Quand le féminisme chavire dans les eaux radicales | Causeur

Quand le féminisme chavire dans les eaux radicales

Pour une complémentarité équitable des sexes

Auteur

Lilas Goldo

Lilas Goldo
anime le blog https://lilasgoldo.com

Publié le 13 août 2016 / Politique

Mots-clés : ,

Je refuse de me plier à ce féminisme qui veut m’ordonner comment penser, m’épiler, baiser ou aimer.
feminisme hommes barbe

Le collectif féministe "La Barbe" fait irruption au salon des entrepreneurs. Sipa. Numéro de reportage : 00574265_000013.

À chacune ou presque de mes publications sur mon blog, je dois essuyer une volée de remarques sous forme de commentaires, de mails, de tweets ou de messages persos, plus ou moins cinglants, plus ou moins violents en provenance d’un mouvement qui a salement tendance à vouloir se propager : le féminisme radical ou les éoliennes enragées1.
Le flot de leur rancœur est si dense et obtus que j’ai dû vite me résoudre à abandonner l’idée de répondre personnellement à chacune (chacun parfois) sous peine d’y perdre toute mon énergie, mon temps et ma foi en l’humanité. Et je laisse donc courir.
Cependant, la récurrence, pour ne pas dire l’acharnement, de ces « agressions »  martèle inconsciemment mon être et lorsque je me retrouve devant mon ordi, prête à rédiger un billet, je ne peux m’empêcher d’appréhender leurs réactions à venir, je suis frustrée de ne pouvoir y répondre concrètement et je m’en veux de subir sans rien dire ce harcèlement psychologique.

Un féminisme qui me réduit en victime

Qui ne dit mot consent. Plutôt crever. Ce papier est pour toi, féministe extrémiste, féministe qui s’est clairement égarée en cours de route, féministe mue par la colère qui n’œuvre non pas pour le respect, la dignité et le droit des femmes mais juste contre la bite.

Je refuse de me plier à ce féminisme qui veut m’ordonner comment penser, m’épiler, baiser ou aimer. Crois-tu vraiment que je me casse le cul à m’affranchir des diktats patriarcaux pour venir ensuite lamentablement me jeter dans la gueule, toute aussi béante et tranchante, de ton féminisme despotique ? Féminisme qui me réduit continuellement en victime, en petite chose fragile fatalement manipulée par le Grand Méchant Loup et qui refuse de voir en moi autre chose qu’un utérus sur pattes, un être humain à part entière. Féminisme qui tente de ligaturer ma liberté d’expression en brandissant des pseudo-arguments de culpabilisation. Féminisme qui me ridiculise en prétendant parler au nom de toutes les femmes et dont le discours se résume à un rageur « Je veux être calife à la place du calife ! » discours aussi constructif et perspicace qu’un beau caca nerveux sur le tapis du salon. Féminisme qui m’aboie dessus à longueur de vie : « OSEZ LE CLITO ! » « STOP A L’ÉPILATION ! » « TRIPOTEZ-VOUS ! »

Non, désolée mais je ne souhaite pas m’enrôler dans ton armée de petits soldats à ovaires, j’ai d’autres ambitions que celle de devenir ta chair à canon. Encore désolée mais j’ai la prétention de croire que je suis autre chose qu’un agneau à gros seins. Vraiment désolée mais mon vagin ne fait pas de moi, une pâte à modeler dévouée à tes capricieuses convenances.

Je ne dis pas que le sexisme, les atteintes faites aux femmes n’existent pas, juste que tes armes pour tenter d’y remédier sont si grossièrement affûtées qu’elles finissent par se retourner contre toi et la cause même que tu prétends défendre.

Haine des mâles

Bien sûr que les abus de la toute-puissance masculine existent même que tu en es, féministe toute pleine de fureur, sa preuve irréfutable, sa plaie sanguinolente qu’on ne saurait pas voir. Au risque de fâcher, je vais dire sans détour ce qui me semble entraver une lutte intelligente : bon nombre d’entre vous souffrent visiblement d’une expérience douloureuse, d’un traumatisme, sont ou ont été victimes, d’une façon ou d’une autre, de cette domination patriarcale et réclament une vengeance avant même une réelle égalité des sexes. Ta seule motivation tangible reste la haine. Mais bordel de merde, on ne construit rien de solide avec la haine, la haine est un ciment friable. La haine t’aveugle, te faisant tomber dans un pathétique mimétisme, te faisant prendre ces armes que sont la force et la violence, les tentatives d’intimidation, ces armes qui ne sont rien d’autres que celles utilisées par ceux-là même que tu accuses. Inconsciente, tu détruis à coups de mots lapidaires, rageurs et bornés des années de lutte pertinente, à coups de pioche, tu creuses chaque jour un peu plus, le fossé de la discorde. En instaurant le non-dialogue et ta pensée unique, tu distilles frustration et colère ou les mamelles nourricières de la guerre, tu ne fais qu’attiser les braises déjà brûlantes du sexisme et les femmes en deviennent ton principal dommage collatéral.
La haine n’est qu’un gage de faiblesse. Trop d’affect nuit aux facultés de discernement, il faut cesser de penser avec ses tripes, le féminisme ne doit pas être une psychothérapie personnelle s’il veut être efficace. Le féminisme ne doit pas être impulsif mais réfléchi. Guéris tes blessures avant de vouloir en faire une cause nationale.

Non au matriarcat !

Je veux croire en une complémentarité équitable des sexes et non pas en une dualité puérile, en un rapport de force vain et usant. Je veux me battre pour une parité homme/femme non pas pour imposer un pouvoir matriarcal. Je n’ai pas honte de dire que j’ai besoin des hommes. Tout comme eux ont besoin de moi. Voilà pourquoi je refuse ce féminisme qui veut en faire des ennemis. C’est pas d’une guerre qu’on a besoin mais d’un règlement intérieur qui définisse la place de chacun pour une cohabitation juste et équitable.

Tu dois maintenant admettre une chose, une base ; les femmes n’auront jamais de bite, tout comme les hommes n’enfanteront jamais et l’un ne peut aller sans l’autre. C’est comme ça depuis la nuit des temps, tes sanglots longs n’y pourront rien changer.

Et pour ceux qui s’interrogent encore sur la nature du phénomène que j’incrimine, lisez cet article qui illustre à merveille les dérives effrayantes de ce féminisme vicié : « Le vagin n’est pas un organe sexuel. (Pas plus que l’anus ou la bouche). »

  1. Avertissement :  Ce billet n’a pas été écrit sous une quelconque contrainte et son contenu n’engage que moi, Lilas Goldo, chromosomes XX (et ta mère et tes sœurs aussi un peu)

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 18 Août 2016 à 9h57

      beornottobe dit

      tant pis pour eux (les socialistes) et pour elles (les féministes associées aux précédents)

    • 18 Août 2016 à 8h53

      beornottobe dit

      “ce féminisme qui veut m’ordonner comment penser”
      beeen…… c’est tout à fait socialiste! (what else?)

    • 18 Août 2016 à 3h14

      eclair dit

      guenievre

      c’est des considérations morales. Et la loi n’a pas à juger la morale.

      Si ces femmes décident de porter de leur libre choix des burkinis alors il n’y a rien à en dire.

      Par contre les imans, l’uoif qui pronent une non égalité entre homme et femme comme pour l’heritage où une femme reçoit moitié mois qu’un homme. Et un non musulman ne peut pas hériter d’un musulman. Cela doit êtr interdit.

      Or les politiques pronentla solution démagogique là.

      valls en est un parfait exemple. Il soutient les maires faisant ces arretés en parlant de valeurs de la république mais ne passe pas une loi ou un décret dans ce sens. Car il sait que cela serait retoqué par le conseil d’état derrière.

    • 17 Août 2016 à 17h08

      Guenièvre dit

      Les vrais féministes, ceux qui luttent vraiment pour le droit des femmes ,ils sont sans doute là :
      http://www.marianne.net/aalam-wassef-il-n-y-aucune-honte-barrer-route-extremisme-islamiste-tous-les-moyens-legaux-possibles

      Dans les années 70, poursuit Aalam Wassef, l’Arabie saoudite s’emploie à exporter son idéologie. On estime aujourd’hui que “100 milliards de dollars” ont pu être investis pour propager le wahhabisme depuis cette époque, des efforts considérables pour réussir à s’imposer : “C’est à ce prix que le wahhabisme donne l’illusion d’être l’Islam ‘le plus authentique’, ‘le plus pur’.”

      Au coeur de l’extrémisme de ces Saoudiens, il y a bien entendu la femme, qui ne peut ni sortir seule, ni conduire, ni évidemment montrer le moindre petit bout de son corps. Il y va de sa dignité, veulent faire croire les wahhabites, et surtout de celle de son mari. “Derrière le niqab ou le burkini, c’est aussi cela qui s’exporte en France”, souligne Aalam Wassef, combattant l’idée qu’il ne s’agirait là que d’une “mode” islamique.

      • 17 Août 2016 à 17h09

        Guenièvre dit

        “Il est fréquent d’entendre que le niqab, le voile ou le burkini relèvent de “la liberté d’expression” ou du “droit des femmes à disposer de leur corps”. S’y opposer, c’est être “islamophobe”, c’est-à-dire s’attaquer à tous les musulmans. L’objectif est naturellement que toute condamnation justifiée du wahhabisme institutionnel en particulier soit rapidement perçue et narrée comme visant les musulmans français en général.”

        Aalam Wassef le dit haut et fort : “Il n’y a aucune honte à condamner l’extrémisme islamiste et à lui barrer la route par tous les moyens légaux possibles. Il n’y a là rien de politiquement incorrect ou de comparable au discours raciste et antimusulman du Front national.” Pour lui, il en va même de la survie de l’islam, menacée par l’importance prise par le wahhabisme “depuis plus de deux siècles”.

        • 17 Août 2016 à 19h01

          i-diogene dit

          ..”. Par tout les moyens légaux possibles..”..

          Les lois liberticides n’ éradiqueront rien… Bien au contraire..!

          Les combats idéologiques doivent avant tout se situer sur le plan idéologique, sinon la communauté en question se pose en victime et se resserre autour du dogme (exemple: le judaïsme)..

        • 17 Août 2016 à 21h06

          Guenièvre dit

          i-diogène vous êtes plus malin que tous les intellectuels musulmans qui connaissent pourtant bien la situation…Cela vous arrive t-il de douter parfois,de vous dire que vous avez peut-être tort ?
          Et qu’est-ce que cette comparaison absurde que vous nous faites? On a dû combattre une idéologie juive ?

        • 17 Août 2016 à 21h18

          Guenièvre dit

          Au fait i-diogène c’est bien vous qui doutiez du témoignage de cette mère dans l’affaire de Sisco ? Voici la conclusion du procureur :

          Pour le procureur de la République de Bastia, il n’y a plus de doute : l’élément déclencheur de la rixe, survenue samedi à Sisco en Corse, est le fait que “à l’évidence, les membres de la famille maghrébine ont souhaité privatiser la plage”.

          “on a d’une part une logique d’appropriation de la plage qui relève du caïdat et de l’autre une réaction inadaptée des villageois de Sisco”, a-t-il indiqué lors de la conférence de presse “

        • 17 Août 2016 à 21h35

          i-diogene dit

          Guenièvre,

          La comparaison n’ a rien d’ absurde: quant une communauté subit une pression, elle se resserre et se communautarise..!

          La force brutale n’ a jamais éradiqué la moindre idéologie, n’ en déplaise aux intellos musulmans..

          Pour Sisco, les déclarations d’ un procureur ne font pas un jugement…

          Attendons le jugement.. Evitons les conclusions anticipées..!^^

          Ce que je retiens de cette affaire, c’ est l’ intolérance réciproque..

        • 17 Août 2016 à 22h52

          Guenièvre dit

          Pour vous “moyens légaux possibles” égale “force brutale” ? C’est curieux…

        • 18 Août 2016 à 0h01

          i-diogene dit

          Curieux..?

          Non, c’ est une évidence: les lois restreignant les libertés individuelles (liberté de culte) sont forcément des violences envers les individus..

          Réprimer les actes criminels ou délinquants c’ est une violence nécessaire au profit de la société..

          Réprimer une religion, c’ est une oppression contre une communauté religieuse… Comme le fait Daesh avec les autres religions, par exemple..

          Le burkini est conforme à la loi, donc, ceux qui se scandalisent contre sont les agresseurs, et non-pas les victimes..

          La France dérive dangereusement vers le fascisme..!^^

        • 18 Août 2016 à 10h31

          Guenièvre dit

          Mais le voile et tout ce qui va avec n’est pas QUE religieux il est politique, c’est bien ce que sentent confusément les français. On veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes . Ces femmes pour la plupart sont nées chez nous,certaines de leurs grands-mères portaient des mini-jupes et elles n’avaient pas le sentiment de contrevenir à leur religion. C’est à la fin des années 80 que s’est propagée chez nous cette idéologie ( qui est politico religieuse ) venant d’Arabie Saoudite. Refuser sur notre territoire une loi qui vient d’autres pays est parfaitement légitime.

        • 18 Août 2016 à 10h38

          Guenièvre dit

          Quant à penser qu’avec le temps le problème sera résolu quelle présomption i-diogène ! Ainsi vous pensez que notre système de valeurs occidental est tellement supérieur que, de toute façon, chacun ne peut que finir par l’adopter ? C’est prétentieux vous ne croyez pas ? Chacun est persuadé que son système est le meilleur…

    • 17 Août 2016 à 16h45

      Jld dit

      Je vous propose un exercice : dans ce texte délirant sur le mode d’emploi ,revisité , du vagin , remplacez ” homme ” par ” juif” et vous obtenez pratiquement : Mein kampf …. Zut j’ai atteint le point G……odwin !

      • 17 Août 2016 à 18h56

        i-diogene dit

        Encore et toujours cette parano victimaire et imbécile..!^^

    • 17 Août 2016 à 7h51

      beornottobe dit

      ahhhhh!!! “socialisme” ….. quand tu les tiens………

    • 16 Août 2016 à 23h44

      Albayrak dit

      A lire l’article cité dans l’article, on en reste, si vous me permettez ce jeu de mots de mauvais goût…bouche bée. Non ma soeur, vous êtes pas seule à critiquer et remettre en cause les oukases et les inuendos de ces folles en furie qui prétendent parler en notre nom à toutes en prétendant, de manière toute arbitraire, avoir le monopole du féminisme. Je vous souhaite bon courage, il en faut face à toutes ces dictateur-es de la pensée.

    • 16 Août 2016 à 23h02

      naaj dit

      Je trouve le féminisme exagéré. Je suis un mec. Mais cependant j’observe une chose depuis longtemps : les femmes n’aiment pas la pénétration. Peut-être mon sexe est-il trop petit (15). Je n’ai pas une bite à la Rocco. J’ai toujours détesté balancer des grands coups de butoir accéléré. Et quand elle se mettait à soupirer, j’avais l’impression qu’elle simulait; qu’elle jouait à la femme conquise. Le sentiment de devoir être un mâle dominateur m’exaspérait. Manque de testostérone ? Homosexuel refoulé ? Non, j’adore les femmes. Les embrasser, les caresser… Rien de plus délicieux que de titiller un clitoris du bout de la langue, pas une épreuve de force comme limer comme un culturiste en espérant déclencher quelque chose chez la fille… Avec le clito, pas de simulation, quand elle jouit, elle m’écrase les oreilles… je suis un homme-lesbienne. Et pourtant, j’ai une sainte horreur des féministes. Mais qu’est-ce qu’une féministe en fait ?

      • 18 Août 2016 à 8h57

        IMHO dit

        Mieux vaut une petite courageuse qu’une grande paresseuse.

    • 16 Août 2016 à 21h36

      Wil dit

      Ca me fait rire quand des féministes pensent que le problème est la domination masculine.
      je parle bien sûr des féministes sérieuses et pas des féministes de médias qui semblent n’avoir rien d’autre de plus important dans la vie que de se médiatiser comme de Hass ou celles d’Osez le féminisme,né en 2009 par des bonnes à rien de gauche et qui par tapage médiatique et léchage de…pompes ont fait reconnaitre leur “intérêt général”(hahaha!…bref.)
      En fait le problème est le désir de domination intrinsèque de chaque être humain qui vient de l’instinct de survie.
      Le fait est que dans un couple qu’il soit homo,lesbien,hétéro ou quel que soit le nom qu’on lui donne il y a toujours un dominant et un dominé.
      on peut se raconter toutes les histoires qu’on veut,il n’y a jamais d’égalité dans la relation amoureuse.L’un est toujours plus dépendant de l’autre et est donc toujours le dominé.
      pour parler plus précisément des homos et lesbiennes,il est assez intéressant de constater combien certains homos sont dans l’imitation des femmes jusqu’à l’outrance des femmes jusqu’à devenir des “folles” (j’en ai connu) et que certaines lesbiennes sont dans l’imitation du “MALE” de façon outrancière également.
      Et pour encore plus parler précisément des lesbiennes,j’ai toujours été étonné que des femmes qui détestent autant les hommes en fassent autant pour leur ressembler.
      Bien sûr,on me répondra que je suis hétéro et ne peut donc comprendre.
      j’attends.

    • 16 Août 2016 à 15h38

      persee dit

      “- je ne suis pas féministe , j’aurais trop peur de perdre mes privilèges ” dixit Hannah Arendt . Cette femme n’est pas stupide

    • 16 Août 2016 à 15h06

      beornottobe dit

      seraient-elles “jalouses” ???????

      • 16 Août 2016 à 15h08

        beornottobe dit

        ah!!!!! j’oubliais qu’elles sont socialistes….. (celles qui s’expriment de cette façon…)

    • 16 Août 2016 à 13h47

      Leboulonnais dit

      L’auteure est victime de ces féministes à la mode FEMEN et Ch de HAAS, la lesbienne bien introduite, si j’ose dire, chez Mme BELKACEM qui lui a concocté sa loi anti prostitution. Une lesbienne qui punit le petit mâle en mal de plaisir, quel plus grand bonheur. Ces gardes chiourmes rêvent d’enrôler toutes les femmes dans leur haine anti hommes. Celles qui s’y refusent ont du cran.

      • 16 Août 2016 à 15h04

        beornottobe dit

        en effet!…… à part “ça”… les socialistes vont nous bassiner de “padamalgame”…..
        c’est la “Liberté” (de penser autrement) selon le socialisme !….. ( ou les “socialistes” )

    • 16 Août 2016 à 13h15

      beornottobe dit

      !!!!!être “bas du plafond”…… n’empêche pas les féministes-socialistes de se manifester….. (n’importe comment)

      • 16 Août 2016 à 15h06

        beornottobe dit

        c’est le moins qu’on puisse dire!

    • 16 Août 2016 à 12h52

      Vert Gallois dit

      Mon petit vieux, si vous recevez ce genre de protestations sur votre blog c’est qu’il doit être macho au carré. Moi je ne m’en vanterais pas mais bon…

      • 16 Août 2016 à 15h06

        kelenborn dit

        ??????????????????????????

      • 16 Août 2016 à 16h45

        Hannibal-lecteur dit

        VG, toujours aussi stupide? Pas vu que Lilas est une dame? Fâchée avec la grammaire? 
        Lilas est une femme d’abord et serait même féministe, car anti-macho, si les féministes auto-revendiquées ne pourrissaient pas le mėtier. Votre jugement sur son blog montre votre a priori stupide: juger sans savoir ! Pourquoi au moins ne pas y avoir jeté un regard? 

        • 16 Août 2016 à 21h45

          kelenborn dit

          OUAIS c’est plutôt Vers Galeux comme ceux que Mamere doit avoir dans le pif!

    • 16 Août 2016 à 11h52

      alleluïa dit

      Vous avez raison chère Lilas Goldo.
      Moi je suis un homme qui adore les minous. Comme tant d’autres.
      Donc vivement la fin de la tyrannie de ces dégueulasseries pornographiques ou des habitudes musulmanes. 
      (excusez le language, mais c’est le mien et il est dans le ton de l’article, non ?) 

    • 16 Août 2016 à 9h23

      IMHO dit

      J’ai lu ” Le vagin n’est pas un organe sexuel etc ” et j’ai trouvé que c’était un exemple de fantasme rationalisé, et tout-à-fait inoffensif .
      En effet, le fait que c’est un fantasme sera évident pour toute femme qui le lira et qui aura au moins une fois inondé la raie de ses fesses en jouissant .
      Même si, en lisant l’article cité dans le texte sur “le mythe de l’orgasme vaginal”, cette femme s’est interrogé sur la possibilité qu’en effet ce soit son clitoris qui la fait jouir, elle se souviendra aussitôt qu’orgasme clitoridien ou pas, c’est son con qui a déchargé, pour le dire en style de salle de garde .
      Il me semble qu’en Europe et peut-être encore plus en France, il y a un interdit verbal sur la mention de la lubrification vaginale comme signe d’excitation ou de plaisir sexuel, alors qu’aux Etats-Unis “I’m wet” se dit entre amoureux pour signaler qu’on est partante pour un acte sexuel.
      Songez aussi aux gravures d’Utamaro .
      Soit dit en passant, il me semble possible que la différence entre les réactions des organes sexuels à l’excitation sexuelle chez les hommes et chez les femmes est pour quelque-chose dans le fait que les femmes évite les occasion de s’exciter alors que les hommes les recherchent, les effets de cette excitation étant désagréables après coup chez les femmes .
      Et pour refermer cette humide parenthèse, j’avouerai que je n’ai jamais compris cet histoire de simulation féminine, la vérification du plaisir étant à portée de bouts des doigts.
      Fin de la digression .
      Or, un fantasme qui est démenti par un fait notoire et d’expérience courante est est un fantasme inoffensif.
      Il y a peu de chances qu’il soit cru et qu’il se propage , au contraire d’un fantasme non-vérifiable .
      Fantasmer que les femmes voudraient être érotiquement dominées , même quand elles s’y opposent , mène au viol .
      Le plus dangereux des fantasmes sexuels est que non veut dire oui et et que oui veut dire dans le cul, pour le dire comme les étudiants de Yale .

      • 16 Août 2016 à 9h26

        IMHO dit

        Donc relativisons: si certaines femmes n’aiment pas la bite, c’est regrettable pour elles et sans danger, car elle ne convertiront pas celles qui aiment avoir de grosses cylindrées dans leur garage

        • 16 Août 2016 à 15h14

          kelenborn dit

          Ah… Mr IMHO je vous ai quelquefois mal jugé!!C’est excellent!!!
          Enfin, le garrage à De Haas c’est bourré de marabilles poussiéreuses! alors!!!

    • 16 Août 2016 à 8h08

      walkyrie dit

      Bof, le féminisme c’est 0,01% de la population… Pas d’idées, pas de projets, pas de progrès, que des lamentations, des plaintes, des associations sans adhérents plus ou moins bidons téléguidées par les officines de gauche, quelques bagarres médiatiques… Au prochain coup de Trafalgar, volée de moineaux…

      • 16 Août 2016 à 12h54

        Vert Gallois dit

        Là il est clair que vous n’y connaissez rien de rien. Offrez vous un cerveau sur Ebay, et la culture qui va avec. Vous verrez, vous vous sentirez beaucoup mieux.

        • 16 Août 2016 à 21h55

          kelenborn dit

          Ben… pour ce qui est de la culture en kit, je vous conseille Leroy-Merlin! Verifiez quand même que votre cerveau est équipé d’au moins Windows XP… à vous lire j’ai un doute…
          Sinon essayez le Bon Coin!
          MK