Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Et on tuera tous les fumeurs

Comment les jouisseurs soixante-huitards sont devenus prohibitionnistes

Publié le 24 septembre 2013 à 17:30 dans Société

Mots-clés : , ,

cigarette tabac hygienisme

S’il est un point où la « post-modernisation » de la société française a indiscutablement avancé depuis une vingtaine d’années, c’est bien l’acceptation de contraintes de plus en plus fortes sur des comportements qui ont longtemps été tolérés mais qui sont de plus en plus sévèrement  règlementés, voire réprimés. La France des bars et des restaurants enfumés n’est plus qu’un souvenir, les automobilistes se plient sans trop de peine à des règles de plus en plus en plus sévères et nul ne s’inquiète de cette évolution chez ceux qui font les lois ou qui prétendent éclairer l’opinion : comme l’avait bien vu le regretté Philippe Muray, ce sont là des questions qui « ne font plus débat ».

Pour comprendre le monde nouveau qui est en train de s’inventer, il faut remonter à la loi Evin (10 janvier 1991), que j’avais moi-même vue alors comme le signe le plus clair de l’avènement prochain d’un « nouvel hygiénisme » (« No smoking », in Le Débat, n°62, novembre-décembre 1992). Cette loi était assez radicale dans ses intentions puisqu’il s’agissait déjà, dans l’esprit de ses promoteurs les plus conscients, d’aller vers une disparition du tabac, mais les mesures qu’elles comportaient paraîtraient aujourd’hui  d’une modération étonnante, voire choquante. La principale nouveauté résidait dans l’interdiction complète de la publicité (qui était alors une exception dans le monde développé, États-Unis inclus). Cependant, la philosophie générale de la loi visait seulement à une inversion des anciennes règles de coexistence entre les fumeurs et les non-fumeurs et, si elle  conduisait  à une règlementation contraignante de l’usage et de la vente du tabac, elle n’impliquait pas encore son bannissement complet..

[...]

*Photo: daubiwan. 

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

Article publié dans Causeur et réservé à nos abonnés.
Pour le lire dans son intégralité...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 

Nos offres

A lire aussi

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

33

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 21 Novembre 2013 à 23h34

    probert dit

    à Vérité svp: “L’OMS a démontré que le tabagisme passif tuait 600.000 personnes par an.” c’est quoi ce chiffre ? Dans le monde ? En France ? Comment on peut savoir que quelqu’un est mort du tabac s’il ne fume pas ? Les idéologues de tout poils nous sortent toujours des chiffres extravagant pour justifier leurs délires répressifs … Arrêter de nous enfumer !
     

  • 27 Septembre 2013 à 0h17

    Lector laetaberis dit

    Eh bande de nases! Vous roulez à quoi?!
    Non, parce que votre jogging de Sancho sin pansa qui veut mourir en bonne santé, déjà dans les années 80, rien qu’une heure était égale à un paquet de tiges fumé!
    Alors je vous le fiche où votre pot d’échappement?
    Et vos chimios et tout le tralala d’incorruptibles de mes deux?!
    Vous assumez que dalle et Molière vous emmerde!
    Et les retraites Duchnoc? Pas de vase communiquant avec la sécu… vérité de fiscaliste, voilà!
    Et en plus je le paye depuis un bail sur mes deniers sans sécu pov’ tâche, ma cortisone pulmonaire; traitement que je dois à vos dioxines, moi, cycliste parisien et fumeur casanier! (fumer dans la rue c’est malpolis c’est tout)
    Suis parti à la cambrousse, je fume plus encore depuis Evin et comme par hasard le grand air me guérit, clope au bec!
    Je t’en foutrai dans le trou de la sécu !

  • 26 Septembre 2013 à 12h00

    Vérité SVP dit

    L’OMS a démontré que le tabagisme passif tuait 600.000 personnes par an.
    Alors ceux qui en rient pour essayer de justifier l’utilisation de leur drogue… Peuvent essayer de faire preuve d’un peu de tenue.
    Si vous voulez utiliser votre drogue, je ne suis pas pour l’interdire, par contre c’est inacceptable d’imposer votre fumée à un non-fumeur, et de plus j’estime qu’il est impensable que la sécurité sociale (c’est-à-dire le contribuable) ait à payer pour les conséquences de vos drogues : chimios et autres traitements ultra chers. Vous assumez : vous payez vous-mêmes vos traitements. Cela me paraît être la moindre des choses.
    Et ptet que ça diminuera le trou de la sécu, et que ça permettra de rembourser l’optique et le dentaire…

    • 26 Septembre 2013 à 19h46

      Maurice51 dit

      Tout a fait d’accord avec vous sur le tabagisme passif.
      parc contre ceci est faux:
      “Et ptet que ça diminuera le trou de la sécu, et que ça permettra de rembourser l’optique et le dentaire…”
      Malgre le cout des cancers le fumeur coute moins cher a la societe car il meurt plus tot = moins de retraites a payer.
      Donc votre argument n’est pas valable.

      • 27 Septembre 2013 à 14h35

        Loicdecacq dit

        Les chiffrages sur le coût net pour la société des fumeurs sont sujet à controverse:
        + Taxe sur le tabac
        - Traitement des maladies
        + Économie sur les retraites (mort précoce)

        Mais en tout état de cause si on pousse le raisonnement de Vérité SVP, on peut-être amené à ne plus rembourser les personnes qui seraient “responsable” de leur mauvaise santé du fait de comportements considérés à risque: exit les obèses (fallait manger correctement on a pas à payer) les porteurs de MST (fallait mettre une capote on a pas à payer) etc…
        Bref c’est le début de la fin

    • 21 Novembre 2013 à 23h31

      probert dit

      “L’OMS a démontré que le tabagisme passif tuait 600.000 personnes par an.”
      c’est quoi ce chiffre ? Dans le monde ? En France ? Comment on peut savoir que quelqu’un est mort du tabac s’il ne fume pas ? Les idéologues de tout poils nous sortent toujours des chiffres extravagant pour justifier leurs délires répressifs … Arrêter de nous enfumer !
       

  • 25 Septembre 2013 à 16h54

    jirofar dit

    Le fait qu’on puisse non-fumer tranquille est un progrès évident.

    Pratiquée par des cochons sans foi ni loi c’est vraiment dégueulasse le tabac – foi d’asthmatique, et autre difficultueux respiratoires.

    De là à interdire ce plaisir véniel et ce stimulant intellectuel…il y a un pas que la raison et la modération sauront nous empècher de franchir.

  • 25 Septembre 2013 à 12h09

    Sophie dit

    Kersablen, les non-fumeurs meurent de tabagisme passif, voyons, tout le monde sait cela!
    :-)

    • 25 Septembre 2013 à 13h43

      Alpheratz51 dit

      L’essentiel c’st de mourir de son vivant et en bonne santé !

  • 25 Septembre 2013 à 11h15

    kersablen dit

    Je vous informe que touts les non fumeurs meurent et que personne ne s’en indigne !

    • 25 Septembre 2013 à 11h32

      Vassili Tchouïkov dit

      Et que tous les non-fumeurs meurent aussi. Et pour l’un d’entre eux, ça m’indigne!

  • 25 Septembre 2013 à 10h52

    cavale dit

    Mais un prohibitionniste est aussi dans la jouissance : au lieu d’être orale, elle est sadique.

  • 24 Septembre 2013 à 23h19

    aregundis dit

    Merci. Très bonne analyse du non-sens contemporain qu’on eût aimé l’écrire. Hier, on pouvait tout se permettre. Aujourd’hui, il est recommandé d’interdire. D’interdire tout. L’auteur de ce bon papier est parti du djihad anti-tabac pour hisser sa réflexion au niveau plus général, mais de moins en moins pertinent, de la « liberté », avec ce concept paradoxal de « permissivité répressive », bonne formule qui dépeint et colle parfaitement à la réalité que nous vivons.
    S’il n’y avait que la vertueuse répression du tabagisme on s’en accommoderait comme on s’accommode de tout. A force. Dès lors qu’on cède un peu le reste suit. Sous l’habit de la morale républicaine, s’est installé un appareil de surveillance de l’opinion à la manière de la défunte Stasi. On sait les ukases menaçants de la bien-pensance qui habille le moindre propos du suffixe « phobe ». On ne peut parler d’Arabes, d’islam, de pédés, de tribades ou du bolet tête-de-nègre – commodités du langage populaire, sans être expédié dare-dare dans le Tartare de l’infamie. Les mots comptent plus que les actes ou les intentions. Qu’un politicard quelconque s’avise de citer le Front National et aussitôt tout le monde se signe en prononçant les exorcismes d’usage que ça en est devenu comique.
    France joyeuse, impertinente et frondeuse, qu’es-tu devenue ? Est-ce que le Canard amuserait encore son lectorat avec cet amiral surnommé « pompe le mousse », ou les foucades pédérastiques d’un président de chaîne publique, et bien d’autres encore sur qui les initiés savaient mettre un nom ? Bien sûr que non. Le Canard aussi est rentré dans le rang du conformisme qui est comme une autre bondieuserie. Un comble pour une feuille satirique.

    Ce n’est pas tout. Après les ondes des portables, les nano-éléments, le parabène et l’huile de palme, deux magazines consuméristes mènent grand raffut contre une ribambelle d’additifs censés nous assassiner à petit feu. Vu qu’on sera tous centenaires, ça va. Les deux ayatollahs de la bouffe saine, J.P. Coffe et Machin, une autre grande gueule (son nom m’échappe), ne cessent de fulminer des fatwas « citoyennes » (mais qu’est-ce qui n’est pas « citoyen » dans la bouche ou la plume des imbéciles ?) contre les grandes surfaces qui étranglent les malheureux producteurs et empoisonnent le consommateur. Ils dictent à la ménagère ce qu’elle doit mettre dans la poêle et seulement ce qu’ils décrètent. Les uns nous dictent ce que nous devons penser, dire ou écrire sous surveillance logicielle ou cafardage médiatique, les autres ce qu’on ne doit pas manger sous peine d’Alzheimer et de surcharge pondérale. En toile de fond, bien sûr, la critique du système dominant capitaliste. La ménagère a bon dos.
    Le Candide de notre époque reste à écrire.

  • 24 Septembre 2013 à 22h39

    Flo dit

    Honnêtement, l’interdiction de fumer dans les restaurants est un vrai soulagement pour tous ceux qui ne supportent pas la fumée de cigarette. Mais je n’empêche pas les fumeurs d’aller en griller une petite dehors. Cela crée aussi des liens.

  • 24 Septembre 2013 à 22h34

    Sophie dit

    ” Les gens qui sont contre les fumeurs on en trouve dans tous les milieux de droite de gauche. ”

    Possible. En général, un homme de droite qui est contre le tabac ne fume pas. Un homme de gauche qui est contre le tabac veut interdire la clope.

  • 24 Septembre 2013 à 20h52

    Fiorino dit

    Franchement je ne vois pas très bien ce que l’idéologie 68 vient faire la dedan. Les gens qui sont contre les fumeurs on en trouve dans tous les milieux de droite de gauche. 

    • 24 Septembre 2013 à 20h56

      Parseval dit

      L’auteur veut dire que ceux qui ont fait 68 et sont maintenant au pouvoir ont fait volte face.
      Mais ce sont encore des fantasmes…

      • 24 Septembre 2013 à 20h59

        Fiorino dit

        oui mais xavier bertrand qui a interdit les cigarettes dans le bar il a fait 68?

      • 24 Septembre 2013 à 21h03

        Parseval dit

        Et bien c’est à dire que…
        Et il n’est pas socialiste…

        Des fantasmes vous dis-je !
        Et puis ces fumeurs sont pénibles à ne pas se rendre compte qu’ils nous dérangent, ce n’est pas du prohibitionnisme mais on veut vivre en paix !!

      • 24 Septembre 2013 à 21h05

        Fiorino dit

        Je suis fumeur parseval.

      • 24 Septembre 2013 à 21h07

        Parseval dit

        Personne n’est parfait ;-)
        Et vous feriez des articles comme ça pour vous plaindre des interdictions de fumer ?

      • 24 Septembre 2013 à 21h29

        Fiorino dit

        Non à la limite contre mon copain qui m’oblige à fumer sur la terrasse avec un mege beret pas très joli pour ne pas prendre froid, vous savez nous les gens de mer dès qu’il y a un coup d’air.,.,,

      • 24 Septembre 2013 à 21h40

        Parseval dit

        Mais c’est l’enfer chez vous !! Il vous bat aussi ;-) ?

      • 24 Septembre 2013 à 21h45

        Fiorino dit

        Parce que vous vous me laisseriez fumer à l’intérieur? Et vous ne battez pas non plus :)?

      • 24 Septembre 2013 à 21h48

        Parseval dit

        Ouais, en fait non, on fume pas chez moi !
        Mais je ne bat pas et n’empoisonne pas les mignons hérissons qui montent sur les balcons ;-)

      • 24 Septembre 2013 à 22h00

        Fiorino dit

        et les limasses?

      • 24 Septembre 2013 à 22h06

        Parseval dit

        Alors les limaces, je les coupe en deux avec une pelle…

      • 24 Septembre 2013 à 22h07

        Fiorino dit

        ermaphroditophobe :)

    • 25 Septembre 2013 à 12h00

      Pampam dit

      Fiorino, vous voyez, sur ce coup là je suis tout a fait d’accord avec vous – et en désaccord avec Sophie juste au dessus.

      Personne n’est “contre les fumeurs”. Simplement la majorite des non-fumeurs (de droite, de gauche ou du centre) supportent de moins en moins la fumée (et l’odeur du tabac froid aussi). C’est juste ça. Après, que ceux qui veulent fumer fument (je dirais bien aussi ceux qui veulent fumer du shit fument du shit, tant qu’ils ne conduisent pas, mais on va me traiter de gochiss :-) ).

  • 24 Septembre 2013 à 18h09

    Pampam dit

    Je reste sur ma faim sur la supposée “collusion entre certains des plus fervents ennemis du tabac (et de l’alcool) et les partisans de la légalisation des drogues douces”.

    Autour de moi ces derniers sont aussi amateurs de tabac et d’alcool. Simplement, parfois, ils soulignent la difference de traitement faite au cannabis.
    Donc j’aurais aimé que cette assertion soit plus documentée.

    • 24 Septembre 2013 à 21h43

      Mangouste1 dit

      Pampam,

      Je ne sais pas chez vous, mais la cette collusion est illustrée chez nous de manière très vivante par beaucoup d’écolos, nos “Verts” à nous-autres.

  • 24 Septembre 2013 à 18h02

    Marie dit

    “Jean-Pierre Michel, « il n’y a plus de socialisme économique, alors on veut faire du socialisme dans la vie privée des gens ».ce cher sénateur a tourné casaque depuis.

  • 24 Septembre 2013 à 17h49

    Alpin dit

    Absolument remarquable et d’une grande et fine acuité….!

    Merci beaucoup…