Macron – Le Pen: duel à l’ombre de l’euro | Causeur

Macron – Le Pen: duel à l’ombre de l’euro

Deux cartes et une élection

Auteur

Jacques Sapir
économiste, spécialiste de la Russie.

Publié le 01 mai 2017 / Politique

Mots-clés : , ,

Les affiches de campagne du second tour de l'élection présidentielle, avril 2017, Paris. SIPA. 00804324_000001

Les jappements de la meute médiatique qui somme tout un chacun de se prononcer pour Emmanuel Hollande, à moins que ce ne soit pour François Macron, sous peine de se faire traiter de « facho » et d’autres noms d’oiseaux sont aujourd’hui assourdissants. Cette meute pratique donc le « jappellisme », néologisme qui rappelle les jappements des chiens. Et, ce faisant, elle vérifie l’aphorisme selon lequel le chien ne mord jamais la main qui le nourrit…

Pourtant cette même meute se garde bien d’analyser ce qu’il y a derrière l’arrivée de Mme Marine le Pen au second tour de l’élection présidentielle. Croyant que bien souvent un bon graphique vaut de bons discours, je porte donc à la connaissance des lecteurs, mais aussi des membres de cette meute qui voudraient en prendre connaissance, les cartes suivantes.

Une comparaison instructive

La première que je le reproduis ici, derrière son aspect « vintage » (eh oui, il fut un temps où l’on n’utilisait pas les couleurs produites par un ordinateur), montre l’état de l’industrialisation de la France à la fin des années 1950.

Cette carte indique bien quelles étaient les zones de développement de l’industrie durent les « trente glorieuses ». Il convient maintenant de la comparer à la carte des résultats du 1er tour de l’élection présidentielle de 2017. Et là, surprise, surprise, on constate le quasi-recoupement entre le vote en faveur de Marine Le Pen et la première carte.

Résultats publiés par le ministère de l’Intérieur:

Bien entendu, cette corrélation entre les deux cartes n’est pas parfaite. Les régions de la Drome qui se développeront dans les années 1960 ne figurent pas sur la première carte ni l’industrialisation de la vallée de la Garonne, hors l’industrie aéronautique autour de Toulouse. Inversement, on voit bien la forte présence du vote pour Marine le Pen dans des régions plus rurales. Si la crise de l’industrie n’est clairement pas le seul facteur explicatif, si d’autres facteurs doivent donc être pris en compte, comme l’histoire de la Résistance qui explique sans doute les très faibles résultats de Marine le Pen dans le Limousin, la configuration générale de ces deux cartes apparaît bien trop similaire pour qu’elle ne soit due qu’à une coïncidence.

Pas de hasard en économie

Ce sont donc les zones d’ancienne industrialisation, les zones qui ont été le plus touchées par l’impact de la mondialisation puis par l’impact de l’euro, qui ont fourni à Marine Le Pen ses meilleurs résultats.

Il convient ici de rappeler que les différentes phases d’instauration du libre-échange n’ont nullement pris en compte la différence des coûts salariaux (et des cotisations sociales) qui est largement le produit de l’histoire politique et sociale de chaque pays. On peut en dire de même des différences en matière de réglementation environnementale. Le libre-échange met ainsi en compétition des histoires sociales différentes, les tirant toutes vers le bas, et non pas des projets entrepreneuriaux. C’est la justification essentielle de formes de protectionnisme « intelligent », ou « solidaire » voire « altruiste », comme je les ai défendues dans mon ouvrage La Démondialisation[1], après Bernard Cassen, et avant Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg et bien entendu Marine le Pen. Mais, qu’importe sur ce point qui a lancé l’idée. Elle est bonne et elle s’impose si one ne veut que les travailleurs soient contraints d’accepter les normes et les salaires les plus bas.

Et l’euro dans tout ça?

La mise en œuvre de l’Euro est venue considérablement aggraver la situation. L’Euro favorise l’Allemagne en permettant à ce pays de sous-estimer sa monnaie et défavorise des pays comme la France et l’Italie en les obligeant à avoir une monnaie surévaluée. Ceci a été démontré dans un document du Fond Monétaire International de l’été 2016. De plus, l’Euro a été longtemps fortement surévalué par rapport au Dollar américain, qui est la monnaie de référence de nombreux pays, non seulement bien évidemment des Etats-Unis mais aussi de la Chine et globalement de la « zone Dollar ». Cette surévaluation a eu, en particulier pour l’industrie française, des conséquences désastreuses. Ces deux effets combinés ont conduit les entreprises non seulement à perdre des marchés à l’export mais aussi à souffrir plus que nécessaire face à la concurrence sur le marché intérieur. Ces deux effets expliquent largement la désindustrialisation de la France, et par conséquence la crise sociale que l’on connaît dans les régions d’industrialisation traditionnelle.

Avec l’ensemble des économistes qui combattent l’Euro, ce sont ces effets que l’on vise, même s’ils ne sont pas les seuls effets négatifs engendrés par l’Euro. Les conséquences politiques de l’Euro sont tout aussi graves.

Il n’y a donc rien de fortuit dans le quasi-recoupement entre ces deux cartes. Et il n’y a rien de fortuit dans la montée du vote en faveur de Marine le Pen, un vote qui traduit la révolte des milieux populaires qui ont été délibérément sacrifiés par les élites politiques de ce pays, que ce soit pour des raisons de profit financier (en ce qui concerne la droite) ou que ce soit pour des raison idéologiques (pour le P « S » et le PCF). Dès lors, japper contre ceux qui se refusent à un futile et inutile « Front républicain » et hurler à une prétendue « menace fasciste », c’est ajouter l’insulte à la blessure ; c’est un comportement d’une absolue indécence. Cela n’empêchera pas les journalistes aux ordres de l’élite politique et des oligarques qui détiennent les « grands médias », de poursuivre. Comme on l’a dit, on vérifie ici l’aphorisme de la Rochefoucauld « le chien ne mort pas la main qui le nourrit ». Mais cela justifie totalement la position de la « France Insoumise » et de Jean-Luc Mélenchon qui se refuse, avec courage, à mêler sa voix à ce concert d’aboiements.

Retrouvez cet article sur le blog de Jacques Sapir.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 2 Mai 2017 à 13h25

      pekpat dit

      Chevénement appelle à voter Macron, il était  proche de Sapir.
       Chevénement reste fidèle à son ancrage de gauche et témoigne toujours d’un attachement à la construction européenne. Dans cet article on peut parler d’une dérive Lepeniste….triste!

    • 2 Mai 2017 à 8h30

      isa dit

      Henry n’a que deux sources: causeur et f de souche.
      Diversité d’opinions évidente… 

    • 1 Mai 2017 à 23h27

      Martini Henry dit

      Quel était le trou du cul intégral qui prétendait, sur ce forum, que les médias soutenaient Le Pen?
      Pif : http://www.fdesouche.com/848843-la-directrice-des-programmes-deurope-1-affiche-publiquement-son-hostilite-marine-le-pen

    • 1 Mai 2017 à 23h09

      i-diogene dit

      S’il est incontestable que les zone industrialisées ont été impactées plus fortement par la désindustrialisation (c’est logique), la mondialisation n’ en est absolument pas la cause: L’ Allemagne, l’ Angleterre et la Suisse ont subit exactement la même mondialisation, sans pour autant faire du protectionnisme..

      Comment expliquer leurs succès malgré le mondialisme..?
      Cette théorie de J. Sapir, ne tient pas la route et me semble plus idéologique qu’ une véritable analyse économique..!^^

      Tout le monde sait, depuis les années 70, que les boulots non-qualifiés émigreront vers les pays à bas coût de main d’oeuvre..:

      Les USA ont été touchés les premiers, par ce phénomène prévisible de mondialisation..: il ne sert strictement à rien de refinancer indéfiniment des secteurs appelés à disparaître..

      La différence, c’ est qu’ils ont massivement investi dans les projets technologiques innovants, pour compenser la perte de main-d’oeuvre des délocalisations..

      Que faut-il pour créer une entreprise innovante..?:
      - une idée,
      - des compétences,
      - et du financement..

      Sur ce dernier point, je vois deux responsables de la déliquescence du parc industriel français.:

      1 – les banques françaises et leur frilosité légendaire:
      - Quand vous leur présentez un projet, ils ne cherchent pas à comprendre la portée du projet, mais exigent des garanties financières pour couvrir les prêts..
      - ce qui explique le flux des inventions et des cerveaux français vers les USA, le Canada ou d’autres horizons plus favorables (exemple: le processeur de reconnaissance vocale qui équipe TOUT les portables du monde, et TOUT les appareils équipés de commandes à reconnaissance vocale.. Des milliards d’ Euros).

      2 – le syndicats, les grèves à répétition:

      - la France a une sale réputation avec ses grèves: non-seulement ça pénalise l’ économie nationale, mais en plus, ça décourage les industriels étrangers d’investir en France..

      • 1 Mai 2017 à 23h19

        i-diogene dit

        … Suite..:

        A titre indicatif: dans la période de 1980 à 2015, un petit pays comme l’ Israël, grand comme la Bretagne, a financé 16 fois plus d’ entreprises innovantes que la France..!^^

        .. Alors, le protectionnisme, l’ Euro, l’ UE, ce sont des excuses-bidons qui n’ empêchent pas les autres pays de réussir..!^^

        En France on a des idées novatrices mais des banques frileuses.. Donc, ce sont les autres pays qui font des Dollars avec les inventions françaises..

        J. Sapir confond économie et idéologie: le programme du FN aggravera cette situation, celui de Macron y mettra fin et relancera la modernisation du parc industriel français..!^^

        • 2 Mai 2017 à 10h05

          floréal50 dit

          Vous rêvez. C’est bon pour la santé mais il faudra bien que vous vous réveilliez…

        • 2 Mai 2017 à 13h19

          Caminho dit

          Vous êtes affligeant, sourd, aveugle et, malheureusement, pas muet !

        • 2 Mai 2017 à 16h39

          i-diogene dit

          Floréal et Caminho,

          Voila des arguments dignes du FN..!:

          - aucun argument, juste une attaque ad hominem..!

          - vous connaissez quoi, sur l’ économie de ces quarante dernières années..?

          … Juste la propagande FN..!^^

          … Allez-donc vous cacher..!

        • 2 Mai 2017 à 16h40

          Hannibal-lecteur dit

          Pour une fois où l’I-dio se montre cohérent et sensé, applaudissons, c’est rare, exceptionnel, nouveau : un post subit, surprise, en regard des autres …subis!

        • 3 Mai 2017 à 3h02

          i-diogene dit

          Hannibal,

          Pour une fois que tu es d’ accord avec moi, tu trouves mon analyse sensée..!

          C’est insensé..!^^

      • 3 Mai 2017 à 3h22

        Lector dit

        tu oublies qd mm que la France avait eu des idées et des compétences qu’elle n’a pas pu faire fructifier (par exemple minitel avant l’internet mais ne faisant pas le poids à l’arrivée des géants us ; par maque de protectionnisme pour le coup… fallait entrer dans le grand tout connecté de la “nouvelle économie” des autres) et qu’elle a fait des mauvais choix industriels, en plus de lâcher ce secteur ou de le vendre à l’étranger (y a bon les brevets français)…

        • 3 Mai 2017 à 4h03

          i-diogene dit

          Oui, mais ça vient UNIQUEMENT des incitations politiques, sois réaliste:

          - Avantages fiscaux sur les produits boursiers spéculatifs complexes,
          - avantages fiscaux sur l’ épargne et les assurances,
          - surprotection de la valeur et de la rente mobilière,
          - surprotection des multinationales éternellement déficitaires,
          - troubles sociaux et grèves à répétitions,
          - rigidité des obligations patronales,
          - labyrinthe administratifs,
          - fiscalité trop complexe,
          - etc..

          .. Un vrai repoussoir pour la finance française et étrangère..

          T’as beau avoir des idées brillantes, s’il n’y a pas de financement à la hauteur du projet, les créateurs vendent leurs idées à l’ étranger..!^^

          Si Macron arrive à remettre ce bordel d’ équerre et c’ est son projet, il a bien du courage et la France lui devra beaucoup..!^^

    • 1 Mai 2017 à 20h56

      isa dit

      Rien compris à la double monnaie.
      Faux culterie le pénienne. 

      • 1 Mai 2017 à 21h29

        Martini Henry dit

        Pourtant pas compliqué. Du temps du franc, on avait aussi l’écu comme unité de compte pour les institutions européennes et les banques centrales des pays membres, ainsi que comme monnaie de placement et d’endettement sur les marchés financiers. C’est vraiment si compliqué à comprendre? Comment peut-on voter quand on ignore absolument tout sur tout?

        • 1 Mai 2017 à 23h43

          i-diogene dit

          C’est un concept stupide:

          Si je dois mettre de l’ argent de côté, je préférerai systématiquement en Ecus (garantis pa la BCE), que monnaie de singe le Franc (ga

        • 1 Mai 2017 à 23h50

          i-diogene dit

          ** qu’ en monnaie de singe, le Franc (garanti par le BANQUE DE FRANCE), qui ne cessera de se dévaluer, par rapport à l’ Ecu..

          Tu préfères quoi, comme monnaie: des Euros ou des Dinars algériens..?

        • 2 Mai 2017 à 14h56

          Theodule dit

          “Du temps du franc, on avait aussi l’écu comme unité de compte”

          Et on avait déjà 3 millions de chômeurs, des usines qui fermaient etc.

        • 2 Mai 2017 à 15h01

          Martini Henry dit

          Beaucoup moins que maintenant.

        • 3 Mai 2017 à 15h58

          i-diogene dit

          La doctrine du FN est une doctrine d’ extrême droite: un Etat élitique qui gouverne par la force un peuple soumis..

          La double monnaie est très révélatrice:

          - Pour l’élite: une monnaie forte et stable garantie par la BCE (26 pays)

          - Pour le peuple: une monnaie de singe nationale instable qui dévalue parce que garantie par la Banque de France..!^^

    • 1 Mai 2017 à 20h17

      Martini Henry dit

      La grande classe des adversaires de Le Pen/Dupont-Aigan… Insulter sa mère décédée… Y’a pas, on voit vraiment de quel côté st trouve la haine…
      http://www.fdesouche.com/848687-derapage-de-stephane-guillon-qui-se-moque-du-deces-de-la-mere-de-dupont-aignan

      • 1 Mai 2017 à 20h36

        Malg dit

        Oui la grande classe, comme les copains qui ont largué leur excellente éducation sur touiteur envers NDA. 

        • 1 Mai 2017 à 20h57

          durru dit

          Dites, pour s’amuser un bon coup, de quel pays venez vous donner des leçons de démocratie, de morale, etc. aux Français?

        • 1 Mai 2017 à 21h29

          Malg dit

          Pas d’un pays de ploucs specialistes des orphelinats haut de gamme. 
          Dis, ta femme aussi d’est fait baiser par Alain s. ? 

        • 1 Mai 2017 à 21h35

          durru dit

          Un truc genre Albanie ou Kosovo, c’est ça? La grande classe démocratique, quoi…
          Sinon, tu peux te garder les insultes, elles te vont très bien. Counasse.

      • 1 Mai 2017 à 20h40

        Laurence dit

        Stéphane n’a pas que de l’amour
        Ca non !
        Il a pas que de l’amour à revendre
        Ca oui ! Y’a d’la haine
        On n’a pas que de l’amour
        Ça non ! Y’a d’la haine

        La haine aussi
        Faut qu’elle se répande
        De la culotte de Guillon
        Sans que ça freine
        Y’en a même un sacré bon paquet
        Eh ouais
        Ouais quand même
        Quand même

      • 1 Mai 2017 à 20h49

        C. Canse dit

        Sincères condoléances à N. Dupont-Aignan.

        Cette campagne est abjecte. Hollande peut être fier de son “héritage”. 

      • 1 Mai 2017 à 20h57

        Villaterne dit

        A vomir !

        • 2 Mai 2017 à 16h52

          Hannibal-lecteur dit

          Stupéfiant l’art de la bonne conscience, à gauche : le FN est le parti de la haine DONC j’ai le droit de haïr moi aussi !!

      • 1 Mai 2017 à 21h13

        Malg dit

        Jamais au grand jamais je n’aurais imaginé pouvoir rigoler d’une saillie d’Alain Soral. Je ne le refais plus !!! Promis !!! :-D

    • 1 Mai 2017 à 20h13

      Amaury-Grandgil dit

      Je me disais qu’ils avaient compris fort naïvement :
      Les journalistes, les éditorialistes comme il faut, les politiques, les militants, les citoyens z-engagés, les bons apôtres….
      Je me disais qu’ils allaient entendre réellement l’expression démocratiques des électeurs sans les injurier…
      http://mesterressaintes.hautetfort.com/archive/2017/05/01/le-retour-des-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire-5939005.html#more

      • 1 Mai 2017 à 19h33

        radagast dit

        En même temps -:) , quoiqu’on dise et pour faire court , beaucoup de choses sont passées directement de 1 franc à 1 euro .
        Cela a beau être nié par les autorités en place grâce à l’aide des statistiques ad hoc produites par l’INSEE cela a été vécu et ressenti par des millions de gens .
        Le chemin inverse , s’il était possible et je vous accorde qu’il ne l’est pas , serait certainement plébiscité.

        • 2 Mai 2017 à 15h35

          ZOBOFISC dit

          y’a qu’le chariot de supermarché qu’est passé de 10 balles à un euro !

      • 1 Mai 2017 à 20h18

        Martini Henry dit

        “Ils ne savaient pas que c’était impossible, ils l’ont fait”…

      • 1 Mai 2017 à 20h39

        steed59 dit

        tiens imho qui relaye des articles du figaro. Ce journal est décidément tombé bien bas depuis une semaine

    • 1 Mai 2017 à 18h30

      srul dit

      qui peux me dire le chiffre d’affaires du chocolat trogneux durant las années 1940/1944?

    • 1 Mai 2017 à 17h58

      Patrick dit

      A propos de JP Brighelli votera Le Pen qui “votera Le Pen“, voilà ce qu’il dit exactement.

    • 1 Mai 2017 à 17h39

      QUIDAM II dit

      Philippe de Villiers est un très étonnant (et très décevant) homme politique : il reçoit courtoisement Macron au Puy du Fou ; il ne révèle pas ses préférences pas quant à l’élection présidentielle…
      Serait-il un souverainiste en peau de lapin ?

      • 1 Mai 2017 à 19h35

        radagast dit

        Il semble avoir renoncé à la politique .
        Mais sait on jamais…

        • 1 Mai 2017 à 19h36

          radagast dit

          Quoique je me sois souvent demandé si il était sincère …

      • 1 Mai 2017 à 19h59

        durru dit

        Il n’est plus un homme politique, justement. En tant que chef d’entreprise, il soigne l’image de son affaire. Il n’est pas fou…

      • 1 Mai 2017 à 21h04

        lisa dit

        Au Puy du Fou où Macron, regardant l’anneau de Jeanne d’Arc, dit “je ne suis pas socialiste”
        Mais bon, il n’y a pas eu de miracle.

    • 1 Mai 2017 à 17h31

      Pyrrhon dit

      Le Pen, Mélenchon, même combat?! L’euro a été bénéfique aux pays qui se sont adaptés à l’économie ouverte et concurrentielle, et nettement moins pour ceux qui se sont cramponnés à l’idéologie marxiste, même édulcorée, finalement, “bonne fille”. Curieusement cette différence a les mêmes contours que les clivages religieux de l’Europe, entre catholiques et protestants, les seconds étant fondamentalement plus libéraux et moins dogmatiques que les catholiques.
      La formation de l’Union Européenne n’ a pas pris en compte ces différences culturelles. Elles auraient été un obstacle. Elles ne sont plus qu’un handicap, dont nous aurions intérêt à prendre conscience, pour nous émanciper. Le choix qui nous reste illustre ce clivage, entre raison économique, et passions culturelles.

    • 1 Mai 2017 à 17h05

      floréal50 dit

      Voyez-vous ce que je vois ? Une France marchandisée qui doit remiser ses drapeaux et ses vieux livres, ses coutumes et ses ascenseurs sociaux, sa langue si légère, son patrimoine d’esprits et de cathédrales en voie de laïcisation ? En face de quoi on nous promet la mondialisation, c’est-à-dire l’uniformisation rampante des goûts, des couleurs et des pensées… sans compter les fins de mois. Bref, la même tambouille pour tous, comme au régiment. On ne peut même plus protester sans être traité d’extrémiste!
      Moi je compte bien dire m….le 7 mai pour voir la tête de tous ceux qui comptent bien gagner. Gagner quoi, je vous le demande ?

      • 1 Mai 2017 à 20h58

        isa dit

        n’importe quoi.
        Chez moi, tout est rangé. 

        • 1 Mai 2017 à 21h22

          Villaterne dit

          Vous êtes sure ?

        • 2 Mai 2017 à 10h00

          floréal50 dit

          Dans le placard ? Ca pourra toujours servir.

    • 1 Mai 2017 à 15h18

      rolberg dit

      Pour les possédants, l’action est claire, forcer les nations à réduire sinon à éliminer les mesures sociales, lesquelles proclament-ils, encouragent la paresse. On peut dire qu’ils sont en bonne voie de réussite, l’Allemagne leur servant de bulldozer.