L’agresseur de la femme noire était un homme blanc de plus de quarante ans | Causeur

L’agresseur de la femme noire était un homme blanc de plus de quarante ans

“La fille inconnue”, du naturalisme à la fiction déréalisante

Auteur

Olivier Prévôt
anime le site et la revue L'Esprit de Narvik et le blog Les Carnets de Betty Poul sur Causeur.

Publié le 19 octobre 2016 / Culture

Mots-clés :

fille inconnue dardenne

Avec un rien de malveillance et d’ironie, on pourrait présenter le dernier film des frères Dardenne ainsi :

Après une journée de consultations, Jenny Davin (Adèle Haenel), jeune médecin remplaçant dans un cabinet médical des faubourgs de Liège, fait la leçon à l’étudiant stagiaire qui l’assiste. Ce dernier développerait trop d’empathie envers les patients. Et ça, c’est pas bien, explique-t-elle, visage fermé, très « femme phallique », au jeune idéaliste. À ce moment précis, dring-dring, pif-paf-justement… Quelqu’un sonne à la porte du cabinet médical. L’étudiant, décidément bien brave, très scout-toujours, le visage ravagé de douceur contrariée, voudrait bien sûr ouvrir. Jenny, toujours castratrice, refuse – arguant que l’horaire d’ouverture du cabinet est déjà largement dépassé. « C’est peut-être une urgence », plaide le premier avec cette sagacité particulière, éminemment dardennienne, de qui sait aimer son prochain. Eh oui, c’était bien une urgence – forcément. On le saura un peu plus tard : une jeune femme – immigrée, africaine et prostituée… – tentait d’échapper à son agresseur. On la retrouvera morte à quelques mètres de là, le lendemain matin. Comme dans une série télé, le docteur Jenny Davin qui se sent coupable, forcément coupable, mène alors l’enquête. On se doute déjà que l’agresseur est un homme blanc de plus de quarante ans…

C’est certain : on hésite à raconter le film en ces termes. À exprimer son dépit, son ennui et, par moments, son exaspération.

Lisez la suite de l’article sur le blog d’Olivier Prévôt.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 21 Octobre 2016 à 18h41

      Pol&Mic dit

      “pas d’amalgame” DISAIENT les socialistes!

    • 21 Octobre 2016 à 8h45

      Pol&Mic dit

      “L’agresseur de la femme noire était un homme blanc de plus de quarante ans”….
      …….
      Evidemment disent les “socialistes” !

    • 20 Octobre 2016 à 22h56

      curnonsteen dit

      Quand j’étais étudiant, en 1955-6-7-8, “Le Monde” d’Hubert Beuve-Méry tirait à +/- 50/60.000 exemplaires (trompé-je me ?). Aujourd’hui son tirage est à peu près le même. La population “étudiante” a été multipliée par 10/12 : où donc est passée “l’élite” de la nation ? L’élite qui tire -parait-il- les bas de plafond vers le haut ? La crème de la pensée (bien entendu de gauche) issue de l’Université ? Celle sans laquelle le Cinéma, la Littérature,l’Art,les Dardenne, la Culture enfin n’existerait pas dans un monde de ploucs ? Mais où sont donc passées, nom d’une pipe !les neiges d’antan ?

      • 20 Octobre 2016 à 23h35

        C. Canse dit

        Avec le réchauffement climatique, les neiges ont toutes fondu.

    • 20 Octobre 2016 à 20h55

      Hannibal-lecteur dit

      J’en n’ai vu qu’un de Dardenne ( un film, pas un des frangins ) et depuis je fuis à leur approche. La misère, quand on l’exploite, je ne vois plus que …l’exploitant! 

    • 20 Octobre 2016 à 19h15

      Pol&Mic dit

      était-elle “socialiste” P.S , avant de l’avouer?

    • 20 Octobre 2016 à 12h05

      meylanville dit

      Savais pas qu’on parlerait encore de DSK .

    • 20 Octobre 2016 à 10h03

      Rattachiste dit

      Les frères Dardenne, n’ont fait que le même film depuis “Je pense à vous”. Ils ont exploité le filon de Misère à La Louvière, sinistrose à Flémalle et violence à Seraing.

      Mais ce que leurs yeux ne veulent pas voir c’est le changement de peuple qui s’opère dans mon propre pays, la Wallonie. Des nids de jihadistes de Verviers, en passant par les colonies marocaines de Manage, des Africains de La Louvière et de Charleroi,la chute de la grande industrie a vidé l’espace maintenant rempli par les nouveaux entrants de la mondialisation attirés par la métropole bruxelloise qui déborde bien au-delà de Molenbeek, transformant les parties de la Wallonie directement connectées à Bruxelles par voie ferroviaire. La “banlieuisation” de parties entière de la Wallonie est un phénomène qui n’a pas davantage que 25 ans avec son cortège d’insécurité, de clientélisme politique, de transformation radicale de l’environnement y compris linguistique.

      Les Dardenne, comme l’écrasante majorité de l’élite belge francophone, se sont placés dans le rôle de bien-pensants humanitaro-gauchistes, frappant d’ananthème tout qui poserait le problème de l’identité. Malgré la sécession à petits pas de la Flandre, l’identité wallonne, sa participation à la francité ont été frappés d’un interdit encore plus sévère que celui imposé par les médias français. Silence dans les rangs de ce côté-là. Les Dardenne, financés par la Communauté Wallonie Bruxelles et le juteux tax shelter de Reynders ont fait “dans le social”, à la manière de ce décrit Giulluy, en critiquant le capitalisme mais pas les ressorts fondamentaux de la mondialisation libérale et de son immigration de masse, accompagnée de son inévitable corollaire de déstabilisation identitaire.

      • 20 Octobre 2016 à 10h50

        Warboi dit

        Ce n’est pas le sujet de l’article.

        • 20 Octobre 2016 à 11h08

          golvan dit

          @ warboi à 10h50
          Si vous vous étiez donné la peine de lire l’article dans son entier sur le blog de l’auteur, vous vous seriez rendu compte que c’est exactement et très précisément le sujet de l’article… 

      • 20 Octobre 2016 à 10h55

        L'Ours dit

        Les Dardenne, comme quelques autres, sont l’alibi d’intellectualité des acteurs français ou hollywoodiens qui viennent à Cannes.
        A part quelques rares chefs d’oeuvres dans la liste des palmes d’or, beaucoup de flanc!
        http://www.festival-cannes.fr/fr/article/59638.html

        • 20 Octobre 2016 à 11h18

          golvan dit

          @ l’ours à 10h55
          Je ne connais pas tous les films des frères Dardenne, mais je considère “Le fils” comme un très grand film.
          Qu’ils soient l’alibi moral d’un milieu du cinéma totalement frelaté, c’est probable.
          Toutefois, si l’on lit l’article sur le blog de l’auteur, on se rend compte que ce qu’il reproche aux Dardenne, ça n’est pas leur cinéma “naturaliste” mais leur refus de lire ce qu’est la “nouvelle réalité en Wallonie, de crainte de devoir remettre en cause leur idéologie.  
          Et c’est exactement le même phénomène en France où l’immigré musulman étant considéré comme le damné de la terre de remplacement après la disparition supposée du prolétaire franchouillard, la place qui lui est dévolu dans l’imaginaire (restreint) du cinéma français est d’être une victime.
          Les 70% de musulmans en prison n’étant que la conséquence d’une énorme erreur judiciaire. 

      • 20 Octobre 2016 à 11h39

        L'Ours dit

        Golvan,
        je n’ai pas vu ce film là, je vous crois sur parole.

        • 20 Octobre 2016 à 11h54

          golvan dit

          @ l’Ours
          Oui, c’est un beau film, avec une grande interprétation d’Olivier Gourmet
          Je l’avais vu en compagnie de mon fils, alors âgé d’une dizaine d’années, qui en avait été très ému mais qui, à ma grande surprise avait voulu le voir jusqu’au bout, malgré la gravité du sujet. 

    • 20 Octobre 2016 à 9h00

      Cardinal dit

      Ce qui prouve quoi ?
      Que le viol n’a pas de couleur ?
      Que les médecins sont des fainéants qui se limitent aux 35 heure ?
      Ou les deux ?

    • 20 Octobre 2016 à 8h27

      L'Ours dit

      Alors là j’aimerais bien que quelqu’un ose me dire le contraire:
      Dans l’écrasante majorité des films, téléfilms et séries américaines, françaises, voire européennes, depuis des décennies, au début de l’action, un noir ou un musulman est accusé, et à la fin, non seulement il est innocent mais c’est un “caucasien” qui est le vrai coupable.
      C’est rarement l’inverse.
      Au-delà des préjugés, bonjour le suspens… il n’y en a pas!

      • 20 Octobre 2016 à 13h02

        Sancho Pensum dit

        Bof ! Dans la grande majorité des films ou séries hollywoodiens, le méchant est, au choix : un arabe, un russe, un asiatique… en fonction de la politique étrangère des USA. Le russe pendant la guerre froide. L’arabe depuis le 11 septembre, et l’asiatique, de temps en temps, pour pas lasser.
        Il y a certes toujours le bon noir de service, joué, là aussi au choix, par Samuel Jackson, Wesley Snipes, Denzel Washington, ou Morgan Freeman… Probablement du à la politique des quotas.
        Votre post est complètement déréalisant, comme dit l’autre truffe.

    • 20 Octobre 2016 à 7h13

      alain delon dit

      Les frères Dardenne sont au cinéma ce que Bob Dylan est au Nobel de littérature

      • 20 Octobre 2016 à 7h24

        Archebert Plochon dit

        Vous me cherchez Delon ? Les Dardennes ce serait plutôt Bénabar ou Zaz, au demeurant. Vous êtes gentil, mais visiblement la pop music n’est pas votre rayon. 

        • 20 Octobre 2016 à 7h38

          alain delon dit

          Vous êtes également du matin, mais probablement pas de la même génération. Soit laissons le Nobel à Dylan et la Palme d’Or aux Dardenne, avec un léger arrière-goût d’erreur de casting

    • 19 Octobre 2016 à 22h39

      Singe bleu dit

      La fiction déréalisante ? :-)

      • 19 Octobre 2016 à 22h58

        Wil dit

        Ca ne veut effectivement rien dire.

        • 19 Octobre 2016 à 22h59

          Wil dit

          Bien vu.

        • 19 Octobre 2016 à 23h14

          Warboi dit

          Cela veut dire, allons au fond des choses, que la victime est forcément blanche et le coupable forcément noir. Toute autre version est une “fiction déréalisante”.
          Vous êtes bien coincés, subitement.

        • 19 Octobre 2016 à 23h25

          Wil dit

          Hein?coinçé?qu’est ce que tu racontes Warboi?
          Je viens de dire qu’il avait raison.
          T’es encore saoul,c’est ça?Et comme d’hab tu supportes pas l’alcool.

        • 19 Octobre 2016 à 23h31

          saintex dit

          Pas du tout, les coupables se recrutent aussi chez les Roumains qui sont tous des voleurs. )))

        • 20 Octobre 2016 à 10h52

          Warboi dit

          si c’est ce que vous disiez tant mieux, et je n’avais pas compris. Désolé.

      • 19 Octobre 2016 à 23h30

        saintex dit

        C’est une cousine de la réalité virtuelle augmentée.

    • 19 Octobre 2016 à 22h31

      mogul dit

      De toute façon, d’après une de mes amies cinéphile et admiratrice du cinéma des Dardenne, il paraît que celui là est mauvais. Il y a peut être une explication…

    • 19 Octobre 2016 à 19h13

      Warboi dit

      Je suis abasourdi.
      J’en ai des saloperies sur Causeur, mais là on touche le fond du fond.

      • 19 Octobre 2016 à 20h03

        laborie dit

        Développez l’ami…développez!

    • 19 Octobre 2016 à 18h48

      Sancho Pensum dit

      Ah, l’Esprit de Breivik et ses petites obsessions racistes !
      Comme s’il n’y avait pas de femmes noires agressées par un blanc (cherchez bien, par exemple, en 2011, un blanc célèbre…).
      Comme si le cinéma, en plus, devait se plier nécessairement aux statistiques ou à l’actualité du 20 h…
      Bon, si l’Esprit de Breivik veut sa dose dea violence anti-blancs, pour le coforter dans son petit racisme nombriliste, qu’il visionne en boucle l’Inspecteur Harry et autres Charles Bronson…
      Avec un peu de chance, il prendra un flingue, descendra dans la rue, se fera buter par le premier flic venu… Et ça nous fera des vacances !

      • 19 Octobre 2016 à 18h57

        chlomo dit

        pfui , un seul .
        et qui lui a fait sa fortune …
        autre chose ?

      • 19 Octobre 2016 à 19h28

        Wil dit

        Et même qu’il était de gauche en plus le malade du cul agresseur de femmes de chambres noires!
        De la bonne gauche caviar mondialiste.La même que celle de Hollande,Valls,Macron la nouvelle idole médiatique et ses copains milliardaires français et boursicoteurs londoniens.
        Vous vous souvenez où le pauvre malheureux DSK avait “été obligé de trouver en catastrophe”(c’était l’expression médiatique employée à l’époque par ses défenseurs comme l’escroc notoire,depuis chef du PS Cambadélis) un logement pour la durée du procès grâce à la thune de sa femme de l’époque Anne Sinclair,le “brave homme”?
        Une maison de 500 m2 en plein Tribeca,le dernier quartier à la mode de Manhattan,à au moins 100000$/mois!hahaha!le pauvre…
        Et dire qu’il y a toujours des cons de pauvres pour voter pour ces escrocs de la gauche bobo.
        On a la classe politique qu’on mérite.

      • 20 Octobre 2016 à 0h09

        ZOBOFISC dit

        « ça nous f’ra des vacances » dites-vous

        Mais qu’est ce qui vous oblige à lire CAUSEUR ?
        C’est du masochisme ?
        Vous avez besoin de déverser votre fiel ?
        Vous êtes si mal que ça dans votre peau ?
        Vous en tirez une jouissance maladive ?

         Lisez donc L’OBS, LIBE ou les INROCKS, vous y trouverez plein d’articles qui combleront votre fachophobie, votre islamophilie et votre zoophilie comme Gigi et arrêter de nous faire chier !