture……. .

    • 4 Février 2017 à 13h23

      PPdM dit

      Coupable ou innocent de quoi?
      On se fout de savoir si sa femme et ses enfants ont travaillé ou pas, ce qui est important, c’est qu’un gus qui trouve qu’il y a trop de fonctionnaires, qu’ils sont trop payés, que les minimum sociaux coûtent trop cher, etc, trouve normal de payer sa femme une petite fortune sur le dos des citoyens.
      De plus, j’ai la nette impression que celle-ci n’était même pas au courant qu’elle était l’assistante de son mari.
      Le seul recours a droite reste Dupont Aignan, a moins qu’on lui trouve des casseroles a lui aussi.

      • 4 Février 2017 à 13h29

        durru dit

        Et tant qu’à faire, qu’on arrête complètement cette mascarade et qu’on nomme Macron président de suite, n’est-ce pas? Vous en avez d’autres, d’injonctions hyper-démocratiques?

      • 4 Février 2017 à 16h00

        birdie92 dit

        Juste une remarque de plus : le coiffeur attaché en permanence au président touche 9 000 @uros par mois, est ce ça le président normal?

    • 4 Février 2017 à 12h44

      Anatole007 dit

      A quand la fin des lessives automatiques journalistiques qui lavent à la boue et rincent à l’eau sale ? On remplace un mot par un synonyme, destructeur, qui devient des maux. Des mots à maux sortis tout droit d’un marais nauséabond. En France, nous avons cette fâcheuse habitude de condamner au lieu de juger. C’est en cela que le français est satisfait de lui-même, par le nombrilisme, et qui fait la grandeur de la France. En ces temps dits modernes, c’est devenu le jeu favori d’un nouvel électorat qui se tourne vers une idéologie “Bambou”, par celui qui présente son parti, sans jamais en dévoiler un seul instant, ses projets, qui, en réalité sont creux comme le bambou. Ce nouvel électorat ne ressemble t’il pas à des alouettes qui regarde un seul et même miroir. ( A ce sujet: ” L’homme a inventé des miroirs, pour être fidèles à son image). (Alain FRANCE ). Pauvre Marianne, les tiens et ta famille te trahissent. C’est la raison pour laquelle il ne faut jamais faire commerce avec sa propre famille. PHONETIQUE: “La République n’est plus la Récompense”.

    • 4 Février 2017 à 12h05

      AMA dit

      Si l’électorat doit donner tort à Fillon, il le lui dira lors de l’élection. La coalition contre lui est malodorante au possible. Entre un “canard” de bas niveau, des médias qui se mettent au garde à vous devant cette feuille de chou, une famille politique dont la loyauté est plus que défaillante, une opinion publique faite d “tricoteuses” assoiffées de gibets bien garnis, etc… le panorama est écœurant. Nulle part n’est évoquée une forme de pression ou de chantage venue de l’extérieur sur le potentiel Président de la Cinquième puissance économique mondiale, à commencer par Bruxelles. Engage- toi sur les concessions qui nous intéressent et nous relâcherons la pression médiatique. Pénélope, une Galloise, en temps de Brexit, fait partie peut-être d’un jeu de tarot qui n’était pas celui de François., Elle n’arrange en rien sa situation, bien au contraire. Qui sait?

    • 4 Février 2017 à 12h04

      José Bobo dit

      Il serait intéressant que la presse si prompte à accabler Fillon se penche avec un peu plus de pugnacité sur le cas Macron. Il semble que ce dernier ait omis de déclarer à l’ISF de très grosses sommes qu’il aurait dissimulées quelque part (un compte caché à l’étranger ?). Car cet argent qu’il a gagné (et déclaré) lorsqu’il “travaillait” pour la Banque Rothschild semble s’être évaporé depuis…
      Voilà un très bon compte-rendu de cette affaire à venir :
      https://www.les-crises.fr/macron-36-millions-deuros-de-revenus-cumules-patrimoine-negatif/

    • 4 Février 2017 à 11h53

      Tonio dit

      Nicolas Demorand, viré de ‘libé’, recasé à la radio, poursuit ses campagnes de haine politique, comme une vrai collabo, sur une radio publique: au fou !

      mais qu’apporte-t-il au grand bon peuple qui lui paie ses émissions publiques orientées à gauche toute ?

      L’école a si bien décervelé les têtes blondes qu’on peut aujourd’hui, comme au temps de radio Moscou, radio Berlin ou radio Pékin, émouvoir des foules innocentes contre un homme seul: Haro !
      la curée radiophonique c’est pas cher et ça rapporte gros.

      Il y a des années que je n’écoute plus cette radio: trop c’est trop!

      Quand ce Vychinski de France-Inter s’intéressera aussi aux autres très officiels prévaricateurs, je réviserai mon appréciation, mais sûrement pas mon jugement: ce gars là est déjà grillé…
      La ‘SI Sapinière’ n’a pas empêché Hollande de se faire élire, pourquoi ?