Le contre “coup d’Etat institutionnel” de François Fillon | Causeur

Le contre “coup d’Etat institutionnel” de François Fillon

Candidat de la droite et de l’antiparlementarisme?

Auteur

Kevin Erkeletyan
Journaliste

Publié le 07 février 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

François Fillon entre en scène, Paris, 6 février 2017. SIPA. 00792075_000002

Cerné comme jamais. Trois quarts d’heure avant l’arrivée de la proie, la meute est déjà regroupée. Les mâles dominants devant – TF1, France 2, BFM TV – et les nés d’hier derrière – les jeunots de la journalie. Le long du corridor d’entrée dans l’arène, une autre file de caméras attend l’arrivée du candidat: les appareils sont dégainés, c’est à qui « flashouillera » le premier.

Circus mediaticus

16h05, il est en retard, la meute s’impatiente et dévore ses premiers petits: « Assis! », « cheveux ! », « tête ! », râlent en choeur les plus anciens à ceux qui, trop sûrs d’eux, voulaient se faire une meilleure place.

16h08, plus rien ne dépasse, les photographes sont au taquet: la petite musique de leurs clics et de leurs clacs retentit. Comme une armée de criquets, affamés et virevoltants, prêts à s’écraser sur un champ. Mais… raté, « ce n’est pas lui » ! Le prochain envol sera le bon. Et de loin sur l’écran, le très accusé Fillon apparaît finalement. Triste et penaud ? Pas même un peu. La proie qu’on prenait pour un lièvre est en fait un gros félin: blessée, meurtrie, elle se redresse et montre les crocs.

« Je n’ai rien à cacher », « les accusations sont infondées », « tout est légal », je vous emm… et j’aime ma femme. Qui, d’ailleurs, n’a rien à se reprocher. « Oui, je l’ai embauchée » mais « rien n’était dissimulé ».  Debout, droit, conquérant, François Fillon assène les reproches un à un et les assume tout en bloc. Sûr de lui et la voix pleine, la partition est juste : le candidat a répété. Seule son alliance, qu’il torture de son petit doigt, rappelle l’homme qu’il était encore deux jours avant.

L’assisté parlementaire contre le Parlement

Car oui, l’homme a pris « un coup », un « coup à l’estomac » qui l’a « déstabilisé ». Mais après avoir été « lynché » – par « le système médiatique » - il est là pour répliquer et se permet même d’attaquer : à une journaliste de Mediapart qui lui pose une question, il répond : « moi, Madame, je n’ai jamais eu de contrôle fiscal ». Puis, sans s’arrêter, il déballe: son patrimoine, ses impôts, son grand oral de transparence va jusqu’à son Livret A. On pourrait croire qu’il nous récite le Canard. Le verbe en moins, en président américain, mieux que n’a jamais su le faire celui à qui il cherche à succéder.


Regardez l’intégralité de la conférence de presse de François Fillon

Mais soudain, et sans que la lumière ne baisse, l’ambiance et le ton se font plus solennels… François Fillon change de public et prépare son coup de génie : « Ce n’est pas au système médiatique de me juger mais aux Français ». Sur le plan légal, je n’ai pas fauté mais d’un point de vue moral, « je leur présente mes excuses. J’ai agi selon un usage légal mais dont nos concitoyens ne veulent plus, des pratiques anciennes de la vie politique française qui ne sont plus acceptables aujourd’hui. »

C’est à ce moment que sans crier gare, François Fillon décide de déclencher son contre-«coup d’Etat institutionnel». Sans se défausser, le candidat de la droite (et du centre) prend acte de l’antiparlementarisme ambiant et en fait même… son programme !

S’il devient président, c’est juré : il ne reviendra pas sur la restriction du cumul des mandats (pourtant contestée dans son camp) et proposera de réduire le nombre de parlementaires ! Français, vous avez eu raison de me blâmer, mais si vous l’avez fait c’est parce que le système, dont je suis victime, est mauvais. Vous avez dit populiste ? Lui, le symbole de l’antiparlementarisme s’en est fait le pourfendeur. L’arrosé arroseur.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 12 Février 2017 à 9h39

      NBG dit

      “Le Canard Enchaîné fait encore la une en révélant des faits fracassants. Pénélope Fillon a perçu 2 indemnités de licenciements, dont le montant et la justification sont douteuses et payés par des fonds publics.” Marc Georges.
      Et il n’a pas parlé des 100 000 € gagnés par Pénélope à la revue des deux mondes pour deux notes de lecture…

      • 12 Février 2017 à 9h48

        durru dit

        Effectivement, ça fracasse. Quand le contrat d’un employé s’arrête, il y a des indemnités de licenciement. Et les conditions d’arrêt d’un contrat de travail d’attaché parlementaire sont définis par la loi, pas par le député. C’est très douteux, surtout quand on connaît pas la loi et quand on sait pas lire une fiche de paie. On compatit.

    • 9 Février 2017 à 21h04

      roxy240 dit

      quel curieux article ,  c’est un drôle de procédé , cette distorsion faite pour justifier un angle et un titre d’article, qui est de faire croire que  Fillon a préparé “son coup d’état institutionnel “au moment de son discours. Pour qui suit Fillon, ( le seul  candidat à avoir toutes ses déclarations, itws, discours sur son site donc  visibles et  VERIFIABLES) ,  cela fait belle lurette que le candidat Fillon a dit qu’il ne  reviendra pas sur le cumul des mandats (au grand dam de ses amis)  et que dans  son programme (1e référendum) la réduction d’une centaine de parlementaires est prévue. Causeur tu me déçois beaucoup. pas à l’abri du bashing sournois?   

    • 9 Février 2017 à 1h28

      Marc Georges dit

      LE COUP D’ETAT DE FRANCOIS FILLON    
      Le bon mot est facile, “je suis péné”. Mais je ne suis pas “péné” pour François Fillon. Je le suis pour la France et pour notre élection présidentielle, ce temps où les Français se retrouvent, débattent, pour choisir un nouveau président. Dans cette élection 2017, pour une fois, nous n’allons pas faire un vote contre, mais un vote pour.  

      “je suis péné” pour cette prochaine élection. Je suis colère de la situation.

      Lors de sa conférence de presse du 6 Février, François Fillon nous a dit “je mets tout sur la table”.  

      Le Canard Enchaîné fait encore la une en révélant des faits fracassants. Pénélope Fillon a perçu 2 indemnités de licenciements, dont le montant et la justification sont douteuses et payés par des fonds publics.

      Je suis colère parce que ce Monsieur rend inaudible le débat politique.

      Lors de sa conférence de presse, François Fillon nous a expliqué que ses actes etaient légaux; qu’il était légitime dans sa candidature car 4 millions de personnes ont voté pour lui; que nous subissions un coup d’état perpétré par des officines dans le but d’empêcher lui, le candidat de la droite de gagner cette élection.

      Oui, il a raison. Nous vivons en direct une tentative de coup d’état. Mais il ne vient pas de ces obscures officines ! Nous subissons une tentative de coup d’état par M François Fillon, qui en maintenant sa candidature rend inaudible le débat, rend inaudible le programme de la Droite.

      Il oublie deux choses : Son programme ne lui appartient pas. Il y a d’autres hommes politiques de droite qui peuvent le défendre et le présenter aux Français. Il oublie que si l’affaire PénélopeGate avait été connue avant les primaires, il n’aurait pas été élu.

      Quand il dit qu’il est légitime car 4 millions de gens ont voté pour lui. Il ment,seuls 66% des gens ont voté pour lui, soit 2.9 millions d’électeurs et non 4.  

      En se maintenant, il fait un coup d’etat sur la droite et sur l’election presidentielle.

      • 9 Février 2017 à 3h20

        Hannibal-lecteur dit

        Il est clair que vous préférez croire les ordures du Canard que le déballage Fillon. La foi déplace les montagnes…
        Finalement, si vous avez raison, si c’est bien un coup d’état, chapeau Fillon, voilà bien le seul capable d’en faire un aussi pour l’économie du pays, et c’est tout ce qu’il nous faut.
        Désolé pour les délicats de la morale. 

        • 12 Février 2017 à 9h47

          NBG dit

          Vous confondez “ordures” et faits établis que M. Fillon se garde bien de réfuter. Triste défense. Les juges ne seront pas dupes… Il n’est pas question de foi mais d’analyse que la vacuité de votre argumentaire ne peut nier.Lisez au moins correctement le Canard pour le critiquer sur les faits dénoncés et non sur un jugement hâtif et sans fondement.

      • 9 Février 2017 à 21h08

        roxy240 dit

        “Pené” c’est bien  le mot inscrit sur les   cartons des militants mélanchonistes à Troie qui voulaient se faire filmer en train de  conspuer Fillon? 

         

      • 9 Février 2017 à 23h30

        lafronde dit

        Cher Monsieur qui êtes péné et en colère. J’en suis navré pour vous, et ne voudrais augmenter ni votre peine ni votre colère. Vous dites que Fillon rend inaudible le débat. C’est paradoxal car ce n’est pas lui qui tient le porte-voix ! Plus fort encore vous l’accusez de faire un coup d’Etat ! Pouvez-vous nous expliquer en quoi candidater c’est menacer la République ?

         Certes il est encore possible au parti LR de changer de candidat, mais qui pourra l’assurer d’une meilleure audience ? Et puis c’est un argument utilitaire et non moral. Chacun peut voter ailleurs. Dans ce cas où est l’urgence que F. Fillon se retire ? Pourquoi le sanctionner si vite ? N’est-ce pas la volonté d’une justice immédiate ? J’y vois un danger bien plus grave. Pour ces gardiens de la Loi, quis custodiet ipsos custodes ? Il y a un temps judiciaire, le temps ordinaire, et le temps électoral, nous y sommes. Les primaires ont déjà eu lieu. Si la Justice doit passer, elle passera, même après l’élection, après un mandat.

         La moralité d’un politicien ne se limite pas à son enrichissement personnel, mais englobe toutes les dépenses non indispensables à l’Etat et surtout à la Société. Car ces dépenses superflues déficitaires sont le plus souvent des dépenses électoralistes, clientélistes. Et il y a un lien direct entre le clientélisme, le déficit, le fiscalisme, la baisse des investissements,l’anémie de l’activité, et le chômage de masse.

        De quoi être péné pour ces inactifs forcés, et en colère contre les gaspilleurs – pilleurs – de l’argent des contribuables.

    • 8 Février 2017 à 13h40

      Ganzo dit

      Le “Canard Enchaîné” c’est comme les égouts : utile mais puant !

      • 8 Février 2017 à 19h04

        Hannibal-lecteur dit

        Bien des braves gens considèrent le Canard comme un mal nécessaire utile à une certaine justice : c’est oublier que ses cibles sont plutôt à droite, ça démolit toute la soi-disant vertu du procédé.
        Et puis, fouiller les caniveaux et les latrines …faut aimer! Quant à la vérité qui sort de là elle sent un peu la m… Se consacrer à la délation, à la dénonciation, quelle ambition pour un journaliste! 

        • 8 Février 2017 à 21h22

          IMHO dit

          En fait, le Canard n’a pas besoin de fouiller, comment le ferait-il d’ailleurs ? les secrets sont bien gardés tant dans l’administration que dans les entreprise, on le renseigne .
          Des détenteurs de secrets, subalternes ou chefs, pour des raisons diverses, du civisme à l’intention de nuire, écrivent au Canard, anonymement, ce qu’ils savent, et le Canard vérifie
          La force du Canard c’est son réseau d’honorables correspondant à qui on peut demander confirmation des renseignement reçus .

        • 9 Février 2017 à 3h22

          Hannibal-lecteur dit

          ImhoBill, …sans doute. Eh bien c’est laid.

        • 10 Février 2017 à 15h06

          Ganzo dit

          Vous m’avez mal compris, ou plutôt me je suis mal exprimé : utile et répugnant est plus en accord avec mon (re)sentiment.

    • 8 Février 2017 à 12h05

      lafronde dit

      Le feuilleton Fillon continue. S’il est bon que les critiques envers Fillon paraissent, nous sommes en période électorale, et la Presse audiovisuelle devrait être sinon neutre, au moins pluraliste. Ce n’est pas le cas, et comme citoyens, nous subissons encore le paysage audiovisuel français PAF forgé par Mitterrand il y a un quart de siècle ! C’est la Presse qui pratique la Démocratie émotionnelle. En 1988 Devaquet, 1995 grève sncf, 1998 région FN, 2002 Le Pen au 2e tour, 2005 insurrection arabo-musulmane, 2007 Sarkozy danger fasciste, 2012 Sarkozy ploutocrate et 2017 Fillon et le fric. Cette Presse ne respecte pas sa propre Charte du journaliste (signée par le SNJ en 1971 à Munich) : “ne pas confondre le métier de journaliste et celui du propagandiste” “dire toute la vérité sur les faits (divers)” “le public à le DROIT de connaître la vérité”. Cette Presse veut nous vendre du Macron2017, comme elle nous a fourgué du Hollande2012, et avant de la Majorité plurielle 1997 socialiste ou du Mitterrand II 1988. 

      La Presse ne rapporte pas, n’éclaire pas l’actualité, elle la crée, la choisit. Pour cette raison son pluralisme est de première importance pour la Démocratie. Une Presse dépendant d’un CSA politisé, qui nomme des dirigeants politisés est une Presse dépendant du pouvoir politique. Si celui-ci est progressiste, la Presse le sera.

      La Presse privée financée par la publicité est une Presse vulnérable aux campagnes d’intimidation politique des associations subventionnées par le pouvoir. Pire de nombreux patroins de Presse sont en affaires avec le pouvoir : vent e d’armes, BTP, télécoms (licences) l’indépendance n’estr pas leur fort.

      Question à cent milliards d’euros pour finir. 100 Mds d’€ c’est notre déficit budgétaire annuel (sur 300 Mds de recettes) 577 députés + 300 sénateurs + 40 ministres et leurs cabinets. Un peu plus d’un milliers de décideurs produisent cent milliards de déficit. En moyenne chacun d’eux nous plombe de cent millions d’€. Chômage en prime !  

      • 8 Février 2017 à 12h20

        lafronde dit

        Pour aller plus loin sur la production de dettes par les politiciens, et sans aucun actif ni investissement en regard, il est utile de s’approprier la Théorie des choix publics. voir sur Wikibéral. 
         
        Bien entendu notre République étatiste et progressiste n’enseigne pas cette théorie dans ses universités. L’enseignement d’Etat sert à former des citoyens républicains, bien intentionné à l’égard du Régime. (donc les CSP+ vont voter Macron, signe de leur aliénation politique)

        Les politiciens utilisent la dépense publique pour se constituer leur clientèle électorale. Leur intérêt de carrière prime sur le Bien commun. Le citoyen ordinaire n’est pas spécialiste de l’optimisation des dépenses, si en plus la Presse ne fait pas ce travail de traque des gaspillages, ils seront peu visibles. 

        C’est pour cela que notre concept républicain d’intérêt général est inopérant pour dégonfler l’Etat-obèse. Celui-ci est le plus gros scandale, car il met sur la paille artisans, commerçants, entrepreneurs et salariés.

    • 8 Février 2017 à 10h35

      Augustin Labiche dit

      Monsieur I-Diogène,

      Je trouve que votre blague matraque+vaseline destinée à Monsieur Fioretto vous caractérise bien. Je comprends mieux votre amour de l’islam (non, non, ne protestez pas, nous savons que vous êtes athée, un athée islamiste quoi). Je disais donc que votre délicate blague éclaire d’un jour nouveau votre amour des barbus qui n’hésitent pas à balancer les homosexuels du haut des immeubles.  
      Continuez ainsi, vous serez bien vu de vos maîtres lors de l’instauration du califat.

      Mes salutations dégoutées.
      Augustin Labiche. 

    • 8 Février 2017 à 10h17

      Warboi dit

      “Qu’est-ce qu’un Français ? Est-ce qu’un Français qui ne s’intéresserait qu’à la France serait plus français qu’un autre. Non, car précisément être français veut dire s’intéresser à autre chose qu’à la France.”
      Merci à l’ami Miclo d’avoir exhumé à l’occasion de la mort de Todorov cette phrase si juste de Gombrowicz.

      • 8 Février 2017 à 14h15

        radagast dit

        “Est-ce qu’un Français qui ne s’intéresserait qu’à la France serait plus français qu’un autre. Non, car précisément être français veut dire s’intéresser à autre chose qu’à la France.”
        Je ne suis pas spécialiste mais je pense que c’est ce qu’on appelle un sophisme.

    • 8 Février 2017 à 9h26

      arbrecentenaire dit

      Ah! les bonnes âmes “causeur” ! A la rescousse du soldat Fillon ! Après tout, c’est dans la ligne catho droit dans ses bottes hypocrisie en sus n’allez pas voir sous ma soutane… Comme çà sent bon la vieille France – rance. Et l’on aurait çà comme président ?
      Ps : prototype de l’excuse débile : “l’autre a fait pire”. Pathétique !

      • 8 Février 2017 à 9h48

        durru dit

        Ah, que c’est facile de se cacher derrière ces arguments que tout le beau monde aime: “catho”, “France rance”… Raté, du coup, moi perso je suis d’éducation orthodoxe et agnostique, qui plus est.
        Et au lieu de regarder la forêt, on se focalise sur l’arbre (que, soit-dit en passant, des bonnes âmes, forcément vertueuses, ont décidé d’abattre, et certainement pour les bonnes raisons). Cela évite surtout de se griller le peu de neurones qui nous restent, n’est-ce pas?

      • 8 Février 2017 à 11h20

        accenteur dit

        En même temps si l’on n’en puni qu’un quand tout le monde en fait autant, c’est une forme d’injustice aussi. Ligne catho ? connais pas, mais la justice doit être juste. Fillon a profité d’un système, il n’est pas le seul, le dénoncer sans que les autres ne soient inquiétés c’est un peu juste comme justice.

    • 8 Février 2017 à 9h06

      accenteur dit

      Canard enchaîné, faiseur de rois, engage toi à éclairer toutes les zones d’ombre ou aucune. Sinon, nous, pékins, nous refusons la manipulation d’opinion.
      Un coiffeur attaché à Hollande à 10 000 euros/mois, cela fait 600 000 euros sur 5 ans, plus les charges sociales. Juste pour le coiffeur, quid du reste ? Le patron du canard déchainé répondait à une journaliste qu’il n’inventait rien à propos de Fillon et niait son rôle déterminant dans les ennuis du prétendant. Et ta sœur ! Un journaliste choisit d’éclaire ou de laisser dans l’ombre. Un journaliste peut autant désinformer qu’informer.

    • 8 Février 2017 à 6h16

      radagast dit

      A Sancho Pensum qui nous a donné son avis sur les Français , à Warboï pour qui je fais sans doute partie des petits vieux “ultra-réacs et revanchards” (en fait quoiqu’ ultra conservateur je ne me crois pas réac mais elle est de la race de ceux pour qui penser ce que je pense est ipso facto qualifié de réac (ou de fasciste) et je ne vois pas envers qui je serais revanchard ?)et aux autres je ne résiste pas à redonner le lien que nous a donné Durru et je vous demande de le lire , vous comprendrez un peu mieux ce que nous sommes et en quoi vous nous déranger et peut être aussi que nous ferions mieux de nous entendre mais qu’il y a des choses sur lesquelles nous ne transigerons jamais.

      http://institutdeslibertes.org/les-gens-des-arbres-les-gens-de-pirogues-et-philippe-de-villiers-commentaires-de-deux-lectures-recentes/

      • 8 Février 2017 à 6h29

        radagast dit

        Et donc je fais viscéralement partie du peuple des gens des arbres.
        Sancho , je ne crois pas que la France ou les Français soient supérieurs à qui que ce soit . Je ne crois pas non plus à la portée universelle de quoi que ce soit en France. Il y a sans doute beaucoup de génies en France , au sens du “genus loci” mais je ne crois pas non plus au génie français.
        Je crois en revanche aux spécificités françaises , fruit de l’Histoire et de la Géographie et aussi d’un certain consensus établi ou imposé.
        Je pense aussi que si les Danois semblent avoir moins de problèmes c’est qu’ils sont moins nombreux et plus homogènes . Nous sommes trop nombreux en France et cela ne concerne pas que les populations allogènes . Nous sommes d’ailleurs trop nombreux à l’échelle de la planète , mais bon c’est comme ça , il faut faire avec.
        Mais d’une certaine façon j’aime mon pays ou plutôt je ne conçois pas d’en changer , si j’étais né en Sibérie sans doute aimerai-je la Sibérie, ses paysages sa faune et sa culture…(et je ne souffrirais pas de la surpopulation quoique ?)
        Je ne crois pas à l’émergence “d’un peuple” “d’une nation européenne” et je pense depuis longtemps comme De Villiers sur ce qu’on peut appeler la trahison des élites , ou plutôt la trahison des énarques .
        Les mondialistes , les nomades , les apatrides et les cosmopolites me font chier.
        Warboï , c’est parce que beaucoup de gens sont du peuple des arbres , qu’ils ont connu autre chose et qu’ils ne veulent pas du monde que des gens comme vous prétendent leur imposer qu’ils votent et voteront pour le Front National .
        Et si j’en crois l’actualité ce n’est pas fini.

        • 8 Février 2017 à 7h52

          durru dit

          Et moi qui me demandais si vous l’avez lu, mon article… Pauvre de moi :)
          Je me sens des gens des pirogues – quoi de plus normal pour un immigré :) – mais j’ai bien compris que les gens des arbres sont largement majoritaires. Et que, tant qu’à faire, plutôt en choisir des responsables.
          Pour paraphraser Brassens, le nombre ne fait rien à l’affaire. J’ai du mal à comprendre ce genre d’argument quand on voit que la Suisse, peuplée de nombreux millions d’individus, arrive très bien à appliquer un système où la démocratie directe a une place de choix. Il est beaucoup plus question de traditions et de ce que vous appelez “homogénéité”, même si un quart de leur population est faite d’immigrés ;)
          Juste une piste: je lisais il y a un moment un article (dont j’ai perdu malheureusement la trace) qui montrait que, pendant les Trente Glorieuses et surtout juste après, la France (enfin, ses gouvernements surtout) a fait le choix de privilégier l’entrée d’immigrés maghrébins illettrés tandis que certains de nos voisins (ou le Canada) ont fait l’inverse. Chiffres et témoignages à l’appui.

        • 8 Février 2017 à 9h38

          Lector dit

          NB Les mondialistes , les nomades , les apatrides et les cosmopolites qui vous font chier ne sont pas forcément énarques. En revanche ils peuvent être à l’instar de JM Barroso ancien maoïste devenu atlantiste, des “européistes bancaires”.

        • 8 Février 2017 à 12h08

          radagast dit

          Durru
          Si j’ai bien compris l’article que vous citez il y est question d’une sorte de symbiose entre les gens des arbres et les gens des pirogues.
          J’ai cru comprendre que vous étiez d’origine roumaine ?
          Que l’on ait été obligé d’émigrer pour des raisons politiques ou économiques n’empêche d’ailleurs pas d’être du peuple des arbres.
          Simplement j’ai tendance à penser que pour des raisons d’équilibre et de stabilité il est préférable que le peuple des arbres soit majoritaire.
          Ce qui ne va pas du tout c’est que des gens comme Macron et ceux qui le suivent veulent que nous devenions tous “des pirogues” .
          Amicalement,

        • 8 Février 2017 à 17h06

          durru dit

          @Radagast,
          L’article parle également du “parti de l’étranger”. Dont Macron et ses amis font partie. N’insultez pas s’il vous plaît les “gens des pirogues”.
          Oui, je suis d’origine roumaine, je n’ai pas subi l’immigration, elle a été choisie, et malgré un attachement proche du pathologique à certaines références très “arboricoles” je suis bien un homme des pirogues – européiste (bon, avec l’UE actuelle, j’ai honte de le dire, mais ma perspective est purement civilisationnelle), mondialiste (mais pas dans le sens du capitalisme de connivence qu’on vit aujourd’hui), libéral (au sens très classique) – bref, un pur ovni, quoi.
          Ce pourquoi il y a assez souvent méprise sur certaines de mes interventions ici. Car pour moi être contre quelque chose ne veut pas forcément dire être pour son adversaire. Mais surtout et avant tout être libre. Sur ma pirogue, éventuellement.

          @Lector,
          Je crois que Radagast parle en fait du “parti de l’étranger” (comme écrit plus haut). C’est une espèce nouvelle et très vorace.

    • 8 Février 2017 à 4h55

      Livio del Quenale dit

      Sans entrer dans le détail, Mélanchon , Macron même merles siffleurs.
      Ah! J’oubliais que nous avions aussi le”ravi” qui maintenant élu à gauche cherche les murs.
      -
      les élections se jouent sur la frange des “indécis”, à savoir, ceux qui ne savent pas ce qu’ils votent, souvent c’est le pugilat TV de la veille qui les décident, ou au hasard dans l’isoloir, ou encore la tête farcie de la doxa à la mode sur les medias teintés du pouvoir en place.
      j’oubliais ceux qui se fient aux promesses avantageuses, qui sont de plus en plus nombreux avec les illettrés que l’on gruge.
      -
      Tout ça fausse les élections, car ils sont déçus et vont aller de colère voter à l’opposer.
      Et si donc, le Pen est élue, nous serons passé d’un désastre dans un autre.
      -
      Les grecs anciens disaient “tomber de Charybde en Scylla” : deux monstres fermant le détroit de Messine entourées de tourmentes les jours de tempête où les bateaux n’avaient aucune chance de sortir entiers.
      -
      Je vais aller compter les moutons conformistes que dévore Charybde ;o)

      • 8 Février 2017 à 4h58

        Livio del Quenale dit

        erratum voter à l’oppos(é)

    • 8 Février 2017 à 3h24

      IMHO dit

      En tant que comptable retraité qui fait la sieste, d’où l’heure indue, je me pose tout d’un coup la question suivante :
      sur quel compte en banque les payements des salaires de Penélope ont-ils été versés ?
      Sur le sien prouverait qu’elle savait qu’elle était payée pour s’ennuyer dans son manoir, un compte commun serait innocent, un compte au nom de François Fillon …. aïe aïe aïe !
      A moins qu’ils aient payés en espèces, ce qui serait étrange .
      Je ne crois pas que ce soit aïe aïe aïe, ça se saurait déjà, mais ça me tracasse quand même de ne pas savoir .
      Sur ce je me recouche, faites de beaux rêves.

      • 8 Février 2017 à 4h08

        i-diogene dit

        Hé oui, le secret de l’ instruction..

        … Les enquêteur le savent, eux..!^^

      • 8 Février 2017 à 5h07

        Livio del Quenale dit

        A moi, ce n’est pas ce genre souci qui m’empêchera de dormir,

        mais tout bêtement l’insomnie, et je déteste les potions (surtout politiques) ;o)

        Dormez braves gens il est 5h tout est calme …
        (pour le moment)

      • 8 Février 2017 à 6h34

        radagast dit

        Ce sont bien en effet des propos de comptable !
        Fillon a dit qu’ils n’avaient qu’un compte joint au crédit agricole de Sablé-sur-Sarthe et c’est tout à fait possible .
        Il est tout à fait possible aussi que madame Fillon ne se soit pas occupée des questions financières du moment qu’elle disposait d’assez d’argent pour tenir sa maison.
        Si l’argent était planqué sur un compte au pays de Junker ce serait je vous l’accorde différend .

        • 8 Février 2017 à 7h53

          durru dit

          Propos de comptable pour faire des comptes d’apothicaire. Arbre, forêt, paille, poutre, tout ça…

    • 8 Février 2017 à 2h34

      bernard48 dit

      Chers amis, >  Il n’est pas dans mes habitudes de quitter le domaine spirituel, mais je me demande s’il est si loin de l’affaire dont je vais parler… Bizarre, oui, de constater aujourd’hui à quel point les médias et réseaux sociaux s’emballent sur une affaire qui, pour le moment, n’en est pas une, mais est révélatrice d’une société fragilisée, en perte totale de repères et de confiance : je veux parler de la prétendue, jusqu’à maintenant, “affaire Fillon”. Je suis surpris, enfin pas vraiment tellement j’ai l’habitude d’Internet, de constater avec quelle facilité des insinuations deviennent des faits. Surtout à partir des réseaux sociaux que plusieurs d’entre vous ne fréquentent pas.>  Je ne sais absolument pas si François Fillon est coupable de quoi que ce soit, il l’est peut-être, je ne l’exclus aucunement, mais me situe à un autre niveau… >  Pour l’heure, je suis effaré de constater qu’il n’y a rien d’avéré, mais que tout le monde a l’air de consid�
      �rer que ça l’est : je rappelle, entre autres et pour ceux qui l’auraient oublié, la prétendue “affaire Eric Woerth”, dont “l’accusé” a été, pour autant que je sache, entièrement blanchi ! Au bout de quelques années et après avoir été “mis en quarantaine”. Pour François Fillon, au moment où j’écris : >  1. Rien d’illégal, quelles que soient les sommes en jeu (qui sont loin d’égaler ce que certains footballeurs gagnent eux en un mois). Et sachant que la pratique parlementaire mise en cause est peut-être discutable, mais très courante.>  2. Une attaque virulente qui, faute de pouvoir s’en prendre directement à un homme, vise sa femme au prétexte d’un emploi fictif, ce qui, je le répète, est peut-être vrai, peut-être faux, en tout cas difficile à prouver dans un sens ou dans un autre. Et pour le moment appuyée sur quelques modestes témoignages douteux.>  Voilà à peu près tout, non tout je crois : un point de départ qui est aussi, pour l’heure, un p
      oint d’arrivée.>  Puisque polémique il y a sur des fondements aussi té

      • 8 Février 2017 à 3h21

        Livio del Quenale dit

        Si vous dépassez 2000 caractères, vous pouvez passer votre txt dans un trmt de txt ou vous pourrez le segmenter à la portion congrue, publier une première partie et la suite en faisant “répondre” à ce premier fragment de commentaire et ainsi de suite ce qui évitera de les éparpiller et nous pourrons suivre votre commentaire assez intéressant, mais sans vous fâcher, arrive un peu tard, beaucoup d’évènements se sont passés.
        -

      • 8 Février 2017 à 6h23

        Dark Horse dit

        Alors laissez moi vous rappeler une affaire. Afin d’éviter d’énumérer l’ensemble des affaires politico-financières, l’affaire Elf. Tout le monde a été reconnu coupable dans cette affaire, sauf un … celui qui c’est le plus gavé, le politicien Roland Dumas. Et quand un politique est coupable, on le dit responsable mais pas coupable. Cherchez, et vous verrez que tous les politiciens passent entre les mailles du filet. Et même quand il sont reconnus coupables (ce qui est extrêmement rare), mais pour le “courageux” de la bande des pourris qui accepte de porter le chapeau, on l’envoie faire une cure dans le pays de son choix, le Canada par exemple, et on lui garde son siège de Maire bien au chaud, pour quand il reviendra. Et enfin, on le remet aux affaires pour qu’il puisse prétendre à la plus haute fonction. 
        Une des rares lois qui avait rallié droite et gauche, est celle par laquelle ils se sont tous amnistiés. N’amnistions pas  le travailleur qui a roulé un peu vite pour rattraper son retard, mais amnistions nous pour avoir volé le peuple. Comme ça au moins, quand les affaires sont trop nombreuses, et transpirent trop, on sait que la classe politique peut remettre les compteurs à zéro, évitant ainsi tout risque d’implication judiciaire. C’est plus la république bananière, c’est la gabegie politicienne.

        • 8 Février 2017 à 7h42

          durru dit

          Vous oubliez un petit “détail” dans votre argumentaire.
          Sinon, c’est pas si évident que ça que RD se soit “le plus gavé”. Proportionnellement aux risques prix, certainement. En montants nets, vous les connaissez?
          Il faut donc s’attaquer au système, non pas à une personne qui fait office d’arbre qui cache la forêt.
          Je vous conseille vivement de reprendre l’historique des évènements au plus haut niveau ces deux derniers mois en Roumanie, vous verrez qu’il y a des enseignements à tirer pour la France (enfin, surtout pour les Français). Pour mieux comprendre la position de chaque personnage, faudrait remonter un peu plus le temps, encore quatre ans et quelque. Je peux donner des informations, ou seulement des pistes de recherche. Ce n’est pas pour faire la promotion de la Roumanie, mais je pense très sérieusement que ce qui est en train de se passer là-bas est assez symptomatique des temps que nous sommes en train de vivre.

        • 8 Février 2017 à 13h30

          Dark Horse dit

          Déjà, sur votre premier constat “le risque pris”, tout votre argumentaire s’effondre. Car l’histoire a prouvé qu’il n’a pris aucun risque. Surtout quand on voit le sort qui a été réservé aux autres. Et sachez, que pour nombres de pays nordiques, la plupart de nos politiciens n’ont rien à faire à la tête d’un pays, tant ils sont corrompus, ou incapables. Et puis, dites nous si une loi a déjà été voté aussi massivement, que celle qui les amnistiait. Et pour mémoire les quelques rares voix qui se sont élevées contre cette décision, ont vite été muselées. 
          Et la Roumanie n’est pas la France. Ce que reçoit un salarié Roumain moyen, en une année, un Français moyen le paye 2 fois en impôts et taxes. Vous voyez, les enjeux ne sont pas comparables. 

        • 8 Février 2017 à 17h15

          durru dit

          Vous faites erreur deux fois avec la Roumanie. D’une, le sujet actuel n’est pas l’argent, alors pas du tout. De deux, mais c’est anecdotique, les rapports entre les salaires ici et là-bas ne sont pas ceux que vous énoncez.
          Quant à Dumas, au moment où il s’est lancé, il n’en savait rien. Enfin, si, il savait que les risques étaient limités. Mais zéro? On dira surtout qu’il ne s’est même pas posé la question. Mais là on parle d’un cas particulier, qui n’a pas grand chose à voir avec le vote de la loi, qui décrit une situation générale. Et qui montre justement qu’il ne faut pas lâcher la question générale au prix d’un individu sacrifié sur l’autel de la “cause”.
          Fillon a annoncé un référendum sur l’évolution du nombre et du statut des parlementaires, et il a pris le soin de le rappeler. Je ne sais pas ce qu’il en sera, mais cela a certainement été une importante action politique.

    • 7 Février 2017 à 23h57

      Fioretto dit

      @ warboi
      La majorité des français ne veut pas de macron il est à 21% dans le sondages c’est le socle dur de l’électorat qui profite de la mondialisation et qui se fiche totalement de ce qui en souffrent. Son passage au ministère coincide avec la vente des fleurons français aux USA et en plus avec la dépénalisation de pas mal de trucs pour les emploiers de travailleurs clandestins, pour le reste la façon dont vous profitez de cette affaire pour lyncher en dit long sur le type d’electorat.

      • 8 Février 2017 à 1h19

        Warboi dit

        Et Fillon est à 18,5 sur un socle dur de petits vieux ultra réacs et revanchards… Le Pen à 25 sur un socle dur de racistes qui ne savent que brailler “on est chez nous” et se replier dans nos petites frontières.
        Trouvez autre chose.
        Macron est le seul qui peut réunir des Français de tous bords préoccupés parce l’évolution du monde dans les années qui viennent. Fillon et Le Pen ont un siècle de retard.

        • 8 Février 2017 à 3h22

          Fioretto dit

          Bah oui bien sûr warboi vous conaissez bien evidemment tous les electeurs de Fillon vous c’est à vous de trouver autre chose parce que pour l’instant votre candidat ne dit absolument rien. Et c’est pas lui qui réunira les français. Je vous signale qu’au second tour marine le pen est très haute aussi sachant la sousestimation du vote le pen ça risque de faire très mal. Alors continuez avec votre programme de lynchage c’est le seul que vous avez pour l’instant mais ça risque de bien doper le FN

        • 8 Février 2017 à 4h04

          Livio del Quenale dit

          Warboi 8 Février 2017 à 1h19
          -
          Macron ? Aïe.
          C’est une bulle de savon médiatique soufflée par la haute finance qui n’a cure de vous de moi et du reste du populo.
          C’est un arriviste opportuniste dont les dents rayent les parquets, qui s’est servi du PS au pouvoir, comme tremplin, ça aurait été la “droite” que ce fut pareil, il les plante là, (remarquez qu’ils ne l’ont pas volé), pour la jouer cavalier seul sans scrupule et hystérique dans un discours populiste et démago, bien rodé certes, mais vide et vaniteux.
          Comment pouvez-vous dire : &&&Macron est le seul qui peut réunir des Français de tous bords préoccupés parce l’évolution du monde dans les années qui viennent. &&& !
          On ne sait rien de son programme, le peu qu’il en dit sonne creux, d’autant que l’on a vu ce dont il était capable : à la Tapie vendre les meilleures entreprises et patrimoine du pays et autre saloperies que perpètre ce genre d’individu .
          Vous appelez ça un patriote ?
          Pour moi, c’est de la fourberie sournoise de la trahison .
          Instruit surement mais captieux.

          Heureusement qu’il va exploser en plein vol plané cherchant ses “pompes” un jour d’orage.

        • 8 Février 2017 à 4h26

          i-diogene dit

          Arf…

          La campagne électorale n’ est pas encore lancée..

          A quoi bon user des cartouches pour tirer sur le corbillard..!^^

          Marine le Pen ne s’ agite pas beaucoup non-plus..: Réserver son temps d’ antenne pour la bagarre..

          Le timing de Macron me semble particulièrement subtil:

          - le top-départ sera donné par la divulgation de son programme complet..

          - Il doit donc réserver son temps d’ antenne pour défendre son programme et convaincre les réticents..

          - La Bliztkrieg, c’est une stratégie gagnante..!^^

        • 8 Février 2017 à 5h44

          Livio del Quenale dit

          la blitzkrieg on à vu ou ça mène in fine

        • 8 Février 2017 à 7h57

          durru dit

          Oui Nadboi, c’est comme ça: la population française est faite principalement “de petits vieux ultra réacs et revanchards” ainsi que “de racistes”. Et encore, vous avez oublié les illuminés de JLM. Et ces gens ont besoin de représentants à leur image. Faudra vous y faire, ce pays n’est pas pour vous.

    • 7 Février 2017 à 23h20

      Saul dit

      Hormis cette histoire de somme, y’a un truc que j’aimerais piger : elle aurait touché des indemnités de licenciement en 2002 quand son mari a laissé son siège à son suppléant Marc Jouhaud. Le même Marc Jouhaud qui l’aurait donc aussitôt reprise comme AP ?
      En gros elle n’a fait que changer de patron et aurait de ce fait perçu des indemnités (faudra le dire aux salariés dont la boite est reprise par un autre…), c’est bien ça ?
      Là on atteint des sommets dans le foutage de gueule. Je sais, c’est légal :-))) 

      • 7 Février 2017 à 23h25

        Warboi dit

        Et Joulaud la payait plus de 10 000 euros bruts par mois… juste pour ses beaux yeux, bien sûr.

        C’est légal (sauf le travail bidon), mais les dégâts dans l’opinion, ce que personne ne veut voir en face ici, ils ne sont pas bidons.
        Personne n’est prêt à oublier que mister Fillon voulait une grosse purge sociale et plein d’efforts…

        • 7 Février 2017 à 23h27

          Fioretto dit

          “Et Joulaud la payait plus de 10 000″

          Source voyons un peu ou tu va faire les poubelles … si non macron vient de dire qu’il ne connaît pas mathieu gallet :)))) ha ha

        • 7 Février 2017 à 23h36

          Warboi dit

          “En choisissant d’évoquer le salaire moyen touché par son épouse au cours de ses années, 3.677 euros par mois – “un salaire parfaitement justifié pour une personne diplômée de droit et de lettres” -, astuce qui lui permet de “lisser” cette rémunération, François Fillon évite d’aborder un détail gênant. Selon le “Canard enchaîné”, en effet, Penelope Fillon a été rémunérée 10.167 euros brut entre le 1er janvier et le 31 août, date de la fin de son contrat de travail. Même passé en net, ce montant est bien supérieur au salaire moyen d’un assistant parlementaire.”

        • 7 Février 2017 à 23h36

          Saul dit

          Non c’était 7900, ce qui ne change pas grand chose du reste.
          Mais Fillon c’est comme Dallas
          La fille de François Fillon cumulait étude au barreau, stage d’avocate et temps plein au Sénat

          On ne dénoncera jamais assez le calvaire de ces jeunes obligés de cumuler plusieurs emplois pour financer leurs études.

          ça devient vraiment le gros gag :-))) 

        • 7 Février 2017 à 23h42

          Warboi dit

          A priori, je fais assez peu les poubelles. Là où on trouve des anecdotes “croustillantes” sur les fausses liaisons d’un candidat à la présidentielle qui a le tort unique d’être actuellement le favori.
          Devait-il réagir aux ragots ? Il l’a fait avec humour, il montre qu’il n’est pas dupe et il nomme les choses. Du pur Macron. Ceux qui continueront à remuer la merde seront désormais les seuls éclaboussés.
          Sinon mettre sur le même plan les turpitudes financières d’un profiteur qui vient de perdre six points dans les sondages en deux semaines et des ragots de concierge montre assez la panique du clan Fillon.
          Contre Macron, trouvez du lourd ! Faites travailler ce qui vous tient lieu de cerveau !!

        • 7 Février 2017 à 23h43

          StéphaneO dit

          C’est sûr.

          Je suis d’accord avec vous et avec @Saul : le fossé entre nos dirigeants et leurs électeurs se creuse plus que jamais (si on pense bien la même chose)…

        • 7 Février 2017 à 23h50

          Warboi dit

          C’est plus un fossé, c’est la mer rouge.

        • 7 Février 2017 à 23h53

          Fioretto dit

          Tiens donc la version du canard enchainé au final. Au fait rappellons les propos de la juge qui va juger l’affaire si affaire a lieu :
          Cahuzac:
          “Quelques mois plus tôt, Éliane Houlette avait personnellement fait le déplacement pour déclarer à l’accusé: «Vous avez flétri l’honneur de ce pays.» Et de poursuivre, implacable: «Ce qui n’a jamais été réparé, et ne le sera jamais, c’est l’atteinte portée à ce pays, devenu en quelques jours la risée de l’Europe et du monde.»”

          Voilà les genres de personnages typique d’une élite déconnecté et tellement déconnecté qu’elle sait plus ou elle est qui croient que le monde entier passe son temps à regarder ce qui se passe en France. Je met au défit d’aller demander au monde entier s’il conaissent le nom de Cahuzac …

        • 7 Février 2017 à 23h59

          Lector dit

          wéwéwé Wardia suffirait d’être crâne pour avoir de l’humour maintenant. Un sketch sur pattes pour demi cerveaux. Le jovialiste de la PNL en marche. Ah c’est du lourd, c’est certain.

        • 8 Février 2017 à 0h01

          Saul dit

          L’océan Pacifique plutôt.
          Et on pense bien la même chose Stéphane. 

        • 8 Février 2017 à 4h31

          i-diogene dit

          Je me demande juste comment elle pouvait faire un travail d’ AP pour Joulaud… En restant à la maison..!^^

          Les enquêteurs ont dû tiquer dur…

      • 7 Février 2017 à 23h32

        Fioretto dit

        Saul d’après tu peux lire ici sa réponse ensuite si tu veux continuer à participer à ce lynchage libre à toi. Tu peux me dire en revanche pourquoi le canard enchainé a truqué le chiffres ? http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/07/35003-20170207ARTFIG00295-francois-fillon-denonce-les-mensonges-du-canard-enchaine.php

        • 7 Février 2017 à 23h37

          Simbabbad dit

          Ce que je trouve incroyable, c’est que les chaînes d’info sont du genre: “le Canard à dit que, Fillon réplique que” puis se lavent les mains.
          Ils ont un service juridique, non? Ils ne pourraient pas faire leur boulot et dire qui dit la vérité?
          75% de leur temps c’est inviter des “think tanks” ou on ne sait quel journaliste nous expliquer que ah là là, on est très en retard, que ailleurs tout ça ne serait pas possible, etc.
          Quand on a suivi la campagne américaine, c’est à se tordre de rire. Aux primaires Démocrate, par exemple, Clinton avait eu accès par avance aux questions des débats et pas Sanders, et ça n’a pas fait une ride à la surface de l’eau. Imaginons la même chose ici, on en parlerait encore. Sans parler des affaires sur la fondation Clinton, etc.

        • 8 Février 2017 à 4h42

          i-diogene dit

          Foiretto,

          Fillon dénonce, dénonce, dénonce…

          … Mais, à ton avis, pourquoi il ne porte pas plainte contre le Canard pour diffamation..?

          .. Ce serait un scoop, ça ferait le buz… Et ça ne serait jugé qu’après les élections..!^^

        • 8 Février 2017 à 5h36

          Livio del Quenale dit

          i-diogene dit le 8 Février 2017 à 4h42 :&&&… Mais, à ton avis, pourquoi il ne porte pas plainte contre le Canard pour diffamation..?&&&
          -
          c’est peut-être fait!
          mais les medias encartés se gardent bien d’en parler
          ou alors Fillon attend la fin des élections pour régler ses comptes et ne pas vouloir perturber un peu plus le débat électoral en entrant dans ce jeu pugilistique et perturbateur destiné détourner l’attention de l’opinion et la centrer sur Fillon.
          Pendant qu’il se passe autre chose ailleurs et ne pas alerter le peuple, les médias pataugeant dans le même caniveau depuis 15 jours.

          Bon si on veut positiver , c’est de la pub, peut être pas très favorable, mais une bonne pub, c’est quand on parle de vous.

      • 8 Février 2017 à 4h15

        Livio del Quenale dit

        Saul 7Février 2017 à 23h20dit : &&&j’aimerais piger &&&
        Ben vous avez pigé !
        Mais bon, ce que vous avez voulu, comme les autres, ce n’est pas de votre faute , c’est la doxa ambiante
        Mais savez-vous , que l’on peut sortir du conformisme ?

      • 8 Février 2017 à 8h09

        durru dit

        La seule chose à piger, Saul, c’est que tu n’es pas obligé de gober tout ce qu’on te dit comme si c’était la vérité révélée. Mais après, si cela t’arrange, libre à toi de le faire. Sauf que les arguments d’objectivité, probité et tout le reste, tu peux les laisser chez toi, pas la peine de les brader comme ça.
        Que veux tu que je te dise? Que j’ai donné ma dem’ et j’ai reçu de la part de mon ancien employeur, comme la loi l’y oblige, des indemnités de départ proportionnels au temps que j’avais passé dans la boîte? Et que je n’avais même pas le droit de les refuser? Suite à quoi j’ai été de suite embauché ailleurs, sans que quiconque me demande quoi que ce soit? Et que des milliers de Français font ça tous les mois, sinon toutes les semaines?
        Reviens sur Terre, mon grand, tu es en France, où le droit du travail protège le salarié (mais pas le chômeur, ni la veuve ou l’orphelin). Va gueuler devant le siège de la CGT, si ces règles te gênent.

        • 9 Février 2017 à 21h21

          Saul dit

          “embauché ailleurs”

          ailleurs justement, ce n’est pas la même boite qui t’a repris 2 jours plus tard… tu vois la différence ? et non des milliers de Français ne touchent pas ainsi des indemnité par leur boite qui les reprend ensuite 2 jours plus tard, tu te racontes vraiment des histoires.
          Et rien à gober, Fillon la lui même admis ! parce que c’est légal… 

        • 9 Février 2017 à 23h45

          durru dit

          Tu devrais te renseigner. Quand le mandat du parlementaire s’arrête, peu importe la raison, c’est l’AN direct qui paie ces indemnités, pas le député.
          Ce n’est pas bien? Probablement. C’est légal? Certainement. C’est la faute à Fillon? Je ne vois vraiment pas pourquoi.
          Pour l’instant, il est tout à fait le seul de cette caste à avoir affirmé avoir pris connaissance du problème et vouloir y répondre. Bien sûr qu’il n’y a aucune garantie là-dessus. Mais encore moins de la part de ceux qui se taisent. Tu peux comprendre ça, au moins?

    • 7 Février 2017 à 21h33

      Pepe de la Luna dit

      De toute façon, affaire ou pas, je vois mal Fillon gagner l’élection et encore moins Macron. Dans la foulée de Trump, 61% des Français sont pour l’interdiction de toute immigration en provenance de pays musulmans (enquête du très sérieux Chatham House en date du 7 février : https://www.chathamhouse.org/expert/comment/what-do-europeans-think-about-muslim-immigration).
      MLP a un boulevard devant elle. Au train où vont les choses, elle peut gagner dès le premier tour…

      • 7 Février 2017 à 23h38

        StéphaneO dit

        Je regardais une émission hier (sais plus si sur BFMTv ou ailleurs).

        Il ressort apparemment que :

        a) tous les candidats (gauche ou droite) sont les mêmes. Issus du même sérail, mêmes écoles, même formation.
        b) tous traînent des casseroles. La liste est tellement longue …

        Et à force de chicouiller, c’est le Front National qui va se mettre aux commandes. Avec ses casseroles, car le FN en a.

        Comme Trump. Aucune expérience aux affaires de l’Etat. Mais peut-être, comme vous le sous-entendez, faut-il en passer par là ? Secouer “l’establishment” comme l’a fait Trump (et lui, combien de casseroles) ?

        Ma foi, je crois que si je pouvais exprimer correctement ma pensée, je dirais … profond désarroi …

        • 7 Février 2017 à 23h40

          Simbabbad dit

          Le truc, c’est que les médias, et l’affaire Fillon avec, cherchent à faire élire Macron alors qu’il est totalement antinomique de ce que veulent les Français, et qu’il n’a pas non plus la moindre expérience, et pas même un parti derrière.

        • 7 Février 2017 à 23h48

          Warboi dit

          Et si justement c’était ce que veulent pas mal de Français ?
          Quelqu’un qui n’a pas un parti derrière ? et encore moins devant !
          Et aucune expérience de la chienlit ambiante.
          Qui l’ignore. Qui parle d’espoir, d’avenir, de projet.
          Je sais bien que je suis sur un site de petits vieux aigris, mais quand même !!

        • 7 Février 2017 à 23h54

          Lector dit

          un genre d’anti umps avec la banque derrière et rien devant ? Oh oui ça promet ! Des paroles et du jeunisme, pour programme.

        • 8 Février 2017 à 5h41

          Livio del Quenale dit

          Macron, ça va lui faire tout drôle à celui là quand il va retomber parterre. Ça m’étonnerait qu’il fasse l’étape de base.

    • 7 Février 2017 à 21h30

      Aristote dit

      • 7 Février 2017 à 23h41

        StéphaneO dit

        C’est là où j’ai un doute : je croyais que le “Canard” était le SEUL organe de presse indépendant de la censure de l’Etat !

    • 7 Février 2017 à 21h07

      Aristote dit

      Je persiste. Si le palmipède ne fait pas mieux, c’est qu’il est maintenant à sec !

      • 7 Février 2017 à 22h24

        i-diogene dit

        … Ne pas tirer toute les cartouches dans le même rafale: la campagne n’ a pas encore vraiment commencé..!^^

      • 7 Février 2017 à 22h33

        Warboi dit

        Il a fait beaucoup.
        Il a flingué Fillon.
        Excusez du peu…

        • 7 Février 2017 à 23h39

          Simbabbad dit

          Bof.

        • 8 Février 2017 à 5h14

          Livio del Quenale dit

          Perdu des plumes, mais pas mort encore ! il a pris de l’altitude.

        • 8 Février 2017 à 8h13

          durru dit

          Nadboi est experte en prophéties autoréalisatrices.

      • 7 Février 2017 à 23h13

        malinamodra dit

        oh mais l’eau coule sur les plumes du canard