Fillon: “Nier notre héritage culturel, c’est absurde” | Causeur

Fillon: “Nier notre héritage culturel, c’est absurde”

Notre entretien exclusif sur la France (2/2)

Auteur

La rédaction

Publié le 11 avril 2017 / Politique

Mots-clés : , , , , , ,

François Fillon en meeting à Paris, avril 2017. SIPA. AP22038209_000054

Tout le monde est d’accord pour condamner le terrorisme islamiste. Mais, vous l’avez déjà évoqué, on assiste aussi à la montée d’une forme de piété et de rigorisme qui tend à isoler du reste de la société. Ce séparatisme pacifique vous inquiète. Au-delà de l’appel général à la fierté nationale, que ferez-vous pour le combattre ?

Sur ce sujet je veux être clair : je n’accepte pas la constitution de communautés avec leurs propres règles, leur propre vision de la femme, leur propre conception du droit, leur propre système de valeurs pouvant parfois aller à l’encontre de celui de la République. La France, ce n’est pas une collection de communautés qui ne se parlent pas et ne partagent rien. Vivre en France, c’est accepter d’entrer au sein de la communauté nationale, la seule qui existe, et de respecter ses lois, ses coutumes et ses devoirs. Il appartient à l’État de faire respecter cela, mais il revient aussi aux autorités religieuses de stopper les dérives rigoristes et « sécessionnistes » dont vous parlez. Le Talmud déclare que « la loi du pays est ta loi ». Il y a de la place pour plusieurs amours dans un même cœur, mais une seule loyauté.

>> A lire aussi: Fillon: “Il faut limiter l’immigration à son strict minimum” (1/2)

En ce cas, pourquoi ne proposez-vous pas, comme Marine Le Pen, l’abrogation de la double nationalité ?

En pratique, cela signifierait que l’on ne pourrait plus accorder la nationalité française à un étranger présent sur notre sol de façon légale. Car beaucoup de pays refusent le retrait de la nationalité de leurs ressortissants. C’est le cas de la Tunisie ou de l’Algérie.

Mais ce qui me paraît plus important c’est de revoir nos procédures d’accès à la nationalité. Je propose que la durée minimale de résidence en France exigée d’un candidat à la naturalisation soit portée à huit ans, comme c’est le cas en Allemagne. L’acquisition de la nationalité sur simple déclaration à la suite d’un mariage ne serait possible qu’après cinq ans de vie commune et l’assimilation du conjoint étranger fera l’objet d’une vérification. Quant aux jeunes nés en France de parents étrangers, ils pourront, comme c’est le cas aujourd’hui, accéder à la nationalité française mais cet accès devra être le fruit d’un choix mûri et formalisé dans une déclaration de volonté de devenir français.

>> Parlez-nous de la France ! Le Causeur du mois d’avril vous attend…

Dans la mobilisation que vous appelez de vos vœux, l’École est en première ligne. Or, au cours du débat sur TF1, vous n’avez parlé que de l’apprentissage : pas un mot sur le retour de l’autorité, la restauration des savoirs, l’encouragement à l’excellence. Comme si votre seul but était de fournir de la main-d’œuvre à nos entreprises.

Si on m’en avait laissé le temps, vous auriez pu voir que l’apprentissage n’est qu’une partie de mon programme sur l’Éducation. Pour moi, l’École est

[...]

  • causeur.#45.couv.bd

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 104 - Avril 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#45.couv.bd
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 16 Avril 2017 à 13h09

      lili23 dit

      http://www.lemonde.fr/affaire-penelope-fillon/article/2017/02/02/je-n-ai-jamais-ete-l-assistante-de-mon-mari-declarait-penelope-fillon-en-2007_5073081_5070021.html

      « Harpagon »  cherchait une personne de confiance qui ne s’occupe pas se son enveloppe parlementaire.
       Est ce que les assistante parlementaire repasse les costumes?  

    • 16 Avril 2017 à 12h58

      lili23 dit

      On voit les pratiques des députés de droite. Je te paie, je te paie pas, de toute façon ce n’est qu’une femme , le droit de vote ça fait pas si longtemps qu’elle l’ont. En plus les salaires sont selon mon bon vouloir C’est mon enveloppe parlementaire après tout. Et il seront versés sur le compte commun. Ouais on voit la liberté qu’ils accordent aux femmes. Ces citoyens de second rang

    • 14 Avril 2017 à 22h20

      lili23 dit

      Les conscients sans conscience. Nouvelle cible du «  parti pris »  et  ses partisans. ( Ils ont hésité entre le parti pris et ses partisans mais ça pouvait choquer le patronat ) Les libéraux, ça faisait trop footeux, ils se sont prononcer pour celui qu’ils ont maintenant.  Les républicains étaient dans l’opposition en 1905 , ils pouvaient faire ainsi d’une pierre deux coups.

    • 14 Avril 2017 à 21h57

      lili23 dit

      Décomplexée, sans état d’âme, l’état d’âme c’est ce que les phénoménologues appellent une conscience. donc sans conscience. Il faut être non-conscient pour voter pour lui c’est un membre du parti qui le dit.

      • 14 Avril 2017 à 22h00

        lili23 dit

        Ou un conscient  sans conscience plutôt. 

    • 14 Avril 2017 à 21h05

      lili23 dit

      Vlad pas l’empaleur un croyant. On voit l’héritage culturel en action.

    • 14 Avril 2017 à 20h37

      lili23 dit

      Vlad pas l’empaleur l’autre trouve exemplaire la laïcité syrienne. Ouais, le cynisme est une philosophie

    • 14 Avril 2017 à 20h04

      lili23 dit

      https://vimeo.com/104993224

      On est bien loin du géocentrisme  

    • 14 Avril 2017 à 19h58

      lili23 dit

      Il se sont pas encore assez fait d’argent avec l’héritage culturel ou ils ne comprennent rien aux nouvelles découvertes  ou ils n’ont pas la main mise dessus. Ou il n’y a pas assez d’électeurs potentiels qui s’intéressent au sujet 

    • 14 Avril 2017 à 19h21

      lili23 dit

      Tout est faux pour moi que ce soit le chien « serre livre » ou la trajectoire de la pierre. Ils sont nul leurs arguments.

    • 14 Avril 2017 à 19h11

      lili23 dit

      Le absurde pour moi, c’est qu’ils vous apprennent à écrire des textes argumentatifs et même avec des champs lexicaux riches, certaines fois, tout ça pour encenser une « théorie de la relativité. » Ne doit-on pas à notre époque réfléchir autrement sur la trajectoire une pierre lancée d’un wagon. Et si tout ça ne tenait pas tombait pas juste.

    • 14 Avril 2017 à 18h45

      lili23 dit

      Je voyais plus haut maintenant que les nuages… là alors c’était du spécial… là en plein ciel!… en plein azur!… la vision féerique… une main coupée je voyais… une main pâle sur des flocons… des coussins de nuages à reflet d’or… et qui saignait au goutte à goutte… une main pâle blanche et tout autour des nuées d’oiseaux… tout rouges… voletant jaillis de ces plaies même… les doigts tout scintillant d’étoiles… Semés aux marges de l’espace… en longs voiles tendres… clairs et de grâce… Berçant les Mondes… et vous effleure… et vos beau yeux… câlinement… tout vous emporte… tout vogue aux rêves… tout abandonne… aux fêtes du Palais des Nuits.
      Pour ma part je lis des passages du guignol’s band de Céline  

    • 14 Avril 2017 à 18h28

      lili23 dit

      Les jaloux de la droite critiquant le programme de la gauche, en particulier la simplification de texte argumentatifs au profit d’une voix active  sont dans un déni culturel total.
      Tantôt il nous divergent des mensonges toutes les secondes, tantôt ils s’inventent auteurs pour élèves de CE2. Pour ma part j’ai trouvé un excellent texte qui peut servir d’exemple au collège. Ce texte est de Frantz Kafer, il s’agit plus précisément de «  La métamorphose. »
      Il est disponible sur Librivox, cette bibliothèque numérique dont les lecteurs non rien à voir avec les rémunérations des notes culturelles de certaines assistantes parlementaires payés par l’Assemblée Nationale Française.  La droite décomplexée va-t-elle instaurer les honoraires libres pour les politiques-conférenciers?

    • 14 Avril 2017 à 13h40

      Svezina dit

      A lafronde

      A la différence des magouilleurs qu’on trouve dans tous les camps politiques, François Fillon a proclamé haut et fort son « exemplarité » :
      « Je pose un principe général. L’exemplarité est nécessaire pour gouverner notre pays, et d’autant plus nécessaire qu’il va falloir le redresser, c’est-à-dire demander des efforts aux Français. J’énonce un principe général qui me parait être le minimum de ce qui est exigible et après chacun naturellement est devant sa conscience et doit agir en fonction de ce principe. (…) Il faut revenir à une conception plus rigoureuse de l’exercice du pouvoir», a-t-il développé sur RTL.

      Assez pour créer des états d’âme, il me semble.

    • 13 Avril 2017 à 20h11

      lafronde dit

      A tous les détracteurs de Fillon sur sa probité.
      Je vous propose un échange. je vous paie votre quote part, de ce que vous a coûté les libéralités excessives envers sa famille, de F. Fillon dans la gestion de son enveloppe parlementaire individuelle.
      En échange, vous me devrez les libéralités excessives envers leur propre famille, ou pour eux même commises par des personnalités socialistes de premier plan. Faites votre choix !
      1 F. Hollande, P.R. ses largesses présidentielles, pour lui et sa famille
      2 Don Bartolone, président de l’Assemblée, sa gestion du 93
      3 Hidalgo, Maire de Paris, retraitée Inspection du Travail à 51 ans !
      4 Mme Royal, banquière à la BPI, ses résultats, sa gestion régionale.

      Je suis prêt à perdre quelque argent pour miser sur l’entière probité du candidat Fillon. Et à ceux qui sont ses détracteurs, combien allez-vous miser sur le contraire ? Votre conviction qu’il est coupable, vaut bien un petit risque financier ? Non ?
      Ou alors les personnalité socialiste citée ne sont pas assez exemplaires ? Dommage car elles exercent des postes en vue dans la République. Il y aurait donc une morale républicaine à double standard ?

    • 13 Avril 2017 à 14h19

      Svezina dit

      M. Durru
      Vous oubliez généreusement, entre autres choses peu édifiantes, les costumes de luxe (48500 Euros) que François Fillon s’est fait offert entre 2012 et février 2017 (!) par un « grand ami » Robert Bourgi, personnage plus que sulfureux, comme il s’était fait offert en 2009 des montres qui ne juraient pas avec ces costumes.
      Il s’agit en effet de la « répétition » de certains gestes qui porte à « réflexion ».