À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police! | Causeur

À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police!

La valeur n’attend pas le nombre des années

Auteur

Benoît Rayski

Benoît Rayski
Journaliste et essayiste

Publié le 08 mars 2017 / Société

Mots-clés : , ,

police evreux banlieue

Sipa. Numéro de reportage : 00786278_000002.

Vous connaissez le quartier de La Madeleine à Evreux ? Non et vous ne perdez rien. Pourtant, si l’envie vous prenait d’y habiter, sachez que les loyers y sont ridiculement bas. Il y a quelques raisons à cela. Les poubelles débordent ; les éboueurs ne vont qu’occasionnellement à La Madeleine, découragés par les jets de pierres qui les visent. Le trafic de shit est l’une des principales ressources économiques du quartier qui connait, en conséquence, son lot de règlements de compte (beaucoup moins qu’à Marseille quand même…). Un quartier qu’on qualifie de « populaire » si on pense bien. Et de « sensible » ou « dangereux » si on pense mal.

J’y suis passé hier en voiture. Devant moi, il y avait un véhicule de police. Les flics devaient avoir faim. Ils se sont arrêtés devant un kebab pour acheter un chawarma. Tout près, sur le trottoir, un gamin de 4 ou 5 ans les regardait. Il leur a fait un doigt d’honneur. Les flics ont froncé les sourcils. Ils n’auraient pas dû. Un grand (son père, son frère ?) a surgi. Il va l’engueuler ? Lui flanquer une paire de baffes ? Pas du tout ! Car à La Madeleine les choses se passent autrement, conformément à des codes qui appartiennent en propre à ce quartier. Le type a commencé à insulter les flics.

Cet enfant est une victime

Je ne suis pas sûr d’avoir bien entendu. J’étais un peu loin. Mais il m’a semblé distinguer un « Enculés de flics ! ». En tout cas, les gesticulations de l’individu ne laissaient aucun doute sur l’amour qu’il portait aux forces de l’ordre. Sans réagir – une émeute est vite arrivée – les flics sont remontés dans leur véhicule et ont démarré aussitôt. J’ai fait de même. Je ne suis pas flic. Mais je suis étranger au quartier. Et il est à craindre que des habitants de La Madeleine n’aiment pas les étrangers…

Depuis, je ne peux m’empêcher de penser à l’enfant qui faisait le doigt d’honneur. Cinq ans et a priori la vie devant soi. Le bac un jour, peut-être ? La fac, pourquoi pas ? Le brevet, s’il est pressé d’entrer dans la vie active. Un métier. Une famille. Mais ce n’est pas ce qui l’attend. Car à La Madeleine on vit comme dans une enclave extra-territoriale. Et s’il y a apartheid, il est volontaire et assumé.

Mais qu’est-ce que ses parents, ses voisins, les adolescents qui lui servent de modèles, ont appris à ce gamin ? La haine ! Déteste-il déjà les filles qui s’occupent de lui à la maternelle ? Quand il sera à l’école, va-t-il cracher à la gueule de ses profs ? Ira-t-il plus tard faire quelques séjours à Fleury-Merogis ? Cet enfant est une victime. On lui a enfoncé dans le crâne un bréviaire haineux.  C’est lui qu’on assassine. Et les coupables sont connus.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 13 Mars 2017 à 13h46

      AGF dit

      Qui vous a dit que les parents ne savent pas transmettre leur culture?
      Les Arabo-musulmans ne niquent-ils pas la mère de chacun des français depuis au moins cinquante ans. Ils le disent haut et fort.Alors pourquoi le père d’un enfant de cinq ans qui doit avoir entre 20 et 30 ans ne transmettrait-il pas à son fils ce vocabulaire , cette gestuelle, ce comportement qui ravit MM. Ruquier ,Ardisson et autres Elisabeth Quin ?

    • 10 Mars 2017 à 12h20

      keg dit

      un doigt d’honneur, on ne leur en demande pas beaucoup, c(‘est ce qui manque à nos dirigeants y compris et surtout en régalie….

      Il y a le doigt d’honneur et pas la matraque d’honneur on fait des poulets labellisé& “douce France”….

      http://wp.me/p4Im0Q-1Ag

    • 10 Mars 2017 à 9h42

      Amaury-Grandgil dit

      Parlons en de la Madeleine…
      J’y ai travaillé…
      Il existait tout un personnel municipal, tout un appareil associatif qui y faisait de l’excellent travail…
      détricoté par les deux précédents maires.
      Le rectorat a cru bon également d’envoyer dans les collèges et écoles du quartier les néo profs les plus jeunes, les moins expérimentés.
      La description apocalyptique m’étonne un peu, les poubelles par exemple ont été refaites et modernisées dernièrement, enterrées…Les éboueurs passent de temps en temps avec la grosse benne.
      Il y a eu bien sûr là bas beaucoup de démissions et de compromis, beaucoup de problématiques douloureuses, j’ai évoqué ici la montée de la judéophobie, mais de là à en dresser un tableau aussi sombre…

      • 13 Mars 2017 à 13h54

        AGF dit

        C’est vrai ça. de quoi ont-ils à se plaindre ces (sales)juifs. Les insulter selon le professeur Nacira Guénif (Université Paris 8 Saint Denis La Mecque) n’est-ce pas un marque d’affection?.Et puis d’accord on se met à 6 pour tabasser un petit juif seul mais chacun sait que le Juif est un lâche. Et puis de quoi se plaignent-ils? on en tue un seulement de temps en temps. D’ailleurs il faut croire les profs syndiqués: avec les Juifs on a toujours des problèmes alors d’abord on leur conseille d’aller ailleurs et quand ils sont partis “bon débarras”. C’est ça l’EN aujourd’hui.

    • 10 Mars 2017 à 9h34

      philpat dit

      les “gens de la madeleine n’aiment pas les étrangers” mais c’est ce que la bienpensance appelle du racisme; ça mérite un signalement à la licra, au mrap etc

    • 10 Mars 2017 à 0h20

      Claude740 dit

      “Pourtant, si l’envie vous prenez d’y habiter” : Pouah ! A votre âge !